Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 08:00

Neuf Vigilances Météo opérationnelles

« Neuvième vigilance lancée en 10 ans par Météo France, la vigilance "vagues-submersion" vient compléter un dispositif bien connu du grand public. Canicule, grand froid, vent fort, inondation, orages »

Site officiel du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement http://www.developpement-durable.gouv.fr/Meteo-France-met-en-place-la.html

Liste des Vigilances Météo selon les renseignements contenus dans  la phrase ci-dessus :

        01 - Canicule

        02 - Grand froid

        03 - Vent fort  Vent violent

        04 - Inondation

        05 - Orages

        06 -

        07 -

        08 -

        09 - Vagues-submersion

« dispositif bien connu du grand public » Saurez-vous compléter cette liste en quelques secondes ?

Le vendredi 21 octobre 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Jean-Paul Kihl, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises, et François Jacq, Président Directeur Général de Météo-France, ont présenté à la presse la Vigilance Météo  Vagues-submersion. Pour renforcer l’importance de cette annonce des présentateurs météo réputés étaient là : Louis Bodin, Laurent Romejko et Philippe Verdier, Alex Goude, et Christophe Person, respectivement de TF1, France 2, M6, et BFM TV.

Les pictogrammes et le descriptif des alertes en rapport avec les Vigilances Météo sont reportées sur une carte récapitulative : la  carte de vigilance actualisée deux fois par jour, à 6h et 16h, beaucoup plus en cas d’épisodes météo dangereux en cours

Il existe une carte Vigilance crues qui ne fait pas partie de la liste des Vigilances Météo car la montée des eaux ne dépend pas uniquement d’un risque de fortes précipitions locales : Vigilance Pluie-inondation (06), ou se produisant en amont : Vigilance Inondation. Les cours d’eau peuvent aussi déborder lors de la fonte des neiges ou par suite de la rupture d’un barrage.

Les deux Vigilances manquantes sont pour des risques principalement hivernaux : Vigilance Neige-verglas (07) et Vigilance Avalanche (08).

 

A créer : une Vigilance « nuages de culture » pour une alerte  météo  « Phénomènes amplifiés »

Vigilance météo canons à neige

Neige sauvage et neige de culture, toutes deux neiges naturelles

Qui peut encore douter de la capacité des canons à neige, pourtant de plus en plus frêles d’aspect,  à enneiger une piste de ski lorsque les conditions météo permettent leur fonctionnement ?

Les professionnels de la neige insistent sur le terme « neige de culture »  pour désigner une neige où la seule intervention de l’homme est l’ajout  volontaire d’eau  pulvérisée à un endroit donné.

 

Vigilance-meteo-aviocorde.jpg 

AVIOCORDE, nuage de culture apparaissant sous les couloirs aériens trop fréquentés

Bien que sans intention de nuire, uniquement par une trop importante utilisation des avions de ligne, l’homme provoque des nuages de culture en aval  des couloirs aériens, nuages de grosseur variable, de très discrète à monstrueuse, nuages tout en longueur, apparemment  stationnaires : les aviocordes.


Vigilance Orages

« Par certaines conditions, des orages peuvent se régénérer, toujours au même endroit, provoquant de fortes précipitations durant plusieurs heures, conduisant à des inondations catastrophiques. »http://france.meteofrance.com/html/vigilance/guideVigilance/dm_orage.html

Une de ces conditions permettant à des orages de se régénérer, « toujours au  même endroit, provoquant de fortes précipitations durant plusieurs heures et conduisant à des inondations catastrophiques » est la présence des aviocordes.  

Peut-on alors toujours parler de catastrophe naturelle pour ces orages ? Qui en remboursera les dégâts ?

Ces orages de culture peuvent survenir en des lieux et des dates jusque-là improbables pour l’apparition d’orages.

Les aviocirrus (cirrus de culture engendrés par le trafic aérien  à l’altitude de vol) unis en un large voile et les aviocordes peuvent aggraver ou minimiser tous les phénomènes météos pris en compte dans chacune des neuf Vigilances Météo officielles. Prendre conscience de l’existence de ces nuages de culture est la première étape pour espérer retrouver des situations météo moins dépendantes des influences humaines.

 

Pour faire prendre conscience des impacts du trafic aérien, tout en évitant des alertes injustifiées, décrédibilisant le système, ou au contraire des alertes sous estimées, mettant en danger les biens ou la vie d’autrui, il serait raisonnable d’organiser une Vigilance météo « Nuages de culture » conduisant à des alertes « Phénomènes amplifiés » signalées par un pictogramme nuançant les pictogrammes existants sur la carte de vigilance.


 

Cartographie des zones dangereuses interdites à la construction

« Cette vigilance est le signe d’un changement climatique qui va nous obliger à revoir les plans d’urbanisme et à reconsidérer les politiques de l’état, notamment en déclarant non constructibles certains terrains qui ne l’étaient pas jusqu’à présent, mais qui sont désormais exposés aux intempéries »avertit Nathalie Kosciuskko-Morizet en parlant de la vigilance Vagues-submersion

 

Nouveau danger reconnu, nouvelles décisions préventives pour soi et pour les autres, quoi de plus logique ?

Quand on ne peut agir sur la cause du danger, on cherche à s’éloigner de la zone à risques.

Les inondations qui ont suivi la tempête  Xynthia (qui a sévi dans la nuit du 27 au 28 février 2010 en Vendée et en Charente-Maritime) ont mis en évidence le grave problème des populations qui se réveillent sinistrées dans une zone où elles se croyaient en sécurité.

 

Les populations qui vivent sous un couloir aérien sont dans la situation de la célèbre grenouille qui nage dans l’eau d’une casserole mise à chauffer à feu doux.

 

Si l’augmentation du trafic aérien se poursuit au rythme prévu , les populations vivant sous les principaux couloirs aériens verront leur environnement  de plus en plus chamboulé puis leur vie menacée. Et il faudra bien alors choisir entre réduire le trafic aérien ou interdire de construire sous ces routes aériennes  trop fréquentées.

 

Les cartes des routes aériennes sont en consultation libre sur internet bien que le cheminement pour les trouver ne soit pas des plus simples. A remarquer la rapide fréquence de leurs mises à jour.

 

Accès aux cartes des routes aériennes

Carte de croisière de l’espace supérieur

Ouvrir la page du Site du Service de l’Information Aéronautique (SIA) : https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/html/frameset_aip_fr.htm

Ouvrir le dossier bleu  en bas à gauche  Manuel d'Information Aéronautique(GEN, ENR, AD)

Choisir Manuel d'information Aéronautique GEN-ENR-AD en vigueur

Choisir EN-ROUTE (ENR)

Choisir ENR 6 CARTES EN-ROUTE

Choisir ENR 6.2 Carte de croisière espace supérieur , accepter d’ouvrir la page sans craindre un fichier malveillant et, la page 1 étant blanche,  consulter la page 2

 

Un site pour obtenir en clair les coordonnées des waypoints (points de route) aux noms étrange pour le néophyte  (MOBLO , ADITA, TERPO, …) et les visualiser sur une carte géographique : http://www.opennav.com

 

Le trafic aérien sans limite de volume est devenu la principale cause des dérèglements climatiques.

Repost 0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 11:46

« L’objectif majeur d’Apimondia est de faciliter l’échange d’informations. Cela est réalisé par l’organisation de Congrès et de Symposia où apiculteurs, scientifiques, négociants, agents de développement, techniciens et législateurs peuvent se rencontrer physiquement. Mais nous devons aller plus loin et appliquer une stratégie comportant d’audacieuses initiatives… » Gilles Ratia, Président d’Apimondia http://www.apimondia.com/fr

 

217 conférences, 9 tables rondes, 738 posters scientifiques, soit presque 1000 points de vue et comptes-rendus d’expérience, sans compter les avis des visiteurs et leurs discussions impromptues au hasard des rencontres dans les allées des exposants de matériels, produits et prestations pour l’apiculture.


Apimondia-2011-09-21-mercredi.jpg

Le vrai ciel bleu manque de plus en plus aux abeilles

Mercredi 21 septembre 2011, les jeunes Argentins fêtent dans les parcs de Buenos Aires l’arrivée du printemps austral. De 16h à 19h, cérémonie d’ouverture du 42ème congrès international de l’apiculture.

En 2009 à Montpellier, France, Avionie, j’étais visiteur participatif prenant des photos et posant des questions : 21/09/2009 Pour qu’Apimondia ne soit pas qu’un coup de dard dans l’eau. http://www.eauseccours.com/article-36335541.html

Cette fin de septembre 2011, sous le numéro 642, j’étais participant officiel, avioclimatologue, créateur et présentateur du poster scientifique n°617.

Chaque jour, confirmant mes dires, le ciel argentin a été encombré des nuages engendrés par un trafic aérien trop volumineux et chaque jour des insectes se sont retrouvés piégés ou simplement gênés par une lumière devenue inappropriée à leur vision.

 

Apimondia 2011 09 22 jeudi 

Acrobaties aériennes d’insectes en Argentine, Rhône-Alpes et PACA.

- « Mais pourquoi font-il ça ? »

-« Pour impressionner les visiteurs ! »

Pas de pesticides, prairies fleuries, suivi sanitaire, ruches placées en ville, météo favorable, et autres efforts pour la sauvegarde des abeilles n’empêchent pas de plus en plus d’abeilles de se faire surprendre en plein vol par la lumière que les rejets du trafic aérien altèrent.

Jeudi 22 septembre 2011, mon poster « Cause environnementale de perturbation de la vision de l’abeille en vol » aurait dû être affiché ce jour sur le panneau d’exposition 54 à la rubrique « B - 3 Bee Biology: Biodiversity and Conservation ». Egaré à l’aéroport, réimprimé grâce à la gentillesse et à la débrouillardise des Argentins, il sera finalement exposé sur le panneau 200, le dimanche 25.

 

Apimondia-2011-09-23-vendredi.jpg

Soleil géant derrière le voile d’aviocirrus qui « ne gâche pas l’impression de beau temps » selon les météorologistes.

Début de l’ABSTRACT (Résumé du poster) : Un fait connu : les abeilles peuvent être piégées par la réverbération de la lumière sur l’eau d’une piscine ou sur la neige. Un autre fait connu : les insectes sont piégées par la lumière d’un lampadaire. Mais il est anormal de trouver sur la terre, l’herbe, le goudron ou le béton des insectes piégés par la lumière. Choisis la bonne couleur : vert, orange ou rouge.

J’ai pensé mon poster, non comme la présentation d’une idée de plus, mais comme une invitation à retrouver le sens de l’observation, à retrouver nos yeux d’enfant, l’acuité de nos sens primitifs pour mieux voir et ressentir la présence quotidienne des nuages de culture qui ont envahi nos cieux, et pour apercevoir les insectes qui se débattent au sol. Buenos Aires, vendredi 23 septembre 2011

 

Apimondia-2011-09-24-samedi.jpg

Filme une fleur pendant dix minutes. Combien de fois cette fleur a-t-elle été butinée par des insectes ?

Samedi 24 septembre 2011, à Buenos Aires, tout près des locaux d’Apimondia dans lesquels les cerveaux chauffaient, la réponse était entre 0 et 2 abeilles sur une fleur de lavande. Les insectes sauvages ont quant à eux déjà pratiquement disparu.

 

Apimondia-2011-09-25-dimanche.jpg

Dimanche 25 septembre, dans le hall d’exposition mon poster sans chiffres ni diagrammes interpelle et me permet des échanges sincères.

Dans les espaces extérieurs, abeilles et autres insectes continuent de tomber comme des mouches sous un ciel encombré par les nuages engendrés par les moteurs et les déplacements des avions. http://www.eauseccours.com/article-tomber-comme-des-mouches-sens-propre-et-sens-figure-79012758.html

Alors qu’accroupi, je filmais une abeille terrassée en plein vol, gigotant désespérément sur le dos dans la poussière qui la recouvrait, un Coréen, haut responsable de l’apiculture en son pays, curieux de mon manège s’est approché et a pris le temps de regarder la lutte solitaire de cette pauvre bête jusqu’à son épuisement fatal. A Paris, devant pareille scène, une mère de famille avait alors écrasé l’abeille http://www.eauseccours.com/article-10-mars-2010-le-probleme-de-la-disparition-des-abeilles-sous-les-projecteurs-de-diverses-consciences-69292823.html

Apimondia 2013 se tiendra du dimanche 15 au vendredi 20 septembre à Kiev en Ukraine.

Apimondia 2015 sera organisé à Daejong par la Corée du Sud du mardi 15 au dimanche 20 septembre

Combien restera-t-il de pollinisateurs sauvages et d’abeilles d’élevage à ces dates si rien n’est fait pour que la pureté du ciel soit retrouvée d’ici là ? http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

La survie des insectes dépend du parallélisme des rayons du soleil.

 

Apimondia-2011-09-25-dimanche-poster.jpg

Choisis le bon soleil et retourne à ta ruche sans accident et en évitant de te perdre.

-« Mais que peut-on faire pour ça ? »

-« 1) Accepter le fait que les rejets du trafic aérien altèrent la lumière, modifient la météo et le climat , et perturbent toute l’organisation de la vie terrestre.

2) Diminuer le trafic aérien jusqu’à ce que les nuages de culture qu’il provoque (aviocordes et voile d’aviocirrus) disparaissent :

-en favorisant pour soi-même une vie adaptée aux transports terrestres et maritimes

-en régulant le trafic aérien par des lois »

 

ATTENTION : En plus des insectes retournés en plein vol par éblouissement de leurs ocelles, désorientés par des rayons divergents et une illusion de soleils multiples, aveuglés par un soleil apparent démesurément large sous le voile d’aviocirrus, il est de plus en plus fréquent de trouver au sol des insectes essoufflés tentant vainement de se nettoyer l’abdomen d’un air irrespirable et de plus en plus irritant.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 20:27

Impossible météo, dimanche 28 août 2011, Camargue, Les Saintes Maries de la Mer

Extraits des prévisions du jour selon Météo France dans le quotidien régional « La Provence »

 

 météo après-midi

« L’après-midi : Les conditions sont défavorables à toute formation nuageuse. »

 

De toute évidence la nature semble se moquer des affirmations de Météo France.

 

Cette situation peut être gênante pour tous ceux qui comptent sur la justesse des prévisions ou des relevés météorologiques pour organiser leur travail ou leurs vacances.

10/08/2011 http://www.eauseccours.com/article-hors-garantie-soleil-81303022.html

 

Le 5 mars 2011,  j’ai écrit un courriel à Monsieur François JACQ, Président Directeur Général de Météo France, pour lui demander si « Arome », le modèle informatique régional à mailles fines, intégrait les variations du trafic aérien et les nuages de culture qui en résultent.

 

Le 9 mars 2011 à 17h45 je recevais la réponse formulée par Monsieur Jean-Pierre CHALON, Conseiller pour la communication scientifique à Météo-France :

 

« Monsieur, 

Monsieur François JACQ  m’a transmis le courriel que vous lui avez adressé le 5 mars et qui a retenu tout notre intérêt.

Avec le constat d’un très rapide développement du trafic aérien, l’impact du rejet des avions sur notre climat est devenu un sujet de préoccupation qui s’est traduit par la mise en place de nombreuses études.

L’observation détaillée des traînées de condensation et des nuages générés par les avions est assez récente, elle a pu commencer grâce au développement d’une instrumentation capable de fournir des informations précises sur la structure et la concentration de particules de glace microscopiques situées dans l’atmosphère à plusieurs kilomètres d’altitude.

De fait, les conditions de formation et de dissipation ou d’extension des traînées de condensation sont assez variées et encore mal comprises. Par exemple, lorsqu’on observe un ciel voilé, les moyens et les méthodes dont nous disposons aujourd’hui ont du mal à distinguer la part attribuable aux avions de celle qui est associée aux nuages naturels.

Ainsi, la prévision des nuages créés par les avions et de leur impact sur l’environnement nécessiterait la prise en compte d'informations complètes sur le trafic aérien, mais surtout de processus microphysiques qui sont encore mal compris. A ce stade de connaissance, elle est encore du domaine de la recherche. Les modèles de prévision opérationnelle actuels ne sont pas adaptés à la réalisation d’une telle prévision.

 

Pour autant, la question n’est pas négligée. L’impact sur le climat des différents gaz et des particules de carbone rejetés par les avions dans l’atmosphère fait aujourd’hui l’objet de nombreux travaux, comme ceux qui sont analysés dans le cadre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Même si elles permettent la formation de minces couches de nuages, les quantités d’eau rejetées derrière les réacteurs sont faibles par rapport à celles que l’atmosphère est capable d’absorber. Il est peu probable qu’elles puissent avoir un impact direct sur les précipitations. Par contre, bien que leurs effets réels soient encore assez mal compris, les traînées de condensation sont généralement considérées comme des contributeurs à l’effet de serre.

Des études récentes ont permis d’évaluer les quantités de produits émis dans l’atmosphère par les avions de ligne (Wilkerson, J. T., M. Z. Jacobson, A. Malwitz, S. Baalsubramanian, R. Wayson, G. Fleming, A. D. Naiman, and S. K. Lele, 2010: Analysis of emission data from global commercial aviation: 2004 and 2006. Atmos. Chem. Phys., 10, 6391-6408).

De son côté, le projet européen QUANTIFY a analysé et quantifié les impacts chimiques et climatiques des différents moyens de transports.

Des études, menées dans le cadre du projet ACCRI (Aviation – Climate Change Research Initiative), ont pour objectif d’élaborer une climatologie de la couverture, de l’épaisseur optique et du forçage radiatif associés aux traînées de condensation et de mieux comprendre leurs impacts sur le climat.

En France, le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (CERFACS) coordonne un projet national d’étude des impacts nommé ITAAC (Impacts des transports aériens sur l’atmosphère et le climat).

Enfin, au sein du programme européen CleanSky, le projet SIMET a pour objectif la recherche d’une organisation du trafic aérien minimisant l’impact environnemental, avec en particulier un choix des trajectoires limitant les consommations de carburant et la formation de cirrus liés aux traînées de condensation.

Comme vous pouvez le constater, les différents organismes concernés par le sujet sont loin de rester inactifs. Nous n’hésiterons pas à vous informer dès que nous obtiendrons des résultats permettant de faire avancer la prise en compte du rejet des avions dans les modèles de prévision opérationnelle. 

Veuillez recevoir, Monsieur, mes sincères salutations »

 

 

L’axiome de départ de Météo-France est visiblement erroné car en réalité les quantités d’eau rejetées derrière les réacteurs engendrent bien davantage  que « la formation de minces couches de nuages ». Et leur impact direct sur les précipitations,  loin d’être négligeable est en passe de devenir primordial.

Aviocirrus, (voile en haute altitude formé par l’élargissement et la persistance des trainées de condensation), et aviocordes (cordons nuageux apparaissant en-dessous des routes aériennes trop fréquentées)  commencent  à être de moins en moins bien délimités tellement  le réseau des routes aériennes s’agrandit et se complexifie.  Des arabesques de nuages apparaissent  en tous sens, avec des tailles variées, pouvant  suinter. Le ciel est alors qualifié de chaotique. Des précipitations très localisées sont fréquemment brutales.  

Au fur et à mesure de l’augmentation du trafic aérien, l’air entier devient irrespirable et agressif pour les yeux et la peau. L’ensoleillement est insupportable.

 

Ce matin, la presse régionale annonçait une nouvelle fois l’ouverture de nouvelles lignes aériennes au départ de Marseille et de Nîmes.

24/06/2011 http://www.eauseccours.com/article-aeronautique-bourget-2011-le-salon-de-trop-77716671.html

07/05/2011 http://www.eauseccours.com/article-des-meurtres-de-ben-laden-au-retour-du-ciel-bleu-73369871.html

09/10/2010 http://www.eauseccours.com/article-puissances-de-2-a-la-folie-62653891.html

 

L’augmentation du trafic aérien est plus rapide que la prise en compte par les météorologues et les climatologues des nuages aux conséquences désastreuses qu’il provoque.

 

 

A vous de voir, dimanche 28 août 2011, Camargue, Les Saintes Maries de la Mer

Extraits des prévisions du jour selon Météo France dans le quotidien régional « La Provence »

 

A vous de voir, sur ces photos, puis dans les cieux au-dessus de vos têtes, les aviocordes, le voile d’aviocirrus, l’épaisseur de l’air, la couleur du ciel,  le ciel chaotique qui encombrent et dénaturent les journées de beau temps, les rendant beaucoup moins agréables.

NB : Avec de l’entrainement, les nuages de culture issus du trafic aérien sont visibles par tout type de temps.

 

météo matin

« Le matin : … la journée commence sous un ciel dégagé de tout nuage. »

 

météo midi

« Aussi le ciel reste lumineux… »

 

météo soir

« … avec juste quelques  passages de nuages élevés en soirée. »

 

Peut-être connaissez-vous encore un petit coin hors Avionie, un petit coin de paradis terrestre au ciel bleu ou empli au bon moment des seuls nuages sauvages ?

En tous cas c’est vraiment de plus en plus rare et indirectement au moins ce ciel se voilera, pâlira de plus en plus, les cycles de l’eau y deviendront imprévisibles.

Tant que le trafic aérien augmentera et que les ordinateurs des services météorologiques mondiaux n’auront pas été programmés avec la totale quantité et la localisation précise de ses rejets quotidiens la météo et le climat seront de plus en plus perturbés, perturbants, incompris et donc imprévisibles.  

Le plus difficile pour le mental humain est sans doute d’accepter de parler ouvertement de ces nuages de culture.

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 19:07

Vacances au soleil garanti

Météo décevante en juillet, pas terrible en ce mois d’août 2011, beaucoup de vacanciers font grise mine, l’occasion pour les médias de vanter ou de critiquer les mérites de la « garantie soleil ».

Aon, le spécialiste de la gestion des risques, associé à la société Metnex, filiale de Météo-France, invite en effet les professionnels du tourisme, tels Pierre & Vacances ou Sunêlia,  à proposer à leurs clients des formules d’assurance garantissant le bon ensoleillement des séjours vacances qu’ils auront achetés.

En parcourant diverses propositions de garantie soleil on pourrait résumer ainsi l’ensoleillement limite retenu pour prétendre à une indemnisation : une journée durant laquelle Metnext a enregistré moins de deux heures, consécutives ou non, entre 10h et 18h, d’un rayonnement solaire direct (avec ombres bien visibles) reçu avec une puissance supérieure ou égale à 120 W/m2.

 

Vacances au soleil voilé, au soleil volé

Mardi 9 août 2011, Provence, jour de fort mistral, décalage entre la réalité du terrain et les dires de Météo France dans le quotidien La Provence

garantie soleil mistral AM

Matin : « Le soleil est radieux sur toute la région… »


garantie soleil mistral PM

Après-midi : « Le ciel est limpide. Le mistral se maintient entre 60 et 80 km/h … »

Depuis plusieurs années déjà le mistral n’est plus une garantie de ciel bleu.

3 avril 2008 : mistral perdant, c’est embêtant : http://www.eauseccours.com/article-18410431.html

 

                              ________________________________________

 

 

La veille, lundi 8 août 2011, Provence, décalage entre la réalité du terrain et les dires de Météo France dans le quotidien La Provence

garantie soleil ombre

Après-midi : « Beau temps sur toute la région… »                                             

Steppe aride de La Crau dans l'ombre des nuages de culture ci-dessus

NB:  le flou en bas à gauche est une tache sur l'objectif

 

L’ombre de ces nuages stationnaires  non signalés par Météo France est très désagréable pour les loisirs au bord de l’eau et préjudiciable à la biodiversité qui dépend d’un véritable ensoleillement au bénéfice des espèces qui préfèrent la pénombre humide.

Le soleil lui-même est rendu désagréable par son passage dans un air de plus en plus chargé en humidité et en particules.

Une garantie ou un label « soleil authentique» ne seraient que publicités mensongères. On préfère nous faire croire qu’il faut se satisfaire d’une « impression de beau temps ».

 

Trop sombre, tout à la fois trop frais et trop brûlant, l’ensoleillement actuel  n’est pratiquement jamais vraiment agréable et pousse à ne plus rester longtemps allongé sur le sable. Il est curieux de voir sur la plage  le nombre de gens qui se retournent sans cesse, s’installent à moitié assis sur les coudes ou  se retrouvent debout, et de plus en plus habillés. Le délicieux bain de soleil n’est plus qu’un souvenir. Sans compter la gêne occasionnée par des  vents surprenants.

 

04/04/2011 impression de beau temps sous serre http://www.eauseccours.com/article-meteo-pour-tous-impression-de-beau-temps-sous-serre-70988288.html

 

                              ________________________________________

 

Taire la présence des nuages de culture engendrés par un trafic aérien trop important peut s’avérer dangereux

 

Brouillard non annoncé gênant les secours

«  … il faudra vraiment attendre la semaine prochaine, mercredi, mercredi ou jeudi, vers le 28 (juillet),  pour retrouver un  beau temps d’été chaud ensoleillé et dans de bonnes conditions pour pratiquer la montagne … » Yan Giezendanner, le routeur des cimes, au téléphone depuis Chamonix, le 22 juillet 2011, sur France Inter, dans l’émission de Denis Cheissoux et Brigitte Kernel  « Qu’importe le chemin »

Jeudi 28 juillet 2011, vers 20 heures, en Haute-Savoie,  les secours en montagne ont été retardés par un important brouillard. http://www.lemessager.fr/Actualite/Faucigny/2011/07/29/article_messager_1439104.shtml

 

Orage insolite

garantie soleil orage

Mercredi 27 juillet 2011, 18h30, orage sous une aviocorde en Savoie entre Chambéry et Aix-les-Bains

Un peu plus tard, pas très loin de là, près d’Annecy, la foudre provoque l’incendie d’une maison http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/07/28/coup-de-foudre-et-incendie-mercredi-soir

Quand le temps est médiocre, les aviocordes restent visibles et peuvent aggraver la situation.

 

 

Les assureurs et les voyagistes risquent de ne pouvoir tenir très longtemps une garantie soleil  tellement est déjà visible et gênante la présence quotidienne des nuages de culture engendrés par le trafic aérien, présence quotidienne dont je collectionne les photos depuis plus de un an et demi.

  

24 juin 2011 http://www.eauseccours.com/article-aeronautique-bourget-2011-le-salon-de-trop-77716671.html

Dernière phrase de l'article : "L’omniprésence des conséquences du trafic aérien perturbera d’une façon ou d’un autre l’été qui commence. A qui en demander réparation ?"

Citation de Stéphane Foucart, journaliste scientifique du journal Le monde :  « Et alors quel est le prix de la couleur du ciel ? Comment est-ce qu’on peut indemniser les gens qui ne verront plus le bleu du ciel ? C’est une question assez vertigineuse que je livre à votre sagacité. »

 

Il est important de réaliser que la crise financière mondiale actuelle, si grave puisse-t-elle être, n’est que broutille en comparaison de la crise économique en devenir, engendrée par les conséquences néfastes de l’excessif trafic aérien sur toutes les économies qui nécessitent un franc ensoleillement.

Lien vers la fiche garantie soleil de Aon : http://www.aon.fr/france/produits-et-services/assurances-groupe/pj/fiche_garantie_soleil.pdf

« Allez sur les webcams, là, personne ne peut tricher » Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes http://www.ledauphine.com/savoie/2011/02/15/allez-sur-les-webcams-la-personne-ne-peut-tricher (Que penser de l’aspect du ciel de la photo d’illustration de l’article ?)

Le club Méditerranée de Chamonix vient de financer une partie de sa publicité au travers des bulletins Météo en espérant que les jolis mots des présentateurs inciteront à prendre des vacances au soleil.

Il est plus sûr pour se faire une idée d’où l’on va mettre les pieds de consacrer quelques secondes quotidiennes, à des moments différents, durant une quinzaine de jours pour consulter la webcam proche du lieu que l’on croit idéal pour des vacances au soleil, sans regarder les textes avoisinants.

Exemple pour Chamonix : http://www.lemontblanc.fr/

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 05:49

« Tomber comme des mouches », sens propre

Depuis l’invention de l’aérosol d’insecticide il est très facile de viser des mouches, des guêpes ou des moustiques en plein vol et de les voir instantanément tomber au sol dans toutes sortes de positions.

Ce phénomène de chute soudaine massive d’insectes volants survient aussi naturellement.

 

Une expérience renversante : Faire naturellement tomber des mouches en plein vol

Expérience facilement réalisable en vacances en famille par une belle journée d’été (si enfants seuls, minimum 10 ans, ne faire qu’avec l’accord des parents)

·         S’installer dans un espace extérieur, sans vent, ensoleillé, de préférence en matinée ou fin d’après-midi

·         Poser sur l’herbe, sur un muret ou au sol un miroir d’au moins la taille d’une feuille de papier A4

·         Entrouvrir au-dessus du miroir, côté soleil, la boîte d’appâts de pêche dans laquelle les asticots viennent d’achever leur métamorphose en mouches

 

tomber comme des mouches

                                           1- Décollage parfait     2- Oups !!!    3- Aïe, aïe, aïe !!! 

                                      (photo montage réalisée à partir d'une petite vidéo)

La plupart des mouches se retrouvent brutalement sur le dos sur le miroir et gigotent frénétiquement avant de parvenir ou non à se remettre momentanément sur leurs pattes.

En déplaçant la boîte sur l’herbe ou la terre, les jeunes mouches se posent normalement après leur premier envol.

 

Beaucoup d’espèces d’insectes volants ont besoin pour se stabiliser en vol que le lumineux soit vers le ciel et le plus sombre, côté sol. En intervertissant cet ordre des choses, l’insecte se retourne en plein vol et chute sur le dos, habituellement dans l’eau pour le bonheur des poissons. Dans la nature les fragilités d’une espèce évitent sa prolifération et favorisent la biodiversité.

 

Ce phénomène d’inversion de la perception du haut et du bas se produit également au-dessus des névés en montagne : 15/03/2009, cadavres d’abeilles piégées par neige et soleil,  http://www.eauseccours.com/article-29075254.html

 

Le scintillement de l’eau des piscines ou des fontaines est ainsi un piège mortel pour de nombreux insectes.

 

 

Sens figuré : Recrudescence des accidents de la route, les piétons « tombent comme des mouches »

 

tomber comme des mouches circulation routière

Provence, samedi 9 juillet 2011, 11h44, jour d’un grand départ en vacances des juilletistes. Les aérosols issus des réacteurs des avions emplissent l’air d’humidité et de particules, ce qui  altère la lumière et entraîne de multiples problèmes de vision très accidentogènes auxquels il serait nécessaire de sensibiliser officiellement tous les usagers de la routes, piétons compris.

25/10/2009 http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

06/10/2010 http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html

 

Les abeilles tombent comme des mouches au sens propre comme au sens figuré

tomber comme des mouches abeilles

20 juin 2011, Marseille, jardin botanique du parc Borély, beaucoup de fleurs, pas de pesticides, et pourtant  des abeilles y culbutent sur la planche d’envol,  tombent comme des mouches au pied de leur  ruche, se froissant les ailes ou s’abîmant la tête, s’épuisent à se remettre sur pattes, à se frotter impuissamment les yeux

 

tomber comme des mouches tapis abeilles mortes

Tapis d’abeilles mortes sur le dos au pied de leurs ruches après avoir chuté en plein vol, surprises par une lumière inadaptée à leur vision

 

 

Pour aider efficacement les abeilles en détresse il convient de rétablir une lumière aux rayons parallèles dans un air le plus pur possible et pour cela :

·         Prendre conscience que la lumière a changé autour de vous, particulièrement sur votre lieu de vacances

·         Prendre conscience que les insectes sont devenus rares : 08/06/2011 http://www.eauseccours.com/article-un-ete-sans-insectes-76133044.html

·         Remarquer les abeilles tombées sur le sol et la brillance de ce sol ou de l’air ambiant

·         Remarquer les insectes qui volent en zigzagant, qui tournent en rond

·         Garder un œil critiques sur les vendeurs de solutions faciles 21/03/2011 http://www.eauseccours.com/article-le-mauvais-film-du-documentaire-pollen-69903126.html

·         N’utiliser que parcimonieusement  l’avion que ce soit en tant que passager ou par l’utilisation de marchandises venues de loin.24/06/2011 http://www.eauseccours.com/article-aeronautique-bourget-2011-le-salon-de-trop-77716671.html

 

09/11/2010 Un petit pliage pédagogique http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

La principale cause universelle de la disparition des abeilles n’est pas parasitaire, sanitaire ou alimentaire mais accidentelle.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans expériences
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 21:21

« Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. » Nouvel exemple de cette phrase écrite par Voltaire pour Candide, la joie sans retenue de Thomas Enders, le patron d’Airbus, et des responsables d’Air Asia suite à la signature d’une commande unique de 200 appareils, nouveau record de  l’aéronautique civile. La presse ne tarit pas d’éloges sur les succès de cette 49ème édition du salon de l’aéronautique du Bourget, sur la valse des dizaines de milliards de dollars, sur la progression attendue de 5 à 7% l’an du trafic aérien mondial, sur les innovations technologiques à venir.


Salon du Bourget escargots et cloporte

21 mai 2011, 09h12, dans la lumière crépusculaire d’une belle matinée de fin de printemps en Avionie, un intense trafic d’escargots et de cloportes sur un chemin de cailloux blancs en Camargue

On peut se demander si le cerveau humain est tellement supérieur à ceux du cloporte ou de l’escargot qui traversent un désert pour trouver de l’autre côté exactement la même chose qu’ils avaient sur place, à part peut-être éviter la consanguinité.

Le gris bleu est de plus en plus omniprésent. La situation s’est aggravée depuis le 16 avril 2009. http://www.eauseccours.com/article-30332968.html   Cet été sera très critique. J’ai maintenu le contact  avec la DGAC, les météorologues et climatologues officiels, les politiques mais aussi des scientifiques, des avionneurs,… mais rien ne bougera vraiment tant que  la conscience collective n’aura pas suffisamment réalisée que les dépenses et manques à gagner consécutifs aux nuages de culture engendrés par le trafic aérien dépassent déjà les bénéfices attribués par courte vue à ce transport aérien décrété indispensable.


Salon du Bourget affiche immobilier

« Et alors quel est le prix de la couleur du ciel ? Comment est-ce qu’on peut indemniser les gens qui ne verront plus le bleu du ciel ? C’est une question assez vertigineuse que je livre à votre sagacité. » Stéphane Foucart, journaliste scientifique du journal Le Monde, ce vendredi 24 juin 2011 en parlant de la géo-ingénierie sur France Inter dans l’émission « La Tête au carré » animée par Mathieu Vidard

29/11/2009 http://www.eauseccours.com/article-une-main-basse-du-trafic-aerien-sur-la-ste-victoire-menace-l-immobilier-et-le-tourisme-en-region-paca-40278407.html

 

C’est arrivé progressivement, comme s’installe la cataracte sur un œil le ciel bleu a perdu sa limpidité. Cela a été signalé en août 2007 à Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’écologie. Le ciel avionneux a été photographié quotidiennement depuis le 1er janvier 2010 (déjà 539 jours). Le constat est sans appel : aujourd’hui il faut opérer, enlever le voile qui désorganise toute  la vie terrestre.

 

Claude Le Tallec de l’Onera (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales)  intervenant sur France inter le lundi 20 juin 2011 dans l’émission d’Alain Bédouet « Le téléphone sonne »,  a évoqué quatre options pour  l’avenir du trafic aérien :

       1- Le « ciel sans limite »

       2- Un durcissement des règles antipollution

       3- Un « retour vers la terre » limitant l’avion aux urgences sécuritaires

       4- Une double solution, « ciel sans limite » pour certaines régions et trafic régulé pour d’autres. 

 

L’urgence absolue est de diminuer le trafic aérien jusqu’à disparition des aviocordes et des aviocirrus en espérant qu’il ne soit pas déjà trop tard pour le rétablissement des cycles de l’eau normaux.

En agissant très vite le processus d’extinction des abeilles et de beaucoup d’autres pourrait être stoppé, de nombreuses vies seraient sauvées sur les routes.

07/05/2011 http://www.eauseccours.com/article-des-meurtres-de-ben-laden-au-retour-du-ciel-bleu-73369871.html

21/04/2010 http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html


Salon du Bourget voiture électrique

Illusoire de penser que les voitures électriques suffiront à retrouver le bleu du ciel

La grande excuse des avionneurs est de clamer haut et fort que le trafic aérien ne représente que 2% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre (13% de ceux issus des moyens de transports).

2%, valeur relative !!! Il serait plus honnête de dire en utilisant la valeur absolue : « Aujourd’hui nous émettons tant de mégatonnes de gaz à effet de serre. Ce chiffre n’augmentera plus car  le trafic aérien n’augmentera que si nos moteurs et nos carburants deviennent moins polluants. »

REMARQUES : La vapeur d’eau issue des moteurs d’avion est la principale cause des dérèglements climatiques, il est donc vain d’imaginer un avion propulsé par un moteur à hydrogène.

Illusoire aussi de chercher à sauver les abeilles en parrainant une ruche ou plantant quelques fleurs, ni même en supprimant tous les pesticides et toutes les antennes téléphones. 09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

 

Quant aux réserves de pétrole accessibles, tant que la banquise ne sera pas toute fondue, elles diminuent beaucoup plus vite que l’homme n’accepte de le voir. Va-t-on vraiment laisser fondre la banquise ? Là aussi les rejets du trafic aérien en sont directement les premiers responsables.


Salon-du-Bourget-chouette.jpg

Provence, 23 juin 2011, 21h06, crépuscule trop précoce pour une belle soirée d’été


L’omniprésence des conséquences du trafic aérien perturbera d’une façon ou d’une autre l’été qui commence. A qui en demander réparation ?

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 21:08

L’été se rapproche sur le calendrier. Détail qui ne trompe pas, les publicités et les forums annoncent l’arrivée massive des insectes et de leurs inévitables attaques sur nous-mêmes, nos enfants, nos animaux, nos plantes et nos objets. Produits super efficaces, matériels des plus ingénieux, conseils éprouvés, la panoplie des solutions est suffisamment large pour y consacrer un budget conséquent.

Sans insectes cheval masque anti mouches

Cheval heureux avec son masque anti-mouches, propriétaire rassuré(e), lumière grise en milieu de journée

La version chemise filet intégrale existe aussi mais faut-il  l’acheter ?

A partir de combien de mouches ?

Le cheval de la photo avait-il vraiment besoin d’être équipé de son masque anti-mouches ce jour-là ?


sans insectes cerisier fleuri

 Maison du parc de la Ste-Victoire, fruitier en fleurs, 26 mars 2011, 12h04, deux insectes pollinisateurs

La nature est généreuse, l’abondance de pollen permet de nourrir d’énormes quantités d’insectes mais il suffit de quelques bestioles pour assurer la pollinisation. La récolte des cerises a été très bonne cette année. Doit-on en conclure que les insectes se portent bien ? 

 

Exemples d’indices de la raréfaction des insectes

·         Moindre besoin de nettoyer son pare-brise des insectes écrasés

·         De moins en moins d’insectes autour des lampadaires

·         De moins en moins d’insectes sur les reliefs de repas en plein air

·         De moins en moins d’insectes sur les crottes

·         De moins en moins d’insectes chez les fleuristes

 

sans insectes APM

Quelque part dans un jardin public, posé sur un muret, un petit APN filme une fleur pendant 11 minutes.

Installation très simple, et à la portée de tous les curieux qui désirent prendre conscience qu’il reste déjà vraiment très peu d’insectes.


Spipoll (http://www.spipoll.org/),  le projet de science participative subventionné, médiatisé et présent dans la pub, propose, pour quantifier la biodiversité des insectes pollinisateurs, de surveiller une fleur pendant vingt minutes et de photographier les insectes qui la visitent,  puis de les identifier grâce à une aide en ligne, et d’envoyer la collection sur le site. Qui osera dire que parfois aucun insecte ne se présente durant ces 20 minutes ? Qui osera envoyer  la photo d’une fleur avec une collection vide d’insectes ?

L’année dernière on entendait beaucoup parler d’une « 6ème extinction des espèces »  04/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

Tout naturellement ce qui est rare et dont on parle devient attractif, les bijoux représentant des insectes et autres bestioles deviennent tendance. http://www.puretrend.com/rubrique/joaillerie_r23/la-petite-bete-qui-monte_a53280/1


sans insectes guépiers 

 La faim fait sortir le loup du bois, et rapproche les guêpiers des ruches de Camargue

Dans la nature aussi les insectes se font rares et les oiseaux commencent à être affamés.

Dans la ruche les couvains attendent en vain le retour des abeilles et dépérissent.

 

sans insectes chez apiculteur

Beaucoup d’abeilles meurent sur le dos chez les apiculteurs aussi.

Beaucoup des mouches qui ne sont plus sur les chevaux ou les crottes sont sur le dos elles aussi

 

Henri Clément s’est retiré de la présidence de l’UNAF, les langues se délient et certains, tel Philippe Lecompte président du réseau Biodiversité pour les abeilles, osent dire que les pesticides ne sont finalement pas la principale cause de la disparition des abeilles http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/abeilles-une-mortalite-multifactorielle-44028.html

17/02/2011 http://www.eauseccours.com/article-les-abeilles-vivent-a-paris-un-enfer-pave-de-bonnes-intentions-67395469.html

14/03/2011 http://www.eauseccours.com/article-10-mars-2010-le-probleme-de-la-disparition-des-abeilles-sous-les-projecteurs-de-diverses-consciences-69292823.html

 

Pour comprendre comment disparaissent les insectes :

09/11/2010 http://www.eauseccours.com/article-pliage-de-l-abeille-se-plier-en-quatre-pour-aider-les-abeilles-60644339.html

Les frelons, asiatiques ou non, sont des insectes et donc subissent aussi le même sort: 24/04/2009 http://www.eauseccours.com/article-30629756.html

Les insectes gigotent longtemps sur le dos avant de parvenir à se redresser ou mourir. Sans doute en avez-vous déjà rencontré sans y prêter vraiment attention ou sans les apercevoir du tout.

07/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-christine-lagarde-a-foi-dans-l-espoir-du-succes-de-la-rilance-pour-un-avenir-economique-florissant-53583386.html

 

ATTENTION Les abeilles éblouies en vol peuvent vous rentrer dedans. Si cela se produit, veillez à bloquer le réflexe de la main qui veut les chasser, sinon, coincée, l’abeille vous piquera.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 07:57

Très peu de neige durant l’hiver 2010-2011, encore moins de pluie ce printemps, la sécheresse est là.  Météorologues, journalistes et politiques ressortent les chiffres, comparent avec 1976, l’année de référence pour le manque d’eau. Les agriculteurs souffrent, de nombreuses centrales nucléaires risquent de devoir s’arrêter, les mesures de restriction d’eau s’étendent,…

Décembre 2010, la neige avait surpris tout le monde. Météorologues, journalistes et politiques ont alors ressorti les chiffres, comparé avec le mois de décembre 1920. Des gens sont bloqués loin de chez eux, la vie quotidienne est bouleversée, la facture sera lourde, des leçons en seront tirées.

Certains accusent  le changement climatique, d’autres déplorent les fantaisies de la nature. Autrefois on parlait facilement de punition divine, aujourd’hui la prédiction maya d’apocalypse pour fin 2012 est évoquée.

Une chose est sûre les moyennes et extrêmes des relevés météorologiques terrestres archivés ne peuvent permettre de comprendre la météo actuelle qui dépend désormais de l’intensité du trafic aérien. Nous vivons sur la planète Avionie, c’est cela qu’il faut confronter pour  pouvoir prendre des décisions efficaces et espérer retrouver une météo plus adaptée à la vie des plantes, des bêtes et des hommes. 

Aviez-vous remarqué que la sécheresse 2011 est nuageuse ?

 Exemple en Provence pour cette 2ème quinzaine de mai :

sécheresse 2011 31 mai

Montagne Ste-Victoire près d’Aix-en-Provence, 31 mai 2011, 06h13 

515ème jour consécutif sans le ciel bleu cher à Cézanne (absence quotidiennement vérifiée depuis le 1er janvier 2010)

 

sécheresse 2011 du 16 au 20 maiAviocorde chaque jour présente derrière la Ste-Victoire quelle que soit la météo du jour

Bleu du ciel pâli par le voile d’aviocirrus

 

sécheresse 2011 du 21 au 25 mai   Impression de beau temps n’est pas beau temps  


sécheresse 2011 du 25 au 30 mai

Du lever au coucher du soleil, près du sol comme en altitude, la présence des nuages de culture engendrés par l’excès de trafic aérien entrave de plus en plus l’établissement naturel des cycles de l’eau 19/03/2011 http://www.eauseccours.com/article-pluie-et-nuages-par-beau-temps-au-dessus-d-un-des-plus-beaux-villages-de-france-70038823.html

 

Le mois de mai 2011 s’achève. Les médias annoncent que Météo France a dû fouiller jusque dans ses archives de 1900 pour trouver un mois de mai aussi chaud. Soit, mais la température ne renseigne pas sur la qualité de l’ensoleillement. La chaleur de mai 1900 était exceptionnelle, elle n’était pas de même origine que celle de ce mois de mai 2011.

 

Nous vivons désormais dans la serre que nous avons créée avec le trafic aérien. 04/04/2011 http://www.eauseccours.com/article-meteo-pour-tous-impression-de-beau-temps-sous-serre-70988288.html

 

Pour prendre conscience de cette présence nuageuse anthropique, si vous avez perdu l’habitude de regarder l’aspect du ciel pour prendre l’air du temps, il suffit que vous observiez les cieux en arrière-plan des photos ou vidéos personnelles ou médiatiques.

 

Remarque : Les arbres ont commencé à dépérir bien avant l’annonce de la sécheresse. En cette année internationale de la forêt il convient de s’en rappeler pour ne pas faire d’erreur de diagnostics. 06/03/2011 http://www.eauseccours.com/article-proliferation-du-gui-en-guyane-metropolitaine-68717851.html

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 06:58
L’envers des panneaux routiers et les mâts qui les supportent prennent des couleurs
panneau routier envers marron a
Savoie, mercredi 11 mai 2011, 16h03, signalisation routière, mât éblouissant au soleil,  panneau à peine luisant, à comparer avec les reflets démesurés présents sur les photos des panneaux routiers illustrant cet article du 06/10/2010 http://www.eauseccours.com/article-ebloui-par-le-soleil-4-points-de-moins-mais-toujours-en-vie-58366810.html
 
Mercredi 11 mai 2011, fin d’après-midi, les médias commentent l’option « tout répressif » adoptée par  le 4ème comité interministériel de la sécurité routière qui vient de se réunir suite à l’augmentation de 20% du nombre de tués sur les routes en avril dernier. Madame  Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, demande une nouvelle fois le départ de Madame Michèle Merli, déléguée interministérielle à la sécurité routière pour manque de concertation et dans le même temps réclame haut et fort l’annulation de l’assouplissement du permis à points. L’annonce du contrôle accru des limitations de vitesse est ressentie surtout comme une nouvelle atteinte au porte-monnaie.
 
NB : Les pourcentages peuvent être trompeurs et ne sont peut-être pas le meilleur indicateur. Par exemple, passer de 8000 à 4000 représente une diminution de 50%, mais en sens inverse il suffit de passer de 4000 à seulement 6000 pour atteindre une augmentation de 50%.

panneau routier envers marron b
Envers de panneau nouvellement posé sur mât ancien, panneaux et mâts nouveaux, le marron gagne du terrain, quelle réunion a-t-elle bien pu conduire à cette décision ?

panneau routier envers marron c
Haute-Savoie, jeudi 12 mai 2011, 06h06, ici aussi le marron a déjà beaucoup remplacé le crème ou le galvanisé
Le service voirie du conseil Général de la Haute-Savoie avance cette raison : « Actuellement des mâts et des panneaux colorés sur leur envers ne sont pas plus chers que ceux galvanisés, alors les départements et les communes les commandent de plus en plus, pour ne pas gâcher nos beaux paysages et pour être en accord avec le mobilier urbain. ».
Le souci d’esthétisme environnemental sera-t-il plus efficace en matière de sécurité routière que les mesures répressives ? Affaire à suivre, sur la droite de la photo, malgré la couleur marron on peut voir un léger effet miroir sur la laque neuve des panneaux.


Histoire de dire, un nouveau panneau possible pour responsabiliser les conducteurs
panneau routier limitation vitesse
Pour aider à adapter la vitesse de son véhicule à l’état de la route le panneau « DANGER, distance d’arrêt nécessaire de … m »
Il est plus facile de se soumettre au panneau « hauteur limitée » qu’au panneau « vitesse limitée ». Dans le 1er cas l’impossibilité de passer outre est évidente,  la réalité de l’obstacle naturel ou posé par l’humain est là. La limitation de vitesse est quant à elle souvent ressentie comme inutile, voire comme une brimade collective pour la faute des autres, une limitation arbitraire qui touche aveuglément tous les types de véhicules quelles que soient leurs performances.
Un panneau  « DANGER, distance d’arrêt nécessaire de … m » permettrait à chacun d’adapter la vitesse de son véhicule à toutes les circonstances. Les panneaux de limitation de vitesse et de signalisations de nombreux dangers pourraient être avantageusement remplacés par ce panneau unique. Ralentisseurs, chicanes et autres obstacles artificiels pourraient être supprimés rendant la route plus agréable.
La haute technologie du 21ème siècle est capable sans grande difficulté de permettre d’équiper chaque véhicule d’un compteur principal qui, en remplacement de l’affichage de la vitesse instantanée, indiquerait en temps réel la distance d’arrêt nécessaire. Afin d’assurer le contrôle de la bonne application de ce nouveau repère de la conduite il conviendrait de créer des panneaux communiquant directement leur indication au véhicule. Si le conducteur  n’adaptait pas de lui-même la vitesse de son véhicule à la distance d’arrêt préconisée, un signal sonore pourrait le lui rappeler en même temps qu’un signal lumineux avertirait visuellement  les autres usagers et les forces de l’ordre que ce véhicule est devenu potentiellement un projectile.
Un cadran secondaire indiquant la vitesse permettrait de prévoir son temps de voyage et de s’adapter aux consignes collectives ponctuelles de fluidification du trafic.
Remarque : les limitations actuelles de vitesse par temps de pluies sont insuffisantes car  les distances d’arrêt qu’elles sous-entendent restent supérieures à celles correspondant aux  limitations de vitesse sur routes sèches.
Exemple en suivant le mode de calcul empirique préconisé par les auto-écoles :
90 km/h nécessitent une distante d’arrêt de 81m  sur route sèche, (carré de 9 qui est le chiffre des dizaines)
80 km/h nécessitent une distance d’arrêt de 96 m sur route mouillée  (8x8 plus la moitié)
La vitesse imposée devrait être de 73 km/h  (81/1,5 puis touche racine carrée et enfin multiplier le résultat par 10)


Distance d’arrêt = distance durant le temps de réaction + distance de freinagepanneau routier soleil

Le temps de réaction peut être considérablement allongé par la lumière émanant d’un ciel avionneux

La sécurité routière passe par l’avertissement de tous les usagers de la route des nouveaux dangers

25/10/2009 http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 21:17

rien que du bleu a

2 mai 2011, Barack Obama, président des Etats Unis d’Amérique annonce que ses forces ont retrouvé Oussama Ben Laden, chef d’Al-Qaïda, qu’il a été tué et que son corps, après observation des rites dictés par l’Islam, a été immergé en haute-mer pour éviter qu’une tombe terrestre ne devienne un lieu de pèlerinage susceptible de ranimer des haines.

rien que du bleu b

6 mai 2011, Al-Qaïda reconnait la mort de son chef et promet vengeance

 

rien que du bleu c

Le monde préfère retrouver le sourire et rêver de voyages lointains, l’été approche


rien que du bleu d

Etre ébloui, « N’y voir que du bleu », c’est le plus important pour oublier

 

rien que du bleu e

Sauf que le ciel vraiment bleu n’existe plus et que la vie terrestre dépérit

« A quelque chose malheur est bon » dit le proverbe. L’immobilisation au sol des avions après l’attentat du 11 septembre 2001 avait permis aux Américains de retrouver durant quelques jours un véritable ciel bleu que 10 ans après l’Europe a perdu. http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

Puisse la mort de Ben Laden permettre de se souvenir de cette pause dans la démence du trafic aérien et favoriser ainsi la prise de conscience de la nécessité de retrouver ce ciel bleu et son franc soleil, moteur des cycles de l’eau, sources de toute vie sur terre.

Puisse cette petite pause aider à comprendre que l’excès de trafic aérien est la toute première cause des dérèglements climatiques que nous subissons.

Remarques :

·         Toutes les photos qui illustrent cet article, même la première, ont été prises aujourd’hui, 7 mai 2011, depuis le sable de la plage des Merveilles au bord de l’Etang de Berre.

·         Tous les nuages visibles ou voiles perceptibles sur ces photos  sont nuages de culture engendrés par le trafic aérien.

·         Attentat du 11 septembre 2001 : 3000 morts, effondrement des tours jumelles du World Trade Center et un nombre chiffrable de dégâts collatéraux. Grêle, sécheresses, accidents routiers par éblouissement, avalanches, disparition des abeilles, fonte des glaces, avalanches,  atteintes à la santé physique et psychique, manque à gagner, chômage, … les dégâts engendrés par l’excès de trafic aérien dépassent l’imagination, ils sont pourtant bien réels et les plaintes pour que justice soit faite vont se multiplier au fur et à mesure de la prise de conscience de leur existence.

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens