Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 07:13

Du 22 au 24 septembre 2010, sous la présidence de :

 

ROUX Albert-Louis, Académie de l’eau

RAYNAUD Dominique, CNRS – LGGE – Membre du GIEC

DANTIN Michel, Comité de bassin Rhône-Méditerranée

 

se tiennent à Megève en Haute-Savoie  Les états généraux de l’eau en montagne, 3ème congrès des hauts bassins versants  

 

« Pour que les communautés montagnardes fassent remonter leurs préoccupations mais aussi leurs propositions afin de tenter de répondre à l’un des enjeux majeurs du XXIème siècle : la gestion de l’eau.

Pour rappeler certaines valeurs qui sont essentielles aux yeux des montagnards comme la solidarité entre les populations vivant en altitude et celles vivant en ville.

Pour rappeler que la montagne, gardienne de ressources d’espaces, d’eau, de produits agro pastoraux et forestiers, entend rester vivante dans un contexte actuellement marqué par de grandes mutations. Ces territoire veulent participer activement à la gestion durable mais aussi au partage de ces richesses.

 

Alp-Water-Scarce est un projet européen financé par le programme de coopération transnationale Espace Alpin. Le projet rassemble 17 partenaires situés en Autriche, France, Italie, Slovénie et Suisse.

L’enjeu principal d’Alp-Water-Scarce est de mettre en place des stratégies de gestion de l’eau et de créer des Systèmes d’Alerte Précoce locaux contre les pénuries dans les Alpes. La démarche s’appuie fortement et activement sur un forum interactif des acteurs qui rassemble des personnes et institutions de différentes régions des Alpes. Le Système d’Alerte Précoce est établi par recoupement de mesures de terrain avec un ensemble de données quantitatives et qualitatives concernant l’usage de l’eau dans 28 régions pilotes. Les objectifs sont d’améliorer les stratégies de gestion de l’eau, à court terme (échelle annuelle) et à long terme (par élaboration de scenarii futurs), en s’appuyant sur des modélisations du changement climatique et des projections concernant l’impact des activités humaines.

 

Tous les grands fleuves européens et leurs principaux affluents prennent leur source en montagne qui joue de ce fait un rôle stratégique dans la gestion de l’eau. Il est indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile.

 

Cette séance d’ouverture sera consacrée au cadrage et à la définition des enjeux pour de nouvelles orientations politiques sur l’eau en montagne, face au changement climatique. » extrait de la plaquette officielle de la Société d’Economie Alpestre de la Haute-Savoie www.eauenmontagne.org

 

Pour agrémenter le travail une soirée de gala le jeudi soir.

 

Les « conclusions générales et avancées communes » sont espérées en présence de

Chantal JOUANNO, Secrétaire d’Etat en charge de l’Ecologie

Michel DANTIN, Député européen

Jean-Jack QUEYRANNE, Président du Conseil régional Rhône Alpes

 

Les Russes seront présents dans le cadre www.france-russie2010.com

 

Yves PACCALET, écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste,  et Claude LORIUS, glaciologue animeront le débat  à la suite de la projection publique du film « Mais où vont les neiges d’antan ? ».

 

Cycle eau Megeve mairie

Megève, la mairie qui affiche son soutien à la candidature d’Annecy pour les JO de l’hiver 2018

Les cavales sont attelées désormais toute l’année à des traîneaux à roues ; les patins de luges ne sont plus utilisés l’hiver

 

Cycle eau Megeve eglise

Megève, son église millénaire avec clocher à bulbe, orgues et carillon. 

 

Cycle eau Megeve monstre square baronne

Megève, avec un gentil monstre éphémère, l’empreinte de la baronne de Rothchild. un soleil ressemblant à une carte de France et un livre qui brille comme un trésor

Megève tire son nom de sa position au milieu des eaux, au milieu des torrents de montagne traversés d’émouvants ponts de pierre. L’eau coule encore aux fontaines et bassins.

J’ai eu la chance de connaître quelques-unes des riches personnalités humanistes et visionnaires qui ont aimé et lancé Megève.

 

 

Quelque chose ne tourne pas rond dans le cycle de l’eau, oui, mais quoi ?

 

Le cycle de l’eau est la base de toute la vie terrestre. On peut le schématiser, l’illustrer ou l’utiliser à l’infini et entrer dans le cycle par la porte que l’on veut, porte car  un cycle n’a pas de bout.

 

Exemple  « Du flocon à la vague » http://www.dufloconalavague.org/ qui a amené Luc Alphand à Chamonix et Annecy la semaine dernière, les 15 et 16 septembre 2010.

 

Ce vocabulaire correspond bien à Megève qui a longtemps joui à la fois d’un enneigement et d’un ensoleillement exceptionnel  grâce à la froide présence des très hauts sommets du massif du  Mont-Blanc. Une partie de l’eau de Megève atteindra la Camargue mais  nul ne peut dire d’où arrive exactement  le flocon. Son circuit a pu être très court ou très long, en distance comme en durée.

 

Schéma sans queue ni tête des cycles de l’eau :

Dans la nature

Dans un organisme vivant

Voyage aérien

Descente sur terre

Voyage terrestre

Montée aux cieux

Circulation à l’extérieur du corps

Absorption par le corps

Circulation dans le corps

Rejet à l’extérieur du corps

 

 

L’homme au fur et à mesure de ses inventions et de l’accroissement de sa population a modifié de plus en plus intensément la circulation terrestre de l’eau.

Et pour tenter de solutionner les problèmes qu’il perçoit sous le vocable anonyme « le changement climatique » il est jugé "indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile. » et donc de s’ingénier à modifier au mieux de ses intérêts la circulation terrestre de l’eau."

 

Un congrès dans un paysage aussi réputé que celui de Megève devrait inciter à prendre le temps de retrouver le geste simple et universel de regarder l’aspect du ciel.

 

Cycle eau Megeve cieux avionneux

A droite le Mont-Blanc vu du Haut Val d’Arly savoyard, Megève invisible entre les montagnes du plan central.

 

Naturellement, les montagnes du Val d’Arly se recouvrent de neige en hiver.

Depuis quelques dizaines d’années s’ajoute à cette neige naturelle de la neige provoquée par l’homme, la neige dite  « de culture ».

Un bon skieur ressentira des sensations un peu différentes en la skiant. En annonçant les hauteurs de neige les  stations ne précisent plus l’origine de la neige et encore moins les proportions entre neige naturelle et neige « à canon ».

 

Sur chacune des photos du montage ci-dessus ces nuages raides peuvent être considérés comme des nuages de culture car réalisés par la nature suite à un apport de l’homme, bien qu’involontairement dans ce cas. Ces nuages apparaissent sous les couloirs aériens trop fréquentés. Je les ai nommés aviocordes pour pouvoir en parler plus aisément auprès de tout un chacun aussi bien que des scientifiques, des politiques, des membres du gouvernement ou de la DGAC.

 

Autres exemples d’aviocordes : http://www.eauseccours.com/article-28481860.html

 

Cycle eau Megeve fonte des glaces

Ciel trop pâle, Mont-Blanc et toitures trop largement brillants.

 

L’air n’est plus le même, la lumière non plus, les adrets et les ubacs sont moins nettement marqués. La fonte des glaces est accélérée.

 

http://www.eauseccours.com/article-acceleration-de-la-fonte-des-glaciers-actualites-et-experiences-montrant-l-importance-du-role-de-l-humidite-56367708.html

 

Cycle eau Megeve Planete Avionie

Ces nuages sans cesse plus nombreux ont déjà commencé à entraver la libre circulation aérienne de l’eau, et donc d’avoir des répercussions sur les précipitations et le climat, il est urgent d’en prendre conscience.

 

Photos à l'appui, patiemment récoltées quotidiennement sur Marseille, Annecy, le Mont-blanc,  je peux affirmer qu’il n’y a eu en ces lieux

 

Aucun jour d’authentique beau temps depuis le 1er janvier 2010

et qu’il n’y en aura plus aucun tant que trop d’avions voleront.

 

http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

 

Cycle eau Megeve avenir Megeve

Le ciel de Megève est avionneux et perturbera très vite l’agriculture et le tourisme (Cf. aussi les photos du début de l’article)

 

Cycle eau Megeve avenir Annecy

Le ciel d’Annecy est de plus en plus avionneux et perturbera les JO de 2018 s’ils sont accordés à la Haute-Savoie.

 

Cycle eau Megeve avenir Marseille

« Le futur comme si vous y étiez » http://www.eauseccours.com/article-tourisme-a-marseille-un-nouveau-slogan-pour-une-etonnante-strategie-de-communication-48508234.html 

Le ciel marseillais ressemble un peu plus au ciel parisien à chaque augmentation du trafic aérien.

Les plantes et cultures méditerranéennes n’attendront pas le forum mondial de l’eau tenu en 2012 à Marseille pour souffrir et dépérir.

 

 

« Il est indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile »

.

Au sol « Les petits ruisseaux font les grosses rivières »

En l’air les petits voyages et les petits transits d’objets superflus font les grosses aviocordes »

 

A chacun de prendre ses responsabilités face à l’excès de trafic aérien perturbateur de l’organisation naturelle des cycles de l’eau

 

 

Partager cet article

Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article

commentaires

Peach78 23/09/2010


Témoignages de vacances à l'étranger sans avion depuis quelques années.

Programme initial : Avion Paris-Berlin, Train Berlin-Prague, train Prague-Florence, avion Florence - Paris. (délirant en deux semaines)

Programme final : train Paris-Berlin, train Paris-Prague, bus Prague -Nuremberg, train Nuremberg - Paris. 5 jours à Berlin, 8 jours à Prague, 1 journée de transit à Nuremberg en Bavière.

Et pas non plus de voiture utilisée !

Et bien, mon ami fan de l'avion a bien apprécié car on a pris le temps de parcourir et de visiter chaque ville au lieu de passer en courant. De plus l'étape ajoutée (par obligation, longueur de
trajet) à Nuremberg, par hasard, nous a fait découvrir une autre ville très jolie. Le train, confortable, nous a permis de rêvasser et de jouer à plusieurs, de rencontrer des gens.

Il est d'accord pour faire pareil l'année prochaine, sur la 2ème moitié du circuit ! (Florence).

Il suffit d'essayer. Le voyage prend tout son sens, il n'y a plus "consommation du pays" mais "rencontre du pays", et en même temps satisfaction de ne pas avoir contribué aux aviocordes.

Quelques achats locaux dans les commerces de proximité et le tour est joué pour qu'il y ait moins d'avions en vol. (du moins sur ce où on a une marge en tant que citoyen-consommateur !)


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens