Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 20:24

Aéroport de Provence, Marseille Marignane, samedi matin, 18 juillet 2009

Le Boeing 737 assurant, pour la compagnie Europe Airpost, le vol 50521 à destination d’Athènes est en instance de décollage.

·        Par le hublot, un passager  remarque  une fuite anormale de kérosène à chaque coup d’accélérateur.

·        Le voyageur alerte le steward.

·        Le steward minimise l’incident.

·        Le voyageur insiste fortement.

·        Le pilote est prévenu et stoppe l’avion.

·        Un technicien arrive et confirme une fuite de kérosène.

·        Tous les passagers sont invités à descendre de l’avion.

·        Quelques heures plus tard un autre appareil arrive pour prendre en charge les passagers en souffrance.

·        L’avion décolle pour la Grèce  mais le passager témoin de la fuite, pris d’une peur rétrospective ne se sent pas d’embarquer et garde près de lui les autres membres de sa famille.

·        Le voyagiste Héliades refuse le remboursement des billets puisque le vol a été effectué.

·        Europe Airport assure qu’à aucun moment la sécurité des passagers n’a été menacée, la fuite s’étant révélée n’être qu’un léger suintement au niveau d'une plaque de visite du réservoir.

Bref pas de quoi en faire tout un plat même si Europe Airport dit comprendre la réaction du passager vu le contexte actuel :

3 crashs aériens médiatisés (de moins en moins) en un mois et demi pour un total de 549 victimes.

Date

Constructeur

Compagnie

Lieu

15 juillet 2009

Tupolev

Caspian Airlines

Teheran

29 juin 2009

Airbus

Yemenia - Yemen Airways

Comores

01 juin 2009

Airbus

Air France

L'Océan Atlantique

Sources : article de Laetitia Sarroglou du journal « La Provence » du 21 juillet 2009 http://www.laprovence.com/articles/2009/07/21/869820-Region-Fuite-de-kerosene-sur-un-vol-pour-Athenes.php ; tableau issu du site http://www.air-valid.com/

 

Une autre histoire de fuite de kérosène, juste pour voir si on a les nerfs solides. Une aventure partagée par 306 personnes,  le 24 août 2001 au-dessus de l’Atlantique entre Toronto et Lisbonne.  Panne sèche au dessus de l'Atlantique avec un Airbus A 330 dont 306 passagers

« Conséquences :

Aucun des 293 passagers et des 13 membres d'équipage n'a été sérieusement blessé.
Airbus considère les pilotes responsables d'avoir mal interprété les signaux d'alerte et d'avoir provoqué l'accélération de la perte d'essence. Mais Air Transat estime que le problème est dû à Airbus. Le problème technique qui avait provoqué le percement d'un tuyau a été corrigé sur tous les appareils. Une enquête a été menée.     ….     Le pilote et son copilote ont été récompensés en 2002 pour avoir effectué le "plus long vol plané de l'histoire aéronautique" (21 minutes) avec un avion de ligne de cette taille »

 



Que d’histoire pour quelques fuites d’huile!


Quelques gouttes, ça gêne en quoi ?

 

La pollution c’est TROP, au même endroit, au même moment.

 

 

http://www.mon-environnement.com/fiche-689.html   Quelques extraits de la rubrique « Le saviez-vous ? »

- un litre de pétrole peut contaminer jusqu'à 2 millions de litres d'eau...

- un gramme de 2,4-D (herbicide d'usage domestique courant) peut contaminer 10 millions de litres d'eau potable.

- une goutte d'huile peut rendre impropre à la consommation jusqu'à 25 litres d'eau.

- 1 m³ d'eau = 1000 litres d'eau.
*


- 120 litres d'eau par jour : c'est ce que laisse s'échapper dans les égouts un simple robinet qui fuit... Alors qu'il suffit souvent de changer un joint !


- 10000 litres d'eau par an : c'est ce que l'on gaspille si on laisse le robinet ouvert lorsqu'on se lave les dents. Optez pour un verre à dents !

*cette ligne est par définition 100% exacte ; je ne connais pas le mode d’obtention des autres chiffres mais l’idée est là, pour donner  à réfléchir.



 
La goutte de trop



Chantal Jouanno, secrétaire d’état à l’écologie et au développement durable, le disait hier 23 juillet 2009 en Camargue :

 

« Il faut se responsabiliser. »


Les petits ruisseaux font les grandes rivières et toutes les eaux, propres, sales, épurées vont à la mer.

Les rejets d’un avion, des avions, de milliers d’avions flottent dans l’air, décantent et finissent toujours par retomber à la surface du globe sur terres, étendues d’eau, feuilles, goudron ou béton, poumons, peau des hommes et des bêtes…



En flottant dans l’air ces rejets de gaz, d'eau hydrocarbonée et de particules dispersent la lumière, ce qui provoque des reflets monstrueux sur les voitures comme sur la plus petite surface réfléchissante.

Ces rejets d’hydrocarbures et de suie contribuent à gêner la respiration humaine, animale ou végétale et polluer  les eaux. Les hydrocarbures attaquent aussi le système nerveux et le foie.

 

Il est facile de voir une abeille, aveuglée par cette étrange lumière, voler en hésitant, descendre en planant, se cogner contre un obstacle comme un moineau dans une vitre ou tomber lourdement après un court vol sur le dos et mourir ainsi de stress et d'épuisement. La vision des humains est également perturbée avec pour conséquences faux pas de piétons, dévissage en montagne, collisions routières ou aéronautiques.



Il est aussi devenu très courant de voir les abeilles mourir en ville comme empoisonnées. Dans le dos de Borloo et en dépit des désirs de l’UNAF, les abeilles meurent en ville  .

Il faudrait analyser quel cocktail de pesticides, huiles des voitures, kérosène des avions absorbée dans la rosée (devenue quotidienne même en été) tue ces abeilles. Elles peuvent aussi, comme les humains, avoir des coups de chaud. 2009 chaleur ressentie, la canicule qui ne dit pas son nom

Exemple d'abeille en difficulté le 21 juillet 2009, jour de la parution de l’article sur la fuite de Kérosène à Marignane :

 

 

Abeille courageuse essayant de butiner une fleur de sophora au sol malgré de grandes douleurs.


Vidéo filmée à Coudoux, sympathique village provençal où se cultive l'olivier.



Le soleil blanc, brûlant et humide ne convient pas à la culture de l'olivier, ni aux amandiers

Des milliers d'autres arbres de toutes sortes dépérissent, dont des chênes plusieurs fois centenaires. C'est la porte ouvertes à famines et incendies gigantesques
Incendies de Marseille, Espagne, Grèce, Californie, ce n’est qu’un début .
Ce soir France Inter annonçait que jamais autant de maquis corse n'avait disparu dans les flammes avec une telle rapidité.




2 gouttes d'huile par ci, 3 gouttes de kérosène par là, 4 abeilles mortes en ville aujourd'hui sous un sophora

multiplié par des milliers d'actions de milliards d'hommes,

l'entonnoir est bouché, le vase déborde



Nuit des étoiles Nuit cent étoiles et lune triple en Avionie

Nuit de clarté grise avec quelques étoiles fort peu scintillantes, spectacle décevant. Pas de problème, les organisatuers ont tout prévu : un coup d'oeill au ciel souvent guidé par laser vert, vidéoprojections, contes féériques, musique émouvante, spectacles inédits interactifs, une belle nuit d'été irréelle.

Que signifie encore "dormir à la belle étoile"? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Olivier 27/07/2009 11:09

Lorque l'on fait bronzette dehors ou bien en marchant dans la rue, on peut parfois sentir de fines goutelettes sur la peau, par "beau" temps.

En placant à contre jour, on voit parfaitement la pluie de
goutelettes de kéro; on peut se dire que sont grains de pollens mais non, ce sont bien les gouttes qui donnent les tâches translucides ou noires sur les feuilles des arbres, qui font que
tous les objets que vous stockez dans vos jardins sont couverts de suie et que vos facades,
meubles de jardins, boîtes à lettres, etc...sont rongés par les petits points noirs...

Et quant les responsables avionneurs sont interrogés à ce sujet, ils s'énervent presque en disant que le peu de pollution des avions est dispersée (comme par magie) par les vents et donc qu'il n'y a aucun problème.

L'autre jour sur France 3 Ile de France un reportage sur ADP (Aéroport de Paris) et le "developpement durable". On a été très content d'apprendre que les agents porteront désormais des tenues en coton Bio (coton venu en avion j'espère!).

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens