Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 16:44

Les nuits des étoiles 2009 se dérouleront les 24, 25 et 26 juillet ( http://www.afanet.fr/Nuits/ ).

 

L’ANPCEN, Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement nocturne, à la manière de l’UNAF pour la protection des abeilles, multiplie les initiatives impliquant les élus des villes et des départements, afin d’obtenir la diminution de l’éclairage public (http://www.anpcen.fr/WD140AWP/WD140Awp.exe/CONNECT/ANPCEN_site14?_WWREFERER_=&_WWNATION_=5).

 

 

Nuit     Il fait noir.

            Acceptons la nuit.

            Nuit :

            Terre à étoiles.

Poème de Madeleine Riffaud

 

  j’éteins la lumière

  le noir n’est pas apparu

  où sont les étoiles

Haïku de Cielnature 

 

l’eau, la lumière, la terre, le ciel, 4 éléments pour un univers fascinant


« Ce qui est ici est ailleurs, ce qui n’est pas ici n’est nulle part », le cosmos est unique


création, destruction, le cycle de la vie


sortir de l’eau et s’adapter à la vie en Avionie

 


Les gerris, communément appelées araignées d’eau bien que ce soit une espèce de punaise, semblent avoir allumé leurs codes et leurs feux de gabarit pour s’adapter au soleil blanc et à la pénombre perpétuelle qui règnent en Avionie.




Les hommes ont prévu pour tous les véhicules l’obligation de l’allumage permanent de feux spéciaux ou des codes à partir de 2011 dans toute l’Europe. Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

 

Provence, 18 juillet 2009, 21h09
Début de soirée du milieu de l'été, les conducteurs sentent le besoin d'allumer leurs feux de croisement, le soleil couchant apparaît gigantesque au travers d'un voile d'aviocirrus que "Nuages, le guide d'identification" présente comme altostratus translucidus.




Voile avionneux avec aviocordes parallèles à peine agglomérées

Combien d'étoiles peut-on apercevoir au travers de ce voile quotidien ?
Quelques centaines tout au plus !!! Et même la grande ourse est alors pâlote.

Vous rappelez-vous quand et où vous avez vu la voie lactée pour la dernière fois ?

Quelqu'un a-t-il encore eu la chance de la voir cet été ?
J'espère que oui.



Thème de l'année pour les nuits des étoiles : la lune,
en l'honneur du 40ème anniversaire des premiers pas de l'homme sur son sol.

13 lunes ou autres influences, la poésie enfantine sait à demi-mots



Lune au-dessus d'une aviocorde et à travers un voile imperceptible d'aviocirrus

 








Comme la lumière du soleil, la lumière de la lune apparaît élargie et blanchie par les écrans successifs des aviocirrus (traînées de glace permanentes se formant derrière le passage des avions).

Moins intense que la lumière solaire, la lumière de lune met en évidence les différentes strates des avioccirus et de ce fait l'importance incroyable du trafic aérien actuel.








La lune et sa projection sur un voile translucide d'aviocirrus

Les nuits d'été ne sont plus magiques, leur sublime sensation de bien-être s'étiole.



Coucher de lune dans le parc naturel protégé de Camargue


L'atmosphère est bien sale


Vénus n'échappe pas aux règles de l'Avionie :

- apparence de large tache blanche au travers des aviocirrus

- mise en évidence de l'atmosphère hydrocarburé

- rayon bleu, lumière altérée













Lune et Vénus dans ciel assombri

Le jour est grisé, la nuit est grisée.

Pour voir les étoiles il ne suffit plus d'éteindre les lampadaires.

Bonnes nuits des étoiles et bon été en Avionie

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans nuit - lune et étoiles
commenter cet article

commentaires

smx 22/07/2009 21:45

Bonjour,

je ne me prononcerai pas sur la validité ou non de vos théories sur les nuages, l'humidité et tout le reste.

Par contre, je trouve RISIBLE que vous présentiez les défauts optiques de votre appareil photo (lens flare, aberration chromatique, franges pourpres) comme des preuves d'un changement des propriétés de l'air.

Que cela vienne de votre inculture ou d'une malhonnêteté intellectuelle, cela vous ridiculise plus qu'autre chose.

J'imagine qu'en plus, vous réglez une balance des blancs automatique, et vous vous étonnez ensuite que le soleil apparaisse blanc...

Si vous voulez utiliser des photos comme preuve de ce que vous avancez, commencez un peu par apprendre comment marche une optique !

Sources Wikipédia parce que c'est le plus rapide :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aberration_chromatique
http://en.wikipedia.org/wiki/Lens_flare
http://en.wikipedia.org/wiki/Purple_fringing

Jacques Fabry 22/07/2009 22:35


Vous imaginez beaucoup !!!
J'essaie non pas de prouver mais d'attirer l'attention.
Et avant de poursuivre plus avant cette conversation je vous engage à faire un petit tour dehors, de prendre quelques instants pour regarder l'apparence des reflets du soleil sur les voitures, avec
suffisamment d'attention pour pouvoir me les décrire.


Peach78 22/07/2009 01:35

Après des congés dans un des derniers espaces "sauvages" d'Europe (cap au Nord, encore plus au Nord... ;-) ), on se dit à propos de l'Île de France :

"Bienvenue au pays où il ne fait ni vraiment jour, ni vraiment nuit."

Jour grisé en effet, nuit... grisée elle aussi ou orange (ça dépend des lumières des villes) ou mélange orange, violet, bleuté et gris... sans étoiles bien sûr.

Au final, cela n'a pas été difficile de s'adapter en vacances au fait qu'il faisait jour en pleine nuit (au nord du cercle polaire) car on en a l'habitude chez nous (lumière orangée la nuit !). Je dirai même que c'est plus facile là-bas, au Nord, car la lumière au final est beaucoup moins altérée que chez nous...

Quand je suis rentrée, notre végétation m'a paru bien morne, affaiblie, souffrante, en voie d'être "flétrie" car pendant trois semaines j'ai pu voir une végétation bien verte, bien vigoureuse, j'avais des éléments de comparaison. (on s'habitue malgré soi et on n'a plus de repères). J'ai redécouvert ce qu'était la biodiversité (10 plantes différentes dans un carré de prairie, de 30 cm de côté).

Sur le lieu de mes vacances, j'ai rencontré un touriste qui venait de ... Marseille, en low cost. Je ne le blâme pas, car je suis moi aussi arrivée en avion :-S En revanche, transports en commun sur place. J'aurai voulu y arriver en train, c'est possible avec du temps et de la patience. Peut-être la prochaine fois, on essaye étape par étape les vacances moins polluantes. La fois d'avant c'était avion+ voiture de location !

Pour réduire le trafic aéroportuaire, il n'y a pas 36 solutions : consommer local, et pour ceux qui voyagent loin, avoir beaucoup de temps devant soi pour y arriver en train, en bateau... Le trajet par avion, devant être réservé aux vraies longues distances, par exemple intercontinentales.

Apparemment, il y a des recherches sur le transport aérien par dirigeable...

Ce n'est pas évident, car en voyageant en avion, on contribue à tout cela. Cela me fait penser à la démocratisation de la voiture, on vit la démocratisation de l'avion et notre ciel est envahi.

Peut-on imaginer des règles de bonne conduite ? Un équilibre ?

Je dirai déjà :
1) Interdire aux collectivités de financer des aéroports low cost (on sait que les billets sont sponsorisés dans certaines villes par les collectivités).
Enfin, peut-être que la crise réglera cela directement, en portant atteinte aux finances.

2) Voyager de manière responsable, quand on part en avion, on part vraiment longtemps et vraiment loin. (par exemple ne pas multiplier les week-ends prolongés en Europe, ou d'une semaine / dizaine de jours, qui fait que certains partent 2 à 3 fois par an en avion...)

Il ne faut pas se leurrer, j'ai fait un bilan personnel d'usage de l'avion en tant que passagère.

1983 (Europe à Afrique)
1989 (Afrique à Europe)
1991 (intra-France)
1997 (Europe à Amérique)
1999 (Europe à Amérique
2001 (intra-France)
2003 (intra-Europe)
2005 (intra-Europe)
2007 (Europe à Afrique)
2008 : (intra-Europe)
(intra-Europe)
2009 : (intra-Europe)
(intra-Europe)

L'usage s'accélère bien, j'ai un compagnon qui a toujours beaucoup voyagé (prendre l'avion 2 à 3 fois par an) et qui fait une course contre la montre pour visiter tel ou tel pays avant tel âge et après se calmer et aller dans celui qu'il préfère.

La prochaine fois j'espère réduire l'avion à 1 fois par an, et espacer de plus en plus, en tout cas s'en passer pour l'intra-Europe...

Voilà c'est un mea culpa, mais il faut arrêter de se mettre des oeillères...

J'ai lu sur un site que chaque acte de consommation (dès qu'on achète un produit ou un service) équivaut à un vote sur "produisez-moi une nouvelle unité de ce produit ou service, dans les mêmes conditions..."

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens