Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 14:36
La Ciotat, plage Cyrnos, mercredi 16 juillet 2014, 08h35, une méduse urticante (pelagia noctiluca) reste échouée sur le sable – ciel bleu un peu trop pâle, soleil géant, lumière fade, ambiance de serre.

La Ciotat, plage Cyrnos, mercredi 16 juillet 2014, 08h35, une méduse urticante (pelagia noctiluca) reste échouée sur le sable – ciel bleu un peu trop pâle, soleil géant, lumière fade, ambiance de serre.

Difficile d’imaginer que cette plage si bien nettoyée par les machines et les bateaux spécialisés de la mairie était la veille envahie par les méduses et aussi qu’ « Un autre phénomène surprenant et pour le moment inexpliqué est relevé sur ces trois plages ciotadennes. Des tas de fourmis volantes ont été formés sur le sable, à proximité de l'eau. »: http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2962893/meduses-le-point-sur-les-plages-du-littoral.html

Une alude (nom provençal pour fourmi ailée) de fort belle taille erre sur le sable portant un caillou sur son dos. Un peu plus loin, les pattes en l’air, une autre princesse des fourmis gigote de son mieux pour tenter de se redresser.

Une alude (nom provençal pour fourmi ailée) de fort belle taille erre sur le sable portant un caillou sur son dos. Un peu plus loin, les pattes en l’air, une autre princesse des fourmis gigote de son mieux pour tenter de se redresser.

Sur le sable de la plage Lumière, au bord du rivage, des tas de cadavres de fourmis volantes sont encore là. La mer a rejeté ces centaines de milliers de fourmis ailées qui ont dû tomber brusquement à l’eau et chahute celles qui tombent sur le sable mouillé.

Sur le sable de la plage Lumière, au bord du rivage, des tas de cadavres de fourmis volantes sont encore là. La mer a rejeté ces centaines de milliers de fourmis ailées qui ont dû tomber brusquement à l’eau et chahute celles qui tombent sur le sable mouillé.

Les pullulations de fourmis volantes sont composées des fourmis sexuées, mâles et femelles, qui s’envolent quasi simultanément des fourmilières pour s’accoupler. Les mâles ne vivent que quelques jours, les femelles fécondées vont découper et abandonner leurs ailes et tenter de devenir reines fondatrices. Selon les espèces chacune d’entre elles assumera seule tous les travaux de démarrage d’une nouvelle colonie jusqu’à la maturité des ouvrières ou s’accaparera en tout ou partie une colonie déjà existante. Ces essaimages massifs de fourmis ailées au vol et à la démarche lourds et maladroits constituent une manne alimentaire pour une foule de prédateurs : oiseaux, libellules, guêpes, chauve-souris, araignées, lézards,… et fourmis.

Au pied du mur de soutènement qui limite la plage de la route, oubliés des balayeurs, à l’abri de la mer, des milliers de cadavres de fourmis volantes en parfait état, la plupart sur le dos, témoignent d’une mortalité massive et brutale comme on peut en voir de plus en plus fréquemment chez les abeilles.

Au pied du mur de soutènement qui limite la plage de la route, oubliés des balayeurs, à l’abri de la mer, des milliers de cadavres de fourmis volantes en parfait état, la plupart sur le dos, témoignent d’une mortalité massive et brutale comme on peut en voir de plus en plus fréquemment chez les abeilles.

15h30, les plages se sont remplies, à l’horizon une aviocorde, non annoncée par Météo France qui ne s’intéresse pas ouvertement aux nuages de culture engendrés par le trafic aérien. Sur les parkings et trottoirs proches des plages, des centaines de cadavres d’abeilles sur le dos, en position d’effort pour se redresser ou autre.

15h30, les plages se sont remplies, à l’horizon une aviocorde, non annoncée par Météo France qui ne s’intéresse pas ouvertement aux nuages de culture engendrés par le trafic aérien. Sur les parkings et trottoirs proches des plages, des centaines de cadavres d’abeilles sur le dos, en position d’effort pour se redresser ou autre.

Quel peut-être le point commun entre des méduses, des fourmis ailées et des abeilles simultanément et massivement désorientées en un même lieu ?

Fourmis volantes et coléoptère tombant à la renverse sur sol plastique, assaillis vivants par des fourmis aptères, devant  baie vitrée, lampes plafond encore allumées – extraits vidéo Yenne, Savoie, 26 mai 2014, 09h42

Fourmis volantes et coléoptère tombant à la renverse sur sol plastique, assaillis vivants par des fourmis aptères, devant baie vitrée, lampes plafond encore allumées – extraits vidéo Yenne, Savoie, 26 mai 2014, 09h42

Les fourmis volantes, mâles ou femelles, possèdent des ocelles alors que les ouvrières en sont dépourvues.

Apimondia 2013, Kiev, extrait poster scientifique Jacques Fabry, orientation des insectes en vol par variations de la direction de la source de lumière

Apimondia 2013, Kiev, extrait poster scientifique Jacques Fabry, orientation des insectes en vol par variations de la direction de la source de lumière

La clé de l'orientation des abeilles en vol n'est pas dans les millions d'euros consacrés aux études des impacts des pesticides mais dans cette phrase extraite d'un site très prisé des apiculteurs, même si le mot "ocelle", nom masculin, y est considéré comme étant féminin:
« On peut dire que le corps en vol est bien stabilisé, quand les deux ocelles supérieures sont bien éclairées et que l'ocelle inférieure qui est dirigée sur l'horizon absorbe moins de lumière. »
http://www.beekeeping.com/abeille-de-france/articles/visions_abeilles.htm

Et donc si ce n’est pas le cas, en présence d’un lampadaire ou lorsque le sol devient plus lumineux que le ciel, l’insecte volant muni d’ocelles se trouve irrémédiablement, irrésistiblement, inévitablement piégé par cette lumière aberrante pour son anatomie.

En vidéos quelques exemples de désorientation brutale d’insectes dans une lumière inadaptée à leurs ocelles :

abeille désorientée sur la neige, mauvaise luminosité naturelle :
http://www.dailymotion.com/video/xxyulg_abeille-stressant-salto-arriere-sur-neige-4-mars-2013_animals

fourmi ailée désorientée sur le zinc d'un bar, mauvaise luminosité artificielle :
http://www.dailymotion.com/video/xszklj_piege-lumiere-fourmi-ailee-salto-arriere_animals
abeilles désorientées à l'envol de la ruche, mauvaise luminosité anthropique :
http://www.dailymotion.com/video/xzaq78_abeilles-desorientees-chutes-en-serie-au-decollage-23-mars-2013-avi_news

Stress des abeilles désorientées sur la planche d’envol de la ruche luisante sous la pluie :
http://www.eauseccours.com/article-les-abeilles-sont-capables-de-decisions-individuelles-et-collectives-118184265.html

Agonies de bourdons désorientés par une lumière anthropique favorable aux cloportes en zone de culture intensive ou de pleine nature:
http://www.eauseccours.com/2014/04/mortalite-de-bourdons-sur-le-colza-les-amandiers-et-le-sable-avec-ou-sans-pesticides.html

Quant aux méduses munies d’ocelles, ce qui est le cas des méduses apparues à La Ciotat, il est communément admis qu’elles utilisent les variations de luminosité pour leur migration quotidienne depuis les 300 m de profondeur, où elles passent le jour, à leur zone nocturne de chasse, près de la surface où elles sont à la merci des vents et courants.

Pour en savoir plus sur la lumière de serre qui perturbe de plus en plus la bonne organisation de la vie terrestre:

http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

http://www.eauseccours.com/2014/05/biomimetisme-volcanique-rejets-en-altitude-d-eau-de-gaz-et-de-particules-fines.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens