Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 18:43

  Actualisation au 9 février 2010 suite au commentaire de Laurent

(voir aussi Utiliser les APN et leurs défauts pour accepter de regarder les changements climatiques tout autour de soi )

23/12/2009 13:02:08

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Nina sur l'article « Quand la lumière ne fut plus » ou une webcam pour suivre Galilée, sur votre blog eauseccours

« Merci pour ces explications, j'ai moi même pris une vidéo ce matin (je suis en Nouvelle- Calédonie) et à ma grande surprise lorsque j'ai revisionné la vidéo il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!!

Donc non ce n'est pas l'obturateur de l'appareil puisque nous pouvons voir ce phénomène où que l'on soit dans le monde ... »

L'équipe de over-blog.com

 

Ce commentaire a été écrit le 23 décembre 2009, exactement un an après l’article cité qui date du 23 décembre 2008.

« Quand la lumière ne fut plus » ou une webcam pour suivre Galilée 
 

Un an après, les webcams de la station des Saisies sont toujours en place http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html et la webcam 2 diffuse plus que jamais d’étranges photos du soleil :

 

Mercredi 9 décembre 2009, 14h05 et jeudi 10 décembre 2009, 14h35 comme le 23 décembre 2008

Soleil tache non artefact Les Saisies Soleil tache non artefact Les Saisies (2)

« …il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!! » comme dirait Nina (Cf. commentaire de l’encadré) Il y a aussi une luisance générale excessive, du gris dans le bleu du ciel et des nuages tout en long (aviocordes) à l’horizon.

 

Un artefact sur une photo, est une particularité parasite, qui peut poser un problème d'esthétisme sur un cliché d'art ou de diagnostic médical par sa présence sur une radio.

 
APN-bis.jpg

 

Mercredi 16 décembre 2009, 16h05

Image webcam du Col des Saisies présentant des artéfacts et des phénomènes climatiques préoccupants

 

Les rayons du soleil,  normalement parallèles à l’échelle d’un lieu terrestre, sont depuis quelques temps devenus divergents: Expérience: les rayons du soleil sont devenus divergents 
 

 

 

« …il y avait un gros cercle noir au centre du soleil !!! »  n’est pas une juste interprétation de ces clichés.

En fait le disque noir central correspond à la taille apparente normale du soleil. La couleur noire provient d’un problème technique, fort bien expliqué dans le commentaire de Laurent, lié à la conception de certains APN.

Le halo blanc, au contour circulaire ou de formes très variées, est devenu la nouvelle taille apparente du soleil. Ce halo met en évidence l’humidité, les particules et les gaz présents dans les sillages des avions, sillages qui n’arrivent plus à se disperser tant le trafic aérien est devenu important. Les rayons du soleil doivent traverser un voile de cirrus de culture (aviocirrus) avant de parvenir au sol dans des directions les plus diverses, comme s’ils avaient dû traverser plusieurs couches de verre dépoli dans des plans différents.

L’observation prudente à l’œil nu des reflets de ce soleil avionneux permet de repérer un petit centre moins lumineux qu’attendu entouré d’un halo surdimensionné, blanc « coulant » ou pouvant évoquer un hérisson aux piquants irisés.

L’assombrissement global est de plus en plus perceptible. Les abeilles, les skieurs, les automobilistes ou les plantes sont perturbés à leur insu par cet étrange éclairage, sortent en toute confiance et  peuvent ensuite se retrouver en grande difficulté. Sécurité routière, de nouveau trop d’accidents, à qui la faute ? être pas vu, je meurs – avoir pas vu je tue

Cet artéfact de certains APN, gênant pour le rendu de la photo, peut éveiller l’attention sur un changement réel de la réception de la lumière solaire. Ce changement est en train de bouleverser gravement l’organisation de la vie terrestre.

 

 

Ce phénomène de dispersion des rayons du soleil peut cependant apparaître sous différentes formes selon la qualité de votre appareil photo numérique.

 

Soleil tache non artefact tel Septemes les Vallons







Septèmes les Vallons près de Marseille, 25 décembre 2009, 10h24, téléphone portable

 

Soleil et ses reflets sous forme de disque mauve au centre d’un large halo blanc et de très larges irisations aux couleurs autres que celles de l’arc-en-ciel (eau, hydrocarbures et particules en suspenstion dans l’air)

 

Soleil tache non artefact APN Septemes les Vallons 







Septèmes les Vallons près de Marseille, 25 décembre 2009, 10h24, petit APN

Soleil masqué derrière les aviocirrus qui pâlissent le bleu du ciel.  Large halo blanc et, à gauche, rayon aux couleurs autres que celles de l’arc-en-ciel (eau, hydrocarbures et particules en suspenstion dans l’air)




Soleil tache violette Talloires

Lac d’Annecy (ville candidate aux JO d’hiver de 2018), 10 décembre 2009, 14h05, webcam de Talloires http://www.talloires-lac-annecy.com/webcam/moyen.html

 

La tache centrale du halo est déformée par les sillages des avions s’épaississant, annonçant la formation des aviocordes, nuages de culture tout en longueur qui s’agglomèrent en dessous des couloirs aériens.


Soleil taches dans eau rayon mauve Talloires
Lac d’Annecy (ville candidate aux JO d’hiver de 2018), 14 décembre 2009, 14h15, webcam de Talloires


Difficile de mettre en cause un artéfact d’obturateur sur cette photo. Où se trouve le soleil ? Au bout supérieur du large rayon mauve, derrière son halo rendu informe par un trop épais voile d’aviocirrus et provoquant en reflet,  une nappe démesurée et uniformément aveuglante sur l’eau du lac.

Dans la partie basse de ce rayon, dans les vaguelettes, on aperçoit de petits reflets du halo, contenant chacun en leur centre, la petite tache artéfact, rappel en noir, du scintillement normal que devrait avoir l’eau.

 

Col des Saisies, 19 décembre 2009, 15h05, http://www.lessaisies.org/webcams/les_saisies.html webcam n°2

Le soleil noir semble apparaître sans halo derrière un coin de ciel, d’un bleu pâli jusqu’au turquoise, mettant ainsi en évidence la présence du voile d’aviocirrus. La montagne est en train de perdre le bleu intense de son ciel d’altitude.

 

Ce petit coin de ciel bleu turquoise au milieu d’un fond gris est utilisé dans les publicités qui invitent aux voyages lointains en avion.

 


Soleil tache pub voyage avion
« Donc non ce n'est pas l'obturateur de l'appareil puisque nous pouvons voir ce phénomène où que l'on soit dans le monde ... »

(NB : Ce phénomène de soleil pouvant apparaître sous forme de tache noire partout dans le monde ou presque n’est effectivement pas dû à un artéfact de l’obturateur de l’appareil bien que  la raison de cause à effet invoquée ne soit pas la bonne, puisqu’il est possible qu’une  marque  vende une série d’appareils semblables dans le monde entier ou qu’un même globe trotteur ramène des photos des quatre coins de la planète prises avec un seul appareil)

 

Les publicistes ne montrent plus depuis des mois l’apparence prise par le soleil et ils rechignent même maintenant à montrer la mer et son horizon barré par une aviocorde. Les touristes seront de plus en plus déçus de l’ensoleillement de leur séjour. 

 
Le sommet sur le climat de Copenhague vient de s’achever avec un sentiment de malaise.

 




 

 

En juin 2010 tous les regards seront tournés vers la ville de Bonn, en Allemagne, où le monde entier dit espérer que les bonnes décisions concernant la sauvegarde du climat naturel seront prises.

 

D’ici là, pour se convaincre que la cause la plus dévastatrice du climat est vraiment l’excès du trafic aérien il suffit de regarder le plus souvent possible l’arrière plan des vues de cette webcam située à Bonn en Allemagne  http://www.b-p-s.de/webcam.php

 

Exemples pour aujourd’hui samedi 26 décembre 2009:


Soleil tache Bonn 2009 12 26 08h00
8h00 impression de beau temps

·        Ciel gris bleu

·        Immense halo annonçant le soleil levant et révélant la présence d’un voile d’aviocirrus

·        Une aviocorde à l’horizon, un couloir aérien surfréquenté doit exister en dessus.


Soleil tache Bonn 2009 12 26 10h04
10h04 impression de beau temps

·        Ciel gris bleu

·        Immense halo de lumière diffuse autour du soleil révélé par le rendu noir de l’APN.

·        Reflet dans l'eau du halo blanc et du soleil

·        Minuscules reflets surbrillants sur le ponton, indices d’humidité et de particules dans l’air

·        Un mince trait lumineux matérialise le sillage d’un avion dans son couloir aérien et confirme l’impression de beau temps

·        Présence d’un artefact coloré en bas de la photo et à l’opposé du halo solaire

 


Soleil tache Bonn 2009 12 26 11h00
11h00 une brise légère s’est levée

·        L’artefact coloré est sur la plus grande tour

·        Coin de la photo en bas, à droite. Le sommet de la barrière reflète sur toute sa longueur le halo blanc d’humidité. Le milieu de cette barrière semble élargi par le reflet du soleil noir et blanc. A l’œil nu, le flou de part et d’autre de cet élargissement se présenterait comme un hérisson irisé des couleurs des flaques d’hydrocarbure

·        La brillance excessive masque le relief entre l’eau et le ponton ce qui peut s'avérer très dangereux  Sécurité routière, de nouveau trop d’accidents, à qui la faute ? être pas vu, je meurs – avoir pas vu je tue

·        Le couloir aérien se matérialise par une excroissance du halo lumineux et l’apparition de quelques nuages de culture alignés, provoqués par le trafic aérien.

 

 


Soleil tache Bonn 2009 12 26 12h00
12h00 gris coloré partout

·        Dans le couloir aérien un court sillage brille

·        En dessous du couloir aérien l’humidité décante et les aviocordes se forment

·        Le voile d’aviocirrus floute les ombres sur le ponton, de plus en plus en s’éloignant de leur racine


Soleil tache Bonn 2009 12 26 16h24
16h24 arrivée du soir

·        La tour est encore éclairée par le soleil couchant que déjà la sensation de gris domine

·        Une énorme aviocorde s’est formée à l’horizon, agglomération de l’humidité polluée descendue du couloir aérien

·        Au-dessus les aviocordes continuent de se former et décanter

·        Bien qu’on ne voie pas directement leurs sillages, les avions continuent de voler dans le couloir aérien

 

Aucun doute, Bonn se trouve désormais en Avionie.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans lumière solaire
commenter cet article

commentaires

théo 20/02/2010 12:56


avez-vous vu cette tache de vos propre yeux ou elle n'apparait simplement que sur la photographie ?


Jacques Fabry 21/02/2010 22:48



Cette tache sur la photo ne représente pas la couleur réelle du soleil mais SA TAILLE APPARENTE NORMALE dans le paysage à l'heure et au lieu de la prise de la photo.

Le halo blanc nous donne une illusion de soleil géant, de la même façon qu'une ampoule parait géante vue à travers un verre dépoli. Cet aggrandissement de l'apparence du soleil est dû au voile
d'aviocirrus que ses rayons doivent traverser avant de nous parvenir. Il en résulte une altération de la lumière.

On se brulerait les yeux à regarder directement le soleil.

Mais vous pouvez en regarder furtivement et à bonne distance, les reflets émanant de petits rétroviseurs quand ils ressemblent à des hérissons aux piquants irisés débordant largement le petit
miroir. Vous êtes alors sous un voile d'aviocirrus qui selon son épaisseur provoquera un reflet du soleil géant avec un centre de couleur variable.

Selon votre appareil photo numérique, la tache représentant la taille normale du soleil apparaît ou non sur les photos. Mais se méfier toujours des reflets anormalement éblouissants du soleil et
de la lumière altérée perturbatrice de la perception du relief peut vous permettre de rester en vie. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html



SAINT-MARTIN 07/02/2010 09:05


Bonjour,
l'article est tres interessant,
par contre, il ne faut pas faire d'interpretations à tout va, et il faut vous renseigner sur des elements scientifiques:

Le soleil noir est un effet classique sur les Appareils Photos Numériques (APN).
On l'appelle simplement Black Sun Effect en conception de circuits CMOS (c'est une technologie de la micro-electronique)
Voyez sur internet, par exemple:
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://www.appliedcolorscience.com/black_sun.htm

Le principe est simple :
Il y a trop de lumière qui arrive sur les pixel concernés:

D'habitude , pour mesurer la lumiere dans un APN on fait la différence entre
- un 'Niveau de Reset' --> R
et
- un 'Niveau de Signal' --> S

Le niveau R, c'est celui que l'on obtient avant chaque photo, pour reinitialiser l'image
Le niveau S, c'est celui que l'on obtient apres un certain temps (quelques millisecondes, souvent) et qui contient l'information de l'image.

Admettons que l'information d'un pixel de l'image soit exprimée de 0 à 1000.
D'habitude quand on vise autre chose que le soleil, on a
R= de 0 à 10
S= de 100 à 1000
en fait , S dépend de la lumière arrivant sur le pixel: S'il vise une partie sombre de l'image, c'est pas la meme chose que s'il vise une partie eclairee:
S_pixel sombre = 100
S_pixel tres eclairé = 1000

On en deduit une valeur de pixel = S-R :
Valeur sombre = S - R = 90 à 100
Valeur tres lumineuse = 990 à 1000


Maintenant, interessons nous aux pixels de l'image qui visent directement le soleil:
Le soleil emet tellement de lumiere que c'est le R qui recoit trop de signal :
R = 1000
S = 1000
On obtient un pixel qui vaut S-R=1000 - 1000 = 0 !!!!
C'est du noir absolu !!!

Et voila
C'est tres simple et justement , c'est un bug difficile a contourner.

NOTE IMPORTANTE :
Ce phénomène apparait dans les nouveaux capteurs CMOS, mais n'existait pas dans les capteurs CCD. C'est donc un phénomène nouveau car les capteurs CMOS arrivent en masse sur le marché grand
public.
Ce phénomène ( qui est un artefact du au mauvais fonctionnement de l'appareil, qui est utilisé au de la de ses limites) est tres compliqué à contourner, et de nombreux appareils avec capteurs CMOS
ne savent pas encore le corriger. Mais la correction sera banalisée d'ici 5 ans, je pense. En attendant, il va falloir supporter de nombreuses webcam CMOS qui nous mettront des soleils noirs au
milieu de leur hallo.


DONC,
s'il vous plait , evitez les interpretations douteuses qui vous font perdre de la crédibilité, renseignez vous chez les scientifiques, car vous soulevez des themes interessants, mais le moindre
ecart vers des croyances semi-religieuses vont font perdre votre auditoire qui croient alors avoir affaire à des fanatiques.
En l'occurrence, vous avez interprété ce phénomène, pour vous inconnu, par quelque chose qui vous arrangeait (la dispersion intense de lumiere qui 'enleverait' toute couleur) ... Les chefs
religieux d'antant utilisaient des techniques de comm' comme celle là pour convaincre.

Merci donc de :
-verifier mes dires, pour ne pas non plus vous faire berner par le premier hurluberlu venu
-rectifier ensuite TOUTE information sur votre blog liee a ce mysterieux soleil noir

Sans cela , vous perdrez une partie de votre auditoire, et en plus , vous allez participer à une sorte de désorientation scientifique, qui tot ou tard vous desservira.


Je vous remercie de votre lecture

Laurent


Jacques Fabry 09/02/2010 22:29


Merci pour la sincérité de ce commentaire. La vérité utile, celle qui permet la vie universelle, est toujours très délicate à appréhender et encore plus à montrer.
Voila, j'ai réactualisé l'article en y nuançant mes propos. Il reste à souhaiter que les scientifiques officiels ne passent pas toute leur énergie à masquer les manifestations de la réalité
des dérèglements climatiques que nous subissons.
L'important est surtout que chacun ose posément regarder autour de lui, à la télé ou dans les magazines,  la lumière et les reflets du soleil, les passages des avions et les nuages
qui se forment en dessous.


orange 21/01/2010 12:23


Bonjour,
Suivant où se trouve le soleil par rapport à vous et par rapport à la trace d'un avion par exemple, il est tout à fait NORMAL de constater une irisation! Les particules de glace et d'eau en
suspension dans l'air diffractent la lumière...
Ceci dit il est évident qu'un grand nombre d'avions circulant à haute altitude vont avoir une influence sur le climat, mais peut être pas à ceux qu'on pense.
En tout cas PAS SUR LES SOLEILS NOIRS OU DIFFRACTION DE LA LUMIERE DANS LES GROUPES DE LENTILLES MINABLES (ET SALES PARFOIS) DE L'IMMENSE MAJORITE DES APPAREILS PHOTOS NUMERIQUES...


Jacques Fabry 22/01/2010 06:57


Merci pour ce commentaire, encore un peu d'attention dans votre environnement familier ou de vacances ,et vous percevrez la réalité quotidienne et dangereuse de ce que vous commencez à
exprimer.

J'ai répondu plus en détails ici : http://www.eauseccours.com/article-utiliser-les-apn-et-leurs-defauts-pour-accepter-de-regarder-les-changements-climatiques-tout-autour-de-soi-43401547.html


Peach 20/01/2010 03:58


J'ai vu une fois dans le ciel une irisation dans l'air, orange, suspendue, comme un reste de kérosène flottant encore dans l'air...

Il est vrai que j'étais dans le TGV, remontant du Sud vers Paris, et je n'étais pas très loin de l'aéroport d'Orly. J'invite les personnes curieuses à se placer dans les couloirs aériens et à
observer, notamment en région parisienne.

Il est vrai que c'est plus facile de remarquer des choses bizarres quand on vit dans un endroit surfréquenté par les avions et sous les couloirs aériens, car on peut voir la situation évoluer
d'heure en heure, et voir des cieux vraiment peu communs.

J'ai pu en faire l'expérience, mais maintenant que j'ai déménagé, je m'en rends moins compte.


jo 19/01/2010 11:27


Votre article est pour le moins très comique....sensible aux changements de la nature je félicite votre démarche!!!!!
Néanmoins, vos explications scientifiques sont à mourrir de rire....
1: les rayons du soleil n'arrivent jamais parallèles sur terre (CF: ce bon vieux Albert)
2: les rayons se courbent sous l'effet de la gravité
3: des phénomènes de diffraction sont possibles, mais alors on verrait tout déformé...
4: les flux d'air et de gaz ne sont pas stables et réfutent donc toute votre théorie....

La vérité est ailleurs.....;)


Jacques Fabry 19/01/2010 13:35


La vérité absolue n'est pas celle qui régit la vie terrestre quotidienne. Les animaux ou les plantes se soucient de trouver la bonne quantité, la bonne qualité et le bon ryhtme de la
lumière solaire, et non du pourquoi de l'alternance des jours et des nuits ou des saisons. La plupart des maisons encore debout ont été construites avec un fil à plomb pour établir des verticales
qui ne le sont pas mathématiquement mais qui permettent pourtant de vivre dans des maisons à plusieurs étages.

Attention à votre point numéro 3:  à pied, sur routes ou en l'air, il est source de nombreux accidents car les gens ne se méfient pas que la perception du relief et celle des distances
sont actuellement pertubées. Il serait judicieux d'en parler ouvertement et officiellement. http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html
Le maire de Marseille et vice-président du sénat, Mr Jean-Claude Gaudin, conscient de la véracité de mes dires, a transmis ce souci au gouvernement et  Mr Bussereau, ministre des
transports, vient de répondre qu'il demandait à Mme Merli, Déléguée Interministérielle à la Circulation et à la Sécurté Routières, de m'accorder dès que possible un RDV.

Laissez quelques instants votre intellect et vos connaissances de côté. Et dès qu'un rayon de soleil vous le permet, regardez ses reflets sur les voitures ou même sur la route. Puis revenez décrire
avec vos mots ce que vous avez vu.

Je ne passerais pas des heures devant un clavier si abeilles, mouches, avalanches, oiseaux ou chevaux ne m'avaient alerté, et si la mort de très nombreux montagnards et les colossaux dégâts
dûs à la grêle et au vent de m'avaient menacés.



APN Appareil Peu Naturel 18/01/2010 23:13


Que ne faut-il lire comme élucubrations! Par contre vous auriez pu faire remarquer que si vous êtes dans les Alpes vous êtes sûrement exposé from time to time au trou de la couche d'ozone.
Le reste n'est que littérature vu que les APN sont plus ou moins correctement réglés, n'ont pas les mêmes caractéristiques et réagissent bizarrement sur des effets de seuil.
En plus si on rajoute les couches de lentilles de plus ou moins bonne qualité et plus ou moins propres on peut arriver à des résultats surprenants en photos prise en contre-jour!


Jacques Fabry 19/01/2010 08:13



APN=Appareil Peu Naturel, voilà une vérité vraie. Et dont il faut tenir compte, je le fais d’ailleurs dans mon article comme vous pouvez vous en
rendre compte si vous le relisez plus attentivement.


Une photo ou un mot ne sont que des représentations  partielles de la réalité. La photo ou la
description d’une bonne tartine peuvent faire saliver mais n’empêchent pas de mourir de faim.


Une photo ou un mot, quelques soient leur richesse ou leur maladresse, peuvent aussi être duperie malveillante ou incitation au rêve.


 


Aujourd’hui, nous sommes en danger. J’ai créé ce blog pour inciter chacun à vérifier dans son environnement quotidien ou de vacances l’existence des
nuages de culture, aviocirrus et aviocordes, engendrés par l’excès de trafic aérien. A chacun ensuite d’en tirer les conséquences pour sa sécurité, celle de ses proches (ou dépendants) et celle
de ses biens (ou de ceux en responsabilité).


 


« Quand le sage montre la lune du doigt, le sot regarde le doigt ». Si les photos vous gênent, oubliez-les, simplement regardez d’une attention détendue, l’aspect du ciel qui vous entoure, plusieurs jours de suite, à des heures
différentes, sentez l’air sur votre peau, dans vos poumons, tentez de trouver un jour entier de vrai ciel bleu (pas une simple "impression de beau temps" comme dit maintenant Météofrance) et
faites-moi signe quand vous l’avez trouvé.


Bon courage.



olivier 18/01/2010 00:06


Bonsoir...
Un phénomène tel que vous le décrivez aurait surtout pour effet de diffracter la lumière.. à la manière d'un prisme.. mais n'affecterait pas tout le spectre visible uniformément.. Une saturation ou
un bidonnage de photo me semblent la meilleure explication.. :)).

Toutefois, là ou vous avez raison, c'est sur l'effet des avions pour :
1. L'augmentation de la nébulosité sur les zones à fort traffic.... Est ce négatif ?? je ne sais pas.
2. Et surtout la pollution au particules sur les zones de décollage. Là on bat des records et on a de VRAIS problèmes notamment en vallée alpine en hiver...


Jacques Fabry 18/01/2010 07:02


Bonjour,

Pas de trucage!!! La saturation, réelle en partie, n'explique pas ce que l'on peut voir à l'oeil nu dans les reflets du soleil, sur les voitures par exemple.

Je suis Savoyard, natif du bord du lac du Bourget, puis montagnard, et passe aussi beaucoup de temps à l'autre bout du Rhône, en Camargue et Provence. C'est en voyant les dégâts causés par la
brutale augmentation du trafic aérien dans ces régions à la nature particulièrement sensible que j'ai compris ce qui se passait. J'ai alors créé ce site et commencé de
nombreuses démarches auprès des décideurs concernés.

Les irisations sont en partie dues à la présence des particules. Les couleurs de l'arc en ciel ont changé. Des photos du soleil montrent des rayons aux couleurs bien suspectes. J'en parlerai à
l'occasion.

Le plus urgent est d'avertir les montagnards, professionnels ou simples amateurs, que ce rayonnement divergent et cette humidité excessive ont changé les conditions de transformation de la
neige et que jamais la montagne n'a été aussi dangereuse. Je vais actualiser et détailler le contenu de cet article, http://www.eauseccours.com/article-34240116.html  les conditions de pratique de la montagne se sont encore détériorées en
6 mois.

N'hésitez pas à m'envoyer vos photos de ciel montagnard à cielnature@voila.fr. Le vrai ciel bleu intense d'altitude est devenu rare. Et une journée entière
sans nuage n'est plus qu'un espoir.

Des yeux neutres et parlants pour se rendre compte de ce qui se passe en montagne : http://www.eauseccours.com/article-37087453.html

Cordialement



AG 17/01/2010 19:12


Rhoooo! C'est fou ça! Je suis ébahi...


Jacques Fabry 18/01/2010 06:38


Les émotions sont aventures personnelles, mais l'altération de la lumière est l'affaire de tous, de toute la vie terrestre. L'émotion passée, prêtez la plus grande attention à ce qu'est devenue la
lumière solaire autour de vous et vous passerez par toutes les émotions. J'espère que celle qui dominera à la fin sera la rage d'agir pour retrouver une lumière solaire naturelle, aux rayons
parallèles, et permettant une vie terrestre normale en tout premier lieu pour les abeilles. http://www.eauseccours.com/categorie-10272760.html


Dédé 17/01/2010 16:33


C'est évidemment la saturation du capteur CCD et le fait que nous sommes en photos numériques qui explique ce soleil noir.
A une intensité lumineuse, le capteur associe un code numérique.
Lorsqu'on dépasse une certaine valeur qui dépend des paramètres de l'appareil, le codage n'est plus possible et le soleil ou une source lumineuse intense devient NOIRE.
Sur le mien qui est mal réglé en "températures" de couleur, l'image devient toutes verte. Je n'en ai pas déduit encore que c'était dû à une attaque de martien.
Essayez avec une réflex de bonne qualité argentique et vous verrez que le soleil n'est pas noir.
Les artefacts colorés proviennent de la diffraction de la lumière solaire à travers les multiples lentilles de l'appareil photo.
Ceci dit, si vous voulez lire aussi des énormités qui vous feront marrer si vous avez un tantinet retenu les expériences de physique, allez lire le forum du site des Robins des toits! Rigolades
assurées!


Jacques Fabry 17/01/2010 17:43


:-) Même genre de commentaire que ceux de Philippe et cerdagnol mais exprimé avec plus de gentillesse, c'est plus sympatique.

Ceci dit la réponse est la même. Si cette approche de la réalité ne vous convient pas, si vous connaissances vous rendent trop puriste et vous masquent le message, essayez un autre chemin.

Par exemple, rendez-vous compte que cette lumière altérée peut être dangereuse pour vous ou pour les vôtres sur la route :
http://www.eauseccours.com/article-securite-routiere-de-nouveau-trop-d-accidents-a-qui-la-faute-etre-pas-vu-je-meurs-avoir-pas-vu-je-tue-38186741.html

N'hésitez pas à m'envoyer vos photos à cielnature@voila.fr, avec votre permission et après vous les avoir commentées, je les enverrai à l'ONERC
(Observatoire National des Effets du Réchauffement Climatique).

Il n'y a pas si longtemps le mot écologie n'existait pas. J'espère que les mots avioclimatologie, aviocordes et aviocirrus seront très prochainement entrés dans le langage courant comme une
évidence.


cerdagnol 17/01/2010 15:21


Avant de développer des théories fumeuses, vous auriez pu avoir l'honêteté de parler de la saturation du capteur CCD qui au delà d'un certaine flux lumineux n'envoie plus d'informations, ce qui
revient à un noir.
Vous êtes sans doute encore un de ces nombreux faux prophètes dont regorge la toile et qui abuse de l'ignorance et de la crédulité de la majorité...


Jacques Fabry 17/01/2010 17:23



J'invite uniquement à regarder ce qui se passe actuellement autour de soi. Relisez mieux mon article, je dis seulement que cette tache noire représente la taille que devrait afficher le
soleil. Peu importe le matériel et ses limites, l'important est de regarder la réalité.

Si vos connaissance photographiques dont vous semblez très fier vous empêchent de voir ce que montrent ces photos regardez ailleurs, par exemples votre ombre au sol. Elle est
sans doute devenue nette au niveau des pieds et de plus en plus floue en allant vers la tête. Pas de risque d'artéfacts ou de saturation. Et une autre façon de se rendre compte que les aviocirrus
ont rendu divergents les rayons du soleil.

Vous êtes sans nul doute mieux équipé que moi en matériel photographique. Je suis preneur de vos photos du ciel, une série, prises toujours du même endroit. Envoyez-les moi à cielnature@voila.fr et discutons de ce qu'on y voit.




Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens