Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 07:35

Les ministres s’en vont, les écrits restent au fond des tiroirs.

 

Monsieur Dominique Bussereau, actuellement  Secrétaire d’Etat chargé des Transports, a annoncé sa décision de profiter du tout proche remaniement ministériel pour rendre son portefeuille et quitter le gouvernement qu’il a loyalement servi parce qu’il pense « qu'au bout de huit ans et demi, il faut se re-ioder, prendre un peu d'air, se régénérer ».

 

Prendra-t-il le temps, avant de partir, de regarder au fond de ses tiroirs ?

 

Bussereau lettre Merli

24 novembre 2009  Mr Dominique Bussereau,  Secrétaire d’Etat chargé des Transports, indique à Mr Jean-Claude Gaudin, Vice-Président du Sénat, Sénateur des Bouches du Rhône, Maire de Marseille que je serai reçu, en tant qu’avioclimatologue, par  Mme Michèle Merli, Déléguée Interministérielle à la Circulation et à la Sécurité Routière afin de pouvoir lui faire part de mes  « préoccupations liées au dérèglement climatique et aux dangers occasionnés par cette situation » :

21 mars 2009  Expérience pour mettre en évidence que les rayons du soleil ne sont plus parallèles http://www.eauseccours.com/article-29311802.html 

25 octobre 2009 Le soleil d’Avionie provoque des éblouissements aussi surprenants que dangereux, il serait opportun d’en prévenir tout le monde  http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

 

Bussereau PV STOP

12 mars 2009, 16h30    Tel est pris qui pourtant savait…

 90 € d’amende, 4 points de moins sur le permis et heureusement pas d’accident

Pendant qu’un des deux gendarmes rédige la contravention,  j’explique à son collègue qu’il m’était impossible de voir le panneau STOP car aveuglé par des reflets du soleil démesurés qui s’échappaient des  très petits rétroviseurs de la Panda et emplissaient tout l’habitacle.

Le gendarme debout à côté de moi a bien voulu regarder cet étrange reflet dont j’ai pris devant lui une mauvaise photo avec un téléphone portable très peu performant. Les rajouts  sur le montage photo sont des images de reflets démesurés et irisés du soleil dans les rétroviseurs d’un scooter.

Aucun des deux n’a estimé que je cherchais une diversion ou tentais de me moquer d’eux. J’ai demandé que mes remarques remontent pour tenter d’attirer l’attention sur ces reflets accidentogènes. Seul un silence embarrassé pour réponse.

 

Bussereau Gauvin La Défense

2 mars 2010, 15h30, Tour Pascal B La Défense Paris

Rencontre avec Mr Gauvin des services de Mme Merli, suite au courrier du 24/11/2009 de Mr Bussereau

Rencontre bon enfant ; j’ai pu parler aviocirrus, aviocordes, rayons divergents, irisations anormales, ombres de plus en plus floues en s’éloignant de la base, ombres bleues, dangerosité et nécessité de la signaler.

 

En guise de conclusion, 3 questions écrites, posées à Mr Gauvin et qui devraient être en train de remonter jusqu’à Mr Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat aux transports via Mme Merli.

Questions pour lesquelles je n’ai pas obtenu de réponses à ce jour.

1-       Est-il possible de demander aux enquêteurs de s’intéresser aux conditions de luminosité, de nébulosité et de vents lors des accidents aux causes inexpliquées, ou quand  rescapés ou témoins évoquent un manque de vision ou des conditions météo surprenantes pour le lieu et le moment de l’accident ?

2-       Une campagne de prévention est-elle envisageable pour tenter d’éviter des vies ravagées par des décès, des infirmités ou des jugements suite aux nouveaux phénomènes d’aveuglements, à l’altération de la perception du relief et aux dangers des intempéries liées aux nuages de culture?

3-       Pouvez-vous, directement ou indirectement m’obtenir un RDV officiel avec les services de Météofrance ?

 

 Bussereau pare-soleil

Le pare-soleil n’est plus une protection suffisante…

 

Bussereau reflets masquants

… face à des reflets démesurés prenant appui sur un air de plus en plus humide et chargé de particules …

A noter que la nuit les phares, dans cet air épais, éclairent à la fois moins bien et plus largement qu’attendu. Et qu’il est interdit d’allumer le plafonnier en permanence pour tenter d’éviter l’éblouissement.



Bussereau salon auto

Volontaire ou intuitif ? L’affiche du salon de l’auto 2010 habitue notre œil à des irisations qui ne devraient pas être.

 

 

13/08/2010, 14h50 « Le chauffeur du camion a dit avoir été ébloui par le soleil et n'aurait donc pas vu la vieille dame, détails que les enquêteurs cherchent à vérifier. Pour ça, ils ont besoin d'en savoir plus sur les circonstances de l'accident. » http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/26/894459-Accident-mortel-appel-a-temoins.html

 

27/08/2010, 07h30 « La conductrice de la voiture, une femme, n'aurait pas vu le cycliste en raison d'un éblouissement passager dû à la réverbération du soleil sur son pare-brise »

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Autour_de_Maubeuge/Maubeuge_et_sa_region/2010/08/27/article_un-cycliste-finesien-grievement-blesse-m.shtml

 

08/08/2001 « Aux gendarmes, l'homme a expliqué ne pas avoir vu la dame traverser : il était ébloui par le soleil. Les constatations sur place rendent plausible le propos. Placé en garde à vue puis libéré dans la journée, il devra prochainement répondre de cette mort accidentelle devant le tribunal. » cf. photo illustrant l’article du journal

http://www.sudouest.fr/2010/08/09/une-septuagenaire-tuee-le-soleil-en-cause-157015-3770.php

 

20/04/2010 fin après-midi « Obsédé par ce qui s'est produit , le Hongrois, 45 ans, conducteur à l'international depuis vingt ans, explique qu'il n'a pas vu le camion devant lui, ni ses feux de détresse, parce qu'il était ébloui par le soleil. Pas de face, une possibilité réfutée par l'enquête, mais, affirme-t-il, par le biais de son rétroviseur. »

« Le procureur n'adhère pas à la thèse de l'éblouissement par le soleil et reproche au prévenu d'avoir roulé trop vite. Il requiert un an de prison ferme et une interdiction pour le Hongrois de fréquenter le territoire national. Estimant l'accident dû « à un élément imprévisible et insurmontable », la défense demande purement et simplement la relaxe. Le tribunal prononce finalement une peine de six mois de prison avec sursis. »

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2010/09/12/article_accident-mortel-sur-l-a-16-en-avril-de-l.shtml

 

ou encore

 

Un préfet grille un feu rouge

02/08/2010 « J'avais le soleil dans les yeux. Il est possible que le feu ait été au rouge mais je ne m'en suis pas rendu compte. Ce n'était pas volontaire, j'étais persuadé qu'il était au vert quand je suis passé », a déclaré mercredi le préfet de Maine-et-Loire http://www.lepoint.fr/insolite/a-velo-le-prefet-du-maine-et-loire-passe-au-feu-rouge-clavicule-cassee-04-08-2010-1221923_48.php

 

Passage à niveau train

25/03/2010 l'automobiliste, qui circulait sur la RD 540, aurait été « ébloui par le soleil rasant et n'aurait pas vu les barrières baissées sur le passage à niveau, indiquait Franck, l'un des témoins.

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Un-train-percute-une-voiture-au-passage-a-niveau

 

Crash aérien

21/08/2010 « En effet, samedi il y avait un très beau soleil. Et comme l'avion se trouvait face au soleil, le pilote et son instructeur n'ont pas pu voir les câbles électriques »

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/crash-ils-nont-pas-vu-les-lignes-electriques

 

 

Que ce soient victimes, auteurs, enquêteurs, avocats, juges, témoins, voisins, il est très délicat de parler à chaud comme à froid avec les personnes impliquées dans ces accidents qui laissent plus que d’autres un goût amer d’injustice. Seule une campagne d’explications et prévention à l’échelon national pourrait éclaircir cette situation. Faudra-t-il attendre un très spectaculaire et meurtrier accident pour commencer à en parler ouvertement ? Peut-être faudrait-il prévoir quelques lignes à ce sujet dans la rédaction des prochaines éditions du code de la route ou à l’occasion du futur permis européen envisagé  pour 2013 ?

 

Ou mieux encore, supprimer la cause en diminuant le trafic aérien jusqu’à ce que les rayons du soleil redeviennent  suffisamment  parallèles pour que les reflets reprennent un aspect normal et qu’on puisse s’en protéger d’un simple pare-soleil ou de l’ombre d’une main.

 


 

Les tiroirs de Mr François Fillon, Premier ministre en fonction peut-être sur le départ, contiennent aussi des alertes à propos des nouveaux dangers qui guettent les conducteurs en raison des changements dans l’atmosphère amenés par l’excès de trafic aérien.

De :           "CABINET-PM Courrier"

A :             jacques fabry

Date :        17/08/09 à 15h14

Objet :       RE : [Autres] demande de RDV pour alerte incendies et grêle - AFT R080806.01

Monsieur,

Vous avez bien voulu faire part au Premier Ministre de votre souhait de le rencontrer ;

Votre démarche a retenu l'attention de Monsieur François FILLON. Malheureusement le Chef du Gouvernement n'est pas en mesure de vous recevoir. Il m'a demandé de vous en exprimer ses regrets.

Toutefois, compte tenu de l'objet de votre demande, il m'a chargé de transmettre votre correspondance à Monsieur Brice HORTEFEUX, Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Pour le Premier Ministre

Franck ROBINE
Préfet,
Chef de Cabinet

Extrait du message initial : « … Mes observations m'ont également fait comprendre une nouvelle cause d'accident par manque d'appréciation du relief et éblouissements soudains, ce qui entraîne un accroissement des faux-pas, avec dévissage en montagne, des collisions routières et aériennes et des sorties de route inopinées…. »

Réf : DDSG/SDGR/BRIRVC/FL N°328  Affaire suivie par Mme Frédérique LALLOUETTE, Ministère de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, Direction de la Sécurité Civile, Sous-direction de la Gestion des Risques

 

 

 

  

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 05:13

Du 22 au 24 septembre 2010, sous la présidence de :

 

ROUX Albert-Louis, Académie de l’eau

RAYNAUD Dominique, CNRS – LGGE – Membre du GIEC

DANTIN Michel, Comité de bassin Rhône-Méditerranée

 

se tiennent à Megève en Haute-Savoie  Les états généraux de l’eau en montagne, 3ème congrès des hauts bassins versants  

 

« Pour que les communautés montagnardes fassent remonter leurs préoccupations mais aussi leurs propositions afin de tenter de répondre à l’un des enjeux majeurs du XXIème siècle : la gestion de l’eau.

Pour rappeler certaines valeurs qui sont essentielles aux yeux des montagnards comme la solidarité entre les populations vivant en altitude et celles vivant en ville.

Pour rappeler que la montagne, gardienne de ressources d’espaces, d’eau, de produits agro pastoraux et forestiers, entend rester vivante dans un contexte actuellement marqué par de grandes mutations. Ces territoire veulent participer activement à la gestion durable mais aussi au partage de ces richesses.

 

Alp-Water-Scarce est un projet européen financé par le programme de coopération transnationale Espace Alpin. Le projet rassemble 17 partenaires situés en Autriche, France, Italie, Slovénie et Suisse.

L’enjeu principal d’Alp-Water-Scarce est de mettre en place des stratégies de gestion de l’eau et de créer des Systèmes d’Alerte Précoce locaux contre les pénuries dans les Alpes. La démarche s’appuie fortement et activement sur un forum interactif des acteurs qui rassemble des personnes et institutions de différentes régions des Alpes. Le Système d’Alerte Précoce est établi par recoupement de mesures de terrain avec un ensemble de données quantitatives et qualitatives concernant l’usage de l’eau dans 28 régions pilotes. Les objectifs sont d’améliorer les stratégies de gestion de l’eau, à court terme (échelle annuelle) et à long terme (par élaboration de scenarii futurs), en s’appuyant sur des modélisations du changement climatique et des projections concernant l’impact des activités humaines.

 

Tous les grands fleuves européens et leurs principaux affluents prennent leur source en montagne qui joue de ce fait un rôle stratégique dans la gestion de l’eau. Il est indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile.

 

Cette séance d’ouverture sera consacrée au cadrage et à la définition des enjeux pour de nouvelles orientations politiques sur l’eau en montagne, face au changement climatique. » extrait de la plaquette officielle de la Société d’Economie Alpestre de la Haute-Savoie www.eauenmontagne.org

 

Pour agrémenter le travail une soirée de gala le jeudi soir.

 

Les « conclusions générales et avancées communes » sont espérées en présence de

Chantal JOUANNO, Secrétaire d’Etat en charge de l’Ecologie

Michel DANTIN, Député européen

Jean-Jack QUEYRANNE, Président du Conseil régional Rhône Alpes

 

Les Russes seront présents dans le cadre www.france-russie2010.com

 

Yves PACCALET, écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste,  et Claude LORIUS, glaciologue animeront le débat  à la suite de la projection publique du film « Mais où vont les neiges d’antan ? ».

 

Cycle eau Megeve mairie

Megève, la mairie qui affiche son soutien à la candidature d’Annecy pour les JO de l’hiver 2018

Les cavales sont attelées désormais toute l’année à des traîneaux à roues ; les patins de luges ne sont plus utilisés l’hiver

 

Cycle eau Megeve eglise

Megève, son église millénaire avec clocher à bulbe, orgues et carillon. 

 

Cycle eau Megeve monstre square baronne

Megève, avec un gentil monstre éphémère, l’empreinte de la baronne de Rothchild. un soleil ressemblant à une carte de France et un livre qui brille comme un trésor

Megève tire son nom de sa position au milieu des eaux, au milieu des torrents de montagne traversés d’émouvants ponts de pierre. L’eau coule encore aux fontaines et bassins.

J’ai eu la chance de connaître quelques-unes des riches personnalités humanistes et visionnaires qui ont aimé et lancé Megève.

 

 

Quelque chose ne tourne pas rond dans le cycle de l’eau, oui, mais quoi ?

 

Le cycle de l’eau est la base de toute la vie terrestre. On peut le schématiser, l’illustrer ou l’utiliser à l’infini et entrer dans le cycle par la porte que l’on veut, porte car  un cycle n’a pas de bout.

 

Exemple  « Du flocon à la vague » http://www.dufloconalavague.org/ qui a amené Luc Alphand à Chamonix et Annecy la semaine dernière, les 15 et 16 septembre 2010.

 

Ce vocabulaire correspond bien à Megève qui a longtemps joui à la fois d’un enneigement et d’un ensoleillement exceptionnel  grâce à la froide présence des très hauts sommets du massif du  Mont-Blanc. Une partie de l’eau de Megève atteindra la Camargue mais  nul ne peut dire d’où arrive exactement  le flocon. Son circuit a pu être très court ou très long, en distance comme en durée.

 

Schéma sans queue ni tête des cycles de l’eau :

Dans la nature

Dans un organisme vivant

Voyage aérien

Descente sur terre

Voyage terrestre

Montée aux cieux

Circulation à l’extérieur du corps

Absorption par le corps

Circulation dans le corps

Rejet à l’extérieur du corps

 

 

L’homme au fur et à mesure de ses inventions et de l’accroissement de sa population a modifié de plus en plus intensément la circulation terrestre de l’eau.

Et pour tenter de solutionner les problèmes qu’il perçoit sous le vocable anonyme « le changement climatique » il est jugé "indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile. » et donc de s’ingénier à modifier au mieux de ses intérêts la circulation terrestre de l’eau."

 

Un congrès dans un paysage aussi réputé que celui de Megève devrait inciter à prendre le temps de retrouver le geste simple et universel de regarder l’aspect du ciel.

 

Cycle eau Megeve cieux avionneux

A droite le Mont-Blanc vu du Haut Val d’Arly savoyard, Megève invisible entre les montagnes du plan central.

 

Naturellement, les montagnes du Val d’Arly se recouvrent de neige en hiver.

Depuis quelques dizaines d’années s’ajoute à cette neige naturelle de la neige provoquée par l’homme, la neige dite  « de culture ».

Un bon skieur ressentira des sensations un peu différentes en la skiant. En annonçant les hauteurs de neige les  stations ne précisent plus l’origine de la neige et encore moins les proportions entre neige naturelle et neige « à canon ».

 

Sur chacune des photos du montage ci-dessus ces nuages raides peuvent être considérés comme des nuages de culture car réalisés par la nature suite à un apport de l’homme, bien qu’involontairement dans ce cas. Ces nuages apparaissent sous les couloirs aériens trop fréquentés. Je les ai nommés aviocordes pour pouvoir en parler plus aisément auprès de tout un chacun aussi bien que des scientifiques, des politiques, des membres du gouvernement ou de la DGAC.

 

Autres exemples d’aviocordes : http://www.eauseccours.com/article-28481860.html

 

Cycle eau Megeve fonte des glaces

Ciel trop pâle, Mont-Blanc et toitures trop largement brillants.

 

L’air n’est plus le même, la lumière non plus, les adrets et les ubacs sont moins nettement marqués. La fonte des glaces est accélérée.

 

http://www.eauseccours.com/article-acceleration-de-la-fonte-des-glaciers-actualites-et-experiences-montrant-l-importance-du-role-de-l-humidite-56367708.html

 

Cycle eau Megeve Planete Avionie

Ces nuages sans cesse plus nombreux ont déjà commencé à entraver la libre circulation aérienne de l’eau, et donc d’avoir des répercussions sur les précipitations et le climat, il est urgent d’en prendre conscience.

 

Photos à l'appui, patiemment récoltées quotidiennement sur Marseille, Annecy, le Mont-blanc,  je peux affirmer qu’il n’y a eu en ces lieux

 

Aucun jour d’authentique beau temps depuis le 1er janvier 2010

et qu’il n’y en aura plus aucun tant que trop d’avions voleront.

 

http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

 

Cycle eau Megeve avenir Megeve

Le ciel de Megève est avionneux et perturbera très vite l’agriculture et le tourisme (Cf. aussi les photos du début de l’article)

 

Cycle eau Megeve avenir Annecy

Le ciel d’Annecy est de plus en plus avionneux et perturbera les JO de 2018 s’ils sont accordés à la Haute-Savoie.

 

Cycle eau Megeve avenir Marseille

« Le futur comme si vous y étiez » http://www.eauseccours.com/article-tourisme-a-marseille-un-nouveau-slogan-pour-une-etonnante-strategie-de-communication-48508234.html 

Le ciel marseillais ressemble un peu plus au ciel parisien à chaque augmentation du trafic aérien.

Les plantes et cultures méditerranéennes n’attendront pas le forum mondial de l’eau tenu en 2012 à Marseille pour souffrir et dépérir.

 

 

« Il est indispensable d’identifier au plus vite les modifications induites par le changement climatique en montagne et d’initier d’ores et déjà les programmes d’actions nécessaires pour s’adapter en amont, comme en aval, en temps utile »

.

Au sol « Les petits ruisseaux font les grosses rivières »

En l’air les petits voyages et les petits transits d’objets superflus font les grosses aviocordes »

 

A chacun de prendre ses responsabilités face à l’excès de trafic aérien perturbateur de l’organisation naturelle des cycles de l’eau

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dérèglement climatique
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 08:26

Samedi 11 septembre 2010, fête départementale de l'UMP des Bouches du Rhône au domaine Méjanes de Paul Ricard en Camargue

 

Pour la plus grande joie du député Renaud Muselier, responsable de la fédération UMP des bouches du Rhône, depuis le mercredi 8 septembre  la météo annonce une  « belle journée » ce samedi 11 septembre 2010 où 1500 élus et militants UMP du département se rassembleront afin de se dynamiser autour du 1er ministre François Fillon et le soutenir dans ses actions.

 

Le jeudi 9 septembre : j’exprime auprès des responsables UMP de tous niveaux le vœu d’

« être présent samedi à Méjanes pour montrer in situ que le temps ne sera pas aussi beau qu'annoncé par la météo publiée dans La Provence aujourd'hui, que les insectes sont aussi rares que les arbres dépérissants nombreux ou que les ombres et la lumière sont différents de ce qu'elles devraient être. »

 

Météo du quotidien La Provence du samedi 11 septembre 2010

« Le matin :  … l’air est un peu frais, mais rapidement, à la faveur d’un soleil généreux, la douceur reprend le dessus et la journée s’annonce bien agréable. L’après-midi : Le ciel est bleu. Les températures maximales sont voisines de 25°C vers le littoral et proches de 28° dans l’intérieur de la Provence… »

 

2010 09 11 Fillon lever du soleil

Samedi 11 septembre 2010, 07h13, depuis le pont de Trinquetaille en Arles, 17°C

Juste avant le lever du soleil, le trafic aérien est bien visible à son altitude de vol aussi bien que la pollution qui se décante en-dessous.

 

2010 09 11 Fillon approche Mejanes

9h00, oliviers de Bohème, tamaris, peupliers, résineux, la route camarguaise qui conduit à Méjanes est bordée d’arbres dépérissants dans un ciel gris bleu pâle

 

2010 09 11 Fillon ombres

10h00 les avions passent et repassent dans le ciel le remplissant d’humidité, de gaz et de particules.

L’impression de beau temps est encore bonne cependant que le soleil apparaît déjà démesuré.

Les ombres sont trop claires, encore bleutées et de plus en plus floues en s’éloignant de leur racine.

Le carrelage de la table du bar réfléchit une lumière épaisse ; le plus banal des objets lisses brille démesurément.

Le quotidien La Provence  titre sur deux pages «  Retraites, sécurité, fiscalité, François Fillon, l’inflexible » et dans le long entretien réalisé par Marjory Chouraqui cette question ponctuée de points de suspension : « L’environnement ne semble plus être une priorité… ».

 

La Croix de Camargue symbolise la foi par  la croix formée des tridents des gardians, la charité par le cœur et l’espérance par l’ancre des marins.

 

L’ombre rousse à gauche sur la photo est l’ombre de platanes prise en Arles, à 7h32, au soleil levant correspondant au ciel de la 1ère photo de cette page.

Voila la réponse d’un peintre sur une autre ombre rousse photographiée près d’Arles au soleil couchant de juin dernier :

« Votre photo me surprend : je ne comprends pas la couleur de cette ombre !

Elle devrait effectivement être bleutée, alors de deux choses l'une :

- 1) soit la peinture du bâtiment sur lequel elle est projetée :

a) absorbe les rayonnements bleus et ne rejette que de l'orange (sa complémentaire) qui neutralise le bleu,

b) il y a à proximité un sol ou un autre mur qui est de couleur orange éclairé par le soleil qui par lumière réfléchie colorée d'orange neutralise le bleu de l'ombre,

c) le soleil était déjà rouge vu l'heure tardive (mais le mur devrait être rosé),

- 2) soit effectivement il s'agit d'un phénomène atmosphérique que je ne connais pas en tant que peintre et là c'est plus inquiétant, l'air lui-même étant teinté comme un filtre soit en altitude, soit dans les couches plus basses ... »

Mon travail passant par l'aquarelle que j'enseigne par ailleurs à mes élèves, je constate que les ombres sont moins marquées qu'il y a une dizaine d'années même quand il fait beau, que les contrastes sont moins marqués également dans les valeurs et que les couleurs paraissent plus délavées qu'avant sur tout et pas seulement sur les murs ou les végétaux .

De plus le ciel est de plus en plus brouillé par des nuages d'altitude hors temps de pluie, ce qui enlève par "filtrage" une grande partie de ce qui faisait le charme de la peinture en Provence : son rapport à la lumière qui exaltait les couleurs. Cézanne, Matisse, Van Gogh et tous les maîtres de la lumière en Provence seraient bien tristes s'ils revenaient !

 

2010 09 11 Fillon arbres en pays

11h00 Paul Ricard 1909-1997 « J’ai travaillé pour la qualité de la vie et le bonheur des hommes. » (plaque apposée dans la petite gare à l’usage des visiteurs)

Un petit tour dans le train sur voie ferrée du domaine  permet de se rendre compte du dépérissement des arbres en pays (expression camarguaise signifiant en plein champ naturel) autant que dans le mas et ses alentours.

2010 09 11 Fillon arbres dans mas

 

 

 

2010 09 11 Fillon course cocarde

12h, le ciel peut encore donner l’impression de beau temps mais pas la lumière au sol

Dans les arènes de Méjanes où ont lieu régulièrement tous les jeux taurins le simbèu, sage taureau muni  d’une cloche aide le vaillant cocardier à regagner le toril après sa prestation face aux raseteurs.

 

Pendant ce temps en Arles 10000 aficionados dont Hervé Schiavetti, maire d’Arles et président de l'Union des villes taurines de France, manifestent l’attachement d’un peuple aux valeurs de la corrida.

 

Pendant ce temps à Nîmes 3000 anti-corridas mobilisés par Claire Starozinski, présidente-fondatrice de l'Alliance Anticorrida défilent avec slogans et images chocs sans se soucier de l’effet de ces images sur les enfants présents à ce moment dans la ville.

15/06/2009 dans les arènes le taureau meurt debout http://www.eauseccours.com/article-32696631.html

 

 2010 09 11 Fillon cheval vieux

Pendant ce temps en pays un tout vieux cheval perclus de rhumatismes vit de son mieux au milieu des arbres dépérissants et de l’herbe tendance fluo. Pas de loups en Camargue, ni de vautours et de plus en plus rarement le couteau du boucher.

Quelques hectares plus loin dans le même parc les autres chevaux de la manade pour la plupart de race Camargue vivent comme lui leur vie semi-sauvage. Ils se retrouveront peut-être pour boire  l’eau de la roubine ou à l’ombre de plus en plus recherchée car le soleil est devenu étrangement brûlant dans ce ciel gris bleu.

 

Les chevaux à l’état sauvage d’une manade déploient des trésors de courage, d’ingéniosité et de patience  pour venir en aide à un jeune agressé, perdu ou en fâcheuse position par suite d’une maladresse ou d’une étourderie.

La manade attend un moment l’adulte en difficulté mais le laisse se débrouiller ou  aux prises avec  l’agresseur si celui-ci est visiblement trop fort, tout en étant prêt à saluer le retour du rescapé si cela se produit.

Le cheval vieux est abandonné à chaque fois qu’il ne peut plus suivre, toléré quand il parvient à revenir s’il essaie encore de le faire.

 

Attendre encore ou euthanasier ? Problème que la vie naturelle n’avait pas prévu.

 

2010 09 11 Fillon famille UMP

13h François Fillon, 1er ministre a rejoint sa famille UMP et se dit  heureux de retrouver les siens  « particulièrement sous le soleil des Bouches du Rhône »

 

suite :

11 septembre 2010, heureux comme François Fillon à la fête de l’UMP 13 sous le soleil de Provence 2/2

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 08:00

 Début : 11 septembre 2010, heureux comme François Fillon à la fête de l’UMP 13 sous le soleil de Provence 1/2

Samedi 11 septembre 2010, fête départementale de l'UMP des Bouches du Rhône au domaine Méjanes de Paul Ricard en Camargue

2010 09 11 Fillon discours Gaudin

Depuis 13h00, les discours s'enchaînent : 

 

Roland Chassain, Maire des Stes-Maries de la Mer, Conseiller Général des Bouches-du-Rhône, Conseiller National de l'UMP 

 

Renaud Muselier, Député de la 5ème circonscription des Bouches-du-Rhône, Secrétaire départemental et Conseiller Politique pour l'UMP

 

Jean-Claude Gaudin, Sénateur Maire de Marseille, président de la fédération UMP des Bouches-du-Rhône, Président du Comité de liaison de la majorité présidentielle

 

François Fillon, 1er ministre de la France

 

 

 

 

 

 

 

 

2010 09 11 Fillon soleil de plomb

Les discours captivent. Les avions passent et repassent. Le soleil apparaît géant comme au travers d’un verre dépoli ou un film de plastique. Malgré les petits 25°C annoncés par la météo, la sensation de chaleur devient insupportable, Mr Gaudin est haletant, des têtes tournent, l’ambulance servira cinq fois.

 

04/07/2009 l’humidex pour connaître la chaleur ressentie et ses effets  http://www.eauseccours.com/article-33425628.html

 

2010 09 11 Fillon foules

15h Bain de foule amie à l’intérieur et groupe fâché à l’extérieur

 

J’ai pu serrer la main de François Fillon et lui glisser cette promesse sibylline : « J’enverrai mes photos à votre cabinet. ».

 

A l’extérieur 100 à 300 personnes du  Collectif du 11 Septembre, formé de nombreux élus et d’une  vingtaine d’associations marseillaises, souhaitaient informer directement  le 1er ministre de leurs inquiétudes face au ressenti d’une « politique discriminatoire, raciale et islamophobe de l’UMP ». Le collectif a refusé la proposition de rencontrer un responsable du cabinet ministériel car selon Maurad Goual, adjoint UMP à la mairie du 5ème secteur de Marseille « On s’est fait balader, la parole qui nous avait été donnée n’a pas été respectée. ». et d’affirmer qu’il allait se donner le temps de la réflexion pour envisager ou non une démission.

 

Le 6 janvier 2010 j’ai rencontré Mr Goual dans la mairie du 5ème secteur au magnifique parc. Je lui ai parlé de la disparition déjà effective du ciel bleu marseillais et des conséquences inévitables à venir sur l’environnement et la vie économique de la région. Bien qu’à lui aussi, j’envoie régulièrement les planches photos de l’aspect quotidien du ciel marseillais, et malgré sa promesse de me recevoir à nouveau  pour aller plus loin que la simple curiosité, il ne m’a plus jamais répondu.

12/04/2010 http://www.eauseccours.com/article-tourisme-a-marseille-un-nouveau-slogan-pour-une-etonnante-strategie-de-communication-48508234.html

 

Pendant ce temps les infos mondiales, à l’occasion du 9ème anniversaire de l’attentat sanguinaire, spectaculaire et symbolique des tours jumelles du World Trade Center à New York, passaient en boucle le message du Président Obama qui affirmait, pour contrer l’intention d’un pasteur intégriste de brûler des exemplaires du Coran,  que jamais les Etats Unis d’Amérique ne seraient en guerre contre une religion.

 

Et il n'y a rien de nouveau sous le soleil. »
Ecclésiaste, Livre 1 verset 9.

 

Et pourtant, même si les humains sont une nouvelle fois prêts à se battre pour une quantité inimaginable de raisons il existe un problème nouveau qui aggrave tout : l’altération de la réception de la lumière solaire par l’excès du trafic aérien mondial.

21/04/2010 http://www.eauseccours.com/article-la-bourse-ou-la-vie-avertissement-avec-frais-numero-2-le-volcan-49043951.html

 

Et ce même trafic aérien accélère aussi la raréfaction du pétrole source de conflits à venir :

28/04/2010 http://www.eauseccours.com/article-avenir-du-trafic-aerien-quitte-ou-double-un-calcul-tout-simple-49423861.html

 

 

2010 09 11 Fillon restes repas

Pas plus de mouches ou des guêpes sur les reliefs des tables en plein air de l’UMP en Camargue ce 11 septembre que sur celles dans une zone naturelle au-dessus de Vence (04) le 29 août 2010 lors d’un repas amical organisé par une association qui veut perpétuer le savoir bien vivre du 20ème siècle en présence des élus locaux dont Patrice Miran de l’Alliance Ecologique Indépendante qui n’a pas hésité à pousser la chansonnette.

 

04/07/2010 http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html

 

20/05/2010 http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

 

2010 09 11 Fillon retour de fete

16 h la fête est finie, le ciel bleu est altéré, comme prévu par l’avioclimatologie.

Il est temps de rentrer en se gardant des éblouissements. Pendant ce temps les glaciers luisent largement comme le toit de ce hangar et leur fonte s’accélère.

 

25/10/2009 http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

 

02/09/2010 http://www.eauseccours.com/article-acceleration-de-la-fonte-des-glaciers-actualites-et-experiences-montrant-l-importance-du-role-de-l-humidite-56367708.html

 

2010 09 11 Fillon ciel avionneux

17h40 et 19h55 ciel avionneux, aviocirrus et aviocordes ; angoissant coucher de soleil

 

N’en déplaise à Mr Pascal Luciani, haut responsable environnement de la DGAC, à Mrs Yves Cassin et Yann Giezendanner, météorologistes routeurs des avions ou des cimes, aux journalistes les plus divers, aux scientifiques officiels dont Mr Jean Jouzel, aux apiculteurs médiatiques tel Henri Clément  ou à tous ceux qui espèrent en un été indien pour cet automne, il n’y aura plus un seul jour sans nuages de culture tant que trop d’avions voleront.

 

Toute l’organisation de la vie terrestre est atteinte par ce bouleversement de la lumière et des cycles de l’eau. Il serait bon d’en parler dans les réunions de préparation du prochain Forum Mondial de l’Eau qui se tiendra à Marseille en 2012, dans moins de 2 ans 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 07:49

Fonte des glaciers alpins, été 2010 

fonte glace mer de glace

 

Pour atténuer la déception des touristes venus admirer la Mer de Glace au-dessus de Chamonix et n’en trouvant que des vestiges très sales, il a été décidé d’organiser : « Tout l’été, lectures du paysage en plein air gratuites » et le texte de la pancarte précise en français et en anglais : « Luc Moreau, Sylvain Coutterand et Ludovic Ravanel, glaciologues, vous font vivre l’évolution du glacier et vous parlent des changements climatiques dont nous sommes les témoins. ».

 

La station de ski savoyarde Les Arcs installe une bâche blanche sur le glacier de l’Aiguille Rouge dans l’espoir d’en retarder la disparition. 

http://www.ledauphine.com/actualite/2010/07/31/une-bache-sur-le-glacier-de-l-aiguille-rouge

« La bâche, mise au point en France, est un géotextile blanc, non tissé à deux faces - l’une anti-UV, l’autre anti-condensation. « Il fallait absolument, qu’en plus de réfléchir les rayons UV, la bâche soit perméable. Car s’il y a de la condensation en dessous du textile, l’eau qui s’accumule percole à travers la glace et la fait fondre ». »

La fonte du glacier des Bossons intéresse l’ANR (Agence Nationale de Recherche) 

http://www.francesoir.fr/environnement/les-eaux-troubles-du-glacier-des-bossons

« On a déjà connu des périodes où les glaciers se retiraient. Pour autant, on n’imputait pas, comme aujourd’hui, ce retrait des glaces au réchauffement climatique », souligne Jean-François Buoncristiani qui se définit lui-même comme un « climatosceptique ». Il précise : « Ce qui actuellement affole surtout les glaciologues, les climatologues et les géologues, ce n’est pas tant que les glaciers fondent mais la vitesse à laquelle ils fondent. »

La grotte de glace de la station iséroise Les Deux Alpes a dû déménager. 

http://www.ledauphine.com/nouvelle-grotte-sur-le-glacier-elle-sera-ouverte-au-public-le-5-juillet-l-ge-de-glace-2-@/index.jspz?chaine=25&article=321878

« Les dinosaures sont morts. Pas ceux de la Préhistoire, ça, on le savait depuis longtemps. Non, les dinosaures de glace sculptés dans une grotte également de glace au sommet de la station des Deux Alpes. Après quatorze ans de présence, ils ont fondu et disparu, victimes du réchauffement climatique.

Alors les gérants de la Société des grottes de la Meije, Bernard Lambolez et Bruno Gardent, ont décidé d'en recréer une. A 3200 m d'altitude, sur le glacier,… »

 

Saint-Gervais-les-Bains, station privilégiée de l’accès au Mont-Blanc ne craint pas d’afficher de petits arrangements avec le réchauffement climatique :

En juin, l’opération « week-end découverte des glaciers» organisée par l’association Planète Terre et la ville de St-Gervais avait pout but de « sensibiliser le grand public à la fonte des glaces et au réchauffement climatique »

Le parrain de cette manifestation n’était autre que le très célèbre glaciologue Jean Jouzel, médaille d’or du CNRS 2002, un des lauréat du prix Nobel de la paix 2009, actuellement responsable, dans le cadre du grenelle de l’environnement, de la concertation sur l’évolution des modèles climatiques en France. Mr Jean Jouzel a alors déclaré : « A ce rythme là, le glacier de Bionnassay, comme l’ensemble des glaciers en dessous de 4000m d’altitude, est amené à disparaître avant la fin du 21ème siècle. »

Cette prévision n’inquiète nullement le Maire de la commune Jean-Marc Peillex,  ardent défenseur de « la montagne à l’état pur » et qui ne cache pas son ambition d’être un jour choisi comme ministre de l’environnement.

En effet le chantier du futuriste nouveau refuge du Goûter vient d’être lancé à 3875 m d’altitude. 

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2010/08/16/sous-le-mont-blanc-sur-le-plus-haut-chantier-de-france

« A près de 4 000 m d’altitude, il offrira un condensé de tout ce que l’on peut faire en matière d’énergies renouvelables.

Cette construction sur une arête de glace, de gneiss et de schiste est un véritable défi. Elle a fait l’objet d’études géotechniques poussées.

“L’arête ne s’est pas effondrée en 10 000 ans, il n’y a pas de raison que ça arrive aujourd’hui”, explique Olivier Percie du Sert, ingénieur géotechnicien. »

Alors ce nouveau refuge craindra-t-il ou ne craindra-t-il pas de s’abîmer dans le vide suite à la fonte de l’arête de glace et la fragilisation du schiste et gneiss par le dégel ?

Tout dépend de l’accélération de la fonte des glaciers.

 

Le premier facteur de l’accélération de la fonte des glaces n’est pas la température mais l’humidité.

 

 

Mise en évidence du rôle prépondérant de l’humidité dans l’accélération de la fonte des glaces

Expérience 1 : différence d’influence des milieux eau et air sur la vitesse de fonte d’un glaçon

fonte glace air et eau a

 

Début de l’expérience à 07h27

 

Plongée dans de l’eau à température de l’air ambiant les 2 blocs de glace préparés la veille, un conservant sa peau de baudruche, l’autre non.



fonte glace air et eau b

 

7h45, 7h52 et 7h56

En à peine une demi-heure le glaçon entièrement dans l’eau a complètement fondu alors que celui dans la baudruche est pratiquement intact.

Ce glaçon restant est alors retiré de l’eau, la baudruche enlevée et la glace à nu  mise à fondre en suspension dans l’air ambiant.

fonte glace air et eau c

 

9h23, 16h48 et 20h09

La fonte de cette glace résiduelle dans le seul air ambiant a nécessité plus d’une demi-journée supplémentaire.


Expérience 2 : accélération de la fonte d’un glaçon par pulvérisation d’eau

fonte glace pulvérisateur a

Préparation et matériel :

3 demi-litres d’eau mis à geler la veille dans des sacs de congélation  maintenus dans des bols

1 seau ou bassine d’eau et un pulvérisateur d’eau à température ambiante

2 assiettes retournées pour isoler les glaçons de l’eau de la fonte

1 balance ménagère (non représentée sur la photo) pour mémoire  1/2 l d’eau pèse 500 g

fonte glace pulvérisateur b

Début de l’expérience à 10h08

Les 3 glaçons ont été débarrassés de leur sac congélateur.

Puis le 1er est laissé à l’air libre, le 2ème  est plongé dans l’eau et le 3ème doucement arrosé par l’eau pulvérisée, légèrement et pratiquement continument

Remarque : Pas de chance, un des glaçons est en plusieurs morceaux, vu le résultat de l’expérience précédente, c’est celui qui a été laissé à l’air libre

fonte glace pulvérisateur c

10h26 et 10h29

En une vingtaine de minutes depuis le début de l’expérience le glaçon plongé dans l’eau a complètement disparu

fonte glace pulvérisateur d

10h29

Les deux autres glaçons, à l’air libre ou pulvérisé d’un léger brouillard d’eau, pèsent encore sensiblement 420 g chacun.

fonte glace pulvérisateur e 

11h03   280g pour le glaçon à l’air libre et 195g pour le glaçon sous le brouillard

11h30   200g pour le glaçon à l’air libre et   20g pour le glaçon sous le brouillard

Le glaçon sous le brouillard d’eau pulvérisée doucement et régulièrement a fondu beaucoup plus vite que le glaçon à l’air plus sec ambiant.

NB : Bien qu’il soit devenu très difficile de trouvé un air sec Sur les photos plus de 60% d’humidité pour un air sec d’été, l’excès de trafic aérien sévit aussi en Provence avec d’autres causes.

fonte glace aviocorde et avion

Les aviocordes, même les jours de très beau temps, peuvent s’accumuler sous les couloirs aériens trop fréquentés et humidifier les glaciers. Depuis les Contamines Montjoie 31/08/3010


fonte glace aviocorde au sol

31/10/2010 depuis Le Bettex commune de St-Gervais les Bains

Pour en savoir plus :

11/07/2008 :  Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc

04/08/2008 :  Ainsi fond, fond, fond, K2, banquise et Mont-Blanc

22/05/2009 :  Expérience pour comprendre une des causes de l'accélération de la fonte de la banquise

06/10/2009 :  Trois yeux fixes plus tous les nôtres pour comprendre la fonte des glaces

17/01/2010 :  Aviocorde, nouveau nuage en long, gênant et pouvant devenir dangereux à Bonn comme ailleurs


Repost 0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 21:39

 

Article paru dimanche 8 août 2010 dans le Dauphiné Libéré, édition Haute-Savoie,  page d’Annecy :

LES MYSTERES D’ANNECY

Pourquoi n’y a-t-il pas de palmiers alors qu’on en trouve dans certaines villes voisines ?

Le journaliste Vincent BOUVET-GERBETTAZ évoque en parlant d’Annecy « une ville fidèle à sa tradition alpine » à préserver, « d’autant plus dans un contexte de candidature olympique » (JO d’hiver 20108). Et tant pis si les villes savoyardes  voisines, Chambéry et surtout Aix-les-Bains, arborent quelques palmiers en saison d’été.

Cet article cite Thierry Billet, élu municipal d’Europe Ecologie, maire adjoint d’Annecy chargé de l’environnement, Vice-président du syndicat du lac : « Planter des palmiers ? Ce serait rompre avec la stratégie globale de la ville. Il s’agit d’une espèce qui n’est pas très adaptée à notre climat de montagne. » .

« Et pourtant,… » conclut le journaliste « … Le palmier chanvre résiste par exemple à des températures de  -18° ».

Article illustré par une photo d’un alignement de platanes légendée : « les allées de platanes, ici celle du Petit Port, correspondent mieux au climat de montagne de notre bassin. »

 

Pas un mot sur le réchauffement climatique qui a pourtant encore tout récemment été la source de multiples articles montrant des palmiers à Paris ou des caféiers sur le Mt-Blanc.

D’innombrables ronds-points et jardins ont d’ailleurs été ornés, dans cet esprit, par d’énormes oliviers directement transplantés d’Espagne, sans préciser si l’Espagne envisageait de les remplacer par des essences africaines.

Pas un mot non plus sur les centaines de milliers d’arbres de toutes espèces déjà morts ou en train de mourir sous nos yeux, tout autour de nous, dans la nature, les vergers ou en ville. Mais combien de personnes s’en rendent-elles compte ?

Juste l’ancestrale rivalité entre Aix-les-Bains et Annecy.


platanes-ou-palmiers-Aix-les-Bains.jpg

Aix-les-Bains, ville thermale romaine,  aux thermes récemment renommés « Université du bien-être »

Allée de platanes menant au Grand Port et alignement de vrais faux palmiers dans le Parc de Verdure


platanes-ou-palmiers-jungle.jpg

Aix-les-Bains, ville toujours fortement primée pour la qualité de son fleurissement

A l’air libre,  une ambiance de jungle tropicale sous les arbres séculaires du Parc de Verdure autrement nommé Parc Floral des Thermes. Le climat local permet la pousse de figuiers sauvages et un village du bord du lac se nomme Brison- le- Oliviers.


platanes-ou-palmiers-lions-et-fougeres-arborescentes.jpg

Tout occupés à leurs jeux, lion et lionne n’ont pas remarqué que ce sont des fougères arborescentes qui font penser à des palmiers.

Aujourd’hui, 8 août 2010, dans le sud de la France la ville de Gardanne a averti  la population du traitement de ses platanes contre le tigre du platane, l’anthracnose et l’oïdium.

L’oïdium, maladie cryptogamique  sévit dans le sud de la France. L’oïdium blanchit aussi en ce mois d’août  les feuilles des  platanes d’Aix-les-Bains (Cf. première photo de cet article). Annecy commence à être touchée.

 

La présence du champignon oïdium est signe d’un air très humide dans un temps sec et avec des nuits assez fraîches. C’est pourquoi il se développe normalement principalement au printemps.

Pour les fougères arborescentes, l’humidité de l’air est également primordiale, ainsi que la pénombre.

 

Alors que se passe-t-il et que faire si un arbre dépérit ?

L’air est  humidifié par les aviocirrus, même et surtout par beau temps.

Ce voile d’aviocirrus remplace  la lumière éclatante du soleil d’été par une pénombre de plus en plus importante.

Les adrets et les ubacs sont beaucoup moins diversifiés.

Beaucoup d’arbres ne pourront s’adapter au climat de l’Avionie. Aujourd’hui la plupart des oliviers des ronds-points dépérissent.

Inutile donc de chercher à traiter ces arbres condamnés.

Deux solutions : planter des fougères arborescentes ou diminuer le trafic aérien jusqu’à disparation des aviocordes et du voile d’aviocirrus.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 18:22

Le nuage lenticulaire est un nuage très populaire en forme de lentille dans sa plus simple expression.

 

lenticulaire-Aix-en-Provence.jpg

 

 

 

 

Nuage lenticulaire au-dessus d’Aix-en-Provence

 27 juillet 2010, 09h25

 

 

lenticulaire Ste Victoire

Autre nuage lenticulaire au-dessus d’Aix-en-Provence, même jour, 12h46

(à retrouver inclus dans un panorama un peu plus bas dans cet article)

 

L’explication de la formation des nuages lenticulaires la plus couramment reprise sur le net est celle de wikipédia :

 

« Un altocumulus lenticularis ou nuage lenticulaire est un type d'altocumulus stationnaire en forme de profil d'aile d'avion qu'on retrouve en aval du sommet des montagnes sous le vent, signant la présence d'un ressaut ou onde orographique1. En réalité, il se reforme en permanence du côté du vent et se dissout de l'autre côté, réalisant un nuage stationnaire contrastant avec le vent horizontal fort à cette altitude qui devrait le déplacer rapidement. 

Selon les conditions, il y a souvent un empilement de plusieurs exemplaires formant une pile d'assiettes. Il est apprécié des vélivoles car il montre la présence d'une ascendance stable et puissante. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Altocumulus_lenticularis

 

 

 lenticulaire Mt Blanc

Nuage lenticulaire stationnaire dans le vent près du sommet du Mt-Blanc, 2 janvier 2010, 07h40

 

C’est là que les choses se compliquent.

 

Le nuage de la photo ci-dessus n’a en commun avec  le célèbre nuage lenticulaire « âne du Mt-Blanc » que l’aspect « nuage stationnaire contrastant avec le vent horizontal fort à cette altitude qui devrait le déplacer rapidement » tel décrit dans wikipédia.

 

lenticulaire-panorama-Mt-Blanc.jpg

Panorama du Mt-Blanc, 31 janvier 2010, 08h10, nuage lenticulaire (âne du Mt-blanc ?) et aviocordes

 

De nouveaux nuages, les aviocordes, nuages de culture apparaissant en-dessous des couloirs aériens trop fréquentés, ont envahi les cieux, montagnards ou non.

11 juillet 2008 Nouveau nuage typique du Mt-Blanc http://www.eauseccours.com/article-21154973.html

 

lenticulaire paronama Ste Victoire

Vue panoramique incluant le nuage lenticulaire du mardi 27 juillet 2010, 12h46, (Cf. plus haut dans l’article), jour de très fort mistral ; à noter que le mistral n’est plus la garantie d’un ciel sans nuage

 

On n’est pas ici en présence d’un nuage lenticulaire entièrement naturel « qu'on retrouve en aval du sommet des montagnes sous le vent, signant la présence d'un ressaut ou onde orographique1 », dixit wikipédia.

 

Cet ensemble de nuages lenticulaires alignés provient du façonnement par le vent d’une aviocorde, nuage de culture généré par l’excès de trafic aérien.

 

 

Autres vues de la même aviocorde, près d’Aix-en-Provence

 

lenticulaire-aviocorde-2010-07-27-11h20.JPG

Mardi 27 juillet 2010, 11h20, très fort mistral, nuages lenticulaires avionneux en formation

 

lenticulaire aviocorde 2010 07 27 15h37

Mardi 27 juillet 2010, 15h37, très fort mistral, nuages lenticulaires avionneux presque formés

 

lenticulaire-aviocorde-2010-07-28-15h16.JPG

Mercredi 28 juillet 2010, 15h16, très faible vent, aviocorde sans formation de nuages lenticulaires

 

lenticulaire-sous-sillage-avion.jpg

Nuages lenticulaires avionneux, fragments d’une même aviocorde travaillée par le mistral

Mardi 27 juillet 2010, 11h29, 11h31 et 11h46

 

lenticulaires-variations-Ste-Victoire.jpg

Nuages lenticulaires avionneux, formes variées, mardi 27 juillet 2010, 11h47

   

Variabilité de formes des nuages lenticulaires avionneux

En ce début du 21ème siècle, la grande variabilité de formes des nuages lenticulaires pour une même force de vent résulte, non pas de la seule nature mais essentiellement  du volume du trafic aérien et des altitudes de vol.

 

Piles d’assiettes ou oiseaux fantastiques en Camargue : 14/05/2008 http://www.eauseccours.com/article-19566153.html

 

lenticulaire Les Mées

Monstre bon enfant, 19 mars 2010, 17h15

autoroute A51, aire avec vue sur les Pénitents des Mées près de la sortie 20

 

Sans oublier bien sûr l’aspect de soucoupe volante, un OVNI que l’homme semble enclin à ne pas identifier complètement.

23/01/2008  http://www.eauseccours.com/article-15923952.html

 


 

 lenticulaire-soucoupe-volante-soleil-Ste-Victoire.jpg

Soleil soucoupe volante au-dessus d’Aix-en-Provence, 17 avril 2010, 08h45

 

Les rayons solaires déroutés par le voile d’aviocirrus (autre type de nuage de culture généré par le trafic aérien) en haute altitude peuvent donner d’étranges apparences à l’astre du jour, et aussi à la lune.

 

 

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 06:39

Dans un article du 16 juin 2010 http://www.laprovence.com/article/region-14484 Jean-Jacques Fiorito, journaliste bien connu à Marseille, relate l’étonnement d’Alain Mante, responsable du CEEP (Conservatoire études des écosystèmes de Provence), devant la mystérieuse et volumineuse diminution de l’effectif des goélands leucophées nommés localement « gabians ».

Le  recensement de mai dernier a montré que  la moitié de la population  des goélands marseillais avait disparu. Et de conclure après inventaire des causes possibles mais non avérées : « Une disparition? Non. Une extinction. Un coup de baguette magique sur un peuple d'oiseaux qui n'en finissait pourtant plus de se reproduire depuis les années 30. »

Il faut dire que le goéland est une espèce protégée qui avait particulièrement su profiter des aberrations des décisions humaines. Animal sauvage, donc interdiction de le nourrir sous peine d’amende, bien qu’il ait pris l’habitude de s’alimenter  dans les poubelles ou plus abondamment encore dans les décharges à ciel ouvert. Espèce protégée avec pourtant le feu vert de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) pour  étanchéifier la coquille des œufs avec de l’huile végétale afin que les  embryons cessent de se développer sans que les adultes ressentent le besoin d’une nouvelle ponte.

Un nouveau mystère de la nature, une nouvelle extinction d’espèce en cette année 2010 dédiée à la protection de la biodiversité.

Une extinction que le journaliste Jean-Jacques Fiorito salue en ces termes : « Bonne ou mauvaise nouvelle? Bonne évidemment. Car s'ils n'étaient qu'une centaine de couples dans les années30, ils dévoraient notre espace aérien 80 ans plus tard ».

Le principal reproche fait aux gabians est le bruit, comme c’est le cas pour les cloches des vaches dans les alpages, les coqs et les clochers des villages, les cigales en Provence, notamment à Eygalières.

Alors même si l’absence du  goéland ne semble pas perturber l’homme, il serait bon de se demander où sont passés leurs cadavres, de la même façon qu’on  s’est longtemps interrogé pour ceux des abeilles :

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html


gabian-et-corbeau-morts-sur-route.jpg

 7 juillet 2010, autour de l’étang de Berre, aux bords des routes


gabians-morts-Marseille.jpg

16 juillet 2010, le long du port de Marseille, au milieu de la route

Goélands et corbeaux sont habituellement des charognards assez vifs pour se régaler sans dommage des hérissons ou lapins écrasés par les voitures. Mais actuellement on retrouve de plus en plus souvent des goélands, des corbeaux ou des pies tués sur les routes comme des moineaux étourdis.

Les hommes aussi  sont concernés. Madame Michèle MERLI, Préfète Déléguée Interministérielle à la Circulation et à la Prévention  Routières, ou le député Hervé MARITON, qui se soucie de la somnolence au volant, sont au courant de cette situation, bien qu’ils restent encore dans  l’attentisme face à cette situation pourtant de moins en moins nouvelle. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html


gabian-mort-plage-du-grand-radeau.jpg

 14 juillet 2010, Camargue, plage du grand radeau


gabian-et-pie-morts-sur-le-dos.jpg

Gabian de Camargue et agace (pie) de Provence retrouvés morts sur le dos en pleine nature


Il semblerait que la lumière solaire altérée par les aviocirrus, si perturbante pour le vol des abeilles et autres insectes, le soit aussi pour les oiseaux.

Autrement dit, abeilles, autres insectes volants à vue et oiseaux se déplaçant en terre d’Avionie peuvent être victimes d’un crash aérien par perturbation de la localisation du haut et du bas.

 

ATTENTION DANGER

Toutes les activités humaines aériennes en vol à vue (sauts acrobatiques à skis, en vélo ou moto, vols en planeurs, parapentes, avions de tourisme, montgolfières,…)  peuvent à un moment ou à un autre être perturbées par un éblouissement ou l’altération de la perception du relief.

Il serait bon que cette hypothèse soit systématiquement évoquée lors des enquêtes après crash aérien.

Exemple récent : crash aérien de la famille Luciani le 13 juillet 2010 sur la commune de Pernes les Fontaines dans le Vaucluse. La photo qui illustre cet article http://www.ledauphine.com/vaucluse/2010/07/15/apres-le-crash-l-enquetehttp://www.lejsl.com/fr/accueil/article/3489372/Vol-tragique-pour-des-Clunysois.html met en évidence la lumière grisée qui peut altérer la perception du relief en ce lieu.


gabian-voilier-Columbus-du-WWF.JPG

16 juillet 2010, vieux port de Marseille, voilier Columbus du WWF, « Pour une planète vivante »

Pour quelques cadavres de gabians trouvés sur terre, combien en pleine mer ? 


Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 17:51

Christine Lagarde était présente le dimanche 4 juillet 2010 pour participer à la 10ème édition des rencontres économiques d’Aix-en-Provence organisées  par le Cercle des économistes.

C’est à cette occasion qu’elle a lancé son néologisme « rilance » pour synthétiser la volonté d’une action visant à trouver le juste équilibre entre deux politiques apparemment inconciliables : la rigueur budgétaire et la relance économique.

Dans un article du 5 juillet le quotidien La Provence relate cette intervention de Christine Lagarde http://www.laprovence.com/article/economie-a-la-une/lagarde-croit-a-linnovation-pour-sortir-de-la-criseen commençant par cette phrase :

« La ministre de l'économie a évoqué hier, à Aix, des raisons de garder "espoir". »

Autrement dit la sortie de la crise économique serait liée selon Christine Lagarde en la foi dans un espoir raisonnable quant à l’efficacité de la mise en place d’une politique de « rilance » et à la création de nouveaux outils «comme le fonds de stabilité européenne pour répondre aux attaques du marché et soutenir les États défaillants ».

Les qualités de Christine Lagarde avaient été honorées la veille par son élection au Conseil d’Administration  de Sciences Po d’Aix-en-Provence, en remplacement de Philippe Seguin, décédé le 7 janvier 2010. L’une comme l’autre étaient d’anciens élèves de l’Institut de Sciences Politiques d’Aix-en-Provence.


Portrait chinois

Surdouée, élégante, courageuse, travailleuse infatigable, gardienne de notre économie, respectée par ses semblables, à n’en pas douter si Christine Lagarde était une sentinelle de l’environnement, un insecte pollinisateur, elle serait une abeille charpentière. (13/09/2009 http://www.eauseccours.com/article-36037062.html )

Lagarde-abeille-charpentiere.jpgDimanche 4 juillet 2010, 07h37, toit du parking Pasteur à Aix-en-Provence

Une abeille charpentière, surprise en plein vol par le soleil blanc, tombe à la renverse, se débat comme une lionne prise au piège, parvient à se remettre sur ses pattes, meurtrie et essoufflée.

Malgré toute sa volonté de bien faire, au bout de quelques essais infructueux pour repartir elle finira mangée par les fourmis comme celle-ci, photographiée ce matin à Eguilles, petit village typiquement provençal, proche d’Aix-en-Provence.

Lagarde-abeille-charpentiere-Eguilles.jpg

 Eguilles, 7 juillet 2010, 08h58, abeille charpentière au sol, mangée par les fourmis

 

Point de salut pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs, malgré tous les efforts affichés pour les sauver, tant que trop d’avions voleront et altéreront la lumière solaire.

De même tous les efforts de Christine Lagarde ou des autres économistes seront entravés tant qu'aviocirrus et aviocordes continueront, de moins en moins sournoisement, à occuper le ciel et modifier le climat.

Il est nécessaire d’accepter que le trafic aérien, longtemps source de liberté et de richesse économique, devient chaque jour un peu plus la première cause de l’extinction des espèces et de la récession économique.

 

Météo du dimanche matin 4 juillet 2010 lors du passage de Christine Lagarde à Aix-en-Provence

Météo annoncée pour la matinée par le quotidien  La Provence :

 « Le temps est bien ensoleillé malgré quelques passages de nuages élevés. »

Largarde-Aix-en-Provence-brouillard.jpgDimanche 4 juillet 2010, 06h59, Aix-en-Provence, terrasse du parking Pasteur

Aucune météo n’a parlé de ce brouillard matinal. La photo de droite met en évidence qu’il s’agit de l’aviocorde quotidienne qui stagne plus ou moins près de la Ste Victoire. Aviocorde déjà présente l’année dernière (19 mai 2009) http://www.eauseccours.com/article-31604074.html


Lagarde-melon-guepe.jpg 

Dimanche 4 juillet 2010, 10h32, marché d’Aix-en-Provence

Les guêpes n’ont pas réussi à suivre jusqu’à destination l’odeur alléchante des melons et des pêches.http://www.eauseccours.com/article-2010-annee-de-la-promotion-de-la-6eme-extinction-de-la-biodiversite-53401409.html


Lagarde-Ste-Victoire-04072010-6h16-7h47-10h14.jpg 

Dimanche 4 juillet 2010, adieu vue imprenable sur la Ste-Victoire, 6h16, 7h17 et 10h15

29 novembre 2009 http://www.eauseccours.com/article-une-main-basse-du-trafic-aerien-sur-la-ste-victoire-menace-l-immobilier-et-le-tourisme-en-region-paca-40278407.html


Lagarde-Ste-Victoire-07072010-12h25.jpg

Aujourd’hui, mercredi 7 juillet 2010, 12h25, vue voilée sur la Ste-Victoire

Alors que la météo annonce un parfait beau temps d’été, le ciel est pâli par les aviocirrus, l’air épais d’humidité et de pollution ; l’aviocorde est présente.

 

Société

Dans les articles qui annoncent « Elément terre, mon cher Bodin ! » l’émission hebdomadaire que présentera en août sur RTL le nouveau Mr Météo de TF1, Louis Bodin, ce dernier apparaît tout sourire en contre-plongée sur une photo dont le fond revêt tous les aspects du ciel avionneux avec en prime une traînée d’avion qui semble rendre encore plus étincelant le sourire de ce présentateur qui n’hésite pas à proclamer  en parlant des méthodes de Nicolas Hulot ou de Yann Arthus Bertrand : « Ces personnes vont droit dans le mur. En obligeant les gens à faire attention, on les dégoûte de la question de l’environnement ».

Pour retrouver une Planète Terre viable, il ne suffira pas d’inviter Charles Beigbeder ou Isabelle Autissier, à moins qu’ils ne se décident à attirer l’attention sur les perturbations de l’ensoleillement par l’excès de trafic aérien, car c’est  la bonne réception de la lumière solaire qui est la source de l’organisation de toute la vie terrestre. 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 10:30

  

«Un bon écologiste, c'est un type qui voit loin et qui a peu de foi dans le progrès, la science et la technique.»

Commandant Jacques-Yves Cousteau

 

17 juin 2010 à la médiathèque de Miramas, « Guy RODET, ingénieur de recherche à l’UMR Abeilles Environnement de l’INRA à Avignon  parlera du phénomène de mortalité inexpliquée des abeilles dans le monde et en présentera les conséquences préoccupantes pour notre écosystème » (extrait de l’affiche invitant à cette conférence « à l’occasion de l’Année Internationale de la biodiversité ».

 

extinction-6-abeille-Miramas.jpg

Une conférence parmi une multitude d’autres. Pendant que le scientifique vulgarise ses connaissances et l’état d’avancement de la recherche en la matière, devant la porte de la salle de conférence abeilles et autres insectes, là-aussi, tombent à la renverse.

http://www.eauseccours.com/article-la-lumiere-sur-la-mort-des-abeilles-et-leurs-cadavres-un-jeu-d-enfant-50769279.html

 

La conclusion de cet éminent scientifique est étonnante  et peut se résumer ainsi :

 

Les chercheurs ont mis en évidence qu’il n’y a aucune nouvelle maladie pouvant amener à une disparition massive et rapide des abeilles. Il semble exister une grande variabilité de maladies dont le vecteur commun serait le varroa destructor qui lui-même serait porteur de virus très variés ce qui pourrait expliquer  la propagation de maladies mortelles très diverses.

Le plus probable est que nous assistions à la 6ème extinction des espèces. Ce qui à l’échelle de la planète n’est pas une chose extraordinaire, bien que très vraisemblablement  cette fois-ci les activités de l’homme en soient la cause principale.

 

Les scientifiques passent actuellement  leur vie à étalonner et mesurer. Sans sourciller les voilà pratiquement prêts à abandonner l’idée de trouver une cause à la disparition massive des insectes pour, en lieu et place, gagner leurs salaires en mesurant l’état d’avancement de la perte de la biodiversité, et en parlant  abondamment de la 6ème extinction des espèces, une extinction à vivre en direct.

 

On nous fait croire qu’on a encore du temps, que l’échéance ne fait que de se rapprocher, que nous sommes au bout de la chaîne écologique.

 

Chaînes écologiques

Les abeilles disparaissent puis une partie des plantes ne peut se reproduire puis les hommes auront un problème à résoudre pour se nourrir.

Les insectes disparaissent puis les oiseaux qui s’en nourrissent meurent de faim puis la biodiversité sera menacée  car les oiseaux contribuent à l’extension géographique des espèces en disséminant graines et œufs ingérés et non digérés.

Les plantes disparaissent, puis les animaux qui s’en nourrissent puis les hommes.

 

 

La réalité actuelle dans la nature est que l’altération de la lumière et des cycles de l’eau par l’excès de trafic aérien, modifie toute l’organisation de la vie terrestre et met en menace la survie d’une multitude d’espèces, simultanément, de jour comme de nuit.

 

extinction-6-cerf-volant-et--rhinoceros.jpgOrycte rhinoceros, le 14 juin 2010, 14h47 sur le dos devant l’office du tourisme de Fontvieille en Provence

Lucane Cerf-voland, le 15 juin 2010, 14h28 sur le dos sur la pelouse vert pâle fluo des bords du lac du Bourget en Savoie

 

Les gros coléoptères crépusculaires sont eux-aussi victimes des changements de luminosité dénommés pudiquement « assombrissement global ». L’orycte rhinocéros était déjà mort, le lucane cerf-volant, épuisé mais encore vivant.

 

extinction-6-moineau-et-pie.jpg

Mardi 22 juin 2010, 10h13 en Camargue et 20h58 à Aix-en-Provence

 

Les oiseaux déjà gênés dans leur sommeil, leur ponte, leur alimentation subissent également la canicule humide qui essouffle chevaux et taureaux. Un système de prise de conscience de danger existe pour les hommes : l’humidex http://www.eauseccours.com/article-33425628.html

 

Ce moineau s’est envolé vivement comme le font tous les moineaux puis est retombé lourdement sur la pelouse, haletant. Pris dans les mains il est mort apparemment de crise cardiaque puis a été posé sur ce piquet pour la photo. En fond  la pelouse vert fluo et les rayons blancs du soleil dans l’’air épaissi par l’humidité inattendue  pour une fin juin.

 

Chute mortelle pour cette pie dans un univers bien sombre pour un début de solstice d’été. A noter l’absence de mouches.

 

 

«Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d'exister. Pour l'homme, c’est de le savoir et de s'en émerveiller.»

Commandant Jacques-Yves Cousteau

 

 

extinction-6-oliviers-en-souffrance.jpg

24 mars 2010, oliviers en souffrance en Provence

  

L’important pour les animaux comme pour l’homme est devenu de tout simplement continuer d’exister et de se nourrir.

 

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans biodiversité
commenter cet article

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens