25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:00

Neuf Vigilances Météo opérationnelles

« Neuvième vigilance lancée en 10 ans par Météo France, la vigilance "vagues-submersion" vient compléter un dispositif bien connu du grand public. Canicule, grand froid, vent fort, inondation, orages »

Site officiel du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement http://www.developpement-durable.gouv.fr/Meteo-France-met-en-place-la.html

Liste des Vigilances Météo selon les renseignements contenus dans  la phrase ci-dessus :

        01 - Canicule

        02 - Grand froid

        03 - Vent fort  Vent violent

        04 - Inondation

        05 - Orages

        06 -

        07 -

        08 -

        09 - Vagues-submersion

« dispositif bien connu du grand public » Saurez-vous compléter cette liste en quelques secondes ?

Le vendredi 21 octobre 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Jean-Paul Kihl, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises, et François Jacq, Président Directeur Général de Météo-France, ont présenté à la presse la Vigilance Météo  Vagues-submersion. Pour renforcer l’importance de cette annonce des présentateurs météo réputés étaient là : Louis Bodin, Laurent Romejko et Philippe Verdier, Alex Goude, et Christophe Person, respectivement de TF1, France 2, M6, et BFM TV.

Les pictogrammes et le descriptif des alertes en rapport avec les Vigilances Météo sont reportées sur une carte récapitulative : la  carte de vigilance actualisée deux fois par jour, à 6h et 16h, beaucoup plus en cas d’épisodes météo dangereux en cours

Il existe une carte Vigilance crues qui ne fait pas partie de la liste des Vigilances Météo car la montée des eaux ne dépend pas uniquement d’un risque de fortes précipitions locales : Vigilance Pluie-inondation (06), ou se produisant en amont : Vigilance Inondation. Les cours d’eau peuvent aussi déborder lors de la fonte des neiges ou par suite de la rupture d’un barrage.

Les deux Vigilances manquantes sont pour des risques principalement hivernaux : Vigilance Neige-verglas (07) et Vigilance Avalanche (08).

 

A créer : une Vigilance « nuages de culture » pour une alerte  météo  « Phénomènes amplifiés »

Vigilance météo canons à neige

Neige sauvage et neige de culture, toutes deux neiges naturelles

Qui peut encore douter de la capacité des canons à neige, pourtant de plus en plus frêles d’aspect,  à enneiger une piste de ski lorsque les conditions météo permettent leur fonctionnement ?

Les professionnels de la neige insistent sur le terme « neige de culture »  pour désigner une neige où la seule intervention de l’homme est l’ajout  volontaire d’eau  pulvérisée à un endroit donné.

 

Vigilance-meteo-aviocorde.jpg 

AVIOCORDE, nuage de culture apparaissant sous les couloirs aériens trop fréquentés

Bien que sans intention de nuire, uniquement par une trop importante utilisation des avions de ligne, l’homme provoque des nuages de culture en aval  des couloirs aériens, nuages de grosseur variable, de très discrète à monstrueuse, nuages tout en longueur, apparemment  stationnaires : les aviocordes.


Vigilance Orages

« Par certaines conditions, des orages peuvent se régénérer, toujours au même endroit, provoquant de fortes précipitations durant plusieurs heures, conduisant à des inondations catastrophiques. »http://france.meteofrance.com/html/vigilance/guideVigilance/dm_orage.html

Une de ces conditions permettant à des orages de se régénérer, « toujours au  même endroit, provoquant de fortes précipitations durant plusieurs heures et conduisant à des inondations catastrophiques » est la présence des aviocordes.  

Peut-on alors toujours parler de catastrophe naturelle pour ces orages ? Qui en remboursera les dégâts ?

Ces orages de culture peuvent survenir en des lieux et des dates jusque-là improbables pour l’apparition d’orages.

Les aviocirrus (cirrus de culture engendrés par le trafic aérien  à l’altitude de vol) unis en un large voile et les aviocordes peuvent aggraver ou minimiser tous les phénomènes météos pris en compte dans chacune des neuf Vigilances Météo officielles. Prendre conscience de l’existence de ces nuages de culture est la première étape pour espérer retrouver des situations météo moins dépendantes des influences humaines.

 

Pour faire prendre conscience des impacts du trafic aérien, tout en évitant des alertes injustifiées, décrédibilisant le système, ou au contraire des alertes sous estimées, mettant en danger les biens ou la vie d’autrui, il serait raisonnable d’organiser une Vigilance météo « Nuages de culture » conduisant à des alertes « Phénomènes amplifiés » signalées par un pictogramme nuançant les pictogrammes existants sur la carte de vigilance.


 

Cartographie des zones dangereuses interdites à la construction

« Cette vigilance est le signe d’un changement climatique qui va nous obliger à revoir les plans d’urbanisme et à reconsidérer les politiques de l’état, notamment en déclarant non constructibles certains terrains qui ne l’étaient pas jusqu’à présent, mais qui sont désormais exposés aux intempéries »avertit Nathalie Kosciuskko-Morizet en parlant de la vigilance Vagues-submersion

 

Nouveau danger reconnu, nouvelles décisions préventives pour soi et pour les autres, quoi de plus logique ?

Quand on ne peut agir sur la cause du danger, on cherche à s’éloigner de la zone à risques.

Les inondations qui ont suivi la tempête  Xynthia (qui a sévi dans la nuit du 27 au 28 février 2010 en Vendée et en Charente-Maritime) ont mis en évidence le grave problème des populations qui se réveillent sinistrées dans une zone où elles se croyaient en sécurité.

 

Les populations qui vivent sous un couloir aérien sont dans la situation de la célèbre grenouille qui nage dans l’eau d’une casserole mise à chauffer à feu doux.

 

Si l’augmentation du trafic aérien se poursuit au rythme prévu , les populations vivant sous les principaux couloirs aériens verront leur environnement  de plus en plus chamboulé puis leur vie menacée. Et il faudra bien alors choisir entre réduire le trafic aérien ou interdire de construire sous ces routes aériennes  trop fréquentées.

 

Les cartes des routes aériennes sont en consultation libre sur internet bien que le cheminement pour les trouver ne soit pas des plus simples. A remarquer la rapide fréquence de leurs mises à jour.

 

Accès aux cartes des routes aériennes

Carte de croisière de l’espace supérieur

Ouvrir la page du Site du Service de l’Information Aéronautique (SIA) : https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/html/frameset_aip_fr.htm

Ouvrir le dossier bleu  en bas à gauche  Manuel d'Information Aéronautique(GEN, ENR, AD)

Choisir Manuel d'information Aéronautique GEN-ENR-AD en vigueur

Choisir EN-ROUTE (ENR)

Choisir ENR 6 CARTES EN-ROUTE

Choisir ENR 6.2 Carte de croisière espace supérieur , accepter d’ouvrir la page sans craindre un fichier malveillant et, la page 1 étant blanche,  consulter la page 2

 

Un site pour obtenir en clair les coordonnées des waypoints (points de route) aux noms étrange pour le néophyte  (MOBLO , ADITA, TERPO, …) et les visualiser sur une carte géographique : http://www.opennav.com

 

Le trafic aérien sans limite de volume est devenu la principale cause des dérèglements climatiques.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog