22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 21:25
ruches-en-hiver-sous-la-neige.JPG

Hiver 2010, ruches sous  la neige en attente des beaux jours et de jours meilleurs après les nombreuses disparitions de l’été 2009


Raréfaction des abeilles domestiques et des  insectes pollinisateurs sauvages

Principaux raisonnements actuellement en vigueur

Problèmes identifiés

Solutions préconisées

Les abeilles meurent pour des causes multiples et disparaissent mystérieusement.

Traitons chacune des causes identifiées et espérons que cela suffira pour stopper la mortalité des abeilles et éclaircir le mystère de leur  non retour à la ruche.

Si les abeilles domestiques et les insectes pollinisateurs sauvages continuent de disparaître la pollinisation deviendra insuffisante, de nombreuses espèces de plantes mourront et l’homme souffrira de la faim.

Pour sauver l’humanité, aidons de toute urgence les abeilles et les autres insectes pollinisateurs à exister.

Les abeilles, sentinelles de l’environnement et survivantes des changements climatiques depuis des dizaines de millions d’années avant l’apparition de l’homme, disparaissent aujourd’hui de nos campagnes et de la nature.

Augmentons le nombre de sentinelles et, à fins d’analyses de notre environnement urbain, disposons des ruches en centre ville, près des aéroports, près des routes et des usines.

 

Les abeilles meurent à L’humanité est en danger à Sauvons les abeilles

 

Ne serait-il pas plus efficace d’inverser ce cheminement de la pensée ?

 

Sauvons-nous àL’environnement sera viable à Les abeilles prospèreront

 

Préservons-nous des éblouissements et des altérations sournoises de la perception du relief. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

La lumière solaire aux rayons parallèles se rétablira.

Les abeilles retrouveront l’usage intégral de leur système de navigation principal.

http://www.eauseccours.com/article-18712516.html

Protégeons nos vies, nos biens, nos activités professionnelles, des intempéries de culture (produites par la nature mais provoquées par l’homme http://www.eauseccours.com/article-un-eboulement-de-colline-aussi-spectaculaire-que-celui-de-calabre-est-il-possible-voire-probable-en-france-45135231.html)

Protégeons notre santé des effets directs ou indirects d’une humidité surajoutée http://www.eauseccours.com/article-33425628.html

L’assombrissement global s’atténuera très vite.

L’air retrouvera un taux d’humidité relative proche de l’habituel.

Espérons qu’il ne soit pas déjà trop tard pour permettre que les cycles naturels de l’eau cessent de se dégrader et se rétablissent suffisamment vite pour l’espace temps d’une vie humaine.

Les abeilles retrouveront un nombre satisfaisant d’heures permettant un butinage sans fatigue excessive.

Il leur redeviendra facile de déshumidifier le miel.

Les maladies liées à l’excès d’humidité régresseront.

Les ruches et les fleurs ne subiront que la violence des orages naturels.

 

NB : Une fois les conditions climatiques naturelles  rétablies les actions nécessaires pour solutionner les problèmes apicoles listés par l’AFSSA auront toutes les chances d’être suffisantes.

En 2009, en ville aussi des abeilles sont mortes (photos et vidéos) :

A Marseille dans le dos de Borloo, ministre de l’écologie : http://www.eauseccours.com/article-33688680.html

A Paris au parc Georges Brassens et tout près du siège de l’UNAF : http://www.eauseccours.com/article-35235467.html

A Montpellier lors du congrès mondial Apimondia : http://www.eauseccours.com/article-36335541.html



En attendant le sommet sur le climat de Bonn, Allemagne, en juin 2010
(Images quotidiennes précédentes incluses dans les articles écrits depuis le 1er janvier 2010)

 

Malgré la présence quotidienne des aviocirrus et des aviocorde, les cieux de la 3ème semaine de février offrirent quelques heures d’« impression de beau temps » comme disent de plus en plus les présentateurs de la météo.

Bonn 2010 02 L15 11h 16h37 M16 15h10 17h M17 10h01 11h

Ciel de Bonn février 2010
Lundi 15, 11h et 16h37
Mardi 16, 15h10 et 17h
Mercredi 17, 10h01 et 11h
(Images du jour  sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)

Bonn 2010 02 J18 15h55 17h25 V19 8h26 15h
Ciel de Bonn février 2010    Jeudi 18, 15h55 et 17h25    Vendredi 19,  8h26 et 15h

(Images du jour  sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)


Bonn 2010 02 S20 9h D21 13h

Ciel de Bonn février 2010 

Samedi 20,  9h et Dimanche 21, 13h

(Images du jour  sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)

 

Partager cet article

Published by Jacques Fabry - dans avenir de l'humanité
commenter cet article

commentaires

sempre endavant 14/03/2010


Je suis d'accord avec vous, il faut réfléchir différement. Pour ma part, le choix d'implantations de nos ruchers est primordial.
Il a toujours des emplacements où les colonies sont en bonne santé, sans perte. C'est certains les "idiots" qui transhument sur les cultures d'amandiers traités ne doivent pas s'étonner des pertes
pour un gain financier à court terme. Il y a un manque de formation, un amateur qui a 50 ou 60 ruches qui ne sait pas faire un essaim artiticiel va avoir d'autres lacunes. Avoir des ruches même 8
ou 10 çà demande du temps, visites, entretien, changement des cires, introduction d'une reine fécondé, division...
Beaucoup croient à tort qu'il suffit de poser des hausses, les abeilles se "démerdent".
Il y a pleins d'astuces mais çà s'apprend.
Pourquoi pas du tutorat de proximité, un amateur avec quelques années de pratique qui aide un novice sur son petit rucher de 1 à 5 ruches.


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog