Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 10:25

Le 19 novembre 2007 la chaîne LCI a publié l’information sur son site internet,

tf1.lci.fr/infos/monde/europe/0,,3626602,00-russie-ils-attendent-apocalypse-dans-grotte-.html

je ne l’ai apprise qu’hier au soir, samedi 27 janvier 2008, durant le 20h de TF1 présenté par Claire Chazal,

videos.tf1.fr/video/news/insolite/0,,3696151,00-ils-attendent-fin-monde-refugies-sous-terre-.html

L’apocalypse serait prévue pour le mois de mai prochain. 
La fin du monde pour le jour de mon anniversaire, je n’arrive pas à y croire !!! 
Mourir à 56 ans, sauf accident, c’est trop jeune pour une vie saine au 21ème siècle…

En tous cas un danger bien réel nous menace ; nous sommes tous concernés. Si chacun en prend conscience,  le fait savoir et agit à sa mesure dans son coin, le danger peut encore être écarté à moindre frais et sans être obligé de se cacher sous terre.

Depuis le 2 août 2007, cela va faire 6 mois le 2 février 2008, j’alerte régulièrement le gouvernement qu’un seuil de saturation vient d’être  franchi dans la nature.

L’atmosphère ne peut plus dissoudre la vapeur d’eau générée par l’augmentation démesurée du trafic aérien. Levez la tête et rendez-vous compte. De jour comme de nuit, le ciel est en permanence voilé  d’un réseau nuageux à peine visible,  ou encombré de pipelines de nuages que même un vent célèbre comme le mistral ne peut disperser.  La circulation aérienne de l’eau et celle de la lumière en sont considérablement perturbées.

Fonte accélérée de la banquise, incendies gigantesques en Californie, disparation des abeilles et bien d’autres calamités empirent très rapidement  car le feu du soleil se glisse sous le réseau aérien aqueux  généré par le passage des avions.

En station de ski, cet hiver, la vitesse de la fonte de la neige, pourtant tombée en abondance en décembre, surprend. Les haies de thuyas roussissent, les épicéas et les pins suivent. Les gens prennent plus rapidement des coups de soleil.

La lumière arrive de tous les côtés à la fois bouleversant  les microclimats qui régissent la vie sur les versants d’une taupinière ou du Mont-Blanc. La diminution du volume des glaciers et l’organisation des nuages  en fonction des couloirs aériens affectent les cycles normaux de l’eau et donc à terme la répartition habituelle de l’eau sur le globe.

Dans l’urgence, avant que les dégâts soient irréversibles et pour se donner le temps de mieux comprendre, il faudrait trouver le courage d’en revenir immédiatement au trafic aérien de 1990 (date qui figurait dans un titre de forum lors des débats du grenelle de l’environnement : « Ramener les émissions des transports à leur niveau de 1990 d’ici 2020 »).

L’eau, source de vie, peut également être source de nombreuses catastrophes.

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 07:06
Plus rien n'est gratuit, même dans la nature, 
pour lire l'article complet d'Isabelle SORENTE de Philosophie Magazine, suivez ce lien :

www.philomag.com/article,epoque,nuls-en-calcul-le-cout-du-rechauffement-climatique,357.php


Au bas de leur page j'ai ajouté ce petit commentaire :

"Bonjour,

 

Même l'aspect du ciel risque de ne pas être gratuit bien longtemps.

 

Le bleu pur a sournoisement disparu de votre ciel aussi bien que dans les arrière-plans des publicités, des clips des chanteurs ou des hommes politiques.

 

Peut-être espérez-vous encore le retrouver sur le lieu de vos vacances?

En France, mer, campagne ou montagne c'est terminé ou en voie de l'être.

 

Trop court ici pour vous détaillez toutes les conséquences écologiques, psychologiques et économiques.

 

Qui dédommagera les petites gens qui voulaient écouter les cigales, les brûlés par coup de soleil ou les faillites par fonte précoce de la neige en station?"

Puis dans leur formulaire de contacts, j'ai mentionné que je commençais ici à détailler les causes et conséquences de ces nouveaux nuages.

et je leur ai posé cette question :
 

 

"J'aurais besoin de parler avec vous pour savoir comment faire passer une chose qui se voit comme le nez au milieu de la figure, autrement dit comment faire accepter l'évidence?"

Mais peut-être est-ce vous qui pouvez me le dire dans un petit commentaire au bas de la page.

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 13:49

Mercredi 23 janvier 2008, deux semaines après la parution, le 9 janvier dernier, de l'article "Prévisions optimistes" Le Dauphiné Libéré 73B publie ce matin ce petit article :




 

 

 

 

 

 

C'est vrai que pris sous cet angle on peut imaginer une soucoupe volante.

Le ver a bien grossi depuis sa dernière apparition: vacances à la neige : le ver est dans le fruit
Qu'a-t-il pu manger pour enfler si vite?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques minutes avant que ne soit prise la photo de ce nuage, qui ressemble à un classique nuage lenticulaire sans en être vraiment un, revenant des bureaux du Dauphiné Libéré de Chambéry, j'étais alors arrêté à un feu rouge à la sortie de Montmélian, et j'ai surpris notre monstre en train d'aspirer son quatre heures: une lune entière! 





Pas OVNI, mais alors quoi ? Cela m'évoque plutôt un vieux film sorti en France le 5 décembre 1984, déjà 23 ans, une génération de passée! 

Comme dans ce film ,des hommes n'ont pas tenu leur promesse (actuellement celle prise lors du Grenelle de l'environnement, j'en parlerai à partir du 2 février prochain) et le gentil mignon, le charmant petit Gizmo est en train de se transformer en horrible et méchant GREMLINS.

Attention, les vacances de février approchent, les stations de ski vont se remplir avec une foule de gens sans méfiance.

C'est pour cela que j'étais hier à Chambéry. Pour essayer de prévenir Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la Consommation et du Tourisme, qui intervenait au cours du salon "GRAND SKI" réservé aux professionnels internationaux des vacances à la neige et pour alerter Jacques Leleu, journaliste au Dauphiné Libéré.

N'ayant réussi à approcher ni l'un, ni l'autre, j'ai adressé un courrier à Monsieur Luc Chatel, sans réponse pour l'instant. Et ce matin, j'ai pu joindre au téléphone Monsieur Jacques Leleu, et on devrait se rencontrer avant le 2 février.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 19:24



Il est temps d'aller flâner sur le marché d'Aix-en-Provence...

Que de monde en campagne,
les municipales approchent.

Touriste bon joueur, je collecte,
et parcours mes trouvailles en terrasse.

Bingo, voilà une idée qui me réjouit :
la liste "AIX à VENIR" promet
d'inscrire la Sainte-Victoire 
au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Mais le ciel sera-t-il pour autant protégé?





                                           
Il me faut repartir...
Le soleil se couche sur les Alpilles.




Partager cet article

Repost0
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 08:04
Déjà l'année dernière et même depuis le 4ème trimestre 2006 la montagne de la Sainte-Victoire n'est apparue qu'épisodement clairement détachée sur fond de ciel  franchement bleu.

En ce début d'année 2008 la tendance se confirme, il faudra s'habituer à une Provence nuageuse et sans cigales ou se révolter.



Je viens d'acheter quelques cartes postales de la Sainte-Victoire. Pratiquement point de ciel bleu, plus de ciel nature. Apparemment cela ne dérange personne. Peut-être en serait-il allé autrement si ces nuages étaient apparus aussi nombreux un an plus tôt, en pleine année Cézanne.

Qu'en pensent les randonneurs ?

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 20:52
Pour suivre Max : www.fr.ch/mhn/news/juillet_2007/home_homepic_max.asp


Aujourd’hui, les radios l’ont dit, Max, la cigogne suisse porteuse depuis 9 ans d’une balise repérable par satellite, a déjà commencé son voyage vers sa terre estivale. Certes, il prend son temps, mais il paraît qu’on peut le croire, les prémices du beau temps ne sont pas loin.

C’est vrai que déjà le 9 janvier dernier on pouvait trouver quelques brins  d’herbe verte même en Savoie.
 

Le printemps, l’été, la piscine…  et l’ustensile indispensable, pour l’instant sagement remisé!!!

 

Hé oui, les insectes volants tombent comme des mouches au-dessus des eaux dormantes, à la grande joie des poissons et sous l’irritation des utilisateurs de piscines.

C’est habituel et normal, ces petites bêtes ont besoin pour se repérer dans leurs déplacements de surfaces bien contrastées, de la succession d’ombres et de lumières, ce qui n’est plus le cas sur une eau dormante ou scintillante.

Si vous êtes skieur, vous avez peut-être eu la désagréable aventure  de devoir soudainement évoluer  dans un  « jour blanc ». Plus aucune sensation du relief, les genoux qui se retrouvent brusquement dans le menton, impossible de savoir si on avance, recule ou est à l’arrêt.  Alors on a tendance à  ralentir, se ramasser, s’arrêter et ne plus bouger. Si le soleil et les ombres ne revenaient pas vite, en l’absence de balisage, on pourrait périr sur place.

Les abeilles, les cigales ne peuvent traverser de trop grandes étendues sans contraste. Surprises par l’étrange lumière de plus en plus fréquente autour de nous (cf. article du 5 janvier 2008), elles sont condamnées à atterrir en urgence et à attendre pour redécoller que cette lumière disparaisse enfin.

Et comme cette lumière tend à persister  24h sur 24, abeilles, cigales et autres insectes ailés meurent sur place.

Combien en restera-t-il dès cet été, particulièrement en Rhône-Alpes, Paca et Languedoc-Roussillon (seules régions où  je peux facilement lire les quotidiens locaux et observer sur le terrain) ?

Bien sûr une hirondelle ou une cigogne ne font pas le printemps et je peux me tromper.

En tous cas cet été, maintenant que la lumière ne parvient plus normalement au sol, je serai encore plus attentif que d’habitude à la présence et aux allées et venues des mouches, abeilles, cigales et autres bestioles volantes de jour ou de nuit.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 20:41
Quel rapport entre les ours polaires, les Inuits, les écologistes américains,
et les équidés, les amateurs de viande de cheval et la SPA française,
hormis qu’on parle d’eux aujourd’hui dans la presse et sur le net ?

fr.news.yahoo.com/afp/20080115/tsc-canada-usa-environnement-animaux-our-c2ff8aa_1.html 

www.spa.asso.fr/actualite/Hippophagie

Rien, en apparence ou peut-être un même malaise entre vie et survie, entre passion et nécessité, entre douleur et désespoir, une même incompréhension entre hommes des idées d’abord et hommes du terrain avant tout.
Pourtant la banquise fond plus vite que prévue et la mer baigne le monde entier, les espèces domestiques sont aussi menacées que les espèces sauvages.



Partager cet article

Repost0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 19:31

Ce matin, ciel bleu

100% lumière, tous les plans se fondent

13 janvier 2008, 12h38
photo prise depuis le parking de la "Maison de la Sainte-Victoire" à Saint-Antonin sur Bayon

en arrière-plan la face sud de la Sainte-Victoire
au sommet, à gauche, La Croix de Provence
au premier plan, dur dur à voir, l'oppidum d'Untinos

pour mieux vous rendre compte : provence.aparcourir.com/c_media/visionneuse.php
tous les plans sont visibles même celui dont je n'avais pas parlé !!!
l'oppidum s'y trouve au fond en haut à droite 
et encore à droite, la pente  vous ramène directement ici

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 14:34
Lundi 10 décembre 2007

Courriel adressé au CDT13 (Comité Départemental du Tourisme des Bouches du Rhône)

http://www.visitprovence.org/devenirpartenaire.htm  

VOTRE PRESENTATION :

« Ici, territoire exceptionnel, … Et c'est aussi plus de 300 jours de soleil par an qui offrent une LUMIERE MAGIQUE sur 3 territoires :

L'observatoire,  … il réalise des études sur l’image, la notoriété et l’attractivité de la destination. »

 

MON SOUCI : la disparition de cette LUMIERE MAGIQUE malgré la persistance des plus de 300 jours de soleil par an

MON SOUHAIT : vous faire part de mes observations commencées il y a plus d'un an sur l'apparition et l'accentuation de ce phénomène et pouvoir vous sensibiliser aux  conséquences prévisibles sur  l’image de la région et  la qualité de vie qu’on peut y trouver.

 

 

Lundi  10 décembre 2007

 

http://www.cg30.fr/page.php?couleur=vert&rubrique=cou_cote_paysage  

Courriel adressé au CDT30 (Comité Départemental du Tourisme du Gard)

 

VOTRE PRESENTATION :

« Repères : 250 j de soleil/an

La tête dans le Massif central, un pied en Méditerranée, le front tourné vers le Rhône, montagne, garrigue et plaine littorale font de ce territoire une mosaïque éclairée d’une lumière nette par le soleil du Sud. Ces décors ont largement inspiré le cinéma»

 

Sera-ce toujours vrai à partir du 4 avril 2008 ?

 

 

 

Mardi 11 décembre 2007

http://www.capdagde.com/images/design/FR/ebrochure/index.html

Courriel adressé à l’office du tourisme du Cap d’Agde

 

VOTRE PRESENTATION :

 « Il n’y a pas l’ombre d’un doute, le Cap d’Agde en connaît un sacré rayon sur le soleil. »

 

Toute connaissance se doit d’être vérifiée, et dans ce cas, particulièrement dès l’été prochain.

 

NB : à moins que ce soit moi qui me trompe et pour une fois, j’en serais ravi.

 

 

 

Vendredi 11 janvier 2008

 

Sur une pleine page du quotidien  « La Provence », la station des Orres étale la photo « Sommets enneigés : Les Crêtes de Remollon » que l’on peut retrouver sur leur site http://www.lesorres.com/fr/hiver/diaporama

Si vous trouvez cette pub, vous verrez, tout y figure en bonne place, sans défigurer le paysage. Le nom et le sigle de la station que je comprends comme signifiant  Les Orres, le soleil au bout des spatules, l’adresse du site web, le téléphone de l’office du tourisme, et bien sûr quelques propositions de séjours aux tarifs alléchants.

 

En regardant leur ciel, je n’ai pas résisté, je les ai appelés et j’ai vraiment trouvé des gens charmants.


Partager cet article

Repost0
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 11:42

Ce matin, enfin le soleil revient,
Enfin, il essaie, il y met du sien.

Sur le marché les gens sentent le froid.
Malgré les tracts des professions de foi.

 







Bon, le vent est trop fort, je m'en retourne...
Tiens, d'où sort-il celui-là?

 

 
_____________________________________________

16h 49, un petit coup d'oeil tant qu'il reste de la lumière

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens