Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 06:22
MATERIEL

·       3 glaçons de même taille

·       3 petits entonnoirs de plastique avec filtre

·       2 verres à eau

·       1 égouttoir à couverts

·       1 sèche-cheveux

·       1 robinet d’eau froide

 

PREPARATION (avec la présence d’un adulte si réalisé par des enfants)

1.      Placer l’égouttoir à couverts sous le robinet d’eau froide fermé

2.      Brancher le sèche-cheveux sans l’allumer

3.      Placer un verre sur la paillasse près du sèche-cheveux

4.      Placer le deuxième verre assez écarté du robinet et du sèche-cheveux

5.      Poser un entonnoir sur l’égouttoir à couverts et un sur chaque verre

 

EXPERIENCE (avec la présence d’un adulte si réalisé par des enfants)

·       Placer un glaçon sur le fond grillagé de chaque entonnoir

UN GLACON SERVIRA DE TEMOIN DE FONTE

UN GLACON SERA DOUCHE PAR UNE FRAICHE PLUIE PRINTANNIERE

UN GLACON SUBIRA LA CHALEUR SECHE DE L’ETE

·       Saisir d’une main le sèche-cheveu et l’approcher du glaçon lui correspondant sans l’allumer

·       De l’autre main saisir le robinet en position d’eau froide

·       Simultanément allumer le sèche-cheveux et ouvrir un filet d’eau froide

 

DANS QUEL ORDRE CES GLACONS FONDRONT-ILS ?

·       Cesser l’expérience dès qu’un glaçon aura totalement fondu

·       Récupérer les deux glaçons restants et comparer leur taille

 





L'humidité est parmi les principaux  accélérateurs de la fonte des glaces.
Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc


Exemple sur le terrain,
un petit tour pour voir l'état de la grotte de glace à Chamonix


Début mai 2009, une belle journée de printemps, Chamonix gare du train à crémaillère
Le petit nuage n'est pas haleine de la locomotive mais celle d'un avion


 Le soleil blanc qui fait luire très largement la locomotive de la photo précédente est encore mis en avant sur ces affiches

 

Là aussi tout brille largement
Plus inquiétant encore, les irisations mouchetées qu'on peut entrevoir dans l'ombre sous la fenêtre.


Gare d'arrivée, altitude 1913 m, vue sur le célèbre Grand Hôtel du Montenvers sur fond de ciel avionneux


Côté mer de glace, une aviocorde traverse la vallée


Entrées de la grotte de glace : à gauche celle de l'année dernière, au milieu celle de cet hiver encore visitable et à droite l'entrée de la grotte en cours d'aménagement pour cet été 2009


Les parois sont celles d'un glaçon fondant.


La machine est prête à creuser plus avant dans l'épaisseur du glacier.
Déjà l'année dernière la glace montrait des signes de réchauffement http://www.ledauphine.com/chamonix-la-grotte-de-la-mer-de-glace-fermee-@/index.jspz?article=49775&chaine=23



Cette année un flou règne quant à l'autorisatin d'ouverture de la grotte au public.
http://www.ledauphine.com/index.jspz?chaine=26&article=130393&xtor=RSS-26

Sans nul doute cet excès d'humidité accélère et accélèrera la fonte de la mer de glace


Effet de serre dû au voile d'aviocirrus


Nouvel aspect quotidien du soleil, irisations hydrocarburées rendues visibles par l'humidité excessive de l'air
(aspect dissimulé par les médias et les publicistes)


Retour à Chamonix, reflets extra-larges du soleil sur les voitures qui attendent le passage du train.

ATTENTION, il y a risque d'accident par éblouissement particulièrement pour les motards, pour qui ces reflets peuvent se réfléchir sur les parois internes des casques de médiocre qualité.


Malgré ce ciel bleu pâle, le Mont-Blanc est bien tentant




Dans l'humidité apportée par le trafic aérien les rayons du soleil deviennent visibles


A tout moment une aviocorde peut surprendre une cordée dans un brouillard inopiné et gêner l'hélicoptère des secours
Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc


Le sommet approche, le ciel a la couleur d'un ciel normal de moyenne montagne, voire de plaine.
Le rayon blanc est est toujours visible dans l'humidité des avions qui volent à 11000m d'altitude.


4810 m (altitude officielle actuelle) couloirs aériens à l'horizon, ombre floue de la tête du photographe, l'air est rempli d'un excès d'humidité qui pénètre le corps et le refroidit insidieusement.




Retour à Chamonix


En terrasse, une excellente occasion d'expérimenter très simplement la fonte des glaces

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens