Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 08:58

Où est le soleil ? Qui le masque ? Comment plantes, bêtes et hommes peuvent-ils s'adapter?

« François Fillon réunira à Matignon, le 18 août, les ministres en charge des affaires économiques, financières et des entreprises pour analyser les causes de la dégradation de la conjoncture économique internationale et pour identifier les réponses à apporter. » (http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/croissance_847/conjoncture_economique_internationale_francois_60807.html )

Demain, lundi 18 août 2008, se réuniront donc, outre Monsieur Fillon, premier ministre, les responsables suivants : Christine Lagarde (Economie), Eric Woerth (Budget) et les secrétaires d'Etat Luc Chatel (Consommation), Laurent Wauquiez (Emploi), Anne-Marie Idrac (Commerce extérieur) et Hervé Novelli (PME) sont conviés à Matignon pour "analyser les causes" de la dégradation de la conjoncture internationale, et "identifier les réponses qui devront y être apportées". (http://actu.orange.fr/articles/politique/Reunion-d-urgence-lundi-a-Matignon-apres-le-recul-du-PIB-francais.html )

Leur mission : chercher à comprendre avant de prendre, ultérieurement, les mesures appropriées pour tenter de préserver le pays d’une récession économique.

18 août, une réunion d’urgence, pris sur le temps des vacances ministérielles, réunion qui se tiendra à trois jours seulement de la fin officielle de ces vacances prévue pour le 21 août.

Il est souhaitable que l’urgence de réfléchir aux causes d’une possible  dégradation durable des économies soit abordée avec la sérénité et le détachement que peuvent procurer des heures de vacances. L’esprit doit être libre, vacant pour tout percevoir, puis  regarder et comprendre et enfin accepter ce qui a été vu.

Sortir d’un imbroglio, dénouer un écheveau n’est pas comme trouver la place des pièces déjà découpées d’un puzzle ou identifier la stratégie du joueur d’échec  adverse.

« Le diable se cache dans les détails » dit un proverbe, un autre qu’il faut se méfier de  « l’arbre qui cache la forêt »

Les économies sont toutes liées, l’homme le sait, comme il sait qu’il n’est qu’un maillon de la chaîne écologique.

On peut, avec beaucoup de plaisir,  « blaguer » des heures comme dans les cafés de Provence, avoir des idées, les essayer, les mesurer aux autres, organiser des jeux et compétitions mais quand un danger mettant l’espèce en péril existe, il faut l’accepter, cesser tout jeu et unir ses forces.

 Alors que 80% de terriens sont déjà ou vont devenir citadins, et qu’ils font tout pour vivre dans des milieux uniformément tempérés, le soleil et l’eau, dans leurs états naturels restent indispensables, directement ou indirectement à toute manifestation de vie sur terre et aussi à toutes les économies.  Agriculture, tourisme, immobilier, transports, santé,… tout dépend de l’eau et du soleil. Les autres activités économiques ne sont que les outils de ces premières.

Vous n’avez pas pu ne pas vous en rendre compte, les avions ont masqué le ciel et bouleversent la circulation de l’eau autant que la qualité  et la quantité de  la lumière. Nos ministres oseront-ils aborder ce problème, qui s’il n’est pas  l’unique cause de tous les maux économiques, est réellement en passe d’en devenir l’une des plus importantes ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens