Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 21:24

L’effervescence du lundi 10 janvier 2011, fin de la troisième semaine de l’hiver 2010-2011, est une belle illustration des difficultés d’adaptation de la vie terrestre à un hiver en Avionie.

chaud

froid

Réchauffistes et sceptiques s’affrontent sur les forums suite à la parution la veille, dans la revue Nature Geoscience, de deux articles annonçant de nouveaux chiffres alarmistes sur la fonte des glaces et la montée des eaux dans 70 ans.

La réalité sera pire, et bien plus rapide, s’il n’est pas tenu compte de la présence des aviocordes et des aviocirrus. http://www.eauseccours.com/article-acceleration-de-la-fonte-des-glaciers-actualites-et-experiences-montrant-l-importance-du-role-de-l-humidite-56367708.html

Suite au dégel de nombreux éboulements abîment les routes, menacent les habitations.

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2011/01/10/un-affaissement-de-terrain-touche-cinq-maisons

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/01/11/eboulement-sur-la-d119

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/01/02/a-50-centimetres-pres-l-enorme-bloc-de-rocher-rentrait-dans-mon-salon

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie et des transports, réunit les principaux acteurs des transports dans le but d’éviter  au mieux toute nouvelle pagaille sur les routes, les voies ferrées ou les aéroports en cas de nouvelles chutes de neige importantes.

Pour les curieux, quelques éléments de réflexion : http://www.eauseccours.com/article-problematique-du-deneigement-des-villes-et-des-routes-62907953.html

La neige commence à manquer dans les stations, la température est trop élevée pour un bon fonctionnement des canons à neige.

http://www.ledauphine.com/savoie/2011/01/09/les-canons-a-neige-sont-au-chomage

Manque de neige pour une belle promotion de la pratique de la raquette

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/01/08/le-manque-de-neige-perturbe-legerement-la-fete-de-la-raquette

Menace de perturbation de grandes épreuves de ski

http://www.ledauphine.com/ain/2011/01/11/coupe-d-europe-de-ski-dames-et-si-la-neige-n-etait-pas-au-rendez-vous

Brouillard inopiné sur la course de chiens attelés « la Grande Odyssée »

http://www.grandeodyssee.com/fr/402/L-histoire-du-jour/

L’hélicoptère du PGHM de Chamonix récupère les trois Ukrainiens, bloqués depuis plusieurs jour par une tempête de neige et du vent sur le Mont-blanc.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/01/10/quatre-jours-de-galere-a-4300m...-en-photos

Chantal Jouanno, ministre des sports, soutient l’homme d’affaire Charles Beigbeder, dans l’aventure de la candidature d’Annecy à l’organisation des JO de l’hiver 2018 qui nécessitent à la fois neige et soleil, ce qui était habituellement le cas, mi-février, sur les sommets des deux Savoie, avant l’apparition des aviocirrus et des aviocordes.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/01/10/un-trio-beigbeder-vidal-wiberg-pour-negiocier-la-derniere-ligne-droite

Réalités des hivers en Avionie :

Un ensoleillement défectueux

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

Un risque d'avalanche accru

http://www.eauseccours.com/article-attention-aux-avalanches-que-peuvent-provoquer-les-changements-climatiques-64224572.html

Des épisodes météo étonnants

Un orage de grêle s’abat sur les mimosas : http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/gros-orage-de-grele-sur-le-departement (10/01/2011 13h52)

Des sites de plus en plus nombreux invitent à signer une pétition à remettre à Bruno Lemaire, ministre de l’agriculture afin de le presser de faire encore plus et plus vite pour sauver les abeilles.

Une autre nouvelle envahit la toile : les bourdons disparaissent en masse.

Les loups sont proches des habitations.

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2011/01/10/il-a-apercu-huit-loups-tot-un-matin...-c-est-beau-mais-on-se-demande-depuis-combien-de-temps-ils-n-ont-pas-mange

 

hiver chaud glacial Cézanne sous la neige

 Hiver 2009, 7 janvier, Aix-en-Provence sous la neige, statue de Cézanne et fontaine de la Rotonde

http://www.eauseccours.com/article-26571993.html

 

hiver chaud glacial abeille prise dans glace

 23 mois après, 16 décembre 2010, 14h36,  hiver 2011 très précoce, Aix-en-Provence

Il est de plus en plus fréquent de retrouver des abeilles, des bourdons ou d’autres insectes morts sur le dos http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

Mais comment cette abeille a-t-elle pu se retrouver ainsi, prisonnière des glaces de la fontaine de la Rotonde ?

  

hiver chaud glacial floraisons printanières

 1 mois après, 10 janvier 2011, Provence des collines et des villes, sous ciel avionneux, floraisons printanières variées : ajonc, romarin, jasmin d’hiver, pâquerettes, pissenlit, véronique

 

hiver chaud glacial abeille butinage par 11°C 2011 01 10 1

10 janvier 2011, 13h54, au-dessus de Coudoux, butinage et récolte de pollen par seulement 11°C

Ailes, yeux et pétales anormalement brillants

Comment la ruche va-t-elle supporter cette alternance insensée de périodes d’hivernage et de butinage ? La reine va-t-elle pondre en hiver ?

 

hiver chaud glacial bourdon butinage par 13°C 2011 01 10 1

10 janvier 2011, 15h20, près de Berre, 13°C, ce bourdon retrouvera-t-il son terrier ?

11/04/2009 exemple à la fin de l’article http://www.eauseccours.com/article-30121075.html

 

hiver chaud glacial hiver dans eau glacée 2011 01 10 16h30

10 janvier 2011, 16h30, Aix-en-Provence,  au milieu des vestiges des fêtes,  des abeilles se débattent ou sont déjà mortes dans les eaux glacées de la fontaine de la Rotonde.

Sur le dos = chute brutale suite à un soleil se réfléchissant trop fort sur l’eau

Sur le ventre = chute en douceur suite à des rayons du soleil multidirectionnels

Sur le ventre ou sur le côté = engourdissement par la fraicheur de l’air

 

Pour vraiment aider les abeilles :

http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

  

Planète Avionie, à la fois trop de chaud et trop de froid, toute l’année

Effet de serre créé par l’excès de trafic aérien :

Trop de froid et manque de lumière car une partie de la lumière, réfléchie vers le ciel par le voile d’aviocirrus, n’arrive pas au sol.

Trop de chaud car la lumière qui parvient au sol le fait en tous sens, bouleversant les adrets et les ubacs, puis la chaleur, entravée par le voile d’aviocirrus ne peut naturellement  s’échapper vers le ciel.

 

Hiver 2010-2011 chaud glacial pour les abeilles

qui souffrent du chaud dans la ruche, sortent,  puis se font cueillir par la soudaineté du retour du froid à l’extérieur

Hiver 2010-2011 chaud glacial pour les plantes

dont les fleurs s’ouvrent sous une chaleur trompeuse avec toutes les chances d’être ensuite grillées par le gel

Hiver 2010-2011 chaud glacial pour les utilisateurs de la montagne

qui trouveront tout l’hiver neige, dégel et regel comme au printemps avec des dangers d’avalanches et d’éboulements de largeurs jamais atteintes

 

Actualités du jour, mardi 11 janvier 2011

hiver chaud glacial Marseille 2011 01 11mimosa et amandier

Aviocordes sous ciel gris, mimosa et amandier fleuris à Marseille

 

Les chiens de traîneaux traversent des dévers gelés http://www.grandeodyssee.com/fr/413/Mardi-11-janvier/

  

1 moniteur de ski, sa femme et les 5 clients surpris par une avalanche à Val d’Isère, dans un hors-piste connu pour être sans danger particulier et  habituellement fréquenté. 4 morts.

 

A relire une nouvelle fois :  

http://www.eauseccours.com/article-attention-aux-avalanches-que-peuvent-provoquer-les-changements-climatiques-64224572.html

 

Réaction préfectorale : élévation d’un cran du niveau d’alerte, de 2 à 3

http://www.francesoir.fr/faits-divers/val-disere-un-guide-sexprime-apres-la-mort-de-quatre-skieurs.85836



Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 08:32

Qu’est-ce qui a pu pousser le caricaturiste Michel Iturria à concrétiser ainsi les vœux du journal Sud-Ouest pour l’année 2011 ?

http://www.sudouest.fr/voeux/

Une carte électronique à voir et revoir jusqu’à percevoir.

Couleurs environnementales, état actuel de la société, enjeux vitaux pour 2011 et années suivantes, tout y est, de l’introduction aux points de suspension.

Intuition aussi spontanée que géniale, création volontaire d’images subliminales banalisant l’énormité du trafic aérien ou essai discret pour prévenir la population des dangers planétaires apportés par le trop grand nombre d’avions en vol ?

Ma question sur les motivations profondes de Michel Iturria, laissée sur son répondeur le 03/01/2011 à 13h55, reste à ce jour sans réponse.

Planète Avionie www.eauseccours.com une autre concrétisation de ce que montrent en toile de fond l’intuition, la complicité de complot ou l’alerte de Michel Iturria.

 

 

Ajout du dimanche 9 janvier 2011, 11h35

J’espère que c’est une alerte Peach (cf son commentaire)sinon cette carte de vœux d’une richesse incroyable serait carrément machiavélique au sens courant du terme :

« Le machiavélisme désigne dans le langage courant une conception de la politique prônant la conquête et la conservation du pouvoir par tous les moyens, y compris la manipulation. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Machiav%C3%A9lisme

 

Je préfère y voir le sens premier du terme, toujours selon wikipédia :

« Le machiavélisme est l'effort pour percer à jour les hypocrisies de la comédie sociale, pour dégager les sentiments qui font véritablement mouvoir les hommes, pour saisir les conflits authentiques qui constituent la texture du devenir historique, pour donner une vision dépouillée de toute illusion de ce qu'est réellement la société.»[


Exemples de questions que pose cette animation :

1. Alors que le paysage est si calme, voire endormi, pourquoi la mer est-elle démontée et semble-t-elle prête à déborder ?

2. Pourquoi la photo d'un ciel discrètement avionneux pour le fond d'une carte d’animation dessinée ?

3. Pourquoi dans ce paysage désert les clochers de toutes sortes sont-ils plus démesurés les uns que les autres ?

4. Pourquoi ne s’échappent de cette rotondité de la terre que les montagnes et la mer alors qu’un des enjeux majeurs déclarés des années à venir est la bonne répartition de l’eau sur terre et donc le bon fonctionnement des cycles de l’eau ?

5. Pourquoi le vendeur de journaux, marchant dans le ciel d’ « un bon pas » vers 2011, chute-t-il vertigineusement jusqu’au sol dès le 3ème pas pour se retrouver aussitôt juché sur des échasses salvatrices qui le remontent cependant un peu moins haut ?

6. Le geste de la main du vendeur de journaux, au niveau du vol incessant des avions, n’évoque-t-il pas plus celui d’une tapette à mouche en action qu’un appel à acheter un journal ?

7. Pourquoi ce gris bleu comme choix de la couleur du fond de l’introduction de l’animation ?

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 19:01

En deux articles parus tout à la fois dans ses éditions de Hautes-Alpes, Sud Isère, Savoie et Haute-Savoie, Le Dauphiné Libéré rappelle, aujourd’hui lundi 3 janvier 2011, les règles élémentaires de prudence lors des sorties hivernales en pleine montagne en ski de randonnée ou raquettes :

·         Se méfier de 10 idées reçues, du sentiment de sécurité qu’elles peuvent procurer : un beau temps sans nuages, un air froid, un ski sur neige ancienne, un départ très matinal, un parcours en face nord, une bonne expérience des lieux, une sortie en moyenne ou basse altitude, la présence d’anciennes traces de passage, une évolution en bordure des pistes ouvertes et sécurisées, la possession du dernier modèle d’équipement de sécurité http://www.ledauphine.com/savoie/2011/01/02/les-idees-recues-sur-les-avalanches

·         Respecter 5 règles essentielles : s’informer du plus récent bulletin météo du jour de la sortie, connaître les degrés de l’échelle des risques et être particulièrement prudent dès le niveau 3 sur 5 ; bien choisir l’orientation du versant parcouru ;  respecter les conseils du jour concernant l’altitude à risque, bien considérer l’importance de la pente http ://www.ledauphine.com/savoie/2011/01/02/les-cinq-regles-de-base-a-respecter

La synthèse de ces conseils recueillis auprès de spécialistes n’est pas forcément aisée à concrétiser sur le terrain.

 

L’hiver dernier et ce début d’hiver de nombreux skieurs et montagnards très expérimentés, mais aussi des guides et des moniteurs ou des gendarmes de montagne, ont été surpris par des avalanches mortelles. Le 15 décembre 2010 le Dauphiné Libéré titrait : Avalanches : « Il y a un brutal réveil de la profession »  relayant ainsi massivement l’alerte d’Alain Duclos guide, nivologue et expert auprès des tribunaux http://www.ledauphine.com/savoie/2010/12/15/avalanches-il-y-a-un-brutal-reveil-de-la-profession

 

Les connaissances acquises ces dernières années par l’ANENA et enseignées par l’ENSA ne suffisent plus. Les changements climatiques sont passés par là ou, plus exactement et alarmant encore, les aviocirrus et aviocordes sont apparus et bouleversent à la fois les précipitations, les vents, les brouillards, les qualités de l’ensoleillement, la transformation et la fonte des neiges. Avalanches et éboulements semblent devenus plus imprévisibles et donc plus dangereux. Les vacances à la neige tiendront de moins en moins leurs promesses.

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

 

Avalanches redoux Tournette 2010 12 20 16h23

20 décembre 2010, coulées avalancheuses sur grande largeur, La Tournette, vue depuis le lac d’Annecy (16h23)

 

S’il ne faut garder qu’un seul conseil :

 

Se méfier à chaque instant de chaque m2 de montagne, de la neige comme de la roche, et cela tant que trop d’avions voleront.

 

Exemple de mort inutile, relaté ce jour :

Une Grenobloise de 25 ans s’est tuée hier en sautant une barre rocheuse de 80 m dans la descente du Revard par le tracé que parcourait  l’ancienne voie du train à crémaillère qui partait d’Aix-les-Bains. Accident de luge au lendemain du nouvel an sur une neige transformée et regelée comme au printemps.

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2011/01/03/accident-mortel-de-luge-c-etait-une-grenobloise-de-25-ans

 

Exemple d’éboulement de roche :

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/01/02/a-50-centimetres-pres-l-enorme-bloc-de-rocher-rentrait-dans-mon-salon

 

Depuis mi-2009 les responsables officiels de la sécurité savent qu’il se passe quelque chose d’anormal en montagne mais hésitent encore à confronter cette réalité et surtout à en prévenir largement tous les utilisateurs de la montagne.

 

Article d’aspect vieilli, aux liens brisés, mais de plus en plus d’actualité :

26/07/2009 Conseils pour revenir vivant d’une randonné en montage http://www.eauseccours.com/article-34240116.html

 

Repost 0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 20:29

an-2011-joyeuses-fetes-et-bonne-annee.jpg

 

an-2011-vert-Coudoux.jpg

Crottes de chien sur gazon synthétique, place municipale au centre d’un charmant petit village provençal

 

2011, année internationale de la forêt

2011, année internationale de la chimie

 

2011, une année

à la lumière solaire de plus en plus altérée

et aux cycles de l’eau de plus en plus perturbés

dès à présent :

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

 

C’est ainsi qu’est bouleversée toute l’organisation de la vie terrestre.

 

an-2011-an-2012.jpg

En vente actuellement « Spécial n°4   2012 le début de la fin »

 

2012, fin du monde, fin de notre monde ou simplement « le début de la fin » comme titre ce magazine ?

 

Aide à la réflexion :

http://www.eauseccours.com/article-puissances-de-2-a-la-folie-62653891.html

 

« Qui nous aidera à sauver notre planète ? »

Réponse dans le magazine

 

Réponse en chacun de nous si l’on accepte de comprendre que la fin du monde terrestre a déjà commencé et durera au moins tant que le trafic aérien engendrera des aviocirrus et des aviocordes.

http://www.eauseccours.com/article-avenir-du-trafic-aerien-quitte-ou-double-un-calcul-tout-simple-49423861.html

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 05:24

Le déneigement, une affaire d’état  

déneigement manteau blanc

Egalité, la neige étend son blanc manteau qui nivelle tout à Chambéry, à Annecy ou à Paris

 

déneigement abeilles mortes sur neige

Liberté, retrouver vite un nid douillet ou mourir (Jeudi 2 décembre 2010, Savoie, fond de vallée)

15/03/2009 http://www.eauseccours.com/article-29075254.html abeilles piégées par neige et soleil

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

déneigement route au noir

Fraternité, mettre la route au noir le plus vite possible, sans trop de sel pour préserver l’environnement

 

09/12/2010 http://www.laprovence.com/article/region/neige-marseille-aurait-elle-le-monopole-de-la-pagaille

Les Marseillais ironisent sur la fermeture de l’aéroport de Paris pour 11 cm de neige,  alors qu’au début de l’année 2009,  François Fillon, 1er Ministre,  jugeait inacceptable l’arrêt de l’aéroport de Marseille pour 50 cm de neige et  qu’une mission d’inspection était diligentée pour examiner le travail des élus locaux.

 

10/12/2010 http://www.leparisien.fr/transports/neige-segolene-reclame-les-excuses-de-fillon-10-12-2010-1185685.php

Ségolène Royale, Présidente de la région Poitou Charente souhaite que François Fillon, à nouveau 1er Ministre,  présente des excuses publiques pour cause du « mélange d'inertie coupable, d'indifférence, d'incompétence» dont aurait fait preuve son gouvernement dans la gestion de l’ouverture des routes parisiennes envahies par la neige.

Autre phrase assassine «Le gouvernement est responsable de ce qui s'est passé puisque tout prouve aujourd'hui qu'il avait les informations nécessaires»

 

11/12/2010 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/12/10/01016-20101210ARTFIG00638-neige-sarkozy-admet-un-decalage-de-l-action-de-l-etat.php

Nicolas Sarkozy, Président de tous les Français, cherche à  tempérer la situation : «Ce que nous allons essayer de comprendre dans les quelques jours qui viennent, c'est pourquoi, quand il y a des circonstances météorologiques un peu particulières, nos services fonctionnent bien mais avec un décalage de deux ou trois jours».

 

 

Le déneigement, une question de place

 

"Pour ramasser la neige, il faut d'abord qu'elle tombe »

                                                          11/12/2010 Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie

 

Pour bien ramasser la neige, il faut d’abord avoir fait de la place !!!

 

Par chance, sauf pour les abeilles qui ne savent plus si elles doivent hiverner ou sortir, ou pour les nerfs des responsables des pistes de ski, un redoux a très vite suivi l’épisode neigeux de la semaine dernière.

 

Imaginons une quinzaine de centimètres de neige séjournant ne serait-ce qu’une semaine en ville, n’importe laquelle du nord au sud, elles ont maintenant des équipements semblables.

 

Comment déneiger au milieu des multiples obstacles destinés à canaliser les piétons et les voitures, au milieu des conteneurs poubelles, des bornes d’information, des canisettes, au milieu des bancs publics, des parcmètres ou des abris bus ? Comment déneiger au milieu des voitures en stationnement ? Comme déneiger sans interrompre la circulation de jour ou de nuit ?

 

En station de ski le stationnement est généralement interdit la nuit dans les zones qui doivent être raisonnablement déneigées pour la journée, la circulation nocturne est minime, les obstacles routiers et/ou de fleurissement sont mobiles, sortis au printemps et remisés avant l’hiver. En outre ces stations disposent d’un large fossé pour entreposer aisément jusqu’à sa fonte toute la neige dégagée du centre-ville au fil de l’hiver.

 

Le déneigement n’est pas qu’une question de quantité de sel

 

Le saviez-vous ?

Paradoxe : Le sel est également utilisé pour durcir, pour geler, les pistes de compétition.

Ecologie : Pour préserver l’environnement, le confort des piétons et la propreté des magasins, les départements montagnards s’engagent de plus en plus  à réduire l’utilisation du sel  sur les routes et au cœur des stations de ski. Exemple en Haute-Savoie avec les mots de Jean-Louis Carret, directeur général adjoint du Conseil général, en charge des routes « La nouvelle politique n’a rien changé, l’an passé, ça aurait été la même chose. »

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2010/12/04/les-conditions-de-circulation-ne-sont-pas-liees-a-la-reduction-du-sel

 

En fait le sel n’est efficace que pour la prévention des pluies verglaçantes ou faibles chutes de neige, l’accélération de la fonte de petites épaisseurs de neige tassée, notamment sur les trottoirs, ou pour, de moins en moins tendance,  « mettre au noir » la chaussée après le déneigement préalablement effectué par les lames des chasse-neige ou les godets des tractopelles.

 

Remarque écologique ou non, selon les points de vue : Si la saumure n'est pas la solution magique du déneigement, il paraît qu’il suffit de parvenir à  mettre un peu de sel sur la queue d’un oiseau pour qu’il se laisse attraper.

 

 

Ne pas se laisser surprendre, une question de précision dans la prévision du temps

 

déneigement croisement aviocordes

Non pas âne du Mt-Blanc mais croisement d’aviocordes au-dessus du Mt-Blanc

29/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-nuage-lenticulaire-mefiez-vous-des-imitations-54656296.html

 

« Simplement l’évènement a eu une intensité, par endroit, supérieure à ce qui avait été prévu (par Météo France).»  

10/10/2010 Thierry Mariani, Ministre des Transports, extrait diffusé, France Inter, journal de 19h

 

Un obstacle sur le cheminement des nuages d’une dépression peut modifier le volume et l’intensité des précipitions de part et d’autre de cet obstacle.

Le Mt-Blanc est un des plus imposants et majestueux de ces obstacles naturels, élément primordial de l’établissement du cycle de l’eau.

Un grand fleuve peut connaître des précipitations différentes d’une rive à l’autre.

 

Sournoisement, s’est installé au-dessus de nos têtes, un réseau d’obstacles de plus en plus volumineux qui modifient l’intensité et la localisation des précipitations normalement attendues : les aviocordes.

Ces aviocordes peuvent aussi être sources d’orages et de giboulées tout le long de l’année.

 

Encore plus sournoisement, le voile d’aviocirrus humidifie et empoussière l’atmosphère, et altère la luminosité.

 

Pour plus de précision, les prévisions météorologiques devraient avoir intégré la présence des nuages de culture qui proviennent d’un trafic aérien trop important.

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

 

Le déneigement, une question de moyens humains, de moyens financiers ou d’efficacité des prières

 

La ville de Chambéry, préfecture de la Savoie, liste dans « Le Dauphine Libéré » les moyens efficaces qu’elle a mis en œuvre, annonce une facture de  déneigement d’un coût supplémentaire de 75 000 €  et insiste sur le côté exceptionnel de cet événement : «  Le plan neige a été activé dès les premiers flocons, mais chacun peut comprendre qu’il n’est pas dimensionné pour effacer en quelques heures un phénomène hors-normes qui n’était pas survenu depuis …quarante ans ! »

http://www.ledauphine.com/savoie/2010/12/09/neige-la-facture-s-eleve-a-75-000-reagissez

Il a été également rappelé aux commerçants qu’il leur incombait de balayer les trottoirs devant leur porte.

Les radios recommandent d’éviter tout déplacement inutile en voiture. Mais il est devenu impensable, même avec les possibilités d’internet de passer tout un hiver en autarcie comme le faisait ce vieux montagnard du Val d’Arly qui, à la question posée sur la foire de printemps

-          « Alors Fanfoué, cet hiver, comment ça s’est passé? »,

répondait avec un haussement d’épaules et l’œil malicieux :

-          « Oh, j’ai pellé la neige et mangé mon cochon ! ».

 

Il convient aussi de déneiger régulièrement ses véhicules et leurs places de stationnement, d’anticiper l’effondrement des toitures par surpoids de neige et de pluie piégée, les dégâts humains et matériels provoqués par les chutes de neige des toits, les dégâts dus aux inondations de fonte.

François Fillon a annoncé lundi 5 décembre 2010 à Cherbourg sa décision de "hâter le processus de reconnaissance de catastrophe naturelle" au bénéfice des victimes des inondations qui ont touché Cherbourg la veille suite à la fonte brutale des neiges. http://www.leparisien.fr/societe/inondations-a-cherbourg-fillon-veut-accelerer-l-aide-aux-victimes-05-12-2010-1178688.php

Mais combien de temps les assureurs continueront-ils à accepter de rembourser sans chercher à savoir la part des intempéries naturelles et celle due aux nuages de culture ?

 

 

Peut-être ces nouveaux assauts de l’hiver sont-ils une réponse divine aux intentions de prière  des habitants  de Fiesch dans le Valais suisse, qui après avoir trop fait, par leur ferveur,  remonter le glacier d’Aletsch qui menaçait d’engloutir leur village en 1678, viennent d’obtenir la bénédiction du pape Benoît XVI pour l’utilisation d’une nouvelle prière destinée cette fois-ci à freiner le recul actuel de ce même glacier.

30/11/2010 http://www.swissinfo.ch/fre/nouvelles_agence/international/Valais:_les_habitants_de_Fiesch_prient_pour_sauver_les_glaciers.html?cid=28921048

Repost 0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 06:14

Sensation 1 : puissances de 2 sur un échiquier

Support pour réflexions mathématique et philosophique

Fin de primaire, collège et adultes curieux

 

Blé, échec et mat, ou pat

« Sire Belkib » répondit le sage Sissa dans les Indes lointaines de 5000 ans, « Vous voulez me récompenser pour ce jeu d’échecs que j’ai créé et qui  a réussi à dissiper votre ennui ? Rien de plus simple. Je me contenterai d’un grain de blé sur la première case de l’échiquier, de deux sur la seconde, de quatre sur la troisième et ainsi de suite en doublant de case en case la quantité précédente jusqu’à la soixante-quatrième et dernière case de l’échiquier. »

 

Puissances de 2 case 0 Ste Barbe

Bientôt Noël, le traditionnel blé de la Ste Barbe, ici en petits paquets de 50 grammes

 

Puissances de 2 case 05

1 grain de blé, puis 2, puis 4, puis 8, puis 16.

Soit 31 grains de blé délicatement saisis avec une pincette et posés sur l’échiquier.

 

Puissances de 2 case 08

Puis 32, puis 64, puis 128 pour un total de 255 grains de blé utilisés sur toute cette première ligne

NB a : un petit récipient est nécessaire pour contenir les grains de la 8ème case

NB b : dès la case 8, au coup d’œil, les brisures de grains sont rassemblées par 2, 3, ou même 4 pour égaler un seul grain entier

 

Puissances de 2 case 11

2ème ligne : 256 grains, puis 512,

ECHEC pour la 11ème case de l’échiquier car il ne reste que 252 grains de blé alors que 1024 sont nécessaires

Réfléchir, calculer et se sortir de ce mauvais pas

 

1023 grains utilisés pour les 10 premières cases

( 1 + 2 + 4 + 8 +16 + 32 + 64 + 128 )  +256 + 512 = 255 + 256 + 512 = 1 023

ou en utilisant la formule  210 - 1 = 1 024 – 1 = 1 023

 

1 275  grains de blé dans le sachet de 50 g

1023 + 252 = 1275

 

80%  du sachet ont déjà été utilisés soit 0,8 sachet

1023 / 1275 = 0,8

 

Retirer les 252 grains de blé de la 11ème case et les mettre de côté pour le moment ; une promesse est une promesse, il faut avoir assez de blé pour la tenir.

 

Trouver d’autres sachets de blé et continuer en prenant le sachet comme unité.

 

0,8 sachet à déposer sur la 11ème case de l’échiquier

1024 / 1275 = 0,8 soit 80% ou quatre cinquièmes d’un sachet

 

Puissances de 2 case 16

0,8 sachet pour la 11ème case de l’échiquier, puis 1,6 puis 3,2 puis 6,4 puis 12,9 sachets

32 767 grains au total des 15 premières cases de l’échiquier

215 – 1 = 32 768 – 1 = 32 767

25,7 sachets utilisés pour ces 15 premières cases

32 767 / 1 275 = 25,7

ou 0,8 + 0,8 + 1,6 + 3,2 +6,4 +12,9 = 25,7

 

ECHEC pour la case 16 : même en rajoutant les 252 grains de blé inutilisés précédemment,  il ne reste que 6,3 sachets sur les 32 qui étaient disponibles sur l’étal du SDF alors qu’il faudrait 32 768 grains ou encore 25,7 sachets pour cette case.

Réfléchir, calculer et se sortir de ce mauvais pas

 

Poids moyen d’un grain de blé : 4 centièmes de gramme

50 / 1275 = 0,0392157

 

Trouver une autre source de blé et continuer en prenant le gramme comme unité.

 

Il faut 1285 grammes de blé pour la 16ème case

0,0392157  x 32768=1285,0201

ou 50 x 25,7 = 1285

 

Puissances de 2 case 16 poules

Désolé les cocos mais votre blé n’est pas à 20 € le kilo et  la science en a besoin

 

NB : dans les calculs suivants la valeur 0,04g a été utilisée comme poids moyen d’un grain de blé

 

Puissances de 2 case 64

A la 26ème case le roi devrait avoir donné 67 108 863 grains de blé soit 2 684 kilogrammes.

A la 50ème case le roi devrait avoir donné 1 125 899 906 842 620 grains de blé soit 45 Mégatonnes ; 7,5 Mégatonnes (7 500 000 tonnes) de plus que la totalité des blés récoltés en France en 2010).

A la 53ème case, seulement 3 cases plus loin, le roi devrait avoir donné 9 007 199 254 740 990 grains de blé soit 360 Mégatonnes ; 49 Mégatonnes (49 000 000 tonnes) de plus que la totalité des blés récoltés dans le monde entier en 2010).

A la 64ème case, le roi devrait avoir donné 18 446 744 073 709 600 000 grains de blé soit 738 Gigatonnes (738 000 000 000 tonnes) ; l’équivalent de 2102 récoltes mondiales de l’année 2010.

Rien n’arrête les maths, rien n’arrête le mental

Le jeu peut continuer avec les 36 cases supplémentaires d’un jeu de dames…

 


 

Sensation 2 : puissances de 2, art papier et traits de couleur

Support pour expressions artistique et psychologique

Enfants et adultes de tout âge mais sachant déjà un peu compter

 

Une simple feuille de papier A4

Le plus possible de crayons ou feutres de couleurs différentes

Prévoir un endroit pour rassembler les crayons qui auront été utilisés.

 

Puissances de 2 papier crayons de couleur

Version basique avec feutres déjà pas mal usagés

 

A l’intérieur d’une feuille de papier A4 tracer un assez grand rectangle de couleur noire

 

20 : choisir une couleur ; de part en part, dans l’élan, traverser 1 fois tout le rectangle

21 : choisir une couleur ; de part en part, dans l’élan, traverser 2 fois tout le rectangle

22 : choisir une couleur ; de part en part, dans l’élan, traverser 4 fois tout le rectangle

23 : choisir une couleur ; de part en part, dans l’élan, traverser 8 fois tout le rectangle

 

Continuer ainsi autant que possible, en doublant le nombre des traits à chaque changement de couleur.

 

Est-ce l’intolérable, ou l’impossible qui a arrêté ma main ?

 

Discussions : Quel intolérable ? Quel impossible ? Quelle fantaisie dans mes traits ?




 

Sensation 3 : puissances de 2 dans le ciel

Support pour méditation existentielle

Adultes responsables et grands ados

 

Puissances de 2 routes aériennes

Beau comme un champignon atomique ou un feu d’artillerie nourri

 

Cartes aux formats A0, A2 ou carte postale vendues sur le site http://www.lx97.com/maps/

Site repéré parmi d’autres dans le blog http://evasions.blogs.ouest-france.fr/archive/2010/04/21/routes-aeriennes.html

 

Méditation contemplative immobile devant une carte des routes aériennes.

Quelques minutes quotidiennes pour contempler le ciel de son environnement familier.

Quelques instants sans appareil photos pour s’imprégner sans clichés des levers et couchers de soleil sur un lieu de vacances.

 

Questions existentielles :

Jusqu’où peut-on continuer à doubler le trafic aérien ?

Quelle est ma part dans ce trafic aérien ? Passager ou fret ? Directe ou indirecte ?

 

Comment réaliser que l’intolérable écologique est déjà franchi depuis plusieurs années ?

 

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

http://www.eauseccours.com/article-avenir-du-trafic-aerien-quitte-ou-double-un-calcul-tout-simple-49423861.html

http://ww.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans expériences
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 21:55

Ca y est, ce week-end Val-Thorens a ouvert une partie de son domaine skiable et les journaux annoncent une saison prometteuse pour peu que le temps soit de la partie comme le souligne Jacques Guillot, vice-président de l’ANMSM (Association Nationale des Maires de Stations de Montagne) : « On espère seulement que la météo sera plus favorable que l’hiver dernier où il y a eu beaucoup de mauvais temps. ».

 

Faire volontairement la pluie et le beau temps est un vieux rêve de l’humanité. La concrétisation de ce rêve se limite officiellement pour le moment à ensemencer des nuages de poussière de ciment ou d’iodure d’argent pour les précipiter avant que la grêle ne ravage des récoltes ou pour assurer le beau temps lors d’un événement sportif de toute première importance.

 

meteo-neige-de-culture-impression-de-beau-temps-copie-2.jpg

Rien n’est plus subjectif que la notion de beau temps à part peut-être les mots pour le dire.

L’hiver peut être autant aimé que détesté.

 

Haïkus du jour : saison hiver

Vacances à la neige

Neige canon des grands espaces

La culture sauvage

                                      Jacques, montagnard sportif

Blanche, grise ou bleue,

La neige recouvre tout,

A quand le printemps ?

                           Eveline, fille du sud

  

 Poésies pouvant illustrer le cycle de l’eau du flocon à la mer

La neige

Dans la neige
On veut faire soi-même
Son chemin

De grandes plaines
Sont au bout
Et peut-être la mer !

Ô, neige, neige,
Neige étoilée par mille oiseaux,
Ton nom fond dans la bouche
Comme un fruit d'eau.

                                      Jean Rousselot (1913-2004)

Dit de la mer

 Si vous croyez que ça m'amuse
 Dit la mer
 D'avoir toujours à me refaire
 - Un point à l'endroit, un point à l'envers
 - Un pas en avant, un pas en arrière.

 Moi qui aimerais tant aller cueillir des coings
 A Tourcoing
 Me bronzer dans la neige
 A Megève

 Hélas pas moyen de fermer boutique
 J'ai trop de sprats j'ai trop de pra
 Trop de pratiques

 Mais comme elle a des cailloux plein la   bouche
 Personne ne comprend rien
 A ce que raconte la mer.

Jean Rousselot

 

« C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. »

estimait déjà Victor Hugo

 

Non seulement l’être humain n’écoute pas, ni la nature sauvage, ni les abeilles semi-domestiques mais il a beaucoup de mal à appeler un chat, un chat. Beaucoup de mal à trouver le bon mot pour nommer les choses.

http://www.eauseccours.com/article-28598495.html

 

météo neige de culture chutes de neige

« Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. » Alfred de Musset

Autrement dit, qu’importe la provenance de la neige pourvu que les vacances soient réussies pour les uns comme pour les autres, pour les utilisateurs comme pour les fournisseurs.

 

Vocabulaire pour faire passer la pilule du risque de manque d’enneigement  

Pour le Petit Larousse 2011 la neige anthropique correspond encore à  l’appellation première de neige artificielle, qui est en fait plus communément appelée neige à canon.

 

Ajout du 09/12/2010 avec l'aimable autorisation des éditions Larousse:

 

Le Petit Larousse Illustré 2011 © Larousse 2010

 

ANTHROPIQUE adj. 1. Se dit d’un paysage, d’un sol, etc., dont la formation résulte de l’intervention humaine. Erosion anthropique

1.CANON n.m. (ital. cannone). 4. Canon à neige : appareil utilisé pour projeter de la neige artificielle sur les pistes.

ARTIFICIEL, ELLE adj. 1. Produit par une technique humaine, et non par la nature ; qui se substitue à un élément naturel. Membre artificiel

 

L’adjectif  « artificielle »  ne devrait qualifier que la neige factice utilisée par exemple pour décorer le sapin de noël. La neige voulue par l'homme sur les pistes de ski ne sort pas directement des canons mais se produit naturellement dans l'air froid grâce à un apport de technique humaine en amont.

L’ANMSM / SKI FRANCE,

(Association Nationale des Maires des Stations de Montagne)

le SNTF

(Syndicat National des Téléphériques de France)

l’ADSP France

(Association Nationale des Directeurs de Pistes et de la Sécurité de Stations de Sports d’Hiver)

ont décidé d’utiliser exclusivement les termes de « neige de culture » se produisant à la sortie d’ « enneigeurs », néologisme non encore présent dans le dictionnaire ni reconnu par les correcteurs orthographiques.

 

Digression apicole : aussi étonnant que cela puisse paraître le mot « miellerie » bien que très utilisé ne figure toujours pas dans le dictionnaire ni n’est reconnu par les correcteurs orthographiques

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

Extrait de la plaquette diffusée par L’ANMSM / SKI FRANCE, le SNTF et l’ADSP France :  Neige de culture. Comment l’eau devient cristal le temps d’un hiver ?

« Pour la petite histoire, les professionnels ont choisi de bannir du langage courant l'expression de «neige artificielle» au profit de celle de «neige de culture», car la neige fabriquée n'est rien d'autre que de l'eau transformée en cristal sous l'effet des basses températures.

De même, le terme de «canon à neige» est remplacé par celui «d'enneigeur» en raison de la haute technologie des équipements. De plus, le terme est plus approprié au contexte du tourisme.»

 

Pour retrouver l’intégralité de cette plaquette et en savoir plus sur la neige de culture, notamment les chiffres clés : www.lamontagneenmouvement.com »

 

 

Neige de culture est aussi le terme que je préconise car c’est une production de la nature provoquée par l’intervention de l’homme à l’instar par exemple de la pomme de terre ou de toute autre production agricole

Remarque : culture employée en complément du nom dans un sens adjectival n’existe pas encore dans le dictionnaire mais l’on peut acheter de la farine issue de culture biologique

 

« Entre neige artificielle et naturelle la station affiche 40 cm en bas des pistes. » Jacques Leleu et Thomas LANIER, légende de la photo 3 illustrant l’article :

http://www.ledauphine.com/savoie/2010/11/21/val-thorens-entre-en-piste

 

Ces journalistes du Dauphiné Libéré n’ont pas suivi les recommandations des professionnels de la montagne et continuent d’utiliser l’expression « neige artificielle », mais qu’à cela ne tienne, l’important est qu’ils aient porté l’attention sur le fait que l’enneigement opérationnel des stations est désormais pratiquement toujours un mélange d’une neige provoquée par l’homme et d’une neige naturelle.  La proportion entre les deux pouvant considérablement varier d’un bout à l’autre de la saison ainsi que d’un lieu à l’autre.

La volonté des décideurs étant clairement d’augmenter encore le parc des « enneigeurs ».

 

Les cieux des autres photos de l’article, prises le 20 novembre 2010 ressemblent au ciel de la photo ci-dessous datant de la fin de l’hiver dernier.

 

 

météo neige de culture pistes enneigées

« La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred de Musset

  

L’illusion est d’espérer trouver durant l’hiver 2010-2011

ne serait-ce qu’un seul jour sans nuages.

 

La réalité est que le ciel se remplit quotidiennement

de nuages artificiels

de nuages à canon

de nuages de culture

de nuages anthropiques.

 

Peu importe le vocabulaire, il y a maintenant dans le ciel

des nuages que la nature ne produisait pas avant,

des nuages qui gâchent les jours de beau temps,

des nuages qui gênent les nuages habituels.

 

Les canons à nuages

les « nuageurs »

sont, involontairement, les trop nombreux réacteurs des avions.

 

Aviocirrus apparaissent à l’altitude de vol des avions

Aviocordes se forment bien en-dessous.

 

Tout le site Planète Avionie http://www.eauseccours.com

est consacré à ces nuages de culture

 et à leurs conséquences sur toute l’organisation de la vie terrestre.

 

Et en particulier la pratique de la montagne est devenue à la fois moins agréable et plus dangereuse.

 

Moins agréable car trop froid le matin et le soir, trop chaud à midi.

 

Plus dangereuse car la nouvelle luminosité atténue les différences entre adrets et ubacs et modifie le déroulement habituel de la transformation du manteau neigeux.

 

Effet pervers, l’humidité supérieure de l’air tend à perturber le bon déclenchement et l’efficacité des « enneigeurs ».

 

Trop d’avions nuit gravement au tourisme.

 

Pour le moment, à tort, Météofrance snobe ces nuages avionneux qu’elle juge insignifiants malgré leur présence bien visible sur les photos satellites.

 

Pierre & Vacances, Belambra, France-Location auront bien du mal à tenir leur engagement de « garantie beau temps » à moins de jouer sur la signification des mots « beau temps ».

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:23

Abeille en papier, un pliage réalisable par  petits et grands tout en discutant des moyens d’aider les abeilles à survivre  

pliage abeille a

Préparer un carré à partir d’une demi-feuille de papier  A4 et marquer en creux les deux diagonales

Fermer une fois

Remonter sur l’angle droit les deux pointes du triangle rectangle ; bien aplatir les plis

 

pliage abeille bateau

L’abeille décrétée « sentinelle de l’environnement » par l’UNAF ne retrouve pas le chemin de la ruche et disparaît.

  

Disséquons l’abeille pour comprendre ce qu’elle voit de la détérioration de l’environnement

 

40 trous et + dans un bateau nommé ABEILLE

 

40 spécialistes et + cherchant à réparer

 

Efforts vains face à une vague aussi géante que sournoise qui coulerait d’un coup ABEILLE et autres cités flottantes.

 

pliage abeille b

Pivoter le pliage pour orienter les pointes mobiles vers le bas

Etape importante : remonter lentement la pointe de droite et aplatir de façon à ce que le pli formé se trouve un peu en dessous du sommet de l’angle droit

Le plus symétriquement possible, remonter la pointe de gauche et aplatir

 

Octobre 2010, tellement d’abeilles ont disparu dans l’Aveyron qu’il n’y a pas eu assez de miel pour organiser le 6ème concours du meilleur miel de l’année.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/12/925710-Moins-d-abeilles-pas-de-miel-et-plus-de-concours.html

Novembre 2010, les parlementaires européens veulent durcir les règles d’étiquetage des pots de miel et proposent entre autres que  « la mention “miel” ne devrait apparaître que pour des produits dont au moins 50% des sucres proviennent du miel ».

http://www.zegreenweb.com/sinformer/nature-voyage/un-plan-europeen-pour-sauver-les-abeilles,18071

 

pliage abeille c

Remonter lentement une seule des deux pointes restantes en prenant soin de bien viser l’axe vertical et aplatir de façon à ce que le pli formé se trouve un peu en dessous des plis précédents

Recommencer la même opération avec la dernière pointe.

 

2010, année de la biodiversité, année de toutes les attentions pour la protéger, année du projet SPIPOLL

SPIPOLL Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs pour « obtenir des données quantitatives sur les insectes pollinisateurs et/ou floricoles en France » http://www.spipoll.org/

Plus généralement pour un sentiment sur la quantité totale d’insectes vivants :

Combien d’insectes écrasés sur votre pare-brise cet été ? Plus, moins ou égal à ces dernières années ?

Combien d’insectes se sont invités à vos pique-niques ou grillades ? Plus, moins ou égal à ces dernières années ?

Combien d’insectes égarés autour des lampadaires ? Un peu, beaucoup, plus du tout ?

 

pliage abeille d

Retourner le pliage sur son axe vertical

Faire pivoter d’un quart de tour sur la gauche ; puis porter son attention sur le petit côté en bas à droite et sur la marque du pli présente au milieu du pliage

Etape la plus musclée : en laissant le pliage bien à plat saisir entre les pouces et index des deux mains les bords du petit côté repéré et l’amener se superposer sur la marque du pli présente au milieu du pliage ; écraser fortement toutes les épaisseurs de papier pour marquer le nouveau pli

 

pliage abeille hôtel pour abeilles

Rond-point à l’entrée de St-Marcellin, Isère

 

Les abeilles ne retrouvent pas le chemin de la ruche ou de leur nid.

 

Alors pour quelques euros nous sommes invités à :

 

Parrainer une ruche

http://www.untoitpourlesabeilles.fr/gerer-ruches-protection-abeille-sauvegarde-colonie.php

 

Acheter des hôtels pour abeilles ou participer à un stage pour en fabriquer

 

pliage abeille e

Pivoter le pliage d’un demi-tour

Répéter sur ce côté l’étape musclée

Dessiner l’abdomen, les 6 pattes, la partie visible des 2 yeux à facettes, 1 ocelle et si vous le désirez les membrures des petites ailes du dessous

 

Et voilà, une petite abeille morte sur le dos

 

pliage abeille ville

A gauche, et en haut à droite,  une partie des documents que j’ai pu montrer et commenter le 29/10/2010 à Poitiers lors du 18ème congrès de l’apiculture

Au milieu à droite, 29/09/2010, Paris, promotion de Olivier Darné-Parti Poétique pour sa Banque du miel http://www.durable.com/actualite/article_du-miel-et-des-abeilles-place-de-la-bourse_1450

En bas, tapis d’abeilles mortes au pied du pollinisateur d’Olivier Darné

 

Naturellement, abeilles et autres insectes, piégés en vol par une lumière trop violente au-dessous d’eux perdent leurs repères, se retournent et tombent sur le dos par exemple dans l’eau d’une mare, d’une piscine ou  sur la neige d’un névé http://www.eauseccours.com/article-29075254.html

 

Depuis quelques années ces éblouissements peuvent survenir en tous lieux suite à l’explosion du nombre de surfaces vitrées et au passage de la lumière au travers du voile d’aviocirrus, nuage de culture engendré par l’excès de trafic aérien en haute altitude

 

Autres dégâts consécutifs à ces éblouissements intempestifs :

Sur les oiseaux     : http://www.eauseccours.com/article-crash-aerien-possible-aussi-chez-les-oiseaux-54041686.html

Chez les humains : http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html

 

pliage abeille f

Retourner l’abeille sur ses 6 pattes

Repérer la tête, le thorax, l’abdomen, les 2 ailes principales, les 2 petites ailes accrochées

Dessiner l’autre partie des yeux à facettes et les 2 autres ocelles

 

Et voilà, une petite abeille très pédagogique toute prête à s’envoler

 

Pour cela glisser l’index par-dessous et tenir les pattes avec le pouce et le majeur puis bouger le bras en marchant ou courant de fleur en fleur.

Butiner en avançant l’index pour qu’il devienne la langue géante de l’abeille.

Faire fuir les inopportuns en les menaçant du piquant de son abdomen.

 

Pour une abeille de papier grandeur nature, utiliser un carré de 3 cm de côté.

 

 Pour redonner vraiment vie aux abeilles et aux autres insectes pollinisateurs ou non, nul besoin de dépenser beaucoup d’euros.

  

Au contraire, il suffit d’acheter moins d’objets lointains, en changer moins souvent et voyager raisonnablement en prenant le moins souvent possible l’avion. C’est indispensable pour retrouver les rayons parallèles du soleil et permettre une vie normale, de jour comme de nuit, pour de très nombreuses espèces d’insectes.

 

http://www.eauseccours.com/article-sauvons-notre-peau-pour-sauver-les-abeilles-45476235.html

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 08:29

Bientôt cinq siècles que François Rabelais écrivit :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »

 

Science pour jouer. Jouer pour comprendre. Fête de la science. Faites de la science en toute conscience.

Quand doit-on s’arrêter de verser du sucre dans l’eau ?

 

 

saturation matériel

Sacrifice pour la science : un kilogramme de sucre en morceaux

Soit 168 morceaux de 5,95g chacun rangés en 3 étages de 4 lignes de 14 morceaux

1000/168=5,9523809

14x4x3=168

Récupération d’un pot de yaourt vide de 125ml et d’un pot de miel ou confiture de 400ml pour un bouchon de 8,5cm de diamètre.

Remplir d’eau à ras bord le pot de yaourt et en verser le contenu dans le pot plus grand.

 

Précautions :

ATTENTION A NE PAS CASSER LES RECIPIENTS EN VERRE, risques de graves coupures

Veiller à ne pas tout mouiller et salir ; s’installer sur un évier ou dehors.

La présence d’un adulte prévenu est toujours nécessaire.

 

Prévoir une journée ou plus, la science et la compréhension demandent du temps.

(Que les pressés ou réfractaires à la description des expériences n’hésitent pas à aller directement à la fin de l’article)

 

saturation 4 sucres

Mardi 19 octobre 2010,  sud de la France, 10h54                 10h58

Prendre les 4 morceaux de sucre d’une largeur de la boîte, les poser délicatement un à un à la surface de l’eau avant de les lâcher.

Apprécier la vitesse avec laquelle l’eau monte par capillarité dans le morceau de sucre, comment celui-ci se désagrège. Remuer avec la cuillère pour accélérer la dissolution.

 

saturation 14 sucres

                                                             11h02              11h16

Rajouter 10 morceaux de sucre dans l’eau.

Réorganiser la disposition des morceaux de sucre dans la boîte pour faire apparaître que les 14 morceaux d’une longueur ont déjà été plongés et dissous dans l’eau.

C’est le moment de changer la cuillère en fer contre une en bois, plus commode pour écraser les morceaux de sucre et remuer efficacement.

 

saturation 28 sucres

                                                  11h17                                   12h34

Doublons la quantité de sucre dans l’eau en rajoutant d’un seul coup les 14 morceaux de la deuxième rangée de la boîte.

Les morceaux de sucre se désagrègent moins vite, il faut appuyer  plus fort sur la cuillère pour aider.

Les 166,6g de sucre utilisé sont parvenus à se dissoudre dans les 125 g d’eau.

5,95x(14x2)=166,6

125 ml d’eau pèsent 125 g car par décision humaine de définitions des  unités de mesure un litre d’eau pèse un kilogramme

 

Avez-vous remarqué que le niveau  de l’eau s’est déjà beaucoup élevé dans le pot ?

http://www.eauseccours.com/article-experience-montee-des-eaux-suite-a-la-fonte-d-un-glacon-en-eau-douce-et-en-eau-salee-et-plus-encore-44141479.html

 

 

EST-IL POSSIBLE DE DOUBLER ENCORE UNE FOIS LA QUANTITE DE SUCRE DANS L’EAU SANS VOIR APPARAITRE LE PHENOMENE DE SATURATION ?

 

La saturation de l’eau par le sucre est un phénomène connu, déjà contenu dans le pot commun nommé « science », rempli par les trouveurs officiels, amateurs ou fortuits à destination des curieux de savoir, des chercheurs d’autres choses et des utilisateurs les plus divers, constructeurs, sportifs, agriculteurs, médecins...

 

Alors sur ce sujet, inutile de réinventer le monde. Internet fourni par exemple cette réponse :

 

« On peut saturer de l'eau avec du sucre. S'agissant du saccharose (sucre de betterave ou de canne, le sucre de la cuisine), on peut en dissoudre : 1 845 g dans un kilogramme d'eau à 0 °C, 2030 g à 20 °C et 2 380 g à 40 °C »Luc Eveleigh , maître de conférences eb chimie analytique à AgroParisTech , 07/09/2000 http://www.lamap.fr/?Page_Id=33&Action=3&Element_Id=683&DomainScienceType_Id=11&ThemeType_Id=25

 

2030g de sucre peuvent se dissoudre dans 1000 g d’eau à 20°C

Donc les 125g d’eau de notre exemple peuvent dissoudre 253,75g de sucre à 20°c

Ce qui représente entre 42 et 43 morceaux de sucre de 5,95g

2030/1000x125=253,75

253,75/5,95=42,647058

 

ON NE PEUT DONC PLUS DOUBLER ENCORE UNE FOIS LA QUANTITE DE SUCRE DANS L’EAU DE NOTRE EXEMPLE SANS VOIR APPARAITRE LE PHENOMENE DE SATURATION

 

saturation 42 sucres

                                                    12h41                                                13h50

3ème rangée de sucre soit 14 nouveaux sucres plongés dans l’eau.

Les morceaux de sucre coulent lentement sans se désagréger de suite. C’est de plus en plus difficile de les écraser avec la cuillère.

Laisser reposer un moment, il est temps de déjeuner.

Plus d’une heure après la majorité des bulles d’air s’est évacuée et on peut le constater, la totalité des 42 sucres plongés dans l’eau a disparu de la vue.

Comme prévu par la science, les 125g d’eau ont pu dissoudre 249,9g de sucre.

5,95x42=249,9g

 

saturation 64 sucres

                                   13h54                                                 14h55

A quoi bon ajouter un sucre de plus pour vérifier la véracité du seuil de saturation, ce n’est pas très grisant.

Plutôt ajouter la dernière rangée de sucre du 1er étage de la boîte pour atteindre l’objectif envisagé du  doublement du nombre des sucres plongés dans l’eau.

Et ajouter encore 8 sucres pour atteindre un nombre 64, un nombre puissance de 2.

42+14=28x2=56

56+8=64

64=2x2x2x2x2x2

 

Les morceaux de sucre s’imprègnent lentement d’eau, flottent quelques instants, coulent doucement et stagnent au fond de l’eau.

Utiliser la cuillère pour écraser les morceaux de sucre et remuer de bon cœur.

Laisser reposer une heure.

La solution est bien saturée.

Le sucre non dissous est au fond de l’eau saturée de sucre.

Le niveau de l’eau atteint presque le bord du pot.

 

saturation 128 sucres a

Pourquoi s’arrêter ? Doublons, doublons le nombre des sucres plongés dans l’eau !!!

64 morceaux de plus à plonger dans l’eau

Disposés ainsi pour faire joli : 1+1+2+4+8+16+32=64

 

128 morceaux de sucre utilisés

Il ne reste plus que 40 sucres dans la boîte

64x2=128

168-128=40

 

Psit ! Psit ! Vous n’avez pas peur que ça déborde ?

 

saturation 128 sucres b

15h15

Les 64 nouveaux sucres ont été ajoutés.

Une toute petite quantité d’eau sucrée a débordé.

Le surplus de sucre dans le pot s’imbibe de sirop sans se désagréger et sert, comme les rebords du pot, de support aux morceaux entassés au-dessus.

 

Bien sûr, c’est l’automne, mais quand même, aucun insecte sur ce sucre exposé dehors depuis plus de cinq heures.

 

saturation 256 sucres

Pourquoi s’arrêter ? Doublons, doublons le nombre des sucres plongés dans l’eau !!!

128 morceaux de plus à plonger dans l’eau

256 morceaux de sucre utilisés

128x2=256

 

Psit ! Psit ! Il n’y a déjà plus assez de sucre dans la boîte.

Psit ! Psit ! La nuit arrive.

 

 

Magie des courbes, des mots et des modélisations

 

saturation courbe instant

La saturation est un phénomène survenant brutalement. Il y a un avant et un après.

Courbe bleue des nombres de sucres non dissous par rapport au nombre total des sucres utilisés.

Dans la réalité ajouter du sucre après le point de saturation est complètement inutile et stupide.

Sur cette courbe, plus on ajoute du sucre au-delà du point de saturation, plus la courbe semble redevenir plate.

En conclusion, plus on attend et moins on voit que l’on a changé de monde.

 

saturation courbe sucre

Courbe rouge, évolution de la quantité de sucre et de la montée de l’eau

A chaque morceau de sucre ajouté dans l’eau, la quantité de sucre dans l’eau augmente de 1 et le niveau de l’eau monte de 1.

Le passage du point de saturation est complètement invisible. On peut tout ignorer du problème vital rencontré.

 

Courbe bleue, évolution de la dissolution du sucre dans l’eau

Tant que le sucre peut se dissoudre dans l’eau la courbe bleue rampe cachée au niveau 0.

Dès que le point de saturation est passé, la courbe du sucre non dissous apparait brutalement puis augmente parallèlement à la courbe rouge.

Cette courbe schématise bien le visuel de la réalité ; eau transparente bien que sucrée avant le point de saturation puis apparition et augmentation du dépôt au fond du récipient.

 

Courbe verte, évolution de la quantité de sucre dans l’eau.

Avant le point de saturation, l’augmentation de la quantité de sucre est visible par  rapport à l’axe horizontal.

Cette partie de courbe verte est superposée à la courbe rouge. On peut ainsi mieux se rendre compte que dans la réalité même si l’eau reste transparente, elle devient sucrée.

Après le point de saturation, l’augmentation de la quantité de sucre est visible par rapport à la courbe rouge qui remplace l’axe horizontal.

Cette représentation montre le point de saturation, rend plus pesante toute nouvelle quantité de sucre ajoutée mais minimise la brutalité du changement d’état.

 

ATTENTION : Ces courbes contiennent  l’idée d’une possible continuité infinie. La réalité de l’expérience a montré qu’il n’en est rien. Une bonne modélisation doit tenir compte de toutes les données pour ne pas entretenir d’illusion et se préserver des effets boomerang de la réalité occultée.

 

saturation nuages

Point de saturation franchi : apparition de nuages de dépôts ou nuages de culture

 

Trop c’est trop, même pour le trafic aérien

http://www.eauseccours.com/article-les-avions-nous-pompent-l-air-a-se-voit-mais-comment-le-dire-58829018.html

http://www.eauseccours.com/article-avenir-du-trafic-aerien-quitte-ou-double-un-calcul-tout-simple-49423861.html

 

saturation-insectes.jpg

Mercredi 20 octobre

Les bulles d’air se sont évacuées, le sirop a retrouvé sa transparence.

Seule 1 mouche et 6 fourmis ont réussie à approcher la manne sucrée. Pourtant le temps était suffisamment beau. Seules quelques poignées d’abeilles et quelques mouches  se trouvaient sur  le marché.

http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

saturation sucre éponge

Jeudi 21 octobre 2010  Les morceaux de sucre sont devenus une éponge pour l’eau saturée de sucre

 

Les sucres qui dépassaient du pot ont été retirés, puis trempés un à un dans le sirop puis empilés en arrière-plan.

Les 40 morceaux de sucre qui restaient encore dans la boîte ont été disposés en 5 rangées de 8 morceaux chacune.

8x5=40

Le pot a été renversé sur ce matelas de sucre ; le sirop restant a aussitôt étéabsorbé sans détérioration des morceaux de sucre.

 

Ce n’est plus l’eau qui absorbe le sucre mais le sucre qui absorbe l’eau.

Heureusement la situation est réversible, une bonne pluie aura vite raison de ce petit tas de sucre.

 

Au-delà de la limite apportée par une saturation il y a un monde nouveau.

 

Les avions en trop grand nombre saturent notre atmosphère terrestre.

Plante, bêtes et humains ont commencé à tenter de survivre en Avionie, monde hostile.

Heureusement la situation est encore partiellement réversible. Moins d’avions dans le ciel et le ciel bleu revient très vite. Mais si l’on attend trop pour prendre cette grande décision, autant individuelle que collective, les dégâts commis sur l’organisation des cycles de l’eau et sur toutes les formes de vie seront de plus en plus irréparables.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans expériences
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 12:17

dire-trop-avions-feu-rouge.jpg

Les avions nous pompent l’air un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, plus du tout.

 

Les avions, comme tout engin motorisé nous pompent l’air, au sens propre, et rejettent eau, gaz dont CO2, suies, gouttelettes d’hydrocarbures, particules métalliques.

 

Un petit sillage d’avion, blanc dans un ciel tout bleu était promesse d’évasion, de plaisir, de liberté, de richesse.

 

Ce temps-là n’est plus, le trafic aérien est devenu démentiel, ses rejets ne se dispersent plus. Continuer à ne pas admettre cela conduira à sa perte sans compter que l’on devrait déjà raisonnablement commencer à rationner le pétrole. http://www.eauseccours.com/article-avenir-du-trafic-aerien-quitte-ou-double-un-calcul-tout-simple-49423861.html

 

dire trop avions lever soleil

14 juillet 2010, déception après 1000 km pour venir admirer la magnificence d’un lever de soleil en Camargue avec la montagne Ste-Victoire à l’horizon

 

Quand les avions sont vraiment trop nombreux ils deviennent invisibles, toutes leurs traînées et pollutions sont réunies dans une espèce de soupe sombre qui emplit l’atmosphère.

 

 

« You cannot see what I see because you see what you see. You cannot know what I know because you know what you know. What I see and what I know cannot be added to what you see and what you know because they are not of the same kind. Neither can it replace what you see and what you know, because that would be to replace you yourself.” Douglas ADAMS globalement  inoffensive

« Vous ne pouvez pas voir ce que je vois parce que vous voyez ce que vous voyez. Vous ne pouvez pas savoir ce que je sais parce que vous savez ce que vous savez. Ce que je vois et ce que je sais ne peut être ajouté à ce que vous voyez et ce que vous savez, parce que nous sommes de nature différente. On ne peut remplacer ni ce que vous voyez ni ce que vous savez, parce que ce serait vous remplacer vous-même. »

 

Malgré toutes leurs différences de plus en plus de gens voient ou ressentent qu’il se passe quelque chose d’anormal dans le ciel.

 

05/10/2010 18:33:07
over-blog.com : Vous avez reçu un message

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.eauseccours.com 

Liens internet envoyés par  Marc
http://www.dailymotion.com/video/xf0yt6_bande-annonce-what-in-the-world-are_news?start=17#from=embed
http://www.dailymotion.com/video/xev51t_environmental-deception-stfr-1-2_news?start=1#from=embed
http://www.dailymotion.com/video/xev4sg_environmental-deception-stfr-2-2_news?start=1#from=embed
http://www.dailymotion.com/video/xeu10m_73-avions-avant-le-dejeuner_news?start=23#from=embed
http://www.dailymotion.com/ActuChem
http://actu-chemtrails.over-blog.com
http://www.chemtrails-france.com
http://www.scribd.com/doc/35636874/Case-Orange-10052010-pdf

 

Voir des chemtrails partout est prise de conscience que l’authentique ciel bleu a véritablement déjà disparu, c’est comprendre que le problème est apporté par les avions, c’est réaliser que la nature et les hommes en sont empoisonnés, que le climat en est changé mais c’est nier qu’en favorisant le trafic aérien par gourmandises diverses on est cause de cette saturation du ciel.

01/02/2009 http://www.eauseccours.com/article-27420468.html

12/05/2009 http://www.eauseccours.com/article-31337619.html

 

05/10/2010 16:13:58
over-blog.com : Vous avez reçu un message Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.eauseccours.com 

« Je vois les mêmes choses que vous ! » par G.A. de Bretagne

Monsieur,

Voilà deux jours que j'ai découvert votre blog "Planète Avionie". Le type d'informations que vous exposez m'intéresse absolument.
Voici environ quatre ans que les choses de mon environnement "m'interpellent". Je ne reconnais plus la nature, et de plus en plus de choses me mettent dans le doute, jusqu'à me faire parfois douter de mes perceptions...

J'ai découvert votre blog par le fait que j'ai pris l'habitude de soumettre mes ressentis, au "savoir" qui circule sur internet. J'ai pu ainsi acquérir la certitude que ce que je vois est authentique, et que l'intuition existe pour peu qu'on soit relié à la nature.
Je recoupe donc des informations, que je valide ou pas, en m'assurant de la fiabilité des intervenants et que cette information colle bien à la réalité que je vis ; je veux absolument rester dans le rationnel, mais la situation est drôlement confuse, car il semble évident que les gens ne voient pas ce que je vois... ce qui induit de l'angoisse et une sorte d'impuissance, face à une réalité qui n'a rien à voir avec celle que j'ai pu vivre avant. La vision de " l'envers du décor" est brutale et semble irréelle.
Les anomalies qui devraient sauter aux yeux de tous ne sont pas perçues, et de ce fait, je ne reconnais plus les gens non plus ! 

J'ai souvent fait des recherches sur internet concernant des problématiques qui me préoccupent beaucoup, et s'agissant du dépérissement des arbres; des signes de brulures sur les feuilles; de raréfaction d'insectes butineurs; de périodes de luminosité inhabituelles sans rapport avec la température ressentie;
de l'impression sale du ciel; d'une ambiance étrange de l'air ... de même, ces trainées dans le ciel qui me paraissaient incompréhensibles; ainsi que ces sortes de nuages "morts"...

Tout ceci pour vous dire que c'est sur votre blog que j'ai eu les détails qui correspondent le plus à faire apparaitre que je ne délire pas. Bravo pour votre blog, il est très important...et vous avez le ton qui convient, en rapport avec la gravité des choses.

Ceci-dit, comment s'orienter lorsqu'on se sent concerné. Lorsqu'on allume la télévision, tout semble "normal"..., lorsqu'on veut se situer par rapport à une association, la moitié des problèmes n'est pas prise en compte..., Des sites de sauveurs de planète fleurissent de partout, avec chacun leur idéologie dont on devine l'incomplétude face à la puissance et à l'inertie du "système" en place par rapport à l'urgence.
on devrait informer les gens,(pour ne pas dire les former ) La télévision est partout et elle est utilisée mal à propos.

Si vous pouvez m'aider à m'orienter, ou à y voir un peu plus clair ? 

Je vous en remercie.

Très cordialement.

 

Les cieux des arrières plans des publicités, dans les films ou dans les journaux télévisés, en suivant à l’instant l’évolution de la dégradation du ciel, nous la banalise. On est le plus souvent invité à payer une cotisation et à écouter, à bouger principalement en achetant un nouveau gadget, en s’investissant dans des mesures quelque part justes et nécessaires mais pas forcément prioritaires. Ainsi économiser l’eau à outrance en France retarde la prise de conscience qu’il est nécessaire et encore possible de rétablir la libre circulation des nuages  avant une fonte trop importante des glaciers.

22/09/2010 http://www.eauseccours.com/article-quelque-chose-ne-tourne-pas-rond-dans-le-cycle-de-l-eau-oui-mais-quoi-57499960.html

 

Le plus urgent face à l'arrivée d'un tsunami n'est pas de suivre des cours d'hydrologie mais de sentir le danger, abandonner ses idées et occupations du moment et s'enfuir avant l'arrivée de la vague dévastatrice.
Aujourd'hui l'urgent est de s'éloigner des écrans, des courbes et des graphiques pour regarder l'aspect du ciel et cela le nombre de jour qu'il vous faut pour réaliser que l'excès de trafic aérien altère la lumière et donc la formation naturelle des cycles de l'eau et donc l'organisation de toute la vie terrestre.
J'ai proposé les mots aviocirrus, aviocorde, avioclimatologie parce que les mots peuvent aider à voir. Mais cela prendra encore du temps pour qu'ils soient complètement reconnus officiellement.


En attendant que chacun prenne un peu moins l'avion, achète un peu plus local... Et si les nuages de culture disparaissent très vite, on aura sauvé l'essentiel et déjà changé nos habitudes face aux émissions de CO2 dont il sera alors temps de faire le bilan pour aller encore plus loin en toute sérénité.

 

Parler ouvertement de ces problèmes c’est prendre le risque de se heurter à la violence d’orgueils, de lâchetés, de défenses exacerbées de territoires financiers, politiques, scientifiques, culturels… c’est risquer l’isolement, le rejet des siens. Cela peut conduire à un doute violent, une douleur intense, la rage de ne pouvoir dire, le sentiment de folie.

 

J’ai pu discuter longuement au téléphone avec ce breton sensible à ce qui nous arrive puis l’ai simplement conseillé de lire attentivement les commentaires d’Olivier, Peach78 ou Chaoahn qui régulièrement donnent leur vécu de la situation.

 

L’essentiel, quand on a pris conscience, est de faire tout ce qu’on peut, en toute confiance, sans aller au-delà de ses forces. On peut dire ouvertement sa façon de voir et de penser, sans trop insister, sans chercher à convaincre outre mesure. Balayer d’abord devant sans porte, sans tomber dans la maniaquerie. L’effet boule de neige existe là aussi. On aura au moins gagné la paix de l’action et la liberté de ne plus être dupe du charme des sirènes.

 

Les seules personnes qui peuvent être amenées à être sollicitées durablement contre leur volonté sont celles qui occupent un poste de haute responsabilité, responsabilité qu’elles seront finalement tenues d’assumer à moins de démissionner, ce qui n’exclut pas le risque d’être poursuivi en justice par les personnes lésées.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans témoignages
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens