Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 17:41

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par henry sur l'article Le frelon est mort en ville, vivent les abeilles !!!,

« Je pense que les abeilles et les plantes souffrent aussi d'une pollution due au largage du carburant effectué par les avions avant leurs atterrissages »

L'équipe de over-blog.com


L’équation est toujours commerciale :


Les avions peuvent peser plus au décollage qu'à l'atterrissage.


Statistiquement un avion qui a réussi son décollage autorisé a vraiment une très grande probabilité de voler correctement suffisamment longtemps pour brûler assez de kérosène et atteindre ainsi le poids plus léger autorisant un atterrisage sans problème.

Donc, il est pécuniairement intéressant de charger les avions de fret ou de passagers au maximum du poids permettant un décollage en pariant qu’aucun problème n’imposera un atterrissage d’urgence avant que le poids total de l’avion ne soit redescendu à un niveau permettant le retour au sol.


Et si un problème survenait malgré tout, les décideurs ont prévu de pouvoir larguer du carburant, jusqu’à retrouver un poids acceptable pour atterrir.


Ces largages de carburant sont une réalité mais ne présentent qu’un très petit pourcentage des atterrissages.


Mais comme le nombre des décollages a considérablement augmenté ces dernières années, le nombre des largages de carburant avant atterrissage ne sont vraisemblablement  pas si minimes qu’on veut bien nous le faire croire. Ils peuvent même se produire sur des sites protégés comme le lac du Bourget, ainsi que l’atteste dans une pétition, un collectif d’associations luttant contre les nuisances de l’aéroport de Chambéry Aix en Savoie.  «
Un cas de délestage d’excès de carburant sur le lac a même été constaté. Il nous a été assuré que celui-ci est extrêmement rare mais reste possible.» ( Tresserve Alternative. Siège : Mairie de Tresserve 73100 Tresserve ; ADRILAC. Siège : 2 chemin des Confins 73100 Brison St Innocent ; Equi’Libre Naturespaces : Siège : chemin de la Fontaine 73100 Brison St Innocent). Michel Barnier, actuel ministre de l’agriculture et de la pêche est un des instigateurs du projet « grand lac » en cours de réalisation et le conseil général de la Savoie dont il a été le président a beaucoup fait pour le développement de cet aéroport.



L’excès de trafic aérien provoque l’apparition de nuages de culture orageux même lorsque la météo annonce du beau temps. De plus en plus souvent des avions sont foudroyés peu après le décollage et sont contraints d’atterrir en urgence sans pour autant que les journalistes ne mentionnent le largage pourtant plus que plausible du carburant (sauf si l'avion n'était pas à pleine charge ou est d'un modèle non conçu pour un largage).
Exemple de foudroiement un quart d’heure après le décollage de Strasbourg avec retour précipité et atterrissage d’urgence, article de Xavier Breuil dans le Progrès de Lyon du 29 avril 2009 :
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/1043090,184/Le-vol-Strasbourg-Lyon-foudroye-panique-dans-l-avion.html  « Dans l'avion de la compagnie Brit-Air qui effectue le vol Strasbourg-Lyon, le commandant de bord prend comme à l'accoutumée la parole : merveilleux temps au départ, merveilleux temps à l'arrivée annonce-t-il notamment. C'est vrai, sauf qu'il y avait un gros nuage sur la route » Les aviocordes sont une réalité, potentiellement très orageuse. Cela augmente la fréquence des incidents peu après le décollage et les nuisances dues aux largages de kérosène.

 



Ces largages de carburant par les avions sont localisés et, bien que très nocifs pour la vie du lieu où le kérosène retombe, ils ne peuvent expliquer la disparition des abeilles sur un très large territoire.

 

« Je pense » est une expression que je n’emploie que très rarement car je prends le temps de vérifier toutes mes observations avant d’en parler. Mais puisque Henry a soulevé le problème de la nocivité des hydrocarbures sur les abeilles je vais aujourd’hui utiliser ce terme.


Les abeilles, les guêpes, les libellules maintenant, s’envolent confiantes et atterrissent en urgence et au ralenti pour se frotter les yeux. Les enfants aussi se frottent de plus en plus souvent les yeux et les adultes ne sont pas épargnés. Et il est devenu très rare de ressentir la sensation de respirer un air vivifiant, de se remplir du célèbre bol d’air.


L’irritation des yeux et des muqueuses, la diminution de la ventilation et un sentiment d’oppression peuvent être directement liés à la présence d’hydrocarbures dans l’air. Les insectes n’ont pas de poumons et respirent par de nombreux orifices répartis sur tout leur corps, il est vraisemblable que la présence d’hydrocarbures dans l’air soit une des causes principales de leur manque de force actuel. Leur santé et notre santé sont en jeu.

 

Je pense que, plus qu’aux largages d’urgence, ces  hydrocarbures en présence dans l’air, ou à la surface de l’eau ou sur les feuilles proviennent tout simplement de l’addition de tous les rejets imbrûlés par les réacteurs des avions même bien réglés.


C’est sans doute cette  présence des hydrocarbures dans l’air ambiant qui provoque les étranges couleurs des irisations de la lumière solaire et également  de celle des phares des voitures ou des lampadaires.


Voilà ce que cela donne au-dessus d’un rucher.


Brillance des ruches sous le soleil blanc et irisations hydrocarburées

 

Ces irisations aux couleurs des hydrocarbures et non de l’arc en ciel sont présentes partout où le trafic aérien est trop important ; elles ne sont pas un artéfact lors de la prise de vue.

Etes-vous concernés près de chez vous ou sur votre lieu de vacances ?

ATTENTION EXPERIENCE A NE PAS FAIRE SI VOUS AVEZ LA CHANCE D’ETRE DANS UN ENDROIT AU CIEL TRES PUR.

L’ombre est anormalement floue, le soleil encore bas, tournez le dos au soleil, fermez l’œil gauche, clignez l’œil droit pour voir le jour entre les cils et lentement pivotez sur la gauche pour retrouver le soleil. Dès la mi-parcours une irisation de la même couleur que celle de la lumière au-dessus du rucher apparaîtra autour de vos cils.


NB : la lumière qui nous arrive est en fait déjà altérée  par le passage au travers du voile d’aviocirrus.


Aux levers et aux couchers du soleil, moments où la lumière solaire est encore davantage absorbée par l'atmosphère les irisations  ont un autre aspect.


Exemple au marais du Vigueirat dans les Bouches-du-Rhône où s’est tenue le 1er mai dernier une réunion d’écologistes en vue des élections européennes de juin.


Projecteur en haut, soleil couchant à droite, reflets du soleil à gauche


Les photos du soleil ont disparu des quotidiens et des publicités papier depuis au moins la mi-mars 2009, sans doute pour que tout un chacun soit préservé de la vision anormale de ce soleil irisé. Quoiqu'il soit fait pour cacher la présence de ce soleil bizarre, il se retrouvera sur les photos personnelles des vacances.



« Vous n’imaginez pas le pouvoir de l’écologie » dit le slogan.

Je ne pense pas que José Bové,  Cécile Duflot ou Michèle Rivasi aient pris le temps d’observer la lumière du soleil ou les libellules, ni même les nuages dans le ciel alors que le mistral, très violent, aurait dû assurer un ciel parfaitement bleu.


Fort mistral sur le parking du marais du Vigueirat. Le ciel reste pâli par les aviocirrus et les aviocordes sont présents.

Pour retrouver du pouvoir, agir en faveur de la nature, il faut commencer par la voir comme elle est devenue et non pas comme on l'imagine ou se remémore.

La culture bio n’est plus qu’un leurre si l’on ne tient pas compte de l’épandage généralisé des hydrocarbures par les avions. Les plantes sauvages sont elles aussi touchées. Les conséquences risquent d’être visibles très vite si le problème reste caché. Et les hommes risquent de montrer bientôt un regard aussi étrange que celui des libellules protégées du marais du Vigueirat.



Libellule éblouie au sol après un atterrissage en planant ou presque.

J'ai dû la toucher du doigt pour qu'elle accepte de redécoller.


Quelques mètres plus loin, toujours aussi éblouie elle se laisse poser dans l'herbe luisante.

Je la laisse frotter ses yeux brûlants et la touche une nouvelle fois du doigt. Elle parvient à s'arracher du sol...


... et parvient à se poser sur un arbre.

Les feuilles sont très brillantes et toujours cette lumière bleue. Un bourdonnement d’abeille, buzz d’Albert Einstein, rien n’est établi


Libellule fatiguée se reposant la tête à l'abri du soleil blanc

La libellule a finalement choisi de se reposer en pleine journée, reste à savoir pourquoi :
- dans l'espoir que le soleil retrouve ses rayons parallèles et ne l'éblouisse plus?
- dans l'espoir de sécher et rigidifier ses ailes et son corps peut-être trop ramollis par l'excès d'humidité engendrée par le trafic aérien ?
- dans l'espoir de calmer la douleur de ses yeux irrités par les hydrocarbures ?
- dans l'espoir de récupérer de l'indicible fatigue de son corps refusant de s'ouvrir aux hydrocarbures?

La réponse n'est pas simple, dans tous les sens du terme. En tous cas l'année dernière les libellules volaient mieux et les lignes aériennes étaient moindres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans disparition des abeilles
commenter cet article

commentaires

Absorbant hydrocarbure 25/04/2012 11:05

C'est scandaleux ce que nous faisons subir aux abeilles et autres animaux...

Olivier 12/05/2009 12:18

Oui, il y a un gros changement depuis début 2009 pour moi. Je suis en IDF, d'habitude je suis toujours bronzé au Printemps. Cette année il n'y a toujours pas eu une vraie belle journée de soleil. Désormais il y a une lumière d'éclipse quasiment tout le temps, sans parler de ce temps orageux sans pluie: ni pluie, ni soleil: le néant. Je n'ai jamais vu un Printemps aussi triste: pas d'insectes, pas de soleil et toujours cet air lourd et epais, ce soleil blanchâtre éblouissant quand il se montre furtivement à travers une couche de cotras.

C'est grave ce qui se passe. Et les gens vont prendre l'avion pour aller chercher le soleil plus loin, toujours plus loin...bientôt il sera absent partout...

Jacques Fabry 12/05/2009 18:56


j'aurais pu commencé mon article par vos mots http://www.eauseccours.com/article-31337619.html mais je n'avais pas
encore lu votre commentaire...
merci et A+


Peach78 10/05/2009 12:01

De retour de vacances dans le Sud de la France (Var et Côte d'Azur) pendant une semaine.

Dans le Var, les gens qui nous accueillaient, regardaient souvent le ciel en fin de journée quand il se couvrait de nuages et donnait quelques gouttes, ils s'interrogeaient : "C'est quoi ce temps de &_''è-'è'-è' ?", "Pourtant la météo annonçait du beau temps !!???" Ils nous ont avoué qu'avant notre arrivée, il n'avait fait que 2 jours de beau temps durant les trois dernières semaines.


J'ai vu les aviocordes sur la Montagne Sainte Victoire. Elle n'était dégagée que 2 jours sur 5.

Petite escapade sur les bords du lac Sainte-Croix et de Moustiers Sainte-Marie. à 17H30 (je vous enverrai la photo), le ciel au-dessus du lac se couvrait, ciel blanc dépoli. Ambiance sombre. Les avions passaient là-aussi. J'ai vu les gros vers noirs sur le chemin, que vous nous montrez sur ce blog.

Ensuite, sur la côte d'Azur, Antibes. Les gens qui nous accueillaient nous ont spontanément parlé du temps 3, 4 fois en s'interrogeant. Je les ai laissés dire, et ils disaient : "C'est bizarre il fait froid à l'ombre cette année" "Même en plein soleil quand il fait 27 degrés, sur la peau il fait frais". Et effectivement il faisait frais. On devait se couvrir les bras pour ne pas avoir froid.

Je leur ai demandé si d'habitude c'était comme ça en Mai, et ils m'ont dit "Non". Ca fait très longtemps qu'ils vivent là.

Petite brise humide. Les avions de l'aéroport de Nice passaient devant nous, ils m'ont même réveillée un matin.

Jacques Fabry 12/05/2009 18:53


Bonjour,
une toute nouvelle augmentation du trafic aérien vient encore de changer l'aspect du ciel en Provence!!!
http://www.eauseccours.com/article-31337619.html
C'est vrai que les gens commencent à se poser des questions, c'est pourquoi je suis mieux accueilli quand je m'adresse à un professionnel qui risque de souffrir très prochainement.
Merci de vos contributions
A bientôt


coeur 08/05/2009 22:31

J'ai bien lu votre réponse et je suis ok avec vous.Mais comment expliquez-vous cet irrégularité du trafic aérien? Car c'est cela qui m'intrigue le plus.Certain jour, chaque fois que je regarde le ciel je peux y voir 6 ou 10 avions en meme temps,certain autre ça dure une matinée puis plus rien,à d'autre pas un avion, ou alors très rare;c'est ce fait là qui m'intrigue, car parler de trafic sous entend régularité; chaque jour, aux memes heures,nous devrions voir la meme chose, ce qui n'est pas du tout le cas!C'est complètement illogique;le positionnement des avions en vol l'est aussi; les avions de ligne volent-t-ils par trois? ou deux, les uns derrière les autres? Avez-vous une réponse...? Merci

Jacques Fabry 12/05/2009 18:48


Bonjour, comme cette question m'est souvent posée j'y ai répondu ici http://www.eauseccours.com/article-31337619.html
Cordialement
Jacques


Coeur 07/05/2009 14:00

Je voudrais vous faire part de certaines observations que j'ai faites;je vis à 900m,dans un village,près de la vallée des merveilles, dans le parc du Mercantour,ou l'air devrait etre pur, frais, la lumière claire, le ciel bleu; pourtant on assiste à des ballets étranges, pendant parfois une matinée,d'autre fois des journées entières, ou l'on peut voir trois ou quatre avions se suivre de très près,en croiser d'autres, laissant échapper derrière eux certaines substances sous forme de trainées,jaunes irisées pour certains, blanches opalescentes pour d'autres(en tout cas vue la différence de couleur des trainées ce ne sont pas les memes substances qu'ils déversent et a ne pas confondre non plus avec les chemtrails);suite à cela les nuages semblent s'évaporer en fumée,une brume humide envahie et refroidie l'atmosphère(ils fait froid à l'ombre malgré un soleil très chaud qui devrais chauffer l'air).Puis le lendemain,rien, pas un avion en vue;le surlendemain non seulement nos avions mais en plus installation des chemtrails avec un ciel devenant gris acier et brumeux (les montagnes dans la brume grise).Et puis rebelotte, le lendemain plus rien etc etc Devant la totale irrégularité de ces évènements,le nombres d'avion en cause (quelquefois 10 en meme temps)il est impossible pour moi que ce soit des avions de ligne ou meme des avions de marchandises, car ils semblent que ce soit toujours les memes qui passent et repassent sur une région dans la meme journée, gardant le meme positionnement,la meme technique de croisement des uns avec les autres, pour semble-t-il un bon éparpillement des substances dans le ciel.Et d'ailleurs,y-a-t-il des jours ou aucun avions ne volent?!
En tout cas en ce merveilleux printemps,il manque les abeilles,les bourdons,les escargots,les papillons,ici aussi.

Jacques Fabry 07/05/2009 21:14



Vous observations sont justes Coeur, mais je ne peux adhérer à vos interprétations qui sont pourtant de plus en plus partagées (http://www.eauseccours.com/article-27420468.html)

La vérité est vraiment toute simple. Avant les avions passaient sans problème. Maintenant selon la pression athmosphère du jour, voire de l'instant, le seuil de saturation est atteint ou non,
d'où les fluctuations que l'on voit. Bientôt (et déjà pour certains endroits) le seuil de saturation sera dépassé partout.

Le 10 mai à Marseille, de nouvelles lignes aériennes ouvriront encore.

Aucun état n'a assez d'argent pour payer des avions uniquement pour polluer. Ils polluent très bien tout seuls dès qu'on s'en sert!!!

Il est urgent d'accepter de croire l'évidence et de ne prendre l'avion qu'en cas de nécessité absolue et de ne manger ou acheter que des articles les plus locaux possible.

Cet été sera différents de tous les précédents dans de plus en plus d'endroits du monde, nous devenons terre d'Avionie. Le seuil de saturation provoque une entrée brutale d'un monde dans un
autre.

PS je veux bien que vous me montriez votre Mercantour ou ce qu'il en reste ;-) je ne connais ce coin que de nom et Nice est réputé être le 2ème aéroport de France !!!



Olivier 05/05/2009 11:45

Oui, les largages ne sont que "la cerise sur le gâteau". Mais ils sont effectivement de plus en plus nombreux, vu le volume démentiel du trafic.
Il ne faut pas s'étonner que les chênes centenaires déperissent, au coeur des forêts aspergées de kérosène.

Sur les feuilles des arbres, les tâches translucides correspondent à la pluie constante de résidus de combustion incomplète de kérosène, tandis que les petites tâches bien noires (comme de l'huile)plus rares et moins nombreuses, sont certainement issues des largages.

dudu 16/09/2016 02:16

il est plus simple de taper sur le dos des paysans

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens