Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 20:40

7 avril 2009, journal  « La Provence »

 

Dans la rubrique FORUM VOUS AVEZ LA PAROLE, on pouvait lire ces mots écrits  par l’équipe du courrier des lecteurs (extrait hors contexte) :

« Nous continuerons donc à La Provence, à montrer le monde tel qu’il est et non pas tel que nous souhaiterions tous qu’il soit »

 

Quelques pages plus avant un article signé  A. Ducamp et S. Pardini annonçait ainsi l’arrivée de Nicolas Sarkozy à Aix-en-Provence, Venelles et Bouc Bel Air :

« Après le G20 avec Barack Obama dans le fog londonien, Maryse Joissains sous le soleil du pays d’Aix : Nicolas Sarkozy est attendu aujourd’hui… »

 

La question qui me taraude est la suivante : Pourquoi les photos du soleil, aussi vanté qu’attendu en Provence en ce printemps tristounet, ont-elles disparu depuis plus d’un mois des pages de La Provence ?  Est-ce seulement la  stricte application par la rédaction de son principe : « Montrer le monde tel qu’il est et non pas tel que nous souhaiterions tous qu’il soit ? » ou cela cache-t-il des consignes secrètes ?


 

Jeudi 7 avril 2009, 10h26, la Sainte-Victoire vue depuis le plateau de Ventabren

L'anticyclone n'est pas vaillant, les sillages des avions laissent des traces monstrueuses, aviocordes, nappes ou aspect verre dépoli. En dessous sévit une étrange lumière, une ambiance d'éclipse, une pénombre perpétuelle.




 

Chacun de ces petits traits noirs qui traversent le chemin en tous sens est un iule, un sympathique petit myriapode communément appelé mille pattes.



Environ 36 au mètre carré, soit 360 000 à l’hectare.

 



Que font ces 36 000 000 au km2  détritivores en pleine forme à 11h du matin de ce printemps 2009 alors qu’ils sont habituellement nocturnes ou crépusculaires en Provence ?

 

Ils grignotent des feuilles qui privées de bon soleil ont poussé sans vitalité.

 


Puis ils partent en quête de nourritures plus variées




IULES   2   -   ABEILLES  1

SUR LES ROMARINS EN FLEURS




Pendant ce temps Maryse JOISSAINS-MASINI, mairesse d'Aix-en-Provence et Jean-Pierre SAEZ, maire de Venelles taisent à Nicolas Sarkozy les problèmes que rencontrent les abeilles dans les collines provençales.


 

IULES   12   -   MOUCHES  0

SUR LES CROTTES DES CHIENS DES PROMENEURS

Impensable que le député Christian KERT puisse parler de l'absence des mouches à merde à Nicolas Sarkozy et aux industriels dynamiques du quartier de La Duranne, véritable ville nouvelle, exemple de réalisation de qualité durable.


IULES   9   -   FOURMIS  0

ATTIRES PAR UNE MIETTE DE PAIN




Nul doute qu'à la grande messe de l'UMP tenue à Bouc Bel Air, le député Richard MALLIE tiendra Nicolas Sarkozy à l'abri des problèmes de miettes de pain et de fourmis.



Le ciel se voile un peu plus, quelques giboulées avionneuses se déversent. On voit sur terre comme sous la mer.




Les iules prospèrent.


Ce gris est terre d'Avionie





Si le président Sarkozy était venu en Provence deux jours plus tôt, le dimanche 5 avril 2009, il aurait sans doute rencontré le député Christian Kert lors de l'animation organisée par le CIQ de la Duranne à l'occasion de la semaine du développement durable. Il aurait ainsi pu profiter d'un dimanche ensoleillé non plus provençal mais d'avionie.


7h19 lever de soleil sur la Sainte-Victoire
Les aviocordes (cordons avionneux) sont déjà formées au-dessous des couloirs aériens. L'ambiance est grisâtre, verdâtre, très peu d'oiseaux chantent. Personne n'imagine prendre son petit déjeuner au bord de la piscine.


14h03, midi solaire au quartier de La Duranne
Le soleil brûle étrangement, les coups de soleil sont très nombreux, un voile d'humidité diffuse la lumière dans les moindres recoins et gêne les yeux. En arrière plan l'aviocorde de la Sainte-Victoire enfle.


16h19 les cumulus de culture de l'aviocorde ont enflés.
L'orage de foudre et grêle n'a pas éclaté, heureusement pour les centaines de marcheurs et coureurs qui participaient à la course organisée par la commune de Rousset.



Se construire une piscine ou une résidence secondaire en terre d'avionie est de peu d'intérêt. Christine Lagarde , ministre de l'économie était du déplacement en Provence. A-t-elle été informée du courriel arrivé dans ses bureaux et mettant entre autre l'accent sur ce sujet ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans La Sainte-Victoire
commenter cet article

commentaires

Olivier 15/04/2009 12:10

On ne parle jamais de la pollution des avions, mais toujours de celle des voitures. Or, le parc automobile en France
est saturé, les nouveaux modèles sont un peu moins polluants, donc on ne peut pas dire que la pollution liée au traffic
routier augmente beaucoup...d'autre part les industries polluantes ont fait des progrès grâce à des normes strictes et, il faut bien le dire, des délocalisations...

Pourtant, les pics de pollution (à l'ozone entre autres) sont de plus en plus nombreux dès qu'il fait beau, hiver comme été.

C'est pourquoi les mesures de réduction de vitesse lors des épisodes de pics de pollution n'ont jamais eu d'effet, car, pendant
ce temps là, les avions polluent un peu plus chaque jour. Comme ce fût le cas lors de la canicule de 2003.

Ajoutez à cela la pluie constante de résidu de combustion (incomplète) de kérosène que l'on retrouve sur les feuilles des arbres sous forme
de goutelletes translucides, plus rarement des petites tâches bien noires, et les meubles de jardins et facades rongées par des petits
points noirs...et celà sur quasiment tout le territoire, même à la campagne.

Et maintenant ces "contrails" qui ne dissipent plus, le ciel perpétuellement voilé et cette lumière blanche, éblouissante. Ce devient vraiment un enfer...Tout ça parce que les gens ont besoin d'aller en Malaisie, aux Antilles ou en Tunisie pour se détendre, alors qu'on a le plus beau pays du monde...le problème est que ça va tourner au cercle vicieux, car les gens vont aller de plus en plus loin pour trouver le soleil, car dans le Sud ca n'est plus ça.

Regardez le film visionnaire "Soleil vert" de 1973, et vous verrez ce qui nous attend si nous ne réagissons pas rapidement...

Jacques Fabry 16/04/2009 22:36



Sans compter la régulière augmentation du trafic pour le fret !!!


J'ai vu que vous êtes d'IDF. Pouvez-vous, depuis une grille d'un puits d'aération de métro, me photographier l'intérieur de ce puits et m'envoyer la photo? Je vais dès que possible écrire un
nouvel article sur l'accélération de la fonte des glaces par l'action de la lumière solaire diffusée par les aviocirrus.

Merci,  j'apprécie de rencontrer d'autres yeux qui osent voir.

Amicalement

Jacques



Peach78 10/04/2009 02:23

"Très peu d'oiseaux chantent..."

C'est ce que je me disais dernièrement. J'avais l'impression aussi qu'il y avait moins d'oiseaux qui chantaient sous ce genre de ciel. Vous le confirmez. Et en ces lieux quasi-silencieux, cela participe à une ambiance "mortifère".

Ciel toujours crépusculaire, pas de chants, plus d'insectes qui volent et butinent...

Bienvenue à Mortifèreland ! Une ambiance du "tonnerre" n'est-ce pas ? Qui vous fera taire l'envie de toute sortie, activité au-dehors !

On n'est jamais aussi bien terré que chez soi !

Et en plus cela permet de faire des économies : pas de chapeau, pas de lunettes de soleil, pas de vêtement d'été (chez moi les vêtements de demi-saison suffisent), pas de glace, et en effet pas de piscine !

Cela vous permet aussi d'avoir une humeur toujours égale ! A l'image du ciel : dépolie, sans contrastes, sans couleurs, endormie... A l'image de tout ce que vous ne pouvez plus faire. (apprécier le soleil sur la peau, être ressourcé par la vue de la VRAIE Nature et de ses habitants, et se dépenser dans des activités de plein air...tous ces petits détails si essentiels à notre qualité de vie à tous !)

mathias 08/04/2009 09:26

partout ce désolant spectacle impossible de voir un coin de ciel bleu!!!.
hé!oh!les dormeurs doivent se réveiller, vous devez sortir de se rêve.la firme Monsanto doit bien se frotter les mains avec ses cultures OGM sous rampes UV par les temps qui courent!.
nous sommes en train de toucher le fond autant financièrement que écologiquement.
mais où nous amène t'-on!!.
lien très utiles.
http://www.semencespaysannes.org/arche_noe_vegetale_qui_aura_clef_porte_115-actu_38.php.

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens