Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 19:07

Vacances au soleil garanti

Météo décevante en juillet, pas terrible en ce mois d’août 2011, beaucoup de vacanciers font grise mine, l’occasion pour les médias de vanter ou de critiquer les mérites de la « garantie soleil ».

Aon, le spécialiste de la gestion des risques, associé à la société Metnex, filiale de Météo-France, invite en effet les professionnels du tourisme, tels Pierre & Vacances ou Sunêlia,  à proposer à leurs clients des formules d’assurance garantissant le bon ensoleillement des séjours vacances qu’ils auront achetés.

En parcourant diverses propositions de garantie soleil on pourrait résumer ainsi l’ensoleillement limite retenu pour prétendre à une indemnisation : une journée durant laquelle Metnext a enregistré moins de deux heures, consécutives ou non, entre 10h et 18h, d’un rayonnement solaire direct (avec ombres bien visibles) reçu avec une puissance supérieure ou égale à 120 W/m2.

 

Vacances au soleil voilé, au soleil volé

Mardi 9 août 2011, Provence, jour de fort mistral, décalage entre la réalité du terrain et les dires de Météo France dans le quotidien La Provence

garantie soleil mistral AM

Matin : « Le soleil est radieux sur toute la région… »


garantie soleil mistral PM

Après-midi : « Le ciel est limpide. Le mistral se maintient entre 60 et 80 km/h … »

Depuis plusieurs années déjà le mistral n’est plus une garantie de ciel bleu.

3 avril 2008 : mistral perdant, c’est embêtant : http://www.eauseccours.com/article-18410431.html

 

                              ________________________________________

 

 

La veille, lundi 8 août 2011, Provence, décalage entre la réalité du terrain et les dires de Météo France dans le quotidien La Provence

garantie soleil ombre

Après-midi : « Beau temps sur toute la région… »                                             

Steppe aride de La Crau dans l'ombre des nuages de culture ci-dessus

NB:  le flou en bas à gauche est une tache sur l'objectif

 

L’ombre de ces nuages stationnaires  non signalés par Météo France est très désagréable pour les loisirs au bord de l’eau et préjudiciable à la biodiversité qui dépend d’un véritable ensoleillement au bénéfice des espèces qui préfèrent la pénombre humide.

Le soleil lui-même est rendu désagréable par son passage dans un air de plus en plus chargé en humidité et en particules.

Une garantie ou un label « soleil authentique» ne seraient que publicités mensongères. On préfère nous faire croire qu’il faut se satisfaire d’une « impression de beau temps ».

 

Trop sombre, tout à la fois trop frais et trop brûlant, l’ensoleillement actuel  n’est pratiquement jamais vraiment agréable et pousse à ne plus rester longtemps allongé sur le sable. Il est curieux de voir sur la plage  le nombre de gens qui se retournent sans cesse, s’installent à moitié assis sur les coudes ou  se retrouvent debout, et de plus en plus habillés. Le délicieux bain de soleil n’est plus qu’un souvenir. Sans compter la gêne occasionnée par des  vents surprenants.

 

04/04/2011 impression de beau temps sous serre http://www.eauseccours.com/article-meteo-pour-tous-impression-de-beau-temps-sous-serre-70988288.html

 

                              ________________________________________

 

Taire la présence des nuages de culture engendrés par un trafic aérien trop important peut s’avérer dangereux

 

Brouillard non annoncé gênant les secours

«  … il faudra vraiment attendre la semaine prochaine, mercredi, mercredi ou jeudi, vers le 28 (juillet),  pour retrouver un  beau temps d’été chaud ensoleillé et dans de bonnes conditions pour pratiquer la montagne … » Yan Giezendanner, le routeur des cimes, au téléphone depuis Chamonix, le 22 juillet 2011, sur France Inter, dans l’émission de Denis Cheissoux et Brigitte Kernel  « Qu’importe le chemin »

Jeudi 28 juillet 2011, vers 20 heures, en Haute-Savoie,  les secours en montagne ont été retardés par un important brouillard. http://www.lemessager.fr/Actualite/Faucigny/2011/07/29/article_messager_1439104.shtml

 

Orage insolite

garantie soleil orage

Mercredi 27 juillet 2011, 18h30, orage sous une aviocorde en Savoie entre Chambéry et Aix-les-Bains

Un peu plus tard, pas très loin de là, près d’Annecy, la foudre provoque l’incendie d’une maison http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/07/28/coup-de-foudre-et-incendie-mercredi-soir

Quand le temps est médiocre, les aviocordes restent visibles et peuvent aggraver la situation.

 

 

Les assureurs et les voyagistes risquent de ne pouvoir tenir très longtemps une garantie soleil  tellement est déjà visible et gênante la présence quotidienne des nuages de culture engendrés par le trafic aérien, présence quotidienne dont je collectionne les photos depuis plus de un an et demi.

  

24 juin 2011 http://www.eauseccours.com/article-aeronautique-bourget-2011-le-salon-de-trop-77716671.html

Dernière phrase de l'article : "L’omniprésence des conséquences du trafic aérien perturbera d’une façon ou d’un autre l’été qui commence. A qui en demander réparation ?"

Citation de Stéphane Foucart, journaliste scientifique du journal Le monde :  « Et alors quel est le prix de la couleur du ciel ? Comment est-ce qu’on peut indemniser les gens qui ne verront plus le bleu du ciel ? C’est une question assez vertigineuse que je livre à votre sagacité. »

 

Il est important de réaliser que la crise financière mondiale actuelle, si grave puisse-t-elle être, n’est que broutille en comparaison de la crise économique en devenir, engendrée par les conséquences néfastes de l’excessif trafic aérien sur toutes les économies qui nécessitent un franc ensoleillement.

Lien vers la fiche garantie soleil de Aon : http://www.aon.fr/france/produits-et-services/assurances-groupe/pj/fiche_garantie_soleil.pdf

« Allez sur les webcams, là, personne ne peut tricher » Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes http://www.ledauphine.com/savoie/2011/02/15/allez-sur-les-webcams-la-personne-ne-peut-tricher (Que penser de l’aspect du ciel de la photo d’illustration de l’article ?)

Le club Méditerranée de Chamonix vient de financer une partie de sa publicité au travers des bulletins Météo en espérant que les jolis mots des présentateurs inciteront à prendre des vacances au soleil.

Il est plus sûr pour se faire une idée d’où l’on va mettre les pieds de consacrer quelques secondes quotidiennes, à des moments différents, durant une quinzaine de jours pour consulter la webcam proche du lieu que l’on croit idéal pour des vacances au soleil, sans regarder les textes avoisinants.

Exemple pour Chamonix : http://www.lemontblanc.fr/

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 21:55

Ca y est, ce week-end Val-Thorens a ouvert une partie de son domaine skiable et les journaux annoncent une saison prometteuse pour peu que le temps soit de la partie comme le souligne Jacques Guillot, vice-président de l’ANMSM (Association Nationale des Maires de Stations de Montagne) : « On espère seulement que la météo sera plus favorable que l’hiver dernier où il y a eu beaucoup de mauvais temps. ».

 

Faire volontairement la pluie et le beau temps est un vieux rêve de l’humanité. La concrétisation de ce rêve se limite officiellement pour le moment à ensemencer des nuages de poussière de ciment ou d’iodure d’argent pour les précipiter avant que la grêle ne ravage des récoltes ou pour assurer le beau temps lors d’un événement sportif de toute première importance.

 

meteo-neige-de-culture-impression-de-beau-temps-copie-2.jpg

Rien n’est plus subjectif que la notion de beau temps à part peut-être les mots pour le dire.

L’hiver peut être autant aimé que détesté.

 

Haïkus du jour : saison hiver

Vacances à la neige

Neige canon des grands espaces

La culture sauvage

                                      Jacques, montagnard sportif

Blanche, grise ou bleue,

La neige recouvre tout,

A quand le printemps ?

                           Eveline, fille du sud

  

 Poésies pouvant illustrer le cycle de l’eau du flocon à la mer

La neige

Dans la neige
On veut faire soi-même
Son chemin

De grandes plaines
Sont au bout
Et peut-être la mer !

Ô, neige, neige,
Neige étoilée par mille oiseaux,
Ton nom fond dans la bouche
Comme un fruit d'eau.

                                      Jean Rousselot (1913-2004)

Dit de la mer

 Si vous croyez que ça m'amuse
 Dit la mer
 D'avoir toujours à me refaire
 - Un point à l'endroit, un point à l'envers
 - Un pas en avant, un pas en arrière.

 Moi qui aimerais tant aller cueillir des coings
 A Tourcoing
 Me bronzer dans la neige
 A Megève

 Hélas pas moyen de fermer boutique
 J'ai trop de sprats j'ai trop de pra
 Trop de pratiques

 Mais comme elle a des cailloux plein la   bouche
 Personne ne comprend rien
 A ce que raconte la mer.

Jean Rousselot

 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. »

estimait déjà Victor Hugo

 

Non seulement l’être humain n’écoute pas, ni la nature sauvage, ni les abeilles semi-domestiques mais il a beaucoup de mal à appeler un chat, un chat. Beaucoup de mal à trouver le bon mot pour nommer les choses.

http://www.eauseccours.com/article-28598495.html

 

météo neige de culture chutes de neige

« Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. » Alfred de Musset

Autrement dit, qu’importe la provenance de la neige pourvu que les vacances soient réussies pour les uns comme pour les autres, pour les utilisateurs comme pour les fournisseurs.

 

Vocabulaire pour faire passer la pilule du risque de manque d’enneigement  

Pour le Petit Larousse 2011 la neige anthropique correspond encore à  l’appellation première de neige artificielle, qui est en fait plus communément appelée neige à canon.

 

Ajout du 09/12/2010 avec l'aimable autorisation des éditions Larousse:

 

Le Petit Larousse Illustré 2011 © Larousse 2010

 

ANTHROPIQUE adj. 1. Se dit d’un paysage, d’un sol, etc., dont la formation résulte de l’intervention humaine. Erosion anthropique

1.CANON n.m. (ital. cannone). 4. Canon à neige : appareil utilisé pour projeter de la neige artificielle sur les pistes.

ARTIFICIEL, ELLE adj. 1. Produit par une technique humaine, et non par la nature ; qui se substitue à un élément naturel. Membre artificiel

 

L’adjectif  « artificielle »  ne devrait qualifier que la neige factice utilisée par exemple pour décorer le sapin de noël. La neige voulue par l'homme sur les pistes de ski ne sort pas directement des canons mais se produit naturellement dans l'air froid grâce à un apport de technique humaine en amont.

L’ANMSM / SKI FRANCE,

(Association Nationale des Maires des Stations de Montagne)

le SNTF

(Syndicat National des Téléphériques de France)

l’ADSP France

(Association Nationale des Directeurs de Pistes et de la Sécurité de Stations de Sports d’Hiver)

ont décidé d’utiliser exclusivement les termes de « neige de culture » se produisant à la sortie d’ « enneigeurs », néologisme non encore présent dans le dictionnaire ni reconnu par les correcteurs orthographiques.

 

Digression apicole : aussi étonnant que cela puisse paraître le mot « miellerie » bien que très utilisé ne figure toujours pas dans le dictionnaire ni n’est reconnu par les correcteurs orthographiques

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

Extrait de la plaquette diffusée par L’ANMSM / SKI FRANCE, le SNTF et l’ADSP France :  Neige de culture. Comment l’eau devient cristal le temps d’un hiver ?

« Pour la petite histoire, les professionnels ont choisi de bannir du langage courant l'expression de «neige artificielle» au profit de celle de «neige de culture», car la neige fabriquée n'est rien d'autre que de l'eau transformée en cristal sous l'effet des basses températures.

De même, le terme de «canon à neige» est remplacé par celui «d'enneigeur» en raison de la haute technologie des équipements. De plus, le terme est plus approprié au contexte du tourisme.»

 

Pour retrouver l’intégralité de cette plaquette et en savoir plus sur la neige de culture, notamment les chiffres clés : www.lamontagneenmouvement.com »

 

 

Neige de culture est aussi le terme que je préconise car c’est une production de la nature provoquée par l’intervention de l’homme à l’instar par exemple de la pomme de terre ou de toute autre production agricole

Remarque : culture employée en complément du nom dans un sens adjectival n’existe pas encore dans le dictionnaire mais l’on peut acheter de la farine issue de culture biologique

 

« Entre neige artificielle et naturelle la station affiche 40 cm en bas des pistes. » Jacques Leleu et Thomas LANIER, légende de la photo 3 illustrant l’article :

http://www.ledauphine.com/savoie/2010/11/21/val-thorens-entre-en-piste

 

Ces journalistes du Dauphiné Libéré n’ont pas suivi les recommandations des professionnels de la montagne et continuent d’utiliser l’expression « neige artificielle », mais qu’à cela ne tienne, l’important est qu’ils aient porté l’attention sur le fait que l’enneigement opérationnel des stations est désormais pratiquement toujours un mélange d’une neige provoquée par l’homme et d’une neige naturelle.  La proportion entre les deux pouvant considérablement varier d’un bout à l’autre de la saison ainsi que d’un lieu à l’autre.

La volonté des décideurs étant clairement d’augmenter encore le parc des « enneigeurs ».

 

Les cieux des autres photos de l’article, prises le 20 novembre 2010 ressemblent au ciel de la photo ci-dessous datant de la fin de l’hiver dernier.

 

 

météo neige de culture pistes enneigées

« La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred de Musset

  

L’illusion est d’espérer trouver durant l’hiver 2010-2011

ne serait-ce qu’un seul jour sans nuages.

 

La réalité est que le ciel se remplit quotidiennement

de nuages artificiels

de nuages à canon

de nuages de culture

de nuages anthropiques.

 

Peu importe le vocabulaire, il y a maintenant dans le ciel

des nuages que la nature ne produisait pas avant,

des nuages qui gâchent les jours de beau temps,

des nuages qui gênent les nuages habituels.

 

Les canons à nuages

les « nuageurs »

sont, involontairement, les trop nombreux réacteurs des avions.

 

Aviocirrus apparaissent à l’altitude de vol des avions

Aviocordes se forment bien en-dessous.

 

Tout le site Planète Avionie http://www.eauseccours.com

est consacré à ces nuages de culture

 et à leurs conséquences sur toute l’organisation de la vie terrestre.

 

Et en particulier la pratique de la montagne est devenue à la fois moins agréable et plus dangereuse.

 

Moins agréable car trop froid le matin et le soir, trop chaud à midi.

 

Plus dangereuse car la nouvelle luminosité atténue les différences entre adrets et ubacs et modifie le déroulement habituel de la transformation du manteau neigeux.

 

Effet pervers, l’humidité supérieure de l’air tend à perturber le bon déclenchement et l’efficacité des « enneigeurs ».

 

Trop d’avions nuit gravement au tourisme.

 

Pour le moment, à tort, Météofrance snobe ces nuages avionneux qu’elle juge insignifiants malgré leur présence bien visible sur les photos satellites.

 

Pierre & Vacances, Belambra, France-Location auront bien du mal à tenir leur engagement de « garantie beau temps » à moins de jouer sur la signification des mots « beau temps ».

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 07:16
Sur les routes, ce week-end sera le  plus grand chassé-croisé de vacanciers de l'été.

"Le Parisien" de ce matin (http://www.leparisien.fr/societe/il-y-aura-une-enorme-presence-policiere-30-07-2009-593923.php) relate les conseils de Jean-Louis Borloo qui affirme avec sa casquette de Ministre "Chargé de la sécurité routière" :

"Il y aura une énorme présence policère."

"Il n’y a pas de raison que la route des vacances finisse aux urgences ou au cimetière."

Concernant le deuxième point, Monsieur Borloo se trompe :

Il existe un risque récent, non encore reconnu, mais réel de perte de contrôle de son véhicule par éblouissement et par diminution de la perception du relief et donc de l'appréciation des distances par rapport aux obstacles.

L'humidité et les particules du trafic aérien altèrent la lumière solaire et provoquent des reflets démesurés pouvant surprendre un conducteur à tout moment.



Avionie : reflet du soleil démesuré, lumière grisatre et peu de relief

« Au volant la vue c’est la vie », à pied, en vélo, en l’air,… aussi


Aviocordes et reflets démesurés pratiquement omniprésents sur les plus beaux sites touristiques


Il convient d'être particulièrement vigilant en montagne.

Conseils pour revenir vivant d’une randonnée en montagne

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 16:08

Panneaux publicitaires photographiés le long de la départementale D1212, dans le Haut Val d'Arly, de Flumet (Savoie) à Megève (Haute-Savoie)

Rêve de ciel bleu ?

Flumet, station savoyarde de l'Espace Diamant, en arrière-plan le Mont-Blanc



Rêve de ski nature ?

Praz-sur-Arly, station haut-savoyarde de l'Espace Diamant, en arrière-plan le Mont-Blanc


Rêve d'extraordinaire ?

Megève, station à part, polo sur neige, en arrière-plan le Mont-Blanc



Trois stations le long d'un même val perché.
Trois styles de vie.
Trois rêves de vacances.

Laquelle de ces trois publicités reflète le mieux l'aspect actuel des paysages enneigés des balcons du Mont-Blanc en ce début 2009 ? Flumet, Praz-sur-Arly ou Megève ?



Indice : C'est celle qui contient le même type de nuage qui se trouve sous le regard de cette vacancière priviligiée. Mais le voit-elle ? 


Rêve de sable blanc et cocotiers ?

Publicité photographiée la veille dans la vitrine d'une agence de voyage d'Aix-les-Bains.



Dans le Val d'Arly, comme dans la majorité des lieux habités ou inhabités de notre bonne vieille terre, il est devenu impossible de trouver un ciel entièrement bleu, la journée durant.

Les cordons avionneux, discrets, imposants ou monstrueux sont partout. Les reconnaître est un premier pas pour lutter contre. Même s'ils peuvent être très beaux ils sont extrêmement dommageables. Leur humidité accélère le pourrissement de la neige et ils peuvent provoquer tempêtes et brouillards imprévus.
La lumière diffuse qui ressort des aviocirrus (chemtrails) diminue l'ensoleillement des adrets, et l'augmente en ubac. Cela provoque une transformation inhabituellement répartie du manteau neigeux. Escalader une cascade de glace devient très improbable. Avalanches de neige ou de rochers, en montagne sauvage, sur pistes, sur routes ou près des maisons seront plus fréquentes et d'autant plus meurtrières que les habitués et professionnels de la montagne n'ont pas encore intégré cette nouvelle donne.
Le jour blanc de plus en plus fréquent est source de déplaisir en skiant ou même en terrasse des restaurants.



Le panneau de Praz-sur-Arly présente le paysage désormais habituel en Val d'Arly


Le cordon avionneux flottant dans le ciel de la publicité est au sol sur cette photo du 19/01/2009.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 10:51

Les voleurs de ciel naturel frappent sans relâche et ils auraient tord de s’en priver.

La pureté du ciel du sud et sa lumière magique ont disparu. Les Comités Départementaux du Tourisme des Bouches-du-Rhône et du Gard en ont été prévenu dès la mi-décembre 2007.

Cela pour l’instant ne semble gêner personne, ni les touristes venus, suréquipés de matériel vidéo, s’extasier devant la beauté des levers et couchers de soleil ou rêver devant les formes suggestives des nuages, ni les professionnels du tourisme ou les journalistes locaux qui rivalisent de jolies phrases pour décrire la magnificence de ces moments.

La nouvelle apparence des levers et couchers de soleil, auréolés de couleurs surnaturelles, semblent plutôt rassurer les touristes, issus des 80% de citadins que comptent désormais la France. Ils peuvent enfin voir en vrai et photographier ces cieux fantastiques qui ont envahi les publicités, les clips des chanteurs et les films à grand spectacle.

ambiance western, 
 

cieux voilés,
 

brouillards automnaux ou  brumes bretonnes fin juillet au bord de la Méditerranée,
 

décors surréalistes comme dessinés par la main d’un peintre,
 

rien ne semble entraver l’envie qu’exprime le touriste de se ressourcer auprès des beautés de la nature. Il vit toute l’année en décor artificiel et par écrans interposés, quoi de plus normal en somme que la nature soit devenue conforme à son quotidien.

Ou peut-être a-t-il fait sienne cette pensée du yogi : « Pour vivre heureux, si tu ne peux avoir ce que tu aimes, aime ce que tu as !!! »

Dans le quotidien Le Midi libre du mardi 22 juillet 2008, page 3, rubrique « L’été couleur locale », dans un article signé C.R., et parlant des pêcheurs professionnels de poulpes, le journaliste décrit ainsi le soleil levant : « Tout de même, à voir cette lumière splendide qui vire du rouge au bleu, ce soleil qui affleure dans la baie au petit matin, …, on se dit que le spectacle est splendide. »

« ON SE DIT » que le spectacle est splendide !!!

Normalement on reste sans voix et on ressent tout simplement.

Nombre d’anciens doivent se retourner dans leur tombe, ils nous l’avaient pourtant bien dit : « A force de faire, avec tous ces avions ils vont nous détraquer le temps !!! »

C’est fin 2006, dans le sud de la France, que le seuil de saturation du ciel en avion a été franchi. Désormais tout avion supplémentaire ajoute à la perte du ciel naturel et au dérèglement climatique local. Il est urgent de redescendre au-dessous de ce seuil de saturation, car même si Jacques Faye,  Responsable de l’Information sur les Risques Majeurs au Ministère de l’Ecologie et du Développement, trouve plutôt joli le soleil blanc, les plantes les plus héliophiles et nombre de bestioles sont en train de dépérir tout autant que les marchands de glace ou les plagistes ou le moral des personnes les plus sensibles au manque de lumière solaire entière et authentique.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 20:35
3 juillet 2008, TGV Méditerranée, départ 20h16

Sur des centaines de kilomètres de monstrueuses autant que magnifiques traînées d'avions longent le train, de près ou de loin, à l'est comme à l'ouest et barrent la fuite du jour.

Elles sont là si souvent que fort peu de voyageurs y prêtent attention et encore moins les identifient pour ce qu'elles sont : des concentrés de traînées d'avion petit à petit descendues de leur haute altitude et incorporées aux précédentes non encore dispersées.

Le paysage est depuis longtemps façonné par l'homme, les avions aujourd'hui pétrissent le ciel, quoi de plus normal. Les images du dehors s'apparentent aux images des magazines ou DVD regardées à l'intérieur du train.
La queue est longue au wagon restaurant et l'envie de somnoler gagne.

Aujourd'hui nuages de culture apparents,
demain c'est les vacances et une belle apparence bleu ciel.


Du ciel bleu de Paris au bleu ciel de Provence




































Pins de la nouvelle gare de Marseille Saint-Charles, de vrais troncs morts momifiés et des fausses éguilles plus vraies que nature. Ne manque que l'enregistrement de quelques cigales et le ciel de Provence.

Vieux pin du mas, en ce début juillet des cigales y chantent, quelques bouquets d'aiguilles roussissent dans le ciel bleu pâle, la ramure s'étend au maximum à la recherche d'un soleil jaune.




Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 19:32
Voilà l'été, les jours les plus longs de l'année.
La voiture est prête pour le grand départ au soleil.
Grande chance que ce soit cette année soleil en Avionie.
En Avionie, pays où tout là-haut le ciel est rempli d'avions,
le soleil tape large et fort.







En Avionie, le soleil tape large et fort, protégeons-nous!!!

En Avionie, le soleil aveugle les insectes, et même si des cigales chantent encore en ce début d'été, les pare-brise, les pare-chocs et les dos des rétroviseurs sont beaucoup moins chargés d'insectes écrasés.

A quelle heure allumez-vous vos codes en voiture ou l'éclairage de vos demeures maintenant que les jours sont les plus longs?

Trop d'avions obscurcissent insidieusement le ciel.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 07:16

Voilà le printemps, l'appel du soleil, l'envie de vacances au ciel bleu.

Un petit coup d'oeil à www.meteofrance.com

La carte de France du jour ? Comme d'hab, des nuages gris et du soleil jaune.

En bas, à gauche de la carte, dans le logo pour l'indice UV, le soleil jaune a pris la forme d'une étoile jaune sortant d'une large tâche jaunâtre.

Mais regardez , tout en haut de la page, le bandeau " METEO FRANCE, Toujours un temps d'avance"
Comment se présente le soleil ?
Et dans la majorité des publicités du reste de la page?

Et oui, le soleil est devenu blanc, 
étoile blanche
tâche blanche
éclairs de blanc
blanc scintillant...

Et si vous changez de site, ou feuilletez des magazines, ou regardez la télé : publicité, clips des chanteurs, résultats sportifs et même journal télévisé... le soleil blanc est partout
et sûrement même déjà dans vos photos.

Si vous ne l'avez pas encore repéré, levez la tête et regardez.
Si vous êtes éblouis, prenez une photo, droit dans le soleil et regardez le résultat.

Si vous avez obtenu un soleil jaune, surtout restez où vous êtes et dites-moi où c'est, je réserve  de suite un séjour dans votre région et je m'y rends en vélo ou à cheval pour regarder voler les abeilles, les mouches et les papillons.

Si vous voyez un soleil blanc, comptez combien d'avions occupent votre ciel en même temps, estimez combien d'heures de ciel bleu vous avez par jour lorsque la météo annonce grand beau temps pour vous.

Et puis posez-vous la question qui tue : Quel ciel vais-je trouver si je loue un séjour  vacances en un lieu vanté par la pub avec un soleil blanc?





Il y a longtemps que je me méfie de ce soleil blanc.

Les 10 et 11 décembre 2007 j'ai signalé sa présence par écrit à quelques organisations qui basent l'attractivité de leur région sur la qualité du soleil et de la lumière : aux Comités Départementaux du Tourisme des Bouches du Rhône et du Gard, aux  Observatoires du tourisme de Rhône-Alpes et PACA, à l'office du tourisme du Cap d'Agde...

Sans grande réaction de leur part, mais ils savent.

Les publicistes, eux, ont remarqué et savent, puisque le soleil jaune a disparu des publicités.
Vous ne pourrez les accuser de publicité mensongère si l'ensoleillement que vous trouvez sur votre lieu de vacances ne correspond pas à ce que vous espériez.

La solution? Evitez le plus possible de prendre l'avion!!!

Promenez-vous dans les autres pages de mon site, vous y trouverez beaucoup d'autres soleils blancs et des cieux avionneux.

Bon nouveau soleil et méfiez-vous, les coups de soleil apparaîtront beaucoup plus sournoisement.

Repost 0
Published by cielnature - dans tourisme
commenter cet article
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 21:15
La météo l'a dit, l'anticyclone est là, 
la journée sera belle du lever au coucher du soleil, 
temps idéal pour guetter le printemps









 




































Et voilà, on avait envie de ciel bleu et de printemps, 
alors on a vu du ciel bleu 
et les fleurs fétiches annonciatrices du printemps.
Comme des centaines de touristes on a pris des photos,
pour montrer le ciel bleu là où il est devenu rare
et les fleurs pour dire qu'elles viendront aussi bientôt  plus au nord.

Doit-on le dire?
Un petit rien gênait,
le ressenti d'un presque vrai, d'un certain manque.
Le bleu régnait, mais plus en maître.
Discrets tout au long de la journée,
sinon par un bruit de fond occupant les silences,
les usurpateurs se sont dévoilés le soir
surgissant à la fois de tous les côtés du ciel.
Repost 0
Published by cielnature - dans tourisme
commenter cet article
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 07:06
Plus rien n'est gratuit, même dans la nature, 
pour lire l'article complet d'Isabelle SORENTE de Philosophie Magazine, suivez ce lien :

www.philomag.com/article,epoque,nuls-en-calcul-le-cout-du-rechauffement-climatique,357.php


Au bas de leur page j'ai ajouté ce petit commentaire :

"Bonjour,

 

Même l'aspect du ciel risque de ne pas être gratuit bien longtemps.

 

Le bleu pur a sournoisement disparu de votre ciel aussi bien que dans les arrière-plans des publicités, des clips des chanteurs ou des hommes politiques.

 

Peut-être espérez-vous encore le retrouver sur le lieu de vos vacances?

En France, mer, campagne ou montagne c'est terminé ou en voie de l'être.

 

Trop court ici pour vous détaillez toutes les conséquences écologiques, psychologiques et économiques.

 

Qui dédommagera les petites gens qui voulaient écouter les cigales, les brûlés par coup de soleil ou les faillites par fonte précoce de la neige en station?"

Puis dans leur formulaire de contacts, j'ai mentionné que je commençais ici à détailler les causes et conséquences de ces nouveaux nuages.

et je leur ai posé cette question :
 

 

"J'aurais besoin de parler avec vous pour savoir comment faire passer une chose qui se voit comme le nez au milieu de la figure, autrement dit comment faire accepter l'évidence?"

Mais peut-être est-ce vous qui pouvez me le dire dans un petit commentaire au bas de la page.

 

Repost 0
Published by cielnature - dans tourisme
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens