Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 14:40

Hier, vendredi 17 juillet 2009, pour une énième fois déjà cet été, des alpinistes dévissent et les secours sont gênés par vents et brouillard.

Cette fois-ci ce sont trois Lituaniens qui se sont fait surprendre en redescendant du Mont-Blanc par l’aiguille du Goûter, voie normale mais réputée pour la dangerosité de la traversée de son grand couloir dans lequel des pierres dévalent très fréquemment.

http://www.ledauphine.com/montagnesecours-dans-le-massif-du-mont-blanc-trois-alpinistes-seraient-morts-deux-autres-sauves-@/index.jspz?article=163088

http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/1802770/Massif-du-Mont-Blanc-trois-alpinistes-lituaniens-se-tuent-dans-une-chute.html

 

  Quelques aspects du ciel, l’avant-veille, la veille et le jour de l’accident


Mercredi 15 juillet 2009

Un an après mon article, Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc , l'aviocorde, nuage tout en longueur apparaissant sous les couloirs aériens trop fréquentés, est toujours là, plus fidèle que jamais et encore plus importante.


19h25, le ciel est bleu, au centre l'aiguille du Goûter, chemin d'accès au refuge du goûter, étape avant le sommet du Mont-Blanc


20h39, aiguille du Goûter au soleil couchant, sommet du Mont-Blanc dans le brouillard d'une aviocorde.

L'aviocorde fidèle souligne le bas de l'aiguille du Goûter ; les magnifiques couleurs du soleil couchant n'apparaissent plus, happées par les aviocirrus invisibles mais humidifiant, épaississant et assombrissant l'air. La chaleur du milieu de la journée fut excessive plus immédiat que l'effet de serre, l'effet loupe , le soleil brûle la peau par les UV et aussi les infrarouges.


Jeudi 16 juillet 2009


18h06, magnifique impression de beau temps malgré les couleurs ternies par le voile, autrement encore imperceptible, des aviocirrus .
Le petit nuage n'est pas l'âne du mont-Blanc mais une aviocorde en formation.

Karine Ruby a chuté dans une crevasse et s'est tuée avec ses deux clients il y a un mois et demi, le vendredi 29 mai 2009.
Ce matin sur le glacier de Tigne un pisteur secouriste s'est fait surprendre (http://www.ledauphine.com/hier-matin-a-tignes-il-se-serait-legerement-ecarte-de-la-piste-un-pisteur-secouriste-chute-dans-une-crevasse-@/index.jspz?chaine=26&article=162604).
Il a été sauvé. Le directeur de la sécurité des pistes et les entraîneurs des jeunes futurs champions tiendront-ils compte de l'avertissement? Les conditions de fonte de la neige et du déclenchement des chutes de pierres ont changé depuis que le trafic aérien est devenu excessif.


20h54, l'aviocorde a grossi, rigidifiée par les suies, les hydrocarbures et les autres rejets des pots d'échappement des avions, le bleu de ciel est incroyablment pâle pour un ciel de montagne.

Le brouillard de l'intérieur d'une aviocorde est plus dense, moins mouillant et plus suffocant qu'un brouillard naturel.


21h47 déjà le jour fuit sans splendeur, une nouvelle aviocorde est apparue, les refuges accueillent les alpinistes.
Cette étrange lumière sévit aussi le jour à notre insu, altérant la sensation de relief, favorisant ainsi les faux pas des piétons, les dévissages des alpinistes, les erreurs d'appréciation des conducteurs.


Vendredi 17 juillet 2009


6h47 le ciel est bleu au-dessus de cette énorme aviocorde avachie, agglomération des décantations de très nombreuses traînées de condensation issues des avions.


10h05  le ciel est encore bleu, mais des aviocordes parallèles envahissent le ciel, une dépression approche.
(NB auparavant on prêtait attention à la persistance des aviocirrus pour annoncer une dépression)

Les trois Lituaniens sont en difficulté ou déjà morts dans l'aiguille du Goûter qu'on entrevoit en arrière plan.



11h05 les aviocordes locales sont visibles en surimpression sous les nuages apportés par une lointaine dépression

Le vent est violent dans la dépression et encore plus sous les aviocordes où il peut tourbillonner. L'aiguille du Goûter est bien visible et le Mont-blanc dans les nuages. Les secours sont gênés.


14h56 le mauvais temps est installé, les aviocordes sont toujours là.



Il est urgent de prévenir les professionnels de la montagne des nouveaux dangers qui les guettent. Sinon nombre d'entre eux continueront d'aller à la mort et d'y entraîner leurs clients aussi sûrement qu'en mer les capitaines au long court conduisaient leurs bateaux chargés d'hommes et de biens tout droit sur les récifs quand leur expérience de navigation et des phares était trompée par les feux allumés par les pirates.

Je souhaite en particulier que Madame Françoise Gendarme, présidente du syndicat national des guides de haute montagne,  prévenue depuis mi-mars 2009 de ces dangers, ne tourne plus le dos aux aviocordes comme sur la photo illustrant cet article

http://www.ledauphine.com/-il-ne-faut-pas-que-la-montagne-se-transforme-en-musee-et-en-parc-d-attraction--@/index.jspz?chaine=24&article=163132

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article

commentaires

bouchet elisabeth 21/07/2009 23:44

Enfin je rencontre votre blog! Il y a des années que je m'interroge sur ces phénomènes et je n'en entendais jamais parler. Je suis tout à fait de votre avis sur l'excès de trafic aérien.
J'ai fait des photos aux environs du 1er Mai, période d'affluence dans le ciel. C'est spectaculaire ! Je voudrais pouvoir vous les passer.
Bravo pour ce que vous faites. Je vais diffuser.

Jacques Fabry 25/07/2009 01:01


Merci, je suis curieux de voir les photos de ce qui se passe là où je ne suis pas et avec un autre regard. Vous pouvez me les envoyer à cielnature@eauseccours.com
Bonnes randonnées en prenant en compte les nouvelles conditions d'éclairage, de fonte de la neige, de l'arrivée du brouillard et des orages. Il convient aussi de se méfier des coups de
chaud comme du froid humide.


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens