Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 09:57

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux

Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne

Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne

Une chanson d’amour et d’infidélité

Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise

Oh ! l’automne l’automne a fait mourir l’été

Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Guillaume Apollinaire


Ca c'était le brouillard d'avant. C'était le brouillard qui aux premiers froids de la nuit reflétait la chaude respiration de la terre et des eaux calmes. Au petit matin, l'ouvrier ou l'écolier mêlaient à ce brouillard celui de leur chaude respiration de marcheurs.

Depuis la terre et les marais ont reculés pour faire place aux lotissements, au goudron des routes et aux zones commerciales et artisanales. C'est considéré comme un progrès pour la sécurité routière car au fur et à mesure de la forte diminution des brouillards au sol, les carambolages monstres de plusieurs dizaines de véhicules ont fortement régressé aussi.


Savoie, près de Chambéry, sous le Mont-Granier, mercredi 22 octobre 2008, 11h16

Actuellement un nouveau brouillard, tout en longueur, est en voie de nette apparition.

Un peu au-dessus de votre tête, il peut à tout moment descendre au sol et surprendre un promeneur, un montagnard ou un automobiliste. Cela aurait pu être le cas le dimanche 12 octobre 2008 à 6h30 du matin, lors du terrible accident sur l'A7 dans la Drôme à hauteur de Savasse. L'hebdomaire La Savoie relate ainsi les dires des enquêteurs : "Le Capitaine Chambeaudie reste prudent sur les circonstances de l'accident : "Les conditions climatiques étaient très particulières ce matin-là, car on nous a signalé quelques nappes de brouillard sur ce secteur. Mais le patrouilleur de l'ASF a assuré qu'il n'y en avait pas à l'endroit de l'accident"." 

nuages d'avion au sol = vrai faux brouillard = eau de culture

Lorsqu'on traverse un brouillard naturel, à pied, en cycle ou en voiture ou même à ski, l'eau ramassée par le déplacement s'accumule vite et mouille, habits, casque ou parebrise. On peut parcourir des kilomètres dans un brouillard avionneux en n'utilisant quasiment pas les essuie-glaces.


Selon où le couloir avionneux se pose l'effet peut être fort joli. La Savoyarde, ainsi coiffée ne ressemble-t-elle pas à un gateau nappé de Chantilly destiné à Gargantua lors de son passage en ces lieux,




Brume, Brouillard, Brouillardise
j’en ai fait ma gourmandise


Extrait de
http://www.
cyberpresse.cndp.fr
/agence/num25/
primaire/qcelnov.htm


vie des nuages



Lac du Bourget, plus grand lac naturel entièrement en France, actuellement réaménagé dans le cadre du "Projet  Grand Lac", lancé en 1999 par Michel Barnier alors président de conseil général de la Savoie et Jean-Pierre Vial, maire du Bourget du lac.

D'immenses roselières abritaient une faune généreuse à chaque bout du lac. Les brouillards y étaient épais et tenaces gênant toute circulation terrestre ou aérienne jusqu'en début d'après-midi pour laisser place ensuite à un soleil radieux et bienfaisant.

Aujourd'hui les timides brouillards au sol ne gênent ni le trafic quotidien des voitures entre Aix et Chambéry, ni les activités universitaires ou liées aux industries de pointe qui ont remplacé les roseaux sur le site de Technolac. Ils n'ont pas retardé non plus l'atterissage, sur la piste du bout du lac, de l'avion présidentiel jeudi 23 octobre 2008 qui amenait Nicolas Sarkozy pour son discours sur la crise économique prévu à Annecy.
"S'il n'a pas atterri directement à l'aéroport d'Annecy-Meythet, ce n'était pas à cause du brouillard qui flottait hier en début de matinée sur les deux Savoie, mais simplement en raison de la longueur de la piste d'atterrissage. Un A 319 n'aurait pas pu techniquement atterrir sur une piste telle que celle d'Annecy."http://www.ledauphine.com/nicolas-sarkozy-en-deplacement-hier-a-annecy-l-airbus-du-president-s-est-pose-a-voglans-@/index.jspz?chaine=26&article=66192


Lac du Bourget, Petit Port, vue vers Annecy,vendredi 24 octobre 2008, 13h42. le brouillard de culture du matin est dissipé bien que la lumière soit pâlie et qu'on puisse apercevoir deux minces couloirs avionneux en travers de la vallée.

Le poète Lamartine a aimé et loué ce lac dans la douleur de l'absence d'Elvire, sa bien-aimée.

...
Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.
...
Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.


Lac du Bourget, Petit Port, vue vers Chambéry, vendredi 24 octobre 2008, 13h44. Le brouillard de culture du matin subsiste encore un peu. Le rayon du soleil en est rendu visible sur la photo. Sa lumière est aussi blanche qu'un rayon de lune.

Qu'adviendra-t-il cet hiver 2008-2009 et durant les années à venir si le trafic aérien continue d'augmenter?



Mer de nuages d'un nouveau genre

Jeudi 22 octobre 2008, le soleil n'a pas égayé Annecy lors de la présence de Nicolas Sarkozy, Bernard Accoyer, Christine Lagarde, Luc Châtel, Hervé Novelli et Eric Besson.
Une mer de nuages armée de cordons avionneux a plafonné le ciel toute la journée.


Un peu plus haut, juste après le célèbre site de Morette, lieu commémoratif de la Résistance, choisi par Nicolas Sarkozy comme lieu privilégié de recueillement personnel, à l'entrée de Thônes, un cordon avionneux s'est glissé sous la mer de nuages.

 


Le plafond est au-dessus de la station de La Clusaz.



Le col des Aravis, 1486m est encore dans l'épaisseur de la mer de nuages.
 

Habituellement, les mers de nuages ne restent toute la journée que quand le temps est plus froid que ce 23 octobre 2008.

Au-dessus d'une mer de nuages le ciel est parfaitement bleu et éclaire la surface moutonneuse de la blanche couverture nuageuse. Ce spectacle procure une des joies indicibles de la montagne.

Quand la mer de nuages est haut placée, s'agite sous un ciel qui commence à s'encombrer, la neige est proche.

Caspar David Friedric, "Voyageur contemplant une mer de nuages"














Le ciel était bien bleu, mais pas entièrement.


La mer de nuages n'était pas cotonneuse mais beaucoup plus lisse comme une mer d'huile.







Et tout au fond le Mont-Blanc, avec sa nouvelle compagne toujours présente.

Vision d'automne, nouveau nuage typique du Mont-Blanc





Ces jours-ci, la presse locale, avec beaucoup d'enthousiame, annonce la nouvelle extension du choix et du nombre de liaisons ainsi que l'augmentation du trafic aérien des aéroports de Genève, Lyon et Marseille.

L'homme se montre décidemment à la fois suicidaire et criminel ou pour le moins résolument aveugle et sourd.


Je serais curieux de connaître la composition excacte de ces nouvelles nappes de nuages, lisses dessus, armées de cordons avionneux dessous, aux gouttelettes minuscules et comme enrobées d'huile. Ces nappes, mélange de nuages naturels et de nuages de culture, à plus haute altitude, me semblent capables de désorganiser complètement le cycle normal de l'eau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans montagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens