Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 13:49

Mercredi 23 janvier 2008, deux semaines après la parution, le 9 janvier dernier, de l'article "Prévisions optimistes" Le Dauphiné Libéré 73B publie ce matin ce petit article :




 

 

 

 

 

 

C'est vrai que pris sous cet angle on peut imaginer une soucoupe volante.

Le ver a bien grossi depuis sa dernière apparition: vacances à la neige : le ver est dans le fruit
Qu'a-t-il pu manger pour enfler si vite?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques minutes avant que ne soit prise la photo de ce nuage, qui ressemble à un classique nuage lenticulaire sans en être vraiment un, revenant des bureaux du Dauphiné Libéré de Chambéry, j'étais alors arrêté à un feu rouge à la sortie de Montmélian, et j'ai surpris notre monstre en train d'aspirer son quatre heures: une lune entière! 





Pas OVNI, mais alors quoi ? Cela m'évoque plutôt un vieux film sorti en France le 5 décembre 1984, déjà 23 ans, une génération de passée! 

Comme dans ce film ,des hommes n'ont pas tenu leur promesse (actuellement celle prise lors du Grenelle de l'environnement, j'en parlerai à partir du 2 février prochain) et le gentil mignon, le charmant petit Gizmo est en train de se transformer en horrible et méchant GREMLINS.

Attention, les vacances de février approchent, les stations de ski vont se remplir avec une foule de gens sans méfiance.

C'est pour cela que j'étais hier à Chambéry. Pour essayer de prévenir Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la Consommation et du Tourisme, qui intervenait au cours du salon "GRAND SKI" réservé aux professionnels internationaux des vacances à la neige et pour alerter Jacques Leleu, journaliste au Dauphiné Libéré.

N'ayant réussi à approcher ni l'un, ni l'autre, j'ai adressé un courrier à Monsieur Luc Chatel, sans réponse pour l'instant. Et ce matin, j'ai pu joindre au téléphone Monsieur Jacques Leleu, et on devrait se rencontrer avant le 2 février.

Partager cet article

Repost 0
Published by cielnature - dans montagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens