Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 10:51

Les voleurs de ciel naturel frappent sans relâche et ils auraient tord de s’en priver.

La pureté du ciel du sud et sa lumière magique ont disparu. Les Comités Départementaux du Tourisme des Bouches-du-Rhône et du Gard en ont été prévenu dès la mi-décembre 2007.

Cela pour l’instant ne semble gêner personne, ni les touristes venus, suréquipés de matériel vidéo, s’extasier devant la beauté des levers et couchers de soleil ou rêver devant les formes suggestives des nuages, ni les professionnels du tourisme ou les journalistes locaux qui rivalisent de jolies phrases pour décrire la magnificence de ces moments.

La nouvelle apparence des levers et couchers de soleil, auréolés de couleurs surnaturelles, semblent plutôt rassurer les touristes, issus des 80% de citadins que comptent désormais la France. Ils peuvent enfin voir en vrai et photographier ces cieux fantastiques qui ont envahi les publicités, les clips des chanteurs et les films à grand spectacle.

ambiance western, 
 

cieux voilés,
 

brouillards automnaux ou  brumes bretonnes fin juillet au bord de la Méditerranée,
 

décors surréalistes comme dessinés par la main d’un peintre,
 

rien ne semble entraver l’envie qu’exprime le touriste de se ressourcer auprès des beautés de la nature. Il vit toute l’année en décor artificiel et par écrans interposés, quoi de plus normal en somme que la nature soit devenue conforme à son quotidien.

Ou peut-être a-t-il fait sienne cette pensée du yogi : « Pour vivre heureux, si tu ne peux avoir ce que tu aimes, aime ce que tu as !!! »

Dans le quotidien Le Midi libre du mardi 22 juillet 2008, page 3, rubrique « L’été couleur locale », dans un article signé C.R., et parlant des pêcheurs professionnels de poulpes, le journaliste décrit ainsi le soleil levant : « Tout de même, à voir cette lumière splendide qui vire du rouge au bleu, ce soleil qui affleure dans la baie au petit matin, …, on se dit que le spectacle est splendide. »

« ON SE DIT » que le spectacle est splendide !!!

Normalement on reste sans voix et on ressent tout simplement.

Nombre d’anciens doivent se retourner dans leur tombe, ils nous l’avaient pourtant bien dit : « A force de faire, avec tous ces avions ils vont nous détraquer le temps !!! »

C’est fin 2006, dans le sud de la France, que le seuil de saturation du ciel en avion a été franchi. Désormais tout avion supplémentaire ajoute à la perte du ciel naturel et au dérèglement climatique local. Il est urgent de redescendre au-dessous de ce seuil de saturation, car même si Jacques Faye,  Responsable de l’Information sur les Risques Majeurs au Ministère de l’Ecologie et du Développement, trouve plutôt joli le soleil blanc, les plantes les plus héliophiles et nombre de bestioles sont en train de dépérir tout autant que les marchands de glace ou les plagistes ou le moral des personnes les plus sensibles au manque de lumière solaire entière et authentique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Fabry - dans tourisme
commenter cet article

commentaires

Bussi 12/08/2008 09:36

En fait,je ne crois pas que ce soit le trafic aérien car si on observe bien,les avions commerciaux ne laissent qu'une trainée de condensation qui ne reste que quelques minutes.Certains jours certains avions laissent une trainée chimique qui reste et s'étale ,formant des nuages,alors que d'autres ont une trainée normale qui n'est constituée que de vapeur et qui disparait très vite.Les routes commerciales ne forment pas les damiers ou autres jeux de morpion que l'on peut habituellement observer.Il est vrai que voir un ciel d'un bleu limpide comme nous en avions l'habitude,devient très rare,en particulier chez moi au pays du mt Blanc.
pour plus d'info,consultez ce site très etonnant et interressant,vous ne regarderez plus le ciel du meme oeil : http://www.chemtrails-france.com/
à bon lecteur salut :)

Cassandre 06/08/2008 17:20

J'ignorais tout cela, je faisais parti de ceux qui s'extasiaient... comme quoi..
Merci pour cet article !

albert 25/07/2008 15:42

Excellent article. Je l'ai lu du début à la fin.

Un exemple bien de la prise de conscience du danger que représente notre mode de vie.

Bravo.

Jacques Fabry 02/08/2008 09:46


Merci, j'espère que le temps des vacances permettra à un maximum de gens de lever les yeux des écrans et de voir aussi ce qui se passe;


Présentation

  • : Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • Planète Avionie, les changements climatiques au quotidien
  • : La nature nous alerte en silence. Parfois le manque de mots ça agace!!! Mais les signes sont tenaces, le dérèglement climatique est installé, de plus en plus large, intense et rapide. Là, juste sous nos yeux, ouvrons-les bien grands, tout de suite, sans craindre de comprendre.
  • Contact

Profil

  • Jacques Fabry
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.
  • Je vis au grand air, dans les grands espaces et j'aime ça. Je ne suis pas riche mais étais certain qu'au moins "le ciel appartient à tout le monde". Jusqu'au jour où nuages, neige, petites bêtes, plantes et animaux m'ont montré le contraire.

Il y a déjà trop d'avions

Sur terre on ne touche pas impunément à l'eau et à la lumière.

Recherche

Quand la lumière ne fut plus.

Aménagements climatiques

Réchauffement climatique

Dérèglement climatique

Bouleversement climatique

Disparitions climatiques

Uniformatisation climatique

Sans plus de commentaires pour le moment, mais je n’ai pas choisi ces mots au hasard.

 

J’ai essayé de montrer, de convaincre les responsables, c’était un peu tôt. J’y ai laissé trop d’énergie mais ils sont informés.

 

Je vais continuer par petites touches à photographier et afficher ce qui se passe sous nos yeux. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux à accepter de regarder l’évidence et que nous serons entendus avant que la brusque extinction du plancton, des plantes, des animaux et des hommes actuels ne se produise, bien avant 2050.

 

POUR EVITER L’IRREMEDIABLE, LE PLUS URGENT EST DE DIMINUER IMMEDIATEMENT ET CONSIDERABLEMENT LE TRAFIC AERIEN MONDIAL.

 

Dure réalité, mais moins compliquée et moins coûteuse que la crise économique  générale qui nous attend, dès les prochains mois, si nous continuons à bouleverser l’eau et la lumière à la surface de la terre.

 

Je peux, à la demande, expliquer plus en détails, chacune de mes affirmations, et serais même tranquillisé qu’on me prouve que j’ai tord. N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas des articles ou à me contacter directement avec le lien « contact » tout en bas de chaque page.

cielnature

Ils savent

la cause principale unique et 
ses multiples conséquences
www.eauseccours.com/article-16251978.html

Reponses-officielles.jpg
 

Liens