Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:31

Du 8 au 12 février 2011, les 11 membres du Comité International Olympique ont visité les sites prévus par la candidature de la ville d’Annecy pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver en 2018. Indépendance et tranquillité assurées par un accueil à la Fondation Meyrieux à Veyrier-du-Lac.

 

150 journalistes internationaux accrédités. Large soutien de l’état français avec la visite du Premier ministre,  François Fillon, de sept ministres et aussi de Nicolas Sarkozy, Président de la République. Une grande détermination et un fort engagement des organisateurs. Des manifestations à voix haute du CAO, Comité Anti Olympique. Une population locale très discrète. Un dossier technique très élaboré et reconnu comme de grande qualité. Une volonté affichée de développement durable et de jeux écologiques. « une candidature de l’excellence sportive et environnementale » www.annecy2018.com

 

Des slogans et des petites phrases très touristiques

« La neige, la glace et vous » slogan officiel www.annecy2018.com

« Nous, avec notre territoire, nous disons, nous apportons la carte postale de la Haute-Savoie » Jean-Luc Rigaut, maire d’Annecy, dans l’émission de France Inter « Le téléphone sonne » du 22 décembre 2010

 

Un optimisme affiché

« Quand une proposition tient la route, il n’y a rien à redouter. Le ciel ne peut pas nous tomber sur la tête ». Jean-Claude Killy http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/02/03/jean-claude-killy-avec-annecy-on-ne-se-trompe-pas...

Une mise en avant du beau temps à chaque occasion

« tempête de ciel bleu » Philippe Cortay, journaliste du Dauphiné Libéré, 29/01/2011 à propos de la coupe du monde de descente à Chamonix

« Superbe beau temps et lac d’huile à Annecy : voilà ce qu’a découvert la délégation des experts du Comité International Olympique hier après-midi… » Dauphiné Libéré 74 Annecy du 09/02/2011

 

Des avertissements à ce jour ignorés

« Mais à la remarque d'un journaliste américain sur les prévisions météorologiques, les intervenants sont restés sans voix. "Il faisait beau hier", a lancé le maire de la ville (d’Annecy).  "Il y a toujours eu de la neige dans les Alpes françaises", a ajouté Grospiron. » Il y a un an, le 16/02/2010, http://www.sport.fr/Sports-d-hiver/JO-2018-Annecy-fait-sa-pub-178734.shtm

Tous les articles de ce blog www.eauseccours.com depuis le 1er janvier 2008 et les relevés de photos de l’aspect du ciel quotidien au-dessus de Mt-Blanc et du lac d’Annecy régulièrement envoyés aux élus et autres responsables, locaux, régionaux et nationaux ; mise en garde du CIO par courrier du 17/01/2011, réponse du 03/02/2011 de Jacqueline BARRET, Relations avec les villes candidates : « Je transmettrai votre lettre au comité de candidature d’Annecy 2018 pour voir s’il peut vous aider à cet égard. ».

 

« En montagne, il faut savoir faire demi-tour, renoncer quand les conditions ne sont pas réunies pour aller au sommet, pour mieux revenir. Mais aujourd’hui, il est trop tard. Les élus politiques, garants des fonds publics, ne prendront pas ce risque à la veille d’élections locales… » Jean-Claude Killy dans le Dauphiné Libéré du 14/12/2010 http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2010/12/14/candidature-d-annecy-le-reve-brise

 

 

Nuances de ciel bleu sur les sites prévus par la candidature d’Annecy à l’organisation des Jeux Olympiques de l’hiver 2018

 

CIO Annecy 2018 tempête de ciel bleu

Tempête de ciel bleu

L’air épaissi à toutes les altitudes par l’humidité et les particules des rejets aériens rend visible les rayons du soleil. L’air devient suffocant, ce qui peut entraîner des malaises à l’effort.

 

CIO Annecy 2018 lac huile

Lac d’huile

Lac d’huile au sens figuré comme au sens propre. De moins en moins d’oiseaux, presque plus de poissons.

http://www.eauseccours.com/article-pluie-d-oiseaux-circulez-il-n-y-a-rien-a-voir-65627664.html

L’ondulation du reflet des sillages des avions a remplacé les couleuvres vipérines.

Une abeille ou une mouche  nageant le dos sur un lac est banal en été, beaucoup moins un 10 février en Savoie. http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

CIO Annecy 2018 slogan

 « La neige, la glace et vous »

Vieille neige ayant accumulé les pluies de kérosène et d’huile issues du trafic aérien

Glace de très haute altitude formant le voile d’aviocirrus, visible ou non selon les jours mais toujours perceptible

Maigre public mi-figue mi-raisin pour l’instant  

 

CIO Annecy 2018 gris en premier

Le Semnoz, Passy, Annecy

Bleu gris partout. Changements de luminosité préjudiciables à la végétation en adrets comme ubacs, en pleine nature comme en ville. La végétation fragilisée est plus facilement inflammable toute l’année, d’autant plus que l’effet loupe est de plus en plus fréquent.

05/10/2008 Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011  http://www.eauseccours.com/article-23437987.html

 

CIO Annecy 2018 transports

« une candidature de l’excellence sportive et environnementale »

Bleu trop pâle partout.

En cette année 2011, les avions volent souvent 3 de front ou presque. Qu’en sera-t-il en 2018 ?

http://www.eauseccours.com/article-puissances-de-2-a-la-folie-62653891.html

 

CIO Annecy 2018 effet de serre

Montage de la tribune éphémère ; effets de serre involontaires ; piétonne à Bonneville

Les aviocirrus aussi renvoient de la lumière solaire vers le ciel et gardent de la chaleur vers la terre.

http://www.eauseccours.com/article-hiver-2010-2011-chaud-glacial-et-dangereusement-perturbateur-des-experiences-innees-ou-acquises-64790121.html

http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html

 

CIO Annecy 2018 feux et fumées

Alerte pollution au-dessus d’Annecy : fumées du « jardin de feu » de la compagnie Carabosse mêlées à celles du feu d’artifice ainsi qu'à celles des 2018 flambeaux allumés par le comité d'organisation de la candidature d'Annecy aux JO d'hiver de 2018 pour accueillir les inspecteurs du Comité International Olympique 


Une pollution atmosphérique quotidienne de plus en plus souvent trop importante malgré les efforts terrestres locaux.

http://www.eauseccours.com/article-alerte-pollution-air-orange-l-aviocorde-de-particules-66024726.html

 

CIO Annecy 2018 visite de Nicolas Sarkozy

Cartes postales du ciel au-dessus de Chamonix, La Clusaz, Annecy le 11 février 2011, jour  de la visite du CIO à Chamonix et de la venue de Nicolas Sarkozy à La Clusaz et Annecy

Vidéo de la tempête de ciel bleu sur Nicolas Sarkozy, Chantal Jouanno et Nathalie Kosciusko-Morizet à La Clusaz, à noter la pâleur et la couleur des ombres  http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/02/11/bain-de-foule-pour-nicolas-sarkozy-a-la-clusaz

 

Chacun peut se faire une idée de ce qui se passe en regardant les vidéos des stations de ski au-delà des conseils publicitaires : http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/02/13/un-oeil-virtuel-sur-les-stations-les-webcams

 

Aspect quotidien du ciel au-dessus d’Annecy :

http://www.lac-annecy-acacias.com/webcam.htm puis suivre « vue sur le lac ».

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 07:58

    

« Une météo capricieuse »  annonce des conditions atmosphériques sujettes à des changements brusques et imprévus.

 

Brouillard épais et météo capricieuse ont gêné les concurrents de l’édition 2009 de la prestigieuse épreuve d’endurance l’Ultra Trail du Mont Blanc. 

http://www.ledauphine.com/sport-le-north-face-ultra-trail-du-mont-blanc-heure-par-heure-@/index.jspz?chaine=23&article=183833

 

En équipant chaque concurrent d’une puce électronique les organisateurs avaient voulu éviter de perdre la trace de concurrents dans le brouillard comme ce fut le cas quelques mois plus tôt lors du raid du Mercantour. Mais cela ne suffit pas à éviter que les concurrents risquent de  se perdre et mourir  d’épuisement dans le froid. On ne peut pas toujours compter sur la chance.

 

Alors que des milliers de concurrents sont en course de nuit en pleine montagne, Météo France ou Chamonix météo sont-elles incapables de prévoir, à quelques heures, l’apparition d’un brouillard malgré tous leurs instruments, leurs calculs et leurs moyennes ?

 

La réponse est sans nulle doute oui. Oui tant que leurs ingénieurs et leurs décideurs s’entêteront à ne pas prendre en compte la présence, pourtant quotidienne, de nouveaux nuages créés par l’agglomération de la surabondance des traînées d’avion.


 

Exemples de brouillard causé par des aviocordes et aussi clairement visibles que prévisibles.

Dévissage sous les nuages en redescendant du Mont-Blanc dans le couloir de l’aiguille du Goûter



Les webcams disséminées dans la montagne pour attirer le touriste rendent compte de cette météo avionneuse.


Aviocorde au-dessus d'Hauteluce durant l'UTMB 2009

en haut, samedi 29 août à 15h25, aviocorde très nettement formée, en arrière plan le Mont-Blanc caché.

à gauche, vendredi 28 août à 18h10, l'aviocorde touche les montagnes et y provoque un brouillard d'une densité très particulière

http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html 
(webcam 5)








Images de Chamonix météo obtenues en suivant le lien inclus de le site de l'UTMB
http://www.ultratrailmb.com/accueil.php    http://chamonix-meteo.com/
Images du vendredi 28 août 2009 19h00 et samedi 29 août, 12h15 et 19h

Cette avicorde est de plus en plus présente et importante au moins depuis juillet 2008
Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc





Samedi 29 août 2009 18h55 aviocordes au-dessus des chemins du Tour du Mont-Blanc et de l'UTMB 2009
http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html (webcam 1)

Une aviocorde comme celle du premier plan provoque souvent, vents violents tourbillonnants, froid, fortes averses ou grêle.



Ces nouveaux nuages consécutifs à l'excès de trafic aérien, dont on fait des livres et qu'on ignore dans la météo quotidenne, sont la source la plus importante du dérèglement climatique que nous subissons ici et maintenant.

Nuages à gogo, nuages pour gogos

Tout évènement sportif, culturel, touristique, commémoratif peut désormais être perturbé par les aviocordes.



Tour de France cycliste 2009 - 22 juillet 2009 - météo avionneuse de la 17ème étape

La 17ème étape du tour de France cycliste 2009, Bourg-St-Maurice, le Grand Bornand est passée par le col des Saisies. Voici quelques images enregistrées par les webcams de la station. http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html 


22 juillet 2009, 08h50, aviocordes au-dessus du Mont-blanc
Les coureurs du Tour de France arriveront en début d'après-midi par la droite de la photo.

 
13h40 il pleut sur les coureurs                         14h20 aviocorde au-dessus des spectateurs


16h50 Le franc beau temps n'est pas revenu pour ceux qui espéraient le Mont-Blanc



Gérard Holtz lui-même, people amoureux du vélo et du Mont-Blanc, peut être contrarié dans ses projets par les aviocordes :

exemple à la fin de cet article Peut-on améliorer les prévisions météos?

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 14:40

Hier, vendredi 17 juillet 2009, pour une énième fois déjà cet été, des alpinistes dévissent et les secours sont gênés par vents et brouillard.

Cette fois-ci ce sont trois Lituaniens qui se sont fait surprendre en redescendant du Mont-Blanc par l’aiguille du Goûter, voie normale mais réputée pour la dangerosité de la traversée de son grand couloir dans lequel des pierres dévalent très fréquemment.

http://www.ledauphine.com/montagnesecours-dans-le-massif-du-mont-blanc-trois-alpinistes-seraient-morts-deux-autres-sauves-@/index.jspz?article=163088

http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/1802770/Massif-du-Mont-Blanc-trois-alpinistes-lituaniens-se-tuent-dans-une-chute.html

 

  Quelques aspects du ciel, l’avant-veille, la veille et le jour de l’accident


Mercredi 15 juillet 2009

Un an après mon article, Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc , l'aviocorde, nuage tout en longueur apparaissant sous les couloirs aériens trop fréquentés, est toujours là, plus fidèle que jamais et encore plus importante.


19h25, le ciel est bleu, au centre l'aiguille du Goûter, chemin d'accès au refuge du goûter, étape avant le sommet du Mont-Blanc


20h39, aiguille du Goûter au soleil couchant, sommet du Mont-Blanc dans le brouillard d'une aviocorde.

L'aviocorde fidèle souligne le bas de l'aiguille du Goûter ; les magnifiques couleurs du soleil couchant n'apparaissent plus, happées par les aviocirrus invisibles mais humidifiant, épaississant et assombrissant l'air. La chaleur du milieu de la journée fut excessive plus immédiat que l'effet de serre, l'effet loupe , le soleil brûle la peau par les UV et aussi les infrarouges.


Jeudi 16 juillet 2009


18h06, magnifique impression de beau temps malgré les couleurs ternies par le voile, autrement encore imperceptible, des aviocirrus .
Le petit nuage n'est pas l'âne du mont-Blanc mais une aviocorde en formation.

Karine Ruby a chuté dans une crevasse et s'est tuée avec ses deux clients il y a un mois et demi, le vendredi 29 mai 2009.
Ce matin sur le glacier de Tigne un pisteur secouriste s'est fait surprendre (http://www.ledauphine.com/hier-matin-a-tignes-il-se-serait-legerement-ecarte-de-la-piste-un-pisteur-secouriste-chute-dans-une-crevasse-@/index.jspz?chaine=26&article=162604).
Il a été sauvé. Le directeur de la sécurité des pistes et les entraîneurs des jeunes futurs champions tiendront-ils compte de l'avertissement? Les conditions de fonte de la neige et du déclenchement des chutes de pierres ont changé depuis que le trafic aérien est devenu excessif.


20h54, l'aviocorde a grossi, rigidifiée par les suies, les hydrocarbures et les autres rejets des pots d'échappement des avions, le bleu de ciel est incroyablment pâle pour un ciel de montagne.

Le brouillard de l'intérieur d'une aviocorde est plus dense, moins mouillant et plus suffocant qu'un brouillard naturel.


21h47 déjà le jour fuit sans splendeur, une nouvelle aviocorde est apparue, les refuges accueillent les alpinistes.
Cette étrange lumière sévit aussi le jour à notre insu, altérant la sensation de relief, favorisant ainsi les faux pas des piétons, les dévissages des alpinistes, les erreurs d'appréciation des conducteurs.


Vendredi 17 juillet 2009


6h47 le ciel est bleu au-dessus de cette énorme aviocorde avachie, agglomération des décantations de très nombreuses traînées de condensation issues des avions.


10h05  le ciel est encore bleu, mais des aviocordes parallèles envahissent le ciel, une dépression approche.
(NB auparavant on prêtait attention à la persistance des aviocirrus pour annoncer une dépression)

Les trois Lituaniens sont en difficulté ou déjà morts dans l'aiguille du Goûter qu'on entrevoit en arrière plan.



11h05 les aviocordes locales sont visibles en surimpression sous les nuages apportés par une lointaine dépression

Le vent est violent dans la dépression et encore plus sous les aviocordes où il peut tourbillonner. L'aiguille du Goûter est bien visible et le Mont-blanc dans les nuages. Les secours sont gênés.


14h56 le mauvais temps est installé, les aviocordes sont toujours là.



Il est urgent de prévenir les professionnels de la montagne des nouveaux dangers qui les guettent. Sinon nombre d'entre eux continueront d'aller à la mort et d'y entraîner leurs clients aussi sûrement qu'en mer les capitaines au long court conduisaient leurs bateaux chargés d'hommes et de biens tout droit sur les récifs quand leur expérience de navigation et des phares était trompée par les feux allumés par les pirates.

Je souhaite en particulier que Madame Françoise Gendarme, présidente du syndicat national des guides de haute montagne,  prévenue depuis mi-mars 2009 de ces dangers, ne tourne plus le dos aux aviocordes comme sur la photo illustrant cet article

http://www.ledauphine.com/-il-ne-faut-pas-que-la-montagne-se-transforme-en-musee-et-en-parc-d-attraction--@/index.jspz?chaine=24&article=163132

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:54

Mercredi 11 mars 2009, alors que, après avoir lu "Le Dauphine" du jour,  je prévenais les gars d'EDF qui venaient de perdre un des leurs dans une avalanche et tentais de joindre les apiculteurs qui s'étaient dernièrement réunis pour exprimer leurs angoisses devant la disparition volontairement inexpliquée des abeilles, une nouvelle avalanche avait lieu à Valmeinier emportant à jamais des montagnards jeunes et un moins jeune dont je suis de la même fibre.

Vendredi 13 mars 2009 la vie a repris son cours et j'ai plus envie de dire que de parler.


Val d'arly 9h, ce matin, Météofrance a annoncé une splendide journée en montagne.

Mais très vite le soleil pique et rend brillantes même les surfaces satinées ou mates.


Les journaux qui pendant des mois avaient mis en avant le soleil blanc cachent ce nouvel aspect du soleil.



Depuis bientôt deux ans j'alerte et tente d'être entendu des milieux scientifiques, politiques, administratifs, associatifs (Nicolas HULOT, Hubert REEVES, Jean-Marie PELT), et autres milieux médiatiques ou professionnels, autorisés.

"Mais on s'autorise à penser dans les milieux autorisés..." Alors ça !
Le milieu autorisé c'est un truc, vous y êtes pas vous hein ! Vous êtes même pas au bord. Vous y êtes pas du tout. Bon, le milieu autorisé c'est un truc. C'est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s'autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte...".  COLUCHE 1977




Jeudi 12 mars 2009, Monsieur Michel Barnier, Savoyard et ministre de l'agriculture, que j'ai alerté en personne le 3 juillet 2008 lors de la conférence "Nourrir le monde" qu'il avait organisé à Bruxelles, a dû se voir remettre hier le double de ce courriel daté du 5 janvier 2009.

 

 

 

Objet :

dangereux éclairage des sites de cascade de glace et des ubacs

 

 

 

 

FABRY Jacques, avioclimatologue autodidacte

Savoie, Camargue, Provence

 

 

 

Site : www.eauseccours.com

Article : « Ainsi fond, fond, fond, banquise, K2 et Mont-Blanc »

               http://www.eauseccours.com/article-21729412.html

  

A

  

Monsieur Michel BILAUD, Préfet de Haute-Savoie,

Monsieur Rémi THUAU, Préfet de Savoie,

Monsieur Bernard BOURGES, Sous-Préfet de Saint-Jean-de-Maurienne,

Madame Françoise FUGIER, Sous-Préfet d’Albertville,

Monsieur Bernard PESSEY, Maire de Saint-Jean-de-Sixt,

Monsieur Pierre-Marie CHARVOZ, Maire de Saint-Jean-de-Maurienne,

Monsieur Alain Marcais, Adjoint en mairie d’Albertville

 

 

 

Objet : nouveau risque d’accident en montagne, dû au dérèglement climatique provoqué par l’excès de trafic aérien

 

 

Savoyard du Val d’Arly, actuellement pour quelques semaines à Aix-en-Provence, je viens de découvrir en suivant ce lien http://www.ledauphine.com/sixt-fer-a-cheval-la-maurienne-touchee-par-cette-disparition-@/index.jspz?chaine=26&article=86839 le récit du récent accident mortel consécutif à la chute d’un bloc de glace.

 

Depuis deux ans, j’étudie au quotidien ce qui se passe dans la nature depuis que le trafic aérien est devenu excessif. Les nouvelles augmentations du trafic en mars et octobre 2008 vont rendre les conditions de transformation de la neige parfaitement  imprévisibles et donc dangereuses cet hiver, particulièrement dans les gorges profondes et les ubacs, habituellement privés de lumière en janvier. En effet les traces permanentes des avions dévient la lumière solaire qui éclaire alors anormalement ces zones d’ombre. La neige et la glace s’y transforment plus vite que prévu ; des avalanches de neige et des chutes de blocs de glace risquent de surprendre les professionnels de la montagne les plus expérimentés.

 

Je reste à votre disposition pour toute explication plus approfondie sur ce qui nous menace et les démarches que j’ai déjà entreprises auprès des élus nationaux, des responsables de Météo France, Météorage, des glaciologues, des compagnies de guides et même des avionneurs.

 

Respectueusement

 

FABRY Jacques

 

 

PJ : en pièces jointes 2 photos d’un éclairage anormal dans les Gorges de l’Arly. Ces photos datent d’un an déjà. Le phénomène a dû s’amplifier suite aux 2 augmentations du trafic aérien de mars et octobre 2008. Dès que je pourrai reconduire (actuellement blessé de l’épaule droite) je pourrai vous fournir des clichés actualisés.



22 décembre 2007, lumière anormale sous un paravalanche au fond des Gorges de l'Arly




9 janvier 2008, route très visible au plus profond des Gorges de l'Arly, d'où vient le soleil?


 

A l'heure où j'écris ces lignes, Monsieur Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, (mis au courant par courrier postal depuis début août 2007), actuellement en déplacement en Haute-Savoie, entre, je l'espère, en possession du papier rédigé à son intention à Annecy le mardi 10 mars 2009.





13 mars 2009, 10h50 les avions sillonnent le ciel en tous sens
Malgré l'anticyclone un cordon avionneux très épais (en blanc horizontal barrant l'arrière plan) s'est formé sous le couloir aérien le plus fréquenté.


Je vais aller faire un tour à Chamonix.
Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 09:57

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux

Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne

Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne

Une chanson d’amour et d’infidélité

Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise

Oh ! l’automne l’automne a fait mourir l’été

Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Guillaume Apollinaire


Ca c'était le brouillard d'avant. C'était le brouillard qui aux premiers froids de la nuit reflétait la chaude respiration de la terre et des eaux calmes. Au petit matin, l'ouvrier ou l'écolier mêlaient à ce brouillard celui de leur chaude respiration de marcheurs.

Depuis la terre et les marais ont reculés pour faire place aux lotissements, au goudron des routes et aux zones commerciales et artisanales. C'est considéré comme un progrès pour la sécurité routière car au fur et à mesure de la forte diminution des brouillards au sol, les carambolages monstres de plusieurs dizaines de véhicules ont fortement régressé aussi.


Savoie, près de Chambéry, sous le Mont-Granier, mercredi 22 octobre 2008, 11h16

Actuellement un nouveau brouillard, tout en longueur, est en voie de nette apparition.

Un peu au-dessus de votre tête, il peut à tout moment descendre au sol et surprendre un promeneur, un montagnard ou un automobiliste. Cela aurait pu être le cas le dimanche 12 octobre 2008 à 6h30 du matin, lors du terrible accident sur l'A7 dans la Drôme à hauteur de Savasse. L'hebdomaire La Savoie relate ainsi les dires des enquêteurs : "Le Capitaine Chambeaudie reste prudent sur les circonstances de l'accident : "Les conditions climatiques étaient très particulières ce matin-là, car on nous a signalé quelques nappes de brouillard sur ce secteur. Mais le patrouilleur de l'ASF a assuré qu'il n'y en avait pas à l'endroit de l'accident"." 

nuages d'avion au sol = vrai faux brouillard = eau de culture

Lorsqu'on traverse un brouillard naturel, à pied, en cycle ou en voiture ou même à ski, l'eau ramassée par le déplacement s'accumule vite et mouille, habits, casque ou parebrise. On peut parcourir des kilomètres dans un brouillard avionneux en n'utilisant quasiment pas les essuie-glaces.


Selon où le couloir avionneux se pose l'effet peut être fort joli. La Savoyarde, ainsi coiffée ne ressemble-t-elle pas à un gateau nappé de Chantilly destiné à Gargantua lors de son passage en ces lieux,




Brume, Brouillard, Brouillardise
j’en ai fait ma gourmandise


Extrait de
http://www.
cyberpresse.cndp.fr
/agence/num25/
primaire/qcelnov.htm


vie des nuages



Lac du Bourget, plus grand lac naturel entièrement en France, actuellement réaménagé dans le cadre du "Projet  Grand Lac", lancé en 1999 par Michel Barnier alors président de conseil général de la Savoie et Jean-Pierre Vial, maire du Bourget du lac.

D'immenses roselières abritaient une faune généreuse à chaque bout du lac. Les brouillards y étaient épais et tenaces gênant toute circulation terrestre ou aérienne jusqu'en début d'après-midi pour laisser place ensuite à un soleil radieux et bienfaisant.

Aujourd'hui les timides brouillards au sol ne gênent ni le trafic quotidien des voitures entre Aix et Chambéry, ni les activités universitaires ou liées aux industries de pointe qui ont remplacé les roseaux sur le site de Technolac. Ils n'ont pas retardé non plus l'atterissage, sur la piste du bout du lac, de l'avion présidentiel jeudi 23 octobre 2008 qui amenait Nicolas Sarkozy pour son discours sur la crise économique prévu à Annecy.
"S'il n'a pas atterri directement à l'aéroport d'Annecy-Meythet, ce n'était pas à cause du brouillard qui flottait hier en début de matinée sur les deux Savoie, mais simplement en raison de la longueur de la piste d'atterrissage. Un A 319 n'aurait pas pu techniquement atterrir sur une piste telle que celle d'Annecy."http://www.ledauphine.com/nicolas-sarkozy-en-deplacement-hier-a-annecy-l-airbus-du-president-s-est-pose-a-voglans-@/index.jspz?chaine=26&article=66192


Lac du Bourget, Petit Port, vue vers Annecy,vendredi 24 octobre 2008, 13h42. le brouillard de culture du matin est dissipé bien que la lumière soit pâlie et qu'on puisse apercevoir deux minces couloirs avionneux en travers de la vallée.

Le poète Lamartine a aimé et loué ce lac dans la douleur de l'absence d'Elvire, sa bien-aimée.

...
Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.
...
Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.


Lac du Bourget, Petit Port, vue vers Chambéry, vendredi 24 octobre 2008, 13h44. Le brouillard de culture du matin subsiste encore un peu. Le rayon du soleil en est rendu visible sur la photo. Sa lumière est aussi blanche qu'un rayon de lune.

Qu'adviendra-t-il cet hiver 2008-2009 et durant les années à venir si le trafic aérien continue d'augmenter?



Mer de nuages d'un nouveau genre

Jeudi 22 octobre 2008, le soleil n'a pas égayé Annecy lors de la présence de Nicolas Sarkozy, Bernard Accoyer, Christine Lagarde, Luc Châtel, Hervé Novelli et Eric Besson.
Une mer de nuages armée de cordons avionneux a plafonné le ciel toute la journée.


Un peu plus haut, juste après le célèbre site de Morette, lieu commémoratif de la Résistance, choisi par Nicolas Sarkozy comme lieu privilégié de recueillement personnel, à l'entrée de Thônes, un cordon avionneux s'est glissé sous la mer de nuages.

 


Le plafond est au-dessus de la station de La Clusaz.



Le col des Aravis, 1486m est encore dans l'épaisseur de la mer de nuages.
 

Habituellement, les mers de nuages ne restent toute la journée que quand le temps est plus froid que ce 23 octobre 2008.

Au-dessus d'une mer de nuages le ciel est parfaitement bleu et éclaire la surface moutonneuse de la blanche couverture nuageuse. Ce spectacle procure une des joies indicibles de la montagne.

Quand la mer de nuages est haut placée, s'agite sous un ciel qui commence à s'encombrer, la neige est proche.

Caspar David Friedric, "Voyageur contemplant une mer de nuages"














Le ciel était bien bleu, mais pas entièrement.


La mer de nuages n'était pas cotonneuse mais beaucoup plus lisse comme une mer d'huile.







Et tout au fond le Mont-Blanc, avec sa nouvelle compagne toujours présente.

Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc





Ces jours-ci, la presse locale, avec beaucoup d'enthousiame, annonce la nouvelle extension du choix et du nombre de liaisons ainsi que l'augmentation du trafic aérien des aéroports de Genève, Lyon et Marseille.

L'homme se montre décidemment à la fois suicidaire et criminel ou pour le moins résolument aveugle et sourd.


Je serais curieux de connaître la composition excacte de ces nouvelles nappes de nuages, lisses dessus, armées de cordons avionneux dessous, aux gouttelettes minuscules et comme enrobées d'huile. Ces nappes, mélange de nuages naturels et de nuages de culture, à plus haute altitude, me semblent capables de désorganiser complètement le cycle normal de l'eau.
Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 10:22

Après des vacances d'été à l'ensoleillement ressenti en dessous des espérances, les professionnels du tourisme et les élus locaux appellent de leurs voeux un des ces mois de septembre à la lumière magique comme on en a encore les savoureux souvenirs.

Méteofrance a abondé dans ce sens pour les derniers jours d'août. Aujourd'hui, France inter, dans le bulletin du journal de 7 heures, annonçait que les Savoie resteraient sous le soleil.

Tous ces jours, le soleil a bien brillé, mais il faudra s'y habituer : avec une humidité relative en permanence supérieure à 50%, les cordons avionneux sont toujours présents sous les couloirs aériens devenus réellement trop importants, depuis ce printemps dans la région.

Les randonnées d'automne en seront gênées et l'hiver 2008-2009 gravement perturbé.

Dans une dissolution saturée, aucun ajout n'est possible. Les avions ont volé pendant des dizaines d'années sans causer trop de problèmes. Ce n'est plus le cas. Leurs actions sur l'eau et la lumière ne sont plus limitées à la sortie de leurs réacteurs, tout le ciel est humidifié et pâli, au sol fraîcheur, humidité et obscurcissement augmentent et les touristes n'apprécient guère.

Jeudi 28 août 2008 12h44
Le Mont-Blanc, en arrière plan à droite, vu du Val d'Arly. On aperçoit, émergeant de la vallée, la ligne nuageuse désormais devenue compagne quotidienne : Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc


Samedi 30 août 7h01
La voluptueuse sensation de la lumière de l'aurore est de beaucoup amoindrie.


15h30
Ciel bleu pâli par les avions. Compagne du pied du Mont-Blanc toujours présente.


19h05
Déjà le jour diminue, un énorme cordon avionneux barre la vallée


... et c'est pas mieux si l'on se retourne de 180° pour regarder du côté Savoie
(Pollution par les avions, c’est pas très bio !!! )




Dimanche 31 août 2008, 07h05, la radio annonce beau soleil.
Le cordon, avionneux, présent la veille au soir, a perdu de l'altitude durant la nuit, mais il est bien là, tout aussi raide. Les traces du jour s'allument au soleil levant.


11h09
66% d'humidité relative, le ciel ne peut être vraiment bleu et une précipitaion ici ou là devient possible à tout moment. Les touristes hésitent de plus en plus à partir en randonnée à la journée complète ou pour plusieurs jours.



Cette humidité, toujours présente, accélère la fonte des glaces au sommet du Mont-Blanc, dans la grotte creusée pour les touristes et qui vient de devoir fermer quelques jours ou sur la banquise (Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc  )
Dans les images de la banquise fondante, présentées hier sur TF1 dans Le JT de 20h, on pouvait voir, un ciel avionneux avec soleil blanc.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 07:59
Panorama du Mont-Blanc, mercredi 9 juillet 2008

Pourtant que la montagne est belle...





Comment peut-on s'imaginer...





Comtemplant les neiges éternelles...




Que l'automne vient d'arriver?




Lancinante question en ce début d'été, question très proche de celle que se posait Jean Ferrat: quel signe de la nature peut annoncer l'automne ? 

Depuis des lustres, le montagnard se fiait à un célèbe nuage lenticulaire, l'âne du Mont-Blanc pour prévoir l'arrivée d'une perturbation. 

Ce n'est plus si simple. Particulièrement depuis cette année, alors que la plupart des aéroports proches ou lointains ont annoncé avec fierté leur agrandissement et l'augmentation spectaculaire de leur trafic, de nouveaux nuages accrochent de plus en plus souvent le Mont-Blanc. (cf. article du 2 mai 2008  Savoie, après la pluie toujours les avions).

Une traînée nuageuse, résultant de l'accumulation de la condensation de l'humidité descendue des couloirs aériens situés bien plus hauts en altitude, est devenue la compagne quotidienne des paysages du Mont-blanc, même par grand beau temps. Discrète ou très visible, elle est bien présente sur les photos ci-dessus, prises  tout au long de la journée du 9 juillet 2008.

Le rayonnement blanc qu'on aperçoit en haut à droite de la première photo montre le trop d'humidité contenue dans l'air en ce début d'été. 
Cette humidité retombe tôt le soir sous forme de fraîcheur et de rosée gênant les moissonneuses qui doivent stopper leur travail souvent dès 21h au lieu de 24h comme habituellement en cette saison. Le camping en pleine nature devient moins plaisant.

La dernière photo laisse pressentir les couleurs automnales.

Les plantes poussant actuellement sur ce site hautement touristique ne supportent plus ce trop d'humidité et cette lumière altérée. Les résineux roussissent, les robiniers, les platanes jaunissent, les érables s'empourprent, les cerisiers rougissent ou jaunissent, les framboisiers pâlissent,... un semblant d'automne s'installe silencieusement.



Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 20:47

Vendredi 2 mai 2008, côté Savoie, temps magnifique au-dessus du Mont-Blanc

 
Vous pouvez trouver une photo similaire illustrant la Une du Dauphine Libéré du jeudi 8 mai 2008, édition 73A Savoie Chambéry Aix-les-Bains, (http://www.ledauphine.com/file/ftp/unes/2008/05/08/U73_1-102705891.T-x.0507221559.pdf)

En fond, le ciel est bleu, voilé ou simplement rendu d'un bleu plus pâle par les aviocirrus à peine visibles mais désormais toujours présents.

Au plan du milieu, une ligne continue d'aviocumulus, une traînée d'avion flottant au-dessus de la vallée.


Ce type de ciel tend à devenir le quotidien des jours de beau temps en montagne. Les journalistes ne semblent pas voir ces nuages parasites, les photographes des cartes postales les représentent sous leurs meilleurs aspects, la météo commence à peine à mentionner la présence d'un voile léger ne gênant pas la perception du beau temps.

Alors amateurs ou professionnels de la montagne, impatients d'une éclaircie durable, jugent le moment opportun et partent en ascension sans tenir compte qu'à tout moment ils peuvent se trouver au coeur d'un brouillard intense et tenace. Ces brouillards d'un nouveau genre sont d'autant plus dangereux  qu'ils peuvent surprendre même les montagnards les plus connaisseurs de leur milieu, surtout en début de saison, le temps que l'homme s'adapte à cette nouvelle donne.

Samedi 3 mai 2008, 7h13, lever de soleil sur le Mont-Blanc

Beau temps, brume du matin, chapeau sur le Mont-Blanc. Temps idéal pour une sortie à la journée, pas plus, mais pourquoi s'en priver?
Soleil levant blanc et large, traînée d'avion cotonneuse posée sur le Mont-Blanc, bleu du ciel pâli par les aviocirrus, la Savoie est devenue terre d'Avionie, mieux vaut se lancer uniquement dans une petite ballade.

9h03
Ciel bleu pâle, sommet dégagé, cordon d'aviocumulus en équilibre sur un passage devenu dans le brouillard pour les alpinistes qui s'y trouvent.

15h25
Le meilleur de la journée. Ciel toujours trop pâle pour un ciel de montagne, la sensation de beau est là pour la plupart des gens. Le risque d'un brouillard inopiné persiste et grandit même en dangerosité pour ceux qu'il pourrait surprendre.

17h28
Le cordon très visible d'aviocumulus s'épaissit. Les aviocirrus invisibles changent l'aspect de la couleur du goudron et de l'herbe, ils font régner une étrange atmosphère.

18h34
Au centre et un peu à droite, trois traces superposées de chaînes d'aviocumulus.
A gauche les trois étages se sont unis en un cordon épais de brouillard dense.

20h07
Brouillard artificiel au sommet, vue gâchée pour les alpinistes en sécurité au refuge ce soir.
Etranges raies de lumière entre les ombres portées des couloirs aériens.

20h07 zoom

 
Image insolite du coucher de soleil sur le Mont-Blanc.
Depuis la vallée les avions gachent aussi la vue, les féeriques couleurs de la roche et des neiges éternelles au coucher de soleil ne sont plus qu'un lointain souvenir.


N'espérez pas retrouver un ciel lumineux dans le sud, les avions y sont aussi.
sainte-victoire, levers de soleil en avionie
Sainte-Victoire climat local en danger


Autres nouveaux dangers potentiels :
- La présence de ces aviocumulus peut provoquer de violents orages de pluie ou grêle entraînant la sortie des torrents.
-La luminosité anormale accélère la transformation de la neige des versants en ubac. Des avalanches, encore inhabituelles, peuvent se produire et surprendre ceux qui ont d'autres souvenirs des lieux en tête.
-Les parapentistes et pilotes de mongolfière peuvent se trouver en difficulté dans des vents inattendus.
-Des minitornades sont devenues possibles.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 16:46

Bleu ciel 2008
 



Ciel bleu 2008



Soleil 2008 


Nouvel hiver, nouvelle tendance,
comme toujours au début ça surprend.

Mais cieux et feux sont partout,
sur les cartes postales, 
dans les pubs télé et magazines
ou sur les panneaux immobiliers.

On les retrouve même comme
certains fonds choisis par les politiques
pour mieux faire passer leurs discours.

Alors on s'endort
et se dore.

Soleil 2008,
ce cru chauffe
pour de bon,
attention.

 

Repost 0
Published by cielnature - dans montagne
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 13:49

Mercredi 23 janvier 2008, deux semaines après la parution, le 9 janvier dernier, de l'article "Prévisions optimistes" Le Dauphiné Libéré 73B publie ce matin ce petit article :




 

 

 

 

 

 

C'est vrai que pris sous cet angle on peut imaginer une soucoupe volante.

Le ver a bien grossi depuis sa dernière apparition: vacances à la neige : le ver est dans le fruit
Qu'a-t-il pu manger pour enfler si vite?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques minutes avant que ne soit prise la photo de ce nuage, qui ressemble à un classique nuage lenticulaire sans en être vraiment un, revenant des bureaux du Dauphiné Libéré de Chambéry, j'étais alors arrêté à un feu rouge à la sortie de Montmélian, et j'ai surpris notre monstre en train d'aspirer son quatre heures: une lune entière! 





Pas OVNI, mais alors quoi ? Cela m'évoque plutôt un vieux film sorti en France le 5 décembre 1984, déjà 23 ans, une génération de passée! 

Comme dans ce film ,des hommes n'ont pas tenu leur promesse (actuellement celle prise lors du Grenelle de l'environnement, j'en parlerai à partir du 2 février prochain) et le gentil mignon, le charmant petit Gizmo est en train de se transformer en horrible et méchant GREMLINS.

Attention, les vacances de février approchent, les stations de ski vont se remplir avec une foule de gens sans méfiance.

C'est pour cela que j'étais hier à Chambéry. Pour essayer de prévenir Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la Consommation et du Tourisme, qui intervenait au cours du salon "GRAND SKI" réservé aux professionnels internationaux des vacances à la neige et pour alerter Jacques Leleu, journaliste au Dauphiné Libéré.

N'ayant réussi à approcher ni l'un, ni l'autre, j'ai adressé un courrier à Monsieur Luc Chatel, sans réponse pour l'instant. Et ce matin, j'ai pu joindre au téléphone Monsieur Jacques Leleu, et on devrait se rencontrer avant le 2 février.

Repost 0
Published by cielnature - dans montagne
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens