Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 12:36

 

 

Bonjour,

 

un commentaire vient d'être posté par mathias sur l'article Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique, sur votre blog eauseccours

 

 

salut Jacques!


je m'appelle Mathias et j'habite Marseille. tout d'abord bravo pour ton blog et ton acharnement auprès des autorités!
toutes les personnes haut placées savent, ainsi que les soient disant organismes écolos...
une augmentation du phénomène est notable depuis trois ans dans le monde entier! météo France est complice de ce macabre théâtre.
"ciel voilé"," ciel laiteux qui ne gâchera pas cependant l'impression de beau temps. voici la phrase magique qui n'endort en fait que la populace zombifiée.
Nous sommes en Provence bon-sang!!! il faut se rendre à l'évidence.


actuellement !147 pays pratiquent la géo- ingénierie du climat, sels de baryum (aluminium) diffusés au moyen d'avions dans l'ionosphère.
il en résulte une diminution de la température et de la luminosité, la température de lumière qui se mesure en degrés kelvin est elle aussi atténuée. vérification facile: les interstices entre les feuilles d'un quelconque arbre ou arbuste ont fortement augmentés.
Les plantes cherchent désespérément de la vraie lumière, un bon soleil de chez nous.
bref! cette géo-ingénierie est 70 fois moins onéreuse que d'appliquer les accords de Kyoto sur le champ.
donc tout ceci est bien huilé. voilà pourquoi tous les responsables font la sourde oreille.

voici quelques liens utiles

http://www.dailymotion.com/video/x75f7n_itele-haarp-arme-climatique_news 
http://www.dailymotion.com/video/x8rp9d_1x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_tech
http://www.dailymotion.com/video/x8rpkl_2x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
http://www.dailymotion.com/video/x8rpub_3x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
http://www.dailymotion.com/video/x8rq1l_4x4-faire-la-pluie-et-le-beau-temps_t
www.dailymotion.com/video/x16rzr_trainees-chimiqueschemtrailsintro_creation
http://www.dailymotion.com/video/x7la3f_chemtrails-le-gouvernement-britanni_webcam


encore une fois bravo et s.v.p tiens moi au courant

à plus Mathias.

 

 

Aviez-vous remarqué que les photos du soleil ont disparu des médias en ce mois de mars 2009 ?

Pour pallier cette absence, les dessins et fonds des panneaux publicitaires s’ornent de ROUGE et JAUNE.

 

 

Bonjour Mathias,

 

Merci pour ton message et bravo pour ta belle énergie.

 

« Le diable se cache dans les détails » dit un proverbe ; la situation est devenue urgente alors nous devons à tout prix éviter la dispersion et nous recentrer sur l’essentiel.

 

Les chemtrails, actions marginales,  font partie à la fois de ces détails et de la folie des hommes.

·        COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS , cet article contient un lien vers une pétition contre les chemtrails.

·        Autre dispersion et folie des hommes : essayer de changer la digestion des vaches pour limiter le rejet de gaz carbonique, alors que la terre abritait des troupeaux immenses de ruminants avant l’invention du fusil. (Les vaches à hublot http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=52566). Une autre solution serait peut-être de rendre les hommes immortels pour éviter que la décomposition de leurs cadavres ne génère du gaz carbonique !!!

 

« La crise », « le réchauffement climatique » sont des termes impersonnels devenus équivalents du  « on » qui peut être servi à toutes les sauces et servir d’alibi.

 

La solution est dans ton cri, Mathias :

 « Bon sang, il faut se rendre à l’évidence, les plantes cherchent désespérément de la vraie lumière, un bon soleil de chez nous ! »

 

Les plantes cherchent une lumière vraie, mais aussi les abeilles, les poissons, les chevaux… et les hommes, pour eux-mêmes et toutes leurs activités. Une lumière vraie, aux rayons parallèles et en quantité normale pour chaque latitude de chaque « chez nous ».

 

Une lumière normale, mais aussi une humidité normale, alors les vents et les précipitations redeviendront à la normale aussi à la condition absolue de ne plus attendre pour accepter de réduire le trafic aérien.

 

La toute première chose à faire est bien de se rendre à l’évidence, ne plus accepter de gober tous les propos lénifiants de la météo, des médias, des politiques, des associations autorisées  ou de la publicité. Pour aider à en parler de ces nouveaux nuages provoqués par l’homme j’ai créé un vocabulaire spécifique.

 

Ensuite, chacun dans sa vie, dans son métier, dans sa hiérarchie communautaire peut trouver le moyen d’agir à son niveau, avec ses forces.

 

Et tenons-nous au courant, nous sommes tous concernés.

 

Hier au soir, après avoir lu dans « La Provence » du jour,  lundi 30 mars 2009, l’article montrant les dirigeants du journal, Didier Pillet et Guy Félix, signant fièrement un accord de partenariat avec les dirigeants de Météo France, Jacques Manac’h et Jean-Charles Lopez,  je leur ai envoyé un courriel en leur signalant qu’aucune prévision météo sérieuse ne pouvait être désormais établie sans tenir compte des nuages de culture provoqués par les avions et qu’il devenait criminel de continuer à ne pas en avertir les lecteurs de La Provence.

 

J’y ai joint la copie d’un article que Julien Danielides, journaliste de La Provence à Aix-en-Provence, avait écrit à mon sujet le 5 octobre 2008, en posant cette question : « Doux rêveur ou vrai Cassandre ? » Le temps est venu de répondre à cette question.

 

A cette heure j’ai reçu 3 des 4 accusés de réception attendus pour ce courriel et aucune réponse.

 

Amicalement

 

Jacques


 

 



Pub en cours sur les panneaux des villes proches de Marignane



Ryanair lance abondamment l'ouverture de ces nouvelles lignes en mettant l'accent non pas sur la beauté du ciel, du vol ou des destinations mais sur le plaisir maniaque généré par le lowcost en général.

Et en tout petit, trop petit pour être vraiment consciemment  vu depuis sa voiture, tout en roulant, un court slogan pour l'aéroport Marseille Provence mp2.


Vivez PLUS !

En gris et noir

 



Vivez +

 

+ de vie

 

Plus de vie

Absence de vie

0   vie

Partager cet article

Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 20:12



RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE OU REFROIDISSEMENT CLIMATIQUE ?

Il n'est plus temps de calculer des moyennes improbables,

L'UNIFORMISATION CLIMATIQUE S'INSTALLE ICI ET MAINTENANT




Réchauffement des pôles
: (photos achetées sur www.fotolia.com)
L'humidité des aviocirrus et cordons avionneux (aviocordes) décante jusqu'à se coller aux glaces des pôles ou des hautes montagnes, et modifie l'ensoleillement.
Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc 
L'avalanche a enseveli jeunes et un moins jeune alors que les milieux autorisés savaient



Refroidissement au sud
: (photo sur Aix-en-Provence de la lumière éclipsée par les avions)
Les météorologistes et les politiques savent tous que l'excès de trafic aérien refroidit les terres en dessous dans les zones tempérées. Trop frais le matin et le soir, trop chaud à midi, agricultures et tourisme, mais aussi loisirs extérieurs, de la piscine privée aux terrasses des cafés en passant par les sorties moto, des pans énormes de l'économie vont souffrir très rapidement.
Soleil absent de "La Provence" et nouvelles nouvelles lignes aériennes pour le mp2 de Marseille Marignane
Un été au soleil



Uniformisation climatique
: (ceci n'est pas la photo d'un ciel de traîne mais la condensation des traînées d'avions par le mistral)
Tout autour de la planète, du sol ou depuis un avion, ces traînées de condensations décantées et en voie d'agglomération sont de plus en plus souvent visibles. Mistral perdant, c'est embêtant

La lumière arrive de partout, la différence entre les adrets et les ubacs s'estompe. Provence en vert et contre tout, les adrets et les ubacs sont flous


Les mousses et lichens envahissent tout et partout, les algues aussi.

 
Combe de Savoie, soleil levant blanchi par les aviocirrus.



Au centre ville de chambéry le vert naît sur les arbres du parc Vernay




Bord d'une route pyrénéenne,  les arbres et rochers semblent aussi veloutés que les bois naissants des cerfs.




Les lichens envahissent la campagne provençale. L'herbe n'a plus de force.



Inutile de chercher à traiter les troncs des platanes, des oliviers ou des cerisiers verts fluo, le mal vient d'en haut.



La moindre flaque d'eau se remplit d'algues avec une rapidité surprenante. Les cours d'eau, les étangs, et même la mer peuvent subir le même sort.



LA BIODIVERSITE N'EST PAS COMPATIBLE AVEC UNE UNIFORMISATION DU CLIMAT



Les rayons du soleil, qui normalement devraient nous parvenir parralèles ne le sont plus au sortir du voile d'aviocirrus, qu'il soit clairement visible ou non. Pour se protéger correctement des UV, il faudra en tenir compte cet été, sur la plage au soleil mais à également l'ombre.

Partager cet article

Repost0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 22:02

Samedi 21 mars 2009, « Il est temps de penser aux vacances d’été » titre le quotidien Aujourd’hui en France dans son numéro 2657.

 

40 pages, et comme dans La Provence ou Le Dauphiné Libéré, plus une seule photo de soleil, ni dans les articles, ni même dans les publicités.

 

Comment les photos du soleil peuvent-elles ainsi disparaître plusieurs jours de suite des pages de grands quotidiens ? Autocensure des journalistes ou dictats aussi discrets que fermes ?

 

Une exception quand même, la dernière page de La Provence du jour est une page entière de publicité consacrée à l’engagement du Conseil Général des Bouches-du-Rhône pour agir contre la crise et soutenir l’emploi. En arrière plan de la photo présentant Jean-noël Guérini, Président du Conseil Général et Sénateur des Bouches-du-Rhône, assis à son bureau dans une attitude très volontaire, les publicistes ont intégré une terre floutée avec, au-dessus à gauche, un ciel bleu délavé de plus en plus courant en Provence, ciel se dégradant sur la droite pour finir en une large lueur blanche en laquelle bien peu reconnaîtront un aspect réel du soleil du midi.

 

Le slogan de l’affiche  « La crise nous oblige à penser autrement » est à élargir et pourrait devenir « Le dérèglement climatique, ici et maintenant, nous oblige à penser autrement pour éviter que la crise ne s’étende»

 

 

Revenons au « fait du jour » de Aujourd’hui en France, pages 2 et 3 « C’est le moment de penser aux grandes vacances ».

 

Impossible de ne pas évoquer le soleil et comme les photos en sont prohibées il ne reste que le dessin pour illustrer le propos. Le choix de la rédaction est surprenant. Dans le cadre intitulé « Où iront les touristes cet été » une carte de France découpée, aux teintes pâlottes de nos vieux crayons de couleurs. Un soleil orange et jaune se lève de derrière notre hexagone, au niveau de la Belgique. En diagonale, à la place de l’Espagne une femme habillée et portant chapeau, lit dans un transat.

 

A gauche de ce cadre, au trois-quarts de soleil dessiné, la photo d’une plage. Bien sûr, pas de soleil sur la photo, on nous le fait percevoir au travers de trois parasols, une poussette avec son ombrelle, des gens en maillot de bain, quelques uns allongés, beaucoup en position assise et aussi de nombreuses personnes habillées. Berck Plage ? Pas du tout, la légende de la photo indique : NICE (ALPES-MARITIME). La Grande Bleue attire toujours autant les juilletistes et les aoûtiens.

 

Nous voilà prévenus, ils savent, l’été 2009 devrait être encore plus maussade que celui de l’année dernière, (ce qui n’est pas forcément incompatible avec une canicule).

 

Outre la disparition du soleil des journaux cités, l’ensemble des couleurs des photos, dessins, titres et publicités évoque l’ambiance grisâtre qui, il n’y a pas si longtemps, régissait uniquement le quotidien des grandes villes au nord d’Avignon.

 

 

 


 
Spontanément, les enfants dessinent leur réalité du moment, puis ils viennent la montrer à l'adulte qui a ainsi l'occasion de s'attendrir quelques instants, de prendre un peu de recul et d'apercevoir, dans ce mélange de rêve et de réel, les changements survenus dans son environnement immédiat ainsi qu'une parcelle d'éternité.




Le soleil tout jaune appartient à un lointain passé.
Le soleil, étoile blanche, encore abondamment représenté dans les médias ces derniers mois, n'est plus.

Le soleil actuel est à la fois pâle et irisé de couleurs.



Sur chaque dessin, une aviocorde (cordon avionneux)



LES RAYONS DU SOLEIL, A NOTRE ECHELLE, NOUS PARVIENNENT EN LIGNES PARALLELES

Enfant, j'utilisais cette particularité pour, le matin, promener le reflet d'un petit miroir à l'intérieur de la chambre de ma petite amie qui habitait à une centaine de mètres de ma fenêtre.

Heureusement que les téléphones portables existent aujourd'hui car il est devenu impossible de communiquer ses émotions de cette manière.



Aix-en-Provence, samedi 21 mars 2009

Miroir de 11,5cm x 16,5cm



Reflet à 1m de distance : 12cm x 17 cm



Reflet à 8m de distance : 21cm x 24,5cm, contours très flous


A 50m de distance le reflet est devenu un cercle flou de 57cm de diamètre ; à 100 m il ne subsisterait qu'un pâle halo.


Retournons-nous



Un énorme soleil jaillit du petit miroir et ses rayons s'échappent dans toutes les directions en irisations que l'on peut voir à l'oeil nu autour de tous les reflets, par exemple sur les voitures.



D'un angle un peu décalé,
à 50m, le miroir de 11,5cm x 16,5 cm sur une chaise de jardin.

Au loin un amandier rose en fleurs et deux aviocordes.



Les aviocirrus sont la principale cause de cette déviation des rayons solaires.
Les nouvelles lignes du mp2 de Marignane entreront en service à la fin du mois.

Les matinées et soirées de l'été seront excessivement fraîches et sombres, les milieux de journée trop chauds et pâles.

Beaucoup d'insectes et de plantes périront ou souffriront.

Le moral des gens et beaucoup d'économies seront mises à mal par cet étrange soleil.



Il va bien falloir trouver le courage d'indemniser l'aviation civile, fret et passagers, pour sauver la biodiversité et toutes les autres économies.


 
En attendant, les enfants un peu plus grands pourront s'initier au tracé de rosaces.

APRES AVOIR TRAVERSE LES AVIOCIRRUS, LES RAYONS DU SOLEIL NE PARVIENNENT PLUS AU SOL EN LIGNES PARALLELES, NOTRE TERRE EST DEVENUE AVIONIE

Partager cet article

Repost0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 21:37

Dimanche 15 mars 2009, cimetière d’abeilles dans le haut Val d’Arly en Savoie

19 cadavres d’abeilles sur cette photo ; 1 seule abeille ramenait du pollen

Que s’est-il passé ?


   

D’ordinaire il est très rare de trouver des abeilles mortes dans une ruche ou à proximité, car les abeilles soucieuses de la bonne santé de la colonie emmènent les cadavres à plusieurs dizaines de mètres de chez elles.




Mi-mars, milieu de journée, le soleil tape fort sur les chalets, les plaques de neige et les ruches.




Les reflets du soleil et la réverbération peuvent d’un seul coup devenir énormes.





Les abeilles éblouies, abasourdies, virevoltent comme des mouches et tentent un retour en catastrophe au rucher. La plupart d’entre elles n’ont pas eu le temps d’aller butiner.




Le dernier névé est un piège mortel à traverser.

Les abeilles éblouies perdent de l’altitude, volent en crabe ou même sur le dos.

S’il y a contact avec le froid de la neige c’est l’horreur : instantanément la griffe ou l’aile se colle  au névé. En se débattant la pauvre abeille creusera sa tombe ou mourra d’épuisement.



Peut-on sauver cette malheureuse travailleuse qui tourne désespérément autour de sa patte avant droite prise dans la glace?


La ruche n’est plus qu’à deux battements d’ailes.


Le soleil dans les yeux de l’abeille n’a pas son aspect naturel. Elle s’envola d’un trait pour rattraper le retard et finit sans vie dans les feuilles mortes, au-delà du rucher, engourdie par le froid déjà descendu du ciel alors que le soleil y était encore haut.



 

Pendant ce temps, en Provence les amandiers sont en fleurs depuis une quinzaine de jours.

 

Ciel apparemment bleu, beaucoup de fleurs mais beaucoup moins d’insectes pollinisateurs que l’année passée.



Cette butineuse provençale, déboussolée par cette lumière grise, impensable pour le sud de la France, ne retrouvera pas sa ruche malgré cette pause intempestive.




Pour en savoir plus voir Boris Johnson, nouveau maire de Londres, ébloui, trébuche comme une abeille ou une mouche. et les autres articles de la catégories disparition des abeilles

Partager cet article

Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:54

Mercredi 11 mars 2009, alors que, après avoir lu "Le Dauphine" du jour,  je prévenais les gars d'EDF qui venaient de perdre un des leurs dans une avalanche et tentais de joindre les apiculteurs qui s'étaient dernièrement réunis pour exprimer leurs angoisses devant la disparition volontairement inexpliquée des abeilles, une nouvelle avalanche avait lieu à Valmeinier emportant à jamais des montagnards jeunes et un moins jeune dont je suis de la même fibre.

Vendredi 13 mars 2009 la vie a repris son cours et j'ai plus envie de dire que de parler.


Val d'arly 9h, ce matin, Météofrance a annoncé une splendide journée en montagne.

Mais très vite le soleil pique et rend brillantes même les surfaces satinées ou mates.


Les journaux qui pendant des mois avaient mis en avant le soleil blanc cachent ce nouvel aspect du soleil.



Depuis bientôt deux ans j'alerte et tente d'être entendu des milieux scientifiques, politiques, administratifs, associatifs (Nicolas HULOT, Hubert REEVES, Jean-Marie PELT), et autres milieux médiatiques ou professionnels, autorisés.

"Mais on s'autorise à penser dans les milieux autorisés..." Alors ça !
Le milieu autorisé c'est un truc, vous y êtes pas vous hein ! Vous êtes même pas au bord. Vous y êtes pas du tout. Bon, le milieu autorisé c'est un truc. C'est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s'autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte...".  COLUCHE 1977




Jeudi 12 mars 2009, Monsieur Michel Barnier, Savoyard et ministre de l'agriculture, que j'ai alerté en personne le 3 juillet 2008 lors de la conférence "Nourrir le monde" qu'il avait organisé à Bruxelles, a dû se voir remettre hier le double de ce courriel daté du 5 janvier 2009.

 

 

 

Objet :

dangereux éclairage des sites de cascade de glace et des ubacs

 

 

 

 

FABRY Jacques, avioclimatologue autodidacte

Savoie, Camargue, Provence

 

 

 

Site : www.eauseccours.com

Article : « Ainsi fond, fond, fond, banquise, K2 et Mont-Blanc »

               http://www.eauseccours.com/article-21729412.html

  

A

  

Monsieur Michel BILAUD, Préfet de Haute-Savoie,

Monsieur Rémi THUAU, Préfet de Savoie,

Monsieur Bernard BOURGES, Sous-Préfet de Saint-Jean-de-Maurienne,

Madame Françoise FUGIER, Sous-Préfet d’Albertville,

Monsieur Bernard PESSEY, Maire de Saint-Jean-de-Sixt,

Monsieur Pierre-Marie CHARVOZ, Maire de Saint-Jean-de-Maurienne,

Monsieur Alain Marcais, Adjoint en mairie d’Albertville

 

 

 

Objet : nouveau risque d’accident en montagne, dû au dérèglement climatique provoqué par l’excès de trafic aérien

 

 

Savoyard du Val d’Arly, actuellement pour quelques semaines à Aix-en-Provence, je viens de découvrir en suivant ce lien http://www.ledauphine.com/sixt-fer-a-cheval-la-maurienne-touchee-par-cette-disparition-@/index.jspz?chaine=26&article=86839 le récit du récent accident mortel consécutif à la chute d’un bloc de glace.

 

Depuis deux ans, j’étudie au quotidien ce qui se passe dans la nature depuis que le trafic aérien est devenu excessif. Les nouvelles augmentations du trafic en mars et octobre 2008 vont rendre les conditions de transformation de la neige parfaitement  imprévisibles et donc dangereuses cet hiver, particulièrement dans les gorges profondes et les ubacs, habituellement privés de lumière en janvier. En effet les traces permanentes des avions dévient la lumière solaire qui éclaire alors anormalement ces zones d’ombre. La neige et la glace s’y transforment plus vite que prévu ; des avalanches de neige et des chutes de blocs de glace risquent de surprendre les professionnels de la montagne les plus expérimentés.

 

Je reste à votre disposition pour toute explication plus approfondie sur ce qui nous menace et les démarches que j’ai déjà entreprises auprès des élus nationaux, des responsables de Météo France, Météorage, des glaciologues, des compagnies de guides et même des avionneurs.

 

Respectueusement

 

FABRY Jacques

 

 

PJ : en pièces jointes 2 photos d’un éclairage anormal dans les Gorges de l’Arly. Ces photos datent d’un an déjà. Le phénomène a dû s’amplifier suite aux 2 augmentations du trafic aérien de mars et octobre 2008. Dès que je pourrai reconduire (actuellement blessé de l’épaule droite) je pourrai vous fournir des clichés actualisés.



22 décembre 2007, lumière anormale sous un paravalanche au fond des Gorges de l'Arly




9 janvier 2008, route très visible au plus profond des Gorges de l'Arly, d'où vient le soleil?


 

A l'heure où j'écris ces lignes, Monsieur Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, (mis au courant par courrier postal depuis début août 2007), actuellement en déplacement en Haute-Savoie, entre, je l'espère, en possession du papier rédigé à son intention à Annecy le mardi 10 mars 2009.





13 mars 2009, 10h50 les avions sillonnent le ciel en tous sens
Malgré l'anticyclone un cordon avionneux très épais (en blanc horizontal barrant l'arrière plan) s'est formé sous le couloir aérien le plus fréquenté.


Je vais aller faire un tour à Chamonix.

Partager cet article

Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:57

Ce matin, dans le quotidien « La Provence AIX-PAYS D'AIX lundi 9 mars 2009 », aucune photo de soleil dans aucune des pages du numéro, pages sports comprises".

 

Hasard, géniale intuition de la sensibilité des photographes ou volonté de cacher la réalité pour mieux régner?, j'aimerais savoir.

 

Dans le même temps, sur le site du mp2 de Marignane on affiche un bel optimisme "Crise ou pas crise, les développements de mp² se poursuivent avec l'ouverture de nouvelles lignes et une insolente progression attendue "1,5 million de passagers low-cost en 2009, en progression de près de 50% par rapport à 2008 !".

 

Depuis mon premier courrier adressé à La Provence le 26 juillet 2007 et repris sur mon blog dans cet  article, ( Nouvelles lignes aériennes à partir du mp2 de Marseille Marignane ) l’aspect du soleil de Provence s’est beaucoup altéré, l’agriculture, le tourisme et toutes les activités locales sont gravement menacés. Madame Laurence Parisot, présidente du MEDEF, et Madame Christine Lagarde, ministre de l’économie sont au courant de la situation.

 

 

Un commentaire vient d'être posté par Chaoahn sur l'article Quelques images du dérèglement climatique, sur votre blog eauseccours


Tiens encore une autre personne m'a dit dernièrement : "Il paraît que Marseille, ce n'est plus ce que c'était au niveau du beau temps."

Cette personne est une dame de 86 ans qui habite à Calais et n'a pas mis les pieds à Marseille récemment ! Cette année, c'est la 3ème personne qui me parle spontanément de ce problème de temps à Marseille en moins de 8 mois. En tant que citoyenne lambda, j'ai donc maintenant intégré que "Marseille" = pas forcément beau temps, et ce n'est donc pas là que j'irai si je cherche du soleil. Alors qu'avant c'est la 1ère idée qu'on associait à cette ville, le beau temps !

L'information circule ! Il vaut mieux en parler et prendre le problème à bras le corps. Se taire n'arrangera rien. Il y a un risque que le tourisme s'écroule brutalement, et après on nous dira "C'est la criiiiiise... Ya plus de touristes, que faire ?" au lieu d'ouvrir les yeux et de prendre les bonnes décisions une fois pour toutes !

En plus, une fois que les gens ont une image dans la tête, difficile de les faire changer ! Pour l'instant la région de Provence et la montagne semble encore "surfer" sur leur image passée, pour combien de temps ?

Et si le problème est réglé, est-ce que les touristes reviendraient si le ciel laiteux aura duré des années ?

Il vaudrait mieux s'en occuper, tout de suite !

 



Lundi 9 mars 2009, 08h02, sans excès d'avions la journée serait magnifique.
Pourtant on a peine à croire que le passage à l'heure d'été est pour dans trois semaines. L'assombrissement global a gagné du terrain. 
Assombrissement global, quand passer à l'heure d'hiver?   
Bruxelles a décidé l’éclairage de jour obligatoire en 2011  



Lundi 9 mars 2009, Provence, amandier en fleurs.
Plus l'arbre est stressé ou se sent en danger plus il fait de fleurs pour augmenter les chances de survie de l'espèce. Les plantes les plus héliophiles et les yeux des abeilles souffrent de cet aspect du soleil. Très très peu d'abeilles domestiques ou sauvages, en tous cas beaucoup moins que l'année dernière parviennent à atteindre cet arbre et retrouver le chemin du retour.
disparition des abeilles



Lundi 9 mars 2009, Provence, un soleil presque sans couleurs subsiste au centre d'un immense halo gigantesque et irisé.
Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique


Normalement, il est extrêmement dangereux de regarder le soleil en face, mais dans un ciel avionneux, quand le soleil n'est pas trop haut au-dessus de l'horizon, si l'on regarde brièvement le soleil en clignant très fortement les yeux, les irisations apparaissent entre les cils aux couleurs des hydrocarbures plus qu'à celles de l'arc-en-ciel.

Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 19:53

Quelques mots pour nommer ce nouveau climat dans lequel nous baignons de plus en plus ici, et là, et là-bas aussi.

 

Avionneux : adj. Provoqué par un trafic aérien trop intense. Ex : Ciel avionneux, ciel à l'aspect laiteux dû à un immense voile d'aviocirrus ; orage avionneux, orage éclatant à partir d'une aviocorde.


Aviocirrus
 : n. m. Cirrus de culture, formé naturellement dans la haute atmosphère suite à l'apport pour tout ou partie de d'humidité et des résidus générés par le trafic aérien. Les aviocirrus peuvent se réunir en un immense voile altérant la qualité et la quantité de la lumière solaire reçue au sol (mers, glaces ou terres).

 

Aviocorde ou cordon avionneux : n. f. Cumulus de culture, se formant par agglomération,au-dessous des couloirs  aériens trop fréquentés, de l'excès d'humidité créée à la sortie des réacteurs des avions. Les aviocordes s'étendent de quelques centaines de mètres de large ou moins  pour des dizaines de kilomètres de long ou plus.  Elles peuvent se poser au sol ou accrocher des montagnes, formant des brouillards très denses et peu mouillants. De plus en plus fréquemment les aviocordes évoluent en aviocumulonimbus provoquant des orages dévastateurs avec forte grêle et nombreux foudroiements par éclairs parallèles et apparemment simultanés.

 


Sillage des avions
 : COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS

 

 

Avionie : n.f. Région au climat généré par un trafic aérien trop important pour ce lieu, et caractérisé par une modification de la circulation habituelle de l'eau et de la lumière entraînant par voie de conséquences un bouleversement de la géographie et de toutes les formes de vies habituelles : végétales, animales et humaines

Bienvenue en Avionie, la néoplanète où nous nous contraignons à vivre


Avioclimatologie : n.f. Partie de la climatologie s'intéressant aux microclimats et aux climats locaux des régions de très fort trafic aérien ainsi qu'à l'influence du trafic aérien sur le climat planétaire.

 

Avioclimatologue : n.m. ou n.f. Connaisseur, spécialiste de l'avioclimatologie


Partager cet article

Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 21:30

Voici quelques photos des nuages de culture provoqués par le trafic aérien après son augmentation d’octobre 2008 et avant celle prévue fin mars 2009, notamment avec l’ouverture de nouvelles lignes au MP2 de Marseille Marignane.

 

CORDONS AVIONNEUX EN CAMARGUE

29 octobre 2009, 16h04 double cordon avionneux


3 novembre 2008, 10h05


3 novembre 2008, 10h11

 

Giboulées de culture et orages de grêle avionneux sont dus à ces monstres.

Météofrance et le GIEC sont en possession de ces photos.

 

 


EXEMPLE DE CORDON AVIONNEUX EN MONTAGNE



20 janvier 2009 12h49, cordon avionneux au pied du Revard


Le Mont-Revard au-dessus d’Aix-les-Bains est le terrain de jeu d’une des stations pionnières des sports d’hiver. Elle fête cette année son centenaire, tout en se plaignant de la trop grande fréquence de brouillard, sans accepter pour autant qu’ils sont dus justement à ces cordons avionneux qui souvent chapeautent les montagnes survolées par les couloirs aériens.

Le Revard est devenu « Le Grand Revard » et même « Le Petit Canada ». L’aéroport du Bourget près du lac a connu un essor phénoménal ces dernières années aidé en cela par le conseil général de la Savoie. L’atmosphère est saturée  par le passage de ces avions qu’ils s’arrêtent ou non en Savoie. Outre la présence pratiquement quotidienne des cordons avionneux, les aviocirrus engendrent un ciel d’aspect laiteux rendant désagréables les repas en terrasses et les repas tirés du sac.

 

Ces cordons avionneux ont provoqués des brouillards indésirables durant les mondiaux de Val d’Isère, information occultée par les organisateurs.

 

 

LE CIEL DE LA ST-VALENTIN POUR NICOLAS ET CARLA



Samedi 14 février 2009, atterrissage de Nicolas Sarkozy sur l’aéroport du Bourget du lac

Présence de 2 cordons avionneux superposés.







Val d'Isère, le Président de la République assiste à l'épreuve de slalom féminin du championnat du monde de ski
Les cordons avionneux altèrent ou masquent le généreux soleil.

 

Dimanche 15 février 2009
Depuis hier au soir Nicolas a rejoint Carla en se posant sur l'altiport de Megève.


Le ciel des vacances à Megève du couple présidentiel est pollué par les chemtrails,

… et est rendu semblable à du verre dépoli par le trop de trafic aérien

 

Madame Grosset Janin, mairesse de Megève,  a sans doute jugé préférable de ne pas en informer Mr et Mme Sarkozy.

 

 


LE CIEL DE PROVENCE N’EST PAS EPARGNE

 

Monsieur Lardic de la mairie de Marseille et monsieur Robin directeur de ATMO PACA peinent à croire ce qui arrive sur leur ville et dans toute la région PACA. Mieux vaut se taire que d’informer les touristes qui respireront cet atmosphère dès les premiers faux beaux jours. Et rien n’est dit non plus à la population locale.

 



Marseille 13 janvier 2009, devant la gare Saint-Charles



Aix-en-Provence 25 janvier 2009

 

Avec un peu d’attention, ces irisations hydrocarburées sont désormais visibles même à l’œil nu.

Les yeux et le nez coulent de plus en plus fréquemment.

 

 

 

27 FEVRIER 2009 LES MEMES WEBCAMS QUE DANS LES ARTICLES Les webcams des stations de ski reflètent le dérèglement climatique 
et « Quand la lumière ne fut plus » ou une webcam pour suivre Galilée ou chemtrails au sol, un grand bol d'hydrocarbures visible par webcam


Col des Saisies

Ciel laiteux, rayon humide démesuré, lumière terne, soleil décoloré au centre du reflet démesuré présent sur la voiture de gendarmerie en stationnement au premier plan.



Talloires, le joyau turquoise du lac d’Annecy

Lumière éclipsée et résidus des chemtrails ont envahi la baie.

 

 

IMAGE DU JOUR , SAMEDI 28 FEVRIER 2009


Dimanche 28 février, Aix-en-Provence, 8h28

 

Le cordon avionneux de la Sainte-Victoire repose encore en partie sur elle. Une fine brume de culture recouvre la ville. La lumière du sud est terne.

Nouveauté, le soleil apparaît double : un grand disque blanc et par derrière en haut à droite un autre disque blanc plus petit (le rose tout petit encore plus à l’arrière est un artéfact)

 

 

TOUT EST PRET POUR LA PROCHAINE AUGMENTATION DU TRAFIC AERIEN, PREVUE POUR FIN MARS

 

Un enfant qui rajoute encore du sucre dans la boisson déjà saturée de son bol se fait  réprimander.

 

Partager cet article

Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:55

Les offices du tourisme des villes de Provence vantent encore et toujours les charmes de leur soleil et de la pureté de leur ciel bleu. Pourtant depuis l’été 2007 tout a changé. Le ciel n’est plus jamais franchement bleu et les ombres sont floues.

Les zones d’ombre et de lumière bien délimitées régissent la vie des adrets et des ubacs en montagne. Une colline, un rond-point, une taupinière, le tronc d’un arbre ont normalement eux aussi un côté au soleil et un côté à l’ombre avec pour chacun d’eux une biodiversité spécialisée. Les terrasses des cafés, les vitrines des magasins dépendent également de leur exposition au soleil.

Depuis qu’un voile permanent d’aviocirrus (cirrus provoqués par le trafic aérien) plus ou moins important occupe en permanence le ciel de Provence la lumière arrive de manière de plus en plus diffuse au sol, la différence entre les adrets et les ubacs s’estompe. Les adrets reçoivent une quantité de lumière moindre alors que les ubacs en reçoivent de manière excédentaire.

Opportunistes, les mousses s’installent partout. Sols, murs, toitures des villes verdissent.













De cette lumière, à la fois trop forte et trop faible, se dégage une étrange ambiance. Certains jours on pourrait croire vivre un moment d’éclipse partielle du soleil.



Outre le fait de diffuser la lumière, le trafic aérien excessif augmente l’humidité relative de l’air, ce qui rend visibles les rayons du soleil.




L’air que nous respirons s’épaissit et se charge d’hydrocarbures.






Dans la nature plantes et animaux spécialisés dans les adrets et les ubacs sont gênés voire menacés dans leur existence. Dans le même temps, élus locaux, agriculteurs et associations écologistes s’évertuent à faire classer le site de la Sainte-Victoire au patrimoine mondial de l’Unesco et luttent contre un projet d’implantation de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) qui ruinerait cet environnement et leurs efforts.



En plus de ce combat particulier tout à fait justifié, une prise de conscience beaucoup plus générale est nécessaire pour accepter que la lumière du soleil de cet environnement n’est pas inaltérable et qu’elle est déjà perturbée.



Les maires de Trets, Gardanne, Meyreuil, Venelle, Aix-en-Provence, Marseille, et aussi Michel Sappin, Préfet de la Région PACA et quelques députés et sénateurs, sont au courant de l’existence de ces cordons avionneux et aviocirrus qui défigurent leurs paysages et menacent la vie, les biens et les économies de la région.


Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 08:43

Jeudi 5 février 2009, en Provence près de Trets, bourgade  pittoresque  entre Sainte-Victoire et Monts Auréliens.

-        Regarde, papi, y a Volt dans les nuages !!! 

-        Ya Volt ! Qu’est-ce que tu me dis là ?

-        Mais oui, tu sais Volt, le chien en 3D du film. Regarde le nuage là-bas, on dirait Volt qui vole. Il a des pouvoirs magiques, il s’est transformé en ver volant, mais je reconnais bien sa tête.

-        Tu crois çà ?

-        Et dessous on dirait le hamster Rhino qui nage. On voit bien ses moustaches et ses petites oreilles.

-        Ah ! Et il leur arrive quoi dans le film ?

-        D’habitude Volt est à la télé, mais dans le film, c’est la vraie vie, c'est à New-York.


XXIème siècle, tout a changé dans le mental de ces jeunes nés après l’an 2000. Ils découvrent le monde avec leur intellect au travers le plat des livres ou des écrans, dans un environnement fabriqué de toute pièce par l’homme. La 3D n’est qu’une illusion, un artifice supplémentaire. La réalité de la nature ne peut s’appréhender que par une immersion en elle et la palpitation de tous les sens.

Le plus curieux c’est que la forme des nuages, leur consistance semble avoir changé aussi.




Volts dans les nuages au-dessus de Trets, ce n’est pas du cinéma.

 

Dans ce petit coin de nature, les orages sont de plus en plus fréquents, des centaines de milliers de volts se déchargent en foudre de plus en plus fréquente et dangereuse pour les vignobles et les vies humaines.

 

En mars 2007, Robin un jeune Vitrollais de 15 ans, en sortie VTT lors d’une classe nature au-dessus de Trets est foudroyé avec deux de ses camarades. Il restera dans le coma jusqu’à la mi-décembre 2008. La vie de sa famille est complètement bouleversée. Les parents de Robin luttent toujours pour le ramener à une vie autonome.

 

Début Juin 2008, orages à répétition sur Trets et de gros dégâts sur les matériels électriques, d’informatique et de téléphonies.

 

 

 

Pour le moment la population s’étonne encore de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité de ces orages.

 

Lorsqu’au lieu de regarder à la télévision les prévisions météo issues des calculs des ordinateurs, la population se décide à mettre le nez à la fenêtre et regarder les nuages elle verra cela :

Ciel avionneux au-dessus de Trets

En altitude aviocirrus, plus bas cordons avionneux. Soleil à l’apparence d’une grosse tache blanche informe, reflet démesuré sur la camionnette avec en son centre un soleil de taille normale mais complètement décoloré. Dans l’atmosphère, en lumière solaire ou lunaire, les irisations des hydrocarbures rejetés par le trafic aérien.



Vendredi 6 février 2009, 9h17

Tôt le matin, tôt dans l'année, déjà le tonnerre gronde au sein d’un cordon avionneux tout raide, traversant la vallée de part en part. De fortes averses ajoutent à l’humidité persistante amenée par les avions en surnombre.

L’été, s’annonce difficile pour Trets, la Provence et tout pays devenu Avionie.







18h30, ce même jour, un avion doit atterrir d’urgence à Clermont-Ferrand suite à un accident de dépressurisation causé par la foudre.

 

Habituellement la foudre sévit plutôt en mai à la fonte des neiges et en août à la fin des chaleurs de l’été.

Volt et Rhino, formes étranges dans les nuages de 2009, sont en fait la persistance de traînées d'avions, mélange d'eau, de glace, d'hydrocarbures, de suies, de gaz.
COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens