Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 08:43
NDDL publicités
Du Sud de la France à Nantes ou ND des Landes et ailleurs aussi l’idéal du XXIème siècle semble être de tout faire pour vivre sous serre, sous les particules d’eau chimique et autres pollutions atmosphériques issues du trafic aérien
Affiches publicitaires pour un salon de l’habitat en Provence, le projet d’Aéroport du Grand Ouest, un projet immobilier à Nantes
 
Jusqu’où l’homme, dit postmoderne, est-il capable de faire le tour du monde pour revenir sur place, est-il capable de faire venir le monde entier chaque  jour chez lui ? Jusqu’où peut-il croire que la démocratie se résume à opter pour le seul choix de ce qui est désiré par le plus grand nombre, indépendamment des réalités jugées bassement terre à terre ? Est-ce porteur de vie, au plus large sens du terme, que d’abandonner l’aéroport de Nantes pour un autre plus grand, plus beau s’étendant sur  les communes de  Grandchamp-des-Fontaines, Notre-Dame des Landes, Treillières et Vigneux-de-Bretagne ?
 
Transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique
Rapport de la commission du dialogue
Etabli par Claude Chéreau, Claude Brévant et Rouchdy Kbaier, officiellement rendu public le 9 avril 2013

Extrait du sommaire
NDDL sommaire rapport Commission du dialogue

 

Comment comprendre l’expression « la saturation environnementale » ?

 

NDDL saturation environnementale page 19

Extrait de la page 19 du rapport de la Commission du dialogue

 

Autrement dit la « saturation environnementale » est envisagée du point de vue égocentrique, elle se produirait quand on ne supporte plus psychologiquement son voisinage. On peut donc lui rattacher les expressions : « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. » en opposition avec « Ce sont les plus gênés qui s’en vont. »

 

 

NDDL ciel avionneux NDDL et Nantes

Coucher de soleil avionneux sur le site de la ZAD de Notre-Dame des Landes

Ciel avionneux quotidien depuis un balcon nantais – convergence des traînées persistantes vers l’aéroport actuel

La perte du ciel bleu, la perte de la belle vue, plus-value de ce type d’appartement, peuvent provoquer  une souffrance psychologique qui mériterait aussi d’être reconnue comme une saturation environnementale.

 

Un degré de plus dans le bruit, un degré de plus dans la perte de la lumière, et la saturation environnementale devient agression destructrice de la santé physique.

 

La possibilité d’une saturation environnementale réelle, c'est-à-dire la saturation du ciel par un trop grand nombre d’avions, n’est envisagée ni par les partisans ni par les opposants au projet de nouvel aéroport. Elle est pourtant déjà atteinte.

 

Le sucre qui ne se dissout plus au fond du bol de thé est le signal que le point de saturation de l’eau par le sucre a été atteint puis dépassé. Cela n’arrête pas un enfant de rajouter par plaisir des morceaux de sucre dans le bol, mais c’est considéré comme une bêtise et les adultes arrêtent vite ce petit jeu.

 

Il est possible de continuer à ajouter des avions dans le ciel, possible de prendre plaisir et espérer avantages à augmenter encore le trafic aérien lorsque la présence du voile d’aviocirrus et des aviocordes signale que l’atmosphère ne parvient plus à absorber les rejets des avions. Il est encore possible d’augmenter le trafic aérien malgré la désorientation massive des abeilles, l’accélération de la fonte des glaces,… Cela n’est pas seulement stupide, c’est à la fois suicidaire et criminel, criminel contre l’humanité et la biodiversité, et dévastateur de la planète minérale.

 

 

 

NDDL Nantes courriels sous préfet Mikaël Doré

Poste de guet des opposants à la construction d’un aéroport sur la ZAD, (Zone d’Aménagement Différée rebaptisée Zone A Défendre) - Courriels du secrétariat du Sous-préfet Mikaël Doré, Chargé de mission, intermédiaire avec la Commission du dialogue – tag sur les murs de Nantes

 

Du 16 au 19 février 2013, j’ai pu rencontrer les principaux partisans et opposants au projet de l’aéroport Grand-Ouest pour leur montrer la saturation du ciel de la région nantaise et ses conséquences déjà visibles sur le terrain. J’ai communiqué ces informations  à la Commission du Dialogue qui suite à un contretemps n’a pas pu m’auditionner.

 

 

NDDL abeilles ZAD Nantes   Disparition et désorientation des abeilles sur la ZAD  Mortalité et éblouissement des abeilles à Nantes

Mécanisme de la désorientation massive des abeilles en Avionie (2ème partie de l’article) :

http://www.eauseccours.com/article-des-abeilles-eblouies-et-des-hommes-aveugles-115870385.html

 

 

Extrait de la conclusion

NDDL conclusion commission dialogue

Extrait de la page 58 du rapport de la Commission du dialogue - signatures page 63

Le Grand Eléphant, machine de l’Ile à Nantes

 

Jacques Fabry, avioclimatologue il y a 24 jours

Faillite assurée

pour ce nouvel aéroport sauf si un moyen technique, et Nantes est bien placée pour le trouver, est inventé et installé rapidement sur les avions pour récupérer l’eau chimique produite par la combustion du kérosène afin d’éviter sa dispersion en haute altitude. Nombreux exemples des conséquences funestes de cette eau issue du trafic aérien sur mon site Planète Avionie http://www.eauseccours.com

La qualité de vie, elle aussi, nécessite le retour de l’authentique bleu du ciel.

Mon commentaire, accepté  le 22 mars 2013 sur le blog de Jacques Auxiette, Président de la région des Pays de la Loire, farouche défenseur du projet de l’aéroport Grand Ouest.

http://www.auxiette.net/aeroport-du-grand-ouest-pourquoi-j%E2%80%99y-crois/ 

Commentaire reçu le 28 mars 2013 par la Commission du Dialogue au Secrétariat Particulier du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, farouche défenseur du projet de l’aéroport Grand Ouest.

 

Si l’ensoleillement n’est pas libéré très rapidement de l’entrave du voile d’aviocirrus, les difficultés économiques qui ont commencé de toucher toutes les activités nécessitant un ensoleillement naturel vont prendre très prochainement l’ampleur d’un chaos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Aurélie D. 16/04/2013 22:40

"Il est possible de continuer à ajouter des avions dans le ciel, possible de prendre plaisir et espérer avantages à augmenter encore le trafic aérien lorsque la présence du voile d’aviocirrus et
des aviocordes signale que l’atmosphère ne parvient plus à absorber les rejets des avions. Il est encore possible d’augmenter le trafic aérien malgré la désorientation massive des abeilles,
l’accélération de la fonte des glaces,… Cela n’est pas seulement stupide, c’est à la fois suicidaire et criminel, criminel contre l’humanité et la biodiversité, et dévastateur de la planète
minérale.".

Il est surtout probable que tout ceci profite à une minorité ! La majorité reste silencieuse car elle n'a pas ou très peu connaissance (ou conscience) de ces phénomènes. Tant qu'il y a de l'argent
à se faire, tout va bien ! "Après nous, la fin du monde", comme disent certains...

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens