Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 10:11

Mistral perdant, c’est bien embêtant !

Vous connaissez sans doute l’histoire enfantine de Souricette qui voulait se marier avec le personnage le plus fort du monde.

Le soleil, bien qu’apparemment le plus puissant était masqué par les nuages que le vent chassait. La tour s’opposait au vent, le souriceau en rongeait la poutre maîtresse. La tour s’effondrait et Souriceau épousait  Souricette.

Qu'en est-il aujourd’hui ?

Les nuages sont là, le soleil est masqué, le mistral souffle.


Le mistral souffle et souffle encore.

Pas de nuage de pluie, dispersés les nuages de pollution industrielle, disparu le voile de pollution automobile.

Le soleil reste pâlot. Les nuages blanchissent.



Le mistral enrage et parvient à peine à effilocher ces nuages d’un nouveau genre.





Le mistral insiste jusque tard dans la nuit.

Les traînées d’avions lui tiennent tête.

 



Et pour mieux le narguer se transforment en véritable monstre.




Alors qui c’est le plus fort ?

Sans doute le commandant de bord !!!

 

Mistral perdant, c’est embêtant.

Le soleil voilé en permanence c’est une atteinte directe au moral des gens, la croissance des plantes, l’économie des terrasses et des plages, le plaisir pris près des piscines privées…

Qu’importe, Souricette n’a d’yeux que pour le bel uniforme du pilote.

On la croise de plus en plus souvent dans les queues des aéroports.

D’escale en escale elle finira bien par ouvrir les yeux, se rendre compte que partout où l’avion décolle, passe ou atterrit, la vie s’amenuise.

Alors  sans doute, après mille tours du monde au ciel uniforme, elle comprendra que l’originalité de son petit bout de terre  grouillant de vie était le paradis même s’il fallait un peu de temps et d’effort pour y accéder.

Souriceau ne comprend pas ce qui lui arrive, il attend longtemps, longtemps, que le ciel bleu revienne, que Souricette revienne. Ses forces s’amenuisent. On en  trouve déjà bien souvent de morts.

Et le plus étrange c’est qu’il n’y a pas ou très peu de mouches sur les cadavres.




NB : pour ne vexer personne, vous pouvez, à votre convenance, inverser les termes de Souriceau et Souricette dans le texte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens