Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 19:53

Quelques mots pour nommer ce nouveau climat dans lequel nous baignons de plus en plus ici, et là, et là-bas aussi.

 

Avionneux : adj. Provoqué par un trafic aérien trop intense. Ex : Ciel avionneux, ciel à l'aspect laiteux dû à un immense voile d'aviocirrus ; orage avionneux, orage éclatant à partir d'une aviocorde.


Aviocirrus
 : n. m. Cirrus de culture, formé naturellement dans la haute atmosphère suite à l'apport pour tout ou partie de d'humidité et des résidus générés par le trafic aérien. Les aviocirrus peuvent se réunir en un immense voile altérant la qualité et la quantité de la lumière solaire reçue au sol (mers, glaces ou terres).

 

Aviocorde ou cordon avionneux : n. f. Cumulus de culture, se formant par agglomération,au-dessous des couloirs  aériens trop fréquentés, de l'excès d'humidité créée à la sortie des réacteurs des avions. Les aviocordes s'étendent de quelques centaines de mètres de large ou moins  pour des dizaines de kilomètres de long ou plus.  Elles peuvent se poser au sol ou accrocher des montagnes, formant des brouillards très denses et peu mouillants. De plus en plus fréquemment les aviocordes évoluent en aviocumulonimbus provoquant des orages dévastateurs avec forte grêle et nombreux foudroiements par éclairs parallèles et apparemment simultanés.

 


Sillage des avions
 : COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS

 

 

Avionie : n.f. Région au climat généré par un trafic aérien trop important pour ce lieu, et caractérisé par une modification de la circulation habituelle de l'eau et de la lumière entraînant par voie de conséquences un bouleversement de la géographie et de toutes les formes de vies habituelles : végétales, animales et humaines

Bienvenue en Avionie, la néoplanète où nous nous contraignons à vivre


Avioclimatologie : n.f. Partie de la climatologie s'intéressant aux microclimats et aux climats locaux des régions de très fort trafic aérien ainsi qu'à l'influence du trafic aérien sur le climat planétaire.

 

Avioclimatologue : n.m. ou n.f. Connaisseur, spécialiste de l'avioclimatologie


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Douar_Nevez 11/03/2009 07:50

Je ne connaissais pas ces mots..
Bonne journée Jacques.

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens