Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 03:26

(photo autorisée par l’agence Club*voyages d’Aix-les-Bains)

 

La vérité sort de la bouche des enfants,

                                                             ou des publicistes !!!

 

Et oui, à l’approche de l’été, le soleil jaune refait une timide apparition dans les pubs.

 

Peut-être est-ce là un signe que les gens, enfin lassés de trouver beau le soleil blanc qui a envahi nos journaux, magazines, murs et écrans autant que le ciel, ressentent le besoin de partir à la recherche d’un soleil d’or pur. Où le trouveront-ils ?

 

Le temps des vacances peut permettre de toucher, de sentir, d’écouter, de goûter, de voir, percevoir et comprendre.

 

Bonne fête à tous les papas

Partager cet article

Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 20:07

« Qui va nourrir le monde ? » Vous trouverez la signification de cette phrase, dans son contexte, en suivant le lien http://www.nourrirlemonde.org/

La question qui me tourmente est :

Qui empêche le monde de se nourrir normalement?

Le monde ? C’est toute vie sur terre. Chaque maillon des chaînes alimentaires ne doit son existence, directement ou indirectement, qu’à la présence attendue de l’eau et de la lumière solaire.

Toucher à cet ordre des choses serait pure folie. La conscience aveuglée par son nombrilisme, par le culte du profit, l’homme a réussi à mettre à mal la circulation naturelle de l’eau et de la lumière. D’une manière très simple, en refusant de voir l’évidence. Un avion, haut dans le ciel, c’est discret et tellement pratique, c’est devenu le moteur de nombreuses économies mondiales. Alors tant pis s’il y a des petits désagréments de bruit, ou de pollution par les hydrocarbures, tant pis pour les émissions de C02 et d’eau, principaux gaz à effet de serre. L’homme se rassure en se préparant à s’adapter à un réchauffement climatique planétaire.

Le danger actuel, silencieux, pernicieux et immédiat n’est pas dans le réchauffement climatique.

Mon vœu le plus cher est que le début de la Présidence française du Conseil de l'Union au 1er juillet 2008 soit aussi le début de la prise de conscience mondiale de ce qui nous est vraiment arrivé :

Notre planète Terre est déjà devenue en partie, devient chaque jour un peu plus terre d'Avionie, pays où le seuil d’assimilation par l’air de l’eau créée par la propulsion des avions a été dépassé. En Avionie, l'atmosphère est fondamentalement différente. L’eau est désorganisée, la lumière dénaturée et plus uniformément répartie.

 

Les plantes s’épuisent en fleurissant plus que de coutume pour tenter une super production afin de mettre des semences en dormance en espérant prochainement des conditions meilleures pour la survie de l’espèce. Les insectes aveuglés errent, s’accouplent le plus rapidement possible, s’épuisent et meurent en espérant eux aussi  de prochaines conditions meilleures pour la survie de l’espèce. Les vers de terre trompés par l’humidité nouvelle disparaissent. 


La conférence internationale «Qui va nourrir le monde ? Vers des agricultures diverses et durables, moteurs du développement» qui se tiendra le 3 juillet 2008 au Parlement européen à Bruxelles ne pourra être réellement efficace que si elle permet de reconnaître l’existence de la planète Avionie que nous venons de créer. Aucune agriculture durable, aucun élevage terrestre ou aquatique habituels ne peuvent se développer normalement sous ciel avionneux.

 

Qui va nourrir notre monde ? Ceux-là même qui permettront de rendre à la multitude des formes de vie terrestre les conditions d’existence millénaires qui leur sont nécessaires. Et pour cela il faut impérativement  et très rapidement réduire le nombre d’avions en vol.


En attendant les plantes les plus héliophiles souffrent dans le sud de la France.
Les feuillent des platanes jaunissent, celles des marronniers blanchissent, la garrigue rougit ou brunit...

Apparence des blés de Camargue à la mi-mai 2008






Foin du bord des routes


Vignes de Grans ou de Listel


Partager cet article

Repost0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 11:42

Le drapeau tibétain vient d’être hissé et photographié sur le Mont-Blanc.


Il flotte aussi sur de nombreuses mairies de France et chez de nombreux particuliers sensibles à la cause tibétaine.



Il est aisé de trouver sur le net des significations du symbolisme tibétain de toutes les composantes de ce drapeau. Comme tous les drapeaux, ce bout de tissu porte les aspirations d’un peuple et des marchands rivalisent pour en vendre le plus possible. Pour le Tibet, état, philosophie  et religion sont liés.


Outre les symboles cadrant la vie d’un peuple,  ce drapeau peut révéler les secrets de la bonne marche de l’organisation naturelle et universelle de la vie terrestre. 


Les mots ne sont pas dits ou alors ils ont été oubliés.


Le drapeau s'étale, on peut y lire l’invisible, les secrets de la lumière permettant la vie terrestre.


Le triangle blanc, neige éternelle, est en bas, source  toujours renouvelée de l’eau vitale.
Le triangle blanc c’est aussi la lumière complète, le bleu, le rouge et le jaune réunis que le triangle du prisme peut décomposer.


Le soleil du drapeau s’allie à l’eau pour créer en son cœur le vert  des plantes, visible dans la crinière ondulante des lions.

Le jaune du soleil nous éclaire au quotidien mais aussi nous éblouit et nous masque les rayons rouges et les rayons bleus bien présents sur ce drapeau.
Sans ces rayons rouges et ces rayons bleus, pas de photosynthèse, donc disparition des plantes vertes, des mangeurs de plantes, des mangeurs de mangeurs de plantes, disparition des hommes aussi.


Le vert de la vie est à la merci de l’entente des lions.


Si tout fonctionne normalement, l’or de l’abondance venu du levant se répand en récoltes dorées aux autres points cardinaux, la vie s’écoule et se reproduit éternellement.
 



La bible, dans la Genèse, explique aussi le bon ordre des composantes de la vie sur la planète Terre. Dans un prochain article, j’expliquerai comment  l’homme, en bouleversant cet ordre établi, a commencé de générer un climat incompatible avec la vie terrestre.



Le 27 janvier 2007, j’avais pris le biais d’une information d’un  journal télévisé pour prévenir de la gêne, à cause de l’homme et de ses avions, occasionnée au bon déroulement de la vie sur terre :
« L’apocalypse serait prévue pour le mois de mai prochain. La fin du monde pour le jour de mon anniversaire, je n’arrive pas à y croire !!! Mourir à 56 ans, sauf accident, c’est trop jeune pour une vie saine au 21ème siècle…
En tous cas un danger bien réel nous menace ; nous sommes tous concernés. Si chacun en prend conscience,  le fait savoir et agit à sa mesure dans son coin, le danger peut encore être écarté à moindre frais et sans être obligé de se cacher sous terre. » L'apocalypse serait prévue pour mai 2008, la fin du monde pour mon anniversaire


Nous voilà en mai 2008, mon anniversaire est passé, je suis vivant, vous aussi, mais le nombre d’avions en vol est toujours de plus en plus important, le trop de traînées d’avion provoque l’affaiblissement des  rayons bleus et des rayons rouges. Le soleil nous le signale en perdant sa couleur jaune. Les vies  terrestres les plus ténues s’affaiblissent et disparaissent  de plus en plus nombreuses, de moins en moins silencieusement. Ainsi, en un peu plus de 3 mois, chez nous, des milliards d’insectes ont disparu, les plantes les plus héliophiles ont jauni. Le ciel se présente de plus en plus continûment  voilé, l’ambiance aux terrasses des cafés ou à la plage est désastreuse, vents inhabituels et mini tornades sont de plus en plus fréquents… Nous sommes sur une nouvelle planète, l’Avionie.

 
Mais encore trop peu de gens voient le soleil blanc dans les yeux des abeilles ou le jaunissement des plantes, le Titanic coule et la croisière s’amuse toujours.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 21:03
Selon l’article du Midilibre         WWW.MIDILIBRE.COM/ARTICLES/2008/03/18/20080318-ECONOMIE-JE-NE-DOUTE-PAS-DE-L-EFFICACITE-DES-BIOCARBURANTS.PHP5  

Michel BARNIER, ministre de l’agriculture, inaugurant aujourd’hui  à Sète l’usine Saipol, productrice de biodiesel, s’est montré optimiste quant à l’avenir des biocarburants en France et sans crainte de les voir  concurrencer  la production alimentaire.

 

On peut quand même se poser la question des quantités récoltées dans un avenir tout proche. En effet de nombreux articles de presse mettent en garde contre les effets d’une sécheresse tenace ou alors d’inondations ravageuses. Comment  être si optimiste avec un climat annoncé inconnu ?

 

Le 12 février 2008, Borloo, ministre de l’environnement se montrait plus méfiant.  Et moi aussi :

www.eauseccours.com/article-16667338.html  et  www.eauseccours.com/article-17081162.html 


Je crains de plus en plus pour l’avenir des plantes en pays d’Avionie  ( www.eauseccours.com/article-17592537.html )



Le printemps officiel arrive dans quelques jours. 

Profitant d’un hiver doux et de l’humidité de la rosée, naturelle ou déposée par les traînées d’avion descendues au sol pendant la nuit, les graines ont déjà germées, et les brins de verdure nouvelle apparus. Plus en feuilles qu’en tige. Beaucoup de fleurs aussi, sur les arbres comme au sol.


 

 

 C’est maintenant que l’ombre d’un  problème imprévu et à peine concevable se dessine. Le soleil d’avionie, blanc en journée, jaune au lever et coucher, semble insuffisant pour  une photosynthèse optimale. Les plantes qui ont vidé les réserves de leur graine voient leur croissance diminuée, et certaines feuilles se dépigmentent virant au rouge puis devenant carrément blanches.


  


Cycle infernal : 

plus de biocarburant pour plus d'avions
plus d'avions, moins de soleil 
moins de soleil, moins de biocarburant

Il y a sûrement une décision à prendre!

Partager cet article

Repost0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 16:57

Près de 5 000 000 d’hectares de blé tendre ont été plantés en France cette année  
www.actuagri.fr/sites/agri_info/articles/2008/actu1790_080116_aspx.aspx 

et les perspectives de récolte pour la panification semblent excellentes 
http://www.boulangerie.org/journal/cont_articles.php?id_page=4479 

les prochaines hausses de prix nous sont annoncées avec un emballage fleuri,  
nous voilà rassurés.
 

 

 


Lumière allégée
  
et  rosée insolite 
semblent insuffisantes  pour une  croissance optimale du blé de cette parcelle. Souhaitons que peu d’hectares soient dans ce cas.

 

Partager cet article

Repost0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 22:01

Bien sûr depuis quelques années déjà on voyait de plus en plus souvent de traînées  d’avions dans les cieux de Camargue, Provence et Savoie, régions aux paysages et microclimats très marqués et vivant maintenant principalement du tourisme.

Et puis en automne 2006 l’aéroport de Marignane près de Marseille s’est agrandi 

www.marseille.aeroport.fr/img/data/espace_presse/plaquetteinstitmp2.pdf 

et au fur et à mesure que le trafic augmentait le vrai ciel bleu a disparu, moins de cigales ont chanté. Pendant ce temps tous les médias annonçaient de plus en plus fréquemment l’ouverture de nouvelles lignes à Lyon pour l’automne 2007 puis au printemps 2008 ainsi qu’à Nîmes…

Le ciel est saturé d’eau, la lumière du soleil se glisse dessous, toute la nature de la vie terrestre est silencieusement perturbée.
Témoin au quotidien de ces bouleversements inquiétant pour notre survie, mais entendant les gens parler simplement  d’été maussade, les voyant photographier avec grand plaisir ces drôles de nuages, j’ai senti l’ombre du film « le Titanic » et me suis dit :
LE GOUVERNEMENT DOIT SAVOIR, il suffit de l’alerter
Et le jeudi 2 août 2007, il y a tout juste 6 mois, j’ai écrit une première lettre au ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables.
 
 
Mr Jean-Louis BORLOO,
Mr Dominique BUSSEREAU,
Mme Nathalie KOSCIUSKO MORIZET
Ministère de l’Ecologie, du développement et de l’aménagement durables
20, avenue de Ségur, 75302 PARIS Cedex 07
 
Objet : 2007, année 0 de la disparition du soleil en Rhône-Alpes et PACA                                        
Jeudi 2 août 2007
 
Monsieur le ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables,
Monsieur le secrétaire d'Etat aux Transports,
Madame la secrétaire d'Etat à l'Ecologie,
 
Je m’adresse à vous sans étiquettes et en quelques mots seulement pour vous signaler un problème dont j’ai constaté la soudaine prise d’ampleur dans les régions Rhône-Alpes et PACA mais qui sans aucun doute doit pouvoir se constater sur la majeure partie des territoires français, européen et de plus en plus mondial.
Je veux parler du masquage du soleil et de la lune par les traînées nuageuses laissées derrière le passage des avions. Un effet de seuil s’est produit durant la fin de l’année 2006 et depuis janvier 2007 je guette désespérément un jour à lumière normale. J’ai pu noter divers mécanismes provoquant la diminution de la luminosité par temps annoncé clair par la météo comme par temps couvert et les effets qui en résultent.
L’importance du phénomène devient telle que dans très peu de temps non seulement les activités touristiques de ces régions mais la vie quotidienne des gens, des animaux et des plantes seront  gravement affectées. Pour le moment il est de bon ton de simplement accuser les caprices de la météo ou le réchauffement climatique.
Ne sachant comment vous convaincre en quelques lignes, je souhaiterais pouvoir rencontrer un membre de votre équipe ou un spécialiste météo ou toute personne qui pourrait prendre le temps de voir ce que j’essaie de montrer.
En attendant, je vous invite, s’il vous arrive de retourner prochainement en un lieu où vous n’étiez pas allés depuis au moins un an à apprécier de jour comme de nuit la qualité de la lumière en la comparant à vos souvenirs et en tous lieux à regarder le ciel particulièrement à l’horizon et aux levers et couchers du soleil.
 
 
Puis très régulièrement et en fonction de l’actualité et des déplacements des élus ou ministres dans les régions où je me trouvais j’ai prévenu successivement :
 

 

03/10/2007
Il y a 122 jours
Mme Christine LAGARDE, Ministre de l'Économie, des finances et de l'emploi
 
09/10/2007
Il y a 116 jours
Grenelle de l’environnement
·         Forum : Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie ; Ramener les émissions des transports à leur niveau de 1990 d’ici à 2020
·         Forum : Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie ; Vers une société sobre en énergie et en ressources
·         Dans le forum : Construire une démocratie écologique : Institutions et gouvernance ;  Etablir les bases d’une démocratie écologique
·         Dans le forum : Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à la compétitivité et à l’emploi ; Mettre en place une tarification efficace des nuisances liées aux transports
 
13/10/2007
Il y a 112 jours
Grenelle de l’environnement
·         Dans le forum : Adopter des modes de production et de consommation durables : agriculture, agro-alimentaire, pêche, distribution, forêt, usages durables des territoires ; Réduire les pollutions diffuses
 
18/12/2007
Il y a 46 jours
 
Mr Nicolas SARKOZY, Président de la République
 
26/12/2007
Il y a 38 jours
 
Mr François FILLON, Premier Ministre
 
29/12/2007
Il y a 35 jours
Mr Patrick OLLIER, député des Hauts-de-Seine, Président de la Commission des Affaires économiques, de l’environnement et du territoire
 
09/01/2008
Il y a 24 jours
Mr Hervé GAYMARD, député de la Savoie
Mr Vincent ROLLAND, député suppléant
 
22/01/2008
Il y a 11 jours
 
Mr Luc CHATEL, secrétaire d'État chargé de la consommation et du tourisme
 
29/01/2008
Il y a 4 jours
tout le gouvernement
 
Après chaque tentative d’information d’un nouveau ministre ou élu, de la dégradation de plus en plus rapide des cycles habituels de vie sous ces nuages consécutifs à l’activité humaine, j’ai relancé par courriels ou appels téléphoniques les secrétariats concernés pour savoir  si mon courrier d’origine était bien parvenu à son destinataire.
 
A ce jour je n’en ai aucune certitude.
 
J’ai parallèlement continué mes observations et analyses, vérifié que mes prévisions se confirmaient chaque jour un peu plus sur le terrain partout où les avions sont trop nombreux que ce soit localement, régionalement ou planétairement.
 
Le CO2, les insecticides, les pertes de kérosène, les industries, les ondes diverses provoquent leur part d’effets destructeurs mais le danger le plus immédiat et le plus sournois provient du bouleversement des cycles naturels de l’eau et de la lumière.
 
Il y a quelques jours, alors que je demandais à parler à Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, son secrétariat m’a passé un attaché de presse et celui-ci fort gentiment m’a bien expliqué :
 
« Mme Nathalie Kosciusko-Morizet est ministre, elle ne peut savoir, pour la contacter vous devez passez par la presse des élus des scientifiques »
 
J’ai aussi, bien entendu, contacté bon nombre de journaux scientifiques, d’élus, de professionnels du tourisme, des VIP, des services de la météo… C’est comme si chacun attendait que quelqu’un ose en parler le premier.
J’ai obtenu un peu plus d’attention du côté des apiculteurs et de la revue Rustica.
 
En tout cas au bout de 6 mois, j’ai envoyé ce dernier courriel à l’intention de tous les membres du gouvernement par le biais de l’assemblée nationale, en me disant que maintenant :
 
LE GOUVERNEMENT DOIT SAVOIR, sauf s’il veut ignorer
 
 
Courriel du mardi 29 janvier 2008-02-02
 le réchauffement climatique ici et maintenant
 
Bonjour,
 
Merci aux intermédiaires de ne pas bloquer ce message même s'ils ne prennent pas conscience de toute son importance et de bien vouloir faire le nécessaire pour qu'il atteigne tous les destinataires :
 
Patrick OLLIER
Nathalie KOSIUSKO MORIZET
Jean-Louis BORLOO
Luc CHATEL
 
Nicolas SARKOZY
 
et tout le gouvernement
 
Depuis 6 mois que je vous préviens par lettre RAR (du 2 août 2007) courriels, appels téléphoniques, participation aux forums du grenelle de l'environnement, lettres confiées à des personnages officiels lors de vos visites en province, le nombre d'avion en circulation ne cesse d'augmenter et la nature souffre de plus en plus vite et intensément sur le terrain.
 
A ce rythme-là
la saison touristique hivernale en cours s'achèvera très prématurément par fonte totale de la neige.
les thuyas disparaîtront,
les épicéas suivront,
les skieurs et promeneurs en grand nombre souffriront de sévères coups de soleil,
au printemps nous ne verrons plus ni abeilles ni beaucoup d'autres insectes volants.
 
Mr Borloo a signé hier un document sur la réduction du CO2 émis par les avions pour l'horizon 2020.
 
C'est louable mais  le CO2 n'est que l'arbre qui cache la forêt des ennuis à venir dans les tout prochains mois et même dès les tout prochains jours.
           
Le DANGER PREMIER, VITAL ET IMMEDIAT vient de ce qui d'ordinaire favorise la vie sur terre : L'EAU et LA LUMIERE
 
Prenez le temps de ressentir le danger potentiel de ce ciel photographié hier dans la station des Saisies au-dessus de Beaufort,
et songez à ce que sera l'été sur la côte avec ce ciel laiteux,
consultez les articles que j'ai inséré dans mon site eauseccours.com
et montrez-moi que j'ai tord ou agissez localement, nationalement,
et aussi au niveau de l'Europe, et de la planète,
 
car la rapidité de la fonte de la banquise, l'intensité des incendies californiens, la disparition mondiale des abeilles, le dérèglement des précipitions ont comme cause principale et immédiate les modifications apportées à la circulation des nuages et de la lumière par l'inconsciente augmentation du trafic aérien mondial.
 
Je fais cela avec en tête le regard de mes filles, de mes anciens élèves, des enfants nés et à naître, des aventuriers ou hommes célèbres que j'ai pu côtoyer en toute simplicité et qui, grands comme petits, comme également les baigneurs que je surveillais de ma chaise haute sur la plage, les gens de la rue et du café du matin, l'eau, les chevaux, les bêtes et les plantes m'ont appris à sentir et voir.
 
Je reste à votre disposition.
xxxxx ciel nature
 
 
PS : à cheval j'ai respecté la détente de Nicolas Sarkozy et Nathalie Kosciusko bien qu'il me démangeait de parler de ma demande de RDV avec le président,  que Patrick OLIVRY, directeur du parc de la Camargue, m'a confirmé avoir bien glissée dans le dossier remis à la fin de la visite officielle aux Saintes-maries de la mer.
 
pour ajouter copie de ce courriel ou une variante dans mon blog, j'hésite encore à choisir pour titre de l'article :
« SIGNATURE POUR MOINS DE CO2 EMIS PAR LES AVIONS DE 2020, BORLOO SAINT-INNOCENT OU PARTENAIRE DU DIABLE? »

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 10:25

Le 19 novembre 2007 la chaîne LCI a publié l’information sur son site internet,

tf1.lci.fr/infos/monde/europe/0,,3626602,00-russie-ils-attendent-apocalypse-dans-grotte-.html

je ne l’ai apprise qu’hier au soir, samedi 27 janvier 2008, durant le 20h de TF1 présenté par Claire Chazal,

videos.tf1.fr/video/news/insolite/0,,3696151,00-ils-attendent-fin-monde-refugies-sous-terre-.html

L’apocalypse serait prévue pour le mois de mai prochain. 
La fin du monde pour le jour de mon anniversaire, je n’arrive pas à y croire !!! 
Mourir à 56 ans, sauf accident, c’est trop jeune pour une vie saine au 21ème siècle…

En tous cas un danger bien réel nous menace ; nous sommes tous concernés. Si chacun en prend conscience,  le fait savoir et agit à sa mesure dans son coin, le danger peut encore être écarté à moindre frais et sans être obligé de se cacher sous terre.

Depuis le 2 août 2007, cela va faire 6 mois le 2 février 2008, j’alerte régulièrement le gouvernement qu’un seuil de saturation vient d’être  franchi dans la nature.

L’atmosphère ne peut plus dissoudre la vapeur d’eau générée par l’augmentation démesurée du trafic aérien. Levez la tête et rendez-vous compte. De jour comme de nuit, le ciel est en permanence voilé  d’un réseau nuageux à peine visible,  ou encombré de pipelines de nuages que même un vent célèbre comme le mistral ne peut disperser.  La circulation aérienne de l’eau et celle de la lumière en sont considérablement perturbées.

Fonte accélérée de la banquise, incendies gigantesques en Californie, disparation des abeilles et bien d’autres calamités empirent très rapidement  car le feu du soleil se glisse sous le réseau aérien aqueux  généré par le passage des avions.

En station de ski, cet hiver, la vitesse de la fonte de la neige, pourtant tombée en abondance en décembre, surprend. Les haies de thuyas roussissent, les épicéas et les pins suivent. Les gens prennent plus rapidement des coups de soleil.

La lumière arrive de tous les côtés à la fois bouleversant  les microclimats qui régissent la vie sur les versants d’une taupinière ou du Mont-Blanc. La diminution du volume des glaciers et l’organisation des nuages  en fonction des couloirs aériens affectent les cycles normaux de l’eau et donc à terme la répartition habituelle de l’eau sur le globe.

Dans l’urgence, avant que les dégâts soient irréversibles et pour se donner le temps de mieux comprendre, il faudrait trouver le courage d’en revenir immédiatement au trafic aérien de 1990 (date qui figurait dans un titre de forum lors des débats du grenelle de l’environnement : « Ramener les émissions des transports à leur niveau de 1990 d’ici 2020 »).

L’eau, source de vie, peut également être source de nombreuses catastrophes.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens