Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 06:05

 

 

Depuis plus d’un an j’alerte régulièrement les pouvoirs publics, les services météo, la presse et  la DGAC  de l’apparition http://www.eauseccours.com/article-18944542.html et de la dangerosité grandissante des nuages « de culture » provoqués par l’excès de trafic aérien. http://www.eauseccours.com/4-categorie-10263675.html.

 

 

 

Nicolas Hulot avec son « syndrome du Titanic », le journal La Décroissance qui affiche à la une de son numéro actuel (60- juin 2009) « Le refus de la réalité » mettent en évidence la vieille maxime « Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ». Pour autant ils restent très distants devant mes photos.

 

Ce printemps a été marqué par de très nombreux orages de grêle en France et dans les pays voisins. Les médias ont particulièrement montré les dégâts causés sur les vignobles en Gironde ou sur les voitures près de Toulouse. J’ai alors écrit aux préfectures concernées, lettres mortes à ce jour.

 

Loin de me décourager, devant la réalité de plus en plus dévastatrice des aviocordes,  je me suis inscrit au service « Alertes » de Google accessible par l’onglet  « plus » puis « et encore plus » et enfin « Alertes » pour recevoir chaque jour les liens « des articles publiés en ligne qui correspondent aux sujets que vous indiquez », en l’occurrence la grêle.

 

Ce matin, le lien suivant m’a particulièrement intéressé : http://www.20minutes.fr/article/332099/Bordeaux-Des-vortex-a-l-assaut-de-la-grele.php . J’ai ainsi appris l’existence de l’Association Départementale d’Etude et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques de la Gironde (ADELFA Gironde) qui tente de lutter contre les orages de grêle en tirant des fusées d’iodure d’argent http://www.anelfa.asso.fr/-Les-methodes-d-ensemencement-.html.

De cet article j’ai relevé cette phrase : « Dans le cas des orages de mai, l'Adelfa n'a pas été prévenue par Météo France. Les machines n'ont donc pas pu être déclenchées à temps. ». Dès lundi je tâcherai d’entrer en contact avec les responsables de l’ADELFA Gironde.

C’est un grave problème. Tant que Météofrance n’acceptera pas d’entrer les aviocordes dans les données des ordinateurs les prévisions météorologiques locales seront fatalement fausses. Ceci dit, il est au moins tenu compte des aviocirrus et des aviocordes dans les bulletins météos qui parlent par exemple  "de nuages n’altérant pas l’impression de beau temps".

La suisse Meteonews, tout aussi muette que sa consœur française Météorage  fait même sa publicité à partir des éclairs larges, parallèles, et simultanés, caractéristiques des aviocordes.


Mardi 9 juin 2009, édition Chambéry Aix-les-Bains, le jour de la visite de Nicolas Sarkozy sur le site de Technolac.

 

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres les vendeurs de filets de protection antigrêle se frottent les mains. Les agriculteurs se les arrachent pour tenter de protéger leurs arbres fruitiers ou leurs vignes et les gitans commencent à en installer au-dessus de leurs caravanes.



Campement en Avionie : soleil blanc, rayons irisés hydrocarbures, surfaces luisantes, liseré de lumière bleue

Bientôt chacun de nous sera peut-être tenté d’équiper ainsi sa voiture à moins que la masse silencieuse ne se réveille enfin http://www.eauseccours.com/article-32336613.html.

 

On n’a pas fini d’entendre parler de la grêle, de ses dégâts et des problèmes des assureurs.

Mon commentaire sur cet article de www.lemonde.fr  http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2009/06/12/crash-rio-paris-les-assureurs-pourraient-verser-de-330-millions-a-750-millions-de-dollars_1206166_3234.html le 12 juin 2009 à 20h :

« L'argent des assureurs, il est plus que temps d'en parler courageusement!!! Christine Lagarde est censée être déjà au courant http://www.eauseccours.com/article-30424474.html. Le 3 mai 2009, j'ai écrit en AR à la Fédération Nationale des Sociétés d'Assurances pour les alerter, lettre morte pour l'instant. Mais le danger est bien là, chaque jour l'excès de trafic aérien engendre grêle dévastatrice avec foudre en France ou ailleurs. Et les avions augmentent également l'humidité en haute altitude. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dangereux nuages des avions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens