Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:54

Mercredi 11 mars 2009, alors que, après avoir lu "Le Dauphine" du jour,  je prévenais les gars d'EDF qui venaient de perdre un des leurs dans une avalanche et tentais de joindre les apiculteurs qui s'étaient dernièrement réunis pour exprimer leurs angoisses devant la disparition volontairement inexpliquée des abeilles, une nouvelle avalanche avait lieu à Valmeinier emportant à jamais des montagnards jeunes et un moins jeune dont je suis de la même fibre.

Vendredi 13 mars 2009 la vie a repris son cours et j'ai plus envie de dire que de parler.


Val d'arly 9h, ce matin, Météofrance a annoncé une splendide journée en montagne.

Mais très vite le soleil pique et rend brillantes même les surfaces satinées ou mates.


Les journaux qui pendant des mois avaient mis en avant le soleil blanc cachent ce nouvel aspect du soleil.



Depuis bientôt deux ans j'alerte et tente d'être entendu des milieux scientifiques, politiques, administratifs, associatifs (Nicolas HULOT, Hubert REEVES, Jean-Marie PELT), et autres milieux médiatiques ou professionnels, autorisés.

"Mais on s'autorise à penser dans les milieux autorisés..." Alors ça !
Le milieu autorisé c'est un truc, vous y êtes pas vous hein ! Vous êtes même pas au bord. Vous y êtes pas du tout. Bon, le milieu autorisé c'est un truc. C'est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s'autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte...".  COLUCHE 1977




Jeudi 12 mars 2009, Monsieur Michel Barnier, Savoyard et ministre de l'agriculture, que j'ai alerté en personne le 3 juillet 2008 lors de la conférence "Nourrir le monde" qu'il avait organisé à Bruxelles, a dû se voir remettre hier le double de ce courriel daté du 5 janvier 2009.

 

 

 

Objet :

dangereux éclairage des sites de cascade de glace et des ubacs

 

 

 

 

FABRY Jacques, avioclimatologue autodidacte

Savoie, Camargue, Provence

 

 

 

Site : www.eauseccours.com

Article : « Ainsi fond, fond, fond, banquise, K2 et Mont-Blanc »

               http://www.eauseccours.com/article-21729412.html

  

A

  

Monsieur Michel BILAUD, Préfet de Haute-Savoie,

Monsieur Rémi THUAU, Préfet de Savoie,

Monsieur Bernard BOURGES, Sous-Préfet de Saint-Jean-de-Maurienne,

Madame Françoise FUGIER, Sous-Préfet d’Albertville,

Monsieur Bernard PESSEY, Maire de Saint-Jean-de-Sixt,

Monsieur Pierre-Marie CHARVOZ, Maire de Saint-Jean-de-Maurienne,

Monsieur Alain Marcais, Adjoint en mairie d’Albertville

 

 

 

Objet : nouveau risque d’accident en montagne, dû au dérèglement climatique provoqué par l’excès de trafic aérien

 

 

Savoyard du Val d’Arly, actuellement pour quelques semaines à Aix-en-Provence, je viens de découvrir en suivant ce lien http://www.ledauphine.com/sixt-fer-a-cheval-la-maurienne-touchee-par-cette-disparition-@/index.jspz?chaine=26&article=86839 le récit du récent accident mortel consécutif à la chute d’un bloc de glace.

 

Depuis deux ans, j’étudie au quotidien ce qui se passe dans la nature depuis que le trafic aérien est devenu excessif. Les nouvelles augmentations du trafic en mars et octobre 2008 vont rendre les conditions de transformation de la neige parfaitement  imprévisibles et donc dangereuses cet hiver, particulièrement dans les gorges profondes et les ubacs, habituellement privés de lumière en janvier. En effet les traces permanentes des avions dévient la lumière solaire qui éclaire alors anormalement ces zones d’ombre. La neige et la glace s’y transforment plus vite que prévu ; des avalanches de neige et des chutes de blocs de glace risquent de surprendre les professionnels de la montagne les plus expérimentés.

 

Je reste à votre disposition pour toute explication plus approfondie sur ce qui nous menace et les démarches que j’ai déjà entreprises auprès des élus nationaux, des responsables de Météo France, Météorage, des glaciologues, des compagnies de guides et même des avionneurs.

 

Respectueusement

 

FABRY Jacques

 

 

PJ : en pièces jointes 2 photos d’un éclairage anormal dans les Gorges de l’Arly. Ces photos datent d’un an déjà. Le phénomène a dû s’amplifier suite aux 2 augmentations du trafic aérien de mars et octobre 2008. Dès que je pourrai reconduire (actuellement blessé de l’épaule droite) je pourrai vous fournir des clichés actualisés.



22 décembre 2007, lumière anormale sous un paravalanche au fond des Gorges de l'Arly




9 janvier 2008, route très visible au plus profond des Gorges de l'Arly, d'où vient le soleil?


 

A l'heure où j'écris ces lignes, Monsieur Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, (mis au courant par courrier postal depuis début août 2007), actuellement en déplacement en Haute-Savoie, entre, je l'espère, en possession du papier rédigé à son intention à Annecy le mardi 10 mars 2009.





13 mars 2009, 10h50 les avions sillonnent le ciel en tous sens
Malgré l'anticyclone un cordon avionneux très épais (en blanc horizontal barrant l'arrière plan) s'est formé sous le couloir aérien le plus fréquenté.


Je vais aller faire un tour à Chamonix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens