Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 05:55

Saint-Martin de Crau samedi 8 août 2009 18h49, façade de l’écomusée : huppe fasciée et moutonnier  sur la plaine caillouteuse de la Crau 
http://www.espaces-naturels-provence.com/crau.htm

 

La veille, vendredi 7 août 2009, en tout début de matinée cette plaine, protégée en temps que dernière steppe aride de France, a été souillée par la fuite d’un oléoduc.  


Immédiatement les médias, les élus locaux de tous grades et de tous bords, des associations comme la LPO, et Chantal Jouanno pour le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat ont réagi avec vigueur et promesses, irritant quelque peu au passage les responsables du pipeline qui s’estiment freinés dans leurs actions de remise en état du terrain et de la remise en route des installations.
http://www.usinenouvelle.com/article/fuite-de-l-oleoduc-de-crau-nous-avons-ete-surmediatises.N115789 (NB ce lien comporte une erreur de date sur le moment de l’accident, 8 août au lieu de 7)


Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h08, photo prise depuis  la barrière interdisant l’accès aux travaux de récupération du pétrole  

http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2009/08/crau-mar%C3%A9e-noire-en-terre-s%C3%A8che.html



 

Même si tout ce qui a été annoncé devait  rapidement se réaliser  pour effacer les traces de cette pollution et éviter qu’une similaire fuite ne se reproduise, l’avenir des plantes, des insectes, des oiseaux, des moutons et des hommes de cette plaine est déjà et restera  menacée par une pollution qui se voit pourtant au quotidien « comme le nez au milieu de la figure », on promène son nez partout, mais sans l’effort de se regarder dans un miroir ou sur une photo, on ne voit que celui du voisin.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h14, accès au chantier de dépollution

Le ciel n’offre  plus la magnifique lumière du bleu de Provence, l’énorme nuage présent n’a pas été amené par le vent.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h14, ¼ de tour par rapport à la photo précédente

Le véritable aspect du soleil a disparu derrière une gigantesque apparence blanche.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h23, galets du lit de l’ancien delta de la Durance

Etrangement sur cette terre célèbre pour son aridité, les galets luisent dans l’air humide.

 

08/08/2009 19h16, de l’autre côté des peupliers        08/08/2009 18h35 du côté opposé à la fuite

Les moutons iront paître ailleurs, sous les éoliennes. Le coussoul, pâture naturelle, a laissé place aux vergers, et les bonnes terres à d’immenses entrepôts.

08/08/2009 17h44 Saint-Martin de Crau

 

La légendaire lumière de Provence est partout et à tout heure tamisée par un voile d’humidité et de poussière.

 

Une zone de nature protégée sert souvent de prétexte à bétonner, goudronner, métalliser tout autour d’elle.

 

Un plan d’eau creusé ou un oasis de verdure agrémenté de sentiers balisés sont sensés donner eux aussi un petit air de nature.

 

http://www.ville-saint-martin-de-crau.fr/Arboretum-Le-Jardin-de-Gaston.html?retour=back

« L’arboretum le Jardin de Gaston est un petit bijou verdoyant qui s’étend sur plus de 4 hectares. Depuis juin 2004, il offre aux visiteurs un cadre tranquille et naturel, propice aux découvertes botaniques, à la détente et aux balades. »

 

12 juillet 2009 « le petit bijou verdoyant » dépérit, les branches menacent de tomber, les tronçonneuses entrent en action.

 

Comme partout, les plantes les plus héliophiles souffrent de l’altération de la lumière et de l’excès d’humidité dans l’air. Elles deviennent plus vulnérables aux attaques de toutes sortes, dépérissent et meurent par milliers, visibles depuis les routes, ou en promenade ou autour des habitations.


 

12 juillet, 9 août,  moins d’un mois séparent ces deux photos

 

L'air irisé est également présent près de l’écomusée


13 août 2009, 12h48, guêpiers dans le gris bleu du ciel de Provence

 

Combien de temps, huppes et guêpiers pourront-ils encore être réellement présents dans la Crau ailleurs qu’en peinture sur un écomusée ou en photos dans un dépliant publicitaire ?


Grand paon de nuit égaré sur une voiture, aveuglé par un lampadaire…
Disparition des abeilles expérience pour mourir dans la lumière comme un insecte volant


… et mourant d’épuisement dans la poussière
abeilles du soir peu d'espoir


14/08/2009 21h38 Pigeon en sursis dans la nuit obscurcie par les microparticules (NB les cercles sont des taches d’eau séchées sur l’objectif)

 

L’assombrissement global s’est intensifié.
Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

15/08/2009 17h38
Où sont passées les mouches ?
Disparition ou prolifération des sales bêtes : abeilles, mouches...


La pollution actuelle la plus préoccupante pour la Crau comme ailleurs ne vient pas du sol mais du ciel.

 

Pipelines aériens = EAU SEC COURS = aviocordes


Chemtrails et cotras, tête de l'iceberg des indices de présence des avions
Nuages à gogo, nuages pour gogos 

Quelques exemples d’aviocordes en forme de pipeline au-dessus de la Crau


8 août 2009 18h49, sur le site, le lendemain de la fuite de l'oléoduc


14 juillet 2009, 06h20, lever de soleil


2 août 2009, 09h01, par beau temps


6 août 2009,  06h57, environ 24h avant la fuite


6 août 2009, 21h59, environ 9h avant la fuite


1 août 2009, 08h44, l'aviocorde est plus chemtrail que cotra et se trouve très près du sol
COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS 

Rien ne sert de limiter la vitesse sur routes et autoroutes si la pollution des avions baigne tout ce qui vit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens