Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:02

La sensation de ciel bleu est une des choses les plus subjectives qui soient pour la plus grande joie des météorologistes et des  journalistes qui agrémentent de mille fleurs et de violons les plus variés leurs commentaires concernant le beau temps apparemment revenu en ce début d’avril.

Pour ne pas se retrouver naufragés des éléments, particulièrement en montagne sous une avalanche ou dans une crevasse, ou tout simplement déçus de sa sortie plein air après avoir écouté ces sirènes incitant à jouer la carte du tourisme, il importe de réaliser que l’authentique ciel bleu n’existe plus et n’existera plus tant que trop d’avions voleront. Notre optimisme ou notre désir de voir du ciel bleu n’y changeront rien.

Bien entendu l’état du cristallin de notre œil,  la couleur des verres des lunettes de soleil ou des vitres des voitures, la pollution de l’air environnant sont autant d’éléments qui influent sur la perception du bleu du ciel mais pas vraiment sur l’impression de beau temps.

beau temps aviocorde Revard

Vendredi  1er avril 2011, 11h26, Aix-les-Bains, vue sur le massif du Revard

A cette heure beaucoup de gens diront que Météo France avait raison d’annoncer le beau temps, bien que dans la réalité ce ne soit pas, de toute évidence, un jour  sans nuage.

Autre exemple de ce nuage tout en long, une aviocorde, qu’on peut retrouver selon l’heure et les jours, à différentes altitudes sous son couloir aérien : http://www.eauseccours.com/article-pluie-et-nuages-par-beau-temps-au-dessus-d-un-des-plus-beaux-villages-de-france-70038823.html


beau temps aviocorde Marlioz

Vendredi  1er avril 2011, 12h44, Aix-les-Bains, les aviocirrus ont étendu leur voile,  étouffant la vallée

Le voile d’aviocirrus est la cause principale de la disparition des abeilles et des autres insectes : http://www.eauseccours.com/article-le-mauvais-film-du-documentaire-pollen-69903126.html

Le voile d’aviocirrus est devenu si large qu’il parvient à gêner la libre formation des cycles de l’eau.


beau temps lac du Bourget
Vendredi 1er avril 2011, 13h05, panorama du  lac du Bourget, est, sud et ouest, vue de la plage de St-Innocent

A l’est, l’aviocorde de la 1ère photo est remontée en altitude vers le sommet de la falaise, du Revard à la Croix du Nivolet.

Au sud, au-dessus de Chambéry, l’aviocorde qu’on peut apercevoir sur la photo précédente est ici visible sur une plus grande largeur.

Le voile d’aviocirrus gâche une  bonne partie du  plaisir de déjeuner en terrasse.

Arôme, le nouveau modèle informatique de  Météo France ne tient pas encore compte des nuages de culture engendrés par le trafic aérien, ce qui entraînera une imprécision chronique dans ses prévisions. Les utilisateurs, lassés, commencent  à critiquer l’expression « impression de beau temps » très fréquemment employée  par les présentateurs météo.


beau temps Chamonix
Très très beau temps, tout est vrai sur cette photo.  Réflexion dictée par l'émotion : « A moins que vous ne considériez que Chamonix soit une ville sous (effet de) serre… »

En version originale il faut lire « Chambéry » à la place de « Chamonix », le magnifique beau temps (existant seulement en dessus des 11000m d’altitude du subtil voile d’aviocirrus alors qu’en-dessous règne la subjective impression de beau temps) était celui du samedi 2 avril 2011, présenté dans un article du Dauphiné Libéré avec une photo du soleil prise juste de devant l’agence du journal. L’extrait entre guillemets reproduit, à un mot près, une partie de la réponse du photographe du Dauphiné libéré qui a réagi à mon commentaire posté sous le pseudo « merdenuages » à la suite de l’article :  http://www.ledauphine.com/savoie/2011/04/02/meteo-1-savoie-1record-historique-temperature-a-bourg-saint-maurice (Dans l’après-midi deux nouvelles photos voulant prouver la réalité du beau temps ont été ajoutées ).

Réaction émotive sur un sujet brûlant, la dégradation du beau temps à cause de l’excès de trafic aérien dans des régions touristiques qui fournissent de nombreux efforts pour aider le trafic aérien à leur apporter des touristes consommateurs.

Situation cornélienne de devoir choisir entre deux avantages, entre deux nuisances vitales.


beau temps ChambéryChambéry, Fontaine des éléphants dite des « 4 sans cul » et quartier de l’Office du tourisme

Le voile d’aviocirrus, toit translucide plus ou moins discret de la serre qui recouvre Chambéry, est la principale cause de l’effet de serre que subissent les Chambériens et tous les êtres vivants de la région.

L’évidence est aussi difficile qu’indispensable à accepter, à Chambéry aussi, et partout où le trafic aérien s’est trop développé par nos excès de  voyages ou d’achats de produits lointains.

PS : Bulletin météo de Joël Collado, ce soir 19h20 sur France Inter « Les cirrus, nuages d’altitude, ne masqueront pas toujours le soleil ». 

Quand donc sera-t-il dit clairement : « Le trafic aérien a encore augmenté, le voile d’aviocirrus s’est épaissi et masquera désormais toujours le soleil et presque tout le temps de façon évidente. » ?

 

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 09:00

« Et si le changement d’heure, c’était le moment de changer de montre ?» dit la pub en précisant cette année  que la plupart des montres actuelles sont radiocommandées et opèrent automatiquement les passages aux heures d’été ou d’hiver.

Et si le changement d’heure ne permettait plus d’économies d’électricité significatives ? Débat de plus en plus passionné : 53 000 000 d’habitants en 1975 s’éclairant avec des lampes à incandescence mais travaillant majoritairement dans des commerces ou bureaux à l’éclairage naturel, pas d’ordinateur individuel, des claviers téléphoniques manuels, peu d’appareils de chauffage électrique, encore moins de climatisation…  contre 65 000 000 d’habitants en 2011, des lampes basse consommation mais le tout électrique de plus en plus présent pour un nombre toujours croissant d’emplois de l’électricité dont les voitures ou vélos…

Et si le changement d’heure était perturbateur pour les enfants, les animaux, les adultes aussi ? « Encore la journée intellectuelle ! » peut-on entendre parmi les pilliers de comptoir qui peinent à réaliser ce qui, dans cette affaire, avance vraiment. Les médias insistent une fois de plus sur le problème crucial de la régularité absolue du moment de la traite des vaches alors que dans les fermes modernes les vaches se font traire automatiquement par un bras robotisé sans contrainte horaire.


Et si le changement d’heure était l’arbre qui cache la forêt ?

Le paysan se levait et se couchait « quand les poules ».

La vie ouvrière et la vie urbaine ont conduit à l’organisation d’horaires fixes pour une majorité de gens.

L’éclairage électrique a donné l’illusion de pouvoir s’affranchir de tout horaire, de manger, travailler, se distraire de jour comme de nuit, avec bien peu de voix pour parler alors de  perturbations des rythmes biologiques.

L’optimalisation de la ponte des poules est obtenue par éclairage artificiel, les couveuses sont électriques.

 

Assombrissement global

 07/02/2011 l’éclairage de jour est devenu obligatoire pour les voitures neuves. Une façon de nous faire entrer officiellement dans le monde de la pénombre permanente. http://www.eauseccours.com/article-23437987.html

 

De la qualité de l’ensoleillement naturel dépend toute l’organisation de la vie terrestre.

La luminosité a diminué, les arbres en place, surpris, se couvrent de mousse ou dépérissent. D’autres espèces s’implantent. http://www.eauseccours.com/article-proliferation-du-gui-en-guyane-metropolitaine-68717851.html


changement heure cygne
Camargue, 24 mars 2011, 17h49, le soleil printanier est encore haut dans le ciel

La luminosité a diminué, les oiseaux ne savent plus quand se lever ou se coucher.  Le cri de chasse d’une chouette retentit déjà. Les oiseaux diurnes sont perchés pour la nuit. Les cygnes ont le bec sous l’aile, couvant et gardant un nid imaginaire. L'activité des oiseaux est bouleversée par l’assombrissement global, leur survie est menacée.


changement heure hydrophilus picéus mâle
Camargue, 25 mars 2011, 14h23, en plein milieu de journée le fatal rayon blanc a terrassé cet hydrophilus picéus mâle qui se retrouve à gigoter désespérement sur le dos http://www.eauseccours.com/article-10-mars-2010-le-probleme-de-la-disparition-des-abeilles-sous-les-projecteurs-de-diverses-consciences-69292823.html

La luminosité a diminué, les insectes ne savent plus si c’est le jour ou la nuit. Les espèces crépusculaires sont aussi menacées que les espèces diurnes, les abeilles domestiques autant que les sauvages, les espèces abondantes autant que celles protégées.

 

Combien d’ampoules allumées à la mi-journée de ce 1er dimanche à l’heure d’été ? 

Les longues soirées favorisées par l’heure d’été, normalement propices à de multiples activités sportives, commerciales, romantiques, en famille ou entre amis, se manifesteront plus courtes qu’attendues.


Tôt au tard, il faudra bien admettre que l’assombrissement global est problématique aussi pour de très nombreuses activités humaines.

Tôt au tard, afin de retrouver un éclairage naturel, il faudra bien légiférer sur le moyen d’économiser le transport aérien.



Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:03

Samedi 19 mars 2011

Promenade bucolique autour de St-Antoine l’Abbaye, village médiéval niché au cœur des collines iséroises voisines de la Drôme, labellisé par « les plus beaux villages de France » depuis  le 10 avril 2010

pluie avion

 17h02 dans le ciel bleu azur, façon crayon de couleur des dessins enfantins, un très gros avion passe en toute discrétion à cette heure de la journée (la nuit, le bruit de fond produit est très perceptible)


 

pluie gouttes

17h05, réflexions entre pèlerins « C’est bizarre, le ciel est bleu et on dirait qu’il pleut ! » « Ne t’inquiète pas, tout ce qui tombe du ciel est béni 

 

pluie rayon irisé
17h08 quelques gouttes encore dans un air épais et irisé

 

pluie aviocorde
17h35, avion après avion l’aviocorde s’est formée

 

pluie croisement aviocordes
18h14 croisement d’aviocordes en pleine nature, indépendamment du sens du vent

 

pluie aviocorde 18h26
18h26 le jour décline, moment idéal pour se rendre compte de l’importance du trafic aérien entraînant, très en dessous du passage des avions, la formation de longs nuages de culture qui soulignent  les couloirs aériens : les aviocordes. 18h28 Trois avions visibles simultanément sur la même route aérienne.

 

pluie aviocorde 18h35
18h35 Les petits ruisseaux des collines grossissent le fleuve Rhône en aval ; le passage incessant des avions en haute altitude alimente les aviocordes en aval.

 Peut-être une méditation à proposer aux membres de la Communauté de l’Arche abritée dans l’abbaye de St-Antoine ? Plutôt une méditation pour tous.

Pour se débarrasser des aviocordes il suffit de diminuer le trafic aérien http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

  

« C’est bizarre, le ciel est bleu et on dirait qu’il pleut ! » « Ne t’inquiète pas, tout ce qui tombe du ciel est béni 

Tout ce que la nature ou l’homme envoient très haut dans le ciel finit par retomber, cendres du volcan l’année dernière, particules radioactives aujourd’hui même, tous les résidus du trafic aérien chaque jour un peu plus.

Les scientifiques et les politiques tentent de mesurer les quantités et l’importance des choses et des phénomènes avec des unités et des instruments, des axiomes et des idées. La nature se contente de réagir, essaie de s’adapter au présent, privilégiant pour cela l’espèce à l’individu.  Il suffit de regarder ce qu’elle montre pour comprendre.

Quel que soit le moyen de la prise de conscience il convient d’accepter  les limites vitales et y adapter ses comportements ou mourir. Autrement dit il convient de retrouver la conscience qu’une limite vitale ne se recule pas, on n’y touche pas, on ne s’en approche pas trop, on peut la considérer comme sacrée si cela aide à l’accepter et à mieux profiter de son cadre de jeux possibles.

Les rejets du trafic aérien se répartissent autour de la terre entière modifiant la réception de la lumière solaire et l’organisation des cycles de l’eau.

Les rejets du trafic aérien retombent sur la terre entière empoisonnant les airs, les terres et les eaux.

Planète Avionie, la vie n’y est pas adaptable ou très peu. Actuellement la vie terrestre dépérit. On n'y échappera pas, le trafic aérien doit diminuer. http://www.eauseccours.com

 

 

 

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:59

Pollen ruche rose

La vie en rose pour les abeilles : un toit proche de milliers de fleurs sans pesticides

De très belles images de très haute technologie, la marque des studios Disneynature, le talent du réalisateur Louie Schwartzberg, la voix française de l’actrice Mélanie Laurent, autant d’atouts rassemblés dans le documentaire « Pollen »  pour insister sur  une prise de conscience déjà bien établie : les abeilles et les autres insectes pollinisateurs disparaissant, la production de nombreux fruits et légumes va stopper et l’existence de l’humanité en sera très vite menacée.

Heureusement il semble possible d’agir et Pollen, s’adressant particulièrement aux enfants, dresse une liste de conseils déjà bien diffusés par des syndicats apicoles, des associations au service de la nature, des municipalités, des politiques ou des commerçants  les plus divers, conseils que vous avez peut-être déjà suivis :

- Planter des plantes mellifères dans le plus d’endroits possibles

- Offrir un toit aux insectes pollinisateurs

- N’utiliser que raisonnablement les pesticides    

 

Pollen cadavres

Sur la planche d’envol, en plein champ fleuri, au cœur des villes agissant pour la biodiversité ou dans le film Pollen, partout la même scène : des abeilles en pleine santé sont retrouvées mortes, recroquevillées ou sur le dos

Malheureusement ce scénario d’aide à la biodiversité, mis en valeur dans Pollen, est rendu de plus en plus inefficace par une cause qui arrive en deuxième position dans le quizz de Néo-planète, le site de Yolande de la Bigne   http://www.neo-planete.com/2011/03/15/quiz-testez-vos-connaissances-sur-les-abeilles/

2- « Les abeilles sont désorientées, elles ne retrouvent pas leur ruche et meurent dans les champs. »

En fait la désorientation n’est pas la deuxième mais la toute première cause de la disparition des abeilles, des insectes pollinisateurs et de beaucoup d’autres insectes.

A quoi bon offrir de la nourriture saine aux abeilles, leur faciliter le logement, ou encore  les débarrasser de leurs parasites, les protéger des prédateurs tel le frelon asiatique, si elles se perdent et s’épuisent ou meurent sur le dos même dans les zones sans antenne téléphonique ?    

 

Pollen bourdon 

Images de basse technologie, 18 mars 2011, 15h31, plage de Brison St-Innocent, lac du Bourget, Savoie

Une réalité au-delà de la fiction

Pour éviter une pollinisation manuelle à la chinoise il est encore possible de repérer un bourdon aveuglé errant au sol au milieu de fleurettes éblouissantes, de lui tendre une feuille ou une brindille comme on tend une bouée à un naufragé, et de le transporter ainsi rassuré, de fleur en fleur, afin qu’il puisse accomplir son travail de pollinisateur sauvage.

Dans Pollen, Louie Schwartzberg a choisi des images très marquantes  pour montrer le vide alimentaire qui serait créé par suite de la disparition des insectes pollinisateurs : la caméra approche un à un des caisses pleines de fruits et légumes aussi resplendissants qu’appétissants mais qui disparaissent brusquement au moment où on pourrait les saisir. Film d’une sombre histoire pour le proche avenir de l’humanité, celui des prochaines générations dans 40 ans, voire celui de la prochaine génération dans 20 ans.

Le film sera plus noir encore, le déroulement des évènements plus brutal, car la cause principale de la désorientation des abeilles et des insectes pollinisateurs est une altération de la réception de la lumière solaire sur une territoire de plus en plus large. Et donc toutes  les manifestations de la vie terrestre, à des degrés divers, sont déjà simultanément concernées. Les insectes non pollinisateurs sont eux aussi désorientés, les oiseaux ont sommeil, les plantes les plus héliophiles dépérissent, les humains commencent à désespérer de retrouver des jours vraiment ensoleillés, les chaînes alimentaires commencent à se briser, les activités humaines liées à un bel ensoleillement commencent à souffrir.

Se plier en quatre pour sauver les abeilles ne suffira pas http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

Compter les espèces qui s’éteignent ne nourrira pas  http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

Une prise de conscience  plus large que celle proposée dans Pollen est indispensable http://www.eauseccours.com/article-10-mars-2010-le-probleme-de-la-disparition-des-abeilles-sous-les-projecteurs-de-diverses-consciences-69292823.html

 

Pollen affiche Rango

« Trop tard ! » « Non, non, pas trop tard ! » Rango, marionnette en Avionie, un pays aux cieux surréalistes.

Il n’est pas toujours possible de s’adapter.

De notre sevrage du tout avion dépend le retour du ciel vraiment bleu et des nuages les plus classiques.

De notre sevrage du tout avion, passager ou fret, dépend le rétablissement des sources naturelles de la vie terrestre : un ensoleillement aux rayons parallèles et l’établissement naturel des cycles de l’eau sans la présence des aviocirrus et des aviocordes, nuages de culture engendrés par l’excès de trafic aérien.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:19

Conscience onusienne

http://www.un.org/french/newscentre/pdf/2011/10032011Fr.pdf

Le bulletin quotidien de l’ONU (Organisation des Nations Unies), en date du 10 mars 2011 (pages 9 et 10) et destiné aux médias, présente un résumé du nouveau rapport de l’UNEP (United Nations Environnement Programme) ou en français PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) concernant les causes et les conséquences du problème croissant de la disparition des abeilles et des insectes pollinisateurs.

L’enjeu vital est posé dans le titre : « les abeilles menacées d'extinction, l'humanité met en cause son avenir »

L’introduction invite l’humain à ouvrir les yeux et prévenir le risque : « Le déclin des abeilles, …, risque de devenir potentiellement désastreux si les hommes ne changent pas profondément leur mode de vie ».

Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE, invite à sortir de l’illusion « Les êtres humains ont fabriqué une illusion, celle consistant à imaginer qu'au 21ème siècle, ils disposeraient des prouesses technologiques leur permettant d'être indépendants de la nature », et à agir « investir et réinvestir maintenant dans les services fournis par la nature, par les forêts, par les cours d'eau douce, par les champs de fleurs et par les récifs coralliens ».

Le 18/02/2009, suite au rapport du député Martial Saddier présenté le 15/10/2008 à Michel Barnier et Nathalie Kosciusko-Morizet, l’AFSSA présentait une quarantaine de raisons de la disparition des abeilles ; le rapport du PNUE en évoque une  douzaine dont une évoquant la pollution de l’air qui « … peut aussi interférer avec la capacité des abeilles à trouver ou retrouver des plantes à fleurs et donc de la nourriture, dans la mesure ou des odeurs et parfums qui circulaient en 1800 dans un rayon de plus de 800 mètres, ne circulent plus aujourd'hui que dans un périmètre de moins de 200 mètres. »  :

http://www.unep.org/dewa/Portals/67/pdf/Global_Bee_Colony_Disorder_and_Threats_insect_pollinators.pdf

La conclusion du rapport officiel laisse entendre que :

Bien que les données actuellement disponibles depuis 50 ans ne démontrent pas encore clairement qu’un réel problème existe à l’échelon mondial, et bien que les activités humaines puissent à la fois nuire à  certaines espèces et en favoriser  d’autres, alors que le subjectif se mêle à l’objectif, alors que « durant la même période de 50 ans, la production agricole, qui est indépendante de pollinisation par les animaux a doublé, tandis que la production agricole nécessitant pollinisation par les animaux  a quadruplé » « cela semble indiquer que l'agriculture mondiale est devenue de plus en plus dépendante des pollinisateurs au cours des 50 dernières années. » et que donc il va falloir payer beaucoup plus :  « Les évaluations économiques de la productivité agricole devraient inclure les coûts de maintien à la fois des populations de pollinisateurs sauvages et de celles issues de l’élevage».

  Consciences canine et magistrale  

ONU abeilles parc Brassens

Paris, parc Brassens, jeudi 10 mars 2011, 16h45

Une abeille tombée du ciel gigote désespérément sur le dos. Le chien l’a vue. Sa maîtresse n’imagine même pas s’arrêter pour regarder.

Au bout d’un bâton je rapporte deux abeilles épuisées aux responsables du célèbre  rucher de ce parc Brassens et tente de dire que je possède des centaines de photographies et de vidéo d’abeilles et autres pollinisateurs en détresse. La réaction de l’apiculteur est immédiate, il prend chaque abeille par les ailes, vérifie qu’elles ne sont pas parasitées par des varroas et les replace dans la ruche la plus proche en disant : « Revenez parler d’abeilles quand vous saurez les tenir comme ça ! ». 

 

Consciences enfantine et parentale

ONU abeilles parc Monceau

Paris, parc Monceau, jeudi 10 mars 2011, 12h00

Une pancarte « pelouse au repos », une autre « accès interdit, danger », une petite porte fermée à peine visible depuis l’allée et un petit escalier bien trop  tentant, toute la petite famille se retrouve sans crainte aucune à trente centimètres des ruches, la télé l’a dit,  les abeilles sont gentilles. Des abeilles ratent la ruche, d’autres se cognent contre le rebord de la planche d’envol et tombent, d’autres atterrissent les unes sur les autres...  La petite fille remarque une abeille qui gigote au sol, sur le dos. Puis armée d’un stylo, très curieuse de savoir à quoi peut bien ressembler un dard, elle appuie sur une autre abeille qui lamentablement rampe sur le sol, épuisée d’avoir réussie à se remettre sur ses pattes. La mère sensible à la détresse de l’abeille, l’écrase pour abréger leurs souffrances (celle de l’abeille et celle de la mère). Le père a récité toutes les causes connues de disparition des abeilles. Seul le fils, un peu en retrait, craignait de se retrouver avec une abeille dans les cheveux et de se faire piquer.

16/02/2011 autres abeilles en détresse dans le parc Monceau et alentours http://www.eauseccours.com/article-les-abeilles-vivent-a-paris-un-enfer-pave-de-bonnes-intentions-67395469.html

 

Consciences politiques départementale, gouvernementale et européenneONU abeilles cabinet NKM 

Paris, près des locaux du Ministère de l’Ecologie, 246 boulevard Saint-Germain, jeudi 10 mars 2011, 14h06

Dans les rues et le métro les affiches des films Rite, « Le plus terrifiant, c’est que tout est vrai », « Ne pas y croire ne vous sauvera pas. » et Pollen « Notre futur dépend d’une histoire d’amour ».

Pas d’abeilles ni autres insectes pollinisateurs sur les fleurs des bouches de métro ni sur celles des fleuristes.

Abeille éblouie contrainte à une culbute avant (photos extraites d’un courrier envoyé le 26/02/2011 à Mr Alberto Laddomada, chef de service de le la direction D1 de la Commission Européenne, chargé par le Commissaire Dalli de répondre à mon courriel évoquant les altérations de la lumière solaire engendrées par  l’excès de trafic aérien, comme cause de la disparition des abeilles.

14h30 grâce à une nouvelle intervention de Mr Hervé Gaymard, Président du conseil Général de la Savoie, ancien Ministre de l’agriculture, je suis une nouvelle fois reçu par les conseillers du ministère de l’écologie et des transports.

J'ai été écouté avec attention et encouragé à continuer, ce que naturellement je fais et ferai.

ONU abeilles jardin du Luxembourg

Paris, jardin du Luxembourg, vendredi 11 mars 2011, 11h41 et 11h54

Une abeille épuisée d’avancer à l’aveuglette récupère comme elle peut à une vingtaine de mètres du plus vieux rucher école de Paris qu’elle tente de regagner, corbeilles à pollen bien remplies. Nouvelle pause à moins de cinq mètres de la ruche dans laquelle elle risque encore de se cogner avant de peut-être réussir à entrer.

 

Les yeux des papillons de nuit sont inadaptables à la lumière des lampadaires. De la même façon les abeilles et les autres insectes  pollinisateurs sont réduits à voler à l’aveuglette tant que le voile d’aviocirrus persistera.

A quoi bon comme l’invite Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE sortir de l’illusion de la toute-puissance de la technologie sensée rendre l’homme indépendant des contraintes naturelles si c’est pour s’engager dans l’illusion d’une toute-puissance financière qui permettrait de maintenir les effectifs des insectes pollinisateurs tant sauvages que d’élevage ? Il a portant aussi évoqué la nécessité d’un changement de comportement.

Pour l’instant mon courrier adressé au ministère de l’agriculture est resté lettre morte.

La vie terrestre ne peut espérer prospérer sans une diminution du trafic aérien jusqu’à disparition des nuages de cultures qu’il engendre.

 

04/07/2010 parler de la 6ème extinction est déjà tendance http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

09/11/2010 penser aider les abeilles en solutionnant les problèmes listés par l’AFSSA ou le PNUE ne sera efficace qu’une fois une réception normale de la lumière solaire http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 11:19

gui ambiance Guyane

Tourisme dans les pays de Savoie, la « Guyane métropolitaine »  

Annecy la Venise des Alpes, Plateau du Revard, non, du Grand Revard, non, du Petit Canada, tous les superlatifs sont bons pour être plus beau que beau et attirer encore plus de touristes.

Mousse sur les panneaux de la signalétique routière, presque autant de mousse sur les versants sud que sur les versants nord, mousse et même fougères sur les arbres, les Savoie ressemblent de plus en plus à une « Guyane métropolitaine ».

 

Les arbres et plantes les plus héliophiles supportent mal la lumière tamisée par les aviocirrus. 

A terme les cultures de l'ovivier ou de la vigne seront affectées.

 

2011 est en train de devenir l’année internationale du dépérissement de la forêt.   

Envahissement des mousses, chamboulement de la vie des adrets et des ubacs, dépérissement des forêts bien installées, propagation rapide des incendies de forêt  étaient amorcés et prévisibles au moins depuis 2009.

23/02/2009 http://www.eauseccours.com/article-28266790.html

23/07/2009 http://www.eauseccours.com/article-34135952.html

25/07/2010 un gigantesque incendie à propagation foudroyante dans la forêt de Sausset-les-Pins a surpris le maire Eric Diard, député Vice-président du groupe d’étude « vols de nuit et nuisances aéroportuaires » régulièrement tenu aux courant des calamités engendrés par l’excès de trafic aérien depuis le 15 janvier 2009

05/02/2011 un feu important dans la forêt de Passy en Haute-Savoie a surpris le député Martial Saddier, Vice-Président « montagne », membre « forêt ». Au cœur de l’hiver, en quelques jours, de nombreux feux de végétaux se propagent en Savoie et Haute- Savoie, le préfet de Haute-Savoie interdit les écobuages. La sécheresse actuelle n’explique pas tout. Mr Saddier également maire de Bonneville est auteur du rapport qui porte son nom sur les causes de la disparition des abeilles. Il est régulièrement tenu aux courant des calamités engendrées par l’excès de trafic aérien depuis le 29 avril 2008.

05/03/2011 Des enfants jouant à chauffer des chamallows enflamment un hectare de forêt, le jour même où le député Joël Giraud, Président « montagne », membre  « climatisme et thermalisme », membre « parcs nationaux et régionaux », est mis au courant de l’existence et des influences des aviocordes et des aviocirrus.

 

gui prolifération

Envahissement de la rouille et prolifération du gui sur fond de montagnes à peine visibles dans le voile d’humidité provoqué par l’excès de trafic aérien. 

« Le malheur des uns fait le bonheur des autres », également dans le monde végétal. En Savoie, Haute-Savoie ou Isère, le gui, plante semi-parasite semi épiphyte, envahit de façon impressionnante les arbres des villes ou des campagnes, vieux ou jeunes, en plaine ou même en altitude. En cela le gui peut être un bon indicateur de changements climatiques.

 

21/02/2011 Le quotidien La Provence, édition d’Arles, montre la photo d’une énorme boule de gui sur un abricotier à St-Martin de Crau, commune de la célèbre steppe sèche du Coussoul de la Crau. Le propriétaire de cet abricotier évoque une graine apportée par un oiseau. Certainement, mais elle n’a pu se développer que grâce à la présence d’une humidité atmosphérique suffisante et permanente.

Une humidité permanente favorise aussi l’apparition massive de la rouille.

Le plus préoccupant est que cette humidité de culture perturbe l’établissement normal des vents et des cycles de l’eau.

 

Tôt au tard il faudra se résoudre à réduire sa consommation de trafic aérien, passager comme fret, le plus tôt sera le mieux. Et inutile d’espérer un moteur à hydrogène pour se sauver d’un choc pétrolier, cela ne ferait qu’empirer la situation.

 

RAJOUT APRES PUBLICATION

Dernière minute, feu de forêt en Isère, ce 06 mars 2011 vers 14h00 : http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/03/06/isere-spectaculaire-incendie-dans-la-vallee-du-veneon

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 09:37

enfer abeilles affiche FNE

Mercredi 16 février 2011, métro de Paris, une affiche du groupement d’associations France Nature Environnement : dessin d’une tête de mort dont chacun des points représente une abeille

 

Un jeu de mots très approximatif :

« Fin du Buzzzzz, certains pesticides présentent un danger mortel pour les abeilles »

Fin du bourdonnement des abeilles ou fin d’une rumeur ?

Exemple du 13 avril 2009, anagramme de  Albert Einstein : Rien n’est établi

 http://www.eauseccours.com/article-30183476.html

 

enfer abeilles parc Monceau

Paris, un paradis pour les abeilles, dit la rumeur, sans ces pesticides mortels dont l'usage divise jusqu'à l'excès

A deux pas du siège de l’OIE, organisation mondiale de la santé animale, le Parc Monceau, « labellisé pour sa gestion écologique »

24/08/2009 A Paris comme dans d’autres villes les abeilles peuvent mourir pour des idées http://www.eauseccours.com/article-35235467.html

 

enfer abeilles pancartes parc

« Observons la vie dans les espaces protégés »                 « Nous laissons pousser la flore naturelle »

Alors chut, observons la vie depuis les allées et dans les allées. Observons la lueur bleue autour des pancartes.

 

 

enfer abeilles sur le dos

16 février 2011, 14h27, Parc Monceau

Le 2ème mois de l’hiver n’est pas encore achevé que déjà des abeilles par dizaines se débattent désespérément des pattes et des ailes et s’épuisent sur le dos au milieu des allées, à la merci des souliers des passants, à quelques coups d’ailes seulement de leurs ruches estampillées de l’autocollant « L’Abeille de France, Partenaire de la biodiversité ».

 

Pour aider vraiment les abeilles, mais aussi les plantes ou les humains, il ne suffit pas d'un million de signatures sur une pétition, il convient d’accepter d’agir en absolue priorité sur le problème le plus universel, et ce n’est pas l’utilisation des pesticides.

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

 enfer abeilles punaise en danger

16 février 2011, 14h52, lumière d’éclipse, punaise en danger au milieu de Paris

 06/10/2010 http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:31

Du 8 au 12 février 2011, les 11 membres du Comité International Olympique ont visité les sites prévus par la candidature de la ville d’Annecy pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver en 2018. Indépendance et tranquillité assurées par un accueil à la Fondation Meyrieux à Veyrier-du-Lac.

 

150 journalistes internationaux accrédités. Large soutien de l’état français avec la visite du Premier ministre,  François Fillon, de sept ministres et aussi de Nicolas Sarkozy, Président de la République. Une grande détermination et un fort engagement des organisateurs. Des manifestations à voix haute du CAO, Comité Anti Olympique. Une population locale très discrète. Un dossier technique très élaboré et reconnu comme de grande qualité. Une volonté affichée de développement durable et de jeux écologiques. « une candidature de l’excellence sportive et environnementale » www.annecy2018.com

 

Des slogans et des petites phrases très touristiques

« La neige, la glace et vous » slogan officiel www.annecy2018.com

« Nous, avec notre territoire, nous disons, nous apportons la carte postale de la Haute-Savoie » Jean-Luc Rigaut, maire d’Annecy, dans l’émission de France Inter « Le téléphone sonne » du 22 décembre 2010

 

Un optimisme affiché

« Quand une proposition tient la route, il n’y a rien à redouter. Le ciel ne peut pas nous tomber sur la tête ». Jean-Claude Killy http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/02/03/jean-claude-killy-avec-annecy-on-ne-se-trompe-pas...

Une mise en avant du beau temps à chaque occasion

« tempête de ciel bleu » Philippe Cortay, journaliste du Dauphiné Libéré, 29/01/2011 à propos de la coupe du monde de descente à Chamonix

« Superbe beau temps et lac d’huile à Annecy : voilà ce qu’a découvert la délégation des experts du Comité International Olympique hier après-midi… » Dauphiné Libéré 74 Annecy du 09/02/2011

 

Des avertissements à ce jour ignorés

« Mais à la remarque d'un journaliste américain sur les prévisions météorologiques, les intervenants sont restés sans voix. "Il faisait beau hier", a lancé le maire de la ville (d’Annecy).  "Il y a toujours eu de la neige dans les Alpes françaises", a ajouté Grospiron. » Il y a un an, le 16/02/2010, http://www.sport.fr/Sports-d-hiver/JO-2018-Annecy-fait-sa-pub-178734.shtm

Tous les articles de ce blog www.eauseccours.com depuis le 1er janvier 2008 et les relevés de photos de l’aspect du ciel quotidien au-dessus de Mt-Blanc et du lac d’Annecy régulièrement envoyés aux élus et autres responsables, locaux, régionaux et nationaux ; mise en garde du CIO par courrier du 17/01/2011, réponse du 03/02/2011 de Jacqueline BARRET, Relations avec les villes candidates : « Je transmettrai votre lettre au comité de candidature d’Annecy 2018 pour voir s’il peut vous aider à cet égard. ».

 

« En montagne, il faut savoir faire demi-tour, renoncer quand les conditions ne sont pas réunies pour aller au sommet, pour mieux revenir. Mais aujourd’hui, il est trop tard. Les élus politiques, garants des fonds publics, ne prendront pas ce risque à la veille d’élections locales… » Jean-Claude Killy dans le Dauphiné Libéré du 14/12/2010 http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2010/12/14/candidature-d-annecy-le-reve-brise

 

 

Nuances de ciel bleu sur les sites prévus par la candidature d’Annecy à l’organisation des Jeux Olympiques de l’hiver 2018

 

CIO Annecy 2018 tempête de ciel bleu

Tempête de ciel bleu

L’air épaissi à toutes les altitudes par l’humidité et les particules des rejets aériens rend visible les rayons du soleil. L’air devient suffocant, ce qui peut entraîner des malaises à l’effort.

 

CIO Annecy 2018 lac huile

Lac d’huile

Lac d’huile au sens figuré comme au sens propre. De moins en moins d’oiseaux, presque plus de poissons.

http://www.eauseccours.com/article-pluie-d-oiseaux-circulez-il-n-y-a-rien-a-voir-65627664.html

L’ondulation du reflet des sillages des avions a remplacé les couleuvres vipérines.

Une abeille ou une mouche  nageant le dos sur un lac est banal en été, beaucoup moins un 10 février en Savoie. http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

CIO Annecy 2018 slogan

 « La neige, la glace et vous »

Vieille neige ayant accumulé les pluies de kérosène et d’huile issues du trafic aérien

Glace de très haute altitude formant le voile d’aviocirrus, visible ou non selon les jours mais toujours perceptible

Maigre public mi-figue mi-raisin pour l’instant  

 

CIO Annecy 2018 gris en premier

Le Semnoz, Passy, Annecy

Bleu gris partout. Changements de luminosité préjudiciables à la végétation en adrets comme ubacs, en pleine nature comme en ville. La végétation fragilisée est plus facilement inflammable toute l’année, d’autant plus que l’effet loupe est de plus en plus fréquent.

05/10/2008 Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011  http://www.eauseccours.com/article-23437987.html

 

CIO Annecy 2018 transports

« une candidature de l’excellence sportive et environnementale »

Bleu trop pâle partout.

En cette année 2011, les avions volent souvent 3 de front ou presque. Qu’en sera-t-il en 2018 ?

http://www.eauseccours.com/article-puissances-de-2-a-la-folie-62653891.html

 

CIO Annecy 2018 effet de serre

Montage de la tribune éphémère ; effets de serre involontaires ; piétonne à Bonneville

Les aviocirrus aussi renvoient de la lumière solaire vers le ciel et gardent de la chaleur vers la terre.

http://www.eauseccours.com/article-hiver-2010-2011-chaud-glacial-et-dangereusement-perturbateur-des-experiences-innees-ou-acquises-64790121.html

http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html

 

CIO Annecy 2018 feux et fumées

Alerte pollution au-dessus d’Annecy : fumées du « jardin de feu » de la compagnie Carabosse mêlées à celles du feu d’artifice ainsi qu'à celles des 2018 flambeaux allumés par le comité d'organisation de la candidature d'Annecy aux JO d'hiver de 2018 pour accueillir les inspecteurs du Comité International Olympique 


Une pollution atmosphérique quotidienne de plus en plus souvent trop importante malgré les efforts terrestres locaux.

http://www.eauseccours.com/article-alerte-pollution-air-orange-l-aviocorde-de-particules-66024726.html

 

CIO Annecy 2018 visite de Nicolas Sarkozy

Cartes postales du ciel au-dessus de Chamonix, La Clusaz, Annecy le 11 février 2011, jour  de la visite du CIO à Chamonix et de la venue de Nicolas Sarkozy à La Clusaz et Annecy

Vidéo de la tempête de ciel bleu sur Nicolas Sarkozy, Chantal Jouanno et Nathalie Kosciusko-Morizet à La Clusaz, à noter la pâleur et la couleur des ombres  http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/02/11/bain-de-foule-pour-nicolas-sarkozy-a-la-clusaz

 

Chacun peut se faire une idée de ce qui se passe en regardant les vidéos des stations de ski au-delà des conseils publicitaires : http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/02/13/un-oeil-virtuel-sur-les-stations-les-webcams

 

Aspect quotidien du ciel au-dessus d’Annecy :

http://www.lac-annecy-acacias.com/webcam.htm puis suivre « vue sur le lac ».

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 11:23

"Si tu n'as pas ce que tu aimes il faut aimer ce que tu as..."

Antoine de St-Exupéry

On a perdu le bleu du ciel et le jaune du soleil L

14/06/2008 fête des pères fête du soleil  http://www.eauseccours.com/article-20430524.html

31/09/2009 Soleil Bon sang il faut se rendre à l’évidence http://www.eauseccours.com/article-29699955.html

13/10/2010 http://www.eauseccours.com/article-les-avions-nous-pompent-l-air-a-se-voit-mais-comment-le-dire-58829018.html

Aucune importance, la pub nous conduit à aimer l’orange J

 

pollution orange verbes

Fêter, banquer, circuler,… en orange atmosphérique

 

pollution orange noms

Elégance, nourriture, culture, high tech, soldes, création, énergies propres,… en orange atmosphérique

 

pollution orange athmosphérique

Nuancier des oranges de pollution atmosphérique, au-dessus des raffineries de Fos et Berre, alors qu’elles étaient en grève,  durant la 2ème quinzaine d’octobre 2010

NB: L'inverse, raffineries en marche et horizon dégagé, peut exceptionnellement exister http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

 

 

«Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité

Antoine de St-Exupéry

 

pollution orange immobilier

Un vieux rêve : La ville à la campagne, maintenant aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation)

Quand le bâtiment va, tout va, ou presque.

Ciel avionneux pour  le ciel provençal et pour le ciel de la photo de la publicité.

Au bas de l’affiche, évocation de la barre de pollution atmosphérique orange qui rendra l’air irrespirable aux acquéreurs de cette nouvelle résidence.

Sur la pancarte, ombres pâles, floues et bleutées, preuves que la lumière a traversé un voile de pollution.

 

29/11/2009 http://www.eauseccours.com/article-une-main-basse-du-trafic-aerien-sur-la-ste-victoire-menace-l-immobilier-et-le-tourisme-en-region-paca-40278407.html

 

Avis aux élus de la région de Nice, PACA, et Marseille : les habitants ne sont pas aveugles et voient bien que le climat n’est plus aussi bien…

Voir cette discussion ici : http://www.bulle-immobiliere.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=70451

Ils s’interrogent sur l’impact au niveau de l’immobilier (c’est un forum spécialisé sur la question), et au niveau du tourisme, de l’économie, de l’attractivité de la région…

Ils n’ont pas encore fait de lien avec les avions (même s’ils parlent du bruit de l’aéroport ou d’une liaison Nice-Luxembourg)…

Ca commence à se voir !

Commentaire n°3 posté par Peach78 le 11/01/2011 à 14h06 au bas de l’article

 http://www.eauseccours.com/article-michel-iturria-caricaturiste-visionnaire-ou-manipulateur-64394196.html

 

 

« Tu ne luttes point contre la mort en ensevelissant les cadavres. »

Antoine de St-Exupéry

 

La pollution de l’air est de plus en plus prise au sérieux et les appareils de détection sont opérationnels, même lors des feux d’artifice du nouvel an à Chamonix :  

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/01/02/une-affaire...-d-artifices

Mais malgré les progrès accomplis pour diminuer les pollutions émises par les usines ou les voitures, le nombre de jours annuel dépassant le seuil d’alerte sanitaire augmente et agite les responsables de l’établissement des PPA (Plan de Protection de l’Atmosphère), notamment en Rhône-Alpes et PACA.

 

Les mesures réglementaires sont de plus en plus souvent mises en œuvre, sans baisse significative de la pollution:

« L’information du public et des décideurs lors des dépassements des seuils d’information, de recommandation et d’alerte. Dès le niveau d’information et de recommandation, il peut être préconisé de réduire la vitesse de 20 km/h en zone périurbaine et hors agglomération, de privilégier les modes de déplacement non polluants, d’éviter les exercices physiques intenses. Il est recommandé aux populations fragiles (enfants, personnes âgées, patients atteints d’une maladie chronique cardiaque ou respiratoire) de limiter les déplacements et de respecter scrupuleusement leur traitement médical en cours» http://www.sante-environnement-travail.fr/minisite.php3?id_rubrique=881&id_article=2923

http://www.sante-environnement-travail.fr/minisite.php3?id_rubrique=881&id_article=2934

http://fr.wikipedia.org/wiki/Seuil_d'alerte_(pollution_de_l'air)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_de_l'air

 

Les rubriques faits divers des journaux affichent un nombre impressionnant de malaises cardiaques de personnes de tout âge, à pied, en ski, en voiture, en deux roues, au travail, en vacances, à la maison.

Exemple : double arrêt cardiaque le mercredi 26 janvier 2010, peu avant 18h00,  à Annecy-le vieux, un ouvrier succombe de crise cardiaque en voulant aider son camarade qui venait de succomber à un malaise. La carrière qui les employait respectait la réglementation sécuritaire en vigueur. Froid et effort intense privilégiés comme causes possible.

Pas un mot sur la présence du soleil voilé, sur l’air empli d’humidité et de particules qui gêne les bâillements, donne la sensation d’étouffer.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/01/27/double-crise-cardiaque-a-la-carriere-d-annecy-le-vieux

 

Pour éviter l’augmentation des malaises consécutifs à la pollution de l’air il ne suffit plus de multiplier les efforts au sol.

Tout comme pour lutter efficacement contre la disparition des abeilles http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

ou celle des oiseaux http://www.eauseccours.com/article-pluie-d-oiseaux-circulez-il-n-y-a-rien-a-voir-65627664.html

il est devenu indispensable d’élever le débat au sens propre du terme, indispensable de regarder plus haut dans le ciel, là où circulent de plus en plus nombreux  les avions de passagers ou de fret.

 

 

"Si les mots ne rendent point compte de la vie, ce sont les mots qu'il faut changer."

Antoine de St-Exupéry

 

 pollution orange pétroliers et gabian mort Fos

Double aviocorde* au large de la plage de Fos durant la grève qui bloquait les mouvements des pétroliers

(9 octobre 2010, chacun des petits traits ou points sombres à l’horizon est un pétrolier en attente)

*aviocorde : nuage de culture tout en longueur apparaissant au-dessous des couloirs aériens trop fréquentés.

 

La nature ne peut produire des nuages que si les conditions pour les produire sont réunies.

Pour les besoins économiques des sports d’hiver l’homme s’est ingénié à mettre au point l’apparition de la neige de culture ce qui a provoqué des débats sémantiques.

http://www.eauseccours.com/article-meteo-et-neige-de-culture-pour-un-hiver-2011-qui-ne-sera-jamais-vraiment-ensoleille-61459158.html

 

Au nom du principe de précaution, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a dernièrement transmis à la Direction Générale pour la Recherche et l’Innovation, ma requête pour la reconnaissance de l’avioclimatologie, science à même d’expliquer la formation, la composition et les conséquences des aviocordes et des aviocirrus, nuages de culture engendrés par l’excès de trafic aérien.

 

pollution orange aviocorde de particules

24 janvier 2011, aviocorde de particules, bien visible lors du coucher de soleil après une journée d’impression de beau temps.

Photo prise d’u autre point d’observation, pour la même route aérienne que sur la photo précédente au large de Fos sur mer.

NB : dans la réalité le soleil couchant était d’un rouge semblable à celui d’un feu stop allumé à l’arrière d’un véhicule.

 

Les jours de présence d’un très puissant anticyclone, au cœur de la journée, un ciel tout bleu pâle, sans aviocorde apparente, donne encore un peu l’impression de beau temps. Mais l’air humide colle le chaud comme le froid à la peau et les particules présentes dans l’air ambiant font rapidement suffoquer à l’effort.

 

Au coucher du soleil le sillage des avions apparait lumineux dans  la route de très haute altitude.

 

En dessous apparaissent alors des aviocordes de particules, nuages de pollution qu’il faudra bien que les PPA finissent par prendre en compte.

 

En attendant le nombre de morts par  malaise dans un air suffocant va continuer de croître quelques soient les réductions de vitesse imposées aux automobilistes. Les oiseaux souffriront de même. Les insectes, les batraciens et les plantes respirant par des pores seront également de plus en plus gênés.

 

 

«Chacun est responsable de tous. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous.»

Antoine de St-Exupéry

pollution orange pourpre 

29 janvier 2010, banquez, mangez, voyagez, consommez en pourpre atmosphérique

 

L’aviez-vous remarqué sur la photo précédente, du 24 janvier 2011, suite à la poursuite de l’augmentation du trafic aérien le nuancier des couleurs de la pollution a viré au pourpre ?

 

Le pourpre est aussi la couleur que de plus en plus de plantes comme les ronces, les poiriers par exemple, vont prendre pour tenter de lutter un moment contre une lumière solaire altérée par le voile de particules métalliques, de suie et de gouttelettes d’hydrocarbures.

 

L’usage de l’hélicoptère est juridiquement restreint à l’essentiel. Si les humains ne deviennent pas individuellement raisonnables dans leur consommation de vols passagers et d’objets venus par avion de l’autre bout du monde, les politiques devront trouver le courage d’impulser une réglementation sévère des utilisations du transport aérien.

 

La limite d’un volume de trafic aérien acceptable pour la bonne organisation de la vie terrestre sera atteinte quand les aviocordes et le voile d’aviocirrus ne pourront plus se former quelle que soit la pression atmosphérique du jour et du lieu.  

 

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 21:06

autres photos d'oiseaux tombés du ciel

03/01/2012 http://www.eauseccours.com/article-le-veritable-miroir-aux-alouettes-et-autres-pigeons-96025945.html

 

 

14 janvier 2011, dans l’émission de France Inter « La tête au carré »,

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/commentaire.php?id=99945

le présentateur Mathieu Vidard et son ami Stéphane Foucard,  journaliste scientifique du journal  « Le monde » tentent de mettre un terme au buzz médiatique qui a déferlé suite à la pluie d’oiseaux morts le 31 décembre 2010, à Beebe, en Arkansas et aux autres cas immédiatement mis en évidence dans le reste du monde.

 

pain béni pour les annonciateurs d’apocalypse de 2012

résurgence du mythe ancestral de l’oiseau messager des dieux

STOP

phénomène banal existant depuis toujours

simples coïncidences dont il faut se garder de monter en récit fallacieusement cohérent

pas de honte à ce qu’un phénomène ne soit pas scientifiquement expliqué

 

Tout ça ne casserait pas trois pattes à un canard !!! Circulez, il n’y a rien à voir.

 

 pluie oiseaux becs déformés 

Exemples d'oiseaux au bec déformé en France

poule issue de l’aviculture française, avril 2009 et héron poupre sauvage en Camargue, juillet 2010

 

Mathieu Vidard et Stéphane Foucard orientent alors les auditeurs vers un autre sujet d’intérêt très loin là-bas :

 

Ne vaudrait-il pas mieux médiatiser un vrai problème scientifique ? Le nombre croissant d’oiseaux présentant des déformations du bec en Alaska ?

phénomène de fréquence croissante depuis une dizaine d’années

phénomène qui peut être vu par les ornithologues, les biologistes, les promeneurs

phénomène toujours totalement inexpliqué

phénomène qu’on ne peut pas imputer aux pesticides

phénomène qui touche toutes les espèces d’oiseaux

phénomène peu présent en France

 

http://www.botanic-place.com/news/2010/12/des-oiseaux-au-bec-deforme-en-alaska/

 

 

Autres voix raisonnables :

 

« Selon un porte-parole de la Commission de protection de la faune de l'Arkansas, Keith Stephens, une première analyse des carcasses a révélé des signes de traumatismes internes dans les tissus de la poitrine des animaux. Les analyses ont aussi révélé d'importants caillots de sang et plusieurs hémorragies internes. Tous les principaux organes n'étaient cependant pas touchés et les oiseaux ne montraient aucune trace de maladie.»

Extrait de l’article suisse : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/01/05/troisieme-pluie-d-oiseaux-morts.html

 

« Pour Frédéric Jiguet, ornithologue au Muséum d’Histoire naturelle de Paris, la seule explication envisageable serait un « étourdissement en vol », causé par « un grand bruit », comme le passage d’un avion de chasse. Moins convaincu par l’hypothèse des feux d’artifice, il écarte également d’autres causes: l’infection, qui n’aurait pas pu foudroyer simultanément des groupes d’une telle ampleur; le choc physique, qui aurait difficilement pu faire autant de victimes, ou bien encore la tempête, qui aurait éparpillé les oiseaux sur un territoire plus élargi. »

Extrait de : http://owni.fr/2011/01/12/les-oiseaux-de-l%E2%80%99apocalypse-ou-comment-expliquer-la-chute-soudaine-de-volatiles/

 

« Dans deux des 3 cas cités au moins, ce phénomène de « mort collective » s'est produit à la suite de feux d'artifice tirés pour la Saint-Sylvestre. Dès lors on peut penser que l'hypothèse la plus plausible reste, en l'état actuel de nos informations, la suivante :

Dérangés en pleine nuit par des lumières et un bruit soudains, les oiseaux ont décollé de leur dortoir dans un mouvement de panique. Beaucoup d'espèces grégaires, face au danger, ont tendance à chercher le couvert et à plonger au sol pour trouver refuge.

Carouges comme choucas sont des espèces diurnes, dont la vision nocturne n'est pas forcément excellente. On peut donc penser que, dans la panique, les oiseaux cherchant le sol, n'ont pas vu l'asphalte des rues qui se confond avec la noirceur ni, sans doute, les murs ou les vitres des bâtisses et se sont alors écrasés, ce qui semble attesté par les traumatismes dont souffraient les oiseaux retrouvés morts. A cela, on peut imaginer qu'un dégagement important de soufre, lié aux feux d'artifice, ait pu intoxiquer certains oiseaux qui auraient alors eu des difficultés à voler et se seraient écrasés. Mais cela n'a pas été démontré. »

Extrait du communiqué laconique de la LPO : http://www.newspress.fr/communique_236519_2328_RSS-FR-CAT-202.aspx

 

 

Un scientifique officiel passe la majeure partie de son temps à mesurer et modéliser

 

04/07/2010 disparition des abeilles et des oiseaux http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

Les mesures utiles aux scientifiques peuvent avoir été relevées par des bénévoles.

 

pluie oiseaux comptage wetland

Dimanche 16 janvier 2011, lac d’Annecy, comptage wetland des oiseaux d’eau hivernant, par les bénévoles de la LPO

 

pluie oiseaux merlette noyée

Dimanche 16 janvier 2011, merlette noyée le bec dans l’eau sous les yeux de son merle et dans l’indifférence générale des compteurs d’oiseaux d’eau hivernant. Mourir ce dimanche, sans palmes aux pattes, était hors sujet.

 

Folklore canadien

http://www.musikiwi.com/paroles/chansons-enfantines-mon,merle,33951.html

Mon merle a perdu son bec

Mon merle a perdu son bec

Un bec, deux becs, trois becs, marlo !
                        (Refrain)
Comment veux-tu mon merle, mon merle, 
Comment veux-tu mon merle chanter ?
Comment veux-tu mon merle, mon merle, 
Comment veux-tu mon merle chanter ?

 

 

Plus de quarante raisons de mourir pour les abeilles

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

22/02/2010 http://www.eauseccours.com/article-sauvons-notre-peau-pour-sauver-les-abeilles-45476235.html

 

Plus une qui les désoriente dans l’espace comme dans le temps : la pollution de l’air par l’excès de trafic aérien (altération de la lumière, humidité aberrante, particules empoisonnantes, températures désordonnées)

11/01/2011 http://www.eauseccours.com/article-hiver-2010-2011-chaud-glacial-et-dangereusement-perturbateur-des-experiences-innees-ou-acquises-64790121.html

 

pluie oiseaux abeille

Dimanche 23 janvier 2001, 11h19, 3°C, Aix-en-Provence, lumière et eau altérées

Une abeille de plus sur le dos dans la fontaine de la Rotonde polluée par les voitures et les avions

 

Il en va de même pour les oiseaux :

des dizaines de raisons de mourir naturellement (prédateurs, froid, faim, accidents, orages,…)

des dizaines d’autres par la faute de l’homme (bétonnage, vitres, lumière des gratte-ciels, lignes électriques à haute-tension, aspiration par les réacteurs des avions, régulation des populations par les chasseurs ou les associations de protection de la nature,...)

 

Plus une, primordiale, qui les désoriente dans l’espace comme dans le temps et peut provoquer des étouffements ou des crises cardiaques : la pollution de l’air par l’excès de trafic aérien (altération de la lumière, humidité aberrante, particules empoisonnantes, températures désordonnées)

17/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-crash-aerien-possible-aussi-chez-les-oiseaux-54041686.html

 

pluie oiseaux Marseille tour CMA CGM

19 septembre 2010, 08h23, Marseille, tour CMA CGM

Les aviocirrus n’autorisent qu’une impression de beau temps et provoquent des reflets gigantesques, véritables pièges à insectes et oiseaux, et pouvant provoquer des éblouissements aux utilisateurs de la route ou aux pilotes d’avions.

 

pluie oiseaux buse et castor

25 décembre 2010, Savoie, rive droite de l’Isère

Buse ayant chutée sur le goudron, surprise par un reflet géant sur la rivière

Etonnante chute d’un arbre patiemment puis furieusement rongé par un castor malchanceux

 

pluie oiseaux mur

Dimanche 23 janvier 2011, tourterelle morte, droit dans le mur, le bec en avant

La lumière altérée par son passage dans les aviocirrus perturbe gravement la perception de quantité d'objets devenus éblouissants ou invisibles.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens