Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 15:01

Presque 40 ans après la campagne de prévention « Au volant la vue c’est la vie », un nouveau problème majeur, l’EBLOUISSEMENT,  gêne de plus en plus considérablement et de plus en plus souvent les déplacements des abeilles, des insectes volants, des oiseaux et aussi des humains qu’ils soient au volant d’une voiture, d'un car ou d'un camion, en deux-roues, en aéroplane motorisé ou non et même à pied.

 

« RapidCity » est un site http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 qui propose en deux formules, l’une gratuite et l’autre payante, d’éviter les bouchons parisiens en cliquant sur l’une des 47 webcams qui surveillent en permanence le trafic automobile.


RapidCity webcam 30 Porte d'Orléans, samedi 27 décembre 2008, 13h51


 

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Chaoahn sur l'article Les abeilles meurent, le monde est-il perdu ? Réré agit. Joyeux noël., sur votre blog eauseccours :

 


L'autre jour, j'ai cru vivre ce que vivent les abeilles et que vous décrivez. A savoir : un éblouissement sans commune mesure, en conduisant sur la route.

Déjà en partant à 9h le matin sur cette même route, dans l'autre sens, j'avais remarqué ce ciel incroyable et bizarre, encore jamais vu. Le soleil était levé mais il irradiait tout un coin du ciel comme un soleil couchant. Une couche voileuse, diaphane blanche cotonneuse recouvrait tout un pan du ciel. Cela faisait une sorte de nuée jaunasse, alors que normalement la lumière du matin est pure et nette.

Enfin bon !

De retour, à 14h sur cette même route, je parcours une douzaine de kilomètres vers le sud.

Et bien, j'étais littéralement éblouie, moi ainsi que tous les autres conducteurs qui avaient considérablement ralenti.

Le soleil était pourtant à l'ouest.

Et bien il éblouissait.

Cette lumière éblouissante, tout à fait blanche, irradiait encore de tout un pan du ciel, le côté droit. Je dirais cela représentait environ 30% de la surface du ciel. C'est franchement bizarre de voir 30% du ciel irradié. Normalement, s'il est sans nuages, le ciel a le soleil bien net qui éblouit un peu mais juste un point brillant dans le cil. Si c'est nuageux, la lumière est un peu plus étalée et diminuée.

Mais là, c'était comme un projecteur halogène pointé au-dessus d'un voile de coton, avec un miroir en guise de parquet, et des murs gris !

Je n'avais pas le soleil en face ! Ce n'était pas un soleil couchant !

Je ne pouvais pas regarder cette partie du ciel irradiante et en même temps blafarde, sans avoir mal aux yeux. Cela représentait pourtant une surface du ciel importante.

La route brillait et m'éblouissait. Il n'y avait pas de verglas, ni de pluie.

J'ai déjà conduit sur des routes verglacées, jour de grand soleil, je n'ai jamais été éblouie. Les seules fois où j'étais éblouie était avec un soleil couchant en été de face, et encore, il suffisait de rabattre le volet devant ses yeux, pour distinguer les formes et supprimer l'éblouissement.

Là, impossible de ne pas être ébloui, le soleil était sur le côté, et on ne voyait rien quand même !

Cette lumière blanche donc faisait reluire la route, donc la route m'éblouissait, elle faisait reluire toutes les portières et carrosseries des voitures, devant moi, et celles que je croisais. J'ai reconnu les reflets que vous mettez sur vos photos, je ne l'avais jamais vu.

De plus, non seulement, c'était une lumière qui "rebondissait" sur tout et toutes ces choses devenaient éblouissantes à leur tour, mais en plus paradoxalement, cette lumière n'éclairait rien. Lumière grise en-dehors des parties qui brillaient. Pas de contraste. Les bas-côtés de la route, sombres.

Et bien, je peux vous dire que je ne voyais pas bien ce qui se trouvait sur les bas-côtés.

J'ai conduit en suivant la route, mais par rapport aux bas-côtés de la chaussée, je conduisais "à l'aveugle" sans rien voir.

C'était extrêmement dangereux.

Cette route traverse une forêt. Je priais de ne pas croiser un cycliste ou un piéton sur le côté de la route, que j'aurais pu renverser.

Toutes les voitures (cette route est très fréquentée) ont ralenti comme moi. J'ai baissé ma vitesse de 20km/h par rapport à d'habitude.
Par mesure de sécurité, j'ai allumé mes lumières (feux de croisement). On s'est retrouvé en "train" les uns derrière les autres, comme un jour de pluie.

Ca a duré en tout et pour tout 12 km !!!

Je dois vous dire qu'ils m'ont paru très longs !

Et là j'ai pensé aux abeilles !

Et aussi, que c'était très dangereux de se faire "piéger" comme ça, et de conduire dans ces conditions.

Je ne voyais pas grand' chose, à 14H, alors que le soleil était très loin de mon angle de vue, que le temps était couvert, qu'il faisait jour, avec les phares allumés, et que ce n'était pas le crépuscule, ni le soleil couchant, ni du brouillard, ni neige, ni pluie.
Je ne voyais pas en face à cause de l'éblouissement, et je ne voyais pas les bas-côtés à cause des ténèbres. Je ne pouvais pas regarder à ma droite (à l'ouest) sans douleur.

J'ai pu mesurer à quel point c'est dangereux.

Et si les abeilles vivent ça au quotidien, pour le moindre de leur déplacement...

Moi si c'était le cas, je ne sortirais plus autant.

 
http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 webcam 30 vendredi 26 décembre 2008 14h53 et 14h59

   

 http://infos-trafic-paris.tf1.fr/index.php?n=19 webcam 30 vendredi 26 décembre 2008 15h11 et 16h37
 



Pour en savoir plus :

Quel rapport entre les éclairages sur tournage d'un film et les chutes en montagne ou les collisions inexpliquées?  

Boris Johnson, nouveau maire de Londres, ébloui, trébuche comme une abeille ou une mouche.

Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc

Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

« Au volant la vue c’est la vie »  est un slogan lancé en 1970 par la Prévention Routière (http://www.preventionroutiere.asso.fr/jeu_affiches.aspx) en partenariat avec l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (www.asnav.org).


Remarque : Mais que sont les ombres devenues ?

Le monde citadin s'évertue à chasser le binaire de la lumière naturelle : ombre d'un côté, lumière de l'autre.

Images télévisées, éclairages des stades ou des magasins, les ombres naturelles sont déjà depuis longtemps bannies pour les éclairages artificiels hors de la vie chez soi.

Maintenant, au coeur même des foyers, les lampes alignées sur un rail, ou réparties sur toute la surface du plafond donnent des ombres à la fois multiples et atténuées.

Et  les techniques en vogue actuellement sonnent le glas des ombres normales.

Ombre chinoise par ampoule halogène







Ombre chinoise par lampe munie de 30 LED alignées




Partager cet article

Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article

commentaires

Olivier 31/12/2008

Proposition d’article
Surfer et lutter contre le réchauffement climatique, c’est possible !

Way 2 Be c’est d’abord, un geste simple pour au quotidien aider la lutte contre le réchauffement climatique (une « façon d’être, a way to be », le site n’a en rien des origines belges). Comment ? En substituant votre moteur de recherche traditionnel (généralement Google) par celui de www.way2.be , les résultats sont les mêmes (Way2Be utilise Google) mais les effets sont différents : on s’engage à reverser 100% des recettes publicitaires à la fondation des Nations Unies. Cette fédération internationale est à l’origine de nombreux projets ayant pour objectif de diminuer l’impact de l’homme sur terre. Depuis un an que ce moteur de recherche est en place, c’est près de 400$ US qui ont été donnés à la fondation.

Way2 Be devient bien plus qu’un moteur de recherches !

Avec le lancement de la nouvelle version, le 30 décembre 2008, Way2.be devient le premier réseau social éco-citoyen. L'objectif reste le même, reverser les bénéfices publicitaires dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais maintenant vous pouvez également, créer votre blog, vos groupes, joindre vos amis, des albums photos… Une pléthore de nouvelles fonctions pour que la lutte contre le réchauffement climatique reste une priorité.

Site internet : http://www.way2.be

Cordialement,

Olivier SCHAAL – Way2.be

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens