Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:36

ciel lumineux fausse fenêtre

Un ciel lumineux en permanence à domicile, c’est possible

La Compagnie du ciel  Sky Factory France propose l’installation à domicile, ou sur les lieux de travail, de fenêtres ou de plafonds de toutes dimensions, créant l’illusion bénéfique pour le moral et la santé d’être en présence d’un coin de ciel naturellement lumineux, d’intensité variable à volonté. Existe à ce jour en cinq catégories : « cirrus de haute altitude », « cumulus cotonneux », « motifs répétés », « couches de nuages à différentes altitudes » et « nuages au lever et au coucher du soleil » http://www.skyfactory.fr/products/luminous/rectilinear/

 

 

ciel lumineux La Ciotat Marseille

Méditerranée, la belle verte sous un ciel lumineux 300 jours par an ?

Sur l’affiche du « salon nautique à flot Les Nauticales » de La Ciotat ou le panneau annonçant les 800 ans de Notre-Dame de la Garde, la « Bonne mère » de Marseille, le bleu intense et pur qui a fait la renommée du Sud de la France, a disparu ou est en voie de disparition.

« Ciel lumineux », la nouvelle lumineuse idée, après « impression de beau temps », abondamment utilisée par Joël Collado, Elodie Callac et beaucoup d’autres présentateurs météo pour tenter de contourner l’intolérable : l’authentique ciel bleu, aussi indispensable que l’eau douce pour le bon fonctionnement de toute la vie terrestre, a disparu.

Ciel bleu et nébulosités selon Météo France :

http://www.eauseccours.com/article-meteo-sortir-du-brouillard-sur-les-protocoles-de-determination-de-la-couverture-nuageuse-nebulosit-116597295.html

http://www.eauseccours.com/article-cette-meteo-qu-on-nous-cache-cette-meteo-qu-on-se-cache-107441035.html

Depuis quelques années Météo France  remplace de plus en plus les yeux et la conscience des hommes de terrain par des robots programmés par des hommes de bureau.


 

ciel-lumineux-vacances-mer.jpg

 Ciel lumineux de mes vacances à la mer (photo Sarah Marro)

 

ciel-lumineux-vacances-montagne.jpg

Ciel lumineux de mes vacances à la montagne(photo Monique Denel)

 

ciel lumineux content

Ciel lumineux sous la serre de glace qui nous enferme :

http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

 

Pourquoi se contenter d’un ciel lumineux alors que le retour à l’authentique ciel bleu est possible pour peu qu’on accepte de prendre conscience qu’il a disparu ?

 http://www.eauseccours.com/article-les-nuages-du-changement-climatique-en-questions-121418744.html

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 09:58

Après que la Savoie ait remarqué le manque d’ensoleillement

On veut le printemps, le printemps, le printemps !!!    

après que Marseille ait fait le deuil de ses 300 jours de soleil par an

Tourisme à Marseille, un nouveau slogan pour une étonnante stratégie de communication  

alors que les agriculteurs du sud commencent à souffrir du manque du soleil

(article intitulé « Les plantes, ça pousse encore avec le soleil » paru le vendredi 9 avril en page 2 du quotidien  La Provence,  constatant « un peu plus de 30% de lumière en moins par rapport à la moyenne des 20 dernières années » et terminant par ces mots « Un peu de patience… ».

aujourd’hui 6 mai 2010 les Alpes du Sud dans leur bilan de l’hiver 2010 reconnaissent entre autres « un record de déficit d’ensoleillement »

http://www.ledauphine.com/meteo-records-d-enneigement-de-froid-et-de-deficit-d-ensoleillement-l-hiver-joue-les-prolongations-@/index.jspz?article=297909&chaine=24

 

 

La nappe de pétrole qui flotte en ce moment au dessus du Golfe du Mexique assombrit les fonds sous-marins et y gêne la vie avant même que le pétrole ne touche directement les plantes ou les animaux.

 

Une nappe de pollution issue des réacteurs des avions stagne au-dessus de nos têtes, altère la lumière et menace la vie terrestre, nous compris, c’est le voile d’aviocirrus, le toit de la serre dans laquelle nous vivons.  Il conviendrait de nommer notre planète non plus Terre mais Avionie.

 

Pudiquement on entend parler depuis quelques années d’ « assombrissement global » et Bruxelles a prévu l’éclairage de jour des véhicules en 2011 Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011  (5 octobre 2008)

Les économies liées au tourisme et à l’immobilier des résidences secondaires en Grèce, en Espagne, au Portugal, en France, ou ailleurs auront bien du mal à survivre à l’augmentation du manque d’ensoleillement.

Lune de miel ou lune de fiel pour Christine Lagarde et Xavier Giocanti  (19 avril 2009).

 

Et pourtant on vient de vivre quelques jours de ciel bleu, on vient d’avoir le moyen d’ouvrir les yeux et de comprendre : « La bourse ou la vie », avertissement avec frais numéro 2 : le volcan  

NB: Selon l'activité du volcan islandais et les vents dominants, il se peut que la luminosité des mois prochains soit, en plus de la pollution due aux avions, diminuée par le passage du nuage de cendre.

  

 

Il existe une carte météo de la nébulosité, mise à jour plusieurs fois par jour : http://www.meteo60.fr/obs/nebulosite.php

Elle présente la nébulosité sur une échelle croissante de 0 à 8.

 

La machine ordinateur rend compte du manque d’ensoleillement, si dangereux pour toute la vie terestre.

L’être humain perçoit cet assombrissement mais ne le tolère pas encore complètement d’où cette remarque au bas de la légende de la carte :

«  Attention: lors d'un ciel couvert par un voile nuageux qui laisse apparaître le soleil ou le bleu, le chiffre 8 pourra être reporté ».

Les présentateurs météo quant à eux parlent d’ « impression de beau temps » ou disent par exemple qu’ « un léger voile de nuages élevé ne gâchera pas de belles apparitions du soleil ».

 

Autre accès à cette carte : http://www.meteociel.fr/accueil/nebu.php

 

 

 

« Noir, c’est noir,

Il n’y a plus d’espoir

Je suis dans le noir
Et j'ai du mal à croire

Noir c'est noir
Il n'est jamais trop tard…

                  Johnny Halliday 1966

 

Prochain espoir, les discussions sur le climat à Bonn Allemagne du 31 mai au 11 juin prochain, à condition qu’on  y aborde le problème des dégâts de l’excès du trafic aérien sur la lumière et l’organisation des cycles de l’eau.

 

Préparation des prochaines réunions sur le climat de Bonn

Regarder l’aspect quotidien du ciel et accepter de comprendre que l’Allemagne est devenue terre d’Avionie.

Bonn-2010-05-05mer14h-06jeu11h40.jpg

Déficit d’ensoleillement

Jours sombres à Bonn, Allemagne, mai 2010, mercredi 5 à 14h et jeudi 6 à 11h40

 (Images du jour  sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)

 

Images du jour et autres quotidiennes précédentes incluses dans les articles écrits depuis le 1er janvier 2010 http://www.b-p-s.de/webcam.php)

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 18:43

  Actualisation au 9 février 2010 suite au commentaire de Laurent

(voir aussi Utiliser les APN et leurs défauts pour accepter de regarder les changements climatiques tout autour de soi )

23/12/2009 13:02:08

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Nina sur l'article « Quand la lumière ne fut plus » ou une webcam pour suivre Galilée, sur votre blog eauseccours

« Merci pour ces explications, j'ai moi même pris une vidéo ce matin (je suis en Nouvelle- Calédonie) et à ma grande surprise lorsque j'ai revisionné la vidéo il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!!

Donc non ce n'est pas l'obturateur de l'appareil puisque nous pouvons voir ce phénomène où que l'on soit dans le monde ... »

L'équipe de over-blog.com

 

Ce commentaire a été écrit le 23 décembre 2009, exactement un an après l’article cité qui date du 23 décembre 2008.

« Quand la lumière ne fut plus » ou une webcam pour suivre Galilée 
 

Un an après, les webcams de la station des Saisies sont toujours en place http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html et la webcam 2 diffuse plus que jamais d’étranges photos du soleil :

 

Mercredi 9 décembre 2009, 14h05 et jeudi 10 décembre 2009, 14h35 comme le 23 décembre 2008

Soleil tache non artefact Les Saisies Soleil tache non artefact Les Saisies (2)

« …il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!! » comme dirait Nina (Cf. commentaire de l’encadré) Il y a aussi une luisance générale excessive, du gris dans le bleu du ciel et des nuages tout en long (aviocordes) à l’horizon.

 

Un artefact sur une photo, est une particularité parasite, qui peut poser un problème d'esthétisme sur un cliché d'art ou de diagnostic médical par sa présence sur une radio.

 
APN-bis.jpg

 

Mercredi 16 décembre 2009, 16h05

Image webcam du Col des Saisies présentant des artéfacts et des phénomènes climatiques préoccupants

 

Les rayons du soleil,  normalement parallèles à l’échelle d’un lieu terrestre, sont depuis quelques temps devenus divergents: Expérience: les rayons du soleil sont devenus divergents 
 

 

 

« …il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!! »  n’est pas une juste interprétation de ces clichés.

En fait le disque noir central correspond à la taille apparente normale du soleil. La couleur noire provient d’un problème technique, fort bien expliqué dans le commentaire de Laurent, lié à la conception de certains APN.

Le halo blanc, au contour circulaire ou de formes très variées, est devenu la nouvelle taille apparente du soleil. Ce halo met en évidence l’humidité, les particules et les gaz présents dans les sillages des avions, sillages qui n’arrivent plus à se disperser tant le trafic aérien est devenu important. Les rayons du soleil doivent traverser un voile de cirrus de culture (aviocirrus) avant de parvenir au sol dans des directions les plus diverses, comme s’ils avaient dû traverser plusieurs couches de verre dépoli dans des plans différents.

L’observation prudente à l’œil nu des reflets de ce soleil avionneux permet de repérer un petit centre moins lumineux qu’attendu entouré d’un halo surdimensionné, blanc « coulant » ou pouvant évoquer un hérisson aux piquants irisés.

L’assombrissement global est de plus en plus perceptible. Les abeilles, les skieurs, les automobilistes ou les plantes sont perturbés à leur insu par cet étrange éclairage, sortent en toute confiance et  peuvent ensuite se retrouver en grande difficulté. Sécurité routière, de nouveau trop d’accidents, à qui la faute ? être pas vu, je meurs – avoir pas vu je tue

Cet artéfact de certains APN, gênant pour le rendu de la photo, peut éveiller l’attention sur un changement réel de la réception de la lumière solaire. Ce changement est en train de bouleverser gravement l’organisation de la vie terrestre.

 

 

Ce phénomène de dispersion des rayons du soleil peut cependant apparaître sous différentes formes selon la qualité de votre appareil photo numérique.

 

Soleil tache non artefact tel Septemes les Vallons







Septèmes les Vallons près de Marseille, 25 décembre 2009, 10h24, téléphone portable

 

Soleil et ses reflets sous forme de disque mauve au centre d’un large halo blanc et de très larges irisations aux couleurs autres que celles de l’arc-en-ciel (eau, hydrocarbures et particules en suspenstion dans l’air)

 

Soleil tache non artefact APN Septemes les Vallons 







Septèmes les Vallons près de Marseille, 25 décembre 2009, 10h24, petit APN

Soleil masqué derrière les aviocirrus qui pâlissent le bleu du ciel.  Large halo blanc et, à gauche, rayon aux couleurs autres que celles de l’arc-en-ciel (eau, hydrocarbures et particules en suspenstion dans l’air)




Soleil tache violette Talloires

Lac d’Annecy (ville candidate aux JO d’hiver de 2018), 10 décembre 2009, 14h05, webcam de Talloires http://www.talloires-lac-annecy.com/webcam/moyen.html

 

La tache centrale du halo est déformée par les sillages des avions s’épaississant, annonçant la formation des aviocordes, nuages de culture tout en longueur qui s’agglomèrent en dessous des couloirs aériens.


Soleil taches dans eau rayon mauve Talloires
Lac d’Annecy (ville candidate aux JO d’hiver de 2018), 14 décembre 2009, 14h15, webcam de Talloires


Difficile de mettre en cause un artéfact d’obturateur sur cette photo. Où se trouve le soleil ? Au bout supérieur du large rayon mauve, derrière son halo rendu informe par un trop épais voile d’aviocirrus et provoquant en reflet,  une nappe démesurée et uniformément aveuglante sur l’eau du lac.

Dans la partie basse de ce rayon, dans les vaguelettes, on aperçoit de petits reflets du halo, contenant chacun en leur centre, la petite tache artéfact, rappel en noir, du scintillement normal que devrait avoir l’eau.

 

Col des Saisies, 19 décembre 2009, 15h05, http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html webcam n°2

Le soleil noir semble apparaître sans halo derrière un coin de ciel, d’un bleu pâli jusqu’au turquoise, mettant ainsi en évidence la présence du voile d’aviocirrus. La montagne est en train de perdre le bleu intense de son ciel d’altitude.

 

Ce petit coin de ciel bleu turquoise au milieu d’un fond gris est utilisé dans les publicités qui invitent aux voyages lointains en avion.

 


Soleil tache pub voyage avion
« Donc non ce n'est pas l'obturateur de l'appareil puisque nous pouvons voir ce phénomène où que l'on soit dans le monde ... »

(NB : Ce phénomène de soleil pouvant apparaître sous forme de tache noire partout dans le monde ou presque n’est effectivement pas dû à un artéfact de l’obturateur de l’appareil bien que  la raison de cause à effet invoquée ne soit pas la bonne, puisqu’il est possible qu’une  marque  vende une série d’appareils semblables dans le monde entier ou qu’un même globe trotteur ramène des photos des quatre coins de la planète prises avec un seul appareil)

 

Les publicistes ne montrent plus depuis des mois l’apparence prise par le soleil et ils rechignent même maintenant à montrer la mer et son horizon barré par une aviocorde. Les touristes seront de plus en plus déçus de l’ensoleillement de leur séjour. 

 
Le sommet sur le climat de Copenhague vient de s’achever avec un sentiment de malaise.

 




 

 

En juin 2010 tous les regards seront tournés vers la ville de Bonn, en Allemagne, où le monde entier dit espérer que les bonnes décisions concernant la sauvegarde du climat naturel seront prises.

 

D’ici là, pour se convaincre que la cause la plus dévastatrice du climat est vraiment l’excès du trafic aérien il suffit de regarder le plus souvent possible l’arrière plan des vues de cette webcam située à Bonn en Allemagne  http://www.b-p-s.de/webcam.php

 

Exemples pour aujourd’hui samedi 26 décembre 2009:


Soleil tache Bonn 2009 12 26 08h00
8h00 impression de beau temps

·        Ciel gris bleu

·        Immense halo annonçant le soleil levant et révélant la présence d’un voile d’aviocirrus

·        Une aviocorde à l’horizon, un couloir aérien surfréquenté doit exister en dessus.


Soleil tache Bonn 2009 12 26 10h04
10h04 impression de beau temps

·        Ciel gris bleu

·        Immense halo de lumière diffuse autour du soleil révélé par le rendu noir de l’APN.

·        Reflet dans l'eau du halo blanc et du soleil

·        Minuscules reflets surbrillants sur le ponton, indices d’humidité et de particules dans l’air

·        Un mince trait lumineux matérialise le sillage d’un avion dans son couloir aérien et confirme l’impression de beau temps

·        Présence d’un artefact coloré en bas de la photo et à l’opposé du halo solaire

 


Soleil tache Bonn 2009 12 26 11h00
11h00 une brise légère s’est levée

·        L’artefact coloré est sur la plus grande tour

·        Coin de la photo en bas, à droite. Le sommet de la barrière reflète sur toute sa longueur le halo blanc d’humidité. Le milieu de cette barrière semble élargi par le reflet du soleil noir et blanc. A l’œil nu, le flou de part et d’autre de cet élargissement se présenterait comme un hérisson irisé des couleurs des flaques d’hydrocarbure

·        La brillance excessive masque le relief entre l’eau et le ponton ce qui peut s'avérer très dangereux  Sécurité routière, de nouveau trop d’accidents, à qui la faute ? être pas vu, je meurs – avoir pas vu je tue

·        Le couloir aérien se matérialise par une excroissance du halo lumineux et l’apparition de quelques nuages de culture alignés, provoqués par le trafic aérien.

 

 


Soleil tache Bonn 2009 12 26 12h00
12h00 gris coloré partout

·        Dans le couloir aérien un court sillage brille

·        En dessous du couloir aérien l’humidité décante et les aviocordes se forment

·        Le voile d’aviocirrus floute les ombres sur le ponton, de plus en plus en s’éloignant de leur racine


Soleil tache Bonn 2009 12 26 16h24
16h24 arrivée du soir

·        La tour est encore éclairée par le soleil couchant que déjà la sensation de gris domine

·        Une énorme aviocorde s’est formée à l’horizon, agglomération de l’humidité polluée descendue du couloir aérien

·        Au-dessus les aviocordes continuent de se former et décanter

·        Bien qu’on ne voie pas directement leurs sillages, les avions continuent de voler dans le couloir aérien

 

Aucun doute, Bonn se trouve désormais en Avionie.   

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 22:02

Samedi 21 mars 2009, « Il est temps de penser aux vacances d’été » titre le quotidien Aujourd’hui en France dans son numéro 2657.

 

40 pages, et comme dans La Provence ou Le Dauphiné Libéré, plus une seule photo de soleil, ni dans les articles, ni même dans les publicités.

 

Comment les photos du soleil peuvent-elles ainsi disparaître plusieurs jours de suite des pages de grands quotidiens ? Autocensure des journalistes ou dictats aussi discrets que fermes ?

 

Une exception quand même, la dernière page de La Provence du jour est une page entière de publicité consacrée à l’engagement du Conseil Général des Bouches-du-Rhône pour agir contre la crise et soutenir l’emploi. En arrière plan de la photo présentant Jean-noël Guérini, Président du Conseil Général et Sénateur des Bouches-du-Rhône, assis à son bureau dans une attitude très volontaire, les publicistes ont intégré une terre floutée avec, au-dessus à gauche, un ciel bleu délavé de plus en plus courant en Provence, ciel se dégradant sur la droite pour finir en une large lueur blanche en laquelle bien peu reconnaîtront un aspect réel du soleil du midi.

 

Le slogan de l’affiche  « La crise nous oblige à penser autrement » est à élargir et pourrait devenir « Le dérèglement climatique, ici et maintenant, nous oblige à penser autrement pour éviter que la crise ne s’étende»

 

 

Revenons au « fait du jour » de Aujourd’hui en France, pages 2 et 3 « C’est le moment de penser aux grandes vacances ».

 

Impossible de ne pas évoquer le soleil et comme les photos en sont prohibées il ne reste que le dessin pour illustrer le propos. Le choix de la rédaction est surprenant. Dans le cadre intitulé « Où iront les touristes cet été » une carte de France découpée, aux teintes pâlottes de nos vieux crayons de couleurs. Un soleil orange et jaune se lève de derrière notre hexagone, au niveau de la Belgique. En diagonale, à la place de l’Espagne une femme habillée et portant chapeau, lit dans un transat.

 

A gauche de ce cadre, au trois-quarts de soleil dessiné, la photo d’une plage. Bien sûr, pas de soleil sur la photo, on nous le fait percevoir au travers de trois parasols, une poussette avec son ombrelle, des gens en maillot de bain, quelques uns allongés, beaucoup en position assise et aussi de nombreuses personnes habillées. Berck Plage ? Pas du tout, la légende de la photo indique : NICE (ALPES-MARITIME). La Grande Bleue attire toujours autant les juilletistes et les aoûtiens.

 

Nous voilà prévenus, ils savent, l’été 2009 devrait être encore plus maussade que celui de l’année dernière, (ce qui n’est pas forcément incompatible avec une canicule).

 

Outre la disparition du soleil des journaux cités, l’ensemble des couleurs des photos, dessins, titres et publicités évoque l’ambiance grisâtre qui, il n’y a pas si longtemps, régissait uniquement le quotidien des grandes villes au nord d’Avignon.

 

 

 


 
Spontanément, les enfants dessinent leur réalité du moment, puis ils viennent la montrer à l'adulte qui a ainsi l'occasion de s'attendrir quelques instants, de prendre un peu de recul et d'apercevoir, dans ce mélange de rêve et de réel, les changements survenus dans son environnement immédiat ainsi qu'une parcelle d'éternité.




Le soleil tout jaune appartient à un lointain passé.
Le soleil, étoile blanche, encore abondamment représenté dans les médias ces derniers mois, n'est plus.

Le soleil actuel est à la fois pâle et irisé de couleurs.



Sur chaque dessin, une aviocorde (cordon avionneux)



LES RAYONS DU SOLEIL, A NOTRE ECHELLE, NOUS PARVIENNENT EN LIGNES PARALLELES

Enfant, j'utilisais cette particularité pour, le matin, promener le reflet d'un petit miroir à l'intérieur de la chambre de ma petite amie qui habitait à une centaine de mètres de ma fenêtre.

Heureusement que les téléphones portables existent aujourd'hui car il est devenu impossible de communiquer ses émotions de cette manière.



Aix-en-Provence, samedi 21 mars 2009

Miroir de 11,5cm x 16,5cm



Reflet à 1m de distance : 12cm x 17 cm



Reflet à 8m de distance : 21cm x 24,5cm, contours très flous


A 50m de distance le reflet est devenu un cercle flou de 57cm de diamètre ; à 100 m il ne subsisterait qu'un pâle halo.


Retournons-nous



Un énorme soleil jaillit du petit miroir et ses rayons s'échappent dans toutes les directions en irisations que l'on peut voir à l'oeil nu autour de tous les reflets, par exemple sur les voitures.



D'un angle un peu décalé,
à 50m, le miroir de 11,5cm x 16,5 cm sur une chaise de jardin.

Au loin un amandier rose en fleurs et deux aviocordes.



Les aviocirrus sont la principale cause de cette déviation des rayons solaires.
Les nouvelles lignes du mp2 de Marignane entreront en service à la fin du mois.

Les matinées et soirées de l'été seront excessivement fraîches et sombres, les milieux de journée trop chauds et pâles.

Beaucoup d'insectes et de plantes périront ou souffriront.

Le moral des gens et beaucoup d'économies seront mises à mal par cet étrange soleil.



Il va bien falloir trouver le courage d'indemniser l'aviation civile, fret et passagers, pour sauver la biodiversité et toutes les autres économies.


 
En attendant, les enfants un peu plus grands pourront s'initier au tracé de rosaces.

APRES AVOIR TRAVERSE LES AVIOCIRRUS, LES RAYONS DU SOLEIL NE PARVIENNENT PLUS AU SOL EN LIGNES PARALLELES, NOTRE TERRE EST DEVENUE AVIONIE

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 14:01

Presque 40 ans après la campagne de prévention « Au volant la vue c’est la vie », un nouveau problème majeur, l’EBLOUISSEMENT,  gêne de plus en plus considérablement et de plus en plus souvent les déplacements des abeilles, des insectes volants, des oiseaux et aussi des humains qu’ils soient au volant d’une voiture, d'un car ou d'un camion, en deux-roues, en aéroplane motorisé ou non et même à pied.

 

« RapidCity » est un site http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 qui propose en deux formules, l’une gratuite et l’autre payante, d’éviter les bouchons parisiens en cliquant sur l’une des 47 webcams qui surveillent en permanence le trafic automobile.


RapidCity webcam 30 Porte d'Orléans, samedi 27 décembre 2008, 13h51


 

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Chaoahn sur l'article Les abeilles meurent, le monde est-il perdu ? Réré agit. Joyeux noël., sur votre blog eauseccours :

 


L'autre jour, j'ai cru vivre ce que vivent les abeilles et que vous décrivez. A savoir : un éblouissement sans commune mesure, en conduisant sur la route.

Déjà en partant à 9h le matin sur cette même route, dans l'autre sens, j'avais remarqué ce ciel incroyable et bizarre, encore jamais vu. Le soleil était levé mais il irradiait tout un coin du ciel comme un soleil couchant. Une couche voileuse, diaphane blanche cotonneuse recouvrait tout un pan du ciel. Cela faisait une sorte de nuée jaunasse, alors que normalement la lumière du matin est pure et nette.

Enfin bon !

De retour, à 14h sur cette même route, je parcours une douzaine de kilomètres vers le sud.

Et bien, j'étais littéralement éblouie, moi ainsi que tous les autres conducteurs qui avaient considérablement ralenti.

Le soleil était pourtant à l'ouest.

Et bien il éblouissait.

Cette lumière éblouissante, tout à fait blanche, irradiait encore de tout un pan du ciel, le côté droit. Je dirais cela représentait environ 30% de la surface du ciel. C'est franchement bizarre de voir 30% du ciel irradié. Normalement, s'il est sans nuages, le ciel a le soleil bien net qui éblouit un peu mais juste un point brillant dans le cil. Si c'est nuageux, la lumière est un peu plus étalée et diminuée.

Mais là, c'était comme un projecteur halogène pointé au-dessus d'un voile de coton, avec un miroir en guise de parquet, et des murs gris !

Je n'avais pas le soleil en face ! Ce n'était pas un soleil couchant !

Je ne pouvais pas regarder cette partie du ciel irradiante et en même temps blafarde, sans avoir mal aux yeux. Cela représentait pourtant une surface du ciel importante.

La route brillait et m'éblouissait. Il n'y avait pas de verglas, ni de pluie.

J'ai déjà conduit sur des routes verglacées, jour de grand soleil, je n'ai jamais été éblouie. Les seules fois où j'étais éblouie était avec un soleil couchant en été de face, et encore, il suffisait de rabattre le volet devant ses yeux, pour distinguer les formes et supprimer l'éblouissement.

Là, impossible de ne pas être ébloui, le soleil était sur le côté, et on ne voyait rien quand même !

Cette lumière blanche donc faisait reluire la route, donc la route m'éblouissait, elle faisait reluire toutes les portières et carrosseries des voitures, devant moi, et celles que je croisais. J'ai reconnu les reflets que vous mettez sur vos photos, je ne l'avais jamais vu.

De plus, non seulement, c'était une lumière qui "rebondissait" sur tout et toutes ces choses devenaient éblouissantes à leur tour, mais en plus paradoxalement, cette lumière n'éclairait rien. Lumière grise en-dehors des parties qui brillaient. Pas de contraste. Les bas-côtés de la route, sombres.

Et bien, je peux vous dire que je ne voyais pas bien ce qui se trouvait sur les bas-côtés.

J'ai conduit en suivant la route, mais par rapport aux bas-côtés de la chaussée, je conduisais "à l'aveugle" sans rien voir.

C'était extrêmement dangereux.

Cette route traverse une forêt. Je priais de ne pas croiser un cycliste ou un piéton sur le côté de la route, que j'aurais pu renverser.

Toutes les voitures (cette route est très fréquentée) ont ralenti comme moi. J'ai baissé ma vitesse de 20km/h par rapport à d'habitude.
Par mesure de sécurité, j'ai allumé mes lumières (feux de croisement). On s'est retrouvé en "train" les uns derrière les autres, comme un jour de pluie.

Ca a duré en tout et pour tout 12 km !!!

Je dois vous dire qu'ils m'ont paru très longs !

Et là j'ai pensé aux abeilles !

Et aussi, que c'était très dangereux de se faire "piéger" comme ça, et de conduire dans ces conditions.

Je ne voyais pas grand' chose, à 14H, alors que le soleil était très loin de mon angle de vue, que le temps était couvert, qu'il faisait jour, avec les phares allumés, et que ce n'était pas le crépuscule, ni le soleil couchant, ni du brouillard, ni neige, ni pluie.
Je ne voyais pas en face à cause de l'éblouissement, et je ne voyais pas les bas-côtés à cause des ténèbres. Je ne pouvais pas regarder à ma droite (à l'ouest) sans douleur.

J'ai pu mesurer à quel point c'est dangereux.

Et si les abeilles vivent ça au quotidien, pour le moindre de leur déplacement...

Moi si c'était le cas, je ne sortirais plus autant.

 
http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 webcam 30 vendredi 26 décembre 2008 14h53 et 14h59

   

 http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 webcam 30 vendredi 26 décembre 2008 15h11 et 16h37
 



Pour en savoir plus :

Quel rapport entre les éclairages sur tournage d'un film et les chutes en montagne ou les collisions inexpliquées?  

Boris Johnson, nouveau maire de Londres, ébloui, trébuche comme une abeille ou une mouche.

Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc

Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

« Au volant la vue c’est la vie »  est un slogan lancé en 1970 par la Prévention Routière (http://www.preventionroutiere.asso.fr/jeu_affiches.aspx) en partenariat avec l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (www.asnav.org).


Remarque : Mais que sont les ombres devenues ?

Le monde citadin s'évertue à chasser le binaire de la lumière naturelle : ombre d'un côté, lumière de l'autre.

Images télévisées, éclairages des stades ou des magasins, les ombres naturelles sont déjà depuis longtemps bannies pour les éclairages artificiels hors de la vie chez soi.

Maintenant, au coeur même des foyers, les lampes alignées sur un rail, ou réparties sur toute la surface du plafond donnent des ombres à la fois multiples et atténuées.

Et  les techniques en vogue actuellement sonnent le glas des ombres normales.

Ombre chinoise par ampoule halogène







Ombre chinoise par lampe munie de 30 LED alignées




Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 21:31

Jeudi 6 novembre 2008, en face de la gare d'Aix-les-Bains, midi


Depuis tôt ce matin, tout est prêt pour achever le tournage du film   "Le dernier pour la route" http://www.cinefil.com/film/le-dernier-pour-la-route tiré du livre Hervé Chabalier "Le dernier pour la route - Chronique d'un divorce avec l'alcool".
Ces séquences, les dernières tournées, correspondront aux premières minutes du film dont la sortie est prévue dans le courant du 2ème trimestre 2009.

La scène se passe au bar "Le Pavillon" rebaptisé "L'orient express"


Le Dauphiné libéré a fait écho, aujourd'hui 8 novembre 2008, des détails de ce tournage :
http://www.ledauphine.com/cinema-le-dernier-pour-la-route-en-tournage-a-aix-les-bains-francois-cluzet-en-journaliste-alcoolique-@/index.jspz?chaine=26&article=70525


Dans un film, seul l'effet compte et pour se faire on n'hésite pas à jouer avec toutes les réalités et particulièrement la lumière. Le but est ici d'échapper aux ombres parasites ou disgracieuses.

Lumières blanches à travers surfaces dépolies


Lumières blanches à travers surfaces dépolies.
Elles sont bien deux, une lumière artificielle et l'autre provoquée par l'homme, une surface dépolie fabriquée par l'homme et l'autre provoquée par l'usage abusif de l'avion, sans se soucier des conséquences sur l'environnement, la vie, les économies.



A quelques pas de là, à l'angle de la rue, une belle vue sur le Revard.


Le Revard tout comme le Mont-Blanc est désormais accompagné par tous les temps d'un nuage d'un nouveau genre. Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc

Quand le ciel parait bleu,
pour savoir si vous êtes
en terre d'Avionie, regardez
l'ombre.
Est-elle nette ou floue?



Au pied du Revard, les chevreuils grassouillets ne se soucient que de fuir l'approche du chasseur, du chercheur de champignon, du loup ou de tout ce qui y ressemble.

Fuite de chevreuils




L'appareil photo utilisé est fort modeste et les bêtes vives et rapides.
Mais l'oeil garde longtemps le clignotant blanc des queues qui se baissent et se lèvent au rythme des bonds de la fuite. Ce leurre permet de déstabiliser quelques instants un loup ou un chien et de porter l'attention plus au rable qu'à la tête ce qui suffit souvent au chevreuil ou au lapin pour gagner la seconde qui leur sauvera la vie.

Avec le soleil blanc jamais ces queues blanches n'ont été aussi visibles et efficaces.

Le jour blanc naturel est bien connu des skieurs qui en connaissent l'angoisse et les dangers.

Le soleil blanc provoqué par le trop d'avion en été ou automne atténue sournoisement les différences entre les zones d'ombres et les zones de lumière. Nous croyons voir, car souvent nous récitons ou projetons notre paysage. Mais en réalité cette lumière proche de celle des studios de cinéma ne permet pas à notre cerveau de synthétiser correctement le relief. C'est un peu comme si nous devenions tous borgnes.

Un faux pas en plaine ou en ville n'est pas catastrophique. En montagne la chute est vite mortelle. Elles furent très nombreuses cet été.


300 kms plus au sud, Aix-en-Provence


Tournage d'un spot publicitaire sur le cours Mirabeau


Au coeur de la Provence, l'humidité du trafic aérien rend visible sur les photos les rayons blanchis du soleil.


Au bas du cours Mirabeau, la célèbre fontaine de La Rotonde


Cascade d'eau et de rayons blancs



La Sainte-Victoire toute proche n'est pas non plus épargnée par le trafic aérien. Les paysages de 2009, année de Picasso à Vauvenargues, seront bien différents des paysages de 2006, année Cézanne à Aix-en-Provence. La Sainte-Victoire



Des centaines de milliers de touristes sont attendus, des millions pour Marseille, capitale européenne de la culture en 2013. La nature ne survivra pas longtemps à l'augmentation aveugle du trafic aérien.

La diminution de la sensation de relief n'est pas que dangereuse en montagne. Elle rend plus maladroits les gestes du quotidien, fait qu'on se heurte plus facilement contre les obstacles les plus variés et peut s'avérer très accidentogène pour la conduite de tous les véhicules: deux-roues, voitures, cars  ou camions mais aussi parapentes, montgolfières ou petits avions de tourisme.
Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 17:48

Pour obtenir une belle ombre bleue
on peut utiliser un logiciel de retouche d'image
























(avec l'aimable autorisation d'Elisanne, photo figurant sur son site
http://malcontenta.blog.lemonde.fr/2007/11/28/mon-ombre-bleue/ )



ou essayer de comprendre les ombres doubles et les ombres colorées

http://physique.paris.iufm.fr/lumiere/ombres.html
http://www.geospace-online.com/exploratoire/popup/ombres.htm




ou encore aller dans la nature,
trouver un mur blanc face à l'ouest (ici le mur d'une tour de surveillance des incendies)
attendre un coucher de soleil jauni par les trainées d'avion
et voilà, il ne reste plus qu'à admirer l'ombre bleue parue sur le mur devenu orange.

Ne nous pressons pas trop d'oublier le monde au ciel pur.

Repost 0
Published by cielnature - dans lumière solaire
commenter cet article
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 21:13

Effet soleil blanc
le 7 février 2007 à 11h30
en Camargue au milieu de l'hiver
ciel vu bleu du sol
photo prise en plein air du haut d'un pin

 

Repost 0
Published by cielnature - dans lumière solaire
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 14:29
-         Quel crayon prenons-nous  le plus souvent pour dessiner ou colorier le soleil ?
-         Un jaune naturellement, quelle question !!!
 

 
Et bien, juste pour voir, photographiez le soleil et vérifiez : 
  • Soleil jaune et rond : vous avez la chance d’être en un lieu où la circulation aérienne est encore acceptée par la nature.

 

  • Soleil trop gros, blanc et très étoilé : votre ciel est saturé, il ne parvient plus à disperser toute l’eau produite par le passage incessant des avions. Soyez alors vigilants à ce qui se passe autour de vous dans la nature comme en ville.
 
 
Comment désormais  allons-nous dessiner le soleil ?

 Ce soleil, étoile blanche est déjà présent dans les publicités récentes.


Les livres pour enfants semblent prendre un peu plus leur temps.
L'aéroport de Nimes n'ouvre de nouvelles lignes que le mois prochain.


avec l'autorisation deSDP Le livre club 30900 NIMES

Repost 0
Published by cielnature - dans lumière solaire
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens