Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 17:42
Dimanche 6 septembre 2009


Marseille dimanche 6 septembre 9h49, grand beau temps

Premier dimanche de septembre, l'assombrissement global est déjà beaucoup plus marqué que l'année dernière.
Assombrissement global, quand passer à l'heure d'hiver?  
Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

Les reflets sur les voitures éblouissent, le gris luisant diminue la sensation de relief, le risque d'accident augmente à Marseille comme à Paris.
« Au volant la vue c’est la vie », à pied, en vélo, en l’air,… aussi


FETE DU MIEL

 

Dimanche 6 septembre 2009

 

Ouverture de la 2ème fête du miel, près du parc Chanot, devant le stade vélodrome, à Marseille.

Le quotidien « La Provence », qui collabore à cette manifestation, dans un article de 4 colonnes en  page 6, présente des apiculteurs et surtout l’intention de la ville de Marseille d’installer ses propres ruches dès le début de 2010, non pas simplement pour préserver les abeilles et récolter du miel en plus grande quantité par ruche mais pour mesurer la pollution tout en essayant, pour raison d’économie, de ne pas passer par l’UNAF pour cette installation. Le choix des sites d’implantation des ruches n’est pas encore arrêté. Un seul site est par avance exclu : le stade vélodrome lui-même à cause de la puissance des projecteurs. 


Actuellement le plus grand perturbateur des abeilles est la lumière du soleil, altérée par les aviocirrus.

A noter toutefois que Monsieur Henri Clément, président de l’UNAF, a reconnu lui-même que cette  année 2009 la récolte de miel avait été plutôt décevante dans la ville toute proche de Martigues.

Des apiculteurs de cette foire parlaient quant à eux d’analyses ayant révélé la présence de benzène dans des miels récoltés à 1900m d’altitude dans les alpages au-dessus de Briançon dans les Hautes-Alpes.

Plus d’images et des vidéos,
à Marseille : Dans le dos de Borloo et en dépit des désirs de l’UNAF, les abeilles meurent en ville
à Paris : A Paris comme dans d’autres villes les abeilles peuvent mourir pour des idées


Ce jour de la fête du miel, cette abeille de Marseille, éblouie comme ses cousines de Paris a brutalement chu sur le dos, s'abimant une aile. Malgré les efforts de l'apiculteur qui tient le bâton sur la photo, elle retombera. L'apiculteur, ému et colère à la fois, l'écrasa du pied pour abréger son agonie.










Lundi 7 septembre 2009

 

« La Provence » relate l’immense succès de la vente de miel d’hier, 3050 kg, près du double de l’année dernière, puis  souligne la présence de Mr Maurice Di Nocera, conseiller municipal délégué aux grands évènements et celle de Mme Martine Vassal, adjointe chargée de la qualité de la ville et également très active dans l’organisation  du 6ème Forum Mondial de l'Eau qui se tiendra à Marseille en 2012.

Le journal s’attendrit sur un petit garçon qui, selon l’auteur de l’article, a naïvement cru que les abeilles qu'il voyait se régaler de quelques gouttes de miel avaient été amenées par les exposants eux-mêmes, alors qu’à  n’en pas douter, elles  arrivaient  des environs.

 


Sauf que,dit le proberbe, la vérité sort souvent de la bouche des enfants. Ils ont un oeil neuf et osent encore dire ce qu'ils voient.

  
13h46 la paella au miel a régalé              Une demi-heure après 1 seule mouche a trouvé
gourmands et gourmets                            le chemin du festin, aucune guêpe, aucune abeille


14h24 l'assombrissement global est très sensible, la nourriture abandonnée des hommes reste sans insectes et même sans pigeons.

Le Thor, Vaucluse, 25 août 2009, 19h07,
grosse fatigue chez les pigeons


L'assombrissement global joue sur la vitalité des oiseaux. Ils chantent moins, mangent moins, pondent moins.

La LPO est au courant de cette situation, plus que préoccupante mais reste muette.










Le petit garçon avait raison, les abeilles gourmandes ou plutôt affamées, avaient bien été amenées par les apiculeurs eux-mêmes. Une vitrine de démonstration de leur vie s'était brisée et elles s'étaient échappées.

















Disparition ou prolifération des sales bêtes : abeilles, mouches...


Samedi 5 septembre 2009, 17h51
Pas une mouche sur le cheval.

Lundi 7 septembre 2009, 16h27
Mort du frelon, ni mouches, ni fourmis sur le cadavre.

Autre frelon, mort au printemps en Savoie
Le frelon est mort en ville, vivent les abeilles !!!

Les criquets sont encore présents, ils frottent leurs pattes pour chanter mais la chitine est ramollie, aucun son ne se produit ou très peu. S'ils meurent aussi, que mangeront les oiseaux de la Crau ?
Pipeline de Saint-Martin de Crau, une pollution peut en cacher une autre










INCENDIE ENCORE PLUS PROCHE DE MARSEILLE QUE CELUI DE CARPIANNE LES 22 ET 23 JUILLET 2009

Incendies de Marseille, Espagne, Grèce, Californie, ce n’est qu’un début



Samedi 5 septembre, fin d'après-midi en Avionie, Provence, un drap sèche au vent
Ciel bleu pâle, soleil blanc et malgré un fort mistral qui a fraîchi le temps, 23,3°C, le taux d'humidité relative est à peine passé sous la barre des 50%, ce qui n'était pas arrivé depuis des jours, même et surtout lors de la canicule si commentée par les médias.
2009 chaleur ressentie, la canicule qui ne dit pas son nom

Deux adolescents sans histoire, aussi inconscients que les adultes qui jettent des mégots par les fenêtres des voitures, en jouant avec des pétards ont enflammé la colline autour de chez eux, mettant en péril les habitations.

Des témoins les ont vus, attrapés, fouillés et remis à la police qui les a placés en garde à vue.

Les pompiers, grâce à une intervention massive en hommes et matériels ont réussi à éteindre le feu sans que les maisons ne soient touchées.

Les jeunes, remis en liberté, seront jugés dans quelques semaines pour incendie involontaire.

A l'inverse de la Grèce, la France s'est dotée de moyens de prévention, de surveillance et de lutte efficaces.

Alors où trouver des solutions pour éviter un prochain incendie peut-être meurtrier ?


1- Supprimer les arbres des forêts, un modèle de remplacement existe déjà dans une cour d'école à Marseille.





















2- Veiller à la bonne santé des arbres, pour qu'ils ne risquent pas de s'enflammer jusqu'au coeur des villes.


Dimanche 6 septembre 2009, à deux pas du stade vélodrome et de la fête du miel.


Un feu de poubelles ou de voitures peut très vite se propager aux arbres et haies qui dépérissent en Avionie.









Ce soleil blanc a été photographié dimanche 6 septembre 2009, 11h28, en présence de Martine Vassal, adjointe au maire de Marseille, présente à la fête du miel.


L'aspect soleil se dédoublant est de plus en plus fréquent. Cela est dû aux différentes couches d'aviocirrus que la lumière solaire doit traverser.  
Cette nouvelle altération de la lumière perturbe encore un peu plus la perception du relief et entraîne de nombreux accidents à pieds, en deux roues, en voiture, en avion ou parapente. Un incendie ravageur et se propageant rapidement aux plantes urbaines puis aux habitations est de plus en plus probable.



MARSEILLE, CAPITALE DE L'EAU 2012


Dimanche 6 septembre 2009, 11h11
Marseille, palais des congrès du parc Chanot, trop largement indondé par le soleil blanc.

Cette lumière accélère la fonte des glaces et l'effondrement des ponts de neige, des séracs et icebergs. Les cycles naturels de l'eau en sont changés.

Les voiles d'aviocirrus et les aviocordes canalisent et gênent les courants naturels de déplacement des nuages.

2012 devra être le forum des bouleversements des cycles de l'eau par l'excès de trafic aérien. Mais il risque de se tenir trop tard. Seuls les scientifiques, le GIEC,la météo, et  les financiers et les grandes associations complices peuvent se déclarer surpris de voir leurs prévisions sous-estimées être régulièrement dépassées par la fonte des glaces.

Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc




MARSEILLE MEME PAS POLLUEE

"Quand France 2 se perd dans la brume" titrait hier, dimanche 6 septembre 2009, le journal "La Provence" en réaction au JT 20h de France 2 diffusé le 6 août dernier et parlant d'un vrai faux nuage de pollution ayant circulé sur Marseille.

-Nuage de pollution à l'ozone selon France 2

-Simple entrée maritime pour le journal "La Provence"

La vérité est très probablement ailleurs : Marseille et toute la région ont vu disparaître leur belle lumière et apparaître des nuages bizarres depuis la nouvelle augmentation de son trafic aérien.

Fausses entrées maritimes aux Saintes-Maries de la Mer, déjà l'année dernière :
Brouillard aux Saintes-Maries-de-la-Mer: entrée maritime? Pas si sûr!

Et nuages par centaines au-dessus d'Aix-en-Provence :
Nuages à gogo, nuages pour gogos

Par temps sec aussi les avions laissent des traces
Ce sont les nuages de nuages de particules des avions qui sont devenus les plus dangereux pour la santé au quotidien.

Dimanche 6 septembre 2009, 9h49 au-dessus de Marseille

Aviocordes semblables aux sorties des pots d'échappement des véhicules diesel.









Lundi 7 septembre 2009, 9h21, très beau temps de fin d'été au-dessus de l'étang de Berre

Clairement visibles, une aviocorde de particules grisâtre à l'horizon et surtout une ascendante de gauche à droite, plus jaunâtre, matérialisant le couloir de décollage de l'aéroport de Marseille Provence


Lundi 7 septembre 2009, 9h29, photo prise à 180° du même endroit (vigie à feu de Coudoux)

La Sainte-Victoire, les vignobles et les fleurs méllifères du pays d'Aix sont sous la pollution des avions, tout comme les 140 000 habitants de la ville d'Aix-en-Provence. Les particules provoquent  avec l'excès d'humidité les immenses reflets sur les voitures. Les vignobles ont récemment été très endommagés par des orages de grêle sous les aviocordes.


PROMOTION DU FILM "LE SYNDROME DU TITANIC"


Demain, mardi 8 septembre 2009, Nicolas Hulot, à l'occasion de la sortie prochaine de son film "Le Syndrome du Titanic", sera l'invité de "La Provence" et répondra aux questions des "Provençaunautes" (internautes de www.laprovence.com) à partir de 15h15.

Depuis le vendredi 4 septembre 2009, 15h58, Nicolas Hulot apparaît sur une photo de La Provence, les mains croisées, l'air pincé avec en arrière plan la plage du Grand Radeau en Camargue, photo vraisemblablement vieille de deux ans. C'est l'invite à poser des questions.


3 avril 2009, 14h57, Camargue, plage du Grand Radeau mangée par la mer, aviocordes en fond

"Alors que François Fillon vient de rappeler haut et fort que vous en êtes le point de départ, pensez-vous qu'une taxe carbone à 14 € la tonne de C02 rejeté, (soit 7752 km pour une voiture de classe C ou 82 946 km pour un surcoût annuel de 150 €) peut réellement conduire à diminuer le trafic routier et surtout peut avoir une incidence sur le trafic aérien qui, en altérant la lumière solaire, en augmentant considérablement la quantité de particules et de polluants dans l'air et en bouleversant les cycles de l'eau, est la toute première cause du dérèglement climatique que nous subissons dès à présent ? 2009, rentrée des classes en Avionie, taxe carbone et logique enfantine  "
Votre question a été enregistrée. Vous pouvez en poser une autre. lundi 7 septembre 2009 8h26




3 avril 2009, 14h57, Camargue, plage du Grand Radeau côté terre, aviocordes au-dessus

"Monsieur Nicolas Hulot, est-il vrai que vous aussi souffrez du syndrome du Titanic ? Nicolas Hulot présente-t-il le syndrome du Titanic ? "

Votre question a été enregistrée. Vous pouvez en poser une autre. lundi 7 septembre 2009 8h30



MUCEM ET AVENIR DE MARSEILLE


Jeudi 3 septembre 2009, "La Provence", page 12

Plus d'une demi-page pour annoncer les premiers coups de pioche, courant octobre sauf contrordre, du futur grandiose MUsée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée qui occupera environ un demi-hectare sur l'esplanade du J4, devant le vieux fort Saint-Jean.


Une photo, pour le moins surprenante, illustre le projet : en arrière plan à droite le fort St-Jean de belle taille, et la cathédrale en petit à gauche encadrent la représentation du somptueux projet du MUCEM et des futurs aménagements extérieurs du J4.
Au-dessus un ciel parfaitement gris aux nuées épaisses. Impensable jusqu'alors de représenter Marseille sans le bleu de son ciel légendaire.
L'avenir du ciel de Marseille est-il acquis comme définitivement gris ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens