Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 05:24

Le déneigement, une affaire d’état  

déneigement manteau blanc

Egalité, la neige étend son blanc manteau qui nivelle tout à Chambéry, à Annecy ou à Paris

 

déneigement abeilles mortes sur neige

Liberté, retrouver vite un nid douillet ou mourir (Jeudi 2 décembre 2010, Savoie, fond de vallée)

15/03/2009 http://www.eauseccours.com/article-29075254.html abeilles piégées par neige et soleil

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

déneigement route au noir

Fraternité, mettre la route au noir le plus vite possible, sans trop de sel pour préserver l’environnement

 

09/12/2010 http://www.laprovence.com/article/region/neige-marseille-aurait-elle-le-monopole-de-la-pagaille

Les Marseillais ironisent sur la fermeture de l’aéroport de Paris pour 11 cm de neige,  alors qu’au début de l’année 2009,  François Fillon, 1er Ministre,  jugeait inacceptable l’arrêt de l’aéroport de Marseille pour 50 cm de neige et  qu’une mission d’inspection était diligentée pour examiner le travail des élus locaux.

 

10/12/2010 http://www.leparisien.fr/transports/neige-segolene-reclame-les-excuses-de-fillon-10-12-2010-1185685.php

Ségolène Royale, Présidente de la région Poitou Charente souhaite que François Fillon, à nouveau 1er Ministre,  présente des excuses publiques pour cause du « mélange d'inertie coupable, d'indifférence, d'incompétence» dont aurait fait preuve son gouvernement dans la gestion de l’ouverture des routes parisiennes envahies par la neige.

Autre phrase assassine «Le gouvernement est responsable de ce qui s'est passé puisque tout prouve aujourd'hui qu'il avait les informations nécessaires»

 

11/12/2010 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/12/10/01016-20101210ARTFIG00638-neige-sarkozy-admet-un-decalage-de-l-action-de-l-etat.php

Nicolas Sarkozy, Président de tous les Français, cherche à  tempérer la situation : «Ce que nous allons essayer de comprendre dans les quelques jours qui viennent, c'est pourquoi, quand il y a des circonstances météorologiques un peu particulières, nos services fonctionnent bien mais avec un décalage de deux ou trois jours».

 

 

Le déneigement, une question de place

 

"Pour ramasser la neige, il faut d'abord qu'elle tombe »

                                                          11/12/2010 Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie

 

Pour bien ramasser la neige, il faut d’abord avoir fait de la place !!!

 

Par chance, sauf pour les abeilles qui ne savent plus si elles doivent hiverner ou sortir, ou pour les nerfs des responsables des pistes de ski, un redoux a très vite suivi l’épisode neigeux de la semaine dernière.

 

Imaginons une quinzaine de centimètres de neige séjournant ne serait-ce qu’une semaine en ville, n’importe laquelle du nord au sud, elles ont maintenant des équipements semblables.

 

Comment déneiger au milieu des multiples obstacles destinés à canaliser les piétons et les voitures, au milieu des conteneurs poubelles, des bornes d’information, des canisettes, au milieu des bancs publics, des parcmètres ou des abris bus ? Comment déneiger au milieu des voitures en stationnement ? Comme déneiger sans interrompre la circulation de jour ou de nuit ?

 

En station de ski le stationnement est généralement interdit la nuit dans les zones qui doivent être raisonnablement déneigées pour la journée, la circulation nocturne est minime, les obstacles routiers et/ou de fleurissement sont mobiles, sortis au printemps et remisés avant l’hiver. En outre ces stations disposent d’un large fossé pour entreposer aisément jusqu’à sa fonte toute la neige dégagée du centre-ville au fil de l’hiver.

 

Le déneigement n’est pas qu’une question de quantité de sel

 

Le saviez-vous ?

Paradoxe : Le sel est également utilisé pour durcir, pour geler, les pistes de compétition.

Ecologie : Pour préserver l’environnement, le confort des piétons et la propreté des magasins, les départements montagnards s’engagent de plus en plus  à réduire l’utilisation du sel  sur les routes et au cœur des stations de ski. Exemple en Haute-Savoie avec les mots de Jean-Louis Carret, directeur général adjoint du Conseil général, en charge des routes « La nouvelle politique n’a rien changé, l’an passé, ça aurait été la même chose. »

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2010/12/04/les-conditions-de-circulation-ne-sont-pas-liees-a-la-reduction-du-sel

 

En fait le sel n’est efficace que pour la prévention des pluies verglaçantes ou faibles chutes de neige, l’accélération de la fonte de petites épaisseurs de neige tassée, notamment sur les trottoirs, ou pour, de moins en moins tendance,  « mettre au noir » la chaussée après le déneigement préalablement effectué par les lames des chasse-neige ou les godets des tractopelles.

 

Remarque écologique ou non, selon les points de vue : Si la saumure n'est pas la solution magique du déneigement, il paraît qu’il suffit de parvenir à  mettre un peu de sel sur la queue d’un oiseau pour qu’il se laisse attraper.

 

 

Ne pas se laisser surprendre, une question de précision dans la prévision du temps

 

déneigement croisement aviocordes

Non pas âne du Mt-Blanc mais croisement d’aviocordes au-dessus du Mt-Blanc

29/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-nuage-lenticulaire-mefiez-vous-des-imitations-54656296.html

 

« Simplement l’évènement a eu une intensité, par endroit, supérieure à ce qui avait été prévu (par Météo France).»  

10/10/2010 Thierry Mariani, Ministre des Transports, extrait diffusé, France Inter, journal de 19h

 

Un obstacle sur le cheminement des nuages d’une dépression peut modifier le volume et l’intensité des précipitions de part et d’autre de cet obstacle.

Le Mt-Blanc est un des plus imposants et majestueux de ces obstacles naturels, élément primordial de l’établissement du cycle de l’eau.

Un grand fleuve peut connaître des précipitations différentes d’une rive à l’autre.

 

Sournoisement, s’est installé au-dessus de nos têtes, un réseau d’obstacles de plus en plus volumineux qui modifient l’intensité et la localisation des précipitations normalement attendues : les aviocordes.

Ces aviocordes peuvent aussi être sources d’orages et de giboulées tout le long de l’année.

 

Encore plus sournoisement, le voile d’aviocirrus humidifie et empoussière l’atmosphère, et altère la luminosité.

 

Pour plus de précision, les prévisions météorologiques devraient avoir intégré la présence des nuages de culture qui proviennent d’un trafic aérien trop important.

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

 

Le déneigement, une question de moyens humains, de moyens financiers ou d’efficacité des prières

 

La ville de Chambéry, préfecture de la Savoie, liste dans « Le Dauphine Libéré » les moyens efficaces qu’elle a mis en œuvre, annonce une facture de  déneigement d’un coût supplémentaire de 75 000 €  et insiste sur le côté exceptionnel de cet événement : «  Le plan neige a été activé dès les premiers flocons, mais chacun peut comprendre qu’il n’est pas dimensionné pour effacer en quelques heures un phénomène hors-normes qui n’était pas survenu depuis …quarante ans ! »

http://www.ledauphine.com/savoie/2010/12/09/neige-la-facture-s-eleve-a-75-000-reagissez

Il a été également rappelé aux commerçants qu’il leur incombait de balayer les trottoirs devant leur porte.

Les radios recommandent d’éviter tout déplacement inutile en voiture. Mais il est devenu impensable, même avec les possibilités d’internet de passer tout un hiver en autarcie comme le faisait ce vieux montagnard du Val d’Arly qui, à la question posée sur la foire de printemps

-          « Alors Fanfoué, cet hiver, comment ça s’est passé? »,

répondait avec un haussement d’épaules et l’œil malicieux :

-          « Oh, j’ai pellé la neige et mangé mon cochon ! ».

 

Il convient aussi de déneiger régulièrement ses véhicules et leurs places de stationnement, d’anticiper l’effondrement des toitures par surpoids de neige et de pluie piégée, les dégâts humains et matériels provoqués par les chutes de neige des toits, les dégâts dus aux inondations de fonte.

François Fillon a annoncé lundi 5 décembre 2010 à Cherbourg sa décision de "hâter le processus de reconnaissance de catastrophe naturelle" au bénéfice des victimes des inondations qui ont touché Cherbourg la veille suite à la fonte brutale des neiges. http://www.leparisien.fr/societe/inondations-a-cherbourg-fillon-veut-accelerer-l-aide-aux-victimes-05-12-2010-1178688.php

Mais combien de temps les assureurs continueront-ils à accepter de rembourser sans chercher à savoir la part des intempéries naturelles et celle due aux nuages de culture ?

 

 

Peut-être ces nouveaux assauts de l’hiver sont-ils une réponse divine aux intentions de prière  des habitants  de Fiesch dans le Valais suisse, qui après avoir trop fait, par leur ferveur,  remonter le glacier d’Aletsch qui menaçait d’engloutir leur village en 1678, viennent d’obtenir la bénédiction du pape Benoît XVI pour l’utilisation d’une nouvelle prière destinée cette fois-ci à freiner le recul actuel de ce même glacier.

30/11/2010 http://www.swissinfo.ch/fre/nouvelles_agence/international/Valais:_les_habitants_de_Fiesch_prient_pour_sauver_les_glaciers.html?cid=28921048

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Peach78 06/01/2011 18:51


Nous aussi, à cause des ampoules écos !

D'autant plus que ces ampoules ne respectent pas le spectre lumineux dont nous avons besoin pour notre santé (manque d'une certaine couleur je crois)

Au final, pas si économique et écologique que ça, si tout le monde rachète et rajoute d'autres ampoules ! (c'est un autre sujet) ;-)


Olivier 05/01/2011 08:59


En effet, nous avons aussi équipé notre logement en ampoules de luminothérapie, d'autant plus que les ampoules éco nouvelle génération émettent un rayonnement electro magnétique nocif (ne pas se
tenir à moins d'un mètre).


Peach78 04/01/2011 17:29


En effet. Hier soir le M. Météo de je ne sais plus quelle chaîne avait intégré les nuages. En présentant l'éclipse, il a dit "Si les nuages ne nous empêchent pas de la voir..."

Un ciel nuageux (surtout en Ile de France) est la norme habituelle, le ciel dégagé l'exception.

Depuis 2 jours, ciel crépusculaire nuageux toute la journée.

Les années précédentes, en janvier, nous avions de beaux ciels bleus, froid sec.

Nous avons acheté des lampes de luminothérapie car c'est trop dur à supporter. Les marchands de ce type de lampe doivent se frotter les mains !


Olivier 04/01/2011 12:27


Aux actualités ce matin: "Première éclipse de 2011 mais en Europe, les nuages ont gâché le spectacle"


Olivier 16/12/2010 19:02


J'en profites pour re-citer l'article cité par Peach il y a quelques temps et qui illustre ce nouvel article:
chercher "quand les avions font neiger" sur Google, article du site "Futura sciences".


Peach78 13/12/2010 11:27


De retour d'une échappée en Loire Atlantique, sur le littoral. 3 jours de temps nuageux, 2 jours de "vrai" beau temps, 1 jour de faux beau temps avionnique, et 1 journée de ciel laiteux et
crépusculaire avionnique. (résultat des traces d'avion de la veille).

Les jours de "vrai" beau temps : ciel bleu limpide et puissant, eaux bleues et vertes de l'Océan, l'impression d'être dans un rêve éveillé... Tout le monde en promenade. Les couleurs explosent,
l'air est doux et léger, facile à respirer. Les oiseaux chantent.

Le jour de "beau temps pourri" par les avions : des tracées blanches entrecroisées sur tout le ciel. Le ciel (qui aurait dû être comme la velle), bleu pâli, les nuées blanches d'avion, le soleil
blanc, éblouissant, la route qui luit, les ombres grises sur le côté. Même l'Océan éblouissait de la blancheur du soleil. Impossible presque de regarder l'Océan à cause de cette lumière
éblouissante. Les ombres plus très nettes. La température et sensation sur la peau, moins agréable. Quelques promeneurs hâtent le pas. L'air plus lourd, plus difficile à respirer. Mucosités dans le
nez. Contents de rentrer à l'intérieur, finalement. On n'a pas entendu le chant des oiseaux.

Le lendemain : le ciel qui aurait dû être bleu, est blanc et gris, recouvert du voile des nuées d'avions agglomérées. La lumière venant de ce voile est crépusculaire. Tout est gris dehors. On se
croirait à 6 heures du soir, il est plein midi. Le soleil n'arrive pas à percer ce voile. La nuit semble venir. Tout est triste.

Ce voile gris, et crépusculaire s'étendait de Pornic, jusqu'à la Flèche, et était concentré autour de Nantes. (soit 150 km sur la ligne du TGV).

C'était impressionnant. J'ai retrouvé, en ce jour crépusculaire, le même ciel que l'Ile-de-France.

Et encore, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'est pas encore construit !

C'était un paradis qui s'est transformé en l'espace de 2 jours en "morne plaine" d'un lieu sans bruit, parfum, chants, le VIDE.


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens