Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 21:21

« Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. » Nouvel exemple de cette phrase écrite par Voltaire pour Candide, la joie sans retenue de Thomas Enders, le patron d’Airbus, et des responsables d’Air Asia suite à la signature d’une commande unique de 200 appareils, nouveau record de  l’aéronautique civile. La presse ne tarit pas d’éloges sur les succès de cette 49ème édition du salon de l’aéronautique du Bourget, sur la valse des dizaines de milliards de dollars, sur la progression attendue de 5 à 7% l’an du trafic aérien mondial, sur les innovations technologiques à venir.


Salon du Bourget escargots et cloporte

21 mai 2011, 09h12, dans la lumière crépusculaire d’une belle matinée de fin de printemps en Avionie, un intense trafic d’escargots et de cloportes sur un chemin de cailloux blancs en Camargue

On peut se demander si le cerveau humain est tellement supérieur à ceux du cloporte ou de l’escargot qui traversent un désert pour trouver de l’autre côté exactement la même chose qu’ils avaient sur place, à part peut-être éviter la consanguinité.

Le gris bleu est de plus en plus omniprésent. La situation s’est aggravée depuis le 16 avril 2009. http://www.eauseccours.com/article-30332968.html   Cet été sera très critique. J’ai maintenu le contact  avec la DGAC, les météorologues et climatologues officiels, les politiques mais aussi des scientifiques, des avionneurs,… mais rien ne bougera vraiment tant que  la conscience collective n’aura pas suffisamment réalisée que les dépenses et manques à gagner consécutifs aux nuages de culture engendrés par le trafic aérien dépassent déjà les bénéfices attribués par courte vue à ce transport aérien décrété indispensable.


Salon du Bourget affiche immobilier

« Et alors quel est le prix de la couleur du ciel ? Comment est-ce qu’on peut indemniser les gens qui ne verront plus le bleu du ciel ? C’est une question assez vertigineuse que je livre à votre sagacité. » Stéphane Foucart, journaliste scientifique du journal Le Monde, ce vendredi 24 juin 2011 en parlant de la géo-ingénierie sur France Inter dans l’émission « La Tête au carré » animée par Mathieu Vidard

29/11/2009 http://www.eauseccours.com/article-une-main-basse-du-trafic-aerien-sur-la-ste-victoire-menace-l-immobilier-et-le-tourisme-en-region-paca-40278407.html

 

C’est arrivé progressivement, comme s’installe la cataracte sur un œil le ciel bleu a perdu sa limpidité. Cela a été signalé en août 2007 à Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’écologie. Le ciel avionneux a été photographié quotidiennement depuis le 1er janvier 2010 (déjà 539 jours). Le constat est sans appel : aujourd’hui il faut opérer, enlever le voile qui désorganise toute  la vie terrestre.

 

Claude Le Tallec de l’Onera (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales)  intervenant sur France inter le lundi 20 juin 2011 dans l’émission d’Alain Bédouet « Le téléphone sonne »,  a évoqué quatre options pour  l’avenir du trafic aérien :

       1- Le « ciel sans limite »

       2- Un durcissement des règles antipollution

       3- Un « retour vers la terre » limitant l’avion aux urgences sécuritaires

       4- Une double solution, « ciel sans limite » pour certaines régions et trafic régulé pour d’autres. 

 

L’urgence absolue est de diminuer le trafic aérien jusqu’à disparition des aviocordes et des aviocirrus en espérant qu’il ne soit pas déjà trop tard pour le rétablissement des cycles de l’eau normaux.

En agissant très vite le processus d’extinction des abeilles et de beaucoup d’autres pourrait être stoppé, de nombreuses vies seraient sauvées sur les routes.

07/05/2011 http://www.eauseccours.com/article-des-meurtres-de-ben-laden-au-retour-du-ciel-bleu-73369871.html

21/04/2010 http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html


Salon du Bourget voiture électrique

Illusoire de penser que les voitures électriques suffiront à retrouver le bleu du ciel

La grande excuse des avionneurs est de clamer haut et fort que le trafic aérien ne représente que 2% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre (13% de ceux issus des moyens de transports).

2%, valeur relative !!! Il serait plus honnête de dire en utilisant la valeur absolue : « Aujourd’hui nous émettons tant de mégatonnes de gaz à effet de serre. Ce chiffre n’augmentera plus car  le trafic aérien n’augmentera que si nos moteurs et nos carburants deviennent moins polluants. »

REMARQUES : La vapeur d’eau issue des moteurs d’avion est la principale cause des dérèglements climatiques, il est donc vain d’imaginer un avion propulsé par un moteur à hydrogène.

Illusoire aussi de chercher à sauver les abeilles en parrainant une ruche ou plantant quelques fleurs, ni même en supprimant tous les pesticides et toutes les antennes téléphones. 09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

Quant aux réserves de pétrole accessibles, tant que la banquise ne sera pas toute fondue, elles diminuent beaucoup plus vite que l’homme n’accepte de le voir. Va-t-on vraiment laisser fondre la banquise ? Là aussi les rejets du trafic aérien en sont directement les premiers responsables.


Salon-du-Bourget-chouette.jpg

Provence, 23 juin 2011, 21h06, crépuscule trop précoce pour une belle soirée d’été


L’omniprésence des conséquences du trafic aérien perturbera d’une façon ou d’une autre l’été qui commence. A qui en demander réparation ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Peach78 06/07/2011 13:39


Par ailleurs, vous parlez de cycle, de feu et d'eau.

J'ai chez moi un livre vulgarisant le Feng Shui (philosophie ou enseignement oriental basé sur la nature)

J'y ai deux images.

Un cycle de "destruction" :
le feu va vers le bois
le bois va vers l'eau
l'eau va vers le métal
le métal va vers la Terre
la Terre va vers le feu

sachant que ces éléments symbolisent différentes choses au-delà de la matière...

sachant que la Terre est l'élément central concernant notre survie...

Il y a un 2ème cercle, cycle.

Les mêmes éléments, mais dans l'autre sens.

Le feu va vers la Terre
La Terre va vers le métal
Lé métal va vers l'eau
L'eau va vers le bois
Le bois va vers le feu

C'est le cycle de production ou d'engendrement.

Chaque élément peut détruire ou produire, ça dépend dans quel sens il agit...

Voilà ma pensée du jour.

:-)


Peach78 06/07/2011 12:55


Et j'ajoute que mes plantes sur mon balcon après avoir été souffreteuses semblent bien en croissance et en meilleure santé... même celles que je n'ai pas traitées contre les cochenilles...

ou alors j'ai amélioré mes talents de jardinier ! ;-)

A l'échelle de mon balcon, j'ai constaté une petite amélioration donc !


Jacques Fabry 10/07/2011 08:36



Les plantes ne peuvent se déplacer pour tenter d'échapper aux modifications du milieu ambiant alors, en règle générale, elles possèdent de très grandes facultés d'adaptation pour passer la
mauvaise passe. Mais si des conditions normales tardent trop à revenir elles meurent, en espérant que leurs graines sauront attendre les jours meilleurs.



Peach78 06/07/2011 12:53


Hier j'ai vu un papillon venir sur mon balcon.

Je fus très étonnée car déjà je n'en voyais quasiement plus, et en plus je suis en ville, au dernier étage très haut (donc pas de fleurs en continuité autour de mon balcon même si celui-ci est
fleuri)

Par ailleurs, je trouve depuis quelques jours que la lumière a changé par chez moi : moins grise, moins aveuglante, moins "difractée"... une lumière plus "éclairante".

Voilà, petit message d'espoir :-)


Peach78 03/07/2011 00:40


joie et non joue...


Peach78 03/07/2011 00:40


Moi j'ai cru avoir eu la joue de sauver un "coléoptère" je crois, chez moi hier... J'ai aperçu son corps sur mon parquet, en face de ma porte vitrée grande ouverte...

Mais hélas, son corps était déjà mort.

Je l'ai mis dans ma jardinière sur mon balcon, pour qu'il soit en contact avec la terre. Je fus triste.


Peach78 29/06/2011 11:50


Peut-être que penser arriver à sauver les abeilles en plantant des fleurs ou en parrainant une ruche, sans savoir l'impact du trafic aérien est peut-être illusoire, mais néanmoins cela ne
participe-t-il pas à sauver d'autres choses ou à témoigner d'un acte d'amour ?

Quant à la conscience collective, je suis d'accord avec votre propos !


Jacques Fabry 30/06/2011 07:03



Comment aider à bon escient un enfant malgré les doutes, les ambitions, les avances pressantes des multiples profiteurs ? Comment aider le blessé  sans aggraver son cas ou succomber avec lui ? Comment supporter de voir et de ne pouvoir faire assez ? Eternelles questions de la vie, que connaissent
aussi les animaux.


Hier j’ai brièvement aidé une fourmi qui malgré ses efforts et sa bonne  volonté était à deux doigts de tout abandonner. Anthropomorphisme ? Acte
d’amour ? Reconnaissance d’une certitude et encouragement à poursuivre ? Un emplâtre sur une jambe de bois peut être utile s’il permet de regarder, de soulager le cerveau en ébullition,
de comprendre avant de mieux agir.



Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens