Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 08:43

Jeudi 5 février 2009, en Provence près de Trets, bourgade  pittoresque  entre Sainte-Victoire et Monts Auréliens.

-        Regarde, papi, y a Volt dans les nuages !!! 

-        Ya Volt ! Qu’est-ce que tu me dis là ?

-        Mais oui, tu sais Volt, le chien en 3D du film. Regarde le nuage là-bas, on dirait Volt qui vole. Il a des pouvoirs magiques, il s’est transformé en ver volant, mais je reconnais bien sa tête.

-        Tu crois çà ?

-        Et dessous on dirait le hamster Rhino qui nage. On voit bien ses moustaches et ses petites oreilles.

-        Ah ! Et il leur arrive quoi dans le film ?

-        D’habitude Volt est à la télé, mais dans le film, c’est la vraie vie, c'est à New-York.


XXIème siècle, tout a changé dans le mental de ces jeunes nés après l’an 2000. Ils découvrent le monde avec leur intellect au travers le plat des livres ou des écrans, dans un environnement fabriqué de toute pièce par l’homme. La 3D n’est qu’une illusion, un artifice supplémentaire. La réalité de la nature ne peut s’appréhender que par une immersion en elle et la palpitation de tous les sens.

Le plus curieux c’est que la forme des nuages, leur consistance semble avoir changé aussi.




Volts dans les nuages au-dessus de Trets, ce n’est pas du cinéma.

 

Dans ce petit coin de nature, les orages sont de plus en plus fréquents, des centaines de milliers de volts se déchargent en foudre de plus en plus fréquente et dangereuse pour les vignobles et les vies humaines.

 

En mars 2007, Robin un jeune Vitrollais de 15 ans, en sortie VTT lors d’une classe nature au-dessus de Trets est foudroyé avec deux de ses camarades. Il restera dans le coma jusqu’à la mi-décembre 2008. La vie de sa famille est complètement bouleversée. Les parents de Robin luttent toujours pour le ramener à une vie autonome.

 

Début Juin 2008, orages à répétition sur Trets et de gros dégâts sur les matériels électriques, d’informatique et de téléphonies.

 

 

 

Pour le moment la population s’étonne encore de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité de ces orages.

 

Lorsqu’au lieu de regarder à la télévision les prévisions météo issues des calculs des ordinateurs, la population se décide à mettre le nez à la fenêtre et regarder les nuages elle verra cela :

Ciel avionneux au-dessus de Trets

En altitude aviocirrus, plus bas cordons avionneux. Soleil à l’apparence d’une grosse tache blanche informe, reflet démesuré sur la camionnette avec en son centre un soleil de taille normale mais complètement décoloré. Dans l’atmosphère, en lumière solaire ou lunaire, les irisations des hydrocarbures rejetés par le trafic aérien.



Vendredi 6 février 2009, 9h17

Tôt le matin, tôt dans l'année, déjà le tonnerre gronde au sein d’un cordon avionneux tout raide, traversant la vallée de part en part. De fortes averses ajoutent à l’humidité persistante amenée par les avions en surnombre.

L’été, s’annonce difficile pour Trets, la Provence et tout pays devenu Avionie.







18h30, ce même jour, un avion doit atterrir d’urgence à Clermont-Ferrand suite à un accident de dépressurisation causé par la foudre.

 

Habituellement la foudre sévit plutôt en mai à la fonte des neiges et en août à la fin des chaleurs de l’été.

Volt et Rhino, formes étranges dans les nuages de 2009, sont en fait la persistance de traînées d'avions, mélange d'eau, de glace, d'hydrocarbures, de suies, de gaz.
COTRA + CHEMTRAIL = SILLAGE DES AVIONS

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans dangereux nuages des avions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens