Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 20:01
miel toxique ville abeilles Provence
Jeudi 10 octobre 2013, alors que s’ouvre à Aix-les-Bains, Savoie, le 41ème congrès de la FNOSAD (Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales) sur le thème:
   
« Pour une protection renforcée de la santé de nos abeilles »,
    
à la sortie d’Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, des abeilles se régalent du fond d’un petit pot de miel de ville mis à nettoyer sur le rebord d’une fenêtre. Bientôt des abeilles tombent brutalement sur le dos.


miel toxique étiquette ville Marseille 
 Deux jours après, Samedi 12 octobre 2013, devant le pot « Miel de ville Marseille 8ème GrDF » vidé du reste de son contenu, trois abeilles finissent d’agoniser sur le dos près des cadavres de trois autres. Beaucoup sont finalement reparties après leur chute mais combien d’entre elles auront pu rejoindre leur ruche et dans quel état sanitaire et de stress ?
 
Le miel de ville serait-il toxique pour les abeilles ?
 
Il s’est dit le vendredi 11 dans les couloirs de la JSA (Journée Scientifique Apicole au cœur du congrès de la FNOSAD) qu’il est dommage que Natureparif ne demande pas la teneur en métaux lourds des miels de Paris et que ceux-ci contiennent beaucoup de pollen de colza.

miel toxique congrès FNOSAD ville Aix les Bains 
Dimanche 13 octobre 2013, le public peut visiter librement les stands du congrès de la FNOSAD.
A gauche, ville de Chambéry, ruches pédagogiques du parc de Buisson Rond, installées l’année dernière par le fameux Rucher des Allobroges, syndicat d’apiculture de la Savoie fondé à Albertville en 1893. La ruche à façade jaune vient en remplacement d’une ruche avec corps bleu qui venait elle-même en remplacement d’une ruche rouge. Chute d’une abeille sur le dos sur la planche d’envol jaune.
Ville d’Aix-les-Bains, chute d’une abeille sur un trottoir, peut-être venait-elle des ruches installées sur le Casino Grand Cercle par la société Pollinium qui s’est lancée comme beaucoup d’autres dans les contrats ruches-communication en entreprises.
                
Les abeilles citadines ne seraient-elles pas désorientées par les rejets des voitures diesel ?
 


miel toxique campagne

Ce même dimanche sur la fenêtre d’Aix-en-Provence le miel des « Sentinelles de l’environnement », soignées par un apiculteur de l’UNAF, a été remplacé par un peu de « Miel récolté en France mis en pot par l’apiculteur ». Pas d’AOP ni d’IGP Provence demandées, pourtant ce miel provient de ruches à demeure dans la garrigue. L’apiculteur est un vieil homme solitaire aimant autant le vin que le miel. Bientôt des abeilles tombent brutalement sur le dos.

 

Se pourrait-il que le miel issu d’essaims contemplés quotidiennement par un apiculteur alcoolique provoque la désorientation des abeilles, les fassent tomber à la renverse et rouler au pied du pot ?

     

 

 


Subventions politiques face à la disparition massive des abeilles

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy le gouvernement de François Fillon a encouragé l’élevage des reines dans l’espoir de remplacer les essaims plus vite qu’ils ne meurent.

Sous la présidence actuelle de François Hollande, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault encourage la formation professionnelle des apiculteurs pour tenter de remplacer ceux qui partent à la retraite, font faillite ou tout simplement se découragent. Est-il prévu une aide au recyclage et des indemnités financières pour ces nouveaux apiculteurs qui risquent bien sûr de tout perdre avec la disparition prévisible de leurs abeilles ?

L’Union européenne vient de renouveler sa contribution financière « à la réalisation d’études volontaires de surveillance des disparitions de colonies d’abeilles dans certains États membres pour la saison 2013-2014 », décision d’exécution de la commission du 17 octobre 2013, signée Tonio BORG et parue au Journal officiel de l’Union européenne le 19.10.2013    L 279/67 à 71

Chiffres pour la France : 396 ruchers étudiés, 3 visites par rucher, 385 831 € pour les coûts directs (examens de laboratoire + visites d’échantillonnage et de surveillance), 26 991 € de frais généraux (7%), pour un coût total de 412 572 € subventionné à 70% par l’UE soit une contribution de 288 801 € (729 € par rucher étudié).

 

La faute au mauvais temps

La Considération 6 qui a conduit à la décision d’exécution de la commission européenne du 17 octobre 2013 stipule :

« Il est important, dans ce type d’études, de disposer de données comparables sur les disparitions et de recueillir ces données durant des années différentes. Cela vaut particulièrement pour les études de surveillance des disparitions, car les conditions climatiques modifient grandement les résultats. Par conséquent, si ces études n’ont été réalisées que pour une seule année, les données ainsi recueillies sont partielles et ne permettent pas de tirer des conclusions ou d’observer l’évolution de ces disparitions. »

De toute évidence la Commission européenne n’a pas encore accepté de réaliser que les changements climatiques actuels sont la cause principale de la disparition des abeilles.

En conséquence la Commission européenne perd un temps précieux et gaspille de l’argent des contribuables en essayant de soigner des abeilles qui ne sont pas malades.

La récolte de miel 2013 a été particulièrement médiocre en raison de mauvaises conditions météo pour les fleurs comme pour les abeilles.

Les apiculteurs catastrophés des campagnes réclament des indemnités :

http://alpes.france3.fr/2013/09/20/une-recolte-de-miel-calamiteuse-en-savoie-321909.html

La plupart des apiculteurs des villes se félicitent de leur piètre récolte :

http://www.ledauphine.com/savoie/2013/09/11/cet-ete-les-abeilles-municipales-ont-bien-produit

 

 

 

 

 

miel toxique FNOSAD tourisme Aix les Bains    

Image de gauche, vendredi 11 octobre 2013,  aviocorde recouvrant l’emblématique  Dent du Chat qui domine le lac du Bourget, soleil géant derrière un imperceptible voile d’aviocirrus, impression de beau temps

Image de droite, jeudi 10 octobre 2013, aviocordes au-dessus du massif de Bauges et de sa réserve naturelle, voile d’aviocirrus un peu plus épais

Au centre image de ruches des Bauges au printemps avec en premier plan une abeille encore vivante les deux ailes collées sur la neige.

En bas, photo prise le 28/12/2012 depuis la sortie du tunnel du Chat, Aix-les-Bains entre le lac du Bourget et le Revard montagne des Bauges, aviocorde basse, épais voile d’aviocirrus.

Sur le site de la FNOSAD, en présentation du congrès une image d’Aix-les-Bains assez analogue, prise d’un peu plus haut, et dont le ciel présente aussi des nuages de culture provoqués par le libre rejet de l’eau produite dans la combustion du kérosène

http://www.congresfnosad2013-aixlesbains.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=5:test1&catid=13&Itemid=129

Pour les participants du 41ème congrès de la FNOSAD le lundi 14 octobre 2013 était consacré à des visites touristiques aux alentours d’Aix-les-Bains.

 

Pour espérer retrouver suffisamment des périodes d’authentique beau temps si nécessaires aux fleurs et aux abeilles, mais aussi aux hommes et à toute l’organisation de la vie terrestre, il est en tout premier lieu absolument nécessaire de remarquer que le vrai ciel bleu a complétement disparu et d’oser en parler ouvertement.

         

 

 

Pour en savoir plus sur la désorientation des abeilles :

Culbutes d’abeilles

http://www.eauseccours.com/article-les-abeilles-sont-capables-de-decisions-individuelles-et-collectives-118184265.html

Abeilles, pesticides et pollinisation manuelle en Chine

http://www.eauseccours.com/article-moins-de-moutons-pour-davantage-d-abeilles-halte-aux-supercheries-qui-accusent-demesurement-les-pe-117363146.html

Parlement européen

http://www.eauseccours.com/article-pieges-de-lumiere-et-decisions-inadaptees-causent-l-extinction-des-abeilles-109507992.html

Vendre les abeilles de Chambéry et des Bauges

http://www.eauseccours.com/article-abeilles-a-vendre-106021118.html

 

 

Pour en savoir plus sur les nuages de culture qui ont envahi notre ciel :

La présence d’eau chimique au-dessus de nos têtes

http://www.eauseccours.com/article-trois-questions-sur-l-eau-atmospherique-le-trafic-aerien-et-l-effet-de-serre-119114861.html

Orages en long

http://www.eauseccours.com/article-orages-sans-cumulonimbus-orages-sous-aviocordes-119764297.html

Détermination officielle de la couverture nuageuse

http://www.eauseccours.com/article-meteo-sortir-du-brouillard-sur-les-protocoles-de-determination-de-la-couverture-nuageuse-nebulosit-116597295.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens