Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 16:08

Panneaux publicitaires photographiés le long de la départementale D1212, dans le Haut Val d'Arly, de Flumet (Savoie) à Megève (Haute-Savoie)

Rêve de ciel bleu ?

Flumet, station savoyarde de l'Espace Diamant, en arrière-plan le Mont-Blanc



Rêve de ski nature ?

Praz-sur-Arly, station haut-savoyarde de l'Espace Diamant, en arrière-plan le Mont-Blanc


Rêve d'extraordinaire ?

Megève, station à part, polo sur neige, en arrière-plan le Mont-Blanc



Trois stations le long d'un même val perché.
Trois styles de vie.
Trois rêves de vacances.

Laquelle de ces trois publicités reflète le mieux l'aspect actuel des paysages enneigés des balcons du Mont-Blanc en ce début 2009 ? Flumet, Praz-sur-Arly ou Megève ?



Indice : C'est celle qui contient le même type de nuage qui se trouve sous le regard de cette vacancière priviligiée. Mais le voit-elle ? 


Rêve de sable blanc et cocotiers ?

Publicité photographiée la veille dans la vitrine d'une agence de voyage d'Aix-les-Bains.



Dans le Val d'Arly, comme dans la majorité des lieux habités ou inhabités de notre bonne vieille terre, il est devenu impossible de trouver un ciel entièrement bleu, la journée durant.

Les cordons avionneux, discrets, imposants ou monstrueux sont partout. Les reconnaître est un premier pas pour lutter contre. Même s'ils peuvent être très beaux ils sont extrêmement dommageables. Leur humidité accélère le pourrissement de la neige et ils peuvent provoquer tempêtes et brouillards imprévus.
La lumière diffuse qui ressort des aviocirrus (chemtrails) diminue l'ensoleillement des adrets, et l'augmente en ubac. Cela provoque une transformation inhabituellement répartie du manteau neigeux. Escalader une cascade de glace devient très improbable. Avalanches de neige ou de rochers, en montagne sauvage, sur pistes, sur routes ou près des maisons seront plus fréquentes et d'autant plus meurtrières que les habitués et professionnels de la montagne n'ont pas encore intégré cette nouvelle donne.
Le jour blanc de plus en plus fréquent est source de déplaisir en skiant ou même en terrasse des restaurants.



Le panneau de Praz-sur-Arly présente le paysage désormais habituel en Val d'Arly


Le cordon avionneux flottant dans le ciel de la publicité est au sol sur cette photo du 19/01/2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens