Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 10:24

Mardi 22 avril 2014, l’AFP annonce trois fois la nouvelle : un non-lieu daté du 1er avril 2014 a été rendu dans l’enquête pénale concernant les conséquences sur la mortalité des abeilles de la commercialisation et de l’utilisation de l’insecticide systémique Gaucho de Bayer

14h30: http://www.afp.fr/fr/node/2312549

15h00: http://www.afp.fr/fr/node/2312627

18h10: http://www.afp.fr/fr/node/2313306

La veille, 21 avril 2014, dans le colza magnifiquement fleuri des immenses champs des Yvelines, des bourdons étaient à la peine.

La veille, 21 avril 2014, dans le colza magnifiquement fleuri des immenses champs des Yvelines, des bourdons étaient à la peine.

Ce bourdon, pollinisateur sauvage du colza, a eu de la chance, après sa chute il a trouvé la force de remonter, à la manière d’une coccinelle, une tige providentielle et de redécoller. Pas de pollen aux pattes ni sur le dos, tant pis pour le rendement du colza, il fuit ce champ. Le mouvement de la caméra suit le vol hésitant de ce bourdon déboussolé, trop petit pour être assez longtemps visible à l’écran.

Cet autre bourdon, pollinisateur sauvage du colza semble appeler à l’aide en agitant une de ses pattes. Après une énième chute ses forces l’ont abandonné, il va mourir au pied des fleurs qu’il ne fécondera pas et son travail manquera à sa colonie.

La faute aux pesticides ?

Sans aucun doute diront les convaincus de leur nuisance universelle.

« Pas de lien de causalité évidente.», pourrait dire une nouvelle fois le juge d’instruction qui a pris l’ordonnance de non-lieu.

Mercredi 19 février 2014, fin de matinée, amandier non traité à la périphérie d’Aix-en-Provence

Mercredi 19 février 2014, fin de matinée, amandier non traité à la périphérie d’Aix-en-Provence

Deux bourdons prostrés au sol en fin de matinée printanière sous un amandier fleuri. Touché par le bout d'une baguette l'un décolle pour se reposer quelques mètres plus loin, hagard. Un cloporte bien éveillé au soleil le fait fuir. Ce pauvre bourdon sera contraint d’atterrir un peu plus loin. Il manquera beaucoup d’insectes pour polliniser correctement cet amandier provençal abondamment fleuri.

Dimanche 27 novembre 2011, sous un chaud soleil géant un bourdon vient de mourir sur une plage de sable en Camargue, non loin des fleurs des dunes garanties sans traitement

Dimanche 27 novembre 2011, sous un chaud soleil géant un bourdon vient de mourir sur une plage de sable en Camargue, non loin des fleurs des dunes garanties sans traitement

Voici les derniers moments de sa vie :

13h 50min 00s Depuis la nuit des temps, les bourdons s’orientent grâce à la lumière solaire. C’est ce qu’essaie de faire ce bourdon égaré sur le sable. Mais ébloui par un soleil devenu géant derrière un voile d’altitude, il ne parvient à s’envoler que pour quelques mètres.

13h 50min 54 En atterrissant une nouvelle fois à l'aveuglette, le bourdon a culbuté, il dépense beaucoup d'énergie pour se redresser, les yeux toujours éblouis par le soleil géant

14h30 Au moins quarante minutes que ce bourdon erre sur le sable, il n'en peut plus. Il tente une derrière fois d'orienter ses yeux éblouis puis s'immobilise et attend la mort. A noter que les éclairs qui reflètent dans ses yeux sont visibles par un homme ou un prédateur à plusieurs mètres de distance.

Dans les conditions actuelles de luminosité, dépendantes de la présence de plus en plus fréquente et intense d’un voile d’altitude, la plupart des insectes volants peinent à s’orienter visuellement, ce qui complique les expérimentations cherchant à prouver leur désorientation par l’usage des pesticides.

Ocelles et yeux à facettes de ce bourdon ébloui (photo prise sans flash)

Ocelles et yeux à facettes de ce bourdon ébloui (photo prise sans flash)

Remarque : des abeilles ou bourdons éblouis, morts de chutes et/ou d’épuisement pouvaient être des porteurs sains de résidus de pesticides ou d’autres substances présentes dans leur environnement

Pour en savoir plus sur

l’orientation des abeilles et des bourdons :

http://www.eauseccours.com/article-des-abeilles-eblouies-et-des-hommes-aveugles-115870385.html

http://www.eauseccours.com/article-une-experience-scientifique-tueuse-d-abeilles-118687631.html

le toit de la serre qui nous enferme avec les abeilles et les bourdons :

http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

la provenance des nuages qui ont falsifié l’authentique ciel bleu si nécessaire aux fleurs, aux abeilles et aux hommes :

http://www.eauseccours.com/article-les-nuages-du-changement-climatique-en-questions-121418744.html

Dans les lieux de Paris exemplaires pour la protection des abeilles vous pouvez par exemple observer des abeilles désorientées ramasser la poussière des allées du Jardin du Luxembourg (22/04/2014, 16h12) ou s’épuiser à gigoter des pattes le dos sur les pavés de la cour intérieure de la mairie du IVème (24/04/2014, 13h35)

Dans les lieux de Paris exemplaires pour la protection des abeilles vous pouvez par exemple observer des abeilles désorientées ramasser la poussière des allées du Jardin du Luxembourg (22/04/2014, 16h12) ou s’épuiser à gigoter des pattes le dos sur les pavés de la cour intérieure de la mairie du IVème (24/04/2014, 13h35)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens