Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 12:24

Vendredi 4 septembre 2009, une nouvelle fois écoliers et collégiens viennent de retrouver leurs salles de classe. Cette année la lumière, l’air, les précipitations ont changé, l’excès de trafic aérien a insidieusement bouleversé la vie de chacun dans les plus petits détails, particulièrement dans le sud de la France, victime du succès du terminal MP2 de  l’aéroport de Marseille Provence.  Les organismes fragilisés par les particules flottant dans l’air risquent d’être davantage vulnérables au virus de la grippe AH1N1. Une crèche d’Istres est touchée, le maire de Venelles a pris un arrêté municipal visant à instaurer une quarantaine pour les fratries, quand un élève est suspecté de grippe. La Provence est devenue terre d’Avionie.


 

MATHEMATIQUES


Aix-en-Provence, vendredi 4 septembre 2009, 14h19

 

Une seule information chiffrée sur cette affiche :

129 grammes de gaz carbonique rejeté par kilomètre parcouru.

 

 

-      A la télé ils ont dit que la taxe carbone serait de 14 € par tonne de C02 rejeté.

-      L’essence va augmenter de 3 centimes par litre.

-      Et aussi que l’état redonnera 300 € pour les familles qui en ont le plus besoin.

 

 

1 tonne = 1 000 kg = 1 000 000 g

1 000 000 / 129 = 7 752

Pour rejeter 1 tonne de gaz carbonique la voiture de l’affiche aura roulé la distance de 7 752 km.

 

 

300 / 2 = 150

150 / 14 = 10,7

150 € de surcoût annuel de consommation pour cette voiture correspond à 10,7 t de C02 rejeté.

 

7 752 * 10,7 = 82 946

Donc en un an la voiture peut parcourir 82 946 km.

 

 

§


 

RECHERCHES D'INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR INTERNET

 

Site de l’Agence De l’Environnement et de Maitrise de l’Energie

http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=13712&m=3&catid=16174

CO2 : 129g/km

Etiquette énergie CO2 : C

Puissance administrative : 6 CV

Consommation mixte : 4,9 l / 100 km

Carburant : GO

 

Cote argus

http://www.lacentrale.fr/cote_inter.php

Kilométrage annuel moyen pour un véhicule diesel de 6 CV : 20 000 km

 

Certificat d’immatriculation du véhicule (carte grise)

http://www.carte-grise.org/comparatifs_colonnes_carte_grise.htm

La valeur de CO2 rejeté est indiquée dans le champ V7.

 

Emission de CO2 - Etiquette énergie

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6AFACE30F3467246A721C39383D8AE54.tpdjo08v_1?cidTexte=JORFTEXT000000811521&categorieLien=id

Case V9 du certificat d’immatriculation du véhicule

- l'indication de la classe d'émissions de dioxyde de carbone (CO2). La classification de A à G est définie de la façon suivante selon les émissions de CO2 du véhicule :
- classe A : émissions inférieures ou égales à 100 g/km ;
- classe B : émissions comprises entre 101 et 120 g/km ;

- classe C : émissions comprises entre 121 et 140 g/km ; (130g C02/km = limite maxi en 2015 pour véhicules neufs)
- classe D : émissions comprises entre 141 et 160 g/km ;
- classe E : émissions comprises entre 161 et 200 g/km ;
- classe F : émissions comprises entre 201 et 250 g/km ;
- classe G : émissions supérieures à 250 g/km

 

Prix du litre de carburant

http://www.prix-carburants.gouv.fr/

0,999 € le litre de gasoil à la pompe la plus proche de l’affiche


 

  §



AUTRES CALCULS

 

82 946 / 20 000 = 4,15

En un an, pour donner droit à 150 € d’indemnité fiscale la voiture de l’affiche devra rouler plus de quatre fois la moyenne annuelle habituelle.

 

 

4,9 * 82 946 / 100 = 4 064

La consommation annuelle de gasoil pour 82 946 km serait de 4 064 l.

 

0,03 * 4 064 = 121,92

La taxe carbone pour 82 946 km devrait rapporter 121,92 €.

 

4,9 * 20 000 / 100 = 980

La consommation annuelle de gasoil pour 20 000 km serait de 980 l.

 

0,03 * 980 = 29,40

La taxe carbone pour 20 000 km rapporterait 29,40 €.

 

29,40 * 100 / 150 = 19,6 %

La taxe carbone obligatoire risque de ne rapporter que le 1/5 des 150 € de recette redistribuée.

  Remarque : Pour tous ces calculs il n’y a jamais eu besoin d’utiliser le prix d’un litre de carburant.





 

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE – METEO ET CLIMAT



-      La voiture brille comme la route.

-      Les rochers aussi sont brillants.

-      On croirait que c’est le soir et pourtant l’ombre de la voiture est toute petite comme à midi.

-      Le soleil est blanc comme une étoile.

-      Le ciel est blanc et on ne voit pas de nuage alors qu’autour de l’affiche le ciel est bleu et il y a quand même un petit nuage.  (T’as vu, y a personne qui conduit !)

-      On dirait que le mur de la maison scintille.

-      Dans le car de ramassage ce matin, j’ai vu une affiche comme celle là et aussi le soleil blanc et la route brillante.

 


Entrée d’Aix-en-Provence, vendredi 4 septembre 2009, 8h26




Vendredi 4 septembre 2009, 11h25

http://www.laprovence.com/articles/2009/09/04/902863-Region-en-direct-L-aeroport-de-Marseille-Provence-ne-connait-pas-la-crise.php

 

Un article qui salue l’augmentation sans précédent du trafic aérien de l’aéroport de Marseille Provence qui affiche ainsi une santé insolente face à ses concurrents comme Lyon ou Nice.

 

Et pendant ce même laps de temps l’assombrissement global se fait chaque jour un peu plus ressentir, la pollution par présence des particules dans l’air a incroyablement augmenté dans les pays de Provence, inquiétant à juste titre les maires, les députés, les sénateurs locaux, les associations comme Ecoforum ou l’ASEP du Docteur Halimi. Chantal Jouanno, secrétaire d’état à l’Ecologie, a promis un plan particules pour ce mois-ci.

 

Tous leurs efforts seront vains et la taxe carbone ne suffira pas s’ils ne mettent en priorité absolue la diminution du trafic aérien, impérativement et immédiatement au niveau de 2005, pour retrouver le bleu du ciel et la célèbre lumière provençale et ainsi espérer enrayer le dépérissement des végétaux, la disparition des insectes et l’affaiblissement des chevaux, des taureaux et des humains.

 

Ensuite il faudrait encore réduire mondialement le trafic aérien au niveau minimum de 1990 pour tenter d’enrayer la fonte des glaces et espérer un retour à la normale des cycles de l’eau.




10 février 2009   Volt dans les nuages, du rêve à la réalité, il y a de l’orage dans l’air
23 février             Provence en vert et contre tout, les adrets et les ubacs sont flous
09 mars              Soleil absent de "La Provence" et nouvelles nouvelles lignes aériennes pour le mp2 de Marseille Marignane
19 avril                 Lune de miel ou lune de fiel pour Christine Lagarde et Xavier Giocanti
19 mai                 eau sec cours, les brouillards en long
25 juin                 Un début d’été conforme à mes craintes
10 juillet              Dans le dos de Borloo et en dépit des désirs de l’UNAF, les abeilles meurent en ville
20 juillet              Nicolas Hulot présente-t-il le syndrome du Titanic ?
17 août               Pipeline de Saint-Martin de Crau, une pollution peut en cacher une autre


Partager cet article

Repost0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 05:55

Saint-Martin de Crau samedi 8 août 2009 18h49, façade de l’écomusée : huppe fasciée et moutonnier  sur la plaine caillouteuse de la Crau 
http://www.espaces-naturels-provence.com/crau.htm

 

La veille, vendredi 7 août 2009, en tout début de matinée cette plaine, protégée en temps que dernière steppe aride de France, a été souillée par la fuite d’un oléoduc.  


Immédiatement les médias, les élus locaux de tous grades et de tous bords, des associations comme la LPO, et Chantal Jouanno pour le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat ont réagi avec vigueur et promesses, irritant quelque peu au passage les responsables du pipeline qui s’estiment freinés dans leurs actions de remise en état du terrain et de la remise en route des installations.
http://www.usinenouvelle.com/article/fuite-de-l-oleoduc-de-crau-nous-avons-ete-surmediatises.N115789 (NB ce lien comporte une erreur de date sur le moment de l’accident, 8 août au lieu de 7)


Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h08, photo prise depuis  la barrière interdisant l’accès aux travaux de récupération du pétrole  

http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2009/08/crau-mar%C3%A9e-noire-en-terre-s%C3%A8che.html



 

Même si tout ce qui a été annoncé devait  rapidement se réaliser  pour effacer les traces de cette pollution et éviter qu’une similaire fuite ne se reproduise, l’avenir des plantes, des insectes, des oiseaux, des moutons et des hommes de cette plaine est déjà et restera  menacée par une pollution qui se voit pourtant au quotidien « comme le nez au milieu de la figure », on promène son nez partout, mais sans l’effort de se regarder dans un miroir ou sur une photo, on ne voit que celui du voisin.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h14, accès au chantier de dépollution

Le ciel n’offre  plus la magnifique lumière du bleu de Provence, l’énorme nuage présent n’a pas été amené par le vent.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h14, ¼ de tour par rapport à la photo précédente

Le véritable aspect du soleil a disparu derrière une gigantesque apparence blanche.

Coussoul de la Crau samedi 8 août 2009 19h23, galets du lit de l’ancien delta de la Durance

Etrangement sur cette terre célèbre pour son aridité, les galets luisent dans l’air humide.

 

08/08/2009 19h16, de l’autre côté des peupliers        08/08/2009 18h35 du côté opposé à la fuite

Les moutons iront paître ailleurs, sous les éoliennes. Le coussoul, pâture naturelle, a laissé place aux vergers, et les bonnes terres à d’immenses entrepôts.

08/08/2009 17h44 Saint-Martin de Crau

 

La légendaire lumière de Provence est partout et à tout heure tamisée par un voile d’humidité et de poussière.

 

Une zone de nature protégée sert souvent de prétexte à bétonner, goudronner, métalliser tout autour d’elle.

 

Un plan d’eau creusé ou un oasis de verdure agrémenté de sentiers balisés sont sensés donner eux aussi un petit air de nature.

 

http://www.ville-saint-martin-de-crau.fr/Arboretum-Le-Jardin-de-Gaston.html?retour=back

« L’arboretum le Jardin de Gaston est un petit bijou verdoyant qui s’étend sur plus de 4 hectares. Depuis juin 2004, il offre aux visiteurs un cadre tranquille et naturel, propice aux découvertes botaniques, à la détente et aux balades. »

 

12 juillet 2009 « le petit bijou verdoyant » dépérit, les branches menacent de tomber, les tronçonneuses entrent en action.

 

Comme partout, les plantes les plus héliophiles souffrent de l’altération de la lumière et de l’excès d’humidité dans l’air. Elles deviennent plus vulnérables aux attaques de toutes sortes, dépérissent et meurent par milliers, visibles depuis les routes, ou en promenade ou autour des habitations.


 

12 juillet, 9 août,  moins d’un mois séparent ces deux photos

 

L'air irisé est également présent près de l’écomusée


13 août 2009, 12h48, guêpiers dans le gris bleu du ciel de Provence

 

Combien de temps, huppes et guêpiers pourront-ils encore être réellement présents dans la Crau ailleurs qu’en peinture sur un écomusée ou en photos dans un dépliant publicitaire ?


Grand paon de nuit égaré sur une voiture, aveuglé par un lampadaire…
Disparition des abeilles expérience pour mourir dans la lumière comme un insecte volant


… et mourant d’épuisement dans la poussière
abeilles du soir peu d'espoir


14/08/2009 21h38 Pigeon en sursis dans la nuit obscurcie par les microparticules (NB les cercles sont des taches d’eau séchées sur l’objectif)

 

L’assombrissement global s’est intensifié.
Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011

15/08/2009 17h38
Où sont passées les mouches ?
Disparition ou prolifération des sales bêtes : abeilles, mouches...


La pollution actuelle la plus préoccupante pour la Crau comme ailleurs ne vient pas du sol mais du ciel.

 

Pipelines aériens = EAU SEC COURS = aviocordes


Chemtrails et cotras, tête de l'iceberg des indices de présence des avions
Nuages à gogo, nuages pour gogos 

Quelques exemples d’aviocordes en forme de pipeline au-dessus de la Crau


8 août 2009 18h49, sur le site, le lendemain de la fuite de l'oléoduc


14 juillet 2009, 06h20, lever de soleil


2 août 2009, 09h01, par beau temps


6 août 2009,  06h57, environ 24h avant la fuite


6 août 2009, 21h59, environ 9h avant la fuite


1 août 2009, 08h44, l'aviocorde est plus chemtrail que cotra et se trouve très près du sol
COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS 

Rien ne sert de limiter la vitesse sur routes et autoroutes si la pollution des avions baigne tout ce qui vit.

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 20:24

Aéroport de Provence, Marseille Marignane, samedi matin, 18 juillet 2009

Le Boeing 737 assurant, pour la compagnie Europe Airpost, le vol 50521 à destination d’Athènes est en instance de décollage.

·        Par le hublot, un passager  remarque  une fuite anormale de kérosène à chaque coup d’accélérateur.

·        Le voyageur alerte le steward.

·        Le steward minimise l’incident.

·        Le voyageur insiste fortement.

·        Le pilote est prévenu et stoppe l’avion.

·        Un technicien arrive et confirme une fuite de kérosène.

·        Tous les passagers sont invités à descendre de l’avion.

·        Quelques heures plus tard un autre appareil arrive pour prendre en charge les passagers en souffrance.

·        L’avion décolle pour la Grèce  mais le passager témoin de la fuite, pris d’une peur rétrospective ne se sent pas d’embarquer et garde près de lui les autres membres de sa famille.

·        Le voyagiste Héliades refuse le remboursement des billets puisque le vol a été effectué.

·        Europe Airport assure qu’à aucun moment la sécurité des passagers n’a été menacée, la fuite s’étant révélée n’être qu’un léger suintement au niveau d'une plaque de visite du réservoir.

Bref pas de quoi en faire tout un plat même si Europe Airport dit comprendre la réaction du passager vu le contexte actuel :

3 crashs aériens médiatisés (de moins en moins) en un mois et demi pour un total de 549 victimes.

Date

Constructeur

Compagnie

Lieu

15 juillet 2009

Tupolev

Caspian Airlines

Teheran

29 juin 2009

Airbus

Yemenia - Yemen Airways

Comores

01 juin 2009

Airbus

Air France

L'Océan Atlantique

Sources : article de Laetitia Sarroglou du journal « La Provence » du 21 juillet 2009 http://www.laprovence.com/articles/2009/07/21/869820-Region-Fuite-de-kerosene-sur-un-vol-pour-Athenes.php ; tableau issu du site http://www.air-valid.com/

 

Une autre histoire de fuite de kérosène, juste pour voir si on a les nerfs solides. Une aventure partagée par 306 personnes,  le 24 août 2001 au-dessus de l’Atlantique entre Toronto et Lisbonne.  Panne sèche au dessus de l'Atlantique avec un Airbus A 330 dont 306 passagers

« Conséquences :

Aucun des 293 passagers et des 13 membres d'équipage n'a été sérieusement blessé.
Airbus considère les pilotes responsables d'avoir mal interprété les signaux d'alerte et d'avoir provoqué l'accélération de la perte d'essence. Mais Air Transat estime que le problème est dû à Airbus. Le problème technique qui avait provoqué le percement d'un tuyau a été corrigé sur tous les appareils. Une enquête a été menée.     ….     Le pilote et son copilote ont été récompensés en 2002 pour avoir effectué le "plus long vol plané de l'histoire aéronautique" (21 minutes) avec un avion de ligne de cette taille »

 



Que d’histoire pour quelques fuites d’huile!


Quelques gouttes, ça gêne en quoi ?

 

La pollution c’est TROP, au même endroit, au même moment.

 

 

http://www.mon-environnement.com/fiche-689.html   Quelques extraits de la rubrique « Le saviez-vous ? »

- un litre de pétrole peut contaminer jusqu'à 2 millions de litres d'eau...

- un gramme de 2,4-D (herbicide d'usage domestique courant) peut contaminer 10 millions de litres d'eau potable.

- une goutte d'huile peut rendre impropre à la consommation jusqu'à 25 litres d'eau.

- 1 m³ d'eau = 1000 litres d'eau.
*


- 120 litres d'eau par jour : c'est ce que laisse s'échapper dans les égouts un simple robinet qui fuit... Alors qu'il suffit souvent de changer un joint !


- 10000 litres d'eau par an : c'est ce que l'on gaspille si on laisse le robinet ouvert lorsqu'on se lave les dents. Optez pour un verre à dents !

*cette ligne est par définition 100% exacte ; je ne connais pas le mode d’obtention des autres chiffres mais l’idée est là, pour donner  à réfléchir.



 
La goutte de trop



Chantal Jouanno, secrétaire d’état à l’écologie et au développement durable, le disait hier 23 juillet 2009 en Camargue :

 

« Il faut se responsabiliser. »


Les petits ruisseaux font les grandes rivières et toutes les eaux, propres, sales, épurées vont à la mer.

Les rejets d’un avion, des avions, de milliers d’avions flottent dans l’air, décantent et finissent toujours par retomber à la surface du globe sur terres, étendues d’eau, feuilles, goudron ou béton, poumons, peau des hommes et des bêtes…



En flottant dans l’air ces rejets de gaz, d'eau hydrocarbonée et de particules dispersent la lumière, ce qui provoque des reflets monstrueux sur les voitures comme sur la plus petite surface réfléchissante.

Ces rejets d’hydrocarbures et de suie contribuent à gêner la respiration humaine, animale ou végétale et polluer  les eaux. Les hydrocarbures attaquent aussi le système nerveux et le foie.

 

Il est facile de voir une abeille, aveuglée par cette étrange lumière, voler en hésitant, descendre en planant, se cogner contre un obstacle comme un moineau dans une vitre ou tomber lourdement après un court vol sur le dos et mourir ainsi de stress et d'épuisement. La vision des humains est également perturbée avec pour conséquences faux pas de piétons, dévissage en montagne, collisions routières ou aéronautiques.



Il est aussi devenu très courant de voir les abeilles mourir en ville comme empoisonnées. Dans le dos de Borloo et en dépit des désirs de l’UNAF, les abeilles meurent en ville  .

Il faudrait analyser quel cocktail de pesticides, huiles des voitures, kérosène des avions absorbée dans la rosée (devenue quotidienne même en été) tue ces abeilles. Elles peuvent aussi, comme les humains, avoir des coups de chaud. 2009 chaleur ressentie, la canicule qui ne dit pas son nom

Exemple d'abeille en difficulté le 21 juillet 2009, jour de la parution de l’article sur la fuite de Kérosène à Marignane :

 

 

Abeille courageuse essayant de butiner une fleur de sophora au sol malgré de grandes douleurs.


Vidéo filmée à Coudoux, sympathique village provençal où se cultive l'olivier.



Le soleil blanc, brûlant et humide ne convient pas à la culture de l'olivier, ni aux amandiers

Des milliers d'autres arbres de toutes sortes dépérissent, dont des chênes plusieurs fois centenaires. C'est la porte ouvertes à famines et incendies gigantesques
Incendies de Marseille, Espagne, Grèce, Californie, ce n’est qu’un début .
Ce soir France Inter annonçait que jamais autant de maquis corse n'avait disparu dans les flammes avec une telle rapidité.




2 gouttes d'huile par ci, 3 gouttes de kérosène par là, 4 abeilles mortes en ville aujourd'hui sous un sophora

multiplié par des milliers d'actions de milliards d'hommes,

l'entonnoir est bouché, le vase déborde



Nuit des étoiles Nuit cent étoiles et lune triple en Avionie

Nuit de clarté grise avec quelques étoiles fort peu scintillantes, spectacle décevant. Pas de problème, les organisatuers ont tout prévu : un coup d'oeill au ciel souvent guidé par laser vert, vidéoprojections, contes féériques, musique émouvante, spectacles inédits interactifs, une belle nuit d'été irréelle.

Que signifie encore "dormir à la belle étoile"? 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 19:42

Lundi 20 juillet 2009, bien visible, en haut à droite d’une page paire, le quotidien « La Provence » titre, juste en dessous d’un petit poisson très coloré du bandeau « le journal de l’été »:

 

« Nicolas Hulot a le syndrome du Titanic »

 

Une photo présente en gros plan la tête de Nicolas Hulot, le teint jaune, les traits tirés, la bouche crispée, le regard perdu. L’article par pudeur sans doute n’évoque que la sortie de son film le 7 octobre prochain, insistant sur le fait que la très grande majorité des images ont été tournées en ville et sans prise de vue aérienne. La vie appelle la vie mais le cœur semble ne pas y être.

 

Syndrome médical 

Nicolas Hulot commence-t-il à ressentir les troubles que ressentent entre autres les abeilles, les plantes les plus héliophiles  et l’universalité des gens en terre d’Avionie : fatigue excessive, gêne à respirer, troubles de la vision, baisse du moral, angoisses,…  dus à l’altération de l’ensoleillement naturel, à la perturbation des cycles de l’eau et aux résidus d’hydrocarbures ?

 

Syndrome de Stockholm* 

Nicolas Hulot s’est-il laissé gagner par les comportements particuliers des personnes présentes sur le Titanic ?

Dans le rôle d’un joueur de Poker ou celui du chef d’orchestre ?

*« Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à développer une empathie ou une contagion émotionnelle avec ces derniers » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Stockholm)  

 

Autrement dit : « Quand tu ne peux avoir ce que tu aimes, aime ce que tu as. ».

 

Je ne peux m’empêcher de penser à cette maxime lorsque je vois des gens s’extasier au lieu de se révolter devant un paysage dévasté.


 
3 avril 2009, 14h35, immensité sableuse au bord de la Grande Bleue sous l’éclatant soleil du ciel du Sud

Plage du Grand Radeau en Camargue, défendue sur France 3 par Marie Drucker et Nicolas Hulot en octobre 2007



Aviocorde arc en ciel de pluie

 
Après la pluie, le beau temps ; et toujours l’aviocorde ; et tant pis si l’arc-en-ciel a perdu ses couleurs officielles, on est au XXIème siècle après tout.

Mieux vaut en rire qu’en pleurer, l’énergie est meilleure.

Il est souhaitable que cette belle énergie serve alors à ouvrir les consciences, soit utilisée à passer le mauvais cap.


 


1er mai 2009, Camargue, marais du Vigueirat

« Vous n’imaginez pas le pouvoir de l’écologie » dit le slogan de José Bové, Cécile Duflot et Michèle Rivasi venus animer une réunion en vue de l'élection des députés européens.

Ce joli poisson avionneux, façonné par le mistral, semble en rougir de honte, de colère, ou de plaisir selon l'imaginaire de chacun.

Partager cet article

Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 19:52

Samedi 13 juin 2009, le quotidien  « La Provence » dans son dossier double-page titre, alors que se déroule le Grenelle de la mer :

 

« ENVIRONNEMENT / Cinq jours après les élections européennes et la percée inattendue des listes d’Europe Ecologie

Ecologie politique : maintenant tout le monde est sur le pont »

 

 

Une occasion de redonner la parole à Nicolas Hulot en temps que « porte-parole de la lutte pour l’environnement, président de la Fondation pour la nature et l’homme » :

 

« OPPORTUNITE OU SINCERITE ? CE QUI IMPORTE C’EST QUE L’ON AVANCE !

Tout le monde doit apporter sa contribution et la crise que l’on traverse nous oblige à nous rassembler.
A gauche, à droite et au centre, on a aussi besoin de réflexion »

 

 

Et en page 25 dans la rubrique « LA PENSEE DU JOUR » cette citation :

 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas »

Victor Hugo écrivain et poète 

 

 

La poésie, le rêve ou même les idées, tout aussi bien que les résultats qui sortent des ordinateurs pour les prévisions météo ou l’anticipation de la progression du réchauffement climatique, ne sont que chimères potentiellement très dangereuses si le virtuel oublie le réel, si les données entrées dans les ordinateurs sont partielles, insuffisantes ou choisies par des préjugés.

 

« Le poète complet se compose de ces trois visions : Humanité, Nature, Surnaturalisme. Pour l’Humanité et la Nature, la Vision est observation ; pour le Surnaturalisme, la Vision est intuition.
Une précaution est nécessaire : s’emplir de science humaine. Soyez homme avant tout et surtout. Ne craignez pas de vous surcharger d’humanité. Lestez votre raison de réalité, et jetez-vous à la mer ensuite.
La mer, c’est l’inspiration. »

Victor Hugo


Jeu de dupes ou danse poétique, la frontière rouge est ténue.

Le soleil blanc, bien présent mais occulté par une inconscience collective malsaine, met à mal bêtes et hommes.

 

 

 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas »

Victor Hugo écrivain et poète 

 

Chacun peut voir dans les zones sans trop d’herbe un drame horrible. L’abeille ouvrière, butineuse infatigable, a volé, volé, bourdonné ; elle a fait des rencontres, elle a visité  des fleurs sauvages, des fleurs agricoles, des arbres fruitiers, elle a butiné  à toutes les senteurs de la ville, elle a cherché  à se diriger au travers de mille lumières, elle a tâché de vivre ; le tâtonnement pour retrouver  sa ruche n’était pas de sa vie. Un presque soir, elle tombe, la lumière s’est éclipsée. Elle s’épuisait dans l’air hydrocarburé, elle se traîne à terre et meurt dans un ultime spasme... vie des abeilles empoisonnée par les hydrocarbures aériens



Ce bourdon épuisé s'autorise une insolite sieste sur coussin bleu avant de tenter de retrouver son nid.
Mieux vaut perdre du temps que mourir à coup sûr, car s'il tombe aveuglé et sans force :


… il rampe épuisé dans les touffes et dans les mousses, les cailloux l’arrêtent, un grain de sable l’empêtre, le moindre épillet de graminée lui fait obstacle. Tout à coup, au détour d’un brin d’herbe, un monstre fond sur lui. C’est une bête qui était là embusquée, un nécrophore, la jardinière, un scarabée splendide et agile, vert, pourpre, flamme et or, une pierrerie armée qui court et qui a des griffes. C’est un insecte de guerre casqué, cuirassé, éperonné, caparaçonné : le chevalier brigand de l’herbe. Rien n’est formidable comme de le voir sortir de l’ombre, brusque, inattendu, extraordinaire. Il se précipite sur ce passant. Ce vieillard n’a plus de force, ses ailes sont mortes, il ne peut échapper. Alors c’est terrible. Le scarabée féroce lui ouvre le ventre, y plonge la tête, puis son corselet de cuivre, fouille et creuse, disparaît plus qu’à mi-corps dans ce misérable être, et le dévore sur place, vivant. La proie s’agite, se débat, s’efforce avec désespoir, s’accroche aux herbes, tire, tâche de fuir, et traîne le monstre qui la mange. 

Presque entièrement du Victor Hugo, le texte original parlait d’un hanneton rêveur, en voici la fin :
« Ainsi est l'homme pris par une démence. Il y a des songeurs qui sont ce pauvre insecte qui n'a point su voler et qui ne peut pas marcher: le rêve, éblouissant et épouvantable, se jette sur eux et les détruit. »

 

 

 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas »

Victor Hugo écrivain et poète 

 

1825 « La vallée de Sallanches est un théâtre, c'est qu'en effet, il est difficile de ne point éprouver une profonde émotion lorsque l'on voit se dérouler devant soi cet immense amphithéâtre de montagnes au-dessus desquelles, comme la pierre du serment dans un cercle druidique, le Mont-Blanc s'élève royalement avec sa tiare de glace et son manteau de neige. »

 

Citation reprise sans vergogne et à discrétion par les aveugles cupides vantant le tourisme haut-savoyard.

 

2009 à la sortie de  Sallanches, en direction de Chamonix et du Mont-Blanc

 

Il m’est difficile de ne point éprouver une profonde émotion devant ce paysage avionneux devenu quotidien.

 


 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas »

Victor Hugo écrivain et poète 

 

 

 « Vous ne serez jamais, et dans aucune circonstance, tout à fait malheureux si vous êtes bon envers les animaux ».

 



Quelquefois le taureau qui a tout donné est gracié, récupère et finit sa vie en reproducteur.

 

Le tout est de ne pas décider trop tard, nous sommes tous dans le même bateau.




Notre seul vaisseau spatial naturel est la terre, ne l’oublions pas !

 


 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas »

Victor Hugo écrivain et poète 

 

 

« Une révolution est un retour du factice au réel. »
Le moment de dire non en pèlerinage à pied, à cheval, en voiture

Partager cet article

Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 20:00
Sud de l'Espagne, Andalousie, Pentecôte 2009

 
A pied,                                                                                      à cheval,


en voiture,

 
ou en tracteur,


cette année comme depuis 1653, des centaines de milliers de pélerins partis déjà depuis plusieurs jours


marchent pour rejoindre l'ermitage d' El Rocio, un étrange village sans goudron.


Ferveur et allégresse tout le long du périple.



Des 4x4 de curieux, de plus en plus nombreux, apparurent, la veille du grand rassemblement,


soulevant des nuages de poussières,


usant les bêtes,


et les gens.


Que faire ? Pendant de nombreuses heures la marche se poursuivit ainsi.


Profitant d'une trouée, une vache s'arrêta pour retrouver son souffle, son vieux conducteur aussi.


La colère grondait.


Finalement, la masse silencieuse des pélerins a tempéré la course folle des 4x4, l'air redevint respirable.


Les ombres s'allongent, le convoi est prêt à repartir suivis par les 4x4 apaisés.


Il est temps de monter le camp.


Chants, danses, quelques heures de sommeil.


Et El Rocio connaîtra le début de sa fièvre annuelle.




Cette année le soleil d'Espagne est plus large que d'habitude, ses rayons, visibles dans l'air chargé d'humidité, font briller de trop le poil des bêtes, les plantes, le sol. La luminosité générale est ternie.


Et que dire des éclats du soleil sur les pare-brise?

Prenez le temps aussi de regarder attentivement les cieux et les lumières des photos précédentes.




Aviocorde au-dessus de Séville, vue depuis le haut de la tour de la cathédrale


Au matin du 1er juin, jour de la disparition de l'Airbus A330 du vol Air France AF 447 Rio Paris, cette aviocorde est au sol et perturbe décollages et atterrissages de l'aéroport de Séville, (66% d'humidité relative).

Trop d'avions augmente également le degré d'humidité en haute montagne
(
Expérience pour comprendre une des causes de l'accélération de la fonte de la banquise ), aux altitudes des couloirs aériens et même bien au-dessus par évaporation du voile d'aviocirrus.







En France, les vacances d'été se préparent.
Quelques publicistes, timidement, font réapparaître un peu le soleil,



pour nous donner envie d'aller à la mer,



nous attirer vers les montagnes,



ou nous suggérer que cet été le soleil sera aussi frais qu'une citronnade ???

Que faire ? Le soleil a disparu, la grêle saccage tout, l'air devient irrespirable et la course folle continue.
Peut être que la pause des pâles vacances ouvrira assez de consciences pour repartir sereins.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 19:23

1er avril 2009, le quotidien La Provence, dans sa version papier du jour, salue la nouvelle augmentation du trafic aérien low-cost de l’aéroport de Marseille Provence terminal mp2, comme il l’avait déjà fait hier sur le net.

« Aéroport : hausse de 33% du trafic passagers de l'aérogare "bas tarif" » http://www.laprovence.com/articles/2009/03/31/773527-Region-en-direct-Aeroport-Marseille-Provence-hausse-de-33-du-trafic-passagers-de-l-aerogare-bas-tarif.php 


7 lignes de plus que l’été passé pour un total de 31 destinations sur 13 pays différents

1 500 000 passagers espérés en 2009


De quoi rêver trouver le soleil toujours plus loin !!!

 

un commentaire vient d'être posté par Peach78 sur l'article Soleil ? Bon sang, il faut se rendre à l’évidence!, sur votre blog eauseccours

 

Extrait du commentaire:


Hé oui ! Les Marseillais seront peut-être contraints d'aller à Biarritz chercher le soleil !
(et ensuite peut-être que les habitants de Biarritz iront... ? La boucle est bouclée !)

 

 

« Le boom des vols low cost au départ de Marseille »

http://www.laprovence.com/articles/2009/03/31/773544-Region-Le-boom-des-vols-low-cost-au-depart-de-Marseille.php

Commentaire de Yoann sur cet article :

« Le "BOUM" ça veut dire qu'ils se sont écrasés ? »

 
Mon commentaire sous le pseudo Cielnature :

01/04/2009 à 07h24

Le "BOUM" Yohann ça veut dire que tous les marseillais et les provençaux vont prendre sur la tête tout ce que les avions directement ou indirectement vont lâcher du ciel : suie, hydrocarbures, bruit, mais aussi foudre, grêle et crépuscule permanent...

 


 

La météo du jour a annoncé une possibilité de pluie. Mais à cette pluie naturelle s’ajoutent les nuages de culture provoqués par l'excès du trafic aérien.



DROIT DANS LE MUR
1er avril 2009 16h09, D17,  près de la maison de la Sainte-Victoire à Saint-Antonin-sur-Bayon

 

Un cordon avionneux (aviocorde) structure souple et raide à la fois, mélange de suie, hydrocarbure et eau, traverse la vallée, résiste au vent et s’affale sur la Sainte-Victoire, l’enveloppant d’un brouillard qui, par sa présence encore inhabituelle en cet endroit,  peut surprendre de nombreux promeneurs.







1er avril 2009 18h01 Aix-en-Provence, fin des trombes d’eau versées par l’aviocorde de la photo précédente

 

Cette aviocorde, au milieu de quelques discrets coups de tonnerre, a déversé des trombes d’eau sur Aix-en-Provence aux alentours de 17h. Les badauds surpris par la violence des ondées couraient en tout sens. Encore une journée de peu de butinage pour les abeilles et de peu de recette pour les terrasses des cafés.

 

 

A partir de quel degré de destruction des économies locales les décideurs officiels accepteront-ils de comprendre qu’il est plus économique d’indemniser l’industrie aéronautique plutôt que de sacrifier toutes les autres ?

 J’aurais souhaité que ce sujet soit traité au G20 de l’économie qui se tient à Londres demain avec pour volonté affichée tenter de prendre des mesures pour pallier à la crise économique actuelle.

 

Quoiqu’ils décident, sans le retour à un ensoleillement naturel et un degré d’humidité normal, leurs décisions seront vouées à l’échec et la crise s’étendra jusqu’à pouvoir  provoquer des guerres civiles.

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 12:36

 

 

Bonjour,

 

un commentaire vient d'être posté par mathias sur l'article Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique, sur votre blog eauseccours

 

 

salut Jacques!


je m'appelle Mathias et j'habite Marseille. tout d'abord bravo pour ton blog et ton acharnement auprès des autorités!
toutes les personnes haut placées savent, ainsi que les soient disant organismes écolos...
une augmentation du phénomène est notable depuis trois ans dans le monde entier! météo France est complice de ce macabre théâtre.
"ciel voilé"," ciel laiteux qui ne gâchera pas cependant l'impression de beau temps. voici la phrase magique qui n'endort en fait que la populace zombifiée.
Nous sommes en Provence bon-sang!!! il faut se rendre à l'évidence.


actuellement !147 pays pratiquent la géo- ingénierie du climat, sels de baryum (aluminium) diffusés au moyen d'avions dans l'ionosphère.
il en résulte une diminution de la température et de la luminosité, la température de lumière qui se mesure en degrés kelvin est elle aussi atténuée. vérification facile: les interstices entre les feuilles d'un quelconque arbre ou arbuste ont fortement augmentés.
Les plantes cherchent désespérément de la vraie lumière, un bon soleil de chez nous.
bref! cette géo-ingénierie est 70 fois moins onéreuse que d'appliquer les accords de Kyoto sur le champ.
donc tout ceci est bien huilé. voilà pourquoi tous les responsables font la sourde oreille.

voici quelques liens utiles

http://www.dailymotion.com/video/x75f7n_itele-haarp-arme-climatique_news 
http://www.dailymotion.com/video/x8rp9d_1x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_tech
http://www.dailymotion.com/video/x8rpkl_2x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
http://www.dailymotion.com/video/x8rpub_3x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
http://www.dailymotion.com/video/x8rq1l_4x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
www.dailymotion.com/video/x16rzr_trainees-chimiqueschemtrailsintro_creation
http://www.dailymotion.com/video/x7la3f_chemtrails-le-gouvernement-britanni_webcam


encore une fois bravo et s.v.p tiens moi au courant

à plus Mathias.

 

 

Aviez-vous remarqué que les photos du soleil ont disparu des médias en ce mois de mars 2009 ?

Pour pallier cette absence, les dessins et fonds des panneaux publicitaires s’ornent de ROUGE et JAUNE.

 

 

Bonjour Mathias,

 

Merci pour ton message et bravo pour ta belle énergie.

 

« Le diable se cache dans les détails » dit un proverbe ; la situation est devenue urgente alors nous devons à tout prix éviter la dispersion et nous recentrer sur l’essentiel.

 

Les chemtrails, actions marginales,  font partie à la fois de ces détails et de la folie des hommes.

·        COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS , cet article contient un lien vers une pétition contre les chemtrails.

·        Autre dispersion et folie des hommes : essayer de changer la digestion des vaches pour limiter le rejet de gaz carbonique, alors que la terre abritait des troupeaux immenses de ruminants avant l’invention du fusil. (Les vaches à hublot http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=52566). Une autre solution serait peut-être de rendre les hommes immortels pour éviter que la décomposition de leurs cadavres ne génère du gaz carbonique !!!

 

« La crise », « le réchauffement climatique » sont des termes impersonnels devenus équivalents du  « on » qui peut être servi à toutes les sauces et servir d’alibi.

 

La solution est dans ton cri, Mathias :

 « Bon sang, il faut se rendre à l’évidence, les plantes cherchent désespérément de la vraie lumière, un bon soleil de chez nous ! »

 

Les plantes cherchent une lumière vraie, mais aussi les abeilles, les poissons, les chevaux… et les hommes, pour eux-mêmes et toutes leurs activités. Une lumière vraie, aux rayons parallèles et en quantité normale pour chaque latitude de chaque « chez nous ».

 

Une lumière normale, mais aussi une humidité normale, alors les vents et les précipitations redeviendront à la normale aussi à la condition absolue de ne plus attendre pour accepter de réduire le trafic aérien.

 

La toute première chose à faire est bien de se rendre à l’évidence, ne plus accepter de gober tous les propos lénifiants de la météo, des médias, des politiques, des associations autorisées  ou de la publicité. Pour aider à en parler de ces nouveaux nuages provoqués par l’homme j’ai créé un vocabulaire spécifique.

 

Ensuite, chacun dans sa vie, dans son métier, dans sa hiérarchie communautaire peut trouver le moyen d’agir à son niveau, avec ses forces.

 

Et tenons-nous au courant, nous sommes tous concernés.

 

Hier au soir, après avoir lu dans « La Provence » du jour,  lundi 30 mars 2009, l’article montrant les dirigeants du journal, Didier Pillet et Guy Félix, signant fièrement un accord de partenariat avec les dirigeants de Météo France, Jacques Manac’h et Jean-Charles Lopez,  je leur ai envoyé un courriel en leur signalant qu’aucune prévision météo sérieuse ne pouvait être désormais établie sans tenir compte des nuages de culture provoqués par les avions et qu’il devenait criminel de continuer à ne pas en avertir les lecteurs de La Provence.

 

J’y ai joint la copie d’un article que Julien Danielides, journaliste de La Provence à Aix-en-Provence, avait écrit à mon sujet le 5 octobre 2008, en posant cette question : « Doux rêveur ou vrai Cassandre ? » Le temps est venu de répondre à cette question.

 

A cette heure j’ai reçu 3 des 4 accusés de réception attendus pour ce courriel et aucune réponse.

 

Amicalement

 

Jacques


 

 



Pub en cours sur les panneaux des villes proches de Marignane



Ryanair lance abondamment l'ouverture de ces nouvelles lignes en mettant l'accent non pas sur la beauté du ciel, du vol ou des destinations mais sur le plaisir maniaque généré par le lowcost en général.

Et en tout petit, trop petit pour être vraiment consciemment  vu depuis sa voiture, tout en roulant, un court slogan pour l'aéroport Marseille Provence mp2.


Vivez PLUS !

En gris et noir

 



Vivez +

 

+ de vie

 

Plus de vie

Absence de vie

0   vie

Partager cet article

Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:57

Ce matin, dans le quotidien « La Provence AIX-PAYS D'AIX lundi 9 mars 2009 », aucune photo de soleil dans aucune des pages du numéro, pages sports comprises".

 

Hasard, géniale intuition de la sensibilité des photographes ou volonté de cacher la réalité pour mieux régner?, j'aimerais savoir.

 

Dans le même temps, sur le site du mp2 de Marignane on affiche un bel optimisme "Crise ou pas crise, les développements de mp² se poursuivent avec l'ouverture de nouvelles lignes et une insolente progression attendue "1,5 million de passagers low-cost en 2009, en progression de près de 50% par rapport à 2008 !".

 

Depuis mon premier courrier adressé à La Provence le 26 juillet 2007 et repris sur mon blog dans cet  article, ( Nouvelles lignes aériennes à partir du mp2 de Marseille Marignane ) l’aspect du soleil de Provence s’est beaucoup altéré, l’agriculture, le tourisme et toutes les activités locales sont gravement menacés. Madame Laurence Parisot, présidente du MEDEF, et Madame Christine Lagarde, ministre de l’économie sont au courant de la situation.

 

 

Un commentaire vient d'être posté par Chaoahn sur l'article Quelques images du dérèglement climatique, sur votre blog eauseccours


Tiens encore une autre personne m'a dit dernièrement : "Il paraît que Marseille, ce n'est plus ce que c'était au niveau du beau temps."

Cette personne est une dame de 86 ans qui habite à Calais et n'a pas mis les pieds à Marseille récemment ! Cette année, c'est la 3ème personne qui me parle spontanément de ce problème de temps à Marseille en moins de 8 mois. En tant que citoyenne lambda, j'ai donc maintenant intégré que "Marseille" = pas forcément beau temps, et ce n'est donc pas là que j'irai si je cherche du soleil. Alors qu'avant c'est la 1ère idée qu'on associait à cette ville, le beau temps !

L'information circule ! Il vaut mieux en parler et prendre le problème à bras le corps. Se taire n'arrangera rien. Il y a un risque que le tourisme s'écroule brutalement, et après on nous dira "C'est la criiiiiise... Ya plus de touristes, que faire ?" au lieu d'ouvrir les yeux et de prendre les bonnes décisions une fois pour toutes !

En plus, une fois que les gens ont une image dans la tête, difficile de les faire changer ! Pour l'instant la région de Provence et la montagne semble encore "surfer" sur leur image passée, pour combien de temps ?

Et si le problème est réglé, est-ce que les touristes reviendraient si le ciel laiteux aura duré des années ?

Il vaudrait mieux s'en occuper, tout de suite !

 



Lundi 9 mars 2009, 08h02, sans excès d'avions la journée serait magnifique.
Pourtant on a peine à croire que le passage à l'heure d'été est pour dans trois semaines. L'assombrissement global a gagné du terrain. 
Assombrissement global, quand passer à l'heure d'hiver?   
Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011  



Lundi 9 mars 2009, Provence, amandier en fleurs.
Plus l'arbre est stressé ou se sent en danger plus il fait de fleurs pour augmenter les chances de survie de l'espèce. Les plantes les plus héliophiles et les yeux des abeilles souffrent de cet aspect du soleil. Très très peu d'abeilles domestiques ou sauvages, en tous cas beaucoup moins que l'année dernière parviennent à atteindre cet arbre et retrouver le chemin du retour.
disparition des abeilles



Lundi 9 mars 2009, Provence, un soleil presque sans couleurs subsiste au centre d'un immense halo gigantesque et irisé.
Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique


Normalement, il est extrêmement dangereux de regarder le soleil en face, mais dans un ciel avionneux, quand le soleil n'est pas trop haut au-dessus de l'horizon, si l'on regarde brièvement le soleil en clignant très fortement les yeux, les irisations apparaissent entre les cils aux couleurs des hydrocarbures plus qu'à celles de l'arc-en-ciel.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 20:56

Mercredi 7 janvier 2009


La statue de Paul Cézanne sous la neige a été l'attraction privilégiée des passants.

Aix-en-Provence, Marseille se retrouvent sous plus de 20cm de neige. C'est plus que ce que Météofrance avait annoncé. Les gens sont partis comme à l'ordinaire à leur travail et dès le matin les deux villes se sont retrouvées bloquées. L'évènement a été abondamment relayé par tous les médias.



Jeudi 8 janvier 2009



Les trains restent fantômes.




Les autoroutes restent fermées pour cause de déneigement en cours.
Des voitures abandonnées et des branches cassées sont encore présentes sur la voie d'urgence.


 
Routes départementales (ex nationales) et chemins privés sont également déserts.

 
Tous ceux qui le peuvent ont suivi les conseils de la préfecture et sont restés sagement chez eux.



Magie de l'hiver, trève hivernale.

La vie trépidante n'a pas pas résisté à la douceur de la neige.

Oubliés les bruits de circulations en tous genres.

Le mental se détend.

Une bribe de chanson de Graeme Allwright surgit de très loin :

...
Ecoute les étoiles
Tout est calme, reposé
Entends-tu les clochettes tintinnabuler ?

Heu ? Non !!! répond le petit garçon,
J'entends le bourdonnement des avions!!!

(Sale gosse!!! et en plus il a raison!  Je n'y avais pas prêté attention, mais maintenant que tout s'est figé sur terre, un bourdonnement continu emplit le ciel, malgré la fermeture de l'aéroport de Marignane, il reste des centaines d'avions en vol pour emmener passagers ou fret dans tous les coins du monde)



Aujourd'hui et demain encore , les écoles sont fermées. Les enfants en profitent.



Un petit air de vacances à la neige.



Tu vois bien les étoiles,
T’es calmé, arrêté,
Ne vois-tu dans ta tête les cloches virevolter ?

Heu ? Non !!! répond le petit garçon,
J'entends le bourdonnement des avions!!!


(Sale gosse!!! et en plus il a raison!  Je n'y avais pas prêté attention, mais maintenant que les bruits de la ville sont oubliés, un bourdonnement continu emplit le ciel, toujours ces centaines d'avions en vol qui emmenent passagers ou fret dans tous les coins du monde)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens