Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 14:24
Lumière solaire en partie réfléchie à l’extérieur de la serre ; à l’intérieur de la serre lumière diffuse d’un soleil paraissant blanchi, proche et géant

Lumière solaire en partie réfléchie à l’extérieur de la serre ; à l’intérieur de la serre lumière diffuse d’un soleil paraissant blanchi, proche et géant

Une serre a un double effet : moins de soleil reçu à l’intérieur pour malgré tout davantage de chaleur gardée.

L’effet de serre dont on nous parle, l’effet de serre qui fait fondre la banquise plus vite que les prévisions du GIEC, l’effet de serre qui a fait dire mi-septembre 2012 au scientifique Anglais Peter Wadhams* qu’il est devenu nécessaire de recourir immédiatement à la géo-ingénierie pour éviter un effondrement estival de la banquise d’ici quatre ou cinq ans, soit en 2016 ou 2017, … cet effet de serre climatique est double lui aussi : moins de lumière reçue pour plus de chaleur gardée. Pour améliorer la situation, il est pour le moins curieux d’imaginer augmenter, par propulsion d’eau de mer ou diffusion de dérivés soufrés, le voile que crée déjà le trafic aérien entre le soleil et nous. Soit les températures moyennes au sol augmenteront encore plus vite, soit l’assombrissement global en cours deviendra insupportable.

* http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/18/la-banquise-arctique-pourrait-completement-disparaitre-d-ici-a-quatre-ans_1761703_3244.html

"On se dirige vers un effondrement, qui devrait survenir en 2015 ou 2016, et qui verra l'Arctique libre de glace durant les mois d'août et de septembre. C'est une catastrophe mondiale." 

 

 

Une serre de plastique à tous les âges de la vie de l’homme du 21ème siècle

Une serre de plastique à tous les âges de la vie de l’homme du 21ème siècle

Air pollué d’un habitat majoritairement urbain ou rurbain, vitres teintées des voitures, temps passé en tous lieux devant une multitude d’écrans, goût immodéré pour les enceintes plastiques, soleil diffus dans de nombreux arrière-plans de pub,… la vision directe de la nature est en train de devenir un lointain souvenir.

Air pollué d’un habitat majoritairement urbain ou rurbain, vitres teintées des voitures, temps passé en tous lieux devant une multitude d’écrans, goût immodéré pour les enceintes plastiques, soleil diffus dans de nombreux arrière-plans de pub,… la vision directe de la nature est en train de devenir un lointain souvenir.

Comment savoir dans ces conditions, durant les jours d’ « impression de beau temps », comme se plaît à le dire Météo France, si l’on est enfermé dans la serre géante créée par un trafic aérien trop important ?

 

 

Tout simplement en photographiant le soleil d’un geste de la main, sans jamais le regarder en face pour éviter de risquer de s’abîmer les yeux.

Tout simplement en photographiant le soleil d’un geste de la main, sans jamais le regarder en face pour éviter de risquer de s’abîmer les yeux.

Il apparaît géant ? Vous êtes sous un voile d’aviocirrus. Vous voilà vivant sur la planète Avionie.

Avec un peu d’attention et d’habitude vous repérerez alors les aviocordes, ressentirez l’épaisseur de l’air, noterez le bleu trop pâle du ciel, serez sensible à la trop grande étendue des reflets du soleil.

Remarque : Selon l’épaisseur du voile d’aviocirrus et l’appareil photo utilisé les formes du soleil géant peuvent être très variées : disque, étoile régulière, étoile monstrueuse et difforme. Cet énorme soleil apparent peut être aussi bordé de liserés unicolores ou irisés, ou être lui-même coloré.

 

 

 

La tache noire ou diversement colorée est un artéfact qui apparait au milieu de la photo du soleil prise avec certains APN, téléphones ou webcams.

La tache noire ou diversement colorée est un artéfact qui apparait au milieu de la photo du soleil prise avec certains APN, téléphones ou webcams.

Ce défaut permet cependant de mieux visualiser l’effet du voile d’aviocirrus, plafond de glace de la serre qui produit les changements climatiques.

- Le grand disque blanc matérialise la taille apparente du soleil vue depuis le sol à sa sortie du voile d’aviocirrus, qui piège la lumière directe comme un toit de plastique translucide ou un verre dépoli.

- La tache centrale, noire ou colorée, correspond à la taille apparente du soleil frappant le voile d’aviocirrus de toute son intensité, ce qui équivaut à la taille apparente normale du soleil en ciel limpide.

 

 

 

Lever de pleine lune au-dessus du Mont-Blanc

Lever de pleine lune au-dessus du Mont-Blanc

Parfois la lumière plus douce de la lune permet de percevoir plus directement le voile d’aviocirrus

- En arrière-plan la lune dans sa taille apparente habituelle

- Au premier plan, agrandi, le disque de lumière de la lune sur l’écran translucide du voile d’aviocirrus.

 

 

Si vous voyez la lune double, inutile de changer de lunettes, vous êtes en présence de la lune et de sa projection sur le voile d’aviocirrus.

Si vous voyez la lune double, inutile de changer de lunettes, vous êtes en présence de la lune et de sa projection sur le voile d’aviocirrus.

Expérience : Contrôle de la date de la pleine lune

Aujourd’hui, par chance le ciel était assez dégagé pour que vous admiriez la pleine lune. Notez ce jour. Et si le temps le permet regardez chaque soir la lune jusqu’à ce que vous soyez certain qu’elle a bien commencé de décroître.

Seulement alors vérifiez sur le calendrier quelle était la date exacte de la nuit de pleine lune.

En Avionie, lorsque le voile d’aviocirrus est assez épais, les halos portés des lunes gibbeuses et de la pleine lune peuvent donner l’illusion d’une pleine lune perdurant plusieurs nuits.

 

 

 

Avez-vous remarqué un gigantisme des reflets du soleil sur l’eau ? Si, oui, vous êtes dans la serre Avionie

Avez-vous remarqué un gigantisme des reflets du soleil sur l’eau ? Si, oui, vous êtes dans la serre Avionie

Cette trop grande largeur des reflets du soleil sur l’eau, la neige, les surfaces les plus variées peut provoquer des avalanches de largeur impressionnante, des accidents par éblouissement, et perturbe l’orientation de nombreux animaux dont les abeilles.

 

Autre astuce pour se rendre compte de la présence d’un voile entre le soleil et le sol : Dos au soleil, levez une main, écartez les doigts, évaluez le degré de flou de l’ombre de vos doigts.

 

Pour réduire immédiatement l’effet de serre qui produit les dérèglements climatiques (et la désorientation des abeilles*), pour se donner un peu de temps pour une transition énergétique, le plus efficace n’est pas de s’attaquer au trafic routier mais au trafic aérien. Deux solutions, pour cela :

- ramener le trafic aérien à son niveau du milieu des années 90 du 20ème siècle ou

- inventer et installer un système récupérateur de l’eau produite par les moteurs d’avion pour supprimer sa diffusion en haute altitude.

* cause première de la désorientation des abeilles : http://www.eauseccours.com/article-pieges-de-lumiere-et-decisions-inadaptees-causent-l-extinction-des-abeilles-109507992.html

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hervé 27/10/2014 14:49

On disait au siécle dernier que les paratonnerres, les explosions nucleaires des années 50,les avions supersoniques dans les années 70,les activités spatiales étaient les causes d'une modification du climat, desormais ce sont les traces laissées par les avions qui modifiraient le climat! A chaque époque ses lubies!

Jacques Fabry 30/10/2014 12:39

Autrement dit vous illustrez que "A force de crier au loup, plus personne ne se dérange quand le loup arrive.". Surtout lorsque la présence du loup est favorisée par les rêves de l'homme. C'est ainsi que se sont exagérément développés l'animal loup et le trafic aérien.Il est temps d'ouvrir les yeux aux conséquences.

Robert 09/05/2013 18:10

Monsieur Fabbry,

Vous n'avez toujours pas répondu à ma demande, à savoir quelles sont les études scientifiques étayant ce que vous prétendez ?

le fait de dire :" je suis en rapport avec des scientifiques qui ne me démentent pas" c'est du discours de bar du commerce mais en aucun cas un argument recevable.

Jacques Fabry 10/05/2013 09:13



Monsieur Dumortier,


Vous enfoncez des portes ouvertes. Cherchez sur le net « principal gaz à effet de serre », il vous sera répondu l’eau !!!


Reste à faire admettre


 - que l’eau chimique surajoutée par les avions et gelant en haute altitude peuvent avoir
un nom : aviocirrus* formant un voile


- que les nuages tout en longueur apparaissant sous les couloirs aériens peut avoir un nom : aviocordes*


* ou autres noms


J’ai lancé mes première alertes en 2007, aujourd’hui en 2013 hommes, bêtes et plantes sont en train de dépérir, il est maintenant l’heure de faire
les comptes entre bénéfices et conséquences financières du trafic aérien et de lancer des recherches sur un système empêchant de rejeter l’eau de combustion en haute altitude.


 


Etes-vous ce Robert Dumortier ?


http://www.lexpress.fr/informations/la-mysterieuse-mort-des-abeilles_632508.html


 


 


Si oui, lisez cela est recontactez-moi :


http://www.eauseccours.com/article-moins-de-moutons-pour-davantage-d-abeilles-halte-aux-supercheries-qui-accusent-demesurement-les-pe-117363146.html


Cordialement


Jacques Fabry, avec un seul b



Robert 17/04/2013 14:45

Monsieur Fabry,

Pouvez vous me citer quelques études scientifiques confirmant ce que vous prétendez ? J'ai beaucoup de mal à admmetre que ce que vous dites est pertinent.

Jacques Fabry 19/04/2013 06:27




Voilà l'équation de la
combustion complète du kérosène dans l'air : CnH(2n+2) + (3n+1)/2*(O2+3.76N2) --> nCO2 + (n+1)H2O+(3n+1)/2*3.76N2 ce qui produit plus d'une tonne d'eau par tonne de kérosène brûlé. Cette eau
produite chimiquement en haute altitude mêlée aux particules solides de rejets des avions gèle et forme le film de la serre de glace qui nous enferme. Vous pouvez chercher sur le net les
publications et discussions sur « assombrissement global ». Mais peu osent s’attaquer au transport aérien, source de profits apparents. Pourtant cet « assombrissement global »
a commencé de nuire gravement à toutes les économies liées à un ensoleillement normal.


Je suis en contact régulier avec les
scientifiques officiels. Mes dires ne sont pas démentis. J’encourage la création officielle de l’avioclimatologie et souhaite que les députés demandent au gouvernement de proposer à l’OMM de
reconnaître ouvertement les aviocirrus et les aviocordes. Il est urgent que ces nuages soient intégrés aux modélisations météo et climatiques, ce qui permettrait par exemple au GIEC d’avoir des
prévisions plus fiables sur la vitesse de la fonte des glaces.


Par l'autre bout de la lorgnette vous
pouvez chercher ce qui se dit sur les projets de géoingénierie qui envisagent de pomper de l'eau de mer pour la projeter en haute altitude. Preuve qu'ils savent que l'écran d'eau entre le soleil
et nous est actif mais folle inconscience sur les conséquences dont la plus symptomatique est la désorientation des abeilles : http://www.eauseccours.com/article-des-abeilles-eblouies-et-des-hommes-aveugles-115870385.html


En suivant mes conseils et
ceux de GLOBE vous pouvez vous entraîner à mieux comprendre les réalités des nébulosités du XXIème siècle: http://www.eauseccours.com/article-meteo-sortir-du-brouillard-sur-les-protocoles-de-determination-de-la-couverture-nuageuse-nebulosit-116597295.html


 



marc 11/01/2013 18:34

bonsoir,

travail impressionnant et très intéressant, par contre du coup c'est plus que limite la pub pour Air France ici ;)

Jacques Fabry 11/01/2013 22:49



:-) Comme quoi les algorithmes d'optimisation publicitaire n'ont pas été conçus pour avoir le sens critique !!!


Les quelques pubs qui sont dans les articles sont indépendantes de ma volonté. Overblog offre le choix d'en rajouter des ciblées, mais je n'ai pas donné suite.


 



snowleopard 06/12/2012 00:40

je pense que vous devriez jeter un oeil à ce site, vous comprendrez réellement ce qui se passe au dessus de nos têtes, vous allez retrouver la vu, je vous le garanti.

http://spiritalone.free.fr/illumi04.html

Jacques Fabry 06/12/2012 10:01



Bonjour bouillant snowleopard,


Je suis allé visiter la page indiquée et je viens d'écrire à son auteur: anti.illuminati@laposte.net


"Bonjour, suite à un
commentaire reçu sur mon blog (cf. ci-dessus), je souhaiterais discuter avec vous chemtrails, contrails, nuages de culture. Merci de me contacter. Jacques Fabry, avioclimatologue autodidacte et indépendant tél.: +33 6 74 59 34 88  site: Planète Avionie www.eauseccours.com "


En attendant vous pouvez pour mieux vous rendre compte de ce qui se passe:


- consultez ce lien : http://www.eauseccours.com/article-au-dela-des-cotras-ou-contrails-ou-trainees-de-condensation-104129261.html 


- faire des photos et me les envoyer comme indiquer ici: http://www.eauseccours.com/article-cop-18-co2-le-cri-du-coeur-de-jean-jouzel-113025180.html 


- placer un moment un drap blanc sous le pot d'échappement d'une voiture, regardez le brouillard qui sort du pot d'échappement par
temps froid puis appréciez la couleur du drap


- me contacter pour toute question


Cordialement


Jacques Fabry


 



Aurélie 23/11/2012 17:04

Articles toujours aussi intéressants à lire !
Celui-ci est particulièrement remarquable car il explique très bien ce qui se passe au-dessus de nos têtes... une belle épée de Damoclès !
Ici à Nantes, c'est impressionnant à quel point les nuages sont rectilignes (aviocordes agglutinées les unes aux autres, parfois si rapprochées que ça en forme un plafond nuageux étendu !), gris à
noirs, et je n'ose imaginer ce que la pluie contient !
Pas étonnant que nous soyons tous malades...

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens