Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 13:16

Entre la baie de Talloires, vitrine de la France nature et le Miyazaki Ocean Dome, vitrine high-tech du Japon, ce petit commentaire de Chaohan sur mon article Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique :

 

Les images du ciel du lac d'Annecy sont particulièrement choquantes !
Je n'y suis jamais allée, mais j'avais ancré en moi depuis toute petite, je ne sais trop comment, l'image d'un beau lac, sous un ciel bleu, très bleu, vif et pur quand j'entends "Lac d'Annecy".
Il est déroutant d'y trouver finalement un ciel typiquement parisien !
Ce qui était une nature (j'imagine) belle, resplendissante de lumière, vibrante, calme et emplie de "sérénité", prend un air, avec ce ciel voilé, rempli de nuages bas, gris, blancs, en perte de luminosité, furieusement et typiquement d'ennui banlieusard parisien...
Le ciel bleu promettait de belles journées, des sorties nature. Un tel ciel donne plutôt envie de se terrer chez soi, je pense.
Tout ceci ce sont des évocations personnelles à partir des photos, mais question tourisme, cela joue ! ;-)

commentaire n° : 1 posté par : Chaoahn le: 28/11/2008 16:12:18

 

 

Dans la baie de la commune de Talloires, les eaux du lac d'Annecy  sont célèbres pour leur couleur d'un bleu turquoise encore plus éblouissant que sur le reste du lac. Un bleu comparable à celui des calanques de Marseille ou à celui des plages du Pacifique, un bleu de rêve,  qui reflète la pureté du ciel et respire le bon air.

 

Pour retrouver ce bleu fabuleux et précieux il faut acheter un Cézanne, ou réduire considérablement les diverses pollutions de l'air dues à l'activité humaine.  Une première étape, pour retrouver un semblant de bleu turquoise et   également une météo acceptable pour l'économie touristique et immobilière, serait de ramener immédiatement le trafic aérien à son niveau de 2005, l'idéal étant de revenir au niveau d'avant 1990.

 

Continuer au rythme prévu l'accroissement du trafic aérien se révèlera très rapidement suicidaire, peut-être même dès cet hiver. On peut toujours rêver que la crise économique actuelle, sans commune mesure avec la crise à venir induite par un ciel altéré, conduira passivement à la réduction du nombre des vols journaliers.

 

Les Marseillais se disputent activement à propos de la création d'un parc naturel pour protéger la beauté des calanques, en oubliant de regarder la couleur déjà prise par le ciel.

 

Et les japonais pour conserver leur tourisme ont déjà réalisé bien au-delà de la mélancolie de Chaoahn : « Un tel ciel donne plutôt envie de se terrer chez soi, je pense. » 

 

Japon, "Miyazaki Ocean Dome", images omniprésentes sur la toile :

 

 

 


 

Pour suivre la couleur du lac d'Annecy la webcam officielle de Talloires

http://www.talloires-lac-annecy.com/webcam_fr.html

 

Webcam officielle de Talloires, dimanche 30 novembre 2008, 13h20

Cette image présente les mêmes irisations figurant sur celles que j'avais prises dans le Val d'Arly et insérées dans l'article Chemtrails : pollutions par les avions, c’est pas très bio !!!

 


 

Dauphiné Libéré d'aujourd'hui, édition 74D du 01/12/2008 (74822)

La journaliste Isabelle DAVIER, dans un article intitulé  LAC D'ANNECY Les pêcheurs tirent à nouveau la sonnette d'alarme,  relance le problème de la pollution par les PCB des eaux douces françaises qui a animé les passions au printemps 2008, et termine son écrit par ses mots :  « Et là encore, aux propos des pêcheurs, qui évoquent «un lac mort en dessous de 68 mètres de profondeur», s'oppose l'avis des élus, «qui ne peuvent pas laisser dire que le lac est en mauvaise santé.» Hier pourtant, les deux parties ont promis de se mettre très vite ensemble, autour d'une table. » http://www.ledauphine.com/annecy-le-lac-va-mal-les-p-cheurs-tirent-a-nouveau-la-sonnette-d-alarme-@/index.jspz?chaine=23&article=77265

 

La double contrainte, santé publique et économie touristique, est un problème que j'ai vu être exprimé par les élus locaux  qui ont accepté de me recevoir. S'y ajoute la pression de l'incroyable accélération des dégâts immédiats. Il est temps de regarder l'aspect du ciel, pour voir, croire et agir très vite, avant que l'extrême urgence nuise à toute action efficace.

 

Les  touristes céderont-ils encore longtemps  aux sirènes alléchantes du soleil blanc ou du cocon high-tech ?

Chaoahn semble annoncer que non : « Tout ceci ce sont des évocations personnelles à partir des photos, mais question tourisme, cela joue ! ;-) »

 

Les webcams des sites touristiques contribueront peut-être véritablement  à éveiller les consciences.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans webcam vacances soleil
commenter cet article

commentaires

coeur 04/12/2008 14:23

Jetez un coup d'oeil la dessus
http://www.africa.ucar.edu/documents/sahel%20april%2007/tuesday/Niang%20Senegal%20Rainfall%20Enhancemnent.pdf
Amitie

Jacques Fabry 14/12/2008 21:59


Merci pour la gentillesse de ce commentaire. En réponse j'ai écrit un petit article sur les désirs fous de l'homme à vouloir faire la pluie et le beau http://www.eauseccours.com/article-25799325.html


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens