Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 20:00

Quoi de neuf dans l’immuable cycle de l’eau depuis la première évocation de son existence en 1580 par  Bernard Palissy dans son livre : « Discours admirables, de la nature des eaux et fontaines,  tant naturelles qu’artificielles,… » ?

 

Google images rassemble  une profusion de schémas du cycle de l’eau, pédagogiques, adaptés à chaque âge, à colorier, avec étiquettes à compléter, du plus classique ou plus sophistiqué :

 

cycle eau nature

Exemple de schéma du cycle de l’eau dans la nature

 

cycle eau utilisations humaines 

Exemple de schéma du cycle de l’eau incluant l’utilisation de l’eau par l’homme

 

 

 cycle eau coupe et 3D

Exemple de schéma du cycle naturel de l’eau avec vue en coupe et illusion 3D (perspective)

 

 

 Jean-Pierre Chalon, conseiller pour la communication scientifique à Météo France Toujours un temps d’avance, insiste sur le rôle du vent et des aérosols de particules : "Pour qu'un nuage apparaisse, le vent doit soulever de grandes quantités d'air humide jusqu'à des altitudes où la vapeur d'eau se condense. Il doit aussi transporter des aérosols, des particules sur lesquelles se forment les gouttelettes et les cristaux de glace." Dossier pour la Science n°78 de janvier à mars 2013, Vents et nuages - La physique du ciel 

 

 

 

cycle eau canons à neige

Les canons à neige ou enneigeurs raccourcissent le cycle de l’eau en supprimant la phase d’évaporation naturelle

La conscience humaine commence à réaliser que la suppression longtemps anarchique des zones humides, l’artificialisation galopante des sols, la canalisation à outrance des eaux de ruissellement ou encore la déforestation excessive peuvent avoir  un impact sur la régularité des cycles de l’eau en perturbant les phases d’évaporation et de retour à la mer.

 

 

cycle eau avion

Les pots d’échappement des avions font office de canons à glace en haute altitude

4 février 2013, département des Bouches-du-Rhône, au troisième jour d’un très violent mistral le ciel est toujours encombré d’aviocordes en tous sens,  nuages de culture issus du trafic aérien et semblant ne plus obéir aux vents.

 

La véritable nouveauté dans l’immuable établissement du cycle de l’eau est l’injection massive, au-delà de l’altitude de la plupart des nuages, d’une eau non pas évaporée mais produite dans la réaction chimique de la combustion du kérosène. 

 

Au sol, dans le cycle naturel de l’eau, « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

Dans le ciel les milliards* de bonnes raisons annuelles d’utiliser l’avion ont conduit à l’apparition des nuages de culture.

* 2003: 1,7 milliard de passagers, 2011: 2,6 milliards, 2012: 2,974 milliards, 3,6 milliards de passagers prévus pour 2016 par l’association internationale du transport aérien (IATA) – Fret : 29,6 millions de tonnes en 2011 et 34,5 millions de tonnes espérés pour 2016)  - Essor exponentiel du trafic aérien, puissance de 2 à la folie http://www.eauseccours.com/article-puissances-de-2-a-la-folie-62653891.html

 


cycle eau terre et avionie

Exemple Google images de schéma du cycle de l’eau intégrant, en arrière-plan et sans explication,  les nuages de culture générés par le trafic aérien actuel

L’authentique bleu du ciel a disparu.

Le pâle soleil est situé derrière le voile d’aviocirrus.

Le long nuage raide est une aviocorde apparaissant sous les couloirs aériens trop fréquentés.

 

Le voile d’aviocirrus est devenu la principale composante du toit repérable à l’œil nu de la serre qui nous fait de l’effet :

http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

Pluie sans nuages et exemples d’aviocordes :

http://www.eauseccours.com/article-pluie-et-nuages-par-beau-temps-au-dessus-d-un-des-plus-beaux-villages-de-france-70038823.html

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

particules 22/03/2013 22:56

d'accord pour le cycle de l'eau et des particules mais sur mon blog je donnerai des liens tendant à apporter des preuves du lien entre précipitations et activité solaire

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens