29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 23:15

(Veuillez excuser les variations de la couleur du fond et des surlignages du texte, indépendantes de ma volonté)

 

Vendredi 29 juin 2012, fin d’après-midi

Comptine pour repas de demain

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,

 

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,

 

Une cuillère pour maman,

Une cuillère pour papa,

Une cuillère pour les abeilles,…

 

On nous le rabâche depuis des mois, des années même, les abeilles disparues, un tiers de nos aliments habituels manqueront dans nos assiettes.

 

Et voilà qu’aujourd’hui, en fin d’après-midi on nous annonce qu’au nom du principe de précaution, avec sans doute encore en  tête la pression des pétitions et autres pressions de la vox populi et de nombreux élus, en grande partie rameutés par l’UNAF et la FNE, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’AgroAlimentaire et de la Forêt, préférant les idées reçues à la réalité du terrain, sans aucun doute croyant bien faire, a décidé  d’interdire immédiatement et définitivement l’usage du  pesticide Cruiser OSR de Syngenta pour les plantations de colza alors même qu’un autre pesticide le Régent de BASF venait d’être blanchi par la cour de cassation de Lyon.

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/phytos-surmortalite-des-abeilles-la-responsabilite-du-regent-ts-definitivement-ecartee-59273.html

 

Ce combat se trompant de cible principale, la véritable protection des abeilles va être retardée, la biodiversité dépérir de plus en plus vite, et l’homme et ses activités économiques avec.

 

La vie sur terre dépend d’une part de la réception en quantité suffisante de la lumière solaire en rayons parallèles et d’autre part d’un bon établissement des cycles de l’eau. C’est cela qu’il faut rétablir au plus tôt pour que les abeilles ne soient plus désorientées et que la vie terrestre reprenne plus normalement :

 

Vendredi 1er juin 2012

de :

jacquesfabry

A :

liste

date :

01/06/12 à 16h42

objet :

Retrait annoncé du Cruiser une mesure très insuffisante pour éviter la désorientation des abeilles

Jacques Fabry, intervenant à Apimondia 2011
tél.: 06 74 59 34 88 site: www.eauseccours.com

Monsieur Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire,

Madame Nicole Bricq, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie,

Monsieur Richard Thiéry, directeur de l’ANSES Sophia Antipolis,

Madame Magali Chabert, chercheuse ANSES, abeilles,

Madame Catherine Allex, responsable Syngenta, abeilles, (puis a été informés Laurent Péron,  puis Denis Tardit
Monsieur Gérard Bapt, député PS,

Les médias annoncent aujourd’hui le retrait imminent du pesticide Cruiser suspecté de désorienter les abeilles dans leur retour à la ruche.

Je voudrais attirer une nouvelle fois votre attention sur le fait que cela ne suffira pas à stopper la désorientation des abeilles qui sont, de plus en plus souvent et sur un territoire grandissant, déroutées mécaniquement, biologiquement, accidentellement par une luminosité devenue inadaptée à leurs ocelles autant qu’à leurs yeux à facettes. De plus l’assombrissement global nuit au rendement de leur butinage ainsi que les changements climatiques en cours. Sans compter la nouvelle violence des orages qui menace les ruches elles-mêmes.

D’abord retrouver une réception normale de la lumière solaire et des cycles de l'eau, ensuite seulement tous les efforts en cours pour aider les abeilles seront couronnés de succès.

26/03/2012 http://www.eauseccours.com/article-ou-vont-les-abeilles-qui-disparaissent-vraiment-102309578.html

29/05/2012 http://www.eauseccours.com/article-abeilles-a-vendre-106021118.html

Merci de me contacter. Je souhaiterais vous montrer mes nouvelles photos et vidéos d’insectes désorientés par la lumière et vous informer de mes plus récentes démarches auprès de la Commission Européenne.

Très sincèrement

Jacques Fabry

 

 

 

Lundi 18 juin 2012 de 12h à 12h30, Paris

Rencontre avec Maud Lelièvre, conseillère technique de Nicole Bricq, ministre éphémère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie aujourd’hui remplacée par Delphine Batho

Cruiser interdit abeilles Maud Lelièvre

Culbute de scarabée avec caillou sur le dos, culbutes d’abeilles à l’envol ou en approche d’atterrissage, 1er et 14 juin 2012, et 22 mai 2012, (C’est plus impressionnant sur les vidéos montrées)

 

Cruiser interdit abeilles UNAF Montparnasse

8 juin 2012, 10h40, abeilles mortes  et culbute d’abeille, Montparnasse, rucher en partenariat avec l’UNAF (C’est plus net en vidéo)

Extrait 1 : Disparition accidentelle et massive des abeilles et des autres insectes

Une alerte majeure pour toutes les pertes de biodiversité simultanément en cours

Etablir un suivi des résultats des implantations de ruches en ville ou dans des parcs naturels : disparition des abeilles, essaimages, nourrissage, quantité de miel par ruche, longévité. Suivi indépendamment des apiculteurs.

Extrait 2 : Intensification de la fréquence, de la durée et de la violence des orages

Et autres conséquences aux coûts exorbitants d’un trafic aérien trop volumineux

25/10/2011 http://www.eauseccours.com/article-vigilance-nuages-de-culture-pour-des-alertes-meteos-et-des-zones-inconstructibles-plus-precises-87214137.html

Se demander, pour chaque événement météorologique susceptible d’être qualifié de « catastrophe naturelle », pour le rendement des énergies renouvelables, pour certains accidents par éblouissement, pour le chômage dans les professions liées à un ensoleillement optimal, pollution air,… quelle est la part des nuages de culture ?

 

Mercredi  20 juin 2012

Extrait du courriel envoyé à 15h17  au Conseil régional Rhône-Alpes et aux responsables de l’UNAF

Objet : à lire avant signature partenariat abeilles sentinelles de l'environnement

Monsieur Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes,

Monsieur Olivier Belval, Président de l’UNAF,

 

Je souhaiterais pouvoir, avant la signature de la convention de partenariat « sentinelle de l’environnement » que vous vous apprêtez à signer après-demain, attirer votre attention* sur le fait que les abeilles ne butinent désormais que dans un rayon nettement inférieur à trois kilomètres, que la durée de leur butinage journalier est diminué par l’assombrissement global et la nouvelle météo et enfin qu’elles sont de plus en plus désorientées  (chute sur le dos, culbutes, vol en zig-zag, choc dans obstacle, vol ascensionnel sans fin vers le ciel) par une lumière de moins en moins souvent adaptée à leur vision. Et également que les sorties hivernales sont devenues plus fréquentes et anarchiques.

* Monsieur Henri Clément que j’ai rencontré plusieurs fois est au courant depuis le jeudi 19 février 2009

 

Il me semblerait judicieux, que dans un partenariat où l’abeille est considérée comme une « sentinelle de l’environnement», pour lequel  « …la vente de ce miel est interdite. Le but de ce programme non lucratif est de sensibiliser le public aux mortalités des abeilles… »  le risque soit vraiment pris et explicité qu’il peut arriver que la ruche ne produise pas ou très peu de miel.  En particulier stipuler que «L’entretien et le suivi de ce rucher » dans cet environnement en « l’absence de traitements phytosanitaires agricoles »  devrait se limiter à assurer la santé et le déparasitage des abeilles à l’exclusion de tout nourrissage, les ruches durant l’hiver devant rester sur le site pour que  « les abeilles restent à l’abri dans la ruche en consommant leur réserve de miel » au risque de mourir si leur récolte a été insuffisante.

http://www.abeillesentinelle.net/tous-savoir-sur-le-programme-abeille.html#Q_convention

 

 

Vendredi 22 juin 2012

« Apidays », opération « Le bonheur est dans la ruche », miellerie de la ville de Marseille

Cruiser interdit apidays 2012 Marseille

Christophe Longre, Délégué territorial Bouches-du-Rhône, GrDF

Nathalie Boyer, Chargée de missions France, UNAF, abeille sentinelle de l’environnement

Laure Agnès Caradec, 29ème adjointe du maire de Marseille, Parc, Jardins, Espaces naturels, piétonisation

J’ai écrit à Madame Caradec que je n’ai pu approcher sur place, j’ai échangé quelques mot avec Madame Boyer et Emmanuelle Diezma, Responsable collectivités locales de GrDF m’a suivi à la facile découverte des abeilles en détresse dans les allées du jardin botanique du parc Borély.

 

Autrefois au fond des puits de charbon, le malaise ou la mort des canaris, sentinelles de l’environnement dans leur cage posée au sol, prévenaient les mineurs de la présence inodore et invisible du CO2, gaz mortel par asphyxie, plus lourd que l’air. Perte de temps, pertes financières, qu’importe il ne s’agissait pas de remplacer les canaris ou de les surélever encore un peu, encore un peu, il fallait dans l’instant quitter ce boyau devenu dangereux, même s’il contenait  le meilleur filon.

Dans notre monde de l’image la tendance est à la tricherie même avec les abeilles, même avec ce que nous montrent ces sentinelles du désastre environnemental dans lequel nous agonisons.

La réalité là, maintenant, en pleine campagne bio ou pas, comme dans les zones labellisée sans pesticides, villes ou parcs de nature protégée, c’est que  les abeilles stressées par le climat en Avionie, éblouissant, assombri, à la fois brûlant et froid, trop sec et trop humide, ne s’éloignent plus guère de la ruche et consomment le miel pratiquement au fur et à mesure qu’elles le produisent ne laissant pratiquement rien pour l’apiculteur et nos tartines. Il faut s’attendre à une hausse du prix du miel, qui masquera encore un peu la pénurie et le défaut de pollinisation en cours et à venir. L’UNAF sera bien amenée, bon gré mal gré, à reconnaître que 1700 g de miel par ruche pour certains ruchers urbains ce printemps est très éloigné des 50 kg vantés il y a peu.

 

Jeudi 28 juin 2012, Provence

La désorientation des abeilles indique une pollution chronique de l’air

Cruiser interdit soleil géant

Quelle heure est-il en cette très longue journée ensoleillée de début d’été en heure d’été ? 19h48, et déjà plus envie de jouer dans la piscine ou de brochettes dehors entre amis et plus d’insectes sur les fleurs

 

Comptine pour la santé d’aujourd’hui

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pollué pour les abeilles,

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pollué pour les oiseaux,…

 

Un bol d’air pollué à la mer,

Un bol d’air pollué à la montagne,

Un bol d’air pur nulle part.

 

 

Un bol d’air pollué à la mer et une mesure actuellement inutile pour y remédier.

« Pollution de l’air : des autoroutes à 90km/h - Le préfet de région cible les axes périurbains des Bouches-du-Rhône. Nouvelle limitation de vitesse dès le 1er juillet (2012).»

23/06/2012 http://www.laprovence.com/article/a-la-une/pollution-de-lair-des-autoroutes-a-90-kmh

 

Un bol d’air pollué à la montagne et un déni du problème.

 « La plainte contre l'état pour non-respect de la loi sur l'Air, déposée par plusieurs associations et 80 plaignants vient d'être classée sans suite par le procureur de la République. »

23/06/2012 http://www.arsmb.com/index.php?fname=news.php&news_type=11#180

 

Un bol d’air pur nulle part.

ATTENTION aux malaises à l’effort durant les vacances, bêtes et humains de tout âge.

Pour espérer retrouver un peu d’air respirable, le plus urgent n’est pas de s’attaquer aux moteurs diesel ou au chauffage au bois mais à permettre la dispersion des particules émises en brisant le voile d’aviocirrus qui, outre la décantation de son humidité et de ses polluants, fait office de couvercle et refoule ces particules vers le sol.

 

Vendredi 29 juin 2012, Provence polluée par un trafic aérien trop volumineux

Cruiser interdit air pollué

05h53, heure idéale de départ pour une randonnée en montagne

17h34, heure idéale pour se dorer sur la plage

 

Météo de vos vacances

26/06/2012 http://www.eauseccours.com/article-cette-meteo-qu-on-nous-cache-cette-meteo-qu-on-se-cache-107441035.html

Partager cet article

Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article

commentaires

Peach 03/07/2012

Je vis maintenant dans un pays ou il y a très très peu de pollution aérienne.

C'est en retrouvant ce que j'avais perdu que je me rends compte... combien j'avais beaucoup perdu !

Le sentiment d'être en vacances... au quotidien !

L'âme nourrie (en partie) par la beauté de la vraie lumière, les ombres du gravier sur le chemin, le dégradé de vert sous les feuilles des arbres, les insectes qui virevoltent dans une forêt
vivante, en fin d'après-midi à l'heure de profiter des terrasses, le temps semble s'écouler et emplir l'air de sérénité, de plénitude...

L'air léger, ni trop froid, ni trop chaud, qui vous fait sentir l'odeur de la pluie, l'odeur de la nuit , l'odeur des heures. Le ciel dont je vois la voûte maintenant, sphérique, avec les nuages
qui passent plus libres, donne un sentiment de solennité, une majesté.

Cette ambiance incomparable ! Les piques-niques permis, les barbecues permis, les robes et sandales permises, les baignades permises, les activités de plein air en famille ou entre amis, permis
!!!

J'ai rencontré un habitant de ce pays qui avait passé quelques années en Europe et s'était réjoui de toutes les facilités à voyager en avion par rapport à son pays... et à voir plus de choses
différentes.

Je n'ai pas pu lui dire combien moi je préférais son pays même avec ce niveau de restriction aérienne.

Vous imaginez, avoir le sentiment d'être comblé par la beauté d'un environnement plus sain, avoir accès à toutes ces activités de plein air chez soi, sans prendre l'avion, bref, sans voyager... ça
peut sembler incroyable.

Je me sens en vacances toute l'année.

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog