Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 14:21


Lumière de Provence, lever de soleil derrière la Sainte-Victoire, lundi 8 septembre 2008 à 6h51


Quand passer à l’heure d’hiver ?

Le décalage de nos horloges et montres d’une heure au printemps et en automne a toujours été fortement décrié pour de multiples raisons. Le plus honnête serait de reconnaître que ce qui nous gêne surtout est l’incapacité que nous éprouvons à dire immédiatement, comme çà, à brûle pourpoint, sans réfléchir intensément, dans quel sens nous devons régler nos montres.

Gagner ou perdre une heure de sommeil, se rappeler des bonnes dates, choisir de régler ses montres le soir ou le matin, tourner les aiguilles dans un sens ou dans l’autre ou  retrouver sur quels boutons il faut appuyer, tout ça se révèle parfaitement fatiguant d’autant plus que c’est imposé sous prétexte d’économie d’énergie ou d’harmonie européenne. Nous ne sommes pas certains que l’économie d’énergie réalisée soit tangible et l’idée d’harmonie avec l’Europe n’est pas ressentie comme motivante. Alors bon gré, mal gré, tout en lisant les articles qui râlent à notre place nous mettons nos pendules à l’heure au moment imposé par notre caractère.

Heureusement la technologie actuelle fait que de plus en plus de montres, horloges et appareils se mettent à l’heure automatiquement. Et dès l’heure de notre JT ou feuilleton préféré, le calage sur la nouvelle heure est effectué.

Depuis 2002, le passage à l’heure d’hiver ne s’effectue non plus le dernier dimanche de septembre, c’est-à-dire  près de l’équinoxe d’automne, mais le dernier dimanche d’octobre.

Cette façon de faire s’est révélée tout à fait en accord avec le mode de vie de la civilisation des loisirs et des 35 heures.  Un mois supplémentaire pour flâner, profiter des terrasses des cafés ou de son activité sportive en extérieur le soir est fort apprécié et économiquement rentable. Les enfants jouissent de la possibilité de jeux en extérieur, les ouvriers peuvent achever nombre de  chantiers sans éclairage artificiel. La qualité de vie globale s’en trouve améliorée.

Et fin octobre quand nous commençons vraiment à ressentir que le jour tarde à se lever, quand le quotidien a repris ses droits sur les bonnes résolutions de conserver une activité physique après les vacances d’été, le passage à l’heure d’hiver  apparaît presque comme un soulagement.


Qu’en sera-t-il cet automne ?

 
 Lumière de Provence, lever du jour au-dessus de la Sainte-Victoire, mardi 9 septembre 2008 à 8h26

Le calendrier officiel est bien établi :

La Commission européenne a défini le calendrier fixant le début et la fin de la période d'heure d'été jusqu’à 2011 inclus (communications 2001/C 35/07 et 2006/C 61/02) :

Année

Passage à l'heure d'été

Passage à l'heure d'hiver

2008

30 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)

26 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)

2009

29 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)

25 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)

2010

28 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)

31 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)

2011

27 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)

30 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)

  (source : http://www.industrie.gouv.fr/energie/developp/econo/textes/se_heur.htm)

 

Mais la nature ne semble plus décidée à le suivre !!!

Prenez quelques instants pour évoquer à quelle heure, en cette première quinzaine de septembre, vous croisez des véhicules codes allumés le matin comme le soir, à quelle heure allumez-vous les lumières de votre intérieur ?

Ne se croirait-on pas déjà au moins à la mi-octobre ? Les activités de fin de journée d’été sont moins évidentes. Pour ceux qui ont la chance d’être près de la mer, des grands lacs, d’un simple plan d’eau ou de posséder une piscine, la spontanéité d’une trempette s’envole.

Déjà cet été ce manque de lumière, plus ou moins consciemment ressenti a perturbé la vente des piscines bien que la cause invoquée soit la récession économique. Les ventes de stores ont, elles aussi,  chuté (ÉCONOMIE, Chute des ventes de stores par la rédaction du Dauphiné Libéré le 05/09/08 http://www.ledauphine.com/index.jspz?article=51721 ).

Ceci n’est pas anecdotique, la quantité de lumière reçue quotidiennement au sol est en constante diminution depuis une bonne cinquantaine d’années, et beaucoup d’articles du net en parlent en tant que « assombrissement global ».

Cet assombrissement suit la courbe de l’augmentation du trafic aérien.

Progressif, il est passé jusqu’à présent sans véritablement gêner.

Mais depuis quelques mois, le trafic aérien est devenu trop important,  le seuil de saturation de l’atmosphère en eau est continuellement dépassé, la fraîcheur augmente autant que la sensation de chaleur moite, la fonte des glaces s’accélère, les nuits et les jours sont gris, la lumière perpétuellement automnale.

Cette année les vendeurs de jouets seront heureux, pour eux qui mettent désormais leurs rayons de Noël en place avant Toussaint, le passage à l’heure d’hiver, correspondra à l’éclairage idéal pour les premiers achats de cadeaux.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens