Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 19:34

MOPGA = Make Our Planet Great Again

PROGRAMME En Marche ! ELECTION PRESIDENTIELLE - 23 AVRIL ET 7 MAI 2017, extraits de la double page verte, 10-11, « Inventer un nouveau modèle de croissance » à partir d’un seul point de départ : la réalité.

PROGRAMME En Marche ! ELECTION PRESIDENTIELLE - 23 AVRIL ET 7 MAI 2017, extraits de la double page verte, 10-11, « Inventer un nouveau modèle de croissance » à partir d’un seul point de départ : la réalité.

« Make our planet great again, il n’y a pas de plan B pour la Planète ! », a réagi vivement jeudi dernier (1er juin 2017) Emmanuel Macron, tout nouveau président des Français, à l’attention de Donald Trump qui venait officiellement d’annoncer à la roseraie de la Maison Blanche sa décision de retirer de l’Accord de Paris sur le Climat (COP21, décembre 2015) les USA qu’il préside depuis le 20 janvier 2017.

Et le Président de tous les Français d’affirmer une nouvelle fois que la France se veut être une terre d’asile pour tous les engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique :

« A tous les scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs, citoyens engagés que la décision du Président des Etats Unis a déçu, je veux dire ceci : Vous trouverez dans la France une seconde patrie, je vous lance un appel, venez travailler ici, avec nous, travailler sur des solutions concrètes pour le climat. »

 

D’où Emmanuel Macron peut-il tenir sa croyance en une réelle urgence d’agir pour la Planète grâce à des effets présumés vertueux de la transition énergétique* sur le climat ? *rebaptisée « transition environnementale » dans son programme lors de la campagne présidentielle qui a précédé son élection et « transition écologique et solidaire » dans le titre de l’actuel ministère géré par Nicolas Hulot.

 

1-  De la médiatisation, la veille, mercredi 31 mai, de la prévision météorologique trimestrielle, par Jean-Michel Soubeyroux de la direction de la Climatologie de Météo-France, qui pronostique que : « Le signal chaud est prédominant pour cet été sur l’ouest et le nord de l’Europe ainsi qu’autour du bassin méditerranéen. » ?

Médiatisation illustrée par une photo de l’AFP titrée « Un couple prend un bain de soleil le 27 mai au Havre », exemples :

http://c.ledauphine.com/france-monde/2017/05/31/preparez-vous-l-ete-sera-chaud-mais-la-secheresse-guette

http://www.lejsl.com/actualite/2017/05/31/preparez-vous-l-ete-sera-chaud-mais-la-secheresse-guette

http://www.bienpublic.com/actualite/2017/05/31/preparez-vous-l-ete-sera-chaud-mais-la-secheresse-guette

Avez-vous remarqué la terne luminosité de cette photo, prise sur une plage du Havre, ville dont Edouard Philippe, 1er ministre depuis le 15 mai, était le député maire ? Davantage une lumière d’éclipse, une lumière tamisée, une lumière d’intérieur de serre qu’une éclatante lumière d’un joli mois de mai ! Ainsi sera la lumière de cet été, handicapante pour la biodiversité et le tourisme, au Havre comme dans toute la France, même au sud. « Ce qui paraissait encore pouvoir être discuté il y a quelques années s’impose désormais à nous tous avec une grande évidence », cette phrase qu’Emmanuel Macron le 2 juin 2017 a prononcée lors de sa DECLARATION SUITE A LA SORTIE DES ETATS-UNIS DE L’ACCORD DE PARIS peut s’appliquer parfaitement à ce cas. Sauf déni de réalité.

 

2- D’un très grand nombre d’idées, de conclusions, d’opinions concordantes ?

 

Celles collectées mondialement par le GIEC ? Dont les prévisions de fonte des glaces les plus pessimistes sont très régulièrement dépassées par la réalité des faits.

 

Celles de son programme de candidature à la présidentielle 2017 ?

« 30 000 Françaises et Français de tous milieux sociaux, de tous âges, dans tous les territoires de France ont enrichi le travail de plus de 500 experts qui ont donné de leur temps et de leur expérience. Ce programme a un seul point de départ : la réalité. Nous avons ausculté la France à travers les yeux de 100 000 de nos concitoyens. » PROGRAMME En Marche ! ELECTION PRESIDENTIELLE - 23 AVRIL ET 7 MAI 2017

« 30 000 Françaises et Français de tous milieux sociaux, de tous âges, dans tous les territoires de France ont enrichi le travail de plus de 500 experts qui ont donné de leur temps et de leur expérience. Ce programme a un seul point de départ : la réalité. Nous avons ausculté la France à travers les yeux de 100 000 de nos concitoyens. » PROGRAMME En Marche ! ELECTION PRESIDENTIELLE - 23 AVRIL ET 7 MAI 2017

3- De la Loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) ?

Titre 1er : Définir les objectifs communs pour réussir la transition énergétique, renforcer l’indépendance énergétique et la compétitivité économique de la France, préserver la santé humaine et l’environnement et lutter contre le changement climatique.

Autrement dit : « La transition énergétique vise à préparer l’après pétrole et à instaurer un modèle énergétique robuste et durable face aux enjeux d’approvisionnement en énergie, à l’évolution des prix, à l’épuisement des ressources et aux impératifs de la protection de l’environnement. » Ministère de la Transition écologique et solidaire

http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/loi-transition-energetique-croissance-verte

 

 

MOPGA = Macron Occulte le Problème Global des Abeilles

http://www.ginjfo.com/espace-environnement/green-it/science-et-technologie/disparition-abeilles-mini-ordinateur-edison-ruches-20160722

http://www.ginjfo.com/espace-environnement/green-it/science-et-technologie/disparition-abeilles-mini-ordinateur-edison-ruches-20160722

Le mot « abeilles » ne figure pas dans le programme de la réalité intellectuelle « En Marche ».

 

Pourtant présentes depuis près de 80 millions d’années sur terre, bien avant les hommes et leur confiance en les modélisations informatiques, les abeilles, comme la plupart des insectes, sont anatomiquement liées à la lumière et aux cycles de l’eau, réalités incontournables de la planète terre. C’est en cela qu’elles sont les parfaites sentinelles des dérèglements météo-climatiques globaux.

Regarder les fourmis volantes pour comprendre la désorientation des abeilles :

http://www.eauseccours.com/2014/08/regarder-les-fourmis-volantes-pour-comprendre-la-desorientation-des-abeilles.html

 

Ce ne sont pas les aviculteurs qui peuvent aider à la survie des canaris, des chevaux et des hommes lorsqu’ils s’asphyxient au fond des mines de charbon mais les ingénieurs et les ouvriers capables de restaurer un air ambiant respirable, avec l’aide des politiques et des financiers.

 

De même ce ne sont pas les apiculteurs qui peuvent aider à stopper la désorientation chronique et globale des abeilles, ni à retrouver un rendement normal de miel, mais les ingénieurs et les ouvriers capables de restaurer les conditions permettant un ensoleillement normal (et par conséquent des cycles de l’eau normaux), avec l’aide des politiques et des financiers.

 

Le consensus scientifique (oxymore) en vigueur qui a conduit à la signature de l’Accord de Paris sur le climat par 195 pays focalise l’attention sur la production du gaz carbonique dans la réaction chimique de la combustion des hydrocarbures fossiles dans l’oxygène de l’air. Là est en fait le fol espoir en un plan B pour la planète, un accord tacite avec le désir commun de toujours plus de transport aérien, de tourisme et de commerce international.

 

Le plan A, le seul capable d’enrayer les dérèglements météo-climatiques en cours, et de préserver la biodiversité et l’humanité, serait d’avoir le courage de débarrasser le ciel des nuages surnuméraires anthropiques (homogenitus) qui l’encombrent chroniquement et de plus en plus intensément. « Sky is the limit ! » assurait le candidat Emmanuel Macron. Le Président Macron doit réaliser que le trafic aérien a mis une limite au ciel terrestre en installant une serre globale au toit de glace.

 

Ce ne sont pas les paléoclimatologues qui peuvent aider à comprendre les dérèglements météo-climatiques en cours et à venir, puisque ce problème anthropique est inédit, mais c’est à chacun de nous de prendre conscience de l’existence contre nature d’un voile d’eau, de gaz et de particules interposé chroniquement entre le soleil et le sol et d’en réaliser les néfastes conséquences (nombreux exemples dans mon blog Planète Avionie www.eauseccours.com ). Puis de s’en plaindre ouvertement en mairie ou dans les permanences parlementaires des députés ou sénateurs qui sont aptes à poser les questions cruciales au gouvernement.

 

 

Alors MOPGA ? = Macron Osera-t-il Purifier la Gouvernance de l’Aérien ?

La question est : D’où provient l’eau qui compose ce « léger voile » de glace qui n’a d’ailleurs même pas été annoncé en Provence. Cet aspect du ciel, souvent qualifié d’ « impression de beau temps » est en fait néfaste aux abeilles, aux oliviers, à la vigne, aux habitants et au tourisme.

La question est : D’où provient l’eau qui compose ce « léger voile » de glace qui n’a d’ailleurs même pas été annoncé en Provence. Cet aspect du ciel, souvent qualifié d’ « impression de beau temps » est en fait néfaste aux abeilles, aux oliviers, à la vigne, aux habitants et au tourisme.

« Surtout, c’est une question d’approche et de volonté : nous avons toutes les ressources pour changer ce qui doit l’être, et ne plus continuer comme avant, pour surmonter le poids des lobbies. » page 10 du programme du candidat Macron à la présidentielle de mai 2017

 

En tout premier lieu ce qui doit être changé c’est le regard sur la réalité, ne plus prendre ses désirs pour des réalités, reconnaître et tenir compte dans ses décisions des réalités inhérentes à notre planète :

Anatomie : les abeilles s’orientent en vol grâce à leur boussole solaire (ocelles + yeux à facettes + rayons parallèles du soleil)

Chimie : la combustion de tout hydrocarbure, fossile ou contemporain, produit CO2 et H2O

Physique : de l’eau projetée dans de l’air froid poussiéreux gèle instantanément.

 

La situation est à la fois beaucoup plus grave que ce qu’on en dit, pour les abeilles comme pour le climat, mais aussi beaucoup plus facile à résoudre. Elle s’est dégradée jusqu’à devenir hors de contrôle par le manque de courage en la matière de Nicolas Sarkozy puis de François Hollande qui en toute connaissance de cause n’ont pas osé affronter le problème des rejets du trafic aérien. Cependant ce n’est, pour quelques années à peine, pas encore irréversible.

 

Pourquoi pas une alliance du Président Macron avec le Président Trump (dont le pays n’est pas autant que la France menacé par un épuisement des ressources en hydrocarbures fossiles) pour reconnaître l’erreur collective de la COP21 sur le climat et amorcer une réglementation du trafic aérien mondial en fonction du volume acceptable par la nature de ses rejets en eau ?

Remarque : une solution technologique est envisageable pour récupérer une partie de cette eau produite à la fois dans la combustion du kérozène et des biocarburants.

http://www.eauseccours.com/2016/11/action-climat-en-marge-de-la-cop22-tout-faire-pour-preserver-l-essor-du-trafic-aerien.html

Repost 0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 08:23
Pas de miel 2016 à vendre pour le célèbre rucher parisien du Jardin du Luxembourg. Les inscriptions aux cours d’apiculture 2017 sont cependant déjà complètes. Pour combien d’années encore ?

Pas de miel 2016 à vendre pour le célèbre rucher parisien du Jardin du Luxembourg. Les inscriptions aux cours d’apiculture 2017 sont cependant déjà complètes. Pour combien d’années encore ?

Soit une moyenne de 5 kg de miel par ruche, une misère contre laquelle l’association SAGE (Sauvegarde des Abeilles Gardiennes de l’Environnement) n’a elle non plus rien pu faire. Viendrait-il à l’idée de créer une association pour tenter de sauver de l’asphyxie les canaris quand ils signalent un danger mortel pour les mineurs de fond ?

Soit une moyenne de 5 kg de miel par ruche, une misère contre laquelle l’association SAGE (Sauvegarde des Abeilles Gardiennes de l’Environnement) n’a elle non plus rien pu faire. Viendrait-il à l’idée de créer une association pour tenter de sauver de l’asphyxie les canaris quand ils signalent un danger mortel pour les mineurs de fond ?

Six ruches citadines « Abeille sentinelle de l’environnement » pour Vitrolles. 40 kg de miel en 2015, soit 6,66 kg par ruche. Pas de chiffre pour 2016, ni sur la quantité de miel récolté ni sur le renouvellement des essaims. Plus haut au soleil, dans la garrigue sauvage du plateau vitrollais, 8 kg de miel pour la seule ruche restante en 2016. L’apiculteur arrête les frais.

Six ruches citadines « Abeille sentinelle de l’environnement » pour Vitrolles. 40 kg de miel en 2015, soit 6,66 kg par ruche. Pas de chiffre pour 2016, ni sur la quantité de miel récolté ni sur le renouvellement des essaims. Plus haut au soleil, dans la garrigue sauvage du plateau vitrollais, 8 kg de miel pour la seule ruche restante en 2016. L’apiculteur arrête les frais.

Il est une évidence : malgré les opérations de communication vantant l’apiculture urbaine, les abeilles et les apiculteurs se meurent aussi bien en ville qu’en campagne.

http://www.eauseccours.com/2014/10/les-apiculteurs-se-meurent-accros-a-l-utopique-alchimie-de-la-com.html

 

Investir de l’argent public pour des abeilles en ville dans le but d’alerter sur qualité de l’environnement n’a de sens que si un honnête retour d’expérience existe.

http://www.eauseccours.com/2016/07/etre-genereux-pour-aider-les-abeilles-mais-avec-droit-de-regard.html

 

Moins de miel pour les abeilles en ville. Et alors ça gêne en quoi ? Sans aller jusqu’à la résolution radicale mis en avant par HAbeeTATION, les vendeurs de rêve proposent désormais de plus en plus souvent d’oublier la rentabilité en miel pour privilégier la communication sur le bien-être des abeilles, les petites fleurs et la pédagogie de la sensibilisation à l’environnement.

Moins de miel pour les abeilles en ville. Et alors ça gêne en quoi ? Sans aller jusqu’à la résolution radicale mis en avant par HAbeeTATION, les vendeurs de rêve proposent désormais de plus en plus souvent d’oublier la rentabilité en miel pour privilégier la communication sur le bien-être des abeilles, les petites fleurs et la pédagogie de la sensibilisation à l’environnement.

Paris, Dijon : Démarche exemplaire, label APIcité 3 abeilles (J’aime, je protège et je défends l’abeille). Vitrolles, Clermont-Ferrand : Démarche remarquable, label APIcité 2 abeilles (J’aime et je protège l’abeille).

Paris, Dijon : Démarche exemplaire, label APIcité 3 abeilles (J’aime, je protège et je défends l’abeille). Vitrolles, Clermont-Ferrand : Démarche remarquable, label APIcité 2 abeilles (J’aime et je protège l’abeille).

« Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute » rappelait Jean de la Fontaine dans la fable Le corbeau et le Renard. « Cette leçon vaut bien un fromage sans doute. », ou une signature ministérielle.

« Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute » rappelait Jean de la Fontaine dans la fable Le corbeau et le Renard. « Cette leçon vaut bien un fromage sans doute. », ou une signature ministérielle.

NB : Le « Renouvellement de convention de partenariat avec l'UNAF » pour la période 2016-2018 adopté par le conseil municipal de la mairie de Clermont-Ferrand en séance du 5 janvier 2016 stipule que :

- En lançant ce partenariat, la Ville a voulu sensibiliser les clermontois au rôle essentiel des abeilles dans le maintien de la biodiversité mais aussi d'évaluer l'état de notre environnement quotidien.

- Le soutien financier de la Ville se monte à 9 000 € / an.

- L'apiculteur référent, assure le suivi du rucher, le nourrissement, les traitements auprès des colonies et le renouvellement du matériel si nécessaire.

- L’UNAF procédera au bon maintien des colonies d’abeilles (remplacement de reines si nécessaire, récupération d’essaim, etc.)

http://www.clermont-ferrand.fr/docs/delib/CM05012016/05%2001%202016_ODJ66.pdf

 

Normalement dans un environnement sain et bien fleuri une ruche sédentaire se nourrit de miel et de pollen sans aide humaine, produit plusieurs dizaines de kilogrammes de surplus de miel et se débrouille seule pour remplacer ses reines qui peuvent vivre environ cinq ans.

 

« Grâce à un rucher municipal pédagogique la ville d'Issoire (voisine de Clermont-Ferrand) a à cœur de sensibiliser le grand public et en particulier les enfants à la question de la biodiversité et au respect de l'environnement. Les visiteurs peuvent également facilement s'intéresser à la vie de la ruche en consultant les panneaux d'information installés sur le rucher et peuvent même observer, grâce à des vitres transparentes, la vie des abeilles à Issoire. » http://www.issoire.fr/Cadre-de-vie/Environnement/Le-rucher-pedagogique-municipal

« Grâce à un rucher municipal pédagogique la ville d'Issoire (voisine de Clermont-Ferrand) a à cœur de sensibiliser le grand public et en particulier les enfants à la question de la biodiversité et au respect de l'environnement. Les visiteurs peuvent également facilement s'intéresser à la vie de la ruche en consultant les panneaux d'information installés sur le rucher et peuvent même observer, grâce à des vitres transparentes, la vie des abeilles à Issoire. » http://www.issoire.fr/Cadre-de-vie/Environnement/Le-rucher-pedagogique-municipal

Le secret de la désorientation massive et globale des abeilles est dans l’exacte compréhension du bon fonctionnement des 3 ocelles (yeux simples) et non pas 2 implantés dans le haut de la tête de la plupart des insectes volants, dont les pollinisateurs.

http://www.eauseccours.com/2014/08/regarder-les-fourmis-volantes-pour-comprendre-la-desorientation-des-abeilles.html

http://www.eauseccours.com/article-tomber-comme-des-mouches-sens-propre-et-sens-figure-79012758.html

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 14:51

Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages

« C’est un texte qui est intéressant à plusieurs égards. Le premier égard c’est le fait qu’il s’inscrit dans la ligne du texte sur la transition énergétique, dans la COP21, parce que tout ça fait partie d’un groupe commun, l’avenir du climat, l’avenir de la planète, il est lié à la façon dont on va organiser la vie économique, transition énergétique, et à la fois dans la façon dont on va traiter la nature, la Nature, c’est l’Homme, et la biodiversité ça fait partie de ce sujet central. Après il y a énormément de dispositions dans un texte qui est très complet …/… sur quantités de sujets c’est un énorme texte. » 13/01/2016 Jérôme BIGNON, sénateur Les Républicains

« C’est un texte qui est intéressant à plusieurs égards. Le premier égard c’est le fait qu’il s’inscrit dans la ligne du texte sur la transition énergétique, dans la COP21, parce que tout ça fait partie d’un groupe commun, l’avenir du climat, l’avenir de la planète, il est lié à la façon dont on va organiser la vie économique, transition énergétique, et à la fois dans la façon dont on va traiter la nature, la Nature, c’est l’Homme, et la biodiversité ça fait partie de ce sujet central. Après il y a énormément de dispositions dans un texte qui est très complet …/… sur quantités de sujets c’est un énorme texte. » 13/01/2016 Jérôme BIGNON, sénateur Les Républicains

Un énorme texte, un énorme travail, énormément de dispositions, jusqu’à en donner le tournis, sur une terre qui tourne de moins en moins rond, au sol comme en l’air. Terre a perdu son identité pour devenir Avionie: http://www.eauseccours.com/article-20039559.html

 

Le film DEMAIN (de Mélanie Laurent et Cyril Dion sorti le 5 décembre 2015) illustre cette course à l’illusion :

« Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? …/… En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain ».

 

L’argent massivement distribué pour lutter contre les causes multifactorielles locales de la disparition des abeilles, la multiplication des initiatives transition énergétique au sol pour tenter de résoudre le problème climatique en se basant sur le consensus scientifique et politique COP 21, ou la ribambelle d’articles qui composera la loi visant à reconquérir la biodiversité, la nature et les paysages permettent au plus grand nombre de s’affairer, de se donner bonne conscience mais à terme les résultats ne sont pas et ne seront pas à la mesure des investissements humains et financiers consentis tant que l’essentiel n’est pas résolu : d’abord libérer de tout obstacle anthropique la réception de la lumière solaire et l’établissement naturel des cycles de l’eau pour que puissent se rétablir les microclimats et les saisons qui sont indispensables au foisonnement de la biodiversité et des économies.

 

 

« Bien sûr, il ne s’agit pas de mettre la nature sous cloche et de la figer. Il s’agit d’en préserver et, là où c’est nécessaire ou encore possible, d’en restaurer le potentiel afin de permettre à l’évolution biologique de poursuivre à son rythme ses innovations. » 10/06/2014 Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

« Bien sûr, il ne s’agit pas de mettre la nature sous cloche et de la figer. Il s’agit d’en préserver et, là où c’est nécessaire ou encore possible, d’en restaurer le potentiel afin de permettre à l’évolution biologique de poursuivre à son rythme ses innovations. » 10/06/2014 Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Et pourtant l’homme a déjà mis, au sens propre, la nature sous cloche et la fige chaque jour davantage.

Mercredi 20 janvier 2016, les Américains ont annoncé officiellement que l’année 2015 avait été l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis 1880, début des suivis de température.

Quoi de plus banal que d’avoir chaud dans une serre ?

Quoi de plus banal que d’avoir de plus en plus chaud sur la planète au fur et à mesure de l’augmentation de la répartition mondiale du toit de la serre (en glace, gaz et particules) que l’homme dénie d’installer entre le soleil et la terre ?

NB : Si l’épaisseur de ce voile augmente trop et s’opacifie trop le réchauffement actuel cèdera la place à un refroidissement global

 

 

18 janvier 2016, ciel avionneux au-dessus de la Place du Palais de Justice de Chambéry

18 janvier 2016, ciel avionneux au-dessus de la Place du Palais de Justice de Chambéry

100 % certain :

La combustion des hydrocarbures, fossiles ou bio, produit du gaz carbonique et de l’eau.

L’eau pulvérisée dans de l’air très froid produit des cristaux de glace.

Le développement démesuré du trafic aérien crée le voile de glace et de particules qui met la vie terrestre sous cloche et la fige.

Il est techniquement et économiquement possible de récupérer cette eau surnuméraire.

Hub des solutions climat, labellisé COP21: http://www.plateformesolutionsclimat.org/solution/sattaquer-au-voile-de-glace-et-de-particules-quun-trafic-aerien-inconsidere-installe-quotidiennement-entre-le-soleil-et-la-terre/
 

 

18 janvier 2016, ciel avionneux devant le Palais de Justice de Chambéry, statue d’Antoine Favre (Bourg-en-Bresse, 1557 – Chambéry, 1624) premier président du sénat de Savoie, écrivain et jurisconsulte, auteur du codex fabrianus, père de Vaugelas, entourées des allégories de la jurisprudence et de la science.

18 janvier 2016, ciel avionneux devant le Palais de Justice de Chambéry, statue d’Antoine Favre (Bourg-en-Bresse, 1557 – Chambéry, 1624) premier président du sénat de Savoie, écrivain et jurisconsulte, auteur du codex fabrianus, père de Vaugelas, entourées des allégories de la jurisprudence et de la science.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », et mène à Jurisprudence.

Article L125-2 Modifié par Loi n°2013-619 du 16 juillet 2013 - art. 11:

"Les citoyens ont un droit à l'information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s'applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles."

Et dans un futur de plus en plus proche, ce droit, sans nul doute, s’appliquera aux risques prévisibles engendrés par les nuages de culture (eau chimique anthropique issue de la combustion des carburants du trafic aérien, relâchée librement dans le froid naturel de l’altitude de vol des avions de ligne).

 

 

Pour en savoir plus sur la cause globale commune aux dérèglements météo-climatiques en cours et à la désorientation massive des abeilles :

07/07/2008 : http://www.naturavox.fr/climat/Enigmatique-meteo-et-avioclimatologie

15/11/2012 : http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

06/02/2013 : http://www.eauseccours.com/article-du-nouveau-dans-l-immuable-cycle-de-l-eau-115112913.html

28/08/2012 : http://www.eauseccours.com/article-pieges-de-lumiere-et-decisions-inadaptees-causent-l-extinction-des-abeilles-109507992.html

02/01/2015 : http://www.eauseccours.com/2015/01/proposition-article-1er-de-la-declaration-pour-les-droits-de-l-humanite-pour-preserver-la-planete.html

21/10/2014 : http://www.eauseccours.com/2014/10/les-apiculteurs-se-meurent-accros-a-l-utopique-alchimie-de-la-com.html

 

 

Et si, en plus, on peut s’attaquer aux causes multifactorielles de la perte de la biodiversité, c’est parfait.

ASSEMBLÉE NATIONALE, 12 mars 2015, ADOPTÉ :  AMENDEMENT N°1067

ARTICLE ADDITIONNEL, APRÈS L'ARTICLE 51 SEPTIES, insérer l'article suivant :

"Dans les six mois suivant la promulgation de la présente loi, le Gouvernement remet un rapport au Parlement portant sur les plantes invasives et notamment sur les interdictions de vente de certaines espèces.

EXPOSÉ SOMMAIRE

De nombreuses plantes invasives prolifèrent rapidement sur l’ensemble du territoire français et il semble que l’on assiste à une accélération de leur développement en raison notamment des échanges et de la mondialisation. Or, les plantes invasives ont un impact environnemental, sanitaire et économique importants. La prévention et la gestion du risque sont généralement  les principales solutions avancées.

Les espèces invasives exotiques envahissantes sont considérées comme la deuxième cause d’extinction des espèces au niveau mondial, juste après la destruction de l’habitat."

 

Exemple de plante invasive: l’herbe de la pampa, très prisée des particuliers et des communes.

Herbe de la pampa, invasive municipale, Aix-les-Bains, Savoie, beau temps derrière voile d'aviocirrus

Herbe de la pampa, invasive municipale, Aix-les-Bains, Savoie, beau temps derrière voile d'aviocirrus

Herbe de la pampa, invasive municipale, Arles, Camargue, temps maussade avec présence d'aviocordes

Herbe de la pampa, invasive municipale, Arles, Camargue, temps maussade avec présence d'aviocordes

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité climat abeilles
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 15:10
reine des abeilles dessin enfant
Reine des abeilles  debout, de Jules, 5 ans, tache de peinture pliée, 5 septembre 2012
La reine des abeilles pond, pond, pond, de plus en plus vite.
Les hasards du pliage semblent prédire que la reine tellement pressée va finir par enfanter directement des abeilles vivantes (dessin à regarder de très près) - Paillettes dorées pour les yeux à facettes.
 
Pour tenter de remplacer les abeilles qui ne rentrent pas à la ruche, manipulées par les apiculteurs (http://apiculture-populaire.com/reine.html),  les reines des abeilles s’épuisent à pondre de plus en plus vite et meurent (ou sont tuées) prématurément.
Pour tenter de remplacer les abeilles qui ne rentrent pas à la ruche le gouvernement encourage les élevages de reines et la création de ruchers écoles.
Peine perdue, euros gaspillés, la mortalité des abeilles empirera tant que ne sera pas considérée leur désorientation par une lumière devenue inadaptée à leurs ocelles et à leurs yeux à facettes.
La désorientation des abeilles nous révèle une atteinte à la réception de la lumière solaire et à l’établissement normal des cycles de l’eau, c’est-à-dire une atteinte en cours à toute l’organisation de la vie terrestre.
 
reine des abeilles corbeille de fleurs de Jean-Marc Ayrault 
Aix-en-Provence, Les Milles, 10 septembre 2012, 18h30, 27°C, fleurs sans abeilles ni autres pollinisateurs
Gerbe de fleurs déposée en début d’après-midi par Jean-Marc Ayrault, 1er ministre venu avec d’autres ministres, dont Vincent Peillon et Geneviève Fioraso, inaugurer le mémorial créé dans l’ancien camp d’internement et de déportation des Milles, en présence de Michel Vauzelle, président du Conseil Régional PACA, Jean-Noël Guérini, président du Conseil Régional des Bouches du Rhône, Christian Kert, député de la circonscription, Maryse Joissains-Masini, maire d’Aix-en-Provence, présidente de la communauté d’agglomérations du Pays d’Aix, et beaucoup d’autres élus locaux de tous bords.
 
70 ans après les faits le 1er ministre a reconnu devant un bon millier d’invités la responsabilité honteuse de la politique de Pétain et de l’antisémitisme français  qui a conduit à la déportation de deux milles juifs de ce camp de Provence jusqu’au camp de la mort d’Auschwitz.
 
Aujourd’hui l’excès de trafic aérien a commencé une hécatombe sournoise des bêtes et des gens dont les haut-responsables des présidences Sarkozy et Hollande sont au courant mais n’ont pas réalisé ni l’ampleur ni l’urgence à la prendre en compte.
 
François Hollande  le 29 mars 2012 : « Monsieur, Par votre courrier du 17 octobre dernier (2011), vous avez tenu à attirer mon attention sur les risques pour l’environnement que les traînées de condensation générées par les moteurs d’avion en altitude sont susceptibles d’engendrer. …/… J’ai pris également l’engagement, à la proposition n°57 de soutenir la création d’une organisation Mondiale de l’environnement. … assurance de toute ma considération. »
 
Les huit ONG (WWF France, la LPO, Humanité et biodiversité,  Greenpeace France, la Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, Ecologie sans frontières et  les Amis de la Terre) officiellement présentes les 14 et 15 septembre 2012 à la 1ère conférence environnementale voulue par le Président Hollande se sont contentées d’applaudir  le 1er ministre Jean-Marc Ayrault à l’annonce pour 2013 d’une agence nationale consacrée à la biodiversité, création qu’elles conseillaient depuis longtemps. Bien que régulièrement informées  ces ONG ont choisi de taire les atteintes immédiates du trafic aérien sur la biodiversité, dont les abeilles pour lesquelles une suppression totale des pesticides ne suffirait pas à améliorer la situation. http://www.eauseccours.com/article-cruiser-interdit-victoire-des-idees-re-ues-sur-la-realite-107592903.html

 

Coup d’épée médiatique dans l’eau pour  l’écologiste activiste Pierre-Emmanuel Neurohr, ancien de Greenpeace, fondateur du parti de la résistance, qui après avoir retardé  une nouvelle fois un avion en cours de décollage à Roissy, le 05/09/12, en accusant le trafic aérien de génocide à cause des rejets de  CO2, s’est vu placé en détention provisoire le 07/09/12 à la maison d’arrêt de la Santé à Paris, et pour son avocat Me Alexandre Faro qui essayait de clamer haut et fort qu’avec ce  « premier détenu climatique en France» il voyait mal «que l'on puisse discuter d'environnement » lors de la conférence environnementale des 14 et 15/09/12.

NB : Pierre-Emmanuel Neurohr et Me Faro que j’avais contactés précédemment se cantonnent à parler du consensuel rejet de CO2 et  refusent d’aborder les problèmes de fonte des glaces ou des pertes de la biodiversité  consécutives à la présence du voile d’aviocirrus et aux aviocordes, nuages de culture engendrés par le trafic aérien.

 
 
reine des abeilles fruits sans insectes
Septembre 2012, Provence, sur les marchés ou dans les campagnes, les fruits mûrs restent pratiquement libres de guêpes, frelons ou mouches malgré des températures proches des 30°C
 
La 6ème extinction est déjà bien engagée et les scientifiques officiels se contentent de la comptabiliser
Pluies d’oiseaux
 
Les citadins, les rurbains semblent avoir oublié ce qu’était un monde avec insectes. Dans le désarroi dans lequel nous ont plongés les médias dix abeilles affamées dans une boulangerie valent bien un article dans le journal et posent des questions sociétales.
13/09/2012 Ouest-France / Bretagne / Quimper / A la une de Quimper
Les abeilles ont élu domicile chez le boulanger
« Je me sens plus utile à garder les abeilles que les clients. Les gens ont peut-être l'impression de se faire avoir parce que le sirop est enlevé sur les pains aux raisins, c'est tout. » conclut le boulanger.
 
Pour avoir plus de miel pour eux la plupart des apiculteurs prélèvent trop de miel dans la ruche  et nourrissent alors leurs abeilles durant l’hiver avec du sucre candi, moins cher au kilo.
Les abeilles éblouies et gênées par le mauvais temps ont si peu butiné cette année que certains apiculteurs pour avoir malgré tout une récolte ou tenter de sauver leur ruche ont nourri leurs abeilles avec du sirop durant l’été.
   
reine des abeilles peinture fraiche verte

Greenwashing, Direction de l’Ecologie et des Espaces verts PRENEZ GARDE A LA PEINTURE VERTE

 

La biodiversité disparaît et alors ? Qu’importe si l’apparence est sauve et notre désir de bien-être immédiat assuré. Ou comment se voiler la face en se regardant le nombril.

 

Réplique de Calvéra dans le western les 7 mercenaires :" Si Dieu ne voulait pas qu'on les tonde pourquoi en a-t-il fait des moutons?

 

Mieux que le gazon artificiel en plastique, il est maintenant possible, même en période d’interdiction d’arroser pour cause de sécheresse, de repeindre en vert sa pelouse jaunie (et tant pis pour les sauterelles et criquets qui par ailleurs éprouvent beaucoup de mal à chanter dans l’air humide de la planète Avionie).

http://www.amega-sciences.com/fr/greenturf.php

http://www.dailymotion.com/video/xtcka2_peindre-sa-pelouse-en-vert_news

 

Le malaise qui existe autour de la disparition des abeilles et les abeilles elles-mêmes sont abusivement utilisés.

Installer des abeilles en ville, parrainer des abeilles, abriter des ruches dans les mairies, les conseils généraux ou régionaux, les usines, les prisons, les écoles,… ne sont que manipulations de la crédulité et opérations de communication non exemptes de tricheries pour présenter au public bienveillant une miellée importante.

29/05/2012 http://www.eauseccours.com/article-abeilles-a-vendre-106021118.html

 

Les vertus du miel, de la gelée royale, du pollen, de la propolis ou du venin d’abeille sont connues et utilisées depuis la nuit des temps alors que le mot apithérapie n’est apparu que dans l’édition 2012 du dictionnaire Larousse. Sous ce terme fort en vogue explose un marché  des plus lucratifs  et  pour l’instant sans limite quant à l’invention des produits vendus.

Exemple à 1000 € le litre pour des élixirs bois de ruche, vol nuptial, danse des abeilles, sueur du ciel, ailes d’abeilles, œil à facette ou encore air de la ruche

http://www.ballot-flurin.com/s/23022_elixirs-de-la-ruche

ou encore une cure de sommeil grâce à l’air de la ruche dans une ferme du Tyrol  http://www.wilderkaiser.info/fr/monde-tyrolien-de-ruche-wilder.html

Remarque: apithérapeute ne figure encore pas dans le Larousse 2013, curieusement miellerie y est toujours absent

 

Autre souci de vocabulaire : Accentuant  l’omerta sur l’apocalypse, rampante comme un cancer juste avant sa phase explosive, dans laquelle nous a plongé l’excès de trafic aérien, des chercheurs, dont Valérie Masson-Delmotte et Patrick De Wever, se posent la question de savoir s’il est opportun ou non de choisir les temps présents, montée de 20 cm des océans,  comme début d’une nouvelle ère géologique qui se nommerait l’anthropocène. Une nouvelle étude britannique vient d'annoncer la fonte de la banquise en été d'ici à 2016 ou 2015 seulement. Il est urgent d'en interdire le survol par les avions de ligne.   

 

La disparition des abeilles domestiques, artificiellement tenues en vie actuellement,  pourrait être une autre date fatidique encore plus proche. Les apiculteurs sincères qui ont suivi tous les conseils de l'UNAF ou de l'INRA ou d'autres, les apiculeurs sincères qui ont investi beaucoup pour tenter de reconstituter leurs essaims désespèrent et risquent de tout arrêter brusquement.   

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 21:15

(Veuillez excuser les variations de la couleur du fond et des surlignages du texte, indépendantes de ma volonté)

 

Vendredi 29 juin 2012, fin d’après-midi

Comptine pour repas de demain

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,

 

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,

 

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,…

 

On nous le rabâche depuis des mois, des années même, les abeilles disparues, un tiers de nos aliments habituels manqueront dans nos assiettes.

 

Et voilà qu’aujourd’hui, en fin d’après-midi on nous annonce qu’au nom du principe de précaution, avec sans doute encore en  tête la pression des pétitions et autres pressions de la vox populi et de nombreux élus, en grande partie rameutés par l’UNAF et la FNE, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’AgroAlimentaire et de la Forêt, préférant les idées reçues à la réalité du terrain, sans aucun doute croyant bien faire, a décidé  d’interdire immédiatement et définitivement l’usage du  pesticide Cruiser OSR de Syngenta pour les plantations de colza alors même qu’un autre pesticide le Régent de BASF venait d’être blanchi par la cour de cassation de Lyon.

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/phytos-surmortalite-des-abeilles-la-responsabilite-du-regent-ts-definitivement-ecartee-59273.html

 

Ce combat se trompant de cible principale, la véritable protection des abeilles va être retardée, la biodiversité dépérir de plus en plus vite, et l’homme et ses activités économiques avec.

 

La vie sur terre dépend d’une part de la réception en quantité suffisante de la lumière solaire en rayons parallèles et d’autre part d’un bon établissement des cycles de l’eau. C’est cela qu’il faut rétablir au plus tôt pour que les abeilles ne soient plus désorientées et que la vie terrestre reprenne plus normalement :

 

Vendredi 1er juin 2012

de :

jacquesfabry

A :

liste

date :

01/06/12 à 16h42

objet :

Retrait annoncé du Cruiser une mesure très insuffisante pour éviter la désorientation des abeilles

Jacques Fabry, intervenant à Apimondia 2011
tél.: 06 74 59 34 88 site: www.eauseccours.com

Monsieur Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire,

Madame Nicole Bricq, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie,

Monsieur Richard Thiéry, directeur de l’ANSES Sophia Antipolis,

Madame Magali Chabert, chercheuse ANSES, abeilles,

Madame Catherine Allex, responsable Syngenta, abeilles, (puis a été informés Laurent Péron,  puis Denis Tardit
Monsieur Gérard Bapt, député PS,

Les médias annoncent aujourd’hui le retrait imminent du pesticide Cruiser suspecté de désorienter les abeilles dans leur retour à la ruche.

Je voudrais attirer une nouvelle fois votre attention sur le fait que cela ne suffira pas à stopper la désorientation des abeilles qui sont, de plus en plus souvent et sur un territoire grandissant, déroutées mécaniquement, biologiquement, accidentellement par une luminosité devenue inadaptée à leurs ocelles autant qu’à leurs yeux à facettes. De plus l’assombrissement global nuit au rendement de leur butinage ainsi que les changements climatiques en cours. Sans compter la nouvelle violence des orages qui menace les ruches elles-mêmes.

D’abord retrouver une réception normale de la lumière solaire et des cycles de l'eau, ensuite seulement tous les efforts en cours pour aider les abeilles seront couronnés de succès.

26/03/2012 http://www.eauseccours.com/article-ou-vont-les-abeilles-qui-disparaissent-vraiment-102309578.html

29/05/2012 http://www.eauseccours.com/article-abeilles-a-vendre-106021118.html

Merci de me contacter. Je souhaiterais vous montrer mes nouvelles photos et vidéos d’insectes désorientés par la lumière et vous informer de mes plus récentes démarches auprès de la Commission Européenne.

Très sincèrement

Jacques Fabry

 

 

 

Lundi 18 juin 2012 de 12h à 12h30, Paris

Rencontre avec Maud Lelièvre, conseillère technique de Nicole Bricq, ministre éphémère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie aujourd’hui remplacée par Delphine Batho

Cruiser interdit abeilles Maud Lelièvre

Culbute de scarabée avec caillou sur le dos, culbutes d’abeilles à l’envol ou en approche d’atterrissage, 1er et 14 juin 2012, et 22 mai 2012, (C’est plus impressionnant sur les vidéos montrées)

 

Cruiser interdit abeilles UNAF Montparnasse

8 juin 2012, 10h40, abeilles mortes  et culbute d’abeille, Montparnasse, rucher en partenariat avec l’UNAF (C’est plus net en vidéo)

Extrait 1 : Disparition accidentelle et massive des abeilles et des autres insectes

Une alerte majeure pour toutes les pertes de biodiversité simultanément en cours

Etablir un suivi des résultats des implantations de ruches en ville ou dans des parcs naturels : disparition des abeilles, essaimages, nourrissage, quantité de miel par ruche, longévité. Suivi indépendamment des apiculteurs.

Extrait 2 : Intensification de la fréquence, de la durée et de la violence des orages

Et autres conséquences aux coûts exorbitants d’un trafic aérien trop volumineux

25/10/2011 http://www.eauseccours.com/article-vigilance-nuages-de-culture-pour-des-alertes-meteos-et-des-zones-inconstructibles-plus-precises-87214137.html

Se demander, pour chaque événement météorologique susceptible d’être qualifié de « catastrophe naturelle », pour le rendement des énergies renouvelables, pour certains accidents par éblouissement, pour le chômage dans les professions liées à un ensoleillement optimal, pollution air,… quelle est la part des nuages de culture ?

 

Mercredi  20 juin 2012

Extrait du courriel envoyé à 15h17  au Conseil régional Rhône-Alpes et aux responsables de l’UNAF

Objet : à lire avant signature partenariat abeilles sentinelles de l'environnement

Monsieur Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes,

Monsieur Olivier Belval, Président de l’UNAF,

 

Je souhaiterais pouvoir, avant la signature de la convention de partenariat « sentinelle de l’environnement » que vous vous apprêtez à signer après-demain, attirer votre attention* sur le fait que les abeilles ne butinent désormais que dans un rayon nettement inférieur à trois kilomètres, que la durée de leur butinage journalier est diminué par l’assombrissement global et la nouvelle météo et enfin qu’elles sont de plus en plus désorientées  (chute sur le dos, culbutes, vol en zig-zag, choc dans obstacle, vol ascensionnel sans fin vers le ciel) par une lumière de moins en moins souvent adaptée à leur vision. Et également que les sorties hivernales sont devenues plus fréquentes et anarchiques.

* Monsieur Henri Clément que j’ai rencontré plusieurs fois est au courant depuis le jeudi 19 février 2009

 

Il me semblerait judicieux, que dans un partenariat où l’abeille est considérée comme une « sentinelle de l’environnement», pour lequel  « …la vente de ce miel est interdite. Le but de ce programme non lucratif est de sensibiliser le public aux mortalités des abeilles… »  le risque soit vraiment pris et explicité qu’il peut arriver que la ruche ne produise pas ou très peu de miel.  En particulier stipuler que «L’entretien et le suivi de ce rucher » dans cet environnement en « l’absence de traitements phytosanitaires agricoles »  devrait se limiter à assurer la santé et le déparasitage des abeilles à l’exclusion de tout nourrissage, les ruches durant l’hiver devant rester sur le site pour que  « les abeilles restent à l’abri dans la ruche en consommant leur réserve de miel » au risque de mourir si leur récolte a été insuffisante.

http://www.abeillesentinelle.net/tous-savoir-sur-le-programme-abeille.html#Q_convention

 

 

Vendredi 22 juin 2012

« Apidays », opération « Le bonheur est dans la ruche », miellerie de la ville de Marseille

Cruiser interdit apidays 2012 Marseille

Christophe Longre, Délégué territorial Bouches-du-Rhône, GrDF

Nathalie Boyer, Chargée de missions France, UNAF, abeille sentinelle de l’environnement

Laure Agnès Caradec, 29ème adjointe du maire de Marseille, Parc, Jardins, Espaces naturels, piétonisation

J’ai écrit à Madame Caradec que je n’ai pu approcher sur place, j’ai échangé quelques mot avec Madame Boyer et Emmanuelle Diezma, Responsable collectivités locales de GrDF m’a suivi à la facile découverte des abeilles en détresse dans les allées du jardin botanique du parc Borély.

 

Autrefois au fond des puits de charbon, le malaise ou la mort des canaris, sentinelles de l’environnement dans leur cage posée au sol, prévenaient les mineurs de la présence inodore et invisible du CO2, gaz mortel par asphyxie, plus lourd que l’air. Perte de temps, pertes financières, qu’importe il ne s’agissait pas de remplacer les canaris ou de les surélever encore un peu, encore un peu, il fallait dans l’instant quitter ce boyau devenu dangereux, même s’il contenait  le meilleur filon.

Dans notre monde de l’image la tendance est à la tricherie même avec les abeilles, même avec ce que nous montrent ces sentinelles du désastre environnemental dans lequel nous agonisons.

La réalité là, maintenant, en pleine campagne bio ou pas, comme dans les zones labellisée sans pesticides, villes ou parcs de nature protégée, c’est que  les abeilles stressées par le climat en Avionie, éblouissant, assombri, à la fois brûlant et froid, trop sec et trop humide, ne s’éloignent plus guère de la ruche et consomment le miel pratiquement au fur et à mesure qu’elles le produisent ne laissant pratiquement rien pour l’apiculteur et nos tartines. Il faut s’attendre à une hausse du prix du miel, qui masquera encore un peu la pénurie et le défaut de pollinisation en cours et à venir. L’UNAF sera bien amenée, bon gré mal gré, à reconnaître que 1700 g de miel par ruche pour certains ruchers urbains ce printemps est très éloigné des 50 kg vantés il y a peu.

 

Jeudi 28 juin 2012, Provence

La désorientation des abeilles indique une pollution chronique de l’air

Cruiser interdit soleil géant

Quelle heure est-il en cette très longue journée ensoleillée de début d’été en heure d’été ? 19h48, et déjà plus envie de jouer dans la piscine ou de brochettes dehors entre amis et plus d’insectes sur les fleurs

 

Comptine pour la santé d’aujourd’hui

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pollué pour les abeilles,

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pollué pour les oiseaux,…

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pur nulle part.

 

 

Un bol d’air pollué à la mer et une mesure actuellement inutile pour y remédier.

« Pollution de l’air : des autoroutes à 90km/h - Le préfet de région cible les axes périurbains des Bouches-du-Rhône. Nouvelle limitation de vitesse dès le 1er juillet (2012).»

23/06/2012 http://www.laprovence.com/article/a-la-une/pollution-de-lair-des-autoroutes-a-90-kmh

 

Un bol d’air pollué à la montagne et un déni du problème.

 « La plainte contre l'état pour non-respect de la loi sur l'Air, déposée par plusieurs associations et 80 plaignants vient d'être classée sans suite par le procureur de la République. »

23/06/2012 http://www.arsmb.com/index.php?fname=news.php&news_type=11#180

 

Un bol d’air pur nulle part.

ATTENTION aux malaises à l’effort durant les vacances, bêtes et humains de tout âge.

Pour espérer retrouver un peu d’air respirable, le plus urgent n’est pas de s’attaquer aux moteurs diesel ou au chauffage au bois mais à permettre la dispersion des particules émises en brisant le voile d’aviocirrus qui, outre la décantation de son humidité et de ses polluants, fait office de couvercle et refoule ces particules vers le sol.

 

Vendredi 29 juin 2012, Provence polluée par un trafic aérien trop volumineux

Cruiser interdit air pollué

05h53, heure idéale de départ pour une randonnée en montagne

17h34, heure idéale pour se dorer sur la plage

 

Météo de vos vacances

26/06/2012 http://www.eauseccours.com/article-cette-meteo-qu-on-nous-cache-cette-meteo-qu-on-se-cache-107441035.html

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:36

froid trou eau canards cygnes

Trou d’eau dans glace, vital pour les canards ou les cygnes amoureux

 

froid trou eau abreuvoir

Trou d’eau abreuvoir dans glace, façonné par la patte du cheval ou l’outil de l’homme

 

froid chevaux se désaltérant

Chevaux Camargue dans le froid glacial se réhydratant avec délice de l’eau de la roubine

 

froid jeux de chiens

Histoires de chiens : « T’es même pas cap de traverser la glace ! »

 

froid âne noyé

Noyade fatale pour âne trop aventureux sur roubine gelée

Mule plus chanceuse sur étang gelé: http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/02/13/une-mule-sauvee-de-la-glace

   

froid flamants roses dans mistralDimanche 5 février 2012, Camargue, encore au début de la vague de froid intense

Les flamants roses défient bravement le mistral polaire, volant tour à tour sur place dans la violence du vent, autant pour jouer que pour se réchauffer.

Aviocirrus et aviocordes, nuages de culture engendrés par le trafic aérien, résistent au mistral 

03/04/2008 Mistral perdant, c’est embêtant http://www.eauseccours.com/article-18410431.html

 

froid crash aérien goéland

Goéland aux pattes, poitrail et cou meurtris après un crash aérien à l’atterrissage

Le parc ornithologique du Pont de Gau, spécialiste des soins aux oiseaux sauvages est fermé.

Autres crashes aériens d’oiseaux :

03/01/2012 http://www.eauseccours.com/article-le-veritable-miroir-aux-alouettes-et-autres-pigeons-96025945.html

 

froid abeilles trompées par chaud glacial 2012 02 06

6 février 2012 dans la colline, l’hiver chaud glacial endommage les bornes à incendie, incite les abeilles à sortir et en gèle beaucoup. 

L’atmosphère de l’hiver 2010-2011 était déjà chaud glacial. 

11/01/2011 http://www.eauseccours.com/article-hiver-2010-2011-chaud-glacial-et-dangereusement-perturbateur-des-experiences-innees-ou-acquises-64790121.html

 

froid nourrissage chevaux toros

En « pays », le nourrissage des chevaux, des taureaux Camargue et des « toros » devient nécessaire.

Au passage de la remorque de foin, un jeune encorné, fier sauvage, sûr de lui, se sert tout seul.

 

froid PPH mortalité hivernale

PPH = ne Passera Pas l’Hiver, si trop vieux, si trop faible ou pas la chance d’avoir de la nourriture et de l’eau en quantité suffisante pour lutter contre le froid et la déshydratation 

Dure loi de la nature pour les oiseaux, même dans les zones très protégées comme le marais du Vigueirat, pour ce très vieux cheval solitaire et rhumatisant qui avait survécu aux inondations de l’automne, pour Michou, le vieux taureau cocardier ancien champion des Baumelles. http://www.bouvine.info/Michou-le-pensionnaire-des  

« Il voulait toujours être avec ses congénères, mais ceux-ci l’ont rejeté à plusieurs reprises. Lui, qui du temps de sa puissance était dominant sur le troupeau, a dû s’isoler puis diminuer, et allant se cacher il perdait le moral. … /… Michou est mort (le dimanche 5 février 2012) plus de manque de moral qu’à cause du froid. » Son manadier, Joël Linsolas, pour La Provence, édition d’Arles du vendredi 10 février 2012 

La nature n’a pas prévu la vieillesse pour les herbivores.

 

froid flamants roses morts et vivants

Dimanche 12 février 2012, Camargue, la vague de froid a fait son œuvre, flamants roses survivants ou morts, flamant rose bagué, cadavres mangés ou enlevés 

 

09/02/2012 Appel de la tour du Valat, Centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes http://www.tourduvalat.org/actualites/evenements/aidez_nous_a_recenser_les_oiseaux_victimes_du_grand_froid

« Compte tenu des conditions climatiques actuelles, la Tour du Valat collecte tous les cadavres de flamants / ibis / spatules afin d’estimer le nombre d’oiseaux touchés par la vague de froid.

Nous appelons donc les gestionnaires à collecter les cadavres et compter ceux qui ne sont pas accessibles. Nous nous chargerons de les récupérer dès que possible afin de faire des mesures (structure d’âge, biométrie, condition corporelle etc...).

Dans l’attente de notre rapide intervention, nous vous conseillons de conserver les corps à l’extérieur et à l’abri du soleil et des prédateurs. »

« A l’abri des prédateurs ». Est-ce cela préserver la nature ?

 

Voilà le vrai travail des scientifiques : compter, marquer,  recompter, faire des moyennes, des courbes, et constater l’avancée de la 6ème extinction des espèces

04/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

froid glace étang de Vaccarès

10 février 2012, 10h53, Camargue, étang de Vaccarès gelé, violent mistral, grand soleil au-dessus du voile d’aviocirrus, aviocorde de particules à l’horizon

 

« Alors réchauffement climatique ou non ? » questionnent les médias.

« Bien sûr que oui » répondent les climatologues et glaciologues officiels dont Hervé Le Treut

 

Et Jean-Jouzel d’ajouter en parlant des modélisations numériques : « Encore perfectibles, ces modèles numériques constituent néanmoins la seule façon de regarder vers le futur car on n'a pas d'analogie dans le passé de ce vers quoi nous allons.»

 

Il est enfin reconnu ouvertement que les moyennes et statistiques du passé, les carottages de glaces millénaires, la paléoclimatologie sont dans ce cas inutiles car ce que nous vivons est entièrement nouveau.

Il leur reste à reconnaitre ouvertement que les modélisations numériques sont également inutiles tant qu’elles n’intègrent pas les nuages de culture engendrés par le trafic aérien.

Voile d’aviocirrus et aviocordes sont la principale cause des dérèglements climatiques actuels tant au niveau des changements de température que du bouleversement des cycles de l’eau.  

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 07:10

Le mal, connu mais gardé mystérieux, qui décime les abeilles abat aussi les oiseaux.

oiseaux morts cormoran bagué 2011 12 27 plage du Jaï 

Mardi 27 décembre 2011, grand cormoran bagué trouvé à 15 heures gisant en position de vol inversé sur le sable de la plage du Jaï, commune de Marignane, au bord de l’étang de Berre

Contacté par le formulaire de son site internet le Riksmuseum de Stockholm en Suède m’a apporté les précisions suivantes relatives à l’oiseau porteur de cette bague métal : Phalacrocorax carbo bagué jeune au nid, parmi une nichée de 4 poussins,  le 18 juillet 2005 à 19 heures à Sweden, Hälsingland, Hudiksvall, Sandreveln, 61°42’N 17°14’E. Cormoran qui était donc âgé de 6 ans, 5 mois et 9 jours.

Cadavre en décomposition trouvé à 2181 km du lieu de naissance, direction 207° SSW.

J’ai également prévenu le CRBPO, Centre de Recherche  par le Baguage des Populations d’Oiseaux, comme il convient de le faire lorsqu’on trouve, vivant ou mort, un oiseau bagué sur le sol français.   

 

oiseaux morts 2011 12 27 plage du Jaï

Exemples d’autres cadavres d’oiseaux tombés du ciel, trouvés le même jour sur la même plage

 

oiseaux morts 2011 plage du Jaï

Des dizaines d’autres oiseaux, goélands, mouettes, grèbes, cygnes,…  se sont écrasés sur la plage du Jaï entre le 10/10/2011 et le 01/01/2012. La plupart sont morts sur le coup. 

 

oiseaux morts gabian et soleil Marignane 2011 10 12

10 octobre 2010, en allant à la plage du Jaï, gabian (mot provençal désignant le goéland) mort sur le goudron bien que soigneusement évité par les véhicules  


L’éblouissement, la fascination, les pertes de sensation du relief, les illusions d’optique, phénomènes naturels occasionnels connus, sont sournoisement devenus omniprésents causant une désorientation massive des abeilles et des oiseaux en vol.

 

Exemples :    

oiseaux morts abeille à la renverse 2011 12 27

Abeille désorientée en vol par une lumière inadaptée à sa vision, filmée  le 27 décembre 2012, une demi-heure avant de trouver le cadavre en décomposition du cormoran bagué

 

Un article relatant la tragique mésaventure  de 4000 grèbes qui au moment de se poser ont confondu le goudron d’un parking avec un plan d’eau http://societe.fluctuat.net/blog/51417-4000-oiseaux-s-ecrasent-sur-un-parking-de-supermarche.html  lien proposé par Olivier dans un commentaire envoyé par email 

 

La photo d’un canard atterrissant bec en premier sur la neige http://www.flickr.com/photos/michelroy/2118773084/in/photostream 

 

15/09/2009 - Abeilles piégées par neige et soleil http://www.eauseccours.com/article-29075254.html 

 

17/07/2010 - Crash aérien possible chez les oiseaux http://www.eauseccours.com/article-crash-aerien-possible-aussi-chez-les-oiseaux-54041686.html

 

23/01/2011 - Pluie d’oiseaux http://www.eauseccours.com/article-pluie-d-oiseaux-circulez-il-n-y-a-rien-a-voir-65627664.html

 

10/07/2011-  Tomber comme des mouches  http://www.eauseccours.com/article-tomber-comme-des-mouches-sens-propre-et-sens-figure-79012758.html  

 

Insolite    

oiseaux morts pigeon abeille fontaine de Marignane 2011 10

17 octobre 201, fontaine du centre-ville de Marignane

Alors que les oiseaux d’eau meurent sur la plage du Jaï toute proche, une abeille terrassée par une lumière inadaptée à sa vision se débat dans l’eau de la fontaine du centre-ville.Heureusement pour elle, un pigeon vient de se retrouver le bec dans l’eau  dans cette même fontaine, ayant raté son atterrissage prévu sur la margelle. Ce pigeon a lui aussi rencontré un problème de lumière non prévue par ses gènes.

Moment de répit pour cette malheureuse abeille. Mais combien de fois est-elle tombée dans la journée ? Et aura-t-elle pu ramener nectar et pollen ou eau à sa colonie ? C’est ainsi que s’épuisent les abeilles et que beaucoup ne rentrent pas à la ruche.

02/10/2011 – Retour d’Apimondia 2011 http://www.eauseccours.com/article-en-regardant-les-abeilles-a-buenos-aires-durant-apimondia-2011-85645116.html

 

Mais que font les scientifiques officiels ?

Ils comptent et recomptent les populations d’insectes ou d’oiseaux.

23/01/2011 http://www.eauseccours.com/article-pluie-d-oiseaux-circulez-il-n-y-a-rien-a-voir-65627664.html

… et constatent la 6ème extinction des espèces.

04/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

Le prochain comptage annuel hivernal des oiseaux d’eau (Wetlands international), va occuper de très nombreux bénévoles principalement le week-end des 14 et 15 janvier prochains. De très nombreuses associations invitent à y participer.

 

Mais que font les politiques et le gouvernement ?

Ils tentent d’agir efficacement, le plus tard possible, tout en ménageant la chèvre et le chou.

Exemple : La chasse avec le célèbre miroir aux alouettes,  dont peu de gens peuvent encore se vanter d’en avoir utilisé ou seulement vu un en vrai.

« Seul est autorisé l'emploi du miroir à alouette dépourvu de facettes réfléchissantes.

Article 2 de l'arrêté du 4 novembre 2003 relatif à l'usage des appeaux et des appelants pour la chasse des oiseaux de passage et du gibier d'eau et pour la destruction des animaux nuisibles, modifié par l'arrêté du 15 juin 2005

En clair depuis un peu plus de huit ans on peut utiliser un miroir sans miroirs. Autrement dit l’usage de lumière, même indirecte, est bien proscrite pour leurrer les oiseaux car trop efficace,  mais le mouvement est permis et le mot miroir conservé.

 

oiseaux morts pub avion imprimante epson

Offre promotionnelle en vigueur du 01 au 15/01/2012, un aller-retour transeuropéen en avion pour l’achat de certaines imprimantes EPSON

 

Alors que faire ?

Eviter les miroirs aux alouettes pour ne pas être piégés par ce qui brille, pour ne pas encourager ceux qui nous prennent pour des pigeons.

Accepter de prendre conscience que la lumière qui nous entoure est devenue bizarre, qu’elle produit des effets surprenants, que cela est lié avec la perte de l’authentique ciel tout bleu, et que c’est l’excès de trafic aérien qui en est la cause principale.

Contribuer au travers du choix de ses achats quotidiens à la réduction du trafic aérien, passagers et fret,  jusqu’à disparition des aviocordes, dislocation du voile d’aviocirrus et retour d’une lumière adéquate pour la vie terrestre et les économies humaines.    

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 21:06

autres photos d'oiseaux tombés du ciel

03/01/2012 http://www.eauseccours.com/article-le-veritable-miroir-aux-alouettes-et-autres-pigeons-96025945.html

 

 

14 janvier 2011, dans l’émission de France Inter « La tête au carré »,

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/commentaire.php?id=99945

le présentateur Mathieu Vidard et son ami Stéphane Foucard,  journaliste scientifique du journal  « Le monde » tentent de mettre un terme au buzz médiatique qui a déferlé suite à la pluie d’oiseaux morts le 31 décembre 2010, à Beebe, en Arkansas et aux autres cas immédiatement mis en évidence dans le reste du monde.

 

pain béni pour les annonciateurs d’apocalypse de 2012

résurgence du mythe ancestral de l’oiseau messager des dieux

STOP

phénomène banal existant depuis toujours

simples coïncidences dont il faut se garder de monter en récit fallacieusement cohérent

pas de honte à ce qu’un phénomène ne soit pas scientifiquement expliqué

 

Tout ça ne casserait pas trois pattes à un canard !!! Circulez, il n’y a rien à voir.

 

 pluie oiseaux becs déformés 

Exemples d'oiseaux au bec déformé en France

poule issue de l’aviculture française, avril 2009 et héron poupre sauvage en Camargue, juillet 2010

 

Mathieu Vidard et Stéphane Foucard orientent alors les auditeurs vers un autre sujet d’intérêt très loin là-bas :

 

Ne vaudrait-il pas mieux médiatiser un vrai problème scientifique ? Le nombre croissant d’oiseaux présentant des déformations du bec en Alaska ?

phénomène de fréquence croissante depuis une dizaine d’années

phénomène qui peut être vu par les ornithologues, les biologistes, les promeneurs

phénomène toujours totalement inexpliqué

phénomène qu’on ne peut pas imputer aux pesticides

phénomène qui touche toutes les espèces d’oiseaux

phénomène peu présent en France

 

http://www.botanic-place.com/news/2010/12/des-oiseaux-au-bec-deforme-en-alaska/

 

 

Autres voix raisonnables :

 

« Selon un porte-parole de la Commission de protection de la faune de l'Arkansas, Keith Stephens, une première analyse des carcasses a révélé des signes de traumatismes internes dans les tissus de la poitrine des animaux. Les analyses ont aussi révélé d'importants caillots de sang et plusieurs hémorragies internes. Tous les principaux organes n'étaient cependant pas touchés et les oiseaux ne montraient aucune trace de maladie.»

Extrait de l’article suisse : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/01/05/troisieme-pluie-d-oiseaux-morts.html

 

« Pour Frédéric Jiguet, ornithologue au Muséum d’Histoire naturelle de Paris, la seule explication envisageable serait un « étourdissement en vol », causé par « un grand bruit », comme le passage d’un avion de chasse. Moins convaincu par l’hypothèse des feux d’artifice, il écarte également d’autres causes: l’infection, qui n’aurait pas pu foudroyer simultanément des groupes d’une telle ampleur; le choc physique, qui aurait difficilement pu faire autant de victimes, ou bien encore la tempête, qui aurait éparpillé les oiseaux sur un territoire plus élargi. »

Extrait de : http://owni.fr/2011/01/12/les-oiseaux-de-l%E2%80%99apocalypse-ou-comment-expliquer-la-chute-soudaine-de-volatiles/

 

« Dans deux des 3 cas cités au moins, ce phénomène de « mort collective » s'est produit à la suite de feux d'artifice tirés pour la Saint-Sylvestre. Dès lors on peut penser que l'hypothèse la plus plausible reste, en l'état actuel de nos informations, la suivante :

Dérangés en pleine nuit par des lumières et un bruit soudains, les oiseaux ont décollé de leur dortoir dans un mouvement de panique. Beaucoup d'espèces grégaires, face au danger, ont tendance à chercher le couvert et à plonger au sol pour trouver refuge.

Carouges comme choucas sont des espèces diurnes, dont la vision nocturne n'est pas forcément excellente. On peut donc penser que, dans la panique, les oiseaux cherchant le sol, n'ont pas vu l'asphalte des rues qui se confond avec la noirceur ni, sans doute, les murs ou les vitres des bâtisses et se sont alors écrasés, ce qui semble attesté par les traumatismes dont souffraient les oiseaux retrouvés morts. A cela, on peut imaginer qu'un dégagement important de soufre, lié aux feux d'artifice, ait pu intoxiquer certains oiseaux qui auraient alors eu des difficultés à voler et se seraient écrasés. Mais cela n'a pas été démontré. »

Extrait du communiqué laconique de la LPO : http://www.newspress.fr/communique_236519_2328_RSS-FR-CAT-202.aspx

 

 

Un scientifique officiel passe la majeure partie de son temps à mesurer et modéliser

 

04/07/2010 disparition des abeilles et des oiseaux http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

Les mesures utiles aux scientifiques peuvent avoir été relevées par des bénévoles.

 

pluie oiseaux comptage wetland

Dimanche 16 janvier 2011, lac d’Annecy, comptage wetland des oiseaux d’eau hivernant, par les bénévoles de la LPO

 

pluie oiseaux merlette noyée

Dimanche 16 janvier 2011, merlette noyée le bec dans l’eau sous les yeux de son merle et dans l’indifférence générale des compteurs d’oiseaux d’eau hivernant. Mourir ce dimanche, sans palmes aux pattes, était hors sujet.

 

Folklore canadien

http://www.musikiwi.com/paroles/chansons-enfantines-mon,merle,33951.html

Mon merle a perdu son bec

Mon merle a perdu son bec

Un bec, deux becs, trois becs, marlo !
                        (Refrain)
Comment veux-tu mon merle, mon merle, 
Comment veux-tu mon merle chanter ?
Comment veux-tu mon merle, mon merle, 
Comment veux-tu mon merle chanter ?

 

 

Plus de quarante raisons de mourir pour les abeilles

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

22/02/2010 http://www.eauseccours.com/article-sauvons-notre-peau-pour-sauver-les-abeilles-45476235.html

 

Plus une qui les désoriente dans l’espace comme dans le temps : la pollution de l’air par l’excès de trafic aérien (altération de la lumière, humidité aberrante, particules empoisonnantes, températures désordonnées)

11/01/2011 http://www.eauseccours.com/article-hiver-2010-2011-chaud-glacial-et-dangereusement-perturbateur-des-experiences-innees-ou-acquises-64790121.html

 

pluie oiseaux abeille

Dimanche 23 janvier 2001, 11h19, 3°C, Aix-en-Provence, lumière et eau altérées

Une abeille de plus sur le dos dans la fontaine de la Rotonde polluée par les voitures et les avions

 

Il en va de même pour les oiseaux :

des dizaines de raisons de mourir naturellement (prédateurs, froid, faim, accidents, orages,…)

des dizaines d’autres par la faute de l’homme (bétonnage, vitres, lumière des gratte-ciels, lignes électriques à haute-tension, aspiration par les réacteurs des avions, régulation des populations par les chasseurs ou les associations de protection de la nature,...)

 

Plus une, primordiale, qui les désoriente dans l’espace comme dans le temps et peut provoquer des étouffements ou des crises cardiaques : la pollution de l’air par l’excès de trafic aérien (altération de la lumière, humidité aberrante, particules empoisonnantes, températures désordonnées)

17/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-crash-aerien-possible-aussi-chez-les-oiseaux-54041686.html

 

pluie oiseaux Marseille tour CMA CGM

19 septembre 2010, 08h23, Marseille, tour CMA CGM

Les aviocirrus n’autorisent qu’une impression de beau temps et provoquent des reflets gigantesques, véritables pièges à insectes et oiseaux, et pouvant provoquer des éblouissements aux utilisateurs de la route ou aux pilotes d’avions.

 

pluie oiseaux buse et castor

25 décembre 2010, Savoie, rive droite de l’Isère

Buse ayant chutée sur le goudron, surprise par un reflet géant sur la rivière

Etonnante chute d’un arbre patiemment puis furieusement rongé par un castor malchanceux

 

pluie oiseaux mur

Dimanche 23 janvier 2011, tourterelle morte, droit dans le mur, le bec en avant

La lumière altérée par son passage dans les aviocirrus perturbe gravement la perception de quantité d'objets devenus éblouissants ou invisibles.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 21:39

 

Article paru dimanche 8 août 2010 dans le Dauphiné Libéré, édition Haute-Savoie,  page d’Annecy :

LES MYSTERES D’ANNECY

Pourquoi n’y a-t-il pas de palmiers alors qu’on en trouve dans certaines villes voisines ?

Le journaliste Vincent BOUVET-GERBETTAZ évoque en parlant d’Annecy « une ville fidèle à sa tradition alpine » à préserver, « d’autant plus dans un contexte de candidature olympique » (JO d’hiver 20108). Et tant pis si les villes savoyardes  voisines, Chambéry et surtout Aix-les-Bains, arborent quelques palmiers en saison d’été.

Cet article cite Thierry Billet, élu municipal d’Europe Ecologie, maire adjoint d’Annecy chargé de l’environnement, Vice-président du syndicat du lac : « Planter des palmiers ? Ce serait rompre avec la stratégie globale de la ville. Il s’agit d’une espèce qui n’est pas très adaptée à notre climat de montagne. » .

« Et pourtant,… » conclut le journaliste « … Le palmier chanvre résiste par exemple à des températures de  -18° ».

Article illustré par une photo d’un alignement de platanes légendée : « les allées de platanes, ici celle du Petit Port, correspondent mieux au climat de montagne de notre bassin. »

 

Pas un mot sur le réchauffement climatique qui a pourtant encore tout récemment été la source de multiples articles montrant des palmiers à Paris ou des caféiers sur le Mt-Blanc.

D’innombrables ronds-points et jardins ont d’ailleurs été ornés, dans cet esprit, par d’énormes oliviers directement transplantés d’Espagne, sans préciser si l’Espagne envisageait de les remplacer par des essences africaines.

Pas un mot non plus sur les centaines de milliers d’arbres de toutes espèces déjà morts ou en train de mourir sous nos yeux, tout autour de nous, dans la nature, les vergers ou en ville. Mais combien de personnes s’en rendent-elles compte ?

Juste l’ancestrale rivalité entre Aix-les-Bains et Annecy.


platanes-ou-palmiers-Aix-les-Bains.jpg

Aix-les-Bains, ville thermale romaine,  aux thermes récemment renommés « Université du bien-être »

Allée de platanes menant au Grand Port et alignement de vrais faux palmiers dans le Parc de Verdure


platanes-ou-palmiers-jungle.jpg

Aix-les-Bains, ville toujours fortement primée pour la qualité de son fleurissement

A l’air libre,  une ambiance de jungle tropicale sous les arbres séculaires du Parc de Verdure autrement nommé Parc Floral des Thermes. Le climat local permet la pousse de figuiers sauvages et un village du bord du lac se nomme Brison- le- Oliviers.


platanes-ou-palmiers-lions-et-fougeres-arborescentes.jpg

Tout occupés à leurs jeux, lion et lionne n’ont pas remarqué que ce sont des fougères arborescentes qui font penser à des palmiers.

Aujourd’hui, 8 août 2010, dans le sud de la France la ville de Gardanne a averti  la population du traitement de ses platanes contre le tigre du platane, l’anthracnose et l’oïdium.

L’oïdium, maladie cryptogamique  sévit dans le sud de la France. L’oïdium blanchit aussi en ce mois d’août  les feuilles des  platanes d’Aix-les-Bains (Cf. première photo de cet article). Annecy commence à être touchée.

 

La présence du champignon oïdium est signe d’un air très humide dans un temps sec et avec des nuits assez fraîches. C’est pourquoi il se développe normalement principalement au printemps.

Pour les fougères arborescentes, l’humidité de l’air est également primordiale, ainsi que la pénombre.

 

Alors que se passe-t-il et que faire si un arbre dépérit ?

L’air est  humidifié par les aviocirrus, même et surtout par beau temps.

Ce voile d’aviocirrus remplace  la lumière éclatante du soleil d’été par une pénombre de plus en plus importante.

Les adrets et les ubacs sont beaucoup moins diversifiés.

Beaucoup d’arbres ne pourront s’adapter au climat de l’Avionie. Aujourd’hui la plupart des oliviers des ronds-points dépérissent.

Inutile donc de chercher à traiter ces arbres condamnés.

Deux solutions : planter des fougères arborescentes ou diminuer le trafic aérien jusqu’à disparation des aviocordes et du voile d’aviocirrus.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 06:39

Dans un article du 16 juin 2010 http://www.laprovence.com/article/region-14484 Jean-Jacques Fiorito, journaliste bien connu à Marseille, relate l’étonnement d’Alain Mante, responsable du CEEP (Conservatoire études des écosystèmes de Provence), devant la mystérieuse et volumineuse diminution de l’effectif des goélands leucophées nommés localement « gabians ».

Le  recensement de mai dernier a montré que  la moitié de la population  des goélands marseillais avait disparu. Et de conclure après inventaire des causes possibles mais non avérées : « Une disparition? Non. Une extinction. Un coup de baguette magique sur un peuple d'oiseaux qui n'en finissait pourtant plus de se reproduire depuis les années 30. »

Il faut dire que le goéland est une espèce protégée qui avait particulièrement su profiter des aberrations des décisions humaines. Animal sauvage, donc interdiction de le nourrir sous peine d’amende, bien qu’il ait pris l’habitude de s’alimenter  dans les poubelles ou plus abondamment encore dans les décharges à ciel ouvert. Espèce protégée avec pourtant le feu vert de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) pour  étanchéifier la coquille des œufs avec de l’huile végétale afin que les  embryons cessent de se développer sans que les adultes ressentent le besoin d’une nouvelle ponte.

Un nouveau mystère de la nature, une nouvelle extinction d’espèce en cette année 2010 dédiée à la protection de la biodiversité.

Une extinction que le journaliste Jean-Jacques Fiorito salue en ces termes : « Bonne ou mauvaise nouvelle? Bonne évidemment. Car s'ils n'étaient qu'une centaine de couples dans les années30, ils dévoraient notre espace aérien 80 ans plus tard ».

Le principal reproche fait aux gabians est le bruit, comme c’est le cas pour les cloches des vaches dans les alpages, les coqs et les clochers des villages, les cigales en Provence, notamment à Eygalières.

Alors même si l’absence du  goéland ne semble pas perturber l’homme, il serait bon de se demander où sont passés leurs cadavres, de la même façon qu’on  s’est longtemps interrogé pour ceux des abeilles :

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html


gabian-et-corbeau-morts-sur-route.jpg

 7 juillet 2010, autour de l’étang de Berre, aux bords des routes


gabians-morts-Marseille.jpg

16 juillet 2010, le long du port de Marseille, au milieu de la route

Goélands et corbeaux sont habituellement des charognards assez vifs pour se régaler sans dommage des hérissons ou lapins écrasés par les voitures. Mais actuellement on retrouve de plus en plus souvent des goélands, des corbeaux ou des pies tués sur les routes comme des moineaux étourdis.

Les hommes aussi  sont concernés. Madame Michèle MERLI, Préfète Déléguée Interministérielle à la Circulation et à la Prévention  Routières, ou le député Hervé MARITON, qui se soucie de la somnolence au volant, sont au courant de cette situation, bien qu’ils restent encore dans  l’attentisme face à cette situation pourtant de moins en moins nouvelle. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html


gabian-mort-plage-du-grand-radeau.jpg

 14 juillet 2010, Camargue, plage du grand radeau


gabian-et-pie-morts-sur-le-dos.jpg

Gabian de Camargue et agace (pie) de Provence retrouvés morts sur le dos en pleine nature


Il semblerait que la lumière solaire altérée par les aviocirrus, si perturbante pour le vol des abeilles et autres insectes, le soit aussi pour les oiseaux.

Autrement dit, abeilles, autres insectes volants à vue et oiseaux se déplaçant en terre d’Avionie peuvent être victimes d’un crash aérien par perturbation de la localisation du haut et du bas.

 

ATTENTION DANGER

Toutes les activités humaines aériennes en vol à vue (sauts acrobatiques à skis, en vélo ou moto, vols en planeurs, parapentes, avions de tourisme, montgolfières,…)  peuvent à un moment ou à un autre être perturbées par un éblouissement ou l’altération de la perception du relief.

Il serait bon que cette hypothèse soit systématiquement évoquée lors des enquêtes après crash aérien.

Exemple récent : crash aérien de la famille Luciani le 13 juillet 2010 sur la commune de Pernes les Fontaines dans le Vaucluse. La photo qui illustre cet article http://www.ledauphine.com/vaucluse/2010/07/15/apres-le-crash-l-enquetehttp://www.lejsl.com/fr/accueil/article/3489372/Vol-tragique-pour-des-Clunysois.html met en évidence la lumière grisée qui peut altérer la perception du relief en ce lieu.


gabian-voilier-Columbus-du-WWF.JPG

16 juillet 2010, vieux port de Marseille, voilier Columbus du WWF, « Pour une planète vivante »

Pour quelques cadavres de gabians trouvés sur terre, combien en pleine mer ? 


Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens