Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 17:16

Suite à la question exprimée par lupin   Etre utile face à la réalité des changements climatiques voici une petite expérience pour tenter d’éclaircir le doute sur le rôle de l’eau salée dans la montée des eaux consécutive à la fonte d’un iceberg.

ECHAUFFEMENT MENTAL 
 

Quelle est la couleur du cheval blanc d’Henri IV ?

Quelle est la couleur du cheval que tu préfères ?

Quelle est la couleur de cheval que tu préfères ?

L’esprit humain appréhende difficilement le simple, et se montre souvent naïf ou simplement trop pressé. Commander une friture de lac au bord d’un beau lac alpin, vase d’expansion de l’eau de fonte des glaciers, ne veut pas dire que sera servie une friture du lac.

 

Qu’est-ce qui est le plus lourd, un kilo de plumes ou un kilo de plomb ?

Qu’est-ce qui prend le plus de place, un litre de plumes ou un litre de plomb ?

Qu’est-ce qui est le plus lourd, un litre de plumes ou un litre de plomb ?

Une force et un volume, pas si simple de gérer deux notions en même temps, alors quand on y ajoute le solide et le liquide et encore le sel ça peut devenir compliqué. La magie des apparences peut être plus forte que la raison ou la connaissance.

 

Quel est le périmètre d’un rectangle de 15 cm de long et 10 cm de large ?

Quel est le périmètre du fond rectangulaire d’une boîte de 15 cm de long, 10 cm de large  et 4 cm d’épaisseur ?

Quel est le périmètre du fond rectangulaire d’une boîte de 15 cm de long, 10 cm de large, et 4 cm d’épaisseur sachant qu’elle a coûtée 6€ et qu’elle a été achetée pour ranger des jolies pierres ?

Un objet existe dans sa globalité, selon ce que l’on veut voir ou savoir,  des éléments sont utiles et d’autres non.

 

MATERIEL ET PREPARATION DE L’EXPERIENCE

·        2 verres identiques transparents

·        du sel

·        1 cuillère pour remuer

·        1 balance de ménage

·        1 grande soucoupe

·        de l’eau

·        du sel

·        des glaçons environ de même taille


fonte eau douce eau salée 08h36


1-     Remplir un verre d’eau  plate en laissant assez de place pour pouvoir rajouter des glaçons.

2-     Peser ce premier verre et noter le résultat.

3-     Remplir le deuxième verre d’eau au même niveau que le premier.

4-     Rajouter du sel

Remarquer que le sel coule.

Remarquer qu’immédiatement et au fur et à mesure que le sel est ajouté l’eau monte dans le verre.

5-     Remuer avec la cuillère pour aider le sel à se dissoudre plus vite.

6-     Vider l’excès d’eau salée pour retrouver le même niveau que celui atteint par l’eau du premier verre.

7-     Peser ce deuxième verre rempli d’eau salée et comparer avec le poids du verre rempli d’eau douce.

Pour un même volume, l’eau salée pèse plus que l’eau douce, sa force (poids comme poussée d’Archimède) est plus importante que celle de l’eau douce. On ne change pas notre poids en se baignant dans un lac ou dans la mer, mais l’eau salée de la mer nous porte plus que l’eau douce du lac.

8-     Disposer la soucoupe vide à gauche du verre d’eau.

 

DEROULEMENT DE L’EXPERIENCE


fonte eau douce eau salée sel 08h40


1-     Placer dans le verre d’eau douce le nombre de glaçons adapté à la taille du verre.

Immédiatement l’eau monte.

2-     Placer le même nombre de glaçons dans le verre d’eau salée.

Immédiatement l’eau salée monte au même niveau que celui atteint par l’eau douce.

(NB compte-tenu de la petitesse de la taille des glaçons, de l’air qu’ils ont emprisonné et des frottements entre eux et la paroi du verre, la différence de flottaison entre l’eau douce et l’eau salée est assez peu visible à ce moment)

3-     Placer un même nombre de glaçons dans la soucoupe (ou mieux encore dans une petite passoire au-dessus de la soucoupe)

4-     Observer la fonte de toute cette glace.

 

fonte eau douce eau salée sel 08h53

Les glaçons flottant dans l’eau douce fondent très rapidement sans que l’eau monte davantage.

fonte eau douce eau salée sel 10h48
Les glaçons qui flottaient dans l’eau salée ont fondu aussi sans que l’eau ne monte davantage.

 

Les glaçons à l’air libre ont été les plus longs à fondre.

Expérience pour comprendre une des causes de l'accélération de la fonte de la banquise

L’humidification de l’air par l’excès du trafic aérien accélère considérablement la fonte des glaciers.

 

 


 

EXPERIENCE UN PEU PLUS LONGUE ET PLUS JOLIE


fonte eau douce eau salée 6 verres début

1-Remplir au 3/4 de leur contenance 6 verres identiques :

·        N°1 et 2 : eau douce

·        N°3 et 4 : eau fortement salée

·        N° 5       : sirop de sucre fortement dosé

·        N°6        : huile de table

2-Préparer un même nombre de glaçons pour chaque verre (2 pour l’exemple en photos)

3-Devant les verres n° 1 et 3, placer les glaçons dans une soucoupe

4-Plonger les autres glaçons dans les liquides des verres n°2, 4, 5 et 6

Immédiatement le niveau de l’eau monte de manière identique dans ces 4 verres.

La fonte des glaçons commence, très rapide dans l’eau douce, plus lente dans l’eau salée, encore plus lente dans l’eau sucrée et l’huile, très  lente dans l’air.

 

 fonte eau douce eau salée 6 verres huile










La fonte des glaçons dans l’huile est du plus bel effet.

L’eau fondue se rassemble en dessous-du niveau de l’huile ; un litre d’huile pèse moins qu’un litre d’eau ; la poussée d’Archimède fait flotter l’huile sur l’eau.  








fonte eau douce eau salée 6 verres fin

5-Quand tous les glaçons ont fondu, verser l’eau des soucoupes dans les verres n° 1 et 3.

L’eau de fonte des glaciers terrestres rejoint toujours tôt ou tard les lacs et les mers.

La montée des eaux est retardée mais atteint le même niveau que celle provoquée par une chute directe du glacier dans la mer.

  

 

La montée du niveau des océans ne dépend pas de la salinité de l’eau.

La montée du niveau des océans ne dépend pas de la poussée d’Archimède mais uniquement du volume d’eau déplacée.

La montée des eaux se produit dès que l’on ajoute un élément dans le bassin contenant l’eau.

La montée des eaux n’est visible que si l’élément ajouté au liquide est suffisamment volumineux par rapport au volume total de l’eau et la forme du bassin récepteur.



Toute matière qui arrive dans la mer, hors équilibre des cycles de l’eau habituels, contribue à augmenter le niveau des océans.

·        Des millions d’années seront nécessaires pour que les montagnes, théoriquement, remplissent la mer.

·        La montée des eaux par la fonte des glaces que l’on considérait éternelles peut se voir à l’échelle d’une vie humaine.

 

La brutale montée des eaux est une catastrophe planétaire relativement prévisible dont de nombreux sites proposent des simulations. Il y aura les peuples directement touchés et ceux qui le seront indirectement. Les animaux et les plantes peuvent disparaître d’un endroit et en coloniser un autre.

 

Le GIEC vient de s’excuser pour avoir imprimé  par erreur 2035 au lieu de 2350 comme étant une date envisageable de la fonte totale des glaciers de l’Himalaya.

 

Si rien n’est fait pour limiter l’humidité et les particules déposées par le trafic aérien sur les réserves de glaces mondiales, la réalité de la fonte totale des glaciers sera sans aucun doute beaucoup plus proche de 2035 que de 2350.

 

Mais le vrai cataclysme mondial qui nous touche est l’altération de la lumière par les aviocirrus, et cela concerne toutes les formes de vies terrestres.

 



Du 1er au 31 janvier 2010, comme prévu, aviocordes et aviocirrus ont dévasté le ciel et perturbé la météo de Bonn, Allemagne, place choisie pour le prochain sommet sur le climat en juin prochain. (Images quotidiennes précédentes incluses dans les articles écrits depuis le 1er janvier 2010)

Bonn 2010 01 31 Dim 08h a 10h13
Dimanche 31 janvier 2010,  matin  (Images en direct sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)


Bonn 2010 01 31 Dim 11h37 a 13h31

Dimanche 31 janvier 2010,  midi  (Images en direct sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)


Bonn 2010 01 31 Dim 15h a 17h52

Dimanche 31 janvier 2010,  après-midi  (Images en direct sur http://www.b-p-s.de/webcam.php)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens