Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:07

Durban au chevet d'un grand maladeAu chevet d’un grand malade, le Climat dont la température s’élève anormalement, des représentants de la plupart des nations du monde, des organisations internationales et de la société civile se sont retrouvés une nouvelle fois, du 28 novembre au 9 décembre 2011, à Durban, Afrique du sud, lors de la 17ème  Conférence des Nations Unies sur le changement climatique.

Il a fallu 1 jour et 2 nuits supplémentaires pour aboutir le dimanche 11 décembre 2011  à  la signature d’une feuille de route  politique entérinant  la décision ferme d’entamer des discussions sur un nouveau système contraignant de réductions des émissions de gaz à effet de serre afin d’aboutir d’ici à 2015 à un accord global qui aura force légale et qui devra entrer en vigueur au plus tard à partir de 2020.

Un accord en 2015, c’est-à-dire après le nouvel avis des « médecins » spécialistes du climat, après le 5ème rapport d’évaluation des connaissances sur le climat qui sera émis par le GIEC en 2013 pour le volet  physique de l’atmosphère et en 2014 pour les aspects impacts du changement climatique et coût de la lutte pour le réchauffement planétaire.

Une entrée en vigueur à partir de 2020, c’est dans le meilleur des cas au 1er janvier 2020, soit au minimum dans un peu plus de 8 ans.

 

Brèves de comptoir ou histoire de dire

Attendre une 5ème expertise pour agir ? et pourquoi pas 10 ? On a bien deux mains que je sache !!!    

Dans plus de 8 ans ! Et alors ? Le climat a déjà connu bien des hausses et des baisses de températures et la planète tourne toujours.

Bien sûr il y aura de grands bouleversements, des gagnants et des perdants mais la vie sur terre se réorganisera.

L’apocalypse prévue pour l’an 1000 n’a pas eu lieu, le passage à l’an 2000 est déjà oublié, qui peut croire aux sornettes d’une prévision de fin du monde pour le 21 décembre 2012 ?

2020 est raisonnablement une bonne date pour s’attaquer à la hausse des températures. D’ici là la banquise devrait avoir  tout juste assez fondu pour donner accès aux réserves pétrolières salvatrices de notre mode de vie. Un exemple britannique où il est question d’injecter de fines gouttelettes d’eau en très haute altitude pour réfléchir vers l’espace une partie de la lumière du soleil et donc de son énergie : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3170_geo-ingenierie_experiences.php

 

Durban insectes pollinisateurs 

Pas de trêve dans l’agonie des insectes polinisateurs sauvages ni dans celle des abeilles

27 novembre 2011, veille du début de COP17 à Durban, 13h52, un bourdon ébloui et désorienté agonise prostré sur  une plage de Camargue

12 décembre 2011, lendemain de l’accord de Durban, 14h19, une abeille désorientée agonise sur le dos sur un chemin de Provence

(photos et vidéos de ce bourdon en détresse montrées à l’eurodéputée Luxembourgeoise Astrid Lulling le 06/12/2011, 18h30 à Marseille)

 

http://fr.wiktionary.org/wiki/agonie

agonie /a.ɡɔ.ni/ féminin

       1.  Dernière lutte de la nature contre la mort.

 

 

Durban arbres morts

COP17 Durban : la minute de Nathalie Kosciusko-Morizet #7 - Vidéo Dailymotion

http://www.dailymotion.com/video/xmwpmx_cop17-durban-la-minute-de-nathalie-kosciusko-morizet-7_news

2011, année internationale de la forêt, arbre agonisant sous un ciel jamais vraiment bleu

 

http://fr.wiktionary.org/wiki/agonie

agonie /a.ɡɔ.ni/ féminin

      2.   (Par extension) Etat d’un malade ou d’un blessé dans sa dernière extrémité.

 

Animaux, végétaux et humains sont programmés pour survivre à une période difficile. Au-delà d’un certain délai, si les conditions favorables à la vie ne sont pas revenues, le dépérissement devient irréversible,  l’agonie s’installe.

 

L’accord politique de Durban est basé sur un diagnostic des « médecins » du climat accablant l’augmentation des gaz à effet de serre issue des énergies fossiles, notamment le  CO2, gaz invisible, comme perturbateur principal.

 

Pourtant, présentement, ce  n’est pas le CO2 mais la vapeur d’eau anthropique issue des réacteurs des avions volant en très haute altitude qu’il aurait fallu incriminer. Vapeur d’eau qui se condense en nuages de culture bien visibles en haute altitude, le voile d’aviocirrus, ou en-dessous des couloirs aériens, les aviocordes (qui lorsqu’elles sont de petite taille peuvent avoir donné du corps à la légende du complot des chemtrails).

25/11/2011 http ://www.eauseccours.com/article-se-mefier-de-l-eau-qui-dort-dans-le-communique-de-presse-n-934-de-l-omm-89773009.html

 

Retarder la décision de diminuer le trafic aérien jusqu’à disparition des nuages de culture qu’il engendre, voile d’aviocirrus (pudiquement nommé voile d’altitude) et aviocordes, équivaut à débrancher l’oxygène et les perfusions d’un grand malade, c’est à dire à le condamner à agoniser.

 

Une grande part de la biodiversité terrestre et de nombreux secteurs  de la vie économique sont très difficilement viables sous une lumière altérée et avec des cycles de l’eau perturbés.

02/10/2011 http ://www.eauseccours.com/article-en-regardant-les-abeilles-a-buenos-aires-durant-apimondia-2011-85645116.html

25/10/2011 http ://www.eauseccours.com/article-vigilance-nuages-de-culture-pour-des-alertes-meteos-et-des-zones-inconstructibles-plus-precises-87214137.html

 

Il est urgent que les scientifiques officiels et des médias courageux acceptent de parler ouvertement et à large échelle de ce problème. Même attendre 2013 pour l’inclure dans la 1ère partie du nouveau rapport du GIEC serait une erreur de plus.

 

Par exemple le très médiatisé Jean Jouzel, vice-président du GIEC, lauréat du prix Nobel de la paix 2007, président du Haut-Conseil de la Science et de la Technologie, …, très proche de Nicolas Hulot, … ne risque-t-il pas d’avoir  un jour à répondre de son silence conscient et volontaire en la matière ?

 

Taire les dégâts mondiaux engendrés par le trafic aérien, ou simplement refuser de les confronter quand on est alerté et qu’on a les pouvoirs de décision, contribue à porter de très graves atteintes  à toute l’organisation de la vie terrestre.

 

Ignorance du problème ? Pas une seule fois les mots « avion » ou « aérien » dans le « Discours idéal de Nathalie Kosciusko-Morizet à Durban » imaginé par Benoît Faraco, porte-parole à Durban de la Fondation pour la Nature et l’Homme.07/12/2011, 18h06  http ://www.20minutes.fr/article/838320/sommet-durban-discours-ideal-nathalie-kosicusko-morizet-selon-fondation-nature-homme ou 08/12/2011 http://www.fondation-nature-homme.org/blog/le-discours-ideal-de-nathalie-kosciusko-morizet-durban

 

J’ai écrit un courriel à Benoît Faraco  le 9 décembre à 12h32, l’informant du problème, aucune réponse à ce jour.

 

Lors de son passage à Vitrolles le 27 mai 2011 durant la campagne de la primaire écologiste, j’avais demandé à Nicolas Hulot ce qu’étaient devenus les courriers que je lui avais adressés, il m’a tout simplement répondu «  C’est pas moi, voyez avec elle ! » à se tournant vers Annabelle Jaeger qui a longtemps été sa proche collaboratrice. Annabelle Jaeger, en tant que Conseillère Régionale PACA, m’a rencontré le 6 octobre dernier dans le parc départemental de la Revère au-dessus d’Eze dans Alpes Maritimes. Elle n’a pas réussi à m’obtenir le rendez-vous que je souhaitais avoir avec Gérard Feldzer, spécialiste reconnu de l’aéronautique et  ami de Nicolas Hulot.

 



 

Durban réaction Eva Joly

Eva Joly et Michèle Rivasi lors de l’inauguration du nouveau local EELV (Ecomotive) à Marseille le 09/09/2011, 19h – soleil géant derrière le voile d’aviocirrus

 

http ://fr.wiktionary.org/wiki/agonie

agonie /a.ɡɔ.ni/ féminin

       3.   (Figuré) Décadence à son dernier terme.

                           Agonie d’un état, d’une société, d’une entreprise.

 

Réactions d’Eva Joly, candidate écologique à la présidentielle de 2012, à l’accord de Durban

«  C’est un échec collectif des dirigeants mondiaux. A cause (de) leur incapacité à s’accorder depuis Copenhague, nous vivons un moment dramatique, le danger climatique grandit. »

« L’Europe doit renforcer son ambition climatique. J’appelle tous les candidats à la présidentielle à s’engager sur un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre françaises de 30% d’ici 2020. »

11/11/2012 http://evajoly2012.fr/2011/12/11/eva-joly-apres-durban-il-faut-un-sursaut-citoyen/

 

J’écris régulièrement à tous les candidats à la présidentielle de 2012 pour les informer des évolutions de la situation dans l’aspect du ciel et des conséquences au sol, pour montrer que mes prévisions annoncées étaient parfaitement fiables. Etre autodidacte et indépendant n’empêche pas la rigueur scientifique ni de trouver des faits exacts, prévisibles et vérifiables à volonté par tout un chacun.

 

J’ai ainsi écrit de nombreux courriels et courriers, dont un RAR, à Eva Joly que j’ai pu approcher deux fois, (quatre fois pour Michèle Rivasi).

 

Eva Joly fait partie de celles et ceux qui veulent la plus haute responsabilité du pays sans oser affronter  la cause principale de la disparition des abeilles, du dépérissement des arbres ou de la fonte des glaces.

Eva Joly fait partie de celles et ceux qui veulent la plus haute responsabilité du pays en refusant de voir que le trafic aérien, qui pendant des décennies a contribué à amener richesse et liberté, a commencé d’apporter ruine et chômage dans toutes les économies dépendant d’un ensoleillement et de précipitations libres des obstacles que sont le voile d’aviocirrus et les aviocordes.

Eva Joly fait partie de celles et ceux qui veulent la plus haute responsabilité de l’état en jouant avec la communication pour masquer l’agonie d’une organisation sociale protégeant le trafic aérien.

 

 

 

Durban lune timbres

Lune gibbeuse décroissante mais paraissant pleine derrière le voile d’aviocirrus hydrocarboné qui masque les étoiles

Timbres postaux transport sans avion, petit geste vers le retour à un monde aux feuilles bien vertes, au ciel magnifiquement étoilé et à la lune bien nette

 

« Face à une diplomatie climatique soumise, plus que jamais, aux intérêts géopolitiques et aux lobbies économiques et financiers, c’est clairement le rôle des populations d’imposer d’autres choix. Sans attendre de solutions des Conférences de Pollueurs, A l'image de la manifestation qui a réuni plus de 10 000 personnes, les 99% doivent reprendre la main sur les 1%. C'est ce que propose le réseau Climate Justice Now ! dans sa déclaration finale. Voilà l'alternative. A construire ensemble. »

12/12/2011 http://climat.blogs.liberation.fr/durban/2011/12/durban-lunion-europ%C3%A9enne-a-t-elle-sign%C3%A9-la-d%C3%A9faite-du-climat-.html

 

Alors que faire pour retrouver un climat viable ? Tout simplement donner !!!

N’est-ce pas ce que toutes les associations et fondations demandent ? Donner pour se donner bonne conscience.

 

Inutile d’être enchaîné, de marcher au pas ou d’hurler avec les loups pour construire ensemble.

 

Donner raison aux choses plutôt qu’aux idées.

Prêter son attention à l’aspect du ciel à pied, en vélo, en voiture, en train, en avion, à cheval,…

jusqu’à repérer la présence du voile d’aviocirrus ainsi que le lien de cause à effet entre avions en haute altitude et apparition d’aviocorde en dessous.

Prêter son attention au soleil et l’air sur la peau, aux abeilles sur le sol, au dépérissement des plantes, à la qualité de la neige, aux reflets sur les véhicules,…

Prêter son attention jusqu’à être empli de la certitude des méfaits d’un trafic aérien trop important.

 

 Donner alors tout naturellement un peu de son temps et de son argent.

En ne voyageant  par avion que s’il est impossible de faire autrement.

En évitant au maximum l’achat de marchandises ayant transitées par avion.

En se donnant du bon temps tout simplement.

 

Donner sa confiance en l’action individuelle.

« Les petits ruisseaux font les grandes rivières », polluées ou propres.

Donner l’exemple a un effet boule de neige.

Donner trop d’explication noie le poisson et détourne de l’action.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens