Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:03

Samedi 19 mars 2011

Promenade bucolique autour de St-Antoine l’Abbaye, village médiéval niché au cœur des collines iséroises voisines de la Drôme, labellisé par « les plus beaux villages de France » depuis  le 10 avril 2010

pluie avion

 17h02 dans le ciel bleu azur, façon crayon de couleur des dessins enfantins, un très gros avion passe en toute discrétion à cette heure de la journée (la nuit, le bruit de fond produit est très perceptible)


 

pluie gouttes

17h05, réflexions entre pèlerins « C’est bizarre, le ciel est bleu et on dirait qu’il pleut ! » « Ne t’inquiète pas, tout ce qui tombe du ciel est béni 

 

pluie rayon irisé
17h08 quelques gouttes encore dans un air épais et irisé

 

pluie aviocorde
17h35, avion après avion l’aviocorde s’est formée

 

pluie croisement aviocordes
18h14 croisement d’aviocordes en pleine nature, indépendamment du sens du vent

 

pluie aviocorde 18h26
18h26 le jour décline, moment idéal pour se rendre compte de l’importance du trafic aérien entraînant, très en dessous du passage des avions, la formation de longs nuages de culture qui soulignent  les couloirs aériens : les aviocordes. 18h28 Trois avions visibles simultanément sur la même route aérienne.

 

pluie aviocorde 18h35
18h35 Les petits ruisseaux des collines grossissent le fleuve Rhône en aval ; le passage incessant des avions en haute altitude alimente les aviocordes en aval.

 Peut-être une méditation à proposer aux membres de la Communauté de l’Arche abritée dans l’abbaye de St-Antoine ? Plutôt une méditation pour tous.

Pour se débarrasser des aviocordes il suffit de diminuer le trafic aérien http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

  

« C’est bizarre, le ciel est bleu et on dirait qu’il pleut ! » « Ne t’inquiète pas, tout ce qui tombe du ciel est béni 

Tout ce que la nature ou l’homme envoient très haut dans le ciel finit par retomber, cendres du volcan l’année dernière, particules radioactives aujourd’hui même, tous les résidus du trafic aérien chaque jour un peu plus.

Les scientifiques et les politiques tentent de mesurer les quantités et l’importance des choses et des phénomènes avec des unités et des instruments, des axiomes et des idées. La nature se contente de réagir, essaie de s’adapter au présent, privilégiant pour cela l’espèce à l’individu.  Il suffit de regarder ce qu’elle montre pour comprendre.

Quel que soit le moyen de la prise de conscience il convient d’accepter  les limites vitales et y adapter ses comportements ou mourir. Autrement dit il convient de retrouver la conscience qu’une limite vitale ne se recule pas, on n’y touche pas, on ne s’en approche pas trop, on peut la considérer comme sacrée si cela aide à l’accepter et à mieux profiter de son cadre de jeux possibles.

Les rejets du trafic aérien se répartissent autour de la terre entière modifiant la réception de la lumière solaire et l’organisation des cycles de l’eau.

Les rejets du trafic aérien retombent sur la terre entière empoisonnant les airs, les terres et les eaux.

Planète Avionie, la vie n’y est pas adaptable ou très peu. Actuellement la vie terrestre dépérit. On n'y échappera pas, le trafic aérien doit diminuer. http://www.eauseccours.com

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Khella 07/04/2011 13:54


Très intrigante la 2ème photo "réflexions entre pélerins", ont dirait des particules chimiques (chemtrails) style "morgellon".
Mais cela ne ressemble pas à des filaments, très bizarre en tous cas.
Cordialement.


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens