Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 08:40

Juin 2013, parmi les articles traitant des pesticides et de la disparition des abeilles, cette affirmation en gros titre fait le buzz sur le net :

« Le quart des abeilles mortes à cause des semences enrobées »

Le journaliste canadien Martin Médard, primé en 2012 par l’ACRA (Association des Communicateurs et Rédacteurs de l’Agroalimentaire) précise que dans les données  présentées le 29 mai 2013 par Olivier Samson-Robert, un étudiant de l’Université Laval,  près de 25 % des cadavres d’abeilles retrouvés en période de semis dans la région de Saint-Hyacinthe à proximité des champs ensemencés de graines enrobées, maïs et soja, contenaient une dose mortelle de néonicotinoïdes.

http://www.laterre.ca/environnement/le-quart-des-abeilles-mortes-cause-des-semences-en/ 

En illustration la photo prise et légendée par Olivier Samson-Robert

 

blanc éblouissant drap Olivier Samson Robert d3a5a08cb47f1

« Un drap blanc positionné devant les ruches permettait de compter les mortalités. Après autopsie, près de 25% des abeilles mortes contenaient des néonicotinoïdes. » 

Le titre racoleur, incite fallacieusement à penser que 25% de toutes les abeilles sont tuées par les pesticides systémiques.

Le texte du journaliste permet seulement de conclure que plus de 75% des abeilles retrouvées mortes en période de semis dans la région de Saint-Hyacinthe à proximité des champs ensemencés de graines enrobées ne contenaient pas une dose mortelle de néonicotinoïdes. Le pourcentage des abeilles mortes par rapport à la population totale des abeilles est inconnu.

La photo prise par l’étudiant scientifique fait référence à la population d’une seule ruche (avec nécessairement quelques abeilles de passage). La formulation de la légende ne permet pas de conclure sur la cause de la mort des abeilles autopsiées.

Un témoin attentif ou une caméra de surveillance auraient permis de montrer qu’en fait l’utilisation d’un drap blanc rendait cette expérience mortelle pour un grand nombre d’abeilles sortant de la ruche ou y rentrant.

Car, c’est un fait inéluctable, chaque fois que la luminosité du sol, pour une raison ou une autre, devient plus intense que celle émanant du ciel, les ocelles supérieurs leurrés entraînent le retournement brutal de l’insecte en vol, provoquant ainsi des chutes qui peuvent devenir fatales par traumatismes, épuisement à se relever ou stress trop intense.

 

Quelques exemples :

Abeille sur neige : http://www.dailymotion.com/video/xxyulg_abeille-stressant-salto-arriere-sur-neige-4-mars-2013_animals#.Ucfogfk9LuJ

Fourmi sur le zinc d’un bar : http://www.dailymotion.com/video/xszklj_piege-lumiere-fourmi-ailee-salto-arriere_animals#.Ucfoo_k9LuJ

 

Abeilles à l’envol de la ruche : http://www.dailymotion.com/video/xzaq78_abeilles-desorientees-chutes-en-serie-au-decollage-23-mars-2013-avi_news#.Ucfoxfk9LuJ 

Abeilles par temps pluvieux : http://www.eauseccours.com/article-les-abeilles-sont-capables-de-decisions-individuelles-et-collectives-118184265.html

 

blanc éblouissant sols variés

Neige, planche d’envol et planche de désherbage, carrelettes, autre revêtement de sol devant la ruche peuvent de plus en plus fréquemment devenir plus lumineux que le ciel et entraîner alors une chute mortelle des abeilles.

 

blanc-eblouissant-fleurs.jpg

Les cirrus d’altitude provoqués par le gel de l’eau créée dans la combustion du kérosène (aviocirrus) perturbent le cheminement de la lumière solaire. Les reflets deviennent démesurés, les feuilles, les brins d’herbe, les pétales de fleurs peuvent devenir trop brillants et provoquer la désorientation des abeilles et des très nombreux autres insectes diurnes ou nocturnes munis d’ocelles.

Les apiculteurs savent qu’une ruche en bonne santé fonctionne mal dans la lumière d’une serre.

Hors nous sommes actuellement dans une serre géante qui modifie la réception de la lumière et les cycles de l’eau : http://www.eauseccours.com/article-reperer-la-serre-qui-nous-fait-de-l-effet-112478921.html

Toute expérience scientifique en extérieur espérant comprendre la désorientation des abeilles sans tenir compte de ce paramètre lumière altérée ne peut que fournir des résultats aléatoires, peu significatifs ou faussés.

Toute tentative de protection des abeilles, sincère, publicitaire ou commerciale, est vouée à l’échec dans l’atmosphère de la planète Avionie.

 

Cette année 2013 est le moment crucial pour ouvrir les yeux, briser le mur du silence et commencer à se débarrasser des nuages de culture provoqués par le trafic aérien, voile d’aviocirrus et aviocordes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article

commentaires

Aurélie Dufour 26/07/2013 15:16

Les abeilles ne sont pas les seules impactées : les papillons ont vu leurs populations fortement décliner en 20 ans :
http://www.ouest-france.fr/actu/societe_detail_-L-inquietante-disparition-des-papillons-de-prairies_6346-2215348_actu.Htm

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens